Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Modifications

Aller à : navigation, rechercher

Nicaragua

71 octets ajoutés, 17 mai 2010 à 22:36
Villes
* [[Granada]] partage avec Leon le titre de la plus ancienne ville espagnole du pays. Fondée dès le XVIème siècle, c'est aussi -forcément- l'une des plus anciennes implantations espagnoles et européennes sur tout le continent américain. Le centre historique de Granada est reconnue pour son architecture coloniale bien conservée et ses bâtiments de style andalou mauresque. Il a été rénové à grands frais au début des années 2000, avec le soutien financier du gouvernement espagnol. Le résultat est magnifique vu de l'intérieur. Une longue avenue mène au lac Nicaragua, sur la rive septentrional duquel Granada est ancrée. Plus loin, le couvent des Franciscains accueille une magnifique collection de statues anthropomorphes, créées par une culture disparue aujourd'hui. Incontournable.
Vu de l'extérieur, le centre historique crée un certain malaise, car à peine le visiteur a-t-il quitté la zone restaurée, qu'il est confronté à la réalité économique et sociale du pays. L'impression que donne le contraste est celui d'une ville blanche, réservée aux touristes, insérée dans une ville noire, où vivent 99 % du reste de la population de Granada.
* [[Masaya]], connue pour son artisanat, n'a pas volé sa réputation. On peut y retrouver de nombreux producteurs de poterie en terre cuite. Un bâtiment néo-romantique d'allure militaire accueille l'essentiel du marché artisanal, globalement fréquenté par des touristes uniquement (à l'exception des vendeurs). On y trouve de tout, des hamacs aux écorces décorées de paysages paradisiaques, en passant par les T-shirts et les casquettes importés de Chine ou de petites échoppes ou se restaurer. Magnifique pour le chatoiement de ses couleurs, le marché ouvre tous les jours. A l'écart, dans la ville, il est possible de trouver le même type d'articles à des prix fort variables.
* Ometepe, la plus grande des îles du Lac Nicaragua. Dominée par deux volcans (dont l'un est en sommeil prolongé), l'île est l'une des grandes étapes pour les visiteurs du pays. L'ascension de ses volcans est fortement conseillée, mais il faut passer par les services d'un guide local. Le volcan Maderas, éteint, offre par ailleurs la chance de parcourir quelques kilomètres dans la forêt tropicale, seulement conservée sur son sommet. Plusieurs petits hameaux offrent enfin des alternatives au logement sur les rives du lac.
* Rivas, sur la panaméricaine, est la dernière grande étape pour les voyageurs qui descendent vers le Costa Rica -ou la première pour ceux qui remontent. Presque totalement dénuée de charme, Rivas est une grosse bourgade au centre de magnifiques plantations de canne à sucre et de bananiers, animée par un marché permanent au nord de la ville, et située à l'ombre des volcans de l'île Ometepe, toute proche, sur le lac Nicaragua. Tous ces aspects en font une excellente base arrière pour profiter de la région. Les bus y arrivent ou en partent toutes les heures, vers toutes les villes du pays et à destination des pays frontaliers. La vie y est aussi bien moins chère que sur l'île Ometepe ou qu'à san Juan, distantes chacune d'une vingtaine de kilomètres.
Utilisateur anonyme

Menu de navigation