Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Thaïlande : Différence entre versions

De Wikitravel
Asie : Asie du Sud-Est : Thaïlande
Aller à : Navigation, rechercher
(Autres destinations)
(Communiquer)
Ligne 304 : Ligne 304 :
  
 
Notez que le personnel parle anglais dans beaucoup de bureaux. En thaï, le timbre se dit "stamp" et le bureau de poste "sathani paesani". En province, l'usage de la "queue" est une notion abstraite; donc attendez-vous à vous faire passer devant.
 
Notez que le personnel parle anglais dans beaucoup de bureaux. En thaï, le timbre se dit "stamp" et le bureau de poste "sathani paesani". En province, l'usage de la "queue" est une notion abstraite; donc attendez-vous à vous faire passer devant.
 +
 +
Pour pouvoir communiquer facilement (réservation, renseignements, ...) et joindre ses proches, il est préférable d'opter pour une carte SIM prépayée. Cela permettra également d'avoir une connexion 3G sur son smartphone. Explications sur ce blog pour obtenir une ligne prépayée en quelques minutes: [http://www.voyageway.com/3g-en-thailande/ 3G en Thaïlande]
  
 
{{Ébauche}}
 
{{Ébauche}}

Version du 29 décembre 2012 à 20:40

Thaïlande Drapeau
Sukhothaï
Localisation
Capitale Bangkok
Superficie 514 000 km²
Population 69 millions (2010)
Monnaie baht (THB)
Électricité 220V/50Hz, prises américaine et européenne
Indicatif tél. +66
Fuseau horaire UTC+7


La Thaïlande [1] est un pays d'Asie du Sud-Est à l'industrie touristique florissante, frontalier du Myanmar au nord-ouest, du Laos au nord-est, du Cambodge au sud-est et de la Malaisie au sud.


Sommaire

Comprendre

Géographie

Climat

Histoire

Population

Fêtes et jours fériés


Régions

La Thaïlande comprend 77 provinces regroupées en 5 régions géographiques et culturelles :

Carte de la Thaïlande
Nord
Chiang Mai, les minorités montagnardes et le Triangle d'or.
Isaan
Le nord-est encore peu développé et hors des sentiers battus, avec de belles ruines khmères.
Plaines centrales
Bangkok, les plaines et la Thaïlande historique.
Est
Des îles et des plages facilement accessibles depuis Bangkok, comme Pattaya, Ko Samet et Ko Chang.
Sud
Un littoral qui s'étend sur des centaines de kilomètres et d'innombrables îles dans la mer d'Andaman et le golfe de Thaïlande ; Phuket, Krabi, Ko Samui, Ko Tao et plein d'autres plages qui ont fait la renommée du pays. Également une culture musulmane dans les provinces de l'extrême-sud.








Villes

Autres destinations

Arriver

Visa

Les détenteurs d'un passeport ordinaire ressortissants de 41 pays, dont la France, n'ont pas besoin de visa, si le tourisme est le motif de leur visite et si le séjour n'excède pas 30 jours.

Attention, si d'ordinaire les touristes détenteurs de passeports valides obtiennent systématiquement 30 jours auprès des checkpoints situés dans les aéroports, la durée ne sera que de 15 jours auprès des checkpoints des frontières terrestres. Ceci est vrai depuis le mois de novembre 2008. (cf Ministère des affaires étrangères Thaï.

Attention, le passeport doit être valable pendant encore au moins 6 mois après la date de retour !!! Pour les ressortissants de 14 autres pays dont l'Inde, la Chine et la fédération de Russie peuvent obtenir un visa-à-l'arrivée à certains points d'entrée. Vérifiez la mise à jour de ces conditions auprès du Ministère des affaires étrangères Thaï.

Billet retour ou de continuation

Un billet de retour ou de continuation est officiellement requis par les compagnies aériennes à destination de l'aéroport Don Muang de Bangkok. Une antique loi d'immigration Thaï exige que les passagers doivent posséder un billet de retour ou de continuation valable pour pouvoir pénétrer dans le pays sans visa, mais en pratique personne ne s'est jamais vu refuser l'entrée et les fonctionnaires de l'immigration Thaï ne contrôlent pas la présence des fameux billets. Des centaines de milliers de personnes arrivent chaque année à Don Muang avec un aller simple et l'intention de sortir du pays par une une frontière terrestre.

Néanmoins, d'après cette loi, jamais appliquée, la compagnie aérienne qui vous transporte avec un aller simple devra payer le billet retour ainsi qu'une amende si votre entrée est refusée pour cette raison, un certain nombre de compagnies ne vous laisseront pas embarquer sans billet retour (bien qu'étrangement ils vous aient vendu un aller simple initialement).

Les compagnies qui peuvent vous poser problème à ce sujet sont très inconstantes, et souvent cela dépend simplement de l'humeur du personnel au comptoir d'enregistrement. Il semble que ce soit principalement les compagnies occidentales qui posent problème sur ce point, mais il est en vérité impossible de lister les compagnies qui pratiquent cette politique ou non. Essayer de joindre votre compagnie par téléphone sera sûrement sans effet, votre interlocuteur se contentera de citer la politique officielle et vous apprendra ce que vous savez déjà. Le meilleur conseil si l'on vous refuse l'embarquement pour cette raison, est simplement d'acheter un aller simple remboursable de Bangkok vers la capitale d'un pays limitrophe (par exemple Vientiane) sur place, pour, une fois arrivé à Bangkok, vous le faire rembourser. Assurez-vous d'arriver suffisamment à l'avance à l'aéroport d'embarquement pour le faire.

En avion

Aéroport Don Muang

Ancien aéroport de Bangkok, il a été remplacé par Suvarnabhumi depuis septembre 2006. On y trouve encore des vols nationaux, ainsi que quelques vols Low Cost, notamment à destination des pays proches.

Aéroport Suvarnabhumi

Situé 30 kilometres à l'Est de Bangkok, Suvarnabhumi est le principal aéroport de Thaïlande. Il remplace presque complètement Don Muang depuis Septembre 2006.

Certains vols internes et Low Cost internationaux, à destination de pays proches notamment, partent toujours de Don Muang.

Il existe des vols internationnaux au départ et à destination de Chiang Mai, Hat Yai, Ko Samui, Phuket, et Pattaya U-Tapao. La compagnie nationale est THAI Airways, Bangkok Airways assure des vols moyen courrier à destination des pays limitrophes. Bangkok Airways propose un accès internet gratuit durant l'attente à la porte d'embarquement.

Il existe de nombreuses compagnies low-cost qui desservent la Thaïlande voir Compagnies aériennes à bas prix en Asie pour une liste à jour.

Pour la liste complète des compagnies basées en Thaïlande, voir la section Thai airlines (plus bas).

En bateau

à éviter

En train

En autocar

On peut très facilement arriver en autocar de Malaisie ou de Singapour. En revanche, les cars en provenance de Singapour s'arrêtent souvent dans le sud de la Thaïlande, par exemple à Hat Yai, et il faut donc reprendre un bus pour monter à Bangkok.

Arriver en Thaïlande depuis le Cambodge était une expérience assez éprouvante, mais la route s'est maintenant améliorée. Le trajet entre Siem Reap (Angkor) et Poi Pet (à la frontière) prend 3-4 heures pour 200 km (au lieu de 8 heures auparavant).

En voiture

Faire entrer son propre véhicule en Thaïlande peut s'avérer assez laborieux.

Outre la possession obligatoire du carnet de passage en douane, on vous demandera certainement le paiement d'une caution (rendue à la sortie si vous quittez le pays avec le même véhicule...) fluctuante suivant son âge et sa valeur marchande.

Circuler

En bateau

En avion

4 compagnies aeriennes low cost ont fait leur apparition... ce qui met les destinations lointaines à l'interieur du pays accessibles en temps et en prix.

En train

Le train en Thaïlande est un bon moyen de transport, surtout sur de longues distances comme le Sud de la Thaïlande, le Nord et l'extrème Nord-Est (Nong Khai). A noter que les trains sont lents et toujours en retard (sauf au départ). Dans les gares, le personnel aux guichets parle anglais. À la gare, procurez-vous les horaires des trains en anglais (c'est gratuit et très pratique). Partir de Bangkok n'est pas trop un problème, y revenir est plus aléatoire, donc réservez vos billets 3/4 jours à l'avance. Le meilleur marché est le train ordinaire (classe unique), ensuite il y a les rapides et les express, et les special express auxquels vous devez ajouter un supplément au prix du billet. [2][3] Il y a trois types de classes :

  • la troisième classe surpeuplée, avec souvent des banquettes en bois... c'est très bon marché mais ne pas l'utiliser pour des trajets de plus de six heures, sinon votre dos s'en souviendra, par contre, ça peut être l'occasion de faire des rencontres, surtout si vous parlez un peu le thaï.
  • la deuxième classe, c'est mieux avec le choix entre un wagon avec ventilateur ou air conditionné (avec supplément), sièges rembourrés... certains trains ont des couchettes étonnamment confortables (avec supplément bien sûr), là il vous faudra choisir entre une couchette "lower" et "upper"... la moins chère est la "upper" (moins large et sans fenêtre), mais pour à peine plus chèr, il vaut mieux prendre une "lower"... en saison chaude, les wagons sont vite étouffants... Par contre, pour les wagons à air conditionné, les nuits sont glaciales. Surtout quand vous êtes en "upper" : vous avez la clim' en plein sur le visage (et les rideaux ne cachent pas de la lumière). Attention, les trains couchettes (sleepers) étant rares, ils sont très demandés, réservez au moins une semaine à l'avance pour Chiang Mai (ceci est valable en saison touristique), pour le Sud et le Nord-est, 2 ou 3 jours suffisent. De plus, des policiers de la State Railways voyagent dans les trains de nuit, donc pas de soucis de sécurité.
  • enfin la première classe est très confortable, mais beaucoup plus chère. Ce sont des cabines pour deux personnes, avec air conditionné etc. Seules les lignes pour le Sud et celles allant sur Chiang Mai en sont equipées.

Pour tous renseignements sur les horaires, vous pouvez vous renseigner ici. 1 Rongmuang Road, Rongmuang, Pathumwan, Bangkok 10330 Téléphone : 0-2222-0175, 0-2220-4272, 0-2220-4268 E-mail : info@railway.co.th

En taxi

La plupart des taxis officiels sont d'un bon rapport qualité/prix. Ils sont même souvent moins cher que les "tuk-tuk" car ils ont un compteur et ne peuvent pas le modifier à la tête du client.

La plupart du temps, les chauffeurs vous diront que le compteur est en panne ou vont commencer à marchander un prix, si vous marchandez : vous paierez sûrement plus cher. Donc demandez lui d'utiliser le compteur. Donc n'avoir qu'un mot en entrant dans la taxi: "Meter".

En tuk-tuk

Bien pratique pour les courtes distances. Négociez toujours le prix à l'avance. Parfois on vous proposera de vous transporter pour rien mais de vous arrêter chez un ami. Il suffit alors de descendre dans le magasin (en général de costume) faire un tour et s'apprêter à expliquer qu'on n'a pas un rond pour le costume. Ca peut être une solution très économique si on n'est pas pressé.

En autocar

Les bus circulent à travers tout le pays et l'entreprise publique BKS (บขส Baw Kaw Saw), Transport Company, possède une gare routière dans chaque ville quelle que soit sa taille.

En général, les bus BKS restent le meilleur choix, du point de vue du prix comme de de celui du confort. Il existe aussi ne nombreuses compagnies privées, se battent principalement sur les prix mais sont moins fiables en termes d'horaires ou de sécurité. En particulier prenez garde aux bus "VIP" non gouvernementaux qui n'ont rien à voir avec le qualificatif. Dans une sous-catégorie à part on trouve ceux proposé aux alentours de Khao San Road, ciblant les backpackers. Vous risquez de découvrir, après avoir payé d'avance, que votre supposé bus VIP est en fait un minibus étriqué.


La qualité du réseau d'autocar thaïlandais est tout bonnement stupéfiante, à tel point qu'on finit par n'utiliser que ce moyen de transport. Le confort est irréprochable (climatisation et sièges inclinables), les routes en très bon état, les prix dérisoires, et toutes les grandes villes sont desservies. De plus, acheter un ticket de bus (et entrer tout simplement dans un terminal d'autocar) est une expérience à ne pas manquer.

Il existe même des circuits complets de Thaïlande organisés avec les bus public Grand Tour de Thaïlande en bus public

En voiture

La conduite se fait à gauche de la chaussée et le permis de conduire international est indispensable pour louer un véhicule. La location est possible dès 21 ans (parfois 25 ans suivant les compagnies).

La signalisation routière est rédigée en thaï (mais plus rarement en anglais) et reproduit les normes internationales.

Conduire soi-même une voiture n'est pas toujours la bonne option, c'est généralement la moto qui lui sera préférée, et plutôt pour un usage local. Les petites routes ne sont pas toujours goudronnées et la conduite respecte rarement les normes de sécurité occidentales. Elle reste pourtant représentative de la mentalité thaïlandaise, calme et appliquée. Si on ne vous demandera pas votre permis pour une location de moto, une solide expérience reste nécessaire, surtout pour la ville et les longues distances hors des grand axes routiers.

Limitations de vitesse :

  • Autoroute et route : entre 90 et 120 km/h
  • Ville : 60 km/h

Le taux d'alcoolémie autorisé est de 0,5 g/l de sang.

Parler

Le thaï est une langue à tons, ce qui la rend particulièrement difficile à apprendre et à parler pour des francophones. La même syllabe peut avoir jusqu'à 5 tons distincts, auxquels sont associés autant de significations différentes.

En taxi, pour indiquer la route au chauffeur : à gauche : saï. à droite : kouha. tout droit : tong paï. Très pratique, surtout quand le chauffeur fait mine de ne pas trouver votre hôtel et essaie de vous envoyer dans un autre (avec une commission pour lui).

Acheter

Vous pourrez tout acheter sur place et à petits prix, dans la rue, dans les boutiques, ou dans les grands marchés à thèmes (vestimentaire, alimentaire, etc.) qui sont à voir même sans achat prévu.

Les achats les plus prisés sont les vêtements (le textile est une industrie de base du pays), les arts (le travail manuel en Thaïlande est d'une qualité exceptionnelle) et l'électronique (les prix sont sensiblement les mêmes qu'en Europe mais serrés dès la sortie du produit).

Marchander

Attention, les prix annoncés sont parfois aberrants mais parfois étonnamment serrés. Il est généralement de mise de faire baisser le prix par deux dans les zones touristiques mais de ne pas trop pinailler ailleurs. La bonne humeur et le respect des règles (du jeu) sont ici plus qu'ailleurs le meilleur moyen d'être gagnant, au-delà du prix. Si vous demandez un prix, cela veut dire que vous comptez acheter, donc préparez-vous à négocier.

Prix

L'euro vaut environ 39,6 bahts (juin 2012). On trouve des distributeurs de billets et de "money changer" un peu partout dans toutes les villes. Ce sont des "ATM" (nos DAB).

Quelques prix de référence : - un repas : 20 bahts (pad thaïlandais en campagne) 60 bahts (un plat dans un petit restaurant) 250 bahts (repas dans un restaurant touristique) - une chambre : 300 bahts (chambre simple rustique à Khao San Road à Bangkok) 1500 bahts (chambre en bord de mer) - une brochette : entre 5 et 15 bahts selon le vendeur - un voyage en train/bus : 300-800 bahts selon les distances/options

Manger

La gastronomie thaïlandaise est sans conteste une des plus raffinées au monde. Elle repose sur une variété d'herbes (basilic thaï, ciboule, citronnelle, gingembre), fruits et légumes tout à fait stupéfiante, dont une grande partie est inconnue en France, cuits au wok et assaisonnés la plupart du temps avec de la sauce d'huître et de poisson, du sucre, de la sauce de soja. Prudence néanmoins, les plats sont en général extrêmement épicés. Voici une petite liste des grands incontournables de la cuisine thaïlandaise:

  • Pad Thaï : Un plat tout simple à base de pâtes de riz sautées avec du poulet. Ce plat est en général servi avec de la poudre de piment (rouge, et à utiliser avec beaucoup de modération) et des cacahuètes pilées.
  • Salade de papaye : Très épicée une fois de plus, cette salade a un goût complètement inédit. Tout le secret est dans la sauce, élaborée avec de l'ail, de la sauce de poisson, des long beans, du jus de citron et beaucoup de piment.
  • Soupe de poulet Tom Ka Kai : La cuisine au lait de coco a une place très importante dans la cuisine thaïlandaise. Cette soupe tire sa saveur de la citronnelle, combinée avec le gingembre thaï qui apporte un peu de piquant.
  • Curry thaïlandais : Le vrai petit trésor à essayer absolument. Totalement différent du curry indien, la pâte de curry thaï est assez longue à préparer et les ingrédients sont assez compliqués à rassembler. On grille en général du poulet dans un peu de pâte de curry, que l'on noie ensuite dans du lait de coco qui va adoucir le piment. L'ajout de basilic thaï à la fin de la préparation est probablement l'acte d'intelligence humaine le plus fulgurant depuis l'invention de la roue.
  • Khaô Pat Khaï : Du riz frit avec du poulet : Dans les restaurants le tout est melangé avec généralement un oeuf au plat, dans la rue vous aurez du simple riz bouilli (non frit, pourtant Pat signifie frit) avec du poulet à côté.
  • Végétarisme : La nourriture végétarienne est dite "Jay" ou "Mang Sawilat", elle est RARE et souvent monotone.

Boire un verre / Sortir

Les boissons sont moins chères qu'en France. Evitez la glace pilée, les glaçons en forme de tube sont fabriqués par une entreprise externe et ne posent pas de problème.

Pour sortir à Bangkok : indiquez juste au chauffeur de taxi au choix : "Patpong" "Sukumvit Soi 4" "Soi Cow Boy" et vous allez découvrir les quartiers festifs.

En Thaïlande, un arrêté interdit la vente d'alcool aux mineurs de moins de 20 ans et à tout le monde en dehors des horaires officiels qui sont : de 11h à 14h et de 17h à minuit !

Se loger

Rien de plus facile que de se loger en Thaïlande . Toutes les villes un tant soit peu touristiques recèlent une multitude de Guesthouses, qui permettent de se loger à peu de frais.

http://www.thailand-search.com/accommodation/hotels/

  • Hôtels à prix discounts en Thailande ; jusqu’à 50 % d’économie sur les tarifs officiels " Hôtels à prix discounts


Apprendre

Travailler

Travailler en thaïlande quand on est "farang" (étranger) peut se révéler être un vrai parcours du combattant sauf si un patron généreux délègue un de ses employés pour faire les démarches à votre place. Première chose à savoir: il existe une liste des métiers résérvés exclusivement aux thaïs et donc interdits aux étrangers. Elle est disponible aux ministéres du travail mais, pour résumer, les seuls métiers autorisés aux étrangers sont ceux des affaires et de l'enseignement. Une fois passée ce premier obstacle, les choses sérieuses commencent. D'abord, il faut avoir un visa de type B (non immigrant) pour pouvoir faire la demande d'un permis de travail, le seul moyen d'obtenir ce fameux visa étant de posséder une attestation de l'employeur décrivant en détail votre futur poste.

Avec le bon visa en main, vous pouvez vous rendre au ministère du travail (qui se situe près de Victory Monument, sachant que si vous demandez cette destination à un taxi, il vous regardera certainement d'une maniére pensive et vous dira "ok", même s'il n'a aucune idée de l'endroit où vous voulez alle!).

Une fois arrivé au ministère, rendez vous au 1er étage (enfin au 2e pour les thaïs) pour faire la queue pendant de longues heures pour faire la demande du permis.

On vous dira de revenir dans une semaine, le temps de faire le permis.

N'oubliez pas de revenir à ce même endroit tous les 3 mois, sinon adieu le permis. Et si pensez sortir du territoire, demandez un "re-entry permit" à l'immigration sinon, même punition. Bon courage et surtout, gardez toujours le sourire, ça peut débloquer pas mal de situations!

Sécurité

Santé

Il reste des consignes de sécurité visant à éviter la propagation du SRAS, mais elle concerne le contact avec les poulets vivants, et seulement le nord-est du pays. Hormis cela, il n'y a pas de risque sanitaire particulier.

Pour rester en bonne santé durant son séjour, aucun vaccin n'est nécessaire, il suffit d'éviter de boire de l'eau courante, même sous forme de glaçon. Cependant les ambassades et différents sites vous recommanderont une liste non-négligeable de vaccins. À vous de choisir votre voie.

Respecter

Quelques notions de savoir vivre à la thaïlandaise:

  1. Retirer ses chaussures quand vous entrez dans un temple ou une maison
  2. Ne jamais s'énerver en public, vous passerez pour un grossier personnage
  3. Quand vous rencontrez un thaïlandais, ne lui tendez pas votre main, mais saluez-le d'un signe de tête pour ne pas faire d'erreur.
  4. N'embrassez pas votre compagne ou compagnon en public
  5. Ayez une tenue convenable pour visiter les temples, en particulier pour les femmes : pas de bermudas ou minijupes, ni de grands décolletés, couvrez-vous les épaules et mettez un pantalon. Pour les hommes, le pantalon est parfois obligatoire
  6. Ne jamais toucher la tête d'une personne, car on dit que c'est le siège de son âme
  7. En Thaïlande on fait le "wai" pour dire "sawatdii khrap" (hommes) et "sawatdii kha" (femmes), "kopkhoune khrap" ou "kha" pour les femmes (merci) et "khotot khrap/kha" (pardon)
  8. En principe, quand deux personnes se rencontrent, c'est à la plus jeune d'initier le "wai". Un Thaïlandais vous répondra toujours par un "wai", même rapide.
  9. Avant de prendre des gens en photo ou de prendre des photos dans un temple, demandez la permission aux personnes concernées.
  10. Ne jamais montrer délibérément le dessous des pieds, c'est considéré comme malpoli.

En Thaïlande, à 8 h et à 18 h dans tous les lieux publics retentit l'hymne national thaïlandais. Il faut se lever et arrêter toute activité le temps de l'hymne; donc ne soyez pas surpris si dans la rue vous voyez des gens s'arrêter brusquement vers les heures citées, et faites de même. De plus au cinéma, l'hymne national est joué avant la projection du film : il faut aussi se lever.

Communiquer

On trouve des cyber-cafés partout en Thaïlande pour en moyenne 60 bahts par heure (à peine 1,5 €). Petite remarque : si vous voyez un tas de chaussures devant la porte du cyber-café (surtout en province), déchaussez-vous.

Le courrier met en moyenne 15 jours pour arriver en Europe, mais c'est fiable, idem pour les paquets... seulement bien vous renseigner sur le port. Le port par avion est très cher. La poste : vous pourrez acheter des enveloppes, cartons d'emballage pour vos envois; la colle et la ficelle vous seront fournies.

Notez que le personnel parle anglais dans beaucoup de bureaux. En thaï, le timbre se dit "stamp" et le bureau de poste "sathani paesani". En province, l'usage de la "queue" est une notion abstraite; donc attendez-vous à vous faire passer devant.

Pour pouvoir communiquer facilement (réservation, renseignements, ...) et joindre ses proches, il est préférable d'opter pour une carte SIM prépayée. Cela permettra également d'avoir une connexion 3G sur son smartphone. Explications sur ce blog pour obtenir une ligne prépayée en quelques minutes: 3G en Thaïlande

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !




Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites