Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Le Mont-Saint-Michel

De Wikitravel
(Redirigé depuis Mont Saint-Michel)
Aller à : navigation, rechercher
Le Mont-Saint-Michel

Default Banner.jpg

Le Mont-Saint-Michel à marée basse

Le Mont-Saint-Michel [2] est un bien inscrit au Patrimoine de l'UNESCO situé sur un îlot rocheux au large de la côte de la région Normandie dans le nord-ouest de la France. L’îlot est connu pour la spectaculaire Abbaye bénédictine de Saint-Michel en son sommet, entourée par les rues sinueuses et l’architecture gothique d’un village médiéval.

Comprendre[modifier]

Le Mont-Saint-Michel a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.

Histoire[modifier]

Avant la construction d’un premier établissement monastique au VIIIème siècle, on appelait l’île « mons tumba ». Selon la légende, l’Archange Saint Michel serait apparu en 708 à Saint Aubert, évêque d’Avranches, et lui aurait ordonné de construire une église sur l’îlot rocheux. Aubert ayant ignoré plusieurs fois l’ordre de l’archange, celui-ci fit un trou avec son doigt dans le crâne de l’évêque. Le crâne du saint, avec le trou, est exposé dans l’église Saint Gervais d’Avranches.

Le mont devint un lieu stratégique en 933, quand Guillaume Ier de Normandie annexa la Péninsule du Cotentin, situant ainsi définitivement le mont en Normandie. Cet évènement apparaît sur la Tapisserie de Bayeux qui représente la conquête normande de l’Angleterre en 1066 : Harold sauve les chevaliers normands des sables mouvants pendant une bataille contre Conan II de Bretagne. Durant les siècles qui suivirent, la spectaculaire architecture normande de l’abbaye fut financée par les ducs de Normandie puis la famille royale.

En 1065, le monastère du Mont-Saint-Michel appuya le duc Guillaume de Normandie dans sa revendication du trône d’Angleterre. Il fut récompensé par des terres et des propriétés du côté anglais de la Manche, dont un petit îlot à l’ouest de la Cornouailles, qui fut créé après le Mont et devint le prieuré normand St Michael's Mount of Penzance.

Pendant la Guerre de Cent Ans, les Anglais assaillirent l’île à maintes reprises sans jamais réussir à la prendre, grâce aux fortifications améliorées de l’édifice. Les Michelettes, deux bombardes en fer forgé, laissées par les Anglais après l’échec du siège du Mont-Saint-Michel en 1423-1424, sont encore exposées près des remparts extérieurs.

Lorsque Louis XI fonda l’Ordre de Saint Michel en 1469, il voulait faire de l’abbaye du Mont-Saint-Michel la chapelle de l’Ordre, mais du fait de son éloignement avec Paris, son souhait ne put jamais se réaliser.

La richesse et l’influence de l’abbaye s’étendirent à de nombreuses autres fondations qui en étaient issues, dont le St Michael’s Mount en Cornouailles. Cependant, sa popularité et son prestige en tant que lieu de pèlerinage s’estompèrent lors de la Réforme, et lorsque la Révolution française éclata il ne restait que quelques moines en résidence. L’abbaye fut fermée et convertie en prison, initialement pour y enfermer les opposants cléricaux au régime républicain. S’ensuivirent d’importants prisonniers politiques, mais en 1836, des personnages influents tels que Victor Hugo lancèrent une campagne pour restaurer ce qu’ils considéraient être un trésor architectural national. La prison fut finalement fermée en 1863, et le Mont déclaré monument historique en 1874. Le Mont-Saint-Michel et sa baie furent inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1979, avec des caractéristiques telles que l’importance culturelle, historique et architecturale, ainsi que la beauté naturelle et créée par l’Homme.

Arriver[modifier]

Accéder au Mont Saint-Michel autrement que par le pont-passerelle peut être dangereux. Chaque année, des touristes se noient après avoir été surpris par la marée, et les sables mouvants et vasières qui entourent l’île sont traîtres. Si vous souhaitez tenter la traversée, prenez un guide local et référez-vous au calendrier des traversées. En outre, ne tentez pas la traversée lorsque le barrage du Couesnon opère une chasse d’eau.

En voiture[modifier]

La voiture est probablement le moyen le moins cher et le plus simple d’aller au Mont-Saint-Michel, mais la queue pour accéder au parking est très longue et son coût plutôt élevé. Le Mont-Saint-Michel est accessible rapidement par l’autoroute A84. Depuis Caen en Normandie, prenez l’A84 vers le sud-est, dépassez Avranches et prenez la sortie direction Pontorson. Depuis Rennes en Bretagne, la sortie est juste avant Avranches. Suivez ensuite la signalisation jusqu’au Mont-Saint-Michel pendant environ 20 kilomètres. Les parkings sont gigantesques et jamais complets, mais sont situés à 2 kilomètres du Mont, et une navette gratuite est disponible pour s’y rendre. Faites attention à bien payer le parking aux machines prévues à cet effet avant de retourner à votre voiture. Elles sont situées à l’arrière du Centre d’Information Touristique d’où partent les navettes.

Depuis Paris le trajet prend environ 4 heures.

En transports publics[modifier]

Il n’y a pas de train direct entre Paris et le Mont-Saint-Michel, mais il est possible de rallier Pontorson en train et de finir le trajet en bus. Le mieux est de prendre le TGV depuis la Gare Montparnasse jusqu’à Rennes, puis de prendre un car Keolis (tél. 02.99.19.70.70) pour un trajet d’une heure et demie jusqu’à l’île (4 départs depuis Rennes chaque jour, les départs sont généralement calés sur l’heure d’arrivée du TGV à Rennes, mais il vaut mieux vérifier les horaires en cas de changements imprévus). Le car part du terminal situé à droite après la sortie nord de la gare. Il coûte 15€ aller simple, 25 % de réduction pour les moins de 25 ans et les plus de 60 ans, gratuit pour les moins de 12 ans. Les billets sont vendus directement par le chauffeur quand vous montez dans le bus, ou alors en avance au terminal des bus. Les dimanches hors-saison, le bus depuis Rennes ne roule pas. Vous devez donc prendre le TGV jusqu’à Dol de Bretagne, puis le Keolis vers le Mont Saint Michel pour 6,60€, 25 % de réduction pour les moins de 25 ans et les plus de 60 ans, gratuit pour les moins de 12 ans.

Le bus vous déposera au Centre d’Information Touristique du Mont-Saint-Michel, depuis lequel vous pourrez marcher 45 minutes ou prendre une navette gratuite de 10 minutes pour rejoindre le Mont. Vous pourrez aussi demander au chauffeur de s’arrêter à l’hôtel avant le Mont-Saint-Michel. L’accès au Mont-Saint-Michel le matin peut être ralenti par des bouchons. De même, attendez-vous à des bouchons en repartant du Mont car il n’y a qu’une route qui le relie au continent. En été, les bouchons peuvent durer plus d’une heure lorsqu’il y a beaucoup de touristes. Vous risquerez donc de rater votre train retour pour la gare Montparnasse. Il est possible que le train attende le bus qui revient du Mont-Saint-Michel l’après-midi s’il y a un léger retard.

Vous pouvez aussi opter pour un TGV vers la gare Pontorson-Mont-Saint-Michel (jusqu’à quatre par jour), avec un arrêt à Rennes. La gare de Pontorson est à seulement 15 minutes du Mont-Saint-Michel en transports. Des bus effectuent le trajet toute la journée, les horaires sont disponibles à la gare de Pontorson.

En car[modifier]

Si vous souhaitez passer un ou plusieurs jours au Mont-Saint-Michel sans avoir à vous préoccuper du trajet ou de l’organisation du voyage, vous pouvez opter pour une excursion en car. De nombreuses offres de visites du Mont-Saint-Michel incluant le transport en car depuis Paris sont proposées par des tours opérateurs parisiens comme PARISCityVISION.

Se déplacer[modifier]

Plan du Mont Saint-Michel, le pont-passerelle et l’entrée principale sont à droite

On ne peut se déplacer qu’à pied dans l’enceinte du Mont-Saint-Michel, et la ville fortifiée a deux portes. La Porte de l’Avancée, entrée principale au bout du pont-passerelle, mène droit à la Grande Rue, pleine de boutiques de souvenirs et de touristes. Échappez-vous par les escaliers vers les remparts, qui sont généralement moins bondés et offre un magnifique panorama sur la baie. La Porte Eschaugette, située à gauche de l’entrée principale, est moins utilisée et donc plus calme. Ces trois itinéraires mènent à l’abbaye au sommet de l’île.

À faire[modifier]

  • Des randonnées et des sorties nature sur les thèmes de la marée, des oiseaux, des plantes comestibles constituent un autre moyen de découvrir cet espace naturel remarquable.

Passer la nuit[modifier]

  • Hôtel Altos, 37 bd du Luxembourg, +33(0)2 33 58 66 64, [1]. 3 étoiles - Entre le Mont-Saint-Michel et les plages. Ambiance design personnalisée. Chambres spacieuses et insonorisées.  edit

Aux environs[modifier]