Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Paris/5ème arrondissement

De Wikitravel
Paris : 5ème arrondissement
Aller à : navigation, rechercher
Paris/5ème arrondissement

Default Banner.jpg

Le Panthéon

Le 5ème arrondissement de Paris est très hétéroclite : il comprend bien entendu le Quartier Latin, et abrite donc une population étudiante très importante, mais également le Panthéon et sa rue Soufflot, l'une des plus chics et chères de Paris, ainsi que des vestiges Gallo-romains qui font de l'ensemble un secteur extrêmement touristique.

Le fameux Quartier latin est un quartier étudiant, très animé, parmi les plus anciens de Paris. Son appellation vient certainement du fait que, secteur universitaire, l'enseignement était dispensé en latin (la Sorbonne a été fondée au XIIIème siècle par Robert de Sorbon), ce qui fait que les étudiants devaient parler latin également entre eux. (La France d'avant 1905 présentait de nombreux dialectes et patois pouvant être incompréhensible pour une personne d'une autre région).


Arriver[modifier]

Carte du 5ème arrondissement

En Métro[modifier]

La ligne 7 traverse l'arrondissement du nord au sud et marque l'arrêt notamment à Jussieu (le coeur du dispositif étudiant du 5ème), Monge (où vont les locaux après les cours ou le bureau pour boire un verre) et Censier/Daubenton.

La Ligne 10 traverse l'arrondissement d'est en ouest et marque l'arrêt à Cluny/la Sorbonne, Maubert/Mutualité, Cardinal Lemoine, et Jussieu, son terminus est Gare d'Austerlitz, où vous pouvez prendre un train ou le RER.

Le RER B en provenance de l'Aéroport Charles de Gaulle marque l'arrêt à Saint-Michel et Luxembourg.

En bus[modifier]

27, 87, 86, 24, 21, 47, 87, 84

A voir[modifier]

L'Université de la Sorbonne
  • Panthéon, Place du Panthéon ('Métro Cardinal Lemoine), +33 1 43 54 34 51. tous les jours de 10h à 20h. Tout d'abord imaginé par Louis XV, comme une grande église néo-classique dédiée à Sainte Geneviève, sainte tutélaire de Paris, le bâtiment a été converti après la Révolution en mausolée destiné à recevoir les mortelles dépouilles des héros de la République Française, qu'ils fussent militaires, scientifiques, artiste ou philosophes. On trouve ainsi dans le crypte Voltaire, Rousseau, Victor Hugo, Zola, les Curie et Alexandre Dumas. A l'opposé de la crypte, le dôme (206 marches) offre un panorama époustouflant. Se renseigner à l'accueil pour les conditions de visite. 7.5€ (tarif réduit 4.8€)..  edit
  • Jardin des Plantes, (Métro: Jussieu, Gare d'Austerlitz, Censier-Daubenton). Le jardin botanique de Paris, fondé par le médecin de Louis XIII en 1626, contient plus de 10.000 espèces. On y trouve notamment un petit zoo appelé La Ménagerie ainsi que le prestigieux Muséum National d'Histoire Naturelle, lequel contient la Grande Galerie de l'Evolution ayant été rénovée récemment et présentant des milliers d'animaux empaillés venus des quatre coins du globe et également la Galerie de paléontologie et d'anatomie comparée, pareil que la précédente en version squelette.  edit
  • Arènes de Lutèce, 47 rue Monge et rue de Navarre (Métro: Place Monge, Jussieu, Cardinal Lemoine). de 8h à 17h30 (hiver) / 8h à 22h (été)- 5.30PM. Théâtre gallo-romain pouvant contenir 15.000 spectateurs et construit aux alentours du IIème siècle, il présente les ruines antiques les mieux conservées de Paris. Redécouvert en 1869 à l'occasion du tracé de nouvelles rues, il a bien sûr occasionné à l'époque une grande campagne de fouilles. entrée libre.  edit
  • Musée du Moyen Age, 6 place Paul Painlevé (Métro Cluny), +33 1 53 73 78 16, [1]. Tous les jours de 9h15 à 17h15. Logé dans une abbaye du XVème siècle adossée aux thermes gallo-romains du Ier siècle, le musée détient une importante collection de pièces médiévales, objets d'arts et de la vie courante. Contient de nombreuses curiosités. 7,5€ (tarif réduit 5,5€ gratuit pour les moins de 18 ans).  edit
  • Institut du Monde Arabe, 1 rue des Fossés-St Bernard, +33 1 40 51 38 38, [2]. Du mardi au dimanche 10h-18h. Bâtiment unique en son genre, présentant sur ses façades 240 moucharabiehs munis de diaphragmes qui peuvent s'ouvrir et se fermer à chaque changement d'heure. L'institut du Monde Arabe contient un musée d'arts et d'histoire islamiques, organise régulièrement des conférences et des concerts de musique orientale (dont des joueurs de oud) où sont invités des musiciens d'ampleur internationale. Le toit du bâtiment est en libre accès, on peut y déjeuner ou y dîner (Restaurant libanais assez médiocre et très cher) ou simplement admirer le panorama sur la partie nord de Paris. Il est situé entre le très agréable quai Saint-Bernard, semblable à un parc, et le campus de Jussieu.  edit
  • Musée Curie, 11 rue Pierre et Marie Curie (Métro: Cardinal Lemoine (ligne 10), Place Monge (ligne 7), RER-B: Luxembourg), +33 1 42 34 67 49, [3]. Du lundi au vendredi 13h30-17h, fermé les jours fériés et en août. Musée dédié aux pionniers scientifiques Pierre et Marie Curie. free.  edit
  • Collège des Bernardins Situé 20 rue de Poissy, le Collège des Bernardins est considéré comme un chef-d’œuvre de l’architecture médiévale, il aujourd'hui de nouveaux consacré aux études religieuses mais est également un lieu de débats et de conférences.
  • Eglise Saint-Étienne-du-Mont, place Sainte Geneviève. l'église dans sa forme actuelle a été construite sur une durée de 130 ans, ce qui explique le mélange rare de styles Renaissance et Gothique flamboyant.  edit
  • Eglise Saint-Médard, Rue Mouffetard. Une chapelle gothique.  edit
  • Grande Mosquée de Paris, 2 bis place du puits de l'Ermite, +33 1 45 35 97 33. Construite dans le plus pur style hispano-mauresque, elle a été achevée en 1926 (bien que le projet fut bien plus ancien) et vu comme un témoignage de gratitude de la France envers les quelques 70.000 musulmans ayant été tués pour la France durant la Première Guerre mondiale. La Grande Mosquée propose des services laïcs tels que salon de thé et hammam.  edit

A faire[modifier]

Le 5ème arrondissement est peut-être le meilleur compromis entre l'élégance, la sophistication et le calme de la rive gauche et le bouillonnement de la population active des quartiers plus populaires. A ce titre, il est très agréable d'y déambuler à pied. Bien que siège d'écoles supérieures prestigieuses telles que la Sorbonne, l'École Normale Supérieure et Polythechniques, n'imaginez pas pour autant que l'arrondissement est réservé aux étudiants : du fait du prix très élevé des locations, bon nombre d'entre eux logent dans d'autres arrondissements plus populaires.

  • Le Collège de France, situé 11 place Marcelin-Berthelot (en plein cœur du Quartier latin) est un lieu unique : il s'agit de l'un des centres d'enseignement les plus prestigieux qui soient pour un universitaire français, bien que les cours magistraux qui y sont dispensés (non diplômant) sont ouverts au public et gratuits. Il dispense du savoir depuis cinq siècles sans interruption. Alors si vous vous sentez d'humeur studieuse, consultez l'agenda des cours ! [19]
  • La rue Mouffetard A l'instar de la Butte-aux-Cailles, dans le 13ème, ce quartier a conservé un certain esprit "village" et en fait l'un des plus plaisants pour ce qui est d'une balade à pied ou se retrouver pour un verre entre amis.

Shopping[modifier]

  • La Fontaine aux Vins, 107 rue Mouffetard (Métro: Censier-Daubenton), +33 1 43 31 41 03 (fax: +33 1 45 34 51 47). Un choix de vins de haute qualité à des prix à peine plus élevés qu'en supermarché, avec en prime le conseil et surtout la dégustation devant le magasin. à partir de 4€ la bouteille.  edit
  • Gepetto & Vélos, 46 rue Daubenton (Métro: Censier-Daubenton), +33 1 43 37 16 17. cycles d'occasion, avec pas mal de choix.  edit
  • Shakespeare and Co., 37 rue de la Bûcherie, [4]. Tous les jours de midi à minuit, paiements en espèces uniquement. Si vous avez besoin d'un livre d'occasion, rapidement et sans état-d'âme, allez chez Gibert-Jeune, place Saint-Michel. Plusieurs magasins se partagent les thématiques tout autour de la place. Si en revanche vous recherchez un bouquiniste avec plus de caractère et du choix en anglais, tentez Shakespeare and Co, c'est un autre univers.  edit

Se restaurer[modifier]

C'est bien connu, les étudiants se nourrissent sur le pouce de sandwichs, paninis, kebabs et pizzas ou fast-foods à l'américaine. C'est encore plus vrai dans le 5ème, où beaucoup de restaurants sont en fait des pièges à touristes, chers et de piètre qualité. Ainsi la plupart des restaurants dans le bloc quai Saint-Michel, boulevard Saint-Michel, boulevard Saint-Germain, rue Saint-Jacques ne sont pas représentatifs de la gastronomie française, haute ou basse. Il existe cependant quelques exceptions, telles que :

  • Bibimpap, 32 bd de l'Hôpital (Métro: Gare d'Austerlitz), 01 43312742, [5]. Restaurant coréen 25-40€ le menu.  edit
  • Coco de Mer, 34 bd Saint-Marcel (Métro: St-Marcel), 01 47070664, [6]. fermé le lundi midi, dimanche et 2 semaines en août. Spécialités des Seychelles menu ~30€, à la carte 28€ à 36€.  edit
  • Chez Ernest, 31, rue de la parcheminerie (Métro Cluny-Sorbonne). Charmant petit restaurant dans une rue calme, sert des plats français typiques et d'autres moins typiques. Dîner tout compris pour 25€.  edit
  • Le Grenier de Notre Dame, 18 rue de la Bûcherie (Métro: Saint-Michel), +33 1 43 29 98 29. Restaurant végétarien tout près de Notre-Dame. Personnel très sympathique. Menus à partir de 12€.  edit
  • Jardin des Pâtes, 4 rue Lacépède (Métro: Monge), +33 1 43 31 50 71. Tous les jours.. Grand choix de plats de pâtes, comme le nom l'indique. Menus à partir de 12€.  edit
  • Kootchi, 40, Rue du Cardinal Lemoine (métro: Cardinal Lemoine), 01 44 07 20 56. Du lundi au samedi. Restaurant afghan. Les plats ne sont pas extrêmement épicés. Menus déjeuner : 9,20€ ou 12,20€, menu dîner à 15,50€.  edit
  • Mouffetard Saïgon, 85 Rue du Cardinal Lemoine, 75005 Paris (Sur la place de la Contrescarpe), 00 33 1 46 34 50 82. La rue Mouffetard est toujours un quartier où le choix du restaurant se révèle un choix à pile ou face, entre les pièges à touristes et l'établissement rarissime qui sort du lot. Fidèle à une réputation de baroudeur de l'impossible, il faut prendre son courage à deux mains pour dégoter une petite adresse fréquentable  à tarif abordable. Comme la fortune sourit aux audacieux, pas de déception avec Mouffetard Saigon, une petite cantine vietnamienne sur la place de la Contrescarpe. Carte strictement illisible car dans l'idiome local. Heureusement, la traduction franco-anglaise apporte une solution convenable. Aucun risque avec les beignets de crevettes en entrées. Un peu piquants et gras. Pour le plat, le Banh Chu'ng (mais appelé Com Goi La Sen sur la carte !) est la version vietnamienne du Lo Mai Kai chinois : c'est-à-dire du riz gluant contenant des éléments divers qui vont de la crevette au poulet, parfois des saucisses de porc, etc. Cela dépend du chef ! Le tout est emballé dans une feuille de lotus et cuit à la vapeur. C'était succulent, nettement plus aromatisé que les versions chinoises, plus d'herbes et d'épices. Addition conforme au quartier à 26 euros pour 1 personne avec une bière. Pas cher.  edit
  • La Tour d'Argent, 15-17 quai de la Tournelle (Métro: Cardinal Lemoine ou St Paul), +33 1 43 54 23 31, [7]. Peut-être le plus célèbre restaurant de Paris, et certainement l'un des plus anciens. Célèbre pour ses recettes de canard, et le budget qu'il faut prévoir pour en profiter. La plus belle cave à vins intra-muros de Paris. Extraordinaire vue sur Notre-Dame. Onéreux..  edit
  • La Truffière, 4 Rue Blainville, 75005 Paris, France (à 2 pas de la place de la Contrescarpe), 00 33 1 46 33 29 82, [8]. midi et soir, fermé dimanche et lundi. Il est des maisons dont il faut saluer la constance et la persévérance dans l'adversité. La Truffière avait subi un incendie en 2002, qui l'avait obligé à abandonner son élégante cheminée (norme de sécurité, quand tu nous tiens !). Elle avait ensuite attendu des années une étoile du Guide Michelin, que l'on a connu nettement plus rapide pour d'autres établissements. Au départ de Jean-Christophe Rizet, le même guide retirait cette même étoile à une célérité rarement vue. On l'a connu nettement moins rapide pour d'autres établissements. La parenthèse Poard étant close, nous repartons aujourd'hui sur de nouvelles bases avec Aurélien Braguier. Si je vous dis que son dernier emploi était chez [Rabanel], vous savez tout de suite à quoi vous attendre : la sublimation du légume sous toutes ses formes. Cela commence avec un amuse-bouche de petits pois avec une sauce tomate confite, crème montée au sésame et pousse de shizo. Une préparation qui éclaircit la bouche en début de repas. Produit assez travaillé qui met dans l'ambiance. Le ceviche de dorade alterne la multiplicité des goûts en mélangeant avocat, citron, piment d'Espelette, poivrons rouges et mangue. Les feuilles de capucine et fleurs de concombre parfont l'ensemble. On constatera un tout petit déséquilibre sur le citron, un soupçon trop présent. Petit souci reconnu par le chef et attribué, on en est d'accord, aux réglages indissociables de son arrivée récente. Le maquereau est quant à lui plus provençal puisque fumé au thym et romarin et accompagné de fèves. La fleur et surtout la feuille de capucine, que l'on trouvait déjà sur le ceviche, donne une pointe poivrée originale. Il est accompagné d'une infusion de combava et arêtes de poisson. Infusion qui est en fait un fumet mais complètement dégraissé. L'appellation est plus light ! C'est toujours cette capucine que l'on retrouve sur les crevettes snackées au curcuma avec une émulsion aux algues. Enfin un peu de viande avec les sot-l'y-laisse de la tartelette croquante de carottes jaunes, panais, shizo et fleur de bourrache pour cette fois-ci. Puis le presa de cochon ibérique, fenouil, betterave, fanes de carottes et pousses de capucines (la femme du chef doit s'appeler Capucine !). Et un jus réduit de volaille. Ce qui ne change pas à La Truffière, c'est l'impressionnant plateau de fromages qui fait honneur à la tradition française. Ils sont de plus en plus rares les restaurants qui osent dépasser le banal assortiment de trois/quatre pâtes conservées sans pitié au réfrigérateur. Pour ce qui est des desserts, la récente arrivée du chef ne lui a pas encore donné le temps d'organiser la carte à sa guise. Nous restons donc pour le moment sur de bonnes réalisations mais qui restent assez classiques, sans l'originalité déployée dans le salé. On ne peut terminer un repas à La Truffière sans se laisser tenter par un digestif qu'Eric Pelchat vous trouvera en replongeant avidement dans la cave ! L'Armagnac étant mon péché mignon, ce sera un Domaine de Mader 1974. Coté vin, Christian Sainsard est un passionné qui accumule les flacons les plus prestigieux. Il n'a pas 1 mais 17 millésimes de Petrus, 27 d'Ausone et 28 de Cheval Blanc. Mais aussi 2 pages de Romanée-Conti et 13 pages de Champagne ! Autant dire que vous trouverez obligatoirement votre bonheur. Mention particulière à l'étonnante bouteille de Gran Murales 1998, vin espagnol plantureux et riche. Ainsi qu'au champagne Cheurlin, superbement fleuri et d'une grande finesse. Techniquement, il n'y a vraiment rien à redire sur la conception et l'assemblage des plats. Etant un peu ogresque, à titre tout à fait personnel, tout ceci manque un peu de gras. Donc pas un reproche mais une information que vous devez avoir en tête quand vous réserverez dans cette belle Maison. Si vous voulez un dîner cassoulet, vous serez déçu ! C'est une cuisine inventive, travaillée et légère qui vous comblera pour une soirée élégante et raffinée. menus entre 40 et 100 euros.  edit
  • Le Volcan, 10, rue Thouin (Près de la rue Descartes), +33 1 46 33 38 33, [9]. du mardi au dimanche, de midi à 23h. Carte variée, très bonne cuisine française. 25€ par personne sans le vin.  edit

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • Café Universel, 267 rue Saint Jaques (Métro: Luxembourg), +33 1 43 25 74 20. Café concert intimiste présentant des jazzmen des quatre coins du monde. Ambiance voyage et intemporalité.  edit
  • Polly Magoo, 3, rue du Petit Pont (Métro: Saint Michel). Midi à 5h00 du dimanche au jeudi et jusqu'à 8h00 les vendredis et samedis.. A tester, rien que pour les horaires tardives ! ''formule'': (1 tapas, 1 bière)à 8€..  edit
  • The Fifth Bar, 62 rue Mouffetard (Métro: Place Monge). expats anglophones, étudiants et backpackers composent l'essentiel de ce petit bar très "jeune". Les mardis et jeudis c'est soirée étudiante, ce qui signifie happy hour jusqu'à la fermeture sur présentation d'une carte d'étudiant. "Pinte.  edit
  • Le Vieux Chêne, 69 rue Mouffetard (Métro: Place Monge). On pourrait appeler ça une taverne, car l'établissement existe depuis le XVIII-me siècle. De nos jours, comptez dans les 4€ pour une pinte de bière (la carte est assez fournie). Le mardi soir, c'est musique live et si le public est sage, il peut demander une chanson !  edit
  • Le Piano Vache, 8, Rue Laplace (Métro: Maubert/Mutualité), +33 1 46 33 75 03. Pilier de la vie étudiante depuis des lustres, le Piano Vache illustre bien le vrai Quartier latin. DJ et musique live certains soirs. Beer: 3.50€, mixed drinks 6.50€, coffee 1€..  edit
  • Le Bombardier, Place du Panthéon (Métro: Maubert/Mutualité). Pub situé en face de l'église St-Etienne-du-Mont et du Panthéon. Bière à la pression ou, chose plus rare, au tonneau. Cuisine de pub à l'heure du déjeuner.  edit

Se loger[modifier]

Routard[modifier]

  • Young and Happy Hostel, 80 Rue Mouffetard (Métro: Place Monge), +33 1 47 07 47 07 (fax: +33 1 47 07 22 24), [10]. Auberge de jeunesse/backpacker hôtel. dortoir 20€.  edit
  • Hôtel du Commerce, 14, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève (Métro: Maubert-Mutualité), +33 1 43 54 89 69 (fax: +33 1 43 54 76 09), [11]. Très proche de Notre-Dame, cet hôtel dispose également d'une cuisine que les hôtes peuvent utiliser. dès 26€, +2€ pour utiliser les douches..  edit
  • Port-Royal-Hôtel, 8 Boulevard de Port-Royal (Métro: Les Gobelins), +33 1 43 31 70 06, [12]. Proche de la Rue Mouffetard. prix entre 39 et 87€.  edit

Classe moyenne[modifier]

  • Hôtel Marignan, 13, rue du Sommerard (Métro: Maubert-Mutualité), +33 1 43 54 63 81 (, fax: +33 1 43 25 16 69), [13]. Au coeur du Quartier latin, un petit hôtel familial. Cuisine, laverie et wifi gratuits, petit-déjeuner inclus dans le prix. .. (48.8498925,2.3465599) edit
  • Maitre Albert B&B, rue Maitre Albert (Métro: Maubert Mutualité or RER St Michel), (), [14]. Un charmant bed & breakfast, bien situé. 95€ pour deux personnes, petit-déjeuner inclus.  edit
  • Hotel Cujas Pantheon, 18 rue Cujas, +33 01 43 54 58 10 (, fax: +33 01 43 25 88 02), [15]. 74€/97€.  edit

Plein aux as[modifier]

  • Hotel Notre Dame, 1 Quai Saint Michel, +33 1 43 54 20 43 (), [16]. Hôtel romantique et chic sur les quais. à partir de 140€.  edit
  • Hôtel Mercure Paris La Sorbonne, 14 rue de la Sorbonne 75005 (Métro: Cluny La Sorbonne), +33 1 56 24 34 34 (), [17]. checkin: 14h; checkout: 12h. En plein centre de Paris, l'hotel est à la limite du 5ème et du 6ème arrondissement, face à l'Université la Sorbonne, à la lisière du Quartier Latin (Paris 5) et de Saint Germain des Prés (Paris 6), à 5 minutes à pied de Notre Dame, du Panthéon, des Jardins du Luxembourg et du Sénat. Entièrement rénové dans un décor contemporain, intime et reposant. Parking public Soufflot à proximité. 120€+. (48.839792,2.323609) edit
  • Villa Daubenton ***, 34, rue de l'Arbalète 75005 Paris, +33 1 55 43 25 50 (), [18]. checkin: 14h; checkout: 12h. Appart-Hotel 3* situé dans le Quartier Latin, proposant 16 appartements spacieux, du studio au 3 pièces. à partir de 140€.  edit