Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Sakhaline

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Sakhaline

Default Banner.jpg

Sakhaline Drapeau
Vue d'une baie
Localisation
Capitale Yuzhno-Sakhalinsk
Population 487 293 hab. (2016)
Monnaie rouble russe (RUB)
Langue Russe
Électricité 220V / 50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +7
Fuseau horaire UTC+11


Sakhaline (Russe: Сахали́н, suh-khah-LEEN), anciennement connu sous le nom de Karafuto (樺太, kah-rah-foo-toh) en japonais, est une île située à l'est de la Russie et au nord du Japon. Loin des grands axes touristiques traditionnels, l’île propose une faune et une flore encore préservées et un dépaysement garantie. Le développement de l'industrie pétrolière et gazière ont permis à l’île de sortir de son isolement et de se développer mais le secteur touristique reste quant à lui très marginal.

Villes[modifier]

  • Yuzhno-Sakhalinsk le chef lieu et la plus grande ville de Sakhaline. L’aéroport international se situe à une quinzaine de kilomètres du centre. La ville regroupe la plupart des hôtels et des restaurants. C'est le point incontournable pour partir à la découverte de l’île.
  • Korsakov à une trentaine de kilomètres au sud de Yuzhno-Sakhalinsk, la ville est le principal port de l'île.
  • Kholmsk ville portuaire dans le sud-ouest de l'île.
  • Poronaysk au nord de la baie de Thikaya, c'est le dernier arrêt avant la longue remontée vers le nord et les champs pétrolifères. La ville est également le point de départ des excursions vers la réserve ornithologique de Poronaysk [[1]].
  • Nogliki — une ville industrielle, terminus de la ligne de chemin de fer.
  • Okha — le hub des sites gaziers et pétroliers du nord de l’île.

Comprendre[modifier]

Parler[modifier]

Le russe est la langue prédominante et il est très difficile de trouver un interlocuteur en anglais sauf dans les grands hôtels ou restaurants. Il arrive cependant parfois de tomber, là où on s'y attend le moins, sur une personne ayant étudiée l'anglais à l’école et qui pourra vous aider. Les habitants de Sakhaline sont relativement accueillants mais la barrière de la langue complique beaucoup les échanges avec la population.

Arriver[modifier]

Par avion: L’aéroport propose des liaisons directes et quotidiennes avec Moscou et des villes de Sibérie dont Blagovechtchensk, Vladivostok, Khabarovsk et Novossibirsk. Il existe également une liaison avec les îles Kouriles ainsi que des vols directs pour le Japon (Tokyo et Sapporo), la Chine et Séoul. Les vols sont assurés notamment par deux compagnies nationales, Aeroflot et Aurora, qui disposent d'une flotte récente aux normes internationales.

Par bateau: Un ferry relie quotidiennement la ville de Vanino en Sibérie au port de Kholmsk. Réservations: SASCO. En été, une compagnie japonaise assure la liaison entre le port de Korsakov et l’île d'Hokkaido.

Par la route: La Russie a proposé au Japon la construction d'un pont reliant l'île de Sakhaline à celle d'Hokkaido, distante d'une cinquantaine de kilomètres, sans que l'on sache si ce projet aboutira un jour ou l'autre. Parallèlement, la Russie entend construire un autre pont reliant Sakhaline au continent, distant de dix-neuf kilomètres. A l’époque de Staline, les autorités russes avaient déjà entamé la construction d'un tunnel sans que celui ne fût achevé. Si les deux projets se concrétisaient, le Japon serait pour la première fois relié au continent par la route et le train.

Se déplacer[modifier]

Par la route: le réseau routier principal est de bonne facture avec une signalisation correcte. Les grandes villes sont reliées entre elles par des routes goudronnées parfois récemment rénovées. La 64H-1, longue de 850 km environ permet de relier le nord de l’île. Le réseau secondaire est quant à lui moins bien entretenu et souvent composé de routes non asphaltées. Certains trajets nécessitent un 4*4. L'absence de signalétique complique alors les déplacements; il est impératif de bien se renseigner avant le départ ou de faire appel aux services d'une agence locale pour visiter les principaux sites touristiques. Les hôtels et les restaurants se font rares en dehors de la capitale, il est donc conseillé de bien s'organiser avant de se lancer à l'aventure. On trouve facilement de l'essence dans les villes principales et parfois le long des routes.
Location de voiture: Auto rental et Sakhalin Car Rental Service. Sites internet en anglais.

Par avion: SAT Airlines, la compagnie régionale, opère des vols entre Yuzhno-Sakhaline et Okha ainsi que Nogliki dans le nord de l'île.

Par train: le réseau ferroviaire, principalement construit par les japonais, est assez étendu mais les déplacements ou connexions restent compliqués. Le site en anglais de Russian Railways permet de faire des réservations en ligne ou de consulter les horaires: [2]

À voir[modifier]

À faire[modifier]

Emplettes[modifier]

L'artisanat est quasi-inexistant. Les visiteurs voudront cependant sûrement ramener du saumon fumé ou du caviar de saumon qui se conservent au frais plusieurs jours.

Se restaurer[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Les distractions nocturnes se font rares sur l'île.
Le Harat's, un pub irlandais, est toutefois une bonne adresse pour prendre un verre et écouter du live interprété par des groupes locaux.

Harat's: Komsomolskaya ul., 263, Yuzhno-Sakhalinsk

Passer la nuit[modifier]

Sécurité[modifier]

Sakhaline ne présente pas de préoccupations particulières au niveau sécuritaire. La petite délinquance est évidemment présente dans les grandes villes et il convient de suivre les règles élémentaires de sécurité.
Le code de la route semble beaucoup plus respecté que dans le reste de la Russie mais il n'est pas rare d'assister à des dépassements dangereux ou des conduites erratiques.

Tsunami: proche du Japon, l’île est directement concernée par le risque de tsunami. De nombreux panneaux le long des plages indiquent les zones dangereuses et les conseils de sécurité à observer en cas d'urgence. Il est impératif en cas d'alerte de rallier une zone suffisamment surélevée et de suivre les instructions données par les autorités.

Ours: ils sont très nombreux (environ 15000) et peuvent même être aperçus près des villes. Certaines mesures de sécurité doivent être respectées lors des replacements dans des zones isolées: ne jamais se déplacer seul (3-4 personnes minimum), faire du bruit à intervalles réguliers et ne pas laisser traîner de nourriture. En cas de rencontre imprévue, s'assurer que l'ours s'est rendu compte de votre présence et reculer doucement sans geste brusque.

En cas d'urgence médical, il est impératif de rallier Yuzhnov-Sakhaline, la capitale. Au nord de l’île, vous trouverez de l'aide dans les zones pétrolifères.

Aux environs[modifier]


Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !




Rivière à saumons