Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Tasmanie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Tasmanie


Capitale Hobart
Superficie 90 758km²
Population 476 861 habitants
(estimation juillet 2006)
Monnaie Dollar australien (AUD)
Langue Anglais
Électricité 240V
Indicatif tél. +61
Fuseau horaire UTC+10



Régions

Villes

Autres destinations

Comprendre

Arriver

En avion

La Tasmanie étant une île dépendante de l'Australie attention : ne pas apporter de produits frais, comme les fruits et tout ce qui n'est pas conditionné sous vide. Les douaniers sont très pointilleux et fouillent tout ; il faut bien tout déclarer et il vaut mieux trop déclarer que pas assez, l'amende peut parfois atteindre 200 $ AUS si vous oubliez de déclarer un bien. D'autre part, il est demandé de laisser toute nourriture ou boisson ayant été distribuée à bord de l'avion, même si celle-ci n'a pas été consommée. La limite admissible en bagage (en soute...) ne doit pas excéder 20 kg par personne.

En voiture

La Tasmanie dispose d'une relation par car-ferry au départ de l'Australie permettant d'embarquer tout véhicule.

La compagnie Spirit of Tasmania effectue une rotation nocturne toute l'année entre Melbourne et Devonport :

  • départ : 19.30 - arrivée : 06.00

Une double rotation est proposée en haute saison et à certaines autres dates (révisables chaque année...) :

  • départ : 09.00 - arrivée : 18.00
  • départ : 21.00 - arrivée : 06.00

Circuler

En avion

Les australiens se déplacent souvent en avion car les distances à couvrir sont souvent importantes. Cependant, il n'existe aucune relation domestique au sein de la Tasmanie.

Ainsi, prendre l'avion est courant dans ce pays, surtout depuis l'arrivée des compagnies "low-cost" qui assurent la plupart des liaisons domestiques à travers le territoire :

  • Virgin Blue [1]
  • Jetstar de Qantas [2]
  • Tiger Airways [3]

En raison de la concurrence, il est facile de trouver des billets très abordables proportionnellement aux distances.

En train

Pas de réseau ferroviaire en Tasmanie.

En autocar

Il s'agit du mode de transports en commun dominant et relativement bon marché en Tasmanie.

La plus grande compagnie est Tasmanian Redline Coaches.

Il est possible de rallier différentes villes de l'île à bord de véhicules suffisamment confortables et équipés (sièges inclinables, toilettes, lavabo, vidéo et musique...) pour les longs parcours, les trajets de nuit valent souvent le coup dans la mesure où cela permet économiser une nuit d'hôtel.

Exemples de prix moyens et de temps de parcours sans correspondance en 2011 (aller simple...) :

  • Hobart < > Launceston : 39 $ AUD en 3 heures maxi
  • Hobart < > Devonport : 62 $ AUD en 4 heures 30 maxi

De nombreux "pass" permettent de voyager en car plus souvent et moins cher qu'avec un billet à l'unité.

En voiture

En Tasmanie, la circulation se fait à gauche de la chaussée et le volant se trouve à droite dans les véhicules. Héritage britannique oblige ! Pensez donc à adapter vos réflexes lors des premiers kilomètres, la tâche est cependant simplifiée du fait que la plupart des voitures sont équipées d'une boîte de vitesses automatique.

Ceci étant, les distances et les vitesses réglementaires sont établies suivant le système métrique.

Il est nécessaire de se procurer le permis de conduire international si vous désirez conduire en Tasmanie.

Limitations de vitesse générales :

  • Route : 100 km/h suivant la catégorie
  • Ville : 60 km/h ramenée à 50 km/h dans les zones résidentielles et à 40 km/h près des écoles

Attention à ne pas dépasser la limite autorisée, il y a de nombreux radars aussi bien fixes que mobiles (gros 4x4 banalisés sur le bas-coté, le radar étant caché dans l'entrée d'air du moteur...). Ceci explique la conduite plutôt coulée des gens du pays, vous ne verrez de ce fait que peu d'automobilistes pressés.

L'alcoolémie autorisée est de 0,5 gramme par litre de sang. Au delà, le montant de l'amende est particulièrement salé. Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire sur tout le territoire, à l'avant comme à l'arrière.

Les routes sont en bon état, certaines demeurent sans revêtement dans les régions les plus reculées.

Signalisation

La signalisation est parfois éloignée des standards européens. Les interdictions sont souvent rédigées en toutes lettres (et en anglais bien sûr...) mais elles restent faciles à comprendre lorsqu'elles sont doublées d'un symbole. Un panneau mentionnant "WRONG WAY GO BACK" signifie sans équivoque que vous vous êtes engagés dans une voie en sens interdit, faites immédiatement demi-tour si cela devait vous arriver.

Des signaux d'avertissement de forme losange (en général noirs sur fond jaune...) sont implantés dans les zones habituelles de traversées d'animaux sauvages, il est bon de les suivre à la lettre car les pannes suite à collision avec un wallabi sont courantes en Tasmanie.

En ville

Se déplacer en ville avec un véhicule personnel peut devenir source de tracas en particulier durant les heures de bureaux, surtout à Hobart. D'autre part, le manque de réflexes dû au poste de conduite à droite peut reprendre le dessus lorsqu'il faut stationner ou tourner à un carrefour. Il est recommandé de lire les instructions sur les panneaux lorsque vous désirez laisser votre véhicule en stationnement.

Catégories de routes

La plupart des routes dénommées "HIGHWAY" ne ressemblent que rarement à nos autoroutes européennes. Le long ruban peut parfois s'arrêter brutalement sur un rond-point voire à la traversée d'une agglomération (où la vitesse autorisée diminue en conséquence...). Les voies autoroutières dignes de ce nom et qui sont rares à trouver se nomment les "FREEWAY" mais sont rarement soumises à péage.

Un préfixe lettré détermine l'importance de l'axe suivi :

  • A : voies express et routes ordinaires de première importance
  • B : routes ordinaires de moindre importance
  • C : routes locales généralement non revêtues

Il est déconseillé de rouler de nuit et au crépuscule en dehors des villes et des axes principaux, la cause en est le nombre important d'animaux sauvages et peu visibles à ces heures qui traversent la chaussée sans méfiance. Si vous êtes malgré tout contraint à tout déplacement nocturne, limitez d'autant votre vitesse et soyez doublement sur vos gardes.

Commodités

Sur les routes comme sur les autoroutes, on peut reconnaître les aires de repos aux panneaux mentionnant "REST AREA" qui disposent des équipements de base : toilettes, prises électriques, tables de pique-nique et barbecues (à gaz ou électriques...) particulièrement utiles aux camping-caristes. Il est à noter que le stationnement est souvent limité à une durée comprise entre 24 et 48 heures, des panneaux en précisent les modalités ainsi que les sanctions encourues en cas d'infraction.

Les stations-service sont bien réparties à travers l'île où sont présentes les plus grandes marques, leur fréquence diminue cependant dans les zones reculées, peu d'entre elles sont ouvertes 24 heures sur 24 en dehors de la capitale d'état. Il est possible d'y trouver des articles et ingrédients de voyage, des snacks sont parfois servis afin de se restaurer rapidement et sans trop dépenser.

D'autres points de ravitaillement en carburant sont automatisés mais cet aspect concerne d'avantage ceux situés en zone urbaine.

Réseau routier

Des axes sillonnent l'ensemble du pays avec une densité de trafic en rapport avec la zone traversée :

  • HIGHWAY 1 est une voie mixte alternant routes et autoroutes qui longe l'île du nord au sud jusqu'à Hobart.
  • A 3 : route longeant la côte orientale par Swansea et St Helens.
  • A 6 : relie Hobart à la lisière de la forêt de Southwest National Park.

Louer une voiture

Les grandes enseignes de location sont implantées en Tasmanie, les agences existent aussi bien en ville qu'aux aéroports. Il est bien sûr possible de louer les véhicules dans une agence et de les rendre dans une autre, ce qui risque toutefois de faire gonfler la facture finale. Les contrats proposent généralement un kilométrage illimité.

L'âge admis pour conduire un véhicule de location est de 21 ans.

Les marques japonaises et européennes (même nos chères françaises...) figurent parmi les plus présentes sur le parc automobile australien, le nombre d'annonces de vente d'occasion peut en témoigner.

Louer un 4x4

Louer un camping-car

Vous pouvez louer un camping car pour visiter la Tasmanie et pour garder son côté indépendant. Vous trouverez facilement des Caravan Parks pour garer votre camion et l'alimenter en eau, etc. Certains Caravan Parks sont équipés de piscine, restaurant, barbecue...

Autostop

Il est relativement facile de faire de l'autostop en Australie car un bon nombre de conducteurs s'arretent et vous avancent d'une distance conséquente, surtout dans les contrées les plus reculées. Ce mode de déplacement ne comporte pas plus de risques qu'ailleurs dans le monde et peut représenter une occasion de nouer contact avec les gens du coin.

Parler

On y parle l'anglais.

Acheter

Manger

De tout, pour tous les goûts et toute la journée.

Encore un héritage britannique concernant le breakfast où l'on retrouve les fameux oeufs avec pain toasté et bacon. Cela reste néanmoins relatif en raison du brassage des origines de la population. Le petit-déjeuner dit "continental" est bien entendu connu là bas, rassurez-vous.

Les Australiens cuisinent très peu (et pas toujours très bien). Une bonne partie de leurs repas sont achetés à l’extérieur, voire préparés et consommés hors de la maison (Take-Away et BBQ). Le climat chaud du pays et la chaleur dégagée par la cuisson des repas permettent d'expliquer cette tendance.

La plupart des centres commerciaux ou galeries marchandes possédent une aire d'alimentation rapide (food court...) où sont regroupées toutes les boutiques de vente de repas préparés à emporter. La cuisine asiatique (chinoise, japonaise et thaï...) est la plus courante et la moins chère. On trouve également Tex-Mex, sandwich, indien et de nombreux "Fish & Chips" traditionnels. Tous les restaurants ne sont pas obligatoirement licenciés, c'est-à-dire qu’ils ne disposent pas de l'autorisation requise pour vendre de l’alcool. Si vous souhaitez agrémenter votre repas d’une bouteille de vin ou de bière, il vous faudra passer par le « bottle shop » du coin avant de passer à table. Certains restaurant portent la mention « B.Y.O. » pour « Bring Your Own ». Vous pouvez y amener votre vin, mais le personnel de l'établissement est chargé d'ouvrir votre bouteille et il y a parfois des frais exigés pour l'ouverture de la bouteille. Attention, pas de vente d’alcool aux mineurs.

Vous trouverez, dans la majorité des parcs publics des barbecues au gaz disponibles gratuitement ou pour quelques dollars. Achetez votre viande, vos bouteilles et partagez la plaque de cuisson avec les groupes présents. C’est le meilleur moyen de rencontrer du monde car les australiens sont fans de ce mode culinaire, même les fruits passent parfois au grill avant d'être dégustés. Sachez cependant que les barbecues fonctionnant au charbon sont très rares.

Le choix en viandes ainsi qu'en saucisses est infiniment large sans compter les nombreuses possibilités d'accompagnements (citron vert, ail, miel...) qui risquent de surprendre les vrais gourmets.

En Tasmanie, les repas servis dans la majorité des restaurants sont copieux, cela se mesure à la taille et à la garniture d'un hamburger aussi courant soit-il.

De façon générale, et grâce au change (1 € = 1,6 A$), la nourriture demeure très abordable.

Note : En Tasmanie, si vous voulez une limonade, il faut demander du 'Lemon Squash'. Chez eux, la 'limonade' est du 'Sprite'.

Boire

Se loger

La particularité locale est le "backpacker", qui est l'équivalent de l'auberge de jeunesse, mais qui peut aussi proposer des chambres familiales. C'est le logement bas gamme préféré par les jeunes. Pour les séjours plus longs, il existe la possibilité de colocation ou "sharehouse" en anglais à trouver sur place. Le loyer est souvent payé chaque semaine, surtout dans les régions très touristiques. Sinon, toutes les chaînes des hôtels sont bien présentes.

Apprendre

Travailler

Il existe différents types de visa permettant de travailler en Tasmanie. En voici une liste non exhaustive, vous trouverez plus d'infos à ce sujet sur le site de l'immigration australien (http://www.immi.gov.au).

Sachez tout d'abord que, comme dans la plupart des pays, le visa de touriste, généralement accordé pour une durée maximale de trois mois (extensible jusqu'à 6 mois, renouvelable une fois) n'autorise pas d'exercer une activité rémunérée en Tasmanie. Seuls certains travaux humanitaires bénévoles sont autorisés.

  • Le visa WHV (Working Holiday Visa) - Visa Vacances-Travail

Ce visa (frais applicables) permet aux individus de 18 à 30 ans de séjourner et travailler en Australie, pour une durée d'un an maximum, il est possible de travailler 6 mois maximum pour le même employeur. Renouvellement possible pour une autre année si certaines conditions sont remplies. Ce visa offre aussi la possibilité de suivre des cours d'anglais pendant une durée maximum de 4 mois.


  • Les Jobs en WHV

Les jobs disponibles en Tasmanie dans le cadre du Working Holiday Visa sont pour la plupart des postes temporaires ou saisonniers. Même si la plupart des jobs se trouvent sur place (bouche à oreille, journaux, agences locales) il est bon de commencer les recherches au plus vite, et d’explorer les sites de recrutement pour se faire une idée du marché de l’emploi en général.

  • le visa étudiant

Ce visa permet à un étudiant étranger de travailler pour un maximum de 20h par semaine pendant au cours des périodes académiques et à plein temps (40h par semaine) en période de vacances scolaires. Il est nécessaire d'obtenir au préalable une autorisation (frais applicables) auprès du département australien de l'immigration.

  • le visa pour stagiaire

Il existe différents types de visas pour stagiaires. Le visa stagiaire n'autorise à travailler que pour l'organisme parrain, et ce pour une période pré-determinée. Le stagiaire peut être rémunéré par l'entreprise qui l'emploie.

  • le visa d'employé parrainé
  • le visa de travailleur qualifié
  • le visa famille

L'Ambassade d'Australie http://www.france.embassy.gov.au/ est là également pour répondre à vos questions

Sécurité

La Tasmanie est une île et un état de culture anglo-saxonne; la sécurité y est comparable à celle des pays d'Europe de l'Ouest ou du Canada.

Les vols et dégradations en tous genre sont tout de même rares, on n'y déplore d'ailleurs que peu d'agressions envers les touristes. Cela ne doit pas vous dispenser de suivre les précautions habituelles d'usage afin de ne pas gâcher votre séjour.

La baignade en bord de mer ne doit se faire qu'en zone surveillée et délimitée, le risque de rencontrer des requins ou de se faire emporter par les vagues est à prendre en considération. Gare également aux méduses si vous souhaitez pratiquer la plongée sous-marine, se renseigner avant de se lancer à l'aventure.

Santé

Il n’y a pas de vaccin obligatoire pour entrer en Tasmanie.

Toujours appliquer les précautions de base afin d'éviter tout risque de maladie grave (dengue, hépatite, leptospirose...) : il est prudent de renoncer à toute baignade en eau douce ainsi que de laver fruits et légumes avant de consommer, même si leur fraîcheur ne se dément pas. Protégez-vous aussi des moustiques souvent agressifs.

Ces recommandations sont d'autant plus valables si vous envisagez de voyager "à la dure" tel un vrai aventurier.

Pour les vaccins supplémentaires, il est possible de se renseigner auprès des pharmacies et du médecin de famille avant le départ.

Respecter

Le peuple a su adopter des habitudes très différentes de l'européen standard.

Cela veut dire qu'il est bien difficile d'inquiéter un autochtone qu'il soit citadin ou campagnard, on adopte vraiment la "cool attitude" quelque soit la situation. Inutile de s'impatienter lorsqu'une longue file s'insinue à la caisse d'un supermarché, lorsque c'est simplement pour bavarder. Le tour viendra de payer lorsque l'employée de caisse tentera un premier contact avec vous, que vous soyez ou non visiteur. Même si certaines questions paraissent indiscrètes, ne restez jamais sur la défensive.

C'est d'ailleurs par cette facilité du contact que la notion de hiérarchie laisse place à la convivialité, même au travail. Il n'est pas rare de voir un simple employé parler directement avec son P.D.G. Par ailleurs, la faible pression exercée sur les employés fait que le nombre d'heures travaillées (assez élevé...) est largement supportable.

Quelques mots sur les infrastructures du voyageur... Les tasmaniens ont vraiment le respect de tout ce qu'on leur met à disposition. Si un barbecue public ou un robinet ne fonctionne pas, il ne sert à rien de s'acharner dessus. De tels agissements vous vaudraient au mieux un regard meurtrier, au pire d'être dénoncé sans foi ni loi aux services compétents avec de sérieux problèmes à la clé. Ne pensez pas qu'en plein désert, on ne pourra pas vous prendre la main dans le sac. Bien au contraire !

Demandez plutôt de l'aide à quelqu'un d'autre, il sera certainement ravi de pouvoir vous être utile. Et pourquoi pas l'occasion pour faire une nouvelle connaissance ?

En un mot : no stress !

Liens externes

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites