Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Québec

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Drapeau
Quebec flag.png
Quelques infos
CapitaleQuébec
Régime Parlementaire français
Superficie1 542 056 km²
Population 7 509 928 habitants (est. janvier 2004)
Languefrançais
Château Frontenac de la ville de Québec, Québec

Le Québec [1] est la plus grande région francophone au monde.

Le Québec se distingue des autres destinations touristiques de par son unicité. Unique de par son héritage français, le Québec est l'une des seules terres en Amérique du Nord à avoir conservé sa culture francophone. De par son côté européen, son histoire, sa culture et l'accueil chaleureux de ses habitants, le Québec demeure une destination touristique de choix autant au niveau national qu'international.

Régions

Régions touristiques

Villes

Comprendre

  • Le Québec fut d'abord une colonie française durant plus de deux siècles, entre l'arrivée de Jacques Cartier en 1534 et la capitulation du gouverneur Vaudreuil en 1760, au profit des Anglais.
  • Elle est la seule province du Canada qui a le français pour unique langue officielle. Elle est aussi une des rares anciennes colonies françaises en Amérique du Nord où on parle encore français.
  • 82 % des Québécois ont le français comme langue maternelle et 10 %, l'anglais. Le 8 % restant est divisé parmi plus d'une trentaine de langues tel que (en ordre d'importance), l'italien, l’espagnol, l’arabe, le chinois et le grec. Cependant, il est très facile de voyager au Québec en parlant uniquement l'anglais. En effet, plus de 40 % de la population est bilingue. Dans les grandes villes comme Montréal, ce pourcentage s'élève à 64 % et 16 % de cette même population parle une troisième langue
  • Le Québec est la seconde province du Canada en population. Il comprend 7,8 millions d'habitants dont 6,2 millions (approx. 82 %) ont le français pour langue maternelle.
  • La population est principalement regroupée le long du Saint-Laurent, dans le Sud du territoire. Elle est largement urbanisée ; entre 50 et 60 % des Québécois vivent dans la région métropolitaine de Montréal.
  • La question de la souveraineté nationale du Québec a fait parler d'elle à travers le monde, suite à deux référendum qui ont proposé aux Québécois de faire sécession du Canada et former un pays indépendant, en 1980 et en 1995. Si le second référendum a obtenu une réponse négative par une très mince majorité (50.6 %), la question de la souveraineté reste toujours présente; les sondages accordent encore à cette option un appui important, entre 40 % et 45 % des voix. (54 % lors du scandale des commandites en 2005, taux qui se maintient depuis).

Arriver

Se rendre au Québec

Afin de se rendre au Québec, plusieurs moyens de transports peuvent être utilisés notamment l'avion, l'autocar, le train et la voiture. En avion, Montréal se trouve à seulement 70 minutes de vol de New York mais également à moins de 7 heures de Londres ou de Paris. En ce qui concerne les provinces ou États limitrophes, ceux-ci sont desservis par des réseaux ferroviaire ou routiers facilement accessibles. D'autres moyens de transport tels que le bateau ou la motoneige peuvent être également utilisés pour les plus aventureux.

En avion

  • Montréal L'aéroport international de Montréal (aéroport Pierre-Elliott-Trudeau) est situé dans l'ouest de l'île à 30 minutes du centre-ville
  • Corsairfly est la compagnie la moins chère.
  • Air Canada dessert de nombreuses villes américaines et européennes au départ de Montréal. Des vols quotidiens desservent Paris, Londres, et Francfort. Quelques vols desservent aussi la ville de Québec (vols pour Paris tous les samedis).
  • Air France opère trois vols quotidiens entre Paris et Montréal pendant l'été et deux vols durant l'hiver.
  • Il est également possible d'arriver directement à Québec mais seulement en été (Air-Transat). Il suffit souvent de s'informer auprès de l'agence de voyage ou du transporteur. Si Paris est la seule ville européenne à être reliée à Québec, plusieurs liaisons directes sont assurées avec d'autres villes d'Amérique du Nord.

En bateau

  • Le temps où les immigrants arrivaient au Québec par bateau est révolu, mais si vous avez une semaine à y consacrer, il existe encore quelques croisières.

En train

Montréal possède une liaison assez efficace avec Toronto, Ottawa, et New York, qui est aussi très confortable.

En voiture

Depuis Toronto, une seule option : l'autoroute 401 (6 heures d'auto). Depuis les États-Unis, on peut arriver de New York (la ville) (6 heures d'auto), ou du Vermont.

Circuler

Le Québec possède de vastes réseaux routiers et aériens qui permettent de se déplacer aisément d'une ville à l'autre sans tracas. Ainsi, plusieurs choix de transport s'offrent à vous: voiture, autocar, avion, train, vélo, motocyclette et bateau.

En avion

Il n'est pas suggéré d'utiliser l'avion pour voyager entre les villes du Québec. Par contre, pour visiter le nord du Québec (sauf la baie James, qui elle est desservie par une route asphaltée), l'usage de l'avion est indispensable puisque aucune route ou voie ferrée ne dessert cette région.

En train

Le réseau ferré est surtout utilisé pour les trains de marchandises. Montréal est reliée aux Provinces Atlantiques (avec des bifurcations vers Québec et la Gaspésie), à l'Ouest du Canada et au réseau ferré américain via New-York. Toutefois les trajets sont assez lents.

En autobus

La principale façon de voyager entre les villes se fait par autobus. Le réseau est très bien développé surtout pour les liaisons Québec-Montréal, Ottawa-Montréal et Toronto-Montréal.

Il existe un nouveau portail permettant de connaître toutes les possibilités pour le déplacement en autocar à l'intérieur du Québec: Espacebus.ca Le service propose aussi des forfaits et excursions d'une journée à quelques jours. Il offre également l'information sur les services de transport adapté, essentiel à la mobilité des personnes à capacité physique restreinte.

Il existe plusieurs compagnies de location d'autobus, d'autocar de luxe et de mini bus telles que: Autocar Bégin: [2] Autobus Nolisés Symphony: [3] Autobus Laval: [4] Autobus Maheux: [5] Autocars Thetford: [6] Intercar: [7] Transport Clément Bégin Inc.: [8] Transport Thom Ltée

En voiture

  • Louer une voiture et conduire au Canada ne pose pas de problème particulier, même dans les villes. Bien lire le contrat, en particulier le chapitre « assurances ». Il est souvent possible de prendre un véhicule dans une ville et de le restituer dans une autre sans frais prohibitifs.
  • Le Québec possède un bon réseau d'autoroutes, toutes gratuites, mais dont le revêtement est souvent dégradé.
  • La conduite au Québec en ville et sur autoroute ressemble de beaucoup à la conduite parisienne intra-muros. De ce fait prévoir d'être très réactif, et être méfiant quant aux changements de voie des autres usagers, aux insertions sur autoroute, et aux dépassements par la droite qui sont très courants. À noter que les zones d'accélération sont très longues et les zones d'insertion très (vraiment très) courtes. Une particularité parfois gênante est d'avoir certaines autoroutes qui se terminent par un accès à une agglomération, et la sortie juste avant qui est en fait la suite de l'autoroute. À noter, pour les Français, que la limite de vitesse au Québec sur les autoroutes n'est que de 100 km/h... Dans les faits, le trafic circule néanmoins à environ 110 km/h et la surveillance policière est assez réduite (mais pas absente...).
  • Le code de la route du Québec ressemble au code de la route européen aux détails près que les feux tricolores sont souvent situés en face de l'intersection et non à l'angle, qu'il est possible au feu rouge de tourner à droite (moyennant un arrêt complet), excepté sur l'ensemble de l'île de Montréal ou lors d'indications contraires. Les arrêts (stop) sont soumis à la règle simple du chacun son tour, selon l'ordre d'arrivée des véhicules; en cas d'arrivée au même moment, la voiture ayant personne à sa droite a priorité. Un dernier détail, l'avertisseur sonore est très peu utilisé.

À vélo

Les régions du Québec sont pourvues d’un impressionnant réseau de pistes cyclables, totalisant plus de 3 400 km. Il est ainsi possible de parcourir plusieurs régions à bicyclette et de se loger dans les localités à proximité des pistes. La voie cyclable la plus populaire, utilisée et répendue au Québec est certainement la Route Verte.

En bateau

Il est possible d'effectuer des croisières sur le Saint-Laurent depuis Montréal ou Québec. Voici quelques compagnies de croisières au Québec :

- Croisières AML

- Croisières Dufour

- Croisières Le Coudrier


Pour plus d'informations sur les croisières au Québec, cliquez sur le lien.

Covoiturage

Voyager en petit nombre de personnes de manière économique, voilà une option avantageuse ! Voici quelques exemples de réseaux de covoiturage desservant la plupart des grandes villes québécoises. Le seul inconvénient de ces système ne desservent pas nécessairement toutes les villes au Québec (surtout les plus petites) et qu'il ne sera parfois pas possible de vous rendre à l'endroit désiré par ce biais. Voici deux réseaux de covoiturage bien connus:

-Amigo Express www.amigoexpress.com Tout se fait en ligne (inscription, réservation de voyages, transactions, etc.)Prix très abordables comparativement aux compagnies de transport par autobus.

-Allô stop Pour y avoir accès, il suffit de vous inscrire dans l'un des bureaux. Une fois inscrit, il vous sera possible de réserver des places dans la voiture d'une personne devant se rendre au même endroit que vous pour des prix pouvant aller jusqu'à la moitié des prix proposés par les compagnies de bus.

Il vous est aussi possible de trouver des personnes avec qui faire du covoiturage en regardant les petites annonces sur Internet, les babillards et sites web des Cégeps et Universités, etc.

À motocyclette

Les routes secondaires sinueuses et panoramiques font du Québec un endroit rêvé pour les randonnées à motocyclette. Par contre, la saison agréable pour circuler à motocyclette au sud du Québec n'est que de mai à octobre. Pour les régions plus éloignées la saison agréable perd deux mois, soit de juin à septembre. Depuis quelques années une multitude de nouveaux adeptes de la moto circulent sur les routes du Québec. Il existe de nombreux clubs de motocyclistes au Québec[9]. Pour les touristes de l’extérieur, il est possible de louer une motocyclette au Québec.

Motos.jpg

Il existe une fraternité et un esprit d’entraide peu commun entre les motocyclistes du Québec, et ce peu importe sur quel le type de motocyclette vous roulez. Vous ne restez en panne jamais longtemps avant qu’un autre motocycliste s’arrête pour vous prêter main forte. Ne soyez donc pas surpris que les autres motocyclistes vous envoient la main sur la route ou qu’ils engagent spontanément la conversation avec vous dans les points d’arrêts.

Portez une attention particulière aux automobilistes, ils ne portent pas toujours attention à vous. Étrangement, une bonne partie des camionneurs seront particulièrement courtois à votre égard.

Routes panoramiques

Cartes routières du Québec: [10]

En voici quelques-unes:

Montréal-Québec: Cette portion de la route 138, appelée aussi Chemin du Roy, longe le fleuve Saint-Laurent de Repentigny à Cap-Rouge en passant par quelques-uns des plus beaux villages historiques du Québec. Une petite portion de cette route, avenue Royale, se prolonge ensuite dans la municipalité de Beauport, à l'est de la ville de Québec, où l'on retrouve des habitations datant de la colonisation française.

Le tour de la Gaspésie[11]: La route 132 fait le tour de la péninsule gaspésienne. Il est recommandé de débuter ce périple par la section sud (Baie des chaleurs [12]) et de revenir en longeant la rive-sud du fleuve Saint-Laurent.
Gaspésie 2004 edited.jpg
De cette façon vous découvrirez un panorama de plus en plus spectaculaire dont le célèbre Roché percé.

Québec-Sept-Îles: La route 138 Est traverse les régions de Charlevoix[13], Manicouagan[14]et Duplessis[15]. Des routes sinueuses et montagneuses à couper le souffle, mais soyez d'autant plus prudent.

Trois-Rivières- La Tuque[16]: La route 155 Nord longe la rivière du Saint-Maurice, l'une des voies maritimes les plus utilisées à l'époque de la drave (transport des billots de bois ).

Cantons-de-l'Est[17]: De Granby à Sherbrooke, l'autoroute 10 offre un panorama intéressant à travers la portion nord-ouest des Appalaches.

Mais pour ceux qui aiment s'attarder sur les routes de campagne, les différentes routes des vins de cette région sont des incontournables (Brome-Missisquoi, route 104 et route 202 )[18].

Pour atteindre l'est de cette région, soit le Lac Mégantic, la route 108 débutant à Magog vaut le détour.

Saguenay-Lac-Saint-Jean[19]: Pour atteindre cette région, cinq splendides routes forestières s'offrent à vous. Assurez-vous de faire le plein d'essence lorsque la signalisation vous le suggère et gare aux orignaux qui traversent régulièrement les routes forestières.

La 155 Nord, passant par Trois-Rivières et La Tuque, vous mène directement au Lac-Saint-Jean, avec une vue majestueuse sur ce dernier.

La 175 Nord, en partant de Québec, traverse le Parc National de la Jacques-Cartier[20] ainsi que la renommée Réserve faunique des Laurentides [21]. Cette route sinueuse et montagneuse en pleine forêt vous offre deux choix de destinations: Chicoutimi et Hébertville en prenant l'embranchement de la route 169 Nord.

La 381 Nord, en partant de Baie-Saint-Paul, vous mène à ville de La Baie en passant par le Parc National des Grands Jardins[22] et le Lac Ha!Ha! Cette route peu connue vous fait traverser une région sauvage peu fréquentée du Québec.
Route 381 nord.JPG

La 170 Nord, en partant de Saint-Siméon, rejoint la rive ouest du fjord du Saguenay[23] et vous mène à ville de La Baie sur une route forestière sinueuse.

Enfin la 172 Nord. Débutant à Tadoussac, elle longe la rive est du fjord du Saguenay jusqu'à Chicoutimi.

Mais la meilleure façon de découvrir le Parc National du Saguenay [24] et son fjord est une petite croisière entre Tadoussac et Chicoutimi.

La Route du Sud [25]:Visitez les trois régions du sud du Québec et empruntez la Route du Sud. Au départ de Montréal, parcourez les belles routes de campagnes et visitez les plus beaux villages du Québec. Parcourez la Route des Vins, le Chemin des Cantons, la Route des Appalaches et la Route des Navigateurs.

Parler

  • 82% de la population québécoise est francophone, mais l'anglais est également parlé à certains endroits, essentiellement à Montréal où ce pourcentage atteint 64%. Le parler québécois est parfois difficile à comprendre pour un francophone qui n'est pas du pays. Toutefois, l'accent québécois est plus près de l'accent français du 17e ou 18e siècle. D'ailleurs les Québécois utilisent encore certains mots de l'ancien français. Des éditeurs ont publié des collections des expressions québécoises qu'il est parfois utile de consulter surtout si l'on prévoit demeurer au Québec pour plusieurs semaines. Cependant, comme en France, chaque région possède ses expressions propres. Certaines régions, comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean ou la Gaspésie, ont un accent légèrement différent.

Des éditeurs

  • Quelques expressions québécoises (ce n'est qu'un petit échantillon) :

"Une tête carrée" - Un Canadien anglais (terme raciste, fortement déconseillé)

"À full pine" - à toute allure

"Se faire manger par les brûlots (ou mouches noires ou mouches à chevreuil)" - Se faire arracher la peau par les brûlots (très petites mouches et non des moustiques)

"Prendre une débarque" - Subir un cuisant revers, faire une vilaine chute.

"Branler dans le manche" (vulgaire)- Hésiter

"C'est plate" - C'est ennuyeux

"Barrer la porte" - Fermer la porte à clé

"Magasiner" - Faire les magasins ou faire du "shopping"

"Débarquer" - Descendre (d'un autobus, d'une voiture, d'un avion, ...)

"Embarquer" - Monter (à bord d'un moyen de transport)

"Liqueur" - Breuvage sucré non alcoolisé additionné de gaz carbonique (pepsi, coke...) (Quelques fois appelé aussi dans les restaurants : boissons gazeuses)

"Boisson" - Breuvage alcoolisée

"Fort" - Alcools spiritueuxou OU Fort touristique.

"C'est dispendieux" - C'est cher

"Tantôt" - Tout à l'heure

"Guenille" - Torchon OU Vieux vêtement

"Virer une brosse" - Prendre une cuite

"Se faire fourrer" - Se faire arnaquer

"Fourrer" - Arnaquer OU Avoir une relation sexuelle (très vulgaire)

"Fin de semaine" - Week-end

"C'est écoeurant" - Peut vouloir dire que c'est super génial ou que c'est horrible (se fier à l'intonation de voix, à l'expression faciale et au contexte pour interpréter)

  • Faux amis : attention aux termes suivants qui revêtent une connotation toute différente de celle d'un francophone européen.

"Taxer (quelqu'un)" : selon le contexte, peut vouloir dire voler quelqu'un en ayant recours à la brutalité

"Gosses" : couilles

  • Grossièretés : En plus de recourir parfois aux jurons européens (jugés moins brutaux ici), les Québécois ont à leur disposition un éventail infini de jurons empruntés à leur passé lourdement ecclésiastique. Attention, si les jurons québécois peuvent avoir l'air mignon pour un francophone d'Europe, ils demeurent tout de même des jurons parfois très brutaux, à utiliser avec grande modération.

Appelés "sacres", les jurons québécois sont maléables à merci : ils peuvent être utilisés indifféremment comme noms, verbes, adjectifs, adverbes, ou tout autre forme grammaticale qui vient à l'esprit du jureur. Ils peuvent aussi être formulés en groupe. Bref, les possibilités sont infinies.

Les jurons d'origine ecclésiastique peuvent être utilisés dans leur prononciation originale (la plus brutale) ou "adoucis" dans une prononciation alternative (plus polie). Voici les plus populaires, du plus grossier au plus léger, en version originale OU alternative :

Tabernacle ("tabarnak") OU Tabarnouche OU Tabarouette OU Tabouère - etc.

Calisse ("Kâlisse") OU Câline

Christ ("Crisse") OU Crime OU Criffe

Ostie OU 'Sti OU Esprit

Sacrement ("Sacrament") OU Sacrifice

Calvaire OU Calvince OU Calvâse

Ciboire ("Siboère") OU Cibole OU Cimonaque

  • Anglicismes francisés : De nombreux anglicismes francisés ponctuent le langage parlé des Québécois, particulièrement à Montréal, et surtout quand on pénètre dans le monde du jargon technique (garagistes, informaticiens...). Cependant, les anglicismes n'ont pas la saveur exotique et moderne qu'on leur confère en Europe. Ils seront utilisés à titre purement pratique dans un contexte social relâché, mais il faudra les éviter autant que possible dans une situation officielle (rédaction de textes, correspondances formelles, entretiens et réunions professionnelles).

Voici, par exemple, les termes de l'automobile couramment utilisés dans le langage parlé: le brake (pédale de frein), le gaz (pédale d'accélérateur), la clotch (pédale d'embreyage), les wipers (essuie-glace), le hood (capot), les lumières (phares), être sur les hautes (pleins phares), le steering (direction), le cruise (régulateur de vitesse), le brake à bras (frein à main), les miroirs (rétroviseurs), les bumpers (pare-choc), les mags (jantes), les caps de roue (enjoliveurs), les tires (pneus)...

Acheter

Magasinage dans le Quartier Petit-Champelain du Vieux-Québec, ville de Québec
  • Les prix sont affichés hors taxes (sauf avis contraire). Au passage en caisse s'ajouteront 5% de la taxe sur les produits et services (TPS - taxe fédérale), puis 7,5% de la taxe de vente provinciale (TVQ), soit 12,875% en plus des prix indiqués. Certains articles ne se voient pas appliquer le même taux. C'est le cas pour la plupart des aliments, qu'il vaut mieux acheter par six lorsqu'ils sont vendus à la pièce (faute de quoi, ils sont considérés comme consommation immédiate et taxés).
  • Pourboires : comme dans le reste de l'Amérique du Nord, les serveurs des restaurants et des bars ne touchent qu'un maigre salaire (ils ont même leur propre salaire minimum, environ 25% moins élevé que le reste de la population). C'est pourquoi le pourboire est systématique lorsqu'on commande dans les restaurants ou bars (ce n'est pas le cas pour les repas à emporter).

Dans un restaurant, la norme est de compter 15% du prix avant taxes pour un repas "normal". Vous pouvez vous faciliter le calcul, le montant des taxes (toujours indiqué sur l'addition) vous donne une approximation; il suffit alors d'ajouter un petit peu à ce montant. Si votre repas demande beaucoup d'interventions répétées (plusieurs consommations alcoolisées, par exemple), il pourrait être mal vu de ne laisser que 15%. Si vous êtes européens, ne soyez pas offensés si le serveur ou la serveuse vous demande si vous voulez qu'il ou elle ajoute le service à votre addition; ceci résulte justement de touristes qui ne laissent encore trop souvent rien. Vérifiez toutefois si le montant ajouté est réaliste. Vous pouvez évidemment laisser d'avantage ou moins selon la qualité du service reçu. Il est généralement mal perçu de sacrifier le pourboire si la qualité de la nourriture ne vous a pas satisfait; on recommande alors d'en aviser les responsables.

Dans les bars ou encore pour de simples consommations même dans un restaurant, on laisse généralement un dollar par verre mais ceci peut varier selon le coût du verre en question.

Notez finalement que le personnel de service est légalement obligé d'inclure ses pourboires perçus ou non (calculé selon ses ventes) dans sa déclaration de revenus et est donc imposé en conséquence. Donc si vous ne laissez pas de pourboire, le personnel paie pour vous servir !

  • Les pourboires sont valables pour les taxis, les débits d'alcool, les restaurants et les salons de coiffure.
  • Alcool et tabac : la boisson alcoolisée et les cigarettes font l'objet de taxes spécifiques, très élevées. Les vins et spiritueux sont particulièrement chers : jusqu'à 3 fois le prix européen pour un vin de la France, par exemple (et encore 50% de plus si on commande une bouteille au restaurant, d'où l'intérêt de la formule "apportez votre vin"). Il est conseillé d'acheter des vins locaux, ils sont très comparables aux vins français et moins coûteux. De plus, vous encouragerez les produits locaux, qui en ont bien besoin vu le petit marché. Les cigarettes coûtent entre 7 et 9,50 $ le paquet (un paquet contient 25 cigarettes). Les cigarettes canadiennes ont un goût assez différent des marques étasuniennes ou françaises. Cependant, vous n'aurez pas le loisir d'en fumer beaucoup car depuis le 31 mai 2006, il est interdit de fumer dans l'ensemble des lieux publics au Québec, incluant les bars, restaurants et salles de spectacles.

Manger

  • La gastronomie du Québec est riche en saveurs notamment grâce à un savant mélange d'influences diverses. Effectivement, inspirés par une solide base culinaire française, les plaisirs de la table du Québec ont également été enrichis par le peuple Amérindien ainsi que diverses communautés culturelles s'étant établies dans cette province. Ce mélange de cultures a ainsi façonné la cuisine du Québec d'aujourd'hui. De nombreux produits régionaux de qualité sont également utilisés au niveau culinaire. Un tour de la table au Québec serait incomplet sans faire mention des produits du terroir québécois tels que les cidres de glace, les bières artisanales, les vins, mais également une grande variété de fromage offrant au-delà de 300 variétés différentes à déguster.
Gastronomie du Québec
  • Le sirop d'érable est incontestablement la spécialité de la région qui contribue à près de 80% de sa production mondiale. Vous en trouverez en vente un peu partout. Cependant, en achetant le sirop en boîte de conserve, vous éviterez de payer le prix de la bouteille spéciale touriste. Notez qu'il est toujours classé selon sa couleur, qui reflète d'ailleurs sa saveur. Le sirop plus foncé a un goût plus prononcé et est généralement utilisé pour la cuisson tandis que le sirop clair, au goût plus doux, se prête davantage à la consommation directe.
  • La poutine fait aussi partie du paysage culinaire typiquement québécois, bien que considéré comme du « fast food ». Aussi calorique que la tartiflette savoyarde, c'est un mélange de frites avec du fromage en grain (propre au Québec) le tout nappé de sauce brune, sorte de sauce bien chaude à base de fond de boeuf qui fait fondre le fromage. Disponible dans presque tous les restaurants fast-food, la qualité y est par contre très variable. Préférez les chaînes de restaurants locales ; une bonne adresse pour déguster une poutine est Ashton (dans la région de Québec), où vous obtiendrez un rabais en fonction de la température extérieure (plus il fait froid, moins c'est cher!) en janvier seulement. L'origine de la poutine est assez disputée, mais c'est bien à Drummondville, en 1964, par M. Roy, propriétaire du Roy Jucep, que la Poutine aurait vu le jour. Depuis ce temps, les régions environnantes tentent de s'en approprier la création.
  • D'autres spécialités culinaires québécoises comprennent la tarte au sucre, les fèves au lard, la tourtière du lac Saint-Jean, le pâté chinois, la soupe aux gourganes... plats généralement très riches (ce qui se comprend au vu de certaines conditions climatiques).

Pour les touristes qui passeraient par ici au printemps, vous pouvez essayer la cabane à sucre (érablière), où vous pourrez déguster de nombreuses spécialités québécoises et produits de l'érable. La plupart des érablières vendent aussi des produits de l'érable sur place (beurre, tire et sirop) à des prix très intéressants. Si vous optez pour cette formule, sachez qu'on doit réserver d'avance, et, tradition oblige, y aller en groupe le plus gros possible. En effet, il est coutume d'y aller en groupe de plusieurs familles. Néanmoins, rien ne vous y oblige, d'autant plus qu'on part rarement en voyage avec 50 personnes... À noter que certaines érablières sont ouvertes toute l'année.

Boire

  • La bière est l'alcool favori des Québécois, étant donné les fortes taxes appliquées sur le vin (une bouteille de vin bon marché coûte environ 9$ (7€)). On trouve plusieurs très bonnes micro-brasseries québécoises. Voici une liste des meilleurs Brew-Pub du Québec par régions.

Pour Montréal il y a Dieu du Ciel!, les trois brasseurs, l'Amère à Boire, Le Cheval Blanc et Brutopia. A Québec, La Barberie et l'Inox. Le Broumont à Bromont, presqu'au pied des pentes de ski reste un incontournable. Si vous visitez Sherbrooke, passez par la Mare au Diable ou Siboire. En Mauricie il y a Le trou du Diable (Shawinigan) et le Gambrinus (Trois-Rivières). Pour ceux qui veulent visiter la très belle région de Charlevoix, il y a la microbrasserie de Chalevoix à Baie St-Paul. (modifié par un Montréalais de 46 ans: le Québec est l'endroit en Amérique du Nord où la consommation du vin est la plus élevé per capita. Les Québécois ont découvert les vins du monde entier depuis 30 ans et sont devenus de fins connaisseurs. Et le Québec fabrique plus de 300 fromages dont la majorité fermiers.)

La vente d'alcool fort et de vin se fait principalement aux magasins de la Société des alcools du Québec (SAQ), mais on en retrouve également dans les supermarchés et les dépanneurs (épiceries de quartier) de la bière et du vin, mais souvent de moindre qualité. Dans les campagnes on peut retrouver des vins de qualités et de l'alcool fort dans les épiceries à cause de licences que la S.A.Q donne aux commerçants pour compenser la distance entre le commerce de la s.a.q et le village. La vente d'alcool est interdite après 23h00 dans les dépanneurs et supermarchés, et auprès des moins de 18 ans ce qui, dans la théorie n'est souvent pas observé malgré une politique très sévère de contrôle d'identité. Les bars sont ouverts jusqu'à 3h00 du matin (sauf à Gatineau où ils ferment à 2h00 afin d'éviter le déplacement des fêtards lors de la fermeture des bars d'Ottawa).

Pour ceux qui sont débrouillards, il sera possible de trouver certains "After-Hours", établissements non règlementaires qui servent de l'alcool à prix fort après 3h00.

Sinon, il reste toujours les "After-Hours" légaux qui ne servent que des boissons énergétiques sans alcool après 3h00 et vous permettrons de danser sur les rythmes technos jusqu'au lever du soleil. À Montréal il y a l'Aria, le Circus, Le Stereobar et la SAT à certaines périodes de l'année.

Se loger

Auberge du Vieux-Québec, Ville de Québec
  • Avec plus de 5 800 établissement titulaires d'un permis officiel d'hébergement, le Québec offre de nombreuses possibilités à quiconque se cherchant un logis pour la nuit. Des auberges de jeunesse aux grands hôtels cinq étoiles, sa gamme de produit est très diversifiée permettant ainsi de convenir à toutes les bourses. Également, il est pertinent de mentionner ici que tous ces établissements sont classifiés à l'aide d'étoiles ou de soleils permettant ainsi de mieux choisir votre hébergement:
    • Hôtels
    • Gîtes
    • Résidences de tourisme
    • Auberges de la forêt
    • Centres de vacances
    • Auberges de jeunesse
    • Établissements d'enseignement
    • Villages d'accueil
    • Campings
    • Pourvoiries
  • Au Québec, le "bed-and-breakfast" (couette-et-café), ou gîte du passant (dénomination réservée pour les couette-et-café de l'organisme Agricotours)[26], est un excellent moyen de passer des nuits confortables avec une hospitalité amicale caractéristique à cette province. En haute saison, il est prudent de réserver le matin pour le soir même. Les bureaux de tourisme, très efficaces, vous fourniront une liste d'adresses et téléphoneront pour vous si vous le souhaitez. Cette formule, en général moins chère que l'hôtel, est une excellente occasion de rencontrer les gens et de découvrir les particularités de la vie au Québec. Essayez aussi les gîtes à la ferme, on y trouve des produits locaux d'excellent rapport qualité-prix, par exemple le sirop d'érable...
  • Pour les étudiants, beaucoup de logements sont disponibles. Autour des universités, on retrouve souvent des campus étudiants et/ou maisons privées offrant des chambres en location mensuelle. Comparé à la France, se loger au Québec est peu coûteux.

Étudier

  • Le Québec se démarque par une particularité entre l'école secondaire et l'université: le cégep (Collège d'enseignement général et professionnel).
  • Plusieurs universités d'excellent niveau se trouvent au Québec.
  • Les universités francophones du Québec sont l'Université Laval (à Québec), l'Université de Sherbrooke, l'Université de Montréal, et le réseau de l'Université du Québec (modelé sur le réseau de l'Université de Californie) présent dans plusieurs villes (Rouyn-Noranda, Gatineau, Montréal, Trois-Rivières, Saguenay, Rimouski ainsi que quelques écoles spécialisées).
  • Les universités anglophones du Québec sont l'Université McGill, reconnue sur le plan international notamment pour ses recherches en médecine, l'Université Concordia, toutes deux à Montréal, et l'Université Bishop, située à Lennoxville (maintenant fusionnée à Sherbrooke).
  • Comme dans le reste de l'Amérique du Nord, les programmes sont découpés sur le format Bac/maîtrise/doctorat et sont composés de crédits payants. Seuls les étudiants venus de la France, de la Belgique et d'autres pays ayant des accords avec le Québec pourront bénéficier du tarif québécois (et aussi de l'assurance-santé du gouvernement). Les résidents d'autres provinces du Canada ou d'autres pays devront payer un prix plus important pour étudier au Québec.

Travailler

  • Il est possible de travailler au Québec. Cependant, il faut avoir fait une demande de visa en ce sens à l'ambassade canadienne présente dans votre pays d'origine ou dans celle qui dessert votre pays. Vous devez avoir ce visa avant d'entrer au pays.
  • La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) est l'organisme auquel le gouvernement du Québec a confié l'administration du régime de santé et de sécurité du travail.

Respecter

  • Les Québécois sont généralement très respectueux de leurs visiteurs, et attendent le même respect en retour.
  • Le terme "cousins" que les français, belges ou encore suisses utilisent pour désigner les québécois reste sympathique.
  • D'une façon générale, s'exprimer en français est perçu comme une preuve de respect et est très apprécié, même si les intervenants du milieu touristique parlent souvent plusieurs langues.
  • L'esprit railleur des Français s'exporte très mal au Québec. Il leur faudra éviter les attitudes -même subtiles- de confrontation, même si elles sont bien intentionnées, comme les moqueries ou les sarcasmes qui sont monnaie courante dans la conversation parisienne. Non seulement les Québécois ne vous renverront pas la balle, mais ils vous jugeront silencieusement, vous laissant vous enfoncer dans votre faux-pas! La règle d'or ici est de ne jamais chercher à mettre son interlocuteur mal à l'aise, même si c'est dans un élan de sympathie - qui restera incompris de toute façon. Les milliers de Français émigrés ici ont tous vécu des anecdotes traumatisantes à ce sujet.
  • Si vous êtes Français, dites-vous bien que les Québécois sont beaucoup plus habitués aux Français que les Français aux Québécois. Inutile de chercher à les impressionner: vous n'êtes pas le premier Français qu'ils rencontrent! Qui plus est, ils connaissent souvent mieux votre culture populaire que vous connaissez la leur.
  • La question de la souveraineté nationale (appelée aussi "indépendance", "séparation" ou "question constitutionnelle") est un sujet extrêmement explosif. Les touristes devraient éviter de prendre position sur ce sujet dans une conversation avec un Québécois inconnu (francophone ou anglophone), à moins d'être très informés sur la question. Nous recommandons de conserver en tout temps une position neutre sur le sujet de la souveraineté du Québec, même si on vous demande votre avis. Notez toutefois que les Québécois eux-mêmes sont très divisés sur la question. Évitez d'utiliser l'expression "vous, les Canadiens.." ou autres variantes. L'appellation Québécois(e), est favorable, compte tenu de la question nationale.
  • La langue française (évitez d'en parler comme étant "la langue québécoise") est le coeur de l'identité culturelle de la province, et ses habitants se sont battus plusieurs siècles pour la conserver contre vents et marées. Les Québécois ont déjà entendu toutes les moqueries au sujet de leurs spécificités linguistiques, alors il faut éviter d'en rajouter. Ici, le "français de France" n'est pas le "vrai français" ; au contraire, il est un accent étranger. Les Québécois considèrent comme une insulte de se faire dire qu'ils ne parlent pas un français "compréhensible". À éviter. Les Québécois ont d'ailleurs tendance à dire que les Français "massacre" la langue en y introduisant une multitude d'anglicisme. Petite note d'histoire, si vous comparez la prononciation et le vocabulaire québécois au français utilisé par la haute société et la royauté avant la révolution française, vous y verrez des similitudes impressionnantes...
  • Comme ailleurs en Amérique du Nord, une règle informelle veut qu'une personne invitée dans un foyer québécois participe à quelques tâches ménagères succintes lors de son séjour. Aider à débarrasser la table sera un bon début. On ne s'attend toutefois pas à des efforts exagérés.
  • Comme dans beaucoup de provinces du Canada, il est formellement interdit de fumer à l'intérieur de tous les lieux publics, incluant les restaurants, bars et salles de spectacles. Il est également interdit de fumer à l'intérieur d'un périmètre de 9 mètres des portes des édifices publiques (souvent, on peut voir une ligne qui délimite ce périmètre devant les Hôpitaux, CLSC, etc.) et il est interdit de fumer dans la totalité de la superficie des terrains scolaires.
  • Informez-vous afin d'éviter certains préjugés encore trop répandus. Le Québec est tout aussi moderne que n'importe quel endroit développé, l'été n'est pas froid, l'hiver ne dure pas 8 mois, il n'y a pas d'orignaux dans les villes, on ne se déplace pas en motoneige en hiver, ce genre de truc. Peu de gens vous en tiendront rigueur mais vous ne ferez certainement pas bonne impression...

Communiquer

Les Québécois sont très abordables et sont généralement heureux de pouvoir renseigner et discuter. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, ils ne parlent pas tous l'anglais.

L'amateur d'histoire ou de généalogie pourra demander à son interlocuteur l'origine de ses ancêtres. Il aura peut-être le bonheur de voir son hôte ouvrir une armoire et en tirer une lettre ou le journal de voyage de l'immigrant qui débarqua un jour sur le sol américain avec son petit baluchon.

Quoi faire ?

Le Québec détient à son actif une myriade d’activités allant des sports et des loisirs de plein air aux visites de sites culturels et naturels en passant par les festivités et événements.


Sports et plein air

Glissade dans le Ville de Québec, Québec

Les activités de sports et les loisirs de plein air au Québec offrent un large éventail d’activités diversifiées qui peuvent être pratiquées autant en été qu’en hiver :

  • Chasse et pêche
  • Golf
  • Motoneige
  • Observation de la faune
  • Parcs nationaux
  • Plaisirs de l’eau
  • Quad (VTT)
  • Randonnée pédestre
  • Ski
  • Traîneau à chiens
  • Vélo

La motoneige

  • Contrairement à ce que plusieurs pensent, la motoneige est avant tout une activité de loisir pour les biens nantis; peu de gens s'en servent comme moyen de transport ou comme outil, sauf dans les régions plus nordiques.
  • Bien que peu accessible si vous voyagez avec un budget modéré, il est possible de visiter une grande partie de la province de cette manière, dont certains endroits autrement peu accessibles.
  • Le réseau de sentiers de motoneiges est très bien développé, reliant presque la totalité de la province, la seule exception notable étant l'île de Montréal.
  • Il est possible (mais onéreux) de louer une motoneige ainsi que tout l'équipement requis à plusieurs endroits; la région de Québec étant un point de départ particulièrement populaire. Certains commerçants spécialisés sont SM Sport (418-842-2703) à Québec, Performance Voyer (418-337-8744) à St-Raymond-de-Portneuf, Dion Moto (418-337-2776) à St-Raymond aussi.
  • Si vous louez, assurez-vous d'avoir une motoneige qui a au plus un an, particulièrement s'il s'agit d'un modèle deux temps (peu fiables). Assurez-vous aussi que l'accès aux sentiers soit inclus dans le prix (c'est généralement le cas). Demandez des casques et des poignées chauffants; si vous n'aimez pas, au moins vous pouvez les éteindre.
  • Vous aurez parfois le choix entre un modèle deux temps et un modèle quatre temps. Les premiers sont généralement plus performants mais moins fiables et très, très gourmands (plus qu'une grosse minifourgonnette). De plus, il faut ajouter de l'huile au plein d'essence. Les derniers sont fiables, économiques, plus silencieux et certains modèles sont maintenant plus rapides que des deux temps. La différence de consommation peut avoir un impact majeur sur le coût de votre voyage.
  • L'accès aux sentiers n'est pas gratuit; il faut avoir acheté un droit d'accès. Assurez-vous bien de demeurer dans les sentiers. Premièrement, vous circulez souvent sur des terrains privés et vous risquez de causer des dommages si vous vous aventurez. C'est ainsi que des droits d'accès se perdent; ils sont accordés de façon volontaire par les propriétaires. Deuxièmement, la majorité des accidents mortels se produisent à l'extérieur des sentiers - un gros rocher n'est pas toujours visible ! Troisièmement, il est TRÈS facile de s'enliser en dehors des sentiers. Quatrièmement, en cas de dommage, les compagnies d'assurances ne vous couvriront généralement pas.
  • Attention aux sentiers de quad. Parfois ils sont communs mais le contraire est plus fréquent; parfois ils sont près les uns des autres et se croisent à l'occasion. Se tromper de sentier est déplaisant, illégal et parfois dangereux.
  • Contrairement à la croyance populaire, il y a de la surveillance sur les sentiers, soit par les patrouilleurs officiels, soit par les corps policiers. La limite officielle est de 70 km/h à moins d'indications contraires. En réalité, il est facile et très tentant de dépasser les limites, surtout en suivant l'exemple des conducteurs locaux qui, eux, savent où les policiers se cachent. De plus, vous ne connaissez pas la piste comme eux la connaissent et une courbe prise à trop grande vitesse peut être fatale. Remarquez aussi que peu de ces conducteurs n'ont jamais eu d'accident...
  • L'alcool au volant d'une motoneige est soumis à la même législation qu'en voiture. Pensez-y bien... Malheureusement, beaucoup trop de motoneigistes font "la tournée des relais" en soirée et sont ivres au volant lorsque le soleil se couche. À considérer...
  • Chez les touristes, la majorité des accidents mortels se produisent à la croisée de chemins routiers en région éloignée. Même si vous croisez un chemin au milieu de nulle part, un camion, c'est vite arrivé. Faites aussi attention aux animaux; la surface des pistes leur font un endroit attirant pour circuler, particulièrement en soirée. Un orignal et un chevreuil (cerf) en motoneige, c'est généralement mortel.
  • Attention aux cours d'eau et aux lacs ! S'ils ne sont pas explicitement indiqués comme étant ouverts à la circulation, ne vous y aventurez pas. Noyade et hypothermie sont une mauvaise combinaison. En habit de motoneige avec un casque, on se s'en sort pas.
  • La motoneige est considérée comme étant une des activités les plus dangereuses en hiver, causant un nombre relativement très élevé de décès même chez les Québécois. Notez toutefois que la vaste majorité, sinon la totalité, de ces décès se produisent à haute vitesse et/ou avec une ou deux ou six bières de trop. Vous êtes avertis. Si vous êtes prudents, c'est une expérience inoubliable.
  • La saison est de durée variable selon la température et varie évidemment d'une région à l'autre. Dans la région de Québec, elle commence généralement à la mi-janvier et se termine généralement à la mi-mars. Au nord, on peut parfois rallonger cette saison de d'un mois et demie de part et d'autre selon l'année.
  • Fédération des clubs de motoneige du Québec: [27]

Sites et attraits

Plusieurs sites et attraits sont mis à votre disposition au Québec :


  • Casinos : le Québec compte 4 casinos dont celui de Montréal, Charlevoix, Mont-Tremblant et celui du Lac-Leamy à Gatineau.
Jardin Botanique de Montréal, Québec
  • Croisières : que se soit pour observer les baleines, naviguer sur le fleuve Saint-Laurent ou découvrir des circuits touristiques sur l’eau, les croisières au Québec sont certes nombreuses et diversifiées
  • Curiosités naturelles : découvrez de nombreux sites de grande nature
  • Jardins : le Jardin Botanique de Montréal, l’Insectarium, le Jardin de Métis et son festival international de jardins en Gaspésie ne sont que quelques exemples de sites à visiter.
  • Musées : le Québec compte plus de 400 musées à son actif
  • Parcs thématiques : La Ronde, le Vieux-Port de Montréal et de Québec, le Village québécois d’Antan, le Zoo de Granby, etc.
  • Patrimoine religieux : l’Oratoire Saint-Joseph, La Basilique Notre-Dame-de-Québec, etc.
  • Sites historiques : les fortifications de la ville de Québec, le Vieux-Montréal , etc.

Routes et circuits touristiques

  • Chemin du Roy (issue du 18e siècle, cette route historique relie Québec et Montréal)
  • Route de la Nouvelle-France (reliant la ville de Québec et Cap-Tourmente, cette route de 50 km offre un court voyage dans le temps)
  • Route des baleines (Manicouagan et Duplessis)
  • Route des navigateurs
  • Route des fleurs (Laval)
  • Routes des vins (Cantons-de-l'Est)
  • Route du Fleuve (Charlevoix)
  • Route du Fjord (Saguenay)
  • Route des frontières (Bas-Saint-Laurent, frontières du Nouveau-Brunswick et du Maine)
  • Circuit du paysan (Québec méridional)
  • Route du Sud (Cantons-de-l'Est, Centre-du-Québec et Chaudière-Appalaches)

Les 4 saisons

Paysage d'automne du Québec

Quatre saisons caractérisent proprement le Québec soit le printemps, l'été, l'automne et l'hiver offrant ainsi un paysage changeant et des activités diversifiées.


  • L'été (fin juin à la fin septembre) : La chaleur est au rendez-vous durant l'été au Québec et de nombreux festivals y sont alors présentés durant cette période mais aussi de nombreuses autres activités extérieures.
  • L'automne (fin septembre à la fin décembre): Les feuilles des arbres changent alors de couleur au Québec laissant un paysage coloré à en couper le souffle.
  • L'hiver (fin décembre à fin mars): Les chutes de neige d'hiver permettent de pratiquer de nombreux sports tels que le ski, la planche à neige et la glissade, mais également la motoneige et les balades en traîneau à chiens.
  • Le printemps (fin mars à la fin juin): La nature se réveille et les cabanes à sucre du Québec vous ouvrent leurs portes.

Festivals et événements

Le peuple québécois est réputé notamment pour son esprit festif et son goût de la fête. C'est d'ailleurs pourquoi on y dénombre près de 400 manifestations de ce type chaque année au Québec. Des manifestations sportives aux rassemblements culturels, les festivals et événements du Québec sont variés et attirent de nombreux visiteurs de partout sur le globe.

Pour tous les festivals et événements du Québec, cliquez ici.

Pour toutes les activités thématiques, conférences, festivals, spectacles et événements du Québec, cliquez ici.



Rassemblements culturels

Montréal

  • Festival International de Jazz de Montréal - Avec un éventail de plus de 500 concerts dont 350 présentés gratuitement à l'extérieur, le Festival de Jazz de Montréal met en vedette les meilleurs ambassadeurs canadiens et étrangers du jazz (fin juin au début juillet).
  • Festival Juste pour rire - Le Festival Juste pour rire de Montréal est le plus grand festival d'humour au monde et attire plus de 2 millions de festivaliers chaque année (mois de juillet).
  • Francofolies de Montréal - Manifestation musicale la plus importante de la francophonie, les Francofolies de Montréal regroupent pas moins de 1 000 artistes, vedettes de la chanson, musiciens et figures montantes provenant d'une vingtaine de pays à travers le globe (fin juillet au début août).
Festival Juste pour Rire de Montréal, Québec
  • Les Concerts Loto-Québec de l'OSM dans les Parcs - Ces 3 concerts de l'Orchestre Symphonique de Montréal (OSM) sont présentés dans les Parcs de Montréal dans une atmosphère familiale (mois de juin et juillet).
  • L'international des Feux Loto-Québec présente sur le site de la Ronde les plus grandes firmes pyrotechniques du globe. Chaque spectacle est d'une durée de 30 minutes et cette compétition de feux d'artifice est d'ailleurs la plus prestigieuse et la plus importante au niveau mondial (chaque mercredi et samedi soir de la fin juin à la fin juillet).
  • Le festival de jardins de Montréal - L'International Flora vous propose une visite des plus beaux jardins aménagés sur le site même (fin juin au début septembre).
  • Festival international Nuits d'Afrique De calibre international, le Festival Nuits d'Afrique vous propose des musiques d'Afrique, des Antilles et des Caraïbes, mais également des ateliers, de l'artisanat, un marché africain et de la gastronomie exotique (mois de juillet).


Ville de Québec


  • Festival d'été de Québec - Depuis maintenant 40 ans, le festival d'été de Québec présente des centaines d'artistes de par le monde sur une dizaine de sites facilement accessibles à pied au coeur de la capitale (début juillet).
  • Festival international de Musiques militaires de Québec (Site officiel) - Depuis 1998, le Festival international de Musiques militaire de Québec (FIMMQ) est le rendez-vous d'un grand nombre de formations musicales militaires canadiennes et étrangères. Le Festival se déroule annuellement durant le mois d'août et offre des prestations musicales dans plusieurs lieux historiques de la vieille capitale.
  • Grands feux Loto-Québec C'est dans le Parc de la Chute-Montmorency que cette compétition pyromusicale de niveau international prendra forme (fin juillet au début août).
  • Plein Art Québec - Le festival Plein Art Québec, ce sont plus de 100 artisans déballant leurs créations des métiers d'art québécois: céramique, textile, joaillerie, etc. (début août)
  • Les fêtes de la Nouvelle-France SAQ - Véritable célébration de l'histoire des premiers arrivants européens en terre d'Amérique, les fêtes de la Nouvelle-France déploient chaque année plus de 1 000 prestations artistiques d'antan au coeur du Vieux-Québec (début août).


Gatineau

  • Festival de montgolfières de Gatineau - Étant l'un des événements les plus populaires de l'est du Canada, le festival des Montgolfières de Gatineau met à votre disposition une montagne de montgolfières, de spectacles et de caravanes (début septembre)
  • Les grands feux du Casino du Lac-Leamy - Les grands feux du Casino du Lac-Leamy vous font profiter d'une compétition qui couronnera le vainqueur du circuit international de spectacles d'art pyromusical sur eau (début à la mi-août).


Mauricie

  • Le Festival International de Danse Encore de Trois-Rivières [28] célèbre la danse sous toutes ses formes en offrant à la fois des prestations professionnelles en salle, des spectacles extérieurs gratuits, des compétitions de haut calibre et des ateliers. (début juin)
  • Festival Western de Saint-Tite [29] - Véritable icône de la culture country, cet événement majeur est considéré comme la «plus grande attraction western de l'Est du Canada». Rodéo professionnel, spectacles et festivités. (début septembre)
  • Festival International de la Poésie de Trois-Rivières [30] - Capitale de la Poésie, les restaurants, bars et cafés de Trois-Rivières font place à la centaine de poètes d'une trentaine de pays qui se donnent rendez-vous chaque année pour célébrer leur art. (début octobre)

Saguenay Lac Saint-Jean

  • Festival International des rythmes du monde [31] - Réunissant pendant une semaine plusieurs centaines d'artistes de plus de 15 pays, le centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi, à Saguenay, prend une ambiance cosmopolite grâce des spectacles extérieurs gratuits.

Manifestations sportives

Montréal

  • Coupe Rogers Pour les amateurs de Tennis, la Coupe Rogers constitue l'un des neuf tournois du circuit Masters, le circuit de tête de l'ATP (Association of Tennis Professionals). (début août)
  • La Coupe des Présidents - Prestigieux tournoi de golf, la Coupe des Présidents présente les meilleurs joueurs de calibre mondial au Club de golf Royal Montréal (fin septembre)
  • Festival du Grand Prix du Canada sur Crescent - C'est sur la rue Crescent à Montréal au coeur du centre-ville que se déroule la plus grande fête de la F1 au monde (début juin).
  • La Féria du vélo de Montréal - Plusieurs activités cyclistes vous attendent au cours de la Féria du vélo de Montréal dont Le Tour de l'île de Montréal, le plus grand rassemblement de cyclistes en Amérique (fin mai au début juin).

Mauricie

  • Grand prix de Trois-Rivières [32] - Formule Atlantique et Nascar canadien pour trois jours d'adrénaline au coeur de Trois-Rivières. (mi-août)
  • Classique internationale de canots de la Mauricie [33] - La Classique est une prestigieuse compétition d'endurance physique où les meilleurs canotiers de marathon du monde défient la rivière Saint-Maurice sur près de 195 km en trois jours. (fin août)

Saguenay-Lac-Saint-Jean

  • Traversée Internationale du lac Saint-Jean [34] - Grande fête de la natation, les meilleurs nageurs en eaux libres au monde s'affrontent chaque année sur les 32km qui séparent Péribonka de Roberval. (fin juillet)

Les 4 façons de découvrir le Québec

Au Québec, quatre expériences touristiques vous sont offertes regroupant dans chacune d'elle un vaste éventail d'activités.


Expérience Villes

Rues du centre-ville de Montréal, Québec

Montréal, la Ville de Québec et Gatineau font parties intégrale de l' Expérience Villes au Québec.Combinant à la fois côté européen et modernité nord-américaine, les grandes villes du Québec charment les visiteurs par leur atmosphère vibrante, leur énergie et leur caractère humain. La vie culturelle y est bien développée avec les nombreux festivals, spectacles et musées, mais on y retrouve également une hôtellerie et une restauration de très bonne qualité.


Ville de Québec

Chacune de ces grandes villes fait découvrir à sa manière une nouvelle façette du Québec. Ainsi, la capitale de Québec est la seule ville fortifiée en Amérique du Nord et détient un cachet européen propre. Étant la plus vielle ville francophone d'Amérique, Québec a d'ailleurs été déclaré site du patrimoine mondial par l'UNESCO en 1985 et celle-ci célèbrera en 2008 ses 400 ans.


Montréal

Seule métropole francophone en Amérique du Nord, Montréal détient également le titre de la deuxième ville francophone après Paris en terme de population. Cette grande métropole de 3,4 millions d'habitants est un véritable creuset des cultures du monde entier avec ses nombreux quartiers dont le Quartier chinois, Quartier latin, le Village gay, la Petite-Italie, le Plateau Mont-Royal, le Quartier International et le Vieux-Montréal pour ne nommer que ceux-là. Forte de son riche patriomoine architectural, Montréal détient également de nombreuses activités culturelles, sportives et festives.


Gatineau

Voisine à la capitale canadienne d'Ottawa, la ville de Gatineau offre un savant mélange d'attraits touristiques à la fois naturels et urbains. Effectivement, on y retrouve des nombreuses activités culturelles et divertissantes dont le Musée Canadien des Civilisations et le Casino du Lac-Leamy. Pour les adeptes d'activités de plein air, le Parc de la Gatineau détient de nombreux sentiers d'interprétation, de randonnées, de ski de fond et de vélo.

Expérience Villégiature

Les activités de Villégiature sont nombreuses et diversifiées au Québec. Que se soit pour effectuer un séjour de Villégiature tout confort, en pleine campagne ou au beau milieu de la forêt, vous trouverez le type d'hébergement qui vous convient. Voici donc un bref portrait de la Villégiature au Québec:

Cyclotourisme au Québec
  • Spas-Relais Santé, [35]. Des hébergements de villégiature offrant des soins de bien-être et de remise en forme. Des soins corporels personnalisés y sont également proposés: massothérapie, algothérapie, hydrothérapie, etc.
  • Hôtellerie Champêtre, [36]. Réseau comportant une vingtaine d'auberges et hôtels du Québec. Ces établissement ont été sélectionnés pour leur accueil personnalisé, leur confort douillet et leur gastronomie finement inspirée des produits du terroir.<ref>[37] Hôtellerie Champêtre</ref>
  • Station touristique du Mont-Tremblant - Situé dans la région des Laurentides, la station touristique du Mont-Tremblant est un centre de villégiature 4 saisons offrant de nombreuses activités à l'année pour toute la famille.
  • Gîtes touristiques (Bed & Breakfast): Les gîtes sont des résidances privées exploitées pour l'hébergement comportant un maximum de 5 chambres. Le petit déjeuner y est servi sur place.
  • Routes et circuits touristiques - Découvrez le Québec en vélo, à pied ou en voiture en parcourant les routes et circuits touristiques du Québec.
  • Parc nationaux - Le Québec compte 27 parcs nationaux qui sont des environnements protégés permettant d'explorer la nature et de profiter du grand air.
  • Québec du Sud (Cantons-de-l'Est, Centre-du-Québec, Chaudière-Appalaches): Contrée de montagnes, de vallées et de lacs, bornée au nord par le fleuve Saint-Laurent et au sud par la frontière américaine, le Québec du Sud invite à la fois à la détente et à l’aventure. L’alliance des Cantons-de-l’Est, du Centre-du-Québec et de la Chaudière-Appalaches vous fait découvrir trois régions, leurs habitants et leur histoire particulière. À proximité des grands centres, le Québec du Sud permet une évasion complète : riche culture, succulents produits du terroir et flamboyante nature vous attendent!

Expérience Fleuve Saint-Laurent

Observation des baleines dans le fleuve Saint-Laurent, Québec

Le fleuve Saint-Laurent est l’un des grands fleuves du globe et constitue également une voie d’accès historique vers le centre de l’Amérique. Ses 1 800 kilomètres sont parsemés de villages côtiers anciens, d’îles, de refuges d’oiseaux et de mammifères marins, de phares et de littoral champêtre ou escarpé. Le fleuve est considéré comme l’une des plus grandes voies navigables du monde. D’ailleurs, son estuaire est reconnu pour le très grand nombre d‘espèces de mammifères marins, d’oiseaux et de poissons qu’on y trouve à tout moment de l’année.


De l'amont de Montréal jusqu'à la pointe de la Gaspésie, une route longe chacune des rives du St-Laurent permettant d'explorer un littoral parfois montagneux, champêtre ou sauvage. À un certain point, il est même possbile d'y explorer le riche fjord du Saguenay.


Le fleuve Saint-Laurent se transforme en un golfe aux allures de véritable mer intérieure sur 1 600 kilmètres. Il est possible d'explorer le golfe du Saint-Laurent en traversier, à la voile, à la pagaie ou en bateau de croisière. D'ailleurs, l'observation des baleines est très populaire au Québec, notamment à Tadoussac.


Également, de nombreuses îles et archipels comportant une faune et flore riche parsèment le fleuve. L'Île d'Anticosti et les Îles-de-la-Madeleine habritent également de fascinantes légendes des paysans en provenance des marins et pêcheurs les ayant habité et les habitant toujours.

Expérience grandes aventures

Tourisme autochtone - Tipi de la Baie-James, Québec

Pour les adeptes d'aventures et de plein air [38], le Québec a également beaucoup à offrir avec ses grands espaces. Que se soit pour la pratique de sports en grande nature ou pour la chasse et la pêche, plusieurs activités diversifiées vous sont offertes:


  • Pourvoiries du Québec: Les Pourvoiries du Québec offrent des services et de l'hébergement aux chasseurs et pêcheurs, mais également aux familles et aux amoureux du grand air. Celles-ci sont situées aux coeur de la forêt.
  • Découverte des peuples autochtones - Découvrez le mode de vie traditionnel des premiers habitants du territoire, les autochtones.
  • Parcs nationaux - Le Québec compte 27 parcs nationaux qui sont des environnements protégés permettant d'explorer la nature et de profiter du grand air.
  • Aventure Écotourisme Québec: Association de producteurs professionnels de tourisme d'aventure et d'écotourisme du Québec.

Autres activités et attraits

  • Le 24 juin, les Québécois fêtent la Saint-Jean-Baptiste par de nombreuses activités. Dans les régions rurales, des grands feux, les «feux de la Saint-Jean», sont allumés en début de soirée et brûlent jusqu'aux petites heures du matin en étant parfois accompagnés de feux d'artifices, le soir même de la Saint-Jean-Baptiste ou la veille. Dans les plus grandes villes, des spectacles de chansons québécoises sont offerts gratuitement. Le plus célèbre spectacle a lieu chaque année sur les Plaines d'Abraham au coeur de Québec et il réunit beaucoup d'artistes québécois de l'heure. Les informations à propos de l'horaire des activités peuvent être obtenues dans les journaux locaux. Il est à noter que certains associent cette fête au mouvement souverainiste, la Saint-Jean étant la fête nationale du Québec. D'ailleurs, l'actuel Premier ministre du Québec, Jean Charest, fédéraliste canadien notoire, ne participent jamais aux festivités officielles. Les réjouissances sont pratiquement toujours accompagnées d'une grande consommation d'alcool.
  • Pour les chasseurs, de nombreuses pourvoiries se situent aux quatre coins du Québec. Vous pourrez chasser l'ours noir au printemps, l'orignal et le cerf de Virginie en automne et le caribou en hiver. Cette dernière chasse se déroule dans des coins reculés et plus nordiques où la température peut descendre facilement dans les -30 à -40 degrés Celsius. Habillez-vous chaudement si vous prévoyez chasser ce gibier. La "petite chasse" peut aussi être pratiquée. On entend par petite chasse la chasse au lièvre, à la gélinotte huppée et aux autres petites espèces. C'est une chasse agréable, accessible à tous et qui demande moins de préparation que la chasse au gros gibier.
  • La pêche peut être pratiquée un peu partout, informez-vous. L'endroit où vous pêcherez est en grande partie déterminé par l'espèce recherchée. Plusieurs pourvoiries près des grands lacs du Nord québécois sont accessibles par hydravion.
  • Pendant la fin de l'été / début automne, le marché Jean-Talon à Montréal regorge de fruits et légumes frais et autres produits alimentaires. Cette attraction très populaire est située en plein Montréal, donc il est très difficile de se stationner (mais on peut s'y rendre par le métro, station Jean-Talon). À Bécancour,au sud de Trois-Rivières, une alternative réside dans le marché Godefroy, marché de même nature mais plus petit, situé tout près du pont Laviolette. À proximité se situe la fromagerie l'Ancêtre, où l'on peut grignoter quelque chose tout en observant le procédé de fabrication du fromage.
  • Pendant l'été, Hydro-Québec donne un accès gratuit à tous pour visiter ses installations hydro-électriques. Les complexes centrales/barrages les plus intéressants sont LG-2 (Baie-James) et Manic 5 (Côte-Nord).
  • L'auto-cueillette de petits fruits (fraises surtout et framboises, ainsi que les bleuets (airelles fausses-myrtilles) au Saguenay-Lac-Saint-Jean) est une activité agréable pour toute la famille.
  • La route 155, seule route qui mène à La Tuque, est en automne d'une grande beauté, quand les nombreux feuillus deviennent rouges, orange et jaune. De plus, la route longe le Saint-Maurice, très belle rivière.
  • À Tadoussac, on peut faire une croisière où on aura l'occasion d'apercevoir des baleines.
  • En hiver, les ballades en motoneige sont une belle activité et un grand réseau bien organisé de pistes sillonne la province. Si vous vous aventurez hors-piste, choisissez un modèle de motoneige adapté, sous peine de "rester pris", ce qui est assez désagréable. Les modèles "Tundra" et "Skandic" sont recommandés pour éviter ce genre de choses. Dernier détail : assurez vous si vous circulez sur un lac que le lac est "bien pris" (que l'épaisseur de glace est suffisante). Plusieurs touristes se tuent chaque hiver en motoneige, donc, soyez prudents.


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites