Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Riga

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

Riga (letton: Rīga) est la capitale de la Lettonie et la plus grande ville des Pays baltes. Située au bord de la Mer Baltique à l'embouchure du fleuve Daugava, Riga est un centre industriel, commercial, culturel et financier majeur. Ses 700 000 habitants (1,2 million avec la banlieue) représentent un tiers de la population du pays.

Comprendre[modifier]

La Maison des Têtes Noires

Au cours des années passées, Riga est devenue une destination de plus en plus prisée par les touristes en Europe en raison de son importance historique, de son vieux centre et de sa vie nocturne. La vieille ville de Riga est d'ailleurs classée au Patrimoine monidal de l'UNESCO. La ville comprend la plus grande concentration de bâtiments de style Art Nouveau au monde, et est considérée comme l'une des plus belles villes d'Europe.

Histoire[modifier]

La cathédrale de Riga et la pont Vanšu

Riga a été fondée en 1201 par Albert de Brême comme une base de départ pour les croisades baltes. Elle a fait partie jusqu'au XVème siècle de la ligue hanséatique, ce qui a considérablement contribué à développer son architecture et son économie. Après le déclin de la Hanse, Riga a fait partie de l'empire de Suède (dont elle était la plus grande ville) puis de l'empire russe, avant de devenir la capitale de la Lettonie indépendante en 1918.

La Lettonie est occupée par les allemands durant la seconde guerre mondiale, avant d'être libérée par l'Armée Rouge en 1944 puis occupée à nouveau par ces mêmes libérateurs. À partir de cette date, la Lettonie intègre l'URSS et Riga est la capitale de la République Socialiste Soviétique de Lettonie sous domination russe. À la chute de l'URSS en 1991, Riga devient naturellement la capitale d'une République de Lettonie de nouveau indépendante.

Des allemands ont habité Riga pendant la plus grande partie de son histoire, depuis sa création par Albert de Brême. Les élites de la ville étaient allemandes tandis que les lettons constituaient les classes sociales les plus basses. De ce fait, l'architecture de la ville a été grandement influencée par l'Allemagne. À la fin de la seconde guerre mondiale, les allemands établis à Riga sont renvoyés de force en Allemagne.

Une grande partie de la ville a été bombardée durant la seconde guerre mondiale et la plupart des ruines ont été laissées à l'abandon jusqu'à la chute de l'Union Soviétique. En 1991, le nouveau gouvernement letton réalise l'intérêt touristique potentiel de Riga et organise de grands travaux de rénovation afin de remettre la ville en état. Grâce à cette restauration, Riga est aujourd'hui l'une des vieilles villes les mieux conservées d'Europe.

Langue[modifier]

La seule langue officielle est le letton (latviešu) mais dans les faits, Riga est une ville bilingue où le letton et le russe sont parlés par une grande partie de la population. Les russophones représentent 40% des habitants de Riga. L'anglais est parlé par les jeunes ainsi que par les professionnels de l'industrie du tourisme (hôtellerie, restauration, etc.). L'allemand y est aussi pratiqué dans une moindre mesure.


Arriver[modifier]

Par avion[modifier]

Les compagnies low Cost Ryanair et Airbaltic dessert régulièrement l'aéroport de Riga (RIX).

Pour aller au centre-ville, un bus part après chaque vol depuis le parking de l'aéroport (~0.5Lats [2007]).environ 0,7 EUR par trajet, il n'existe pas de ticket pour la journée.

Les taxis ont tendance à pratiquer des tarifs spéciaux plus élevés pour les étrangers. Mieux vaut rester attentif. En général, le trajet depuis l'aéroport de Riga ne devrait pas coûter plus que 7 à 10 LVL (10-15€).

Par train[modifier]

En voiture[modifier]

Par bus[modifier]

Voir l'agence [Nordeka].

Par bateau[modifier]

Circuler[modifier]

Riga est une ville très agréable à parcourir à pied. Les principales attractions étant dans la vieille ville, il est rarement utile de prendre le tramway.

Voir[modifier]

La vieille-ville regorge d'églises et de ruelles étroites à découvrir. La périphérie de celle-ci est également intéressante avec notamment les multiples exemples d'habitations style Art Nouveau. L'Académie des Sciences ou encore l'antenne TV de Riga sont des monuments légèrement à l'extérieur de la ville.

Faire[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Routard[modifier]

Classe moyenne[modifier]

Plein aux as[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Avant de choisir un hôtel économique, il est utile de jeter un œil sur le tableau de comparaison du temps de parcours entre l'hôtel et la vieille ville. En Mai 2009, le magazine Letton "Vakara Ziņas" a réalisé une étude évaluant la distance entre la plupart des hôtels économiques vers la vieille ville. Cette étude n'est pas basée sur la distance en kilomètres mais sur le temps de trajet. A différentes heures de la journée et avec différents moyens de transport(tramway, taxi ou a pieds), vous connaitrez le temps exacte pour rejoindre la vieille ville, vous évitant ainsi de mauvaises surprises.

Comparaison des hôtels économiques en temps de trajet de/vers la vieille ville. Cliquez sur la photo pour l'agrandir


Routard[modifier]

Auberge de jeunesse Proficamp située dans la Teatra iela. Au cœur de la vieille-ville. C'est un Bed & Breakfast qui vous coutera dans les 14€ en chambre individuelle, moins en dortoir.

Classe moyenne[modifier]

Dodo Hotel [1]. Hôtel low cost à Riga, ouvert en mars 2008. Prix garanti toute l'année de 29 € pour une chambre double (douche, WC, TV). WIFI gratuit. Ambiance moderne et chaleureuse. 6 min de la vieille ville en tramway. Propriétaires français.

Plein aux as[modifier]

Rester en contact[modifier]

Santé[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Aux environs[modifier]

  • À proximité de Riga (accessible en car) se trouve le château baroque de Rundale (PilsRundale).
  • La station balnéaire de Jurmala.
Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites