Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Mexique

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Mexique

Default Banner.jpg

Le Mexique est un pays d'Amérique du nord.Frontalier des Etas-Unis, du Guatemala et du Belize

Drapeau
Mx-flag.png
Quelques infos
CapitaleMexico
RégimeRépublique fédérale
MonnaiePeso mexicain (MXN)
Superficietotal: 1 972 550 km²
terre: 1 923 040 km²
eau: 49 510 km²
Population103 400 165 (juillet 2002 est.)
LangueEspagnol, langues indigènes régionales
ReligionCatholiques romains 89%, protestants 6%, autres 5%
Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !




Régions

Le Mexique est composé de 31 États et d'un district fédéral.

Voici le nom des états en espagnol, suivi du nom de leur capitale, entre parenthèses :

Carte des États du Mexique
  1. Etat d'Aguascalientes - (Aguascalientes)
  2. Baja California - (Mexicali)
  3. Baja California Sur - (La Paz, Basse-Californie du Sud)
  4. État de Campeche - (Campeche)
  5. Etat des Chiapas - (Tuxtla Gutiérrez)
  6. État de Colima - (Colima)
  7. Coahuila - (Saltillo)
  8. État de Chihuahua - (Chihuahua)
  9. État de Durango - (Durango)
  10. État de Guanajuato - (Guanajuato)
  11. Guerrero - (Chilpancingo)
  12. Hidalgo - (Pachuca)
  13. Jalisco - (Guadalajara)
  14. État de Mexico - (Toluca)
  15. Michoacán de Ocampo - (Morelia)
  16. Morelos - (Cuernavaca)
  17. Nayarit - (Tepic)
  18. Nuevo León - (Monterrey)
  19. Etat d'Oaxaca - (Oaxaca)
  20. État de Puebla - (Puebla)
  21. Querétaro de Arteaga - (Santiago de Querétaro)
  22. Quintana Roo - (Chetumal)
  23. État de San Luis Potosí - (San Luis Potosí)
  24. Sinaloa - (Culiacán)
  25. Sonora - (Hermosillo)
  26. Tabasco - (Villahermosa)
  27. Tamaulipas - (Ciudad Victoria)
  28. État de Tlaxcala - (Tlaxcala)
  29. Veracruz - (Jalapa)
  30. Yucatán - (Mérida)
  31. État de Zacatecas - (Zacatecas)

Le Nord Ouest

Le Nord-Ouest du Mexique - composé de quatre États. Sonora , Sinaloa, Chihuahua et Durango.

  • L'Etat de Sinaloa est situé le long de la Mer de Cortez et de l'océan Pacifique. Culiacan, la capitale de la Sinaloa, est située entre les villes de Los Mochis au nord (Port Topolobampo) et Mazatlan, au sud, la deuxième ville de l'Etat de sinaloa et le port le plus ancien de la cote Pacifique.
  • Au nord du Sinaloa, nous avons l'Etat de Sonora qui fait fontière avec les Etats Unis d'Amérique (Arizona poste frontière Nogales),
  • L'État de Durango est à l'Ouest du Sinaloa, et le Chihuahua a l'Est de l'Etat de Sonora et au nord du Durango.

la Baja California

  • Baja du Nord
  • Baja du Sud

Le Nord Est


Le centre

Le Sud Ouest

C'est une région montagneuse et verdoyante, à forte population indienne. L'organisation EZLN,ou Armée Zapatiste de Libération Nationale, dont le porte-parole est le sous-commandant Marcos, y est très active. Le mouvement réclame une politique de redistribution des terres, ainsi que l’amélioration des conditions de vie des paysans indiens : justice, démocratie et liberté.
C'est une région où l'on peut admirer là aussi de nombreux sites archéologiques comme Palenque, le plus connu, mais aussi Yaxchilan et Bonampak, situés à la fontière avec le Guatemala, dans la jungle lacandone...


Le Sud Est

Cette région désigne la péninsule qui se prolonge dans le golfe du Mexique. Elle recèle de nombreuses ruines mayas (certaines très visitées) et des plages.
Dans cette péninsule il est possible de visiter des sites archéologiques remarquables dont un on ne peut plus célèbre: Chichen-Itza. De la même manière, ne pas oublier de faire les sites archéologiques de la "Ruta Puuc". Ce circuit de visite peut être fait au départ de Mérida. Cette visite inclue quelques ruines comme Kabah, Sayil, Labna, Xlapak, pour terminer sur Uxmal.
En partant sur la côte Est au sud de Cancun, un site superbe non pas pour la qualité de ses ruines mais pour sa situation sur les bords de la mer des caraibes: Tulum.

Villes

Comprendre

Mx-map.png
Carte du Mexique

Arriver

Formalites d'immigration

La carte FMT doit , en theorie, pouvoir etre delivre pour une duree maximum de 180 jours, malheureusement, il semble que bien souvent les fonctionnaires de l'emigration ne delivrent une FMT d'une duree de 30 jours , plus rarement 60 jours, si vous souhaitez restez plus de 30 jours essayez de negocier avec le fonctionnaire , en argumentant que d'apres ce qui est ecrit au dos de la partie detechable de la FMT, que vous garderez pendant votre sejour, il est inscrit que la FMT est valable jusqu'a 180 jours.

De plus si vous souhaitez prolonger votre sejour au dela de la duree accordee lors de l'emission de la FMT ( a votre premiere entree sur le territoire mexicain ) et ce dans la limite des 180 jours , il vous faudra vous rendre a un bureau de l'immigration mexicaine, fournir :

- Une photocopie recto verso de la premiere FMT ( celle qui vous a ete delivree a votre premiere entree sur le territoire mexicain ).

- Une photocopie de toutes les pages de votre passeport.

- Une photocopie recto verso de votre carte de credit

- Une photocopie de votre billet retour.

Et vous acquitez de la somme de 210 Pesos mexicain

== Immigration du style ==,

j'ai envie de vivre au mexique

Si vous souhaitez rester beaucoup plus longtemps; du genre j'ai une retraite , je ne suis pas vieux (vieille) mais je peux prouver de rentrees de 900 euros/mois, et j'ai envie de changer d'air, c'est faisable. Les conditions sont: des ressources minimum, photocopie des 3 derniers mois de releves bancaires qui montre ce montant de rentrees relever de banque montrant au moins ce minimum de rentrees. Il est possible de vivre pour moins que cette somme et d'etre emigrant au Mexique pour raison en retraite "Retirado". Toujours beaucoup plus facile a faire une fois au mexique que avant de partir...A condition, naturelement d'avoir les sous. le visa d'"immigrant rentista" est renouvelable chaque annee et coute environ 1250 pesos soit a juillet 2006 moins de 100 euros. Une personne de la quarantaine passe pour retraite, a condition de pouvoir prouver du minimum de rentrees. Toute personne souhaitant discuter et avoir plus d'information je peux vous conseiller et vous donner les differentes experiences et adresses etc... contact:

[email protected]

Pas de frais, juste pour le paisir de partager les connaissances. Si vous avez une question, n'hesitez pas je vous repondrai


En avion

Il y a plusieurs aéroports internationaux au Mexique, des vols directs depuis l'Europe existent pour Mexico, Cancun et Guadalajara. Les autres villes ne sont accessibles qu'avec une escale à Mexico ou aux États-Unis. Lors de votre entrée au Mexique, un formulaire sera à remplir, pour obtenir un visa de tourisme FMT qui est en general accordé pour 3 mois.

En fait le FMT est valable au maximum 6 mois, pour obtenir un visa FMT de 6 mois il suffit de le préciser sur le formulaire de demande de votre visa de tourisme.

En bateau

Si vous etes sur les types de bateaux "la croisiere s'amuse... Pas de soucis, c'est compris dans le package.

Sio vos etes en bateaux indivduels et vous etes arrives jusqu'ici j'espere que vous etes content d'etre ici,

Franchir la frontiere

Depuis / Vers les États-Unis :


Depuis/Vers le Guatemala :

Il existe trois points principaux pour franchir cette frontiere.

La Mesilla, on peut s'y rendre en bus depuis San cristobal De Las Casas et Mexico DF.De la des bus partent vers Huehuetenango et Guatemala Ciudad mais aussi d'autres villes.

El Carmen/Talisman pres de Tapachula au Mexique puis de la vers Quetzaltenango et Retalhuleu.

Ciudad Hidalgo / Tecun Uman, sur la cote Pacifique, les bus partent de Tapachula au Mexique puis se dirigent vers , Retalhuleu qui se trouve a 75 km a l'est, ou Quetzaltenango, au Guatemala.

Il y a egalement quelques points de passage par terre ou par riviere entre Palenque, Mexique et Flores, Guatemala.


Depuis/Vers le Belize

En train

Il n'existe plus de train passagers au Mexique. A l'exception du train du "Baranqua del Cobre", "Copper Canyon" en anglais.

En voiture

Si vous arrivez des États-Unis, pour les Européens, pensez à laisser le carton vert de l'immigration US à un agent de l'immigration US, sinon votre retour aux État-Unis serait plus délicat. Si vous avez une voiture de location, attention, l'assurance prise aux État-Unis ne couvre probablement pas le Mexique, contactez le loueur. Dans la plupart des cas, une voiture louée aux Etats Unis, ne peut pas franchir la frontiere. Si c'est une voiture personnelle, vérifiez aussi que votre assurance vous couvre au Mexique. Pour l'assurance au Mexique, il y a aux postes frontieres et souvent meme quelques dizaine de miles avant la frontiere, des bureaux vendant l'assurance "Mexico".(a la journee, a la semaine , au mois... Avoir une assurance auto, au Mexique, n'est pas obligatoire, mais fortement conseillee... Tous-risques un must. Pour rentrer une voiture etrangere au Mexique, vous devez obtenir un permi d'importation temporaire. Ceci se fait a la frontiere, ce n'est qu'une formalité... Mais Attention, vous devez etre en possession du titre de propriéte de la voiture, d'une carte "VISA"ou MC, AMEX au meme nom que le proprietaire de l'auto, et naturelement un permis de conduire et passeport.Le cout du permis d'importation temporaire environ 30 dollars US (valable six mois, comme le (Visa FMT) , preleves sur votre carte bleue. Attention au moment du retour aux etats Unis ou de la sortie du Mexique durant les Six mois de validite du permis d'importation temporaire,(ou meme apres six mois, non conseillé de dépasser la duree prévue) il est IMPERATIF de rendre a la douane le permis d'importation temporaire (sous peine de plusieurs millier de dollars prélevé sur votre carte bleu visa, 15% (la TVA) sur la valeur approximative de votre auto + penalites). Vous obtenez un recu au moment de la remise du permis temporaire.

Circuler

En avion

L'avion est environ deux fois plus cher que le bus de première classe, mais peut se révéler compétitif sur les très grands trajets comme Tijuana-Mexico, où il n'est pas plus cher que le bus et il permet de plus de gagner beaucoup de temps. Toutes les grandes villes possèdent un aéroport, mais souvent, pour aller d'une ville à une autre, une escale à Mexico est obligatoire.

En train

Il existe encore des trains de passagers au Mexique, mais ils sont rares, dont celui qui relie Los Mochis à Chihuahua : le "Chihuahua Pacifico" (1ère et 2ème classe). Il traverse la Sierra Tarahumara, au Nord Ouest du pays. Le parcours est spectaculaire. La ligne, qui s’élance depuis les plateaux du centre du pays (2000 mètres d’altitude), s’engouffre dans les canyons de la Sierra Madre, l’un des plus grands du monde (la Barranca del cobre, ou canyon de cuivre). Après 655 kilomètres de slalom sur les pentes du canyon, après 87 tunnels, après 37 ponts… le train débarque face au Pacifique, à Los Mochis. Cette ligne de chemin de fer, dont la construction a été entamée en 1910, a été inaugurée en 1961. En l’absence de route digne de ce nom, elle reste très utilisée.

Les autres lignes toujours ouvertes aux passagers dans le pays sont : Le Tequila Express : Il relie la ville de Guadalajara à Amatitan, capitale de la Tequila ; L’Expreso Maya : Il circule entre la péninsule de Yucatan, Palenque et Villahermosa.

Cependant, plusieurs projets de ligne ferroviaire sont à l’étude actuellement. Parmi eux, la construction de plusieurs lignes à fort potentiel touristique, comme Buenavista-Teotihuacan ou Guanajuato-San Luis Potosi, mais aussi et surtout la création d’une ligne à grande vitesse ("tren bala") entre Mexico et Guadalajara, qui permettrait de joindre les deux villes en deux heures...

Le bus est le seul moyen de transport en commun restant, il est par relativement bon marché et très répandu...

En voiture

Louer une voiture est relativement cher au Mexique (600 pesos par jour pour un petit modèle), si on compare au prix du bus. Cependant, cela peut être rentable à 3 ou 4. La conduite dans le pays est relativement délicate, beaucoup de conducteurs ne respectant pas la signalisation. Sur route se méfier particulièrement des camions. En ville se méfier des bus et taxis. Le réseau routier mexicain est relativement bien développé mais dans un état très inégal. Toujours être très vigilant, des obstacles de tous types peuvent vous surprendre : trous, cyclistes (même sur autoroute), animaux... Il est fortement déconseillé de conduire de nuit en dehors des villes pour les raisons évoquées ci-dessus, et de plus dans certains endroits pour des raisons de sécurité. Attention, les passages à niveau n'ont pas de barrières, sont parfois mal signalés (et les rails pas toujours au niveau de la route), l'arrêt est obligatoire. Les autoroutes payantes (cuota) sont chères. Le Mexique est producteur de pétrole et Pemex a le monopole de la distribution de carburant. L'essence est plutôt bon marché par rapport aux pays européens (environ 6 pesos le litre). Attention, dans les zones désertiques, les stations sont rares.

Le bus

Il existe deux sortes de bus au Mexique. Le bus que l'on prend au terminal d'autobus pour aller de ville en ville. Le prix peut varier, mais en général c'est le moyen le plus facile de voyager. Le bus de ville, qui lui est assez difficile à maîtriser pour les arrivants. En effet il n'y a tout simplement pas d'arrêts de bus. En fait il n'y a parfois même pas de lignes de bus tout court. Sur le bus il y a de petites pancartes indiquant où le bus va. Il faut lire ses pancartes et lorsque vous apercevez votre destination, faites de grand signes au chauffeur. Il s'arrêtera, où que vous soyez. Vous montez et payez tout de suite. Le prix dépend de la ville et peut varier entre 2 et 6 pesos. Ensuite lorsque vous voyez que vous êtes arrivé, demandez tout simplement au chauffeur de vous laisser descendre. Il le fera, où que vous lui demandiez. Cela a ses avantages et ses inconvénients vous vous en doutez bien, et parfois (notamment les jours de marché) cela peut mener a des bouchons énormes.

Les taxis collectifs (combis)

Sur la côte caraïbe du Yucatan (Quintana Roo), il existe un système de taxis collectifs qui dessert l'axe Cancun-Tulum. Un peu plus cher que le bus, c'est un excellent moyen de se déplacer, car plus rapide. Le chauffeur s'arrête quand vous le souhaitez et vous payez en descendant du minibus. Le prix varie entre 10 et 30 pesos.

Les combis se retrouvent dans de nombreuses autres villes : Morelia, San Cristobal de las Casas (pour atteindre les villages indiens situés aux alentours de la ville)...

Egalement dans le nord du Mexique sur la cote du Pacific, a Mazatlan,le combis existent, on les appelent "AURIGAS" Il s'agit de petits pick-up trucks, avec une cabine arriere et deux bancs, peuvent transporter jusqu'a dix personnes...voire plus. Ils vont ou leur demande d'aller; impeccable pour transporter lits, frigos, bicyclette endomagee etc... Pour tous les sortes de transport, il est necessaire de se mettre d'accord sur le prix avant d'emprunter le moyen de transport.

Parler

Il y a au Mexique un grand nombre de dialectes indigènes, mais seul l'espagnol est reconnu comme langue officielle. Il est fortement conseillé d'apprendre un peu d'espagnol plutôt que de tenter de parler anglais, même si dans les endroits touristiques l'anglais est assez répandu, il n'est pas forcément bien perçu ! L'espagnol est relativement simple pour un francophone, alors n'hésitez pas, l'accueil qui vous sera réservé sera sans commune mesure!

Acheter

La monnaie mexicaine est le peso (1 euro vaut environ 13 pesos). On trouve des distributeurs de billets dans toutes les grandes villes. Les chèques de voyage en dollars américains sont aussi largement acceptés ; faites cependant attention au taux utilisé pour faire la conversion (généralement différent du taux utilisé pour le change normal), il y a parfois des abus.En fait il est préférable d'avoir carte internationale ou especes US dollars.

La pratique courante est de marchander. Le prix du taxi par exemple se fixe toujours à l'avance (surtout pour les touristes), et il est vivement conseillé, si vous avez des notions d'espagnol, d'essayer de faire baisser le prix. Il est aussi très courant de marchander ce que l'on achète sur les marchés.

Le dollar est aussi très répandu! La plupart des achats peuvent se faire dans cette monnaie.

Manger

La nourriture servie est généralement épicée, mais cela est très variable selon les plats et les régions... La nourriture mexicaine est délicieuse et très variée. À commencer par les tacos [une tortilla (galette de maïs) avec de la viande, ils se commandent par ordre = una orden = souvent 3 tacos)] ; les quesadillas (une tortilla de blé avec du fromage fondu, on peut rajouter de la viande) ; le pozole (une soupe épicée) ; le mole poblano (poulet à la sauce au chocolat épicée)... On peut manger aussi de délicieux poissons au bord de la mer... Et il existe encore de nombreuses autres spécialités typiques de chaque région...

Boire

On ne peut pas boire l'eau du robinet (sauf mention contraire, mais c'est très rare). En fait boire de l'eau nature est assez rare. En général, on la boit avec une saveur (agua jamaica, à la fleur d'hibiscus ; goyave ; mangue...). Les restaurants ont parfois de l'eau en bouteille (agua natural, ou purificada pour l'eau plate et agua mineral si elle est gazeuse). Dans les villes, le réseau d'eau est très souvent un réseau d'eau potable, mais dans ce cas le goût n'est pas terrible, et de plus quand on arrive on ne le sait pas et sauf avis contraire, il vaut mieux s'abstenir. Ou alors utiliser des cachets purificateurs d'eau. La boisson pour laquelle il y a le plus de publicité est le Coca-Cola. Bien évidement le Mexique a ses propres alcools : la bière (parmi les plus connues : la Corona, La Pacifico(originaire de Mazatlan), la Sol, la Montejo, la Indio, la Dos Equis, la Bohema...), la tequila, le mezcal (boisson qui a les mêmes ingrédients que la tequila, seule la méthode de fabrication est différente : le coeur de l'agave est rôti), le pulque (boisson traditionnelle aztèque)... et bien d'autres encore. Attention, si vous voulez un thé, précisez bien thé negro, sinon vous aurez droit à une infusion, le plus souvent de la camomille ! Il n'est pas facile d'avoir un bon café, la plupart du temps on vous servira un café en poudre (style Nescafé) dilué, mais on peut aussi trouver des espressos. Note : le Mexique, c'est aussi le pays du café, mais ils ne le consomment pas à l'européenne, plutôt à l'américaine, c'est à dire très dilué et avec du lait...

Se loger

En général les hôtels sont très bon marché. En fait si vous arrivez dans une ville et que tous les hôtels sont pleins, il y a toujours la possibilité de trouver une chambre chez l'habitant. Le meilleur moyen est de demander aux enfants dans la rue, qu'ils vous aident (une pièce pour les remercier est souvent la bienvenue). En général, dans les hôtels les moins chers, les chambres sont plutôt spartiates mais propres, demandez quand même à jeter un oeil avant de la prendre. Au Mexique : En Basse Californie (Baja California), il y a quelques « trailer parks » (egalement tout au long de la cote du Pacific). "RV's parks" où les Américains, et surtout le Canadiens, descendent avec leur gros camping-car, si vous avez une tente (et une voiture pour y accéder), c'est aussi un endroit bon marché où se loger.

Apprendre

Etudier au Mexique n'est pas difficile de tout, il y a beaucoup d'universités: la plus grande est l'UNAM, la «meilleure» université d'Amérique latine, l'ITESM est aussi très renommée pour étudier le génie. Etudier l'espagnol au Mexique est une magnifique occasion pour se familiariser avec la culture mexicaine (et la cuisine...). Il y a beaucoup d'écoles de langues dans les grandes villes comme Puebla, mais si vous préférez quelque chose de plus tranquille, regardez du côté de Cuernavaca (près de Mexico) ou de Mazatlán (nord du pays).

Travailler

En principe, si vous êtes rentré au Mexique avec un visa de tourisme FMT vous n'avez pas le droit de travailler. Pour être en règle, il vous faudra demander aux services de l'immigration un changement de type de visa (payant). Le visa de résident FM3, est un visa valable 1 an et renouvelable, il est beaucoup plus aisé d'obtenir ce type de visa dans les services d'immigration des villes au Mexique, plutot que dans les consulats.

Sécurité

La sécurité reste un problème, notamment dans certaines grandes villes et tout particulièrement à Mexico. Les expériences varient, mais il est conseillé de ne pas marcher seul (et a fortiori seule) à partir de la tombée de la nuit et de se méfier des taxis. Dans le métro de Mexico ne mettez rien dans vos poches et gardez vos sacs devant vous et fermés. Ces derniers conseils (un peu moins stricts) sont valables partout où il y a beaucoup de monde (gares routières, marchés...).

Moyennant un peu de vigilance, on peut passer de très bons séjours au Mexique. Le nord moins touristique semble aussi beaucoup plus sûr, sauf les villes frontalières, qui restent le siège de tous les trafics, ne présentant pas d'intérêt touristique, elles sont à éviter. Sachez que dans les quartiers pauvres, les gens vivent avec très peu, alors éviter les tentations est la meilleure façon de ne pas se faire voler, éviter les bijoux et autres objets de valeur voyants.

Respecter

La religion catholique est profondément enracinée au Mexique. De plus la population est en grande majorité pauvre. Mais ils seront toujours les premiers à vous dire bienvenue et à vous aider. Ne pas oublier pas non plus qu'il y a plusieur dizaines de communautés indiennes qui sont peu ou pas metissées et qui, bien que catholiques, pratiquent des rituels ancestraux qu'il y a lieu de respecter.

Communiquer

Liens externes