Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Monnaie de paris : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Monnaie de paris

Default Banner.jpg

(Création de la page Monnaie de Paris)
(Aucune différence)

Version du 11 octobre 2019 à 10:17

La Monnaie de Paris est l'institution monétaire nationale de la France. Établissement public à caractère industriel et commercial depuis 2007, il exerce notamment la mission régalienne de fabrication de la monnaie nationale française. Créée le 25 juin 864 sous le règne de Charles II par l’Édit de Pîtres, elle est l'une des plus vieilles entreprises du monde et la plus ancienne institution française toujours en activité. Jusqu'en 2007, la Monnaie de Paris était le nom « commercial » de la Direction des Monnaies et Médailles qui faisait partie du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. La Monnaie de Paris a acquis son autonomie et s'est vu conférer la personnalité juridique par la loi no 2006-1666 de finances pour 20072.

La Monnaie de Paris emploie actuellement 500 personnes3 et travaille sur deux sites : l'Hôtel de la Monnaie de Paris et l'établissement monétaire de Pessac, en Gironde (respectivement 55 % et 45 % de l'effectif). Les missions de la Monnaie de Paris sont fixées par l'article L. 121-3 du code monétaire et financier. Pour le compte de l'État, en situation de monopole, elle frappe la monnaie métallique courante. Elle exerce d’autres activités : régaliennes ou commerciales, en secteur concurrentiel : production et vente de monnaies métalliques courantes étrangères, de monnaies de collection, médailles et décorations ; création de fontes d'art et bijoux sous la marque déposée Monnaie de Paris ; gestion du Musée du 11 Conti et entretien de l'Hôtel de la Monnaie ; creation d’éditions particulières de médailles et cadeaux d’entreprises personnalisés et mise à disposition des salles du quai de Conti aux événementiels des entreprises, administrations et collectivités ; lutte contre la contrefaçon et fabrication d'instruments de marque et de garantie. Au niveau européen, le site de Pessac a également été désigné pour abriter, outre le Centre national d'analyse des pièces (CNAP), le CTSE (Centre technique et scientifique européen), qui analyse et classifie les pièces contrefaites en euros dans toute l'Europe. Ce centre agit dans le cadre de l’Office européen de lutte antifraude et au titre de la coordination technique des États membres en matière de lutte contre la fausse monnaie.

Historique

La Monnaie de Paris a été créée le 25 juin 864 par l'Édit de Pîtres de Charles le Chauve, c'est la plus ancienne institution française4 et comme une des plus vieilles entreprises du monde toujours en activité 5,6. Dès 1358 se dessine une structure qui, dans son principe, va se perpétuer jusqu’en 1879 : d’une part une administration dotée d’un pouvoir de juridiction et de réglementation en matière monétaire, d’autre part des ateliers placés sous le contrôle de l’État. Le chimiste Darcet (1777-1844) y fera sa carrière. L'institution s'installe dans l'hôtel de la Monnaie achevé en 1775, s'étirant sur 114 m et occupant une surface de 12 000 m27. La Monnaie de Paris est rattachée au ministère des Finances depuis les lois des 22 et 23 vendémiaire an IV (septembre 1796). Les lois des 31 juillet et 20 novembre 1879 décident que la fabrication des monnaies serait exclusivement effectuée par l’État lui-même sous le nom d’« Administration des Monnaies et Médailles ». De 1848 à juin 1876, Anatole Hulot, adjoint du graveur général Jacques-Jean Barre, installe l'atelier de fabrication des premiers timbres-poste de France dans l'hôtel de la Monnaie. En 1973, l’État fait construire à Pessac (Gironde) une nouvelle usine pour réaliser l’ensemble des phases de fabrication des pièces de monnaie de circulation et de collection. Depuis 1998, c'est dans cette usine que sont fabriquées les huit pièces de l’euro. La Monnaie de Paris a obtenu la triple Certification QSE. En 2012, elle est la première institution publique à obtenir le label Entreprise du patrimoine vivant. Fin septembre 2017, la Monnaie de Paris rouvre après des travaux de rénovation : 80 % de la superficie des 1,2 ha de bâtiments est désormais accessible au public. Un terrain de basket-ball des années 1950, qui se trouvait sous les toits d'une aile, a été rasé afin de mieux respecter la symétrie des lieux. 2 000 pièces (sur les réserves qui comptent au total 170 000 objets), jamais exposées auparavant (médailles et monnaies rares, lingots remontés d'une épave, etc), sont présentées dans le musée8 dédié au savoir-faire de l’Institution. La Monnaie de Paris frappe en mai 2018 ses premières pièces en or certifié équitable, dans le cadre du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Une mention sur ces monnaies indique la certification Fairmined.

La Monnaie de Paris en quelques chiffres

En 2009, elle réalise 126 M€ de chiffre d’affaires pour un effectif de 500 salariés. Elle fabrique un milliard de pièces de monnaie par an (dont 700 millions de pièces d'euros) et fait appel à des métiers d'art pour développer l’activité de produits d’art (pièces de collection, fontes d'art, bijoux) qui représentent 20 % du chiffre d’affaires.