Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Ukraine

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Ukraine Drapeau
Escalier du Potemkine à Odessa
Localisation
Capitale Kiev
Superficie 604 000 km²
Population 46 millions (2010)
Monnaie hryvnia (UAH)
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +380
Fuseau horaire UTC+2


L'Ukraine est un pays d'Europe de l'Est. Elle a une frontiere avec la Biélorussie, la Russie, la Roumanie, la Hongrie, la Moldavie, la Slovaquie et la Pologne.

Régions

Bukovine

Odessa

Transcarpathie (Ruthenie)

Villes

Chernivtsy (Cernăuţi en roumain), capitale de la Bukovine (Bucovina), tout près de Carpathes.

Vinnitsia, aux charmes mutliples et appréciables !

Comprendre

Carte de l'Ukraine

Arriver

En avion

Borispol est l'aéroport principal du pays. Certaines compagnies proposent aussi des vols directs vers Odessa, Lvov, Simferopol, Dniepropetrovsk et Donetsk.

D'Europe, parmi les compagnies les moins chères, il y a:

  • Malev (compagnie hongroise, ayant son hub à Budapest);
  • KLM (compagnie hollandaise, ayant son hub à Amsterdam) en partenariat avec Ukrainian International Airline;
  • Swiss (compagnie suisse, ayant son hub à Zurich)
  • Lufthansa (compagnie allemande moderne, ayant son hub à Francfort et Munich)
  • Austrian Airlines (compagnie autrichienne moderne, ayant son hub à Vienne)
  • Ukraine International (compagnie ukrainienne spécialisée dans les liaisons internationales, avec une flotte d'avions modernes, ayant son hub à Kiev)

Depuis début 2009 Wizzair, compagnie Low cost hongroise, vole sur Kiev au départ de diverses destinations européennes.

En bus

Il existe quelques compagnies proposant des bus réguliers pour l'Ukraine, à destination des grandes villes comme Kiev, Lviv, Rivne, Odessa: par exemple, Voyages Baudart ou Eurolines. Les prix sont très accessibles, mais les bus ne partent qu'une ou deux fois par semaine.

Le voyage en bus est conseillé pour plusieurs raisons: - par rapport à l'avion, il se révèle très économique

- Certes, c'est un peu long (compter environ 40-45h entre Paris et Kyiv), mais c'est un très bon moyen pour aborder ce pays : pendant ce trajet, la rencontre avec d'autres voyageurs ukrainiens permettra de mieux apréhender ce pays aux usages si différents, de collecter tous les conseils utiles afin de rendre votre séjour plus serein (ce ne sera pas du luxe, vu le dépaysement qui vous y attend).

- on en profite pour découvrir par le bus les villes et campagnes ukrainiennes avant d'arriver à destination. plusieurs arrêts et pauses-resto permettront de se forger quelques habitudes de communication, d'alimentation, de commerce, etc...

- par rapport à un voyage en voiture, le bus comporte des avantages évidents à la douane (c'est très pratique de passer avec des ukrainiens dans un bus ukrainien!!) et lors des contrôles de police, surtout si vous ne maitrisez pas les langues locales (russe / ukrainien).

- toujours par rapport à la voiture, se faire conduire évitera les galères à des carrefours sans panneaux, les galères avec des pneus crevés ou une barre de direction tordue (il paraît que l'état des routes s'améliore. mais ça ne veut pas dire qu'elles soient en bon état!!!!), les galères avec la police. d'autre part les points de restauration ne se présentent pas sous forme d'aires de service à l'européenne, et il est bon de se faire conduire par un chauffeur qui connait les endroits où se ravitailler.

- par rapport au train, le voyage en bus reste d'une plus grande simplicité d'organisation, et on souffre moins de l'éventuelle surpopulation d'un wagon, ou des arrêts trop long en pleine nuit et trop courts en journée! pour rappel : seul 1 seul train partant de Cracovie permets d'éviter le fastidieux changement de bogie à la frontière. tous les autres trains sont concernés par cette étape. de plus, ce seul et unique train est un train de luxe (le confort n'a certes rien à voir avec les trains standards, mais c'est quand même beaucoup plus cher...)

pour conclure, voici 3 compagnies assurant la liaison routière France - Ukraine. les billets pour un trajet avec ces compagnies s'achètent en france chez les Voyages Baudarts (bureaux à Paris et Lille): COMPAGNIE "ELITA BUSINESS" (basée à Lvov): assure la ligne LILLE - PARIS - REIMS - METZ - STRASBOURG - LVIV - ZHYTOMYR - KYIV (2 allers-retours par semaine)

COMPAGNIE "TRITON" assure la ligne PARIS - REIMS - METZ - STRASBOURG - LVIV - KYIV - ODESSA (2 allers-retours par semaine)

COMPAGNIE Eurolines

En bateau

Odessa est le port principal sur la Mer Noire. Yalta accueille régulièrement des bateaux de croisière.

En train

Il existe des trains depuis toutes les grandes villes des pays voisins.

En Ukraine, comme dans tous les pays d'ex-URSS, l'écartement des rails est plus important que le standard européen. Les trains doivent donc changer d'essieus à la frontière, l'opération dure environ deux heures. Il est souvent plus rapide de changer de train à la frontière.

Toutefois, le train-hôtel qui relie Cracovie (Pologne) à Kiev en passant par Lviv possède des voitures neuves à écartement variable ne nécessitant pas cette longue pause. A l'avenir, ce type de voiture devrait se développer.

En voiture

D'Europe, il existe plusieurs possibilités pour arriver en Ukraine en voiture.

  • Par la Hongrie : Le voyage pour rejoindre la frontière à Chop, à partir de Paris, dure environ deux jours, durant lesquel il faut parcourir 1788 km. L'avantage de passer par la Hongrie est la qualité des autoroutes, remarquables presque jusqu'à la frontière ukrainienne (environ 100 km avant). La difficulté après la frontière est constituée par la traversée des Carpathes, qu'il faut plutôt effectuer de jour. Pensez à dormir à Mukachevo.
  • Par la Pologne
  • Par la Slovaquie
  • Par la Roumanie

La carte d'assurance internationale (carte verte...) est désormais valable en Ukraine.

Circuler

En avion

  • Ukraine Intenational Airline, c'est la compagnie la moins chère avec des avions en bon état. Elle relie 7 villes du pays.
  • Aerosvit, qui relie 11 villes ukrainiennes à partir de Kiev. Les avions sont aussi modernes.
  • UM Air, une compagnie qui possède des avions assez modernes mais aussi quelques vieux appareils.

En bus

Vous avez des lignes de bus au départ des aéroports et des gares qui relient plusieurs grande ville d'ukraine. Les bus sont sûrs et confortables. Dans les villes et localités, c'est le 'marshrutca' qui est le plus usité: mini bus ou Van, qui ont chacun leur circuit propre...le prix est bien souvent plus que démocratique (1 hrivna) . Entrez, asseyez vous et ...faites passer la monnaie vers le conducteur ! Oui l'honnêté est une vertu collective: l'argent arrivera à bon port !

En train

Il y a un très bon réseau de trains bon marché et ponctuels. Deux lignes express de jour relient Kyiv à Dnipropetrovsk et à Kharkiv (un peu moins de 6h). Attention, pensez à prendre vos passeports, ils sont indispensables pour réserver vos billets ( ce n'est plus vrai depuis 2008).

De plus, en août, les trains sont pris d'assaut sur les lignes qui mènent au bord de mer et particulièment en Crimée. Achetez donc vos billets le plus tôt possible, quelques jours en avance suffiront généralement.

Il est possible de commander un thé préparé à bord auprès du personnel (pratique en cas de grosse chaleur) pour 1 grivna, ou de le réaliser vous même grâce à l'eau chaude du "samovar" disponible dans toutes les voitures. Certains longs arrêts sur les lignes très fréquentées l'été sont l'occasion de se ravitailler auprès de marchands ambulants sur les quais.


Pour les trains au long cours (au moins une nuit durant leur trajet complet), vous devrez choisir entre deux ou trois classes :

  • Platzkarte : c'est une voiture dortoir, avec deux fois deux lits superposés perpendiculaires à la voie et deux lits superposés parallèles à la voie de l'autre côté d'un couloir central.
  • Kupé : un compartiment de quatres lits.
  • SV (uniquement sur les trains principaux) : un compartiment de deux lits (pas de lits superposés).

Les trains sont sûrs, il y a en général au moins deux personnels de bord ("provodnik" / "provodnitsa") par voitures. De plus sous chaque banquette inférieure, il y a une grande malle pour ranger vos affaires (il faut soulever la banquette/lit pour y accéder). Le confort des lits est plutôt bon, car vous disposez en plus d'un petit matelas.

La location des draps pour la nuit est obligatoire, elle vous reviendra à 10-20 grivnas à payer à bord.

Et votre nuitée en train sera propice à bien des contacts et des rencontres ! L'inattendu est au rendez vous !

En voiture

Il est possible de circuler en Ukraine en voiture, mais il faut être conscient de certaines particularités :

Les panneaux sont tous en ukrainien. Seuls quelques panneaux, tous les 200 km environ, sont écrits dans l'alphabet latin, et n'indiquent que les villes principales. Il est notamment recommandé d'avoir une très bonne carte aurotoutière (les seules réellement disponibles sont en ukrainien), car les indications des panneaux sont loin d'être exhaustives. Ces cartes n'ont toutefois souvent pas été mises à jour, et nomment des rues par leur ancien du temps de l'URSS.

Il est fortement conseillé de respecter la signalétique, notamment la limitation de vitesse. Il faut savoir que contrairement aux pays occidentaux, où les indications sont répétées plusieurs fois, en Ukraine, une obligation, ou une interdiction n'est souvent indiquée que sur un seul panneau, qu'il ne faut donc pas manquer. La police est toujours au bon endroit pour vous le rappeler !

  • La vitesse sur autoroute est limitée à 120km/h.
  • La vitesse sur les "nationales" est limitée à 90 km/h.
  • La vitesse en ville est limitée à 60 km/h.

Le carburant ne représente plus un problème en Ukraine. Il y a aujourd'hui de nombreuses stations service dans toutes les villes. Il y a différents types de carburant dont le diesel, le sans plomb 95 et, plus rare, le sans plomb 98 ; on trouve également du 80 et du 76. Le carburant est bien moins cher qu'en Europe occidentale (compter 9.9 hr pour un litre de 95 sans plomb, ce qui représente environ 1 euro, 10.2hr pour le 98). Il n'y a rien à redire sur la qualité du carburant, les moteurs des constructeurs occidentaux supportent bien. Le GPL reste cependant difficile à trouver en Ukraine.

L'état des routes est un vaste sujet :

  • Les voies principales sont praticables pour toute voiture, à condition de ne pas rouler trop vite, car les nombreuses réparations qu'elles ont subies ne les ont pas aplanies, au contraire. Mais il y a peu de nids de poule.
  • Les voies secondaires (ou principales ne partant pas de Kiev) restent encore praticables, mais prudence : certaines zones peuvent présenter de nombreux nids de poule, et il faut donc ne pas hésiter à freiner et changer de côté pour les éviter. Ne pas trop s'emballer sur une portion de belle asphalte, qui peut aussi comporter des obstacles indiscernables de loin.
  • Les routes entre villages sont très souvent en terre et non stabilisées : impraticables par jour de pluie, sauf pour les 4x4.

Les services d'entretien semblent avoir lancé en 2003 de nombreux travaux pour améliorer les routes, mais les travaux sont loin d'être finis. Un programme de construction d'autoroutes est en marche dans ce pays.

  • Véhicules de location. Des enseignes internationales se sont implantées en Ukraine.
  • Deux systèmes de taxis coexistent. Les taxis non officiels ne disposent pas de compteurs, il s'agit d'Ukrainiens qui se contentent d'accepter des passagers pour partager leurs frais de carburant.

En bateau

  • Des croisières sont organisées sur le Dniepr entre Odessa et Kiev.
  • Des bateaux-taxis sont une alternative très agréable au minibus sur la côte de Crimée.

Parler

  • L'ukrainien est la langue officielle. Le russe est parlé dans tout le pays, mais les régions à l'Ouest préfèrent l'ukrainien. Ne pas parler quelques mots de russe ou d'ukrainien est un handicap très net. Apprendre l'alphabet cyrillique facilitera grandement le séjour.
  • L'anglais est en pleine progression, mais n'est pour l'instant utilisé que par les jeunes.
  • A proximité des frontières, on parle le roumain, le polonais, et le hongrois.
  • L'allemand peut être utile, cette langue ayant été plus enseignée que l'anglais sous l'URSS.

Acheter

La Hryvnia, la devise locale, a une valeur d'environ 10 centimes d'€uro (1 € = +/- 10/10.5 UAH pour tout le mois d'août 2010) On peut changer des €uros, des USDollars ou des Roubles russes dans les points de change et dans les banques. Le cours est affiché en gros. N'hésitez pas à faire quelques mètres aux abords d'une gare pour avoir de meilleurs taux.

  • Un réseau de distributeurs de billets ("bankomat") existe dans chaque ville d'importance, et en trouver ne devrait pas etre trop difficile dans les centres villes. Mais la densité du réseau demeure encore faible ailleurs.
  • Les Travelers Cheks sont très rarement acceptés pour payer, et seules quelques rares banques en centre ville les acceptent.

Il y a les marchés, agréables à découvrir, et des affaires à faire, il est préférable que ce soit un Ukrainien qui achète pour vous, car les prix augmentent rapidement si vous ne comprenez pas la langue. Les marchés sont réputés pour vendre quantité de vêtements, de films et de CDs de contrefaçon. Les prix sont souvent clairement affichés.

Manger

  • La cuisine peut être estimée rudimentaire (ce n'est pas la gastronomie française ou le raffinement thai) mais vous ne serez pas déçu: tout est très bon !

Dénichez les anciens restaurants cantines communistes (un genre de self service): vous serez ravi de l'expérience.

  • Beaucoup de légumes, et beaucoup de viande, du porc surtout, seront au rendez-vous.
  • Dans la rue, de nombreux stands vendent divers en-cas et patisseries pour des prix minimaux. Les vendeurs de glaces prennent d'assaut les trottoirs en été.
  • Les restaurants traditionnels proposent des spécialités locales à des prix très agréables. Attention, ils ne disposent pas nécessairement de toilettes !
  • Les restaurants de luxe sont encore rares (sauf à Kiev), et les prix ne correspondent pas toujours à ce que l'on a dans l'assiette.
  • Les brochettes -saschliks- sont très prisées en été. Les pelmenis -des raviolis- sont mangés avec une délicieuse crème fraiche riche- la smetana.

Boire / Sortir

  • Pour boire en Ukraine, il n'y a pas de problèmes, des magasins sont ouverts même la nuit, et la vodka est impossible à ne pas voir quand on rentre dans ceux-ci.
  • La consommation de vodka est interdite dans les parcs, et la police veille.
  • Pour les sorties nocturnes a Kiev, vous avez l'arena qui se trouve au bout de la rue principale de Kiev (rue Krechatik) où vous trouverez deux discothèques et un casino. Vous avez également le wato bar, qui est ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7, qui se trouve en face de la place Krechatik dans la rue principale du centre de kiev.

Se loger

  • Chez l'habitant, mais il faut connaitre un Ukrainien dans votre entourage.
  • A l'hôtel, mais entre le luxe et le bas de gamme, il manque beaucoup de 2* et de 3*.
  • Les premiers campings commencent à apparaître, notamment dans la région d'Odessa, au bord de la Mer Noire.
  • Sur la côte, de nombreux sanatoriums acceptent éventuellement des touristes.

Il est possible de louer des logements ("kvartira") à la sortie des gares routières ou ferroviaires, pour tous les prix.

Apprendre

Il est possible d'apprendre l'ukrainien ou le russe sur place grâce à des professeurs particuliers, voire même des écoles linguistiques pour étrangers dans les grandes villes (Kiev, Odessa...)

Travailler

Il est nécessaire d'avoir un permis de travail pour travailler en Ukraine. La démarche est longue et fastidieuse (parfois plus de 3 mois d'attente) pour en obtenir un.

Sécurité

  • La mafia locale existe, et les voitures de luxe sont monnaie courante aux abords des marchés. Mais elle ne s'intéresse pas, a priori, aux touristes.
  • Le sentiment de sécurité est bien supérieur en Ukraine qu'en France.
  • Toutefois, être touriste a Kiev n'est pas de tout repos, principalement dans le métro: vos poches seront visitées si leur contenu est trop ostentatoire.Ailleurs, tout est tranquille.

Respecter

La religion (orthodoxe) est maintenant très présente en Ukraine. Lors des visites dans les églises (magnifiques), bien veiller à se découvrir pour les hommes et à se couvrir (foulard, robe longues ou pantalon) pour les femmes.

De nombreuses 'Babouschka' , c'est-à-dire vieilles femmes ou grand-mères, vendent en rue les produits de leur jardin. Privilégiez ce commerce: elles ne subsistent que grâce à de toutes petites pensions, et ce commerce est une question de survie! En plus c'est un moyen agréable de communiquer, tout en consommant des produits vraiment bios et sans intermédiaires commerciaux ! Très 'développement durable' les mères-grand !

Communiquer

mot ukrainien [transciption à la française avec accentuation] = Traduction


  • Привіт [pryvit] = Salut
  • Доброго ранку [dobroho ranku] = Bonjour (le matin)
  • Добрий день [dobriy deñ] = Bonjour (toute la journée)
  • Добрий вечір [dobriy vetchir] = Bonsoir
  • До побачення [do pobatchennia] = Au revoir
  • Доброї ночі / Надобраніч [dobroï no'tchi / nadobranitch] = Bonne nuit
  • Дуже дякую [duje diakouyou] = Merci beaucoup
  • Дякую вам [diakouyou vam] = Je vous remercie
  • Будь ласка / Прошу [budlaska / prochou] = S’il vous plaît
  • Чай [tchaï] = Du thé
  • Кава [kava] = Du café
  • Вода [voda] = De l’eau
  • Пиво [pyvo] = De la bière
  • Вино [vyno] = Du vin
  • Хліб [khlib] = Du pain


Voir aussi: Guide linguistique ukrainien (en progrès).

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites