Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Modifications

Aller à : navigation, rechercher

Nicaragua

9 octets supprimés, 30 mai 2010 à 22:40
Villes
== Villes ==
* [[Managua]], la capitale. Dévastée par un ouragan en 1998, la ville n'offre a priori pas beaucoup d'intérêts. Le centre historique ne comporte plus que le squelette en béton de la cathédrale, le siège des institutions et le musée. L'ensemble est plutôt lugubre, malgré la proximité immédiate des rives du lac de Managua, malheureusement très pollué. Néanmoins, le '''musée national de Managua''' vaut vraiment le détour, pour ses collections ethnographiques et historiques. Ailleurs, la ville se développe en quartiers presque indépendants les uns des autres. Celui de la lagune concentre les grands hôtels, au pied de la sinistre prison de Somoza, aujourd'hui gardée par la silhouette de Sandino. Au sud de la ville, une ceinture de bureaux et de centres commerciaux tend à déplacer l'épicentre de l'activité de la capitale. Entre ces deux derniers quartiers, une zone résidentielle est coupée en deux par un axe routier principal.
* [[Leòn]] est la deuxième ville en importance du pays. La ville jouit d'une atmosphère chaleureuse, mêlant touristes et nicaraguayens. Très différente de Granada, l'autre cité historique, Leòn est une halte importante pour tous les visiteurs du pays. Quelques églises; dont l'imposante Cathédrale de Leòn, le musée de Ruben Dario, célèbre poète Espagnol et d'anciennes maisons particulières de riches propriétaires, font de cette ville un intéressant point de chute pour quelques jours. À proximité du centre-ville (environ 1h00 de route), le site de '''patrimoine mondial de Leòn Viejò''', représente un endroit où l'on peut observer les ruines d'une des premières cités colonisées par les Espagnoles. Enfin, sur la côte ouest du département de Leòn, il est possible de bénéficier de la plage bordant l'océan pacifique. Plusieurs auberges y accueillent les backpackers.*
[[Granada]] partage avec Leon le titre de la plus ancienne ville espagnole du pays. Fondée dès le XVIème siècle, c'est aussi -forcément- l'une des plus anciennes implantations espagnoles et européennes sur tout le continent américain. Le centre historique de Granada est reconnue pour son architecture coloniale bien conservée et ses bâtiments de style andalou mauresque. Il a été rénové à grands frais au début des années 2000, avec le soutien financier du gouvernement espagnol. Le résultat est magnifique vu de l'intérieur. Une longue avenue mène au lac Nicaragua, sur la rive septentrional duquel Granada est ancrée. Plus loin, le couvent des Franciscains accueille une magnifique collection de statues anthropomorphes, créées par une culture disparue aujourd'hui. Incontournable.
Vu de l'extérieur, le centre historique crée un certain malaise, car à peine le visiteur a-t-il quitté la zone restaurée, qu'il est confronté à la réalité économique et sociale du pays. L'impression que donne le contraste est celui d'une ville blanche, réservée aux touristes, insérée dans une ville noire, où vivent 99 % du reste de la population de Granada.
Utilisateur anonyme

Menu de navigation