Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Sint-Truiden

De Wikitravel
Belgique : Flandre : Sint-Truiden
Version du 2 février 2011 à 10:30 par Quirk (discuter | contributions)

Aller à : Navigation, rechercher

Sint-Truiden (Saint-Trond) se trouve dans le sud de la province du Limbourg, en Flandre. Sint-Truiden est un centre touristique sur la frontière de l'Hesbaye sec et mouillé et une ville de commerce dans une région fruitière.

Comprendre

Pratique

Sint-Truiden a une superficie de 10.687 ha et la ville comptait 39.574 habitants le 1er janvier 2011.

Sommaire historique

Peu de villes en Belgique trahissent aussi bien leur naissance et leur développement tâtonnant que la ville de Sint-Truiden. Le nom même de la ville indique son origine : Sint-Truiden, la ville de Trudon, un gentilhomme franc qui vers 650 bâtit une petite église et un monastère "sur une éminence s'étendant vers le nord, au bord d'une large vallée où coulait un ruisseau, appelé le Cicindria". En quelques siècles, la petite communauté religieuse de Trudon deviendra une abbaye puissante et prospère qui jusqu'à la fin du 18ième siècle participera aux bonnes et aux mauvaises fortunes de la ville.

Assez vite, une communauté restreinte se développe autour de l'abbaye, mais il faut attendre le 11ième siècle pour voir les choses se précipiter. Au 11ième siècle, les pèlerinages à la tombe de Saint-Trudon procurent de la richesse à l'abbaye et de la prospérité à tous ceux qui cherchent un emploi en dehors de l'agriculture. A la même période, au milieu du 11ième siècle, l'abbé Adelard bâtit la grande église abbatiale longue de 100 mètres. De nos jours, la tour et les restes de la crypte nous donnent encore une idée de la longueur de l'église et les bâtiments abbatiaux témoignent toujours de la force spirituelle et du grand rayonnement de la fondation religieuse de Trudon.

L'abbé Adelard bâtit aussi l'église Saint-Gangulphe et reconstruit l'église Notre-Dame. Sous son règne Sint-Truiden est entouré d'un premier rempart, un mur de terre avec une palissade en bois et des portes fortifiées. N'oublions pas que l'abbé de Sint-Truiden était le cogérant de la ville à côté de l'évêque de Metz. Les docu¬ments officiels de ce temps décrivent Sint-Truiden comme un oppidum, une ville fortifiée. En 1129, le premier retranchement est remplacé par un mur en pierre, le début d'un système de fortification impressionnant avec des portes et des tours. En 1675, le roi Louis XIV ordonne de démanteler la ceinture de fortifcation et plus tard encore les derniers restes des murs seront abbatus. Une partie des anciennes fortifications subsiste de nos jours : les locaux souterrains de la Porte de Brustem. Le tracé des anciens remparts a été conservé et se traduit par le parc public et par les allées qui entourent le noyau de la ville. Il faut dire que l'industrie drapière et le commerce à l'étranger ont fortement contribué à la croissance et à l'essor de la ville médiévale. Les marchands de Sint-Truiden partent pour l'Angleterre et se rendent aux foires de la Champagne et dans les grandes villes marchandes de l'Empire allemand.

A Sint-Truiden même, la Grand-Place reste le centre névralgique du commerce local. Lentement, les activités marchandes commencent à se déployer au-delà du parvis de l'abbaye, devenu trop petit. Finalement, on construit une halle couverte au milieu de la Grand-Place, sur la ligne de démarcation entre la juridiction de l'abbé et celle du Prince-évêque de Liège (depuis 1227 le cogérant de la ville). Au 18ième siècle, la halle et le beffroi sont réunis pour en faire un nouveau bâtiment administratif, l'hôtel de ville actuel. Les trois tours du centre de la cité, celles de l'abbaye, de l'hôtel de ville et de l'église Notre-Dame, forment toujours l'enseigne de la ville. Treize corporations de métier se répartissent les activités économiques et sociales de la ville.

Elles se mêlent activement à la lutte des villes pour avoir part à l'administra¬tion de la Principauté de Liège. A Sint-Truiden même, elles obtiennent le pouvoir de contrôle démocratique sur l'administrati¬on de la ville. En souvenir de ces privilèges les corporations érigent au pied du beffroi un perron couronné d'un aigle doré. Après le 15ième siècle, la ville de Sint-Truiden sombre dans une période de stagnation qui durera jusqu'au 19ième siècle. Malgré cette inertie économique, pas mal de bâtiments conventuels et d'hôtels particuliers seront embellis ou rénovés. Après 1830, quelques nouvelles congrégations prennent possession des bâtiments conven¬tuels abandonnés par la ville. Ces congrégations feront de Sint-Truiden un centre important d'enseignement et d'assistance médicale. D'autre part, Sint-Truiden a toujours été le chef-lieu d'une région agricole extrêmement fertileê; la ville marchan¬de par excellence de la Hesbaye. A partir de la fin du 19ième siècle, la culture fruitière y ajoutera son empreinte particulière. Au début du 20ième siècle quelques nouvelles rues sont tracées et on inaugure quelques nouveaux quartiers. A partir de ce moment-là, la modernisation de la ville s'accélérera considérablement.

Même les frontières médiévales du territoire communal seront abolies. Ainsi se rapprochent quelques communes, chacune avec sa propre histoire. Autrefois le jeune Trudon s'était déjà rendu à Zepperen pour y demander conseil à l'évêque Remacle. A Brustem, les comtes de Loon avaient construit un château fort pour se défendre contre Sint-Truiden. A Duras, des bâtiments nous rappellent les comtes locaux qui aimaient se mêler aux conflits qui, de temps à autre, bouleversaient l'abbaye et la ville de St.-Truiden. Aujourd'hui, l'ancienne ville médiévale de Sint-Truiden et les 14 communes histori¬ques associées forment une mosaïque magnifique au coeur de la Hesbaye fertile : une agglomération où les traditions anciennes et les activités modernes se tendent la main.

Arriver

Sint-Truiden se trouve sur 65 km de Brussel (Bruxelles), de 35 km de Leuven (Louvain) et Liège (Luik) et environ 20 km de Hasselt, Tienen (Tirlemont) et Tongeren (Tongres).

En voiture

  • de Bruxelles : via E40, sortie 25 Tienen (Sint-Truiden), N3
  • d'Anvers : via E313, sortie 28 Hasselt-Zuid (Sint-Truiden), N80
  • de Liège : via E40 sortie 30 Crisnée, N3

En train

  • de Bruxelles : par Leuven - Tienen - Landen - Sint-Truiden (direction Genk)
  • de Hasselt : Sint-Truiden (direction Gent-St-Pieters)
  • d'Anvers : par Bruxelles ou via Hasselt
  • de Liège : par Landen - Sint-Truiden


Voir

La tour abbatiale

La tour abbatiale est la balise historique de la ville. Les ruines de la tour abbatiale ont été restaurées et elles peuvent être visitées. En montant, vous ressentirez la vigueur de dix siècles d'histoire du bâtiment. Après 196 marches, avec en cours de route 5 plates-formes de repos et d'expérience, un merveilleux panorama de la ville et de la région se déroulera devant vos yeux.

La salle académique

En empruntant le porche baroque à côté de la tour abbatiale, vous vous retrouvez à l'emplacement de l'ancienne église abbatiale. Vous restez à droite et prenez le sentier qui mène à l'entrée de la salle académique (19ème siècle), un projet de Louis Roelandt qui a également construit l'opéra de Gent.

La salle impériale

Dans la Diesterstraat, le grand portail donne accès à la cour d'honneur de l'abbaye. A gauche, le quartier de l'abbé (18ème siècle) et la très jolie salle impériale.

L'église du béguinage

Cette église romane-gothique possède une impressionnante série de 38 peintures murales et de peintures sur pilier datant du 13ème au 17ème siècle. Ce sont des témoins uniques de la conviction religieuse au Moyen Age. L'orgue Ancion (1644) est considéré comme le plus homogène et le plus complet en Belgique. Les peintures et l'orgue peuvent être considérés comme faisant partie du patrimoine mondial.

L'horloge de Festraets

C'est en 1937 que Kamiel Festraets commença à construire la plus ancienne attraction touristique du Limbourg: l'horloge astronomique. De la pure nostalgie. Les représentations commencent toujours à l'heure exacte et durent 40 minutes.

Le Musée des Frères Mineurs Flamands

Ce musée occupe une place unique dans le paysage des musées de Flandre. Le musée gère le patrimoine religieux de l’ordre: des tableaux, des statues, des œuvres graphiques et des objets en argent. Une partie du musée est consacrée à Saint-François d'Assise et dans 'Ils vinrent pieds nus', l’histoire de l’ordre des frères mineurs est exposée de manière actuelle.Sur rendez-vous, les groupes peuvent manger un morceau de tarte ou déguster une 'monnebruur' (bière) au musée.

L'hôtel de ville

L’hôtel de ville réunit 3 bâtiments : une halle non visible de l’extérieur, un beffroi et une mairie. La première halle date de 1366. Ce n’est pas un hasard si elle a été construite sur la ligne de démarcation entre les deux parties de la ville. L’abbé et le prince-évêque pouvaient ainsi bénéficier tous deux des droits d’entrée. La halle, telle qu’elle est conservée dans les soubassements de l’hôtel de ville, obtint son aspect actuel en 1755. Les voûtes de style renaissance, qui remplacèrent les plafonds de bois de l’époque, ont été recouvertes de plâtre en 1930. Contre les murs, on peut admirer quelques statues en grès, qui ont été réalisées vers 1860 par l’atelier C. Jansen de Saint-Trond et qui proviennent du château de Nieuwenhoven, une ancienne résidence de campagne de l’abbaye détruite par le feu.

Faire

Le guide des routes cyclistes Trudon

Le guide des routes cyclistes Trudon est idéal pour apprendre à connaître le réseau des routes cyclistes limbourgeois. Il est instructif et extrêmement agréable. Les trois routes Trudon vous mèneront vers les plus jolis endroits de Sint-Truiden et de ses environs. Les routes ont été jalonnées pour les touristes et tous les monuments en cours de route sont indiqués sur la carte et décrits en détail. € 4,00.

Le guide des monuments Trudon

Sint-Truiden compte plus de 250 monuments protégés. En suivant les rivets sur le trottoir, vous passerez par les plus beaux monuments. Dans le guide des monuments Trudon , vous découvrirez un plan, de jolies photos et des informations. Ce guide est disponible en français à l'office du Tourisme de Sint-Truiden. € 4,00.

La route de la Hesbaye (circuit automobile)

Quatre randonnées en voiture ou à moto: paysage vallonné, plantations fruitières, villages pittoresques, châteaux, fermes en carré, champs jaunes dorés, faune et flore surprenante, de délicieux produits de la région... Chaque route est fléchée. Grâce à votre guide, vous savez dans quelle direction vous vous dirigez. Le guide vous procurera de nombreux conseils pour vos visites et vos promenades. € 5,00.

Acheter

Shopping

Le centre commercial historique de Sint-Truiden regorge de trésors. Ce n'est pas par hasard que Sint-Truiden est la capitale de la Hesbaye. C'est ce qui ressort des nombreux monuments que l'on rencontre. Les rues commerçantes sont très agréables et elles débouchent sur une Grand-Place accueillante. Ce ne sont pas les brasseries ni les cafés qui manquent pour vous permettre de vous reposer à ou dans les environs de la Grand-Place. Celle-ci est à une près la plus grande du pays. Inutile d'ajouter que le marché du samedi est très agréable.

Marché hebdomadaire

Marché hebdomadaire: chaque samedi matin sur la Grand-Place et la Minderbroedersplein de 8h00 à 12h30, 230 marchands.

Brocante

Chaque samedi matin sur le parking du marché aux bestiaux (Veemarkt), Speelhoflaan, de 6h00 à 12h00. Marché spécial le lundi de Pâques et le 11 novembre. En juillet et en août, il y a également une brocante et un marché aux puces pour les enfants chaque jeudi de 17h00 à 21h00.

Magasin des spécialités régionales

Tout ce qui concerne les fruits va de pair avec Sint-Truiden et la Hesbaye. Lors de votre visite, vous verrez les nombreuses plantations fruitières, accompagnées de la splendeur de leurs fleurs et de leurs couleurs. Mais que fait-on de ces fruits après la récolte? Plusieurs producteurs de la région étalent leurs produits artisanaux, des produits que vous pourrez acheter à l'office de Tourisme de Sint-Truiden, situé à la Grand-Place.

Manger

Boire un verre / Sortir

Se loger

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues