Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Mutzig

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Mutzig

Default Banner.jpg

Mutzig[1] est une ville
Le clocher de Mutzig
située dans le département du Bas-Rhin en Alsace, près de Strasbourg. Elle est peuplée d'environ 5000 habitants répartis sur 801 ha. Le Blason de Mutzig représente le patron de la paroisse : Saint Maurice sur son cheval, portant une armure, un bouclier (croix blanche sur écu rouge) et un étendard (aux même couleurs que le bouclier).

Comprendre[modifier]

La découverte d'un important site du Paléolithique moyen indique que le lieu est occupé depuis une époque très ancienne. Dans l'antiquité, la voie reliant Strasbourg au Donon franchit la Bruche à la hauteur de Mutzig. Un cimetière mérovingien a également été mis au jour, mais il faut attendre le Xème siècle pour trouver la première mention du nom de la localité : Muzzecca. La petite ville devient l'enjeu d'une longue lutte entre l'empereur germanique et l'évêque de Strasbourg, conflit qui se termine en 1308 par la supprématie de ce dernier. À partir de ce moment, Mutzig reste sous sa souveraineté jusqu'à la Révolution. La ville est engagée à plusieurs familles nobles, dont la plus illustre est celle des Landsberg. En 1444, elle se défend victorieusement contre les Armagnacs qui anéantissent les villages voisins de Wege et Hermolsheim. Dix ans plus tard, la commune est occupée par le Duc de Deux-Ponts, puis libérée par les Strasbourgeois. La guerre de Trente Ans éprouve durement Mutzig, qui est investie par les troupes de Mansfeld, puis par les armées suédoises. Dans le sillage de la guerre, la peste fait trois cents victimes. Le XVIIIème siècle ouvre une ére de prospérité grâce au développement économique et démographique. Du point de vue administratif, la cité devient le siège du baillage de Mutzig-Schirmeck. Au XIXème siècle, plusieurs industries s'implantent à Mutzig, dont une manufacture d'armes et une brasserie. Après 1870, la cité connaît une nouvelle vocation grâce à la construction du Fort, dit Feste Kaiser Wilhelm II, et de deux casernes.

Arriver[modifier]

À voir[modifier]

  • Le Château des Rohan Cette forteresse de type "Wasseburg" était cernée de fossés.
    Le Chateau des Rohan de mutzig
    Différentes familles s'y succédèrent la plus illustre étant celle des Landsberg. Il est repris par le Prince Evêque Egon après la guerre de Trente Ans et s'affirme comme résidence épiscopale, un peu plus tard, sous la direction des quatre cardinaux de Rohan (1704-1789). L'édifice à la forme d'un fer à cheval et, est composé d'un corps de bâtiment principal avec un avant corps relié aux ailes par des loggias. La cour est fermée à l'Ouest par une grille en arc de cercle. Trois tours carrées sont implantées aux angles, sauf au Sud-Est où était édifiée une chapelle. Très endommagée en 1940, lors du dynamitage du pont, elle est démolie en 1942. A la Révolution, le château fut vendu comme bien national avant d'être acheté en 1803 par les frères Coulaux, qui le transforment en manufacture d'armes. En 1985, il est reconverti en centre culturel, et une des ailes abrite le Musée des Rohan.
    • Le Musée des Rohan Situé dans une aile du château des Rohan, le musée vous invite à découvrir le passé de Mutzig, vous pourrez y admirer : des plans de l'empire Coulaux, des armes blanches, des cuirasses, de célèbres fusils (dont le "Chassepot"), une cuve baptismale du XIIIème siècle, des pierres bornes armoriés, des armoireries de familles nobles, et des objets de l'époque mérovingienne.
  • Les Ateliers Coulaux En 1803, lorsque le château est transformé en manufacture d'armes par les frères Coulaux, l'entreprise prend rapidement de l'essor favorisée par les guerres napoléoniennes. Elle fabrique des armes à feu dont le célèbre fusil Chassepot, du nom de son inventeur, né à Mutzig en 1833. En 1870, la Manufacture quitte Mutzig pour s'installer à Tulle, Châtellerault et Saint-Etienne. Les locaux sont alors transformés en fabrique de grosse quincaillerie qui cesse son activité en 1962.
  • Les Fortifications Médiévales Il ne reste que peu de vestiges des fortifications du XIIIème au XIVème siècles. Des deux entrées dans la ville, seule la porte du bas ou "Untertor" subsiste. La porte du haut ou "Obertor" a été démolie en 1836. Les Remparts sont surtout visibles au Nord et à l'Est de la ville. La porte du bas construite au début du XIVème siècle a été surélevée en 1559. Jusqu'en 1775, elle était précédée d'un ouvrage avancé (barbacane) qui a été remplacé par un arc monumental démoli en 1894. Un saint Maurice, blason de la ville, peint en 1895 et modifié en 1974, orne la face Est.
  • Place de la Fontaine L'actuel fût de colonne de style rennaissance, à riche décor végétal,
    La place de la Fontaine
    surmonté d'un globe est une copie. L'original de 1667 se trouve au Musée de Mutzig. Le bassin de la Fontaine est reconstruit, à l'identique en 1911, d'après les plans de Johann Knauth, architecte de l'Oeuvre Notre-Dame de Strasbourg.
  • L'Hôtel de Ville Cet édifice municipal est construit, en 1746, d'après les plans de l'architecte Joseph Massol. C'est un bâtiment assez sobre dont la façade est ornée d'un avant-corps surmonté d'un fronton triangulaire. La date de 1851 indique un réaménagement du second étage. L'Hôtel de Ville se signale surtout par une curieuse tour à bulbe. Placé dans une ouverture du beffroi, un automate, représentant une tête grimaçante, ouvre la bouche et remue les oreilles quand l'horloge sonne.
  • Le Fort de Mutzig La décision de fortifier la colline de Mutzig est prise en janvier 1893
    Fort de Mutzig
    par l'Empereur Guillaume II. En liaison avec la ceinture fortifiée de Strasbourg, le fort (Feste) aura pour rôle de barrer la Plaine du Rhin contre toute offensive française en Alsace. Fortification bétonnée, cuirassée et électrifiée elle servira de protoype à la fortification éclatée du XXème siècle. 7000 hommes étaient appelés à servir cet énorme ensemble défensif de 254 hectares. Doté de très nombreux ouvrages et de 22 tourelles cuirassées, il est en 1914 le plus puissant groupe fortifié allemand.

Vous cheminerez au sein de plusieurs ouvrages reliés par des galeries souterraines et découvrirez de nombreux équipements d'origine : chambrées, cuisines, puits, boulangerie, centrale électrique, hôpital,... Le circuit long de 2 km comprend de nombreux escaliers. La température intérieure moyenne est de 14°C. Avec ses magnifiques panoramas sur la plaine d'Alsace et les Vosges, le circuit extérieur présente aux visteurs les tranchées de tir, les observatoires, les abris et une batterie d'artillerie dans un cadre de verdure très agréable.

Les Visites (uniquement guidées) : Du 1er janvier au 31 mars et du 1er novembre au 31 décembre : tous les jours à 14h. Du 1er avril au 30 juin et du 15 septembre au 31 octobre : du lundi au vendredi à 14h, et samedi et dimanche à 14h, 15h et 16h. Du 1er juillet au 14 juillet et du 1er septembre au 14 septembre tous les jours à 10h, 14h, 14h30, 15h et 16h. Du 15 juillet au 31 août tous les jours à 10h, 11h, 14, 14h30, 15h, 15h30 et 16h. Pour plus d'informations : 18, boulevard Clemenceau - 06 08 84 17 42 - [email protected] - Fort de Mutzig. Entrée payante.

Édifices religieux[modifier]

  • La Synagogue En 1784, la communauté juive compte plus de 300 membres. La synagogue, la plus ancienne d'Alsace, est édifiée en 1787 à l'initiative d'Aaron Meyer, Préposé Général de la nation juive. Ce bâtiment est parvenu jusqu'à nous dans son état d'origine. Vu de l'extérieur, il ressemble à une grande maison bourgeoise. Seules les hautes fenêtres et la façade agrémentée de colonnes font penser à un lieu de culte. A l'intérieur, la vaste salle est ornée à l'Est par la niche de l'Arche Sainte tandis que l'Ouest est occupé par la tribune des femmes qui sert actuellement d'oratoire. La construction d'une école juive sera réalisée au milieu du XIXème siècle. Elle sera fermée en 1992.
  • L'église Saint-Maurice L'église néo-gothique actuelle construite en 1879-1880, financée par des quêtes réalisées de 1856 à 1876, est l'oeuvre du curé Hasselmann. Elle est édifiée d'après les plans de l'architecte Charles Winkler et se présente comme une basilique à trois nefs avec transept et choeur pentagonal dans le style gothique du début du XIIème siècle. L'intérieur retient l'attention par son mobilier néo-gothique homogène, conçu pour l'essentiel par les ateliers Klem de Colmar entre 1884 et 1900.
  • Chapelle Saint-Wendelin Dédiée initialement à la Vierge, cette chapelle est érigée par Adam de Landsberg, dont les armoireries figurent sur le linteau au-dessus de la porte occidentale. A l'intérieur se trouvent les vestiges des fresques qui ornaient le choeur et une partie de la nef. Le vocable actuel de Saint-Wendelin s'est substitué à celui de la Vierge au cours du XVIIIème siècle. La présence d'ermites dans la chapelle est attestée au XIXème siècle. Elle est finalement achetée par la paroisse de Mutzig en 1885.

À faire[modifier]

  • Sentier botanique du Dreispitz Sentier de randonnée jalonné de panneaux explicatifs.

Emplettes[modifier]

Se restaurer[modifier]

Restaurant climatisé accessible au personnes à mobilité réduite, terrasse d'été.

Restaurant Traditionnelle,Terrasse d'été. Fermé lundi-mardi

Passer la nuit[modifier]

Hôtels[modifier]

Cadre chaleureux et original, chambre: TV, bain, douche, WC dont 3 access au personnes à mobilité réduite. le petit+: en centre ville/village. Capacité: 47 chambres.

Dans maison à colombages, chambres confortable (bain,douche,WC) ainsi qu'une terrasse d'été. Capacité: 17 chambres.

Appartement en formule hôtelière ou à la carte: studio (2 pers) dont 3 pour les personnes à mobilités réduite (2 pers) studio cabine (4 pers), appartement 2 pièces (4 pers) ou appartement2 pièces (6 pers) dont 2 access au personnes à mobilité réduite.

Spacieux appartement (90m²) 2ème étage (60 marches), entrée séparé, cuisine équipé, salle à manger, 1 chambre double avec lavabo, 1 salle de bain, 2 WCs et 1 chambre double.Mezzanine avec 2 lits 1 personne, 2 balcons, grand jardin. le petit plus: vue panoramique Capacité: 4 à 7 personnes.

Studio avec cuisine équipé: 2 plaques vitrocéramique, micro-ondes, réfrigérateur, couchage dans le séjour: banquette / lit gigogne, salle de bain et WC. (4 autres types de logement dans la résidence le petit plus: en ville Capacité: 2 personnes.

Appartement F1 en rdc, entrée séparé. Cuisine équipé, coin séjour, 1 chambre double, douche, WC. Prise ethernet. Charge inclus (100mw/semaine et 1m3 eau/semaine- dépassement facturé) Parking dans la cour. Proche commerces de proximité. le petit plus: en ville Capacité: 2 à 3 personnes.

  • Meublé - L'adret - Sylvie et Jean-Louis Frison : 23, rue de la trinité [email protected] - 03 88 38 87 91.

Appartement plain-pied dans la maison du propriétaire, entrée séparé, cuisine équipé, coin repas, salon avec convertible (2 pers), 1 chambres double, 1 chambre avec 2 lits simple, draps non fournis, douche/WC réhaussé. Petit chien admis sur demande. accès pour personne à mobilité réduite. le petit plus: en ville capacité: 4 personnes.

Appartement au calme situé au 1er étage, dans la maison indépendante avec entrée séparé, cuisine équipé salle à manger avec convertible 1 personnes, 1 chambre double, 1 chambre simple, salle de bain,WC le petit plus: en ville Capacité: 3 à 4 personnes.

Hébergement Collectif[modifier]

  • Maison d'accueil des sportifs : 17, rue du docteur Schweitzer - [email protected] - 06 48 76 17 85.

Etablissement agréé Jeunesse et sports pour scolaire, randonneurs, sportifs ect: 8 chambres de 4 lits (2 x 2 lits superposés) douche et WC privatifs. Salle à manger. La cuisine n'est pas en gestion libre. Caution. Capacité: 32 personnes.