Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Tachkent : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(Arriver)
 
(12 révisions intermédiaires par 10 utilisateurs sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{bouchon}}
 
 
 
'''Tachkent''' est la capitale du [[Ouzbékistan]].
 
'''Tachkent''' est la capitale du [[Ouzbékistan]].
  
Ligne 6 : Ligne 4 :
  
 
== Arriver ==
 
== Arriver ==
 +
 +
== En Avion ==
 +
L'aéroport de Tachkent est le principal hub d'Asie Centrale. Les compagnies suivantes le desservent: Aeroflot (Moscou), Pulkovo Aviation (Saint Petersbourg), AirBaltic.com (Riga), Turkish Airlines (Istanbul), Air Astana (Almaty), China Southern (Urumqi), Kyrgyzstan (Bishkek), Aerosvit (Kiev), Korean Air (Seoul), S7 (Ikutsk) Uzbekistan Airways (Amritsar, Almaty, Ashgabat, Athènes, Bangkok, Dubai, Francfort, Londres, Genève, Paris-Charles de Gaulle, Jeddah, Riga, Moscou, Saint Petersbourg, Baku, Bishkek, Tokyo-Narita)
 +
 +
== En Train ==
 +
Les trains desservent la gare principal de Tachkent depuis tout l'Ouzbékistan. Il existe des trains internationaux vers Almaty (Kazakhstan), Dushanbe (Tadjikistan), Kharkov (Ukraine), Saint Petersbourg, Moscou, Saratov (Russie).
  
 
== Circuler ==
 
== Circuler ==
Dans le métro, les policiers peuvent contrôler les étrangers. Pour éviter tout problème, garder sur soi une photocopie de son passeport et de son visa.
+
Dans la rue ou dans le métro les policiers peuvent souvent faire des contrôles des papiers. Pour éviter tout problème, garder sur soi l'original de son passeport avec visa.
 +
 
 +
Dans le métro, il est strictement interdit de prendre des photos ou de filmer (le métro est considéré comme un site stratégique). Cette restriction s'applique aux certains bâtiments gouvernementaux (dans la moindre mesure).
 +
 
 
== Voir ==
 
== Voir ==
 +
 +
La ville de Tachkent est très célèbre par ces superbes marchés couverts, les ''''bazars'''' (''bozorlari'' en [[Guide linguistique ouzbek|ouzbek]]), les endroits les plus pittoresques et vivants de la ville, dont les plus connus sont Oloy (Alaïski), Chorsu, Farhod (Farkhadski), etc., avec les étalages abondants de grenades, de raisins, de fruits secs, d'épices parfumées, de pommes et de poires, de tomates géantes ou de kakis, un vrai régal pour un visiteur.
 +
 +
La capitale ouzbek est l'une des villes les plus vertes du monde, une véritable oasis fortement espacée située entre les montagnes de Tchimgan et les vallées irriguées de Tchirtchik et de Syr-Daria. Tachkent est le cœur d'une vaste région agricole. La ville est prise dans un anneau de plantations de coton, de jardins, de vignobles.
 +
 +
=== Constructions pré-soviétiques ===
 +
De l'architecture tachkentoise d'avant le XVIe siècle, quand Tachkent est devenue la capitale des Chaïbanides, ne subsistent, de nos jours, que de rarissimes vestiges, tels que ceux de la ''chilla-khana'' (refuge de la chaleur et salon du thé) auprès du '''mausolée de Zaïnoudin-Bobo'''.
 +
 +
Le quartier d''''Oq-Tepa''' (Aktépé) dans l'arrondissement de Tchilanzar (Sud-Ouest de Tachkent) récèle un site archéologique près de la rivière de Boz-sou. Le site est composé d'un kourgane de 15 m de hauteur, lié au culte des panthéistes et des vestiges d'un château fort carré avec 4 tourelles datant du IVe siècle. Le site possède également des ajouts tout aussi à usage réligieux datant du Ve au VIIIe siècles. Tout porte à croire qu'Oq-Tepa fut un carrefour commercial majeur de la ville (''madina'') de Tchatch.
 +
 +
Vers la fin du XVIe siècle, voient le jour la madrasa et la '''mosquée Khazret (Khast) Imam''' (Teliachaïakh) qui garde les fragments du plus ancien exemplaire du Coran au monde, celui du troisième calife Uthman, le '''mausolée de Kaffal Chachi''' et la '''madrasa Koukeldach''', située à l'entrée de la Vieille Ville. La dernière fut construite très traditionnellement : n'importe quelle madrasa (école coranique) dans les pays musulmans a habituellement un aspect similaire. La façade du bâtiment est décorée de la majolique et les inscriptions islamiques ornent la voûte de l'une des entrées (''peshtak'') de madrasa.  Les fenêtres sont faites avec des treillis traditionnels (''pandjara'') protégeant les pièces du soleil ardent d'été.  La cour intérieure boisée de la madrasa se termine avec un plus grand bâtiment de dôme - ''darskhona'' (une salle pour les cours).  Les pièces autours de la cours, les ''hudjrs'', servent d'habitation aux étudiants, et les leçons s'effectuent, en règle générale, en plein air dans une cour de madrasa, parce que le climat local laisse la faire pendant une grande partie de l'année.
 +
 +
Le '''mausolée d'Abou Bakr Moukhammed Kaffal Chachi''' a été bâti en 1541 au dessus de la tombe d'Abou Chachi (Abu Shashi) qui était l'un des premiers prophètes islamiques locaux, mort en 976. Au sud du mausolée est située la madrasa Barak-Khan. Le grand tombeau a souffert des tremblements de terre mais les éléments de sa décoration demeurent toujours intacts. La madrasa a été partiellement reconstruite dans les années 1900.
 +
 +
Le '''palais du prince Romanov''' fut construit à la fin du XIXe siècle en tant que résidence du Grand duc Nikolaï Romanov (1850-1917), le cousin du tsar russe Nicolas II, banni à Tachkent pour quelques affaires sombres impliquant les bijoux de la couronne russe. Son palais survit toujours au centre-ville en excellent état.  Autrefois Palais des pionniers puis Musée de la joaillerie, il a été approprié par le Ministère des affaires étrangères ouzbek pour des réceptions officielles.
 +
 +
Le quartier de '''Cheikhantaour''' (Sheyhantaur), construit par le maître usto Abd ar-Rahim vers 1892, mérite une attention particulière. C'est un secteur remarquable de la vieille ville de Tachkent. L'entrée de Cheikhantaour du côté de l'actuelle rue Navoï a été exécutée sous forme carrée avec quatre grandes voûtes irrégulières.  Le dôme de bistouri et les tourelles précises - le ''gouldasta'' - décorent cette structure remarquable appelée ''"tchortak"''.
 +
 +
=== Époque soviétique ===
 +
Le grand '''Théâtre d'opéra et de ballet Alicher Navoï''' qui porte le nom du célèbre poète du Moyen âge, est inclus dans une cohorte des meilleurs théâtres d'opéra du monde.  Le bâtiment théâtral, l'œuvre de l'architecte russe, l'académicien Alexey Schussev (qui a aussi conçu le mausolée de Lénine sur la place Rouge à Moscou), appartient aux exemples typiques des monuments de l'architecture ouzbek soviétique du milieu du XXe siècle, alliant un monumentalisme stalinien aux motifs nationaux. Il fut construit en 1947 par les prisonniers japonais et a supporté sans dommages le tremblement de terre de 1966. Les salles du théâtre sont superbement ornées par les travaux des meilleurs maîtres artisans ouzbeks - ''östolari'' - qui ont transformé le foyer du théâtre en un musée original d'art décoratif national.
 +
 +
De plusieurs musées de Tachkent, l'un des plus intéressants est le '''Musée des arts décoratifs''' avec une collection étendue de céramiques, de bois découpé, de textiles, de tapis, de fonte, et d'autres artisanats. Il est à noter également, le '''Musée des Beaux arts''' (regroupant quelques chef-d'œuvres d'art antique, de peinture russe du XIXe siècle et impressionnistes français, ainsi que le '''Musée d'histoire''', le '''Musée d'Amir Timour''' (Tamerlan) ou la toute nouvelle '''Galerie NBU d'Arts Modernes''' (les deux derniers furent construits après l'indépendance).
 +
 +
La capitale ouzbek est la seule ville d’Asie centrale dotée d’un métro dont chaque station est somptueusement décorée selon un thème particulier. La première ligne fut inaugurée en 1977, il y en a aujourd’hui trois.
 +
 +
Parmi les constructions de l'époque soviétique, celle de la Tour TV de Tachkent est remarquable. Cette structure unique qui fait 375 mètres de haut marie l'architecture traditionnelle ouzbek et celle contemporaine. La tour abrite les équipements de radiotélévision et d'autres types de communication, ainsi qu'un restaurant tournant. C'est la 9e plus haute tour du monde.
 +
 +
=== Période récente ===
 +
Depuis l'indépendance obtenue en 1991, le président autocrate ouzbek Islam Karimov entreprit un vaste programme de reconstruction urbaine, sensé donner à la ville un aspect encore plus moderne. Ce plan d'urbanisme allie les traditions d'architecture islamique au classicisme monumental avec un but de représenter le renouveau de la nation et un avenir radieux d'une puissance économique régionale.
 +
 +
La plupart d'efforts de construction se concentrent sur des bâtiments abritant les organes du pouvoir et les banques. Parmi eux, citons notamment quelques bâtiments imposants nouvellement construits avec colonnades et coupoles, tel que l'Hôtel de Ville ('''Toshkent Shahri Hokimiyati'''), l'Assemblée Nationale ('''Oliy Majlis''') ou encore le Palais Blanc présidentiel ('''Oq Saroy'''), caché des regards de simples mortels. Le bâtiment du Cabinet des Ministres (Gouvernement), sérieusement endommagé après les attentats de 1999, ainsi que celui du Parlement, ont été entièrement refaits selon les goûts personnels du président Karimov, tandis que l'ancien symbole de la ville, la double tour qui se trouvait, comme les deux autres, sur la Place de l'indépendance ('''Mustaqillik Maydoni'''), la plus vaste place de type ''agora'' en Asie Centrale, a été démantelée, probablement pour les mêmes raisons.
 +
 +
Un réseau de voies rapides et de nœuds de transport a été créé à travers toute Tachkent avec un but de désengorger le trafic d'automobiles en constante augmentation et d'accélérer l'accès à des quartiers périphériques. Plusieurs immeubles modernes recouverts de vitres teintées ont surgi le long des artères routiers, parmi lesquels la plus remarquable est la '''tour de la Banque NBU''' (108 m, le plus haut bâtiment en Asie Centrale), avec, à proximité, un complexe d'affaires et d'hôtels, un centre sportif et deux parcs d'attraction ('''Tashkentland''' et '''Akva-park''').
 +
 +
Le Square Central ('''Markaziy Hiyobon'''), bâti à la fin du XIXe siècle, avec ses platanes centenaires, a été superbement rénové; il donne accès à la rue piétonne Sayilgoh la plus populaire dans la ville, officieusement appelée "Broadway".
 +
 +
=== Aux alentours de Tachkent ===
 +
Plusieurs lieux d'intérêt se trouvent en dehors de l'enseinte de la ville de Tachkent. A 60km vers le nord-est, on découvre la région de '''Bostandyk''' que l'on appelle la zone subtropicale du Tian Shan pour la chaleur constante qui règne toute l'année, les montagnes la protégeant des vents froids du nord; l'humidité y est propice aux vergers, à la vigne et aux noyers. Le chef-lieu de cette région, '''Tchimgan''', est la villégiature la plus réputée d'Ouzbékistan, un important centre des sports d'hiver de montagne. Pas loin de là, un lac artificiel de '''Tcharvak''' offre des paysages majestieux et un aire de répos pour les citadins fuyant la chaleur estivale de la capitale.
  
 
== Faire ==
 
== Faire ==
Ligne 23 : Ligne 68 :
 
== Partir ==
 
== Partir ==
  
== Liens externes ==
+
{{Ébauche}}
  
[[en:Tashkent]]
+
{{Dans|Ouzbékistan}}
  
 
[[WikiPedia:Tachkent]]
 
[[WikiPedia:Tachkent]]
 +
 +
 +
 +
 +
 +
[[de:Taschkent]]
 +
[[en:Tashkent]]
 +
[[eo:Taŝkento]]
 +
[[fi:Taškent]]
 +
[[it:Tashkent]]
 +
[[ja:タシケント]]
 +
[[nl:Tasjkent]]
 +
[[pl:Taszkient]]

Version actuelle en date du 20 avril 2011 à 21:26

Tachkent est la capitale du Ouzbékistan.

Sommaire

Comprendre[modifier]

Arriver[modifier]

En Avion[modifier]

L'aéroport de Tachkent est le principal hub d'Asie Centrale. Les compagnies suivantes le desservent: Aeroflot (Moscou), Pulkovo Aviation (Saint Petersbourg), AirBaltic.com (Riga), Turkish Airlines (Istanbul), Air Astana (Almaty), China Southern (Urumqi), Kyrgyzstan (Bishkek), Aerosvit (Kiev), Korean Air (Seoul), S7 (Ikutsk) Uzbekistan Airways (Amritsar, Almaty, Ashgabat, Athènes, Bangkok, Dubai, Francfort, Londres, Genève, Paris-Charles de Gaulle, Jeddah, Riga, Moscou, Saint Petersbourg, Baku, Bishkek, Tokyo-Narita)

En Train[modifier]

Les trains desservent la gare principal de Tachkent depuis tout l'Ouzbékistan. Il existe des trains internationaux vers Almaty (Kazakhstan), Dushanbe (Tadjikistan), Kharkov (Ukraine), Saint Petersbourg, Moscou, Saratov (Russie).

Circuler[modifier]

Dans la rue ou dans le métro les policiers peuvent souvent faire des contrôles des papiers. Pour éviter tout problème, garder sur soi l'original de son passeport avec visa.

Dans le métro, il est strictement interdit de prendre des photos ou de filmer (le métro est considéré comme un site stratégique). Cette restriction s'applique aux certains bâtiments gouvernementaux (dans la moindre mesure).

Voir[modifier]

La ville de Tachkent est très célèbre par ces superbes marchés couverts, les 'bazars' (bozorlari en ouzbek), les endroits les plus pittoresques et vivants de la ville, dont les plus connus sont Oloy (Alaïski), Chorsu, Farhod (Farkhadski), etc., avec les étalages abondants de grenades, de raisins, de fruits secs, d'épices parfumées, de pommes et de poires, de tomates géantes ou de kakis, un vrai régal pour un visiteur.

La capitale ouzbek est l'une des villes les plus vertes du monde, une véritable oasis fortement espacée située entre les montagnes de Tchimgan et les vallées irriguées de Tchirtchik et de Syr-Daria. Tachkent est le cœur d'une vaste région agricole. La ville est prise dans un anneau de plantations de coton, de jardins, de vignobles.

Constructions pré-soviétiques[modifier]

De l'architecture tachkentoise d'avant le XVIe siècle, quand Tachkent est devenue la capitale des Chaïbanides, ne subsistent, de nos jours, que de rarissimes vestiges, tels que ceux de la chilla-khana (refuge de la chaleur et salon du thé) auprès du mausolée de Zaïnoudin-Bobo.

Le quartier d'Oq-Tepa (Aktépé) dans l'arrondissement de Tchilanzar (Sud-Ouest de Tachkent) récèle un site archéologique près de la rivière de Boz-sou. Le site est composé d'un kourgane de 15 m de hauteur, lié au culte des panthéistes et des vestiges d'un château fort carré avec 4 tourelles datant du IVe siècle. Le site possède également des ajouts tout aussi à usage réligieux datant du Ve au VIIIe siècles. Tout porte à croire qu'Oq-Tepa fut un carrefour commercial majeur de la ville (madina) de Tchatch.

Vers la fin du XVIe siècle, voient le jour la madrasa et la mosquée Khazret (Khast) Imam (Teliachaïakh) qui garde les fragments du plus ancien exemplaire du Coran au monde, celui du troisième calife Uthman, le mausolée de Kaffal Chachi et la madrasa Koukeldach, située à l'entrée de la Vieille Ville. La dernière fut construite très traditionnellement : n'importe quelle madrasa (école coranique) dans les pays musulmans a habituellement un aspect similaire. La façade du bâtiment est décorée de la majolique et les inscriptions islamiques ornent la voûte de l'une des entrées (peshtak) de madrasa. Les fenêtres sont faites avec des treillis traditionnels (pandjara) protégeant les pièces du soleil ardent d'été. La cour intérieure boisée de la madrasa se termine avec un plus grand bâtiment de dôme - darskhona (une salle pour les cours). Les pièces autours de la cours, les hudjrs, servent d'habitation aux étudiants, et les leçons s'effectuent, en règle générale, en plein air dans une cour de madrasa, parce que le climat local laisse la faire pendant une grande partie de l'année.

Le mausolée d'Abou Bakr Moukhammed Kaffal Chachi a été bâti en 1541 au dessus de la tombe d'Abou Chachi (Abu Shashi) qui était l'un des premiers prophètes islamiques locaux, mort en 976. Au sud du mausolée est située la madrasa Barak-Khan. Le grand tombeau a souffert des tremblements de terre mais les éléments de sa décoration demeurent toujours intacts. La madrasa a été partiellement reconstruite dans les années 1900.

Le palais du prince Romanov fut construit à la fin du XIXe siècle en tant que résidence du Grand duc Nikolaï Romanov (1850-1917), le cousin du tsar russe Nicolas II, banni à Tachkent pour quelques affaires sombres impliquant les bijoux de la couronne russe. Son palais survit toujours au centre-ville en excellent état. Autrefois Palais des pionniers puis Musée de la joaillerie, il a été approprié par le Ministère des affaires étrangères ouzbek pour des réceptions officielles.

Le quartier de Cheikhantaour (Sheyhantaur), construit par le maître usto Abd ar-Rahim vers 1892, mérite une attention particulière. C'est un secteur remarquable de la vieille ville de Tachkent. L'entrée de Cheikhantaour du côté de l'actuelle rue Navoï a été exécutée sous forme carrée avec quatre grandes voûtes irrégulières. Le dôme de bistouri et les tourelles précises - le gouldasta - décorent cette structure remarquable appelée "tchortak".

Époque soviétique[modifier]

Le grand Théâtre d'opéra et de ballet Alicher Navoï qui porte le nom du célèbre poète du Moyen âge, est inclus dans une cohorte des meilleurs théâtres d'opéra du monde. Le bâtiment théâtral, l'œuvre de l'architecte russe, l'académicien Alexey Schussev (qui a aussi conçu le mausolée de Lénine sur la place Rouge à Moscou), appartient aux exemples typiques des monuments de l'architecture ouzbek soviétique du milieu du XXe siècle, alliant un monumentalisme stalinien aux motifs nationaux. Il fut construit en 1947 par les prisonniers japonais et a supporté sans dommages le tremblement de terre de 1966. Les salles du théâtre sont superbement ornées par les travaux des meilleurs maîtres artisans ouzbeks - östolari - qui ont transformé le foyer du théâtre en un musée original d'art décoratif national.

De plusieurs musées de Tachkent, l'un des plus intéressants est le Musée des arts décoratifs avec une collection étendue de céramiques, de bois découpé, de textiles, de tapis, de fonte, et d'autres artisanats. Il est à noter également, le Musée des Beaux arts (regroupant quelques chef-d'œuvres d'art antique, de peinture russe du XIXe siècle et impressionnistes français, ainsi que le Musée d'histoire, le Musée d'Amir Timour (Tamerlan) ou la toute nouvelle Galerie NBU d'Arts Modernes (les deux derniers furent construits après l'indépendance).

La capitale ouzbek est la seule ville d’Asie centrale dotée d’un métro dont chaque station est somptueusement décorée selon un thème particulier. La première ligne fut inaugurée en 1977, il y en a aujourd’hui trois.

Parmi les constructions de l'époque soviétique, celle de la Tour TV de Tachkent est remarquable. Cette structure unique qui fait 375 mètres de haut marie l'architecture traditionnelle ouzbek et celle contemporaine. La tour abrite les équipements de radiotélévision et d'autres types de communication, ainsi qu'un restaurant tournant. C'est la 9e plus haute tour du monde.

Période récente[modifier]

Depuis l'indépendance obtenue en 1991, le président autocrate ouzbek Islam Karimov entreprit un vaste programme de reconstruction urbaine, sensé donner à la ville un aspect encore plus moderne. Ce plan d'urbanisme allie les traditions d'architecture islamique au classicisme monumental avec un but de représenter le renouveau de la nation et un avenir radieux d'une puissance économique régionale.

La plupart d'efforts de construction se concentrent sur des bâtiments abritant les organes du pouvoir et les banques. Parmi eux, citons notamment quelques bâtiments imposants nouvellement construits avec colonnades et coupoles, tel que l'Hôtel de Ville (Toshkent Shahri Hokimiyati), l'Assemblée Nationale (Oliy Majlis) ou encore le Palais Blanc présidentiel (Oq Saroy), caché des regards de simples mortels. Le bâtiment du Cabinet des Ministres (Gouvernement), sérieusement endommagé après les attentats de 1999, ainsi que celui du Parlement, ont été entièrement refaits selon les goûts personnels du président Karimov, tandis que l'ancien symbole de la ville, la double tour qui se trouvait, comme les deux autres, sur la Place de l'indépendance (Mustaqillik Maydoni), la plus vaste place de type agora en Asie Centrale, a été démantelée, probablement pour les mêmes raisons.

Un réseau de voies rapides et de nœuds de transport a été créé à travers toute Tachkent avec un but de désengorger le trafic d'automobiles en constante augmentation et d'accélérer l'accès à des quartiers périphériques. Plusieurs immeubles modernes recouverts de vitres teintées ont surgi le long des artères routiers, parmi lesquels la plus remarquable est la tour de la Banque NBU (108 m, le plus haut bâtiment en Asie Centrale), avec, à proximité, un complexe d'affaires et d'hôtels, un centre sportif et deux parcs d'attraction (Tashkentland et Akva-park).

Le Square Central (Markaziy Hiyobon), bâti à la fin du XIXe siècle, avec ses platanes centenaires, a été superbement rénové; il donne accès à la rue piétonne Sayilgoh la plus populaire dans la ville, officieusement appelée "Broadway".

Aux alentours de Tachkent[modifier]

Plusieurs lieux d'intérêt se trouvent en dehors de l'enseinte de la ville de Tachkent. A 60km vers le nord-est, on découvre la région de Bostandyk que l'on appelle la zone subtropicale du Tian Shan pour la chaleur constante qui règne toute l'année, les montagnes la protégeant des vents froids du nord; l'humidité y est propice aux vergers, à la vigne et aux noyers. Le chef-lieu de cette région, Tchimgan, est la villégiature la plus réputée d'Ouzbékistan, un important centre des sports d'hiver de montagne. Pas loin de là, un lac artificiel de Tcharvak offre des paysages majestieux et un aire de répos pour les citadins fuyant la chaleur estivale de la capitale.

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Sortir / Boire un verre[modifier]

Dormir[modifier]

Partir[modifier]

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites