Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Sept-îles

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Sept-îles

Default Banner.jpg

La ville de Sept-Îles est située sur la rive nord du Golfe du Saint-Laurent, approximativement à 230 km à l'est de Baie-Comeau. À la suite d'une fusion en 2003, la ville actuelle de Sept-Îles est composée des anciennes municipalités de Gallix, Moisie et Sept-Îles.Le territoire de Sept-Îles est croisé par la rivière Sainte-Marguerite et la rivière Moisie. Il fait le tour entier de la Baie des Sept îles, une baie aux eaux profondes, face à l'archipel des Sept-Îles.On y retrouve six plages sablonneuses : plage de Gallix; plage de Val-Marguerite; plage Monaghan; plage Ferguson; plage Routhier; plage Lévesque. La région du lac Kachiwiss a fait l'objet d'explorations minières par la société Terra Ventures en raison de la présence d'oxyde d'uranium dans son sol.

La population de Sept-Îles est de 25,686 selon le recensement de 2011, avec une communauté d'environ 3000 Innus qui vivent sur la réserve Uashat mak Mani-Utenam qui est située dans la ville.

Comprendre[modifier]

Sept-Îles n'est pas une grosse ville; étant relativement récente, ses attraits culturels et historiques sont plutôt limités. Par contre, avec ses plusieurs plages sablonneuses, des forêts à perte de vue, des plans d'eaux innombrables, et des sites privilégiés pour pratiquer la chasse et la pêche, Sept-Îles constitue un paradis pour les amoureux de plein-air.

Arriver[modifier]

En voiture[modifier]

Pour se rendre à Sept-Îles, la meilleure option est indubitablement la voiture. Sept-Îles est située à 638 km de Québec et à 926 km de Montréal. Le voyage devrait vous prendre respectivement 7-8 heures et 10-11 heures. La ville la plus proche est Baie-Comeau (232 km à l'ouest), mais il y a quelques villages et municipalités entre les deux (par exemple, Port-Cartier à 65 km à l'ouest de Sept-Îles).

En avion[modifier]

Des avions en direction de Sept-Îles partent de Québec et Montréal, mais ils sont extrêmement dispendieux (entre 800 et 1000$ CAN; un vol aller-retour Montréal-Paris coûte environ la même chose).

En bateau[modifier]

Le Relais Nordik offre un service de navette entre Sept-Îles et les villages de la Basse Côte-Nord à l'est (qui ne sont pas reliés au réseau routier), et transporte aussi des denrées à ces mêmes villages.

Cette même navette part en fait de Rimouski et fait escale à Sept-Îles, mais il est impossible de refaire le trajet inverse (Sept-Îles - Rimouski).

En autobus[modifier]

  • Intercar [4]. Un bus par jour quitte Québec tôt le matin en direction de Baie-Comeau; à partir de Baie-Comeau il est possible de faire un transfert pour un autobus qui se rend à Sept-Îles. Vous pouvez aussi monter dans l'autobus à Montréal et faire un transfert à Québec, ou à partir d'autres arrêts en chemin (entre Québec et Sept-Îles).

En autostop[modifier]

Faire de l'autostop de Montréal à Québec est très facile; beaucoup de gens font le chemin quotidien entre les deux villes.

Entre Québec et Sept-Îles, il y a une seule route principale (Route 138) qui chemine au nord-est en suivant le fleuve Saint-Laurent. Conséquemment, faire de l'autostop est assez simple. Les gens qui voyagent sur cette route vont plus souvent qu'autrement faire de longues distances puisque les villes et villages sont éloignés les uns des autres. Par contre, il faut garder en tête que faire le chemin à partir de Québec avec sa propre voiture prend environ 8 heures. Si on ajoute à cela les temps d'attente, et se rendre à Sept-Îles peut facilement tourner en voyage de 2 jours ou plus. Le camping sauvage est très facile à accomplir durant l'été (à part le fait qu'il y a énormément de moustiques), mais en hiver, où les températures peuvent avoisiner les -30C, le camping et même attendre sur le bord de la route peut devenir assez dangereux. Néanmoins, en partant de Québec (ou même de Montréal) très tôt le matin, il est possible avec un peu de chance d'atteindre Sept-Îles en une seule journée.

Circuler[modifier]

La voiture est le meilleur moyen de circuler à l'intérieur de la ville. Pour les endroits à l'intérieur de la ville, marcher est assez facile, mais pour aller aux plages ou à n'importe quel endroit hors de la ville, une voiture est préférable.

Au bureau d'information touristique de la ville, il est possible de louer des bicyclettes au coût de 10$ par jour. Le cadenas et le casque sont inclus.

Évidemment, il y a aussi les taxis. Pour revenir tard le soir après une soirée à faire la fête, le taxi est la seule option à part la marche.

À voir[modifier]

  • Musée Shaputuan, 290 boulevard des Montagnais, (418) 962-4000, [1]. Un petit musée situé au centre-ville. L'exposition permanente porte principalement sur la culture innue. L'exposition permanente à l'intérieur sera fermée pour l'été 2012, mais il y a des plans pour installer une sorte d'exposition extérieure avec des tipis et autres.  edit
  • Vieux-Poste, Boulevard des Montagnais, 418-968-2070. Un poste de traite de fourrure construit pour la première fois en 1661 et reconstruit en 1967. Les guides sur le site pourront vous faire revivre le temps lorsque la région dépendait de la traite de fourrure comme activité économique importante. Fermé pour rénovation jusqu'en 2013.  edit

À faire[modifier]

  • Visite guidée d'Aluminerie Alouette, 418-964-7342, [2]. 8:45 and 13:15. Aluminerie Alouette est une usine d'aluminium très importante pour l'activité économique de la ville et de la région. À partir du 19 juin jusqu'à la fin août, des visites guidées gratuites sont offertes du mardi au samedi, deux fois par jour (8:45 et 13:15). Il faut réserver à l'avance. Visite très intéressante, si ce n'est que par le fait d'avoir la possibilité de visiter un immense complexe industriel. Et c'est gratuit ! Le seul problème est difficile d'accès si vous ne possédez pas de voiture (à 32 km de Sept-Îles). Le bureau d'information touristique peut aussi arranger des réservations si vous n'avez pas de téléphone. Gratuit.  edit
  • Visite guidée d'IOC Rio Tinto, 418-962-1238. Mon, Wed: 13:00; Tue, Thu, Fri: 9:00. IOC est une usine de transformation de fer. Le minerai brut est récolté au nord du Québec, et est ensuite transporté par voie ferrée jusqu'à Sept-Îles, où le fer est finalement transformé et envoyé partout dans le monde. La visite est faite à l'intérieur d'une voiture; le guide conduit à l'intérieur de l'immense complexe et explique les différentes étapes, mais il est interdit de quitter la voiture. Il faut passer par le bureau d'information touristique de Sept-Îles pour faire une réservation. Gratuit.  edit

À acheter[modifier]

Manger[modifier]

À Sept-Îles, un des attraits principaux du côté de la gastronomie est la possibilité de manger des fruits de mer très frais. Heureusement, tous les restaurants offrent une sélection de fruits de mer frais et délicieux; le choix du restaurant dépend donc de ce que vous recherchez (prix et atmosphere)

  • Chez Omer, 372 av. Brochu. Restaurant reconnu localement pour la qualité de ses fruits de mer. Pour une expérience luxueuse et dispendieuse; si vous recherchez un endroit économique, restez loin de ce restaurant. Chez Omer a autrefois eu la réputation d'être le meilleur restaurant de fruits de mer à Sept-Îles, mais apparemment la qualité a décliné durant les dernières années.  edit
  • Casse-Crôute du pêcheur. Petit endroit rapide et convivial, situé au port de Sept-Îles. Offre la nourriture de casse-croûte habituelle (poutine, hamburgers, etc.) mais offre aussi des fruits de mer tels que des clubs sandwich au crabe et autres mets du même genre. Il y a des tables à pique-nique pour manger, mais ils ont une salle très unique, faite en forme de piège à homard géant !  edit

Boire[modifier]

Sept-Îles being on the smaller side, there aren't that many places to drink or party. However, it is still possible to have fun.

  • Edgar Café Bar, 490 Arnaud, 418-968-6789. Café/bar avec une terrasse près de la mer, Edgar est très populaire. Les prix sont normaux pour un bar, peut-être un peu plus cher. Sert de la bière importée, et quelques mets d'inspiration européenne.  edit
  • Le Clandestin. La discothèque la plus populaire de Sept-Îles. Rien de très spécial ou extraordinaire, les jeunes et moins jeunes y vont pour trop boire. Personne n'arrive avant minuit.  edit

Se loger[modifier]

Camping[modifier]

Camping sauvage[modifier]

Si vous avez une tente, et recherchez la façon de dormir la moins chère possible, le camping sauvage est tout désigné. Si vous avez un peu de mobilité (voiture ou vélo), il est très facile de se rendre aux plages qui entourent la ville, et de simplement s'installer pour la nuit.

Il est aussi évidemment possible de s'installer dans les forêts qui sont omniprésentes à Sept-Îles.

Pas cher[modifier]

  • Auberge Jeunesse Le Tangon, 555, rue Cartier, 418-962-8180, [3]. La seule auberge jeunesse en ville, et donc l'hébergement le moins cher. L'auberge est très belle, c'est un bon endroit pour rencontrer d'autres voyageurs. L'atmosphère est très conviviale. Il y a aussi possibilité de dormir avec sa tente dans la minuscule cour arrière, à prix réduit.  edit

Classe moyenne[modifier]

  • Hotel Gouverneur Sept-Îles, 666, boul. Laure. Rates starting at $95 [5]. Sept-Îles Hotel Gouverneur est un hôtel récemment rénové. L'hôtel offre plusieurs forfaits, incluant des tours du Parc Nation de l'Archipel des Îles Mingan et de la Réserve Faunique de Port-Cartier-Sept-Îles. L'hôtel offre 120 chambres et suites - 60 chambres en classe régulière et 58 chambres en classe affaires. De plus, l'offre offre des services tels qu'un centre d'affaires, internet haute-vitesse, un centre de sports, des salles de conférence et un nouveau restaurant - le Resto-Bar de l'O, qui sert des mets régionaux.

Contact[modifier]

Partir[modifier]