Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Rio de Janeiro : Différence entre versions

De Wikitravel
Amérique du Sud : Brésil : Rio de Janeiro
Aller à : Navigation, rechercher
(Circuler)
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
En son cœur s’étale la '''floresta da Tijuca''', plus grande forêt urbaine du monde. Elle cerne de toutes parts le '''Corcovado''', qui, perché à 700 mètres d’altitude, domine et protège la ville. Face à lui, l’autre symbole de la ville, l’imposant '''Pain de Sucre''', gardien solitaire de l’entrée de la baie. De cette borne commencent les plages ouvertes sur l’océan et dont les noms nous sont déjà familiers : '''Copacabana, Ipanema''', Leblon, Barra … lieux de rencontres du peuple Carioca, et véritables temples dédiés au culte du corps. Moins souvent cité sur la carte postale, le centre ville est un quartier disparate, où les immeubles d’affaire modernes côtoient les vestiges architecturaux du temps où Rio entretenait des rêves de grandeur et se comparait aux capitales européennes.
 
En son cœur s’étale la '''floresta da Tijuca''', plus grande forêt urbaine du monde. Elle cerne de toutes parts le '''Corcovado''', qui, perché à 700 mètres d’altitude, domine et protège la ville. Face à lui, l’autre symbole de la ville, l’imposant '''Pain de Sucre''', gardien solitaire de l’entrée de la baie. De cette borne commencent les plages ouvertes sur l’océan et dont les noms nous sont déjà familiers : '''Copacabana, Ipanema''', Leblon, Barra … lieux de rencontres du peuple Carioca, et véritables temples dédiés au culte du corps. Moins souvent cité sur la carte postale, le centre ville est un quartier disparate, où les immeubles d’affaire modernes côtoient les vestiges architecturaux du temps où Rio entretenait des rêves de grandeur et se comparait aux capitales européennes.
 
On s’y balade sans trop savoir quelle identité s’impose, passant d’une avenue monumentale à une ruelle peuplée d’échoppes d’artisans.
 
On s’y balade sans trop savoir quelle identité s’impose, passant d’une avenue monumentale à une ruelle peuplée d’échoppes d’artisans.
 +
 +
==Les habitants==
 +
Les habitants de Rio se nomment les Cariocas. Cela veut dire en Indien: ''maison de l'homme blanc''.
 +
En tout en partout, c'est pas moins de 9 millions d'habitants qui peuplent cette la ville.
  
  

Version du 23 février 2013 à 13:03

Rio de Janeiro, vue du Corcovado - photo Terra Brazil

Rio de Janeiro est une ville du Brésil localisé dans l'état de Rio de Janeiro. Rio, surnommée la cidade maravilhosa (la ville merveilleuse) doit à son incroyable splendeur cette réputation non usurpée. Autour de la majesteuse baie de Guanabara, que les explorateurs portugais confondirent avec l’embouchure d’un fleuve (d’où le nom de la ville, littéralement fleuve de janvier), la ville s’est développée partout où c’est possible, dans une proximité étonnante avec la nature, omniprésente. En son cœur s’étale la floresta da Tijuca, plus grande forêt urbaine du monde. Elle cerne de toutes parts le Corcovado, qui, perché à 700 mètres d’altitude, domine et protège la ville. Face à lui, l’autre symbole de la ville, l’imposant Pain de Sucre, gardien solitaire de l’entrée de la baie. De cette borne commencent les plages ouvertes sur l’océan et dont les noms nous sont déjà familiers : Copacabana, Ipanema, Leblon, Barra … lieux de rencontres du peuple Carioca, et véritables temples dédiés au culte du corps. Moins souvent cité sur la carte postale, le centre ville est un quartier disparate, où les immeubles d’affaire modernes côtoient les vestiges architecturaux du temps où Rio entretenait des rêves de grandeur et se comparait aux capitales européennes. On s’y balade sans trop savoir quelle identité s’impose, passant d’une avenue monumentale à une ruelle peuplée d’échoppes d’artisans.

Sommaire

Les habitants

Les habitants de Rio se nomment les Cariocas. Cela veut dire en Indien: maison de l'homme blanc. En tout en partout, c'est pas moins de 9 millions d'habitants qui peuplent cette la ville.


Comprendre

Pour visiter le christ le prix de l entrée est de 43 reals, depuis Copacabana prendre le bus pour seulement 2'30 reals. Attention il y a un départ pour monter au somment en téléphérique et beaucoup d attente en bas.

Arriver

Par avion

Il faut 11 heures de vol depuis Paris.

Pour rejoindre la ville, vous avez le choix entre le taxi, le bus ou la location de voiture.

Le taxi est une excellente option pour rejoindre la ville, il faut juste faire très attention à prendre un taxi jaune. En effet, il y a deux sortes de taxi à Rio : les taxis jaunes, qui pratiquent un prix standard, et les autres taxis, non-officiels, qui coûtent environ 2 fois plus cher. Ces taxis non officiels n'opèrent que sur le trajet aéroport-ville, puisqu'une fois que les clients se sont faits avoirs une fois sur ce trajet, il deviennent beaucoup plus difficile à arnaquer une seconde fois.

Ainsi, en sortant de l'aéroport, vous serez interpellés par des hotesses derrières des stands qui essayeront de vous vendre la course dans les taxis non-officiels. Les chauffeurs essayeront également de porter vos valises jusqu'à leurs coffres. Refusez poliment mais fermement toutes leurs avances, et dites si nécessaire que vous ne voulez qu'un "amarelinho" (prononcez amarélinio), littéralement, un "p'tit jaune". Ils comprendront alors que vous n'êtes pas un touriste désavisé.

Les taxis jaunes attendent les client garés au milieu de la route. Dirigez-vous vers le premier de la file, et tout devrait bien se passer. Ne soyez pas surpris si vous voyez des véhicules plutôt inhabituels pour des taxis, comme des Kangoo. On trouve absolument de tout, et tant que le véhicule est peint en jaune avec une bande bleue, il n'y a pas de problèmes. Quand aux tarifs, le prix minimum de la course est de 4,30 reais, affichés automatiquement au compteur quand vous montez dans le taxi. Puis, il y a deux tarifs : le tarif de jour, nommé "Bandeira 1", valable du lundi au samedi, de 6h à 21h, et le tarif de nuit, 15% plus cher, nommé "Bandeira 2", et valable après 21h, ainsi que les dimanches et jours fériés.

La tarif est indiqué par le chifffre 1 ou 2, sur le compteur. Veillez à ce qu'il soit correct, encore que les taxis soient généralement très honnêtes là-dessus. Notez également que le compteur peut parfois afficher un "L" dans la case du tarif, ce qui correspond au "tarif libre", convenu d'avance avec le chauffeur. Vous trouverez ce tarif pratiqué pour les courses spéciales, comme la montée au Christ.

Pour rejoindre la ville depuis l'aéroport, comptez de 30 à 40 reais avec un taxi jaune, et de 50 à 70 avec un taxi non-officiel. Le plus economique reste donc le bus "Real", climatisé et bien moins cher : 5,50 reais. L'arrêt de bus se trouve à droite en sortant de l'aeroport (50 m).

Par train

En descendant de l avion des compagnies de taxis vous proposeront des trajets pour aller a Copacabana pour un montant de 99 reals. A noter également qu il existe des bouchons sur Rio et que la présence de la police est partout dans la ville.

En voiture

Par bus

Excellent site pour avoir tous les horaires et prix, depuis et vers n'importe quelle ville du Brésil et parfois même des pays frontaliers Busca onibus

Attention, la gare routière de Rio est dans un quartier qui craint un peu. Essayez de ne pas arriver pendant la nuit.


De Sao Paulo (gare routière de Tiété):

De nombreuses companies font le trajet (6 heures environ). Bus environ toutes les heures, jusqu'à 1h30 du matin. Le prix varie en fonction de confort du bus. Il existe un laisser-passer de bus à Sao Paulo ainsi qu'à Rio de Janeiro. Ce laisser-passer à un coût de 60 $US pour une durée de 6 jours. Avec ce laisser-passer vous pouver allez ou vous voulez et de cette façon vous n'aurez pas d'inquiétude au sujet de vos transports. N'oubliez pas ce laisser-passer ne s'applique qu'à Rio de Janeiro et Sao Paulo.

Par bateau

Circuler

Pour circuler à Rio, vous pouvez marcher, prendre le métro, les nombreux bus, le taxi et même le moto taxi pour les plus téméraires. Il y a aussi une gare ferroviaire "Central do Brasil", rendue célèbre par le film éponyme. Pour les plus riches il y a l´héliport de Lagoa. Le métro : Il existe deux lignes, elles ne sont pas vraiment distinctes mais, l´une va vers la zone nord de Rio, l´autre vers la zone sud. Pour le moment, la "Zone sud" ou "Zona Sul" s´arrête à Ipanema. De nombreuses correspondances sont disponibles, ainsi si vous allez vers le nord et que le métro ne dessert pas la localité où vous souhaitez vous rendre, il vous sera possible de prendre le train ou le bus pour prolonger votre voyage. Le métro carioca est très propre, très sûr, les rames sont climatisées mais leur fréquence est assez basse comparativement au métro de Paris par exemple. Ajouter à cela, que l´arrêt en station est de courte durée et qu'il faut jouer des coudes pour pouvoir monter ou descendre dans ou de la rame. Les cariocas n´ont pas l´habitude de laisser leurs prochains descendre pour monter. Un conseil restez près des portes aux heures de pointe. Dans chaque rame, il existe un wagon réservé aux dames à certaines heures de la journée. Ceci afin d´éviter les désagréments qu'occasionne le voyage avec certains messieurs peu scrupuleux et trop sûrs d´eux. Un billet aller simple coûte 2,60 réais (un réal, des réais), environ 1 euro. Demander "um unitário" au guichet ou "um duplo" si vous comptez reprendre le métro pour rentrer. Il est possible d´acheter dix billets mais le prix n´est pas dégressif, ce qui n´a pas beaucoup d´intérêt. Pour les correspondances métro + bus (ceux de la compagnie MétroRio) comptez le même prix qu'un billet aller simple. Les bus sont récents et climatisés. Garder votre billet et présentez le au receveur dans le bus ("cobrador". Il y a un cobrador et un "motorista" dans chaque bus, mais cela est en train de changer). Lignes et plan du métro de Rio De Janeiro

A voir ici

Les plages : Copacabana bien sûr, qui a été supplantée par sa rivale Ipanema, aujourd'hui fréquentée par les fameuses "filles d'Ipanéma" et adeptes du Foot-volley. Ces plages sont bondées le week-end.

En période de Carnaval, les plages sont bondées et les jolies filles très présentes. En période normale, Copacabana est plutôt fréquentées par les personnes âgées aussi préférez Ipanema. Les surfeurs se concentrent sur la plage d'Arpoador, située pres des rochers au début d'Ipanema en venant de Copacabana. A noter qu'il existe une plage discrète de l'autre coté du rocher souvent plus tranquille.

Lapa, le quartier de la fête (la balada). Presque tous les soirs le quartier s'anime et donne lieu à une véritable fête de rue. Vous trouverez à peu près tous les styles de musiques à Lapa, de l'électro aux Forros "bem popular" à 3 réaux l'entrée... A savoir quand même que la balada de Rio ne vaut pas celle de Sao Paulo.

Santa Theresa : sur le "morro" surplombant Lapa, surement le quartier le plus pittoresque de Rio. Un mini-tramway (le Bonde) vous y amène pour 70 centavos. Santa Teresa était initialement habités par les indiens au début de la colonisation portugaise.

Le corcovado ou Christ

Les chutes d'eau de la forêt de Tijuca

Le pain de sucre - divisé en deux petites montagnes. On y monte avec le "bondinho" (téléphérique). Pour la premiere montagne, il est possible de monter à pied. C'est gratuit et c'est une balade sympa d'une demi heure - vous pouvez ensuite acheter un ticket pour prendre le bondinho vers la seconde montagne. Pour la descente, le bondinho est gratuit après 19, ou sinon il faut le refaire à pied. En haut de la seconde montagne, admirez la vue hallucinante et allez un peu vers le fond, dans l'espece de petite foret, vous avez de forte chances de voir des petits singes. (les mêmes que dans le film d'animation "rio")

Le "septieme ciel". Au bout d'Ipanema en allant vers Vidigal. En haut de la rua Aperana. Il y'a une belle vue sur Leblon/Ipanema, ainsi que le mémorial pour les victimes du vol Rio/Paris.

La pedra da gavéa. Vue magnifique depuis son sommet. Attention, la montée dure plusieurs heures et peut être très très dangereuse, surtout sur la fin du trajet ou il y'a un "mur" d'une trentaine de metres à escalader. Si vous avez une corde, harnais etc, faites le, la vue est incroyable.

Lagoa rodrigo de freitas : Coin sympatique pour aller faire un tour de vélo ou de pédalo

Le jardin botanique: ca n'est pas un indispensable mais si vous avez le temps, passez y, il est excellent!

A voir pas loin

Dans l´état de Rio, il est indispensable d´aller à Ilha Grande, une île située en face de Angra dos Reis. Compter environ deux heures de route et une heure de bateau si tout va bien. Sur place, pas de voitures dans les rues, des piétons, des vélos et des charettes à bras. Il y a un pénitencier abandonné sur cette île qui a servi notamment pendant la dictature. Prisonniers politiques et prisonniers de droit communs se côtoyaient alors (voir le film "Quase dois irmãos" de Lúcia Murat). Aujourd´hui l´endroit est plutôt idyllique et tranquille. Des pousadas vous accueillent à des prix raisonnables mais il vaut mieux réserver à l´avance, car l´endroit est parfois très fréquenté. Très fréquenté ne veut pas dire bousculade, cela reste tout à fait vivable. Des petits bateaux permettent de se rendre dans des endroits inaccessibles à pieds dont des grandes plages sauvages de sable blanc. Les rues sont soit en terre, soit grossièrement pavées, mais une paire de sandales brésiliennes fera l´affaire. Le soir, après un moqueca de peixe, un plat de riz, de farofa et de feijão, une bonne bière bien gelée ou une délicieuse caipirinha (à boire avec modération, mais testez les différents parfums sur plusieurs jours) dans les nombreux petits restaurants qui ponctuent le centre (ville) de l´ile, il est très agréable de se balader le long de la mer.

Niteroi, accessible par ferry (arret de bus Praça XV) ou vous pourrez visiter le musée d'art contemporain de Niteroi, l'une des plus emblématiques construction de l'architecte brésilien Oscar Niemeyer.

Apprendre

Apprendre le portugais du Brésil (pour les étrangers) est possible dans de nombreux cours privés. La très réputée faculté P.U.C. dans le quartier de Gavéa dispense ce type de cours pour tous les niveaux, du débutant au confirmé. Les cours sont généralement dispensés en début de soirée, mais il existe aussi des cours intensifs dans la journée. Les cours durent environ 5 mois à raison de 4h par semaine pour les cours standards. Attention au Brésil généralement lorsque on vous présente un cours d´une heure, cela veut dire 50mn effectives. Un certificat est remis par la P.U.C. à l´élève à la fin de la formation. Ce certificat n´est pas un diplôme, mais il permet de prouver votre connaissance de la langue et peut être demandé pour un emploi ou une formation complémentaire ultérieure(évidemment dispensée en portugais). Des écoles comme Compania dos idiomas, Feedback, Brasilis, Fisk, dispensent des cours de langues à des prix abordables.

Travailler

attention avant de réserver votre séjour linguistique, des écoles de langues médiocres il y en a des dizaines. Renseignez vous!!


Impossible de travailler légalement sans visa de travail.

Acheter

Il y'a un marché sur l'avenida atlantica, vers le poste N°5 de Copacabana.Tous les jours en soirée. Vous y trouverez souvenirs, tee shirts, de belles peintures, etc...

Manger

le brésil est un pays ou l'on mange beaucoup et ou l'on grignote beaucoup.

ne passez pas à coté des incontournable Sucos, jus de fruit frais pour environ 1 €.

il faut egalement gouter la specialité snacking : la coxinha, sorte de beignet frit au légumes ou au poulet.

en ce qui concerne les restaurants, bien souvent vous trouverez des restaurants buffets libre fameux ou l'on paye au kilo. un bon compromis pour les petits budgets.

La feijoada est probablement le plat brésilien le plus connu. On pourrait la comparer au cassoulet français. Souvent servi avec du riz. Délicieux!

A essayer dans tous les petits magasin qui font des jus, c'est l'açai. (avec bananes, ou fraise, etc) C'est une baie de la foret amazonienne, ils font une sorte de mélange avec du guarana et c'est très frais. Attention, le gout est un peu étrange au début, mais on devient très vite accro...


Classe moyenne

Plein aux as

Boire un verre / Sortir

Allez boire une caipirinha sur Copacabana, ou en regardant le coucher de soleil depuis Ipanema/Le rocher d'arpoador

Le quartier de Lapa est le lieu de sortie de la jeunesse le soir. Vous y trouverez de nombreux bars musicaux toujours bondés. Accès par la station de métro "Cinelandia"

Se loger

Routard

Un bon plan pour qui reste un certain temps (à partir d'une semaine) et en groupe est de louer un appartement, chose qui se fait très facilement: vous pouvez vous faire aborder dans la rue ou tout simplement rechercher sur internet (mots clés: aluguel temporada rio apartamento). Vous pourrez ainsi vous loger pour 100 reals par jour au coeur d'Ipanema à 4 ou 5. Les offres les plus intéressantes peuvent être trouvées dans la section "classificados" (petites annonces) du quotidien "O Globo" vendu dans tous les kiosques. Sur internet, de nombreuses offres "attrape touristes" avec des prix prohibitifs, surtout en période de carnaval, il s'agit d'être d'autant plus vigilant.

Rio Hostel: pousada située dans le quartier magique de Santa Teresa, sur le morro surplombant Lapa (5 minutes à pied, mais ça monte sec au retour). Lieu de rencontre de nombreux backpackers (surtout australiens, américains et britanniques), cadre très "chill" avec une petite piscine et une vue imprenable. Accueil très sympa, par des brésiliens d'une trentaine d'années qui préparent les caipirinhas et seront content de fumer avec vous. Seul inconvénient : un peu loin des plages. Prix : environ 30 R$ la nuit

L'hôtel le moins coûteux à Ipanema est l'Hotel Vermont (comptez environ 200 R$ la chambre 2/3 personnes) qui de surcroît est très bien placé au coeur d'Ipanema. Qualité de service standard, toujours très propre. Toujours à Ipanema le refuge des routard se situe au 175 rua Barão da Torre, 2 blocs derrière la plage.Vous y trouverez une grille surveillée continuellement par un employé de ce regroupement d'environ une dizaine d'auberges de 2/3 étages. Tarif entre 30 et 50 R$ par jour, petit déjeuner (plus ou moins copieux en fonction des auberges) inclus.

  • El Misti Hostel Rio de Janeiro (Rio de Janeiro Hostel), Travessa Frederico Pamplona, 20 (Next of Hospital Sao Lucas), +55 (21) 2547 0800 (), [3]. El Misti Hostel Rio de Janeiro - Hostel & Pousada Copacabana - Brasil. U$11. (,Rio de Janeiro Hostel)
  • Alpha Hostel, Praia de Botafogo, 462 - Casa 3, Botafogo (Métro Botafogo), +55 21 2286-7799, [4]. Simple mais peu cher pour Rio, idéalement placé entre le centre-ville et les plages de Copacabana et d'Ipanema. Petit-déjeuner buffet et Wifi inclus. Dortoir à partir de 25 R$.


  • Wave Hostel Copacabana, Travessa Cristiano Lacorte, 46 Copacabana (Métro Cantagalo), + 55 21 2227-1846, [5]. Petit hostel au staff international très gentil. A 2 minutes à pied de la plage de Copacabana,du métro, et des bus pour les principales attractions touristiques. Petit-déjeuner, Wifi inclus.Gardien de nuit. Dortoir à partir de 40 R$.

Classe moyenne

  • Casa da gente, Rua Gonçalves Fontes, n°33 – CEP: 20241-100 (Metro Cinelândia), 55 + 21 + 2232 2634, [6]. Petit-déjeuner et Wifi inclus. Chambre à partir de 85 R$.

Plein aux as

Conserver la santé

Gérer le quotidien

Partir


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites