Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Paris : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(A voir)
Ligne 330 : Ligne 330 :
  
 
Sont disponibles aussi le ''ParisPass'' [http://www.parispass.com/], qui combine entrée aux sites et transports en commun et le  ''Paris ComboPass®'' [http://www.conciergerie.com/paris/pass/paris-combo-pass-premium.php], décliné en plusieurs versions.
 
Sont disponibles aussi le ''ParisPass'' [http://www.parispass.com/], qui combine entrée aux sites et transports en commun et le  ''Paris ComboPass®'' [http://www.conciergerie.com/paris/pass/paris-combo-pass-premium.php], décliné en plusieurs versions.
'''"PARIS CITY PASSPORT"'''
 
  
Ce pass inclus un pass pour les musées, un pass pour les transports publics, une croisière en Bateaux-Mouches et le choix d'ajouter une visite en bus panoramique 1 jour et la visite de la Tour Montparnasse. Il existe en 2 jours, 3 jours, 3jours+, 5 jours et 5 jours +. Disponible à l'Office de tourisme de Paris.
+
'''"Paris City Passport"'''
 +
 
 +
Ce passe inclus un pass pour les musées, un passe pour les transports publics, une croisière en Bateaux-Mouches et le choix d'ajouter une visite en bus panoramique 1 jour et la visite de la Tour Montparnasse. Il existe en 2 jours, 3 jours, 3jours+, 5 jours et 5 jours +. Disponible à l'Office de tourisme de Paris.
  
 
Notez que certains sites sensibles ne sont pas en libre accès : un certain nombre de visiteurs seulement sont autorisés à pénétrer le monument à la fois. Cela inclut la Tour Eiffel, la  Sainte-Chapelle, les Catacombes et les marches menant en haut de la cathédrale Notre-Dame. Pour ces sites, il est recommandé d'arriver 30 minutes au moins avant l'heure d'ouverture, ou être prêt à attendre une heure ou plus.
 
Notez que certains sites sensibles ne sont pas en libre accès : un certain nombre de visiteurs seulement sont autorisés à pénétrer le monument à la fois. Cela inclut la Tour Eiffel, la  Sainte-Chapelle, les Catacombes et les marches menant en haut de la cathédrale Notre-Dame. Pour ces sites, il est recommandé d'arriver 30 minutes au moins avant l'heure d'ouverture, ou être prêt à attendre une heure ou plus.
Ligne 395 : Ligne 396 :
  
 
'''Le jardin du Luxembourg''' ([[Paris/6ème arrondissement|Paris 6]])un grand et vaste jardin  où l'ont retrouve des fleurs et de belles implantations ainsi que des sculptures. Le jardin accueille aussi des activités sportives comme les arts martiaux, le tennis et le Basket-ball.  RER B ''Luxembourg''.
 
'''Le jardin du Luxembourg''' ([[Paris/6ème arrondissement|Paris 6]])un grand et vaste jardin  où l'ont retrouve des fleurs et de belles implantations ainsi que des sculptures. Le jardin accueille aussi des activités sportives comme les arts martiaux, le tennis et le Basket-ball.  RER B ''Luxembourg''.
 
 
 
  
 
==Manger et sortir==
 
==Manger et sortir==

Version du 13 juin 2013 à 14:23

Cathédrale Notre-Dame de Paris

Paris est la capitale de la France. Ville très cosmopolite, Sa population est de 2 234 000 habitants (2009) pour la commune de Paris ‘’intra-muros’’ ((105 km²), et 11 769 433 habitants pour son aire urbaine, c’est donc l’une des villes les plus peuplées d’Europe. Située dans le nord du pays sur les berges de la Seine, Paris a pour réputation d’être parmi toutes les villes, la plus belle et la plus romantique et c’est en son sein que de nombreuses vagues créatrices se sont élaborées avant de partir conquérir le monde, que l’on parle de culture, d'arts, d’Histoire, de la mode, de la cuisine ou du design. Surnommée la Ville Lumière et la Capitale de la Mode, un bon nombre des créateurs de modes et parfumeurs les plus renommés au monde, tels que Chanel, Christian Dior, Yves Saint-Laurent, Guerlain, Lancôme, L'Oréal, Clarins, etc. habitent à Paris ou y ont leurs bureaux principaux. Le cœur historique de la ville est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. La ville détient le second rang mondial en matière de restaurants classés au Guide Michelin (ne la cédant qu’à Tokyo) et contient bon nombre des monuments et établissements les plus célèbres et les plus visités au monde, tels que La Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, la Cathédrale Notre-Dame, le Musée du Louvre, le Moulin Rouge, le Cimetière du Père Lachaise etc. C'est la ville la plus visitée au monde, avec plus de 45 millions de touristes chaque année.


Sommaire

Arrondissements

Carte des arrondissements de Paris

Paris est divisé en 20 arrondissements, agencés en spirale.

Paris est officiellement divisée en 20 arrondissements, agencés en spirale dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du « Kilomètre Zéro », situé sur le parvis de Notre-Dame. Notez que les 12ème et 16ème arrondissements comprennent deux grands parcs de banlieue, respectivement le Bois de Vincennes, et le Bois de Boulogne. Le meilleur plan de Paris est appelé "Paris Pratique par Arrondissement", que l’on trouve au prix de 3€ à 5€ dans n’importe quel kiosque. Comme le nom l’indique, il est divisé par arrondissement et contient un index détaillé. De nombreux centres d’informations ainsi que les hôtels d’un certain standing fourniront volontiers des plans de métro et de la ville à titre gracieux. Chaque Arrondissement dispose en fait de son propre caractère et cultures, quand ceux-ci ne varient pas radicalement au sein du même arrondissement !

  • ’’’ 1er Arrondissement’’’ : Le cœur géographique de Paris, un secteur aux dimensions très restreintes mais doté d’une multitude de magnifiques attractions tels que le Musée du Louvre et ses jardins ainsi que le Jardin des Tuileries, la Place Vendôme, le Palais Royal, la Comédie-Française, Les Halles, et une foultitude d’églises et d’hôtels particuliers de l’époque classique.
  • ’’’ 2ème Arrondissement’’’ : Ancien cœur économique de la ville, le 2ème arrondissement abrite toujours la ‘’Bourse’’, ainsi que la ‘’Place des Victoires’’, l’Opéra-Comique, le Théâtre des Variétés, le Passage des Panoramas, le Théâtre des Bouffes Parisiens entre autres.
  • ’’’ 3ème Arrondissement’’’ : Cet arrondissement conserve encore aujourd’hui une saveur toute médiévale et abrite les Archives Nationales, le Musée Carnavalet, le Conservatoire des Arts et Métiers (CNAM), l’Hôtel de Soubise, l’ancienne forteresse du Temple, ayant donné son nom au quartier, l'Hôtel de Salé (Musée Picasso) ainsi que la partie nord du fameux quartier duMarais.
  • ’’’ 4ème Arrondissement’’’ : Peut-être l’Arrondissement préféré des Parisiens (et des touristes) : il renferme pas moins que ‘’Notre-Dame de Paris’’ et la « Sainte Chapelle », ‘’l’Hôtel de Ville’’, le ‘’Centre Beaubourg’’, le Marais avec la Place des Vosges, l'Hôtel de Sens, la ‘’Rue des Rosiers’’ et le Quartier Juif, et la rue des Francs-Bourgeois, l’Hôtel de Sully, Le Marais, le Mémorial de la Shoah, l'atelier Brancusi, la Bibliothèque de l'Arsenal, la ‘’Tour Saint-Jacques et l’Île Saint-Louis.
  • ’’’ 5ème Arrondissement’’’ : Renferme le ‘’Jardin des Plantes’’, le Muséum National d'Histoire Naturelle, le Musée Cluny, le Panthéon, le Quartier Latin, La Sorbonne, la Bibliothèque Sainte-Geneviève, l’Église Saint-Séverin, la très typique ‘’Rue Mouffetard’’, la Grande Mosquée et l’Institut du Monde Arabe.
  • ’’’ 6ème Arrondissement’’’ : On y trouve le Jardin du Luxembourg et le Sénat, la Place Saint-Michel, lesÉglises Saint-Sulpice et Saint-Germain des Prés ainsi que la légendaire rue du même nom.
  • ’’’ 7ème Arrondissement’’’ : Le cœur politique de la cité mais aussi la Tour Eiffel et le Parc du Champ de Mars, les Invalides, le Musée d'Orsay, l’Assemblée Nationale et ses dépendances, l’Ecole Militaire, le Musée Rodin (Hôtel de Biron), le ‘’Musée du Quai Branly’’ et le ‘’pont Alexander III’’.
  • ’’’ 8ème Arrondissement’’’ : On y trouve l’avenue la plus célèbre du monde, les Champs-Elysées, l’Arc de Triomphe, la Place de la Concorde, le Palais de l'Elysée, l’Église de la Madeleine, le musée Jacquemart-André, la Gare Saint-Lazare, le Grand Palais et le Petit Palais ainsi que le Parc Monceau.
  • ’’’ 9ème Arrondissement’’’ : L’un des lieux préférés des Parisiens pour faire leurs achats, se divertir ou prendre un verre, on y trouve l’’'Opéra Garnier, les Galeries Lafayette, le Musée Grévin, les Folies Bergère et de nombreux théâtres de boulevards. C’est aussi là que commence la partie sud de ‘’Pigalle’’ et de ‘’Montmartre’’.
  • ’’’ 10ème Arrondissement’’’ : Le ‘’Canal Saint-Martin’’ avec ses écluses, ses ponts, ses boutiques bobo et ses nouveaux hippies, l'Hôtel du Nord ("Atmosphère, atmosphère ..."), la Gare du Nord, la Gare de l'Est, l’Arc de Triomphe de la Porte Saint-Denis, et de la Porte Saint-Martin, le très indien Passage Brady, le Passage du Prado, et Église Saint-Vincent-de-Paul peuvent tous être trouvés là.
  • ’’’ 11ème Arrondissement’’’ : comprend les bars et restaurants de la Rue Oberkampf, les places très animées de la ‘’République’’, de Bastille et de la Nation, le Cirque d'Hiver, et l’Église Saint-Ambroise.
  • ’’’ 12ème Arrondissement’’’ : L’Opéra Bastille, Bercy, la Promenade Plantée, le Quartier d'Aligre, la Gare de Lyon, le Cimetière de Picpus, le Viaduc des Arts, la ‘’Coulée Verte’’, leBois de Vincennes et le Zoo de Vincennes s’y trouvent.
  • ’’’ 13ème Arrondissement’’’ : contient le plus grand des ‘’Quartiers asiatiques’’ de Paris, la Place d'Italie, le quartier branché de la La Butte aux Cailles, la Bibliothèque Nationale de France (BNF), la Gare d'Austerlitz, la Manufacture des Gobelins, et l’immense hôpital de la Pitié-Salpêtrière’’.
  • ’’’ 14ème Arrondissement’’’ : on y trouve le Cimetière du Montparnasse, la Gare Montparnasse, la prison de La Santé, la place Denfert-Rochereau, le Parc Montsouris, le Stade Charléty, la Cité Internationale Universitaire de Paris, et l’entrée des Catacombes de Paris.
  • ’’’ 15ème Arrondissement’’’ : la Tour Montparnasse, la Porte de Versailles, le Front de Seine, La Ruche et les quartiers Saint-Lambert, Necker, Grenelle et Javel, le ‘’Palais des Sports’’, le ‘’Parc André Citroën’’ et le ‘’Parc Georges Brassens’’.
  • ’’’ 16ème Arrondissement’’’ : Comprend le ‘’Trocadéro’’, le ‘’Palais Chaillot’’, le ‘’Musée National des arts asiatiques – Guimet’’, le Musée de l'Homme, le Bois de Boulogne, le Cimetière de Passy, le Parc des Princes, le Musée Marmottan-Monet et l’Avenue Foch.
  • ’’’ 17ème Arrondissement’’’ : On y trouve le Palais des Congrès, la Place de Clichy, le Parc Monceau, le Marché Poncelet, et le Square des Batignolles.
  • 18ème Arrondissement : Du quartier bourgeois et artiste de Montmartre au très populaire Barbès, on y trouve également Pigalle, , la Basilique du Sacré-Cœur, l’Église Saint-Jean-de-Montmartre, et le quartier de la Goutte d'Or.
  • ’’’ 19ème Arrondissement’’’ : Comprend la Cité des Sciences et de l'Industrie, la Cité de la Musique, le Parc de la Villette, le Bassin de la Villette, le Parc des Buttes Chaumont, le Canal de l'Ourcq, et le Canal Saint-Denis le quartier juif de la ‘’Rue Petit’’, le très romantique ‘’Parc des Buttes Chaumont’’ et le charmant ‘’Quartier de la Mouzaïa’’.
  • ’’’ 20ème’’’ : Comprend l’imposant Cimetière de Père Lachaise, le Parc de Belleville et son belvédère et les quartiers de Ménilmontant et Belleville, un petit mais authentique quartier chinois.
  • La Défense. Bien que ne faisant pas administrativement partie de Paris, la « Défense », pendant de Manhattan et de la City londonienne, située à l’ouest de Paris dans le prolongement de l’axe reliant le Louvre aux Champs-Élysées et Pont de Neuilly, apprécié des amateurs du genre pour son architecture moderniste.

Encerclant Paris, '’'Les Banlieues’. Vont d’une architecture classique ou bourgeoise avec une population moyenne fortunée à très fortunée (comme dans l’ouest, avec Neuilly-sur-Seine ou Versailles, à des ensembles de tours de béton habitées par une population démunie.

Comprendre

Histoire

Paris nous est d’abord connue sous le nom Gallo-Romain de Lutèce, (Lutetia) depuis la conquête de la ville en 52 avant J.C. Traditionnellement, on pense la ville fondée sur l’Île de la Cité, cet îlot sur la Seine sur lequel se trouve aujourd’hui la Cathédrale Notre Dame. Mais de récentes découvertes archéologiques pourraient contester ce fait. Les Romains s’installèrent sur la rive gauche (sud), sur un quartier que l’on appelle encore aujourd’hui « le Quartier latin », situé dans le 5ème arrondissement actuel. Le nom de Lutèce a été peu a peu délaissé au profit de celui de Paris, évoquant la principale tribu celte occupant le secteur depuis le IIIème siècle avant J.C., les ‘’Parisii’’. Après l’effondrement de l’Empire Romain, vint en 508 Clovis, roi des Francs, et ses descendants les Carolingiens qui prirent Paris comme capitale et fondèrent la première dynastie et le premier royaume du pays. Les Carolingiens tinrent bon gré mal gré plusieurs siècles face à diverses invasions dont des raids vikings, et qui poussèrent les notables de l’époque à se chercher des rois plus agressifs ou habiles que les Carolingiens. Ainsi, sous les Capétiens, Paris prospéra et se développa notamment par l’assèchement du quartier appelé encore aujourd’hui le Marais, sur la rive Droite. Une poignée de bâtiments datant de cette époque sont encore visible aujourd’hui, au sein du 4ème Arrondissement. C’est également durant ces temps médiévaux que fut fondé la Sorbonne, qui fut dès lors jusqu’à aujourd’hui l’un des centres d’enseignement les plus prestigieux au monde.

À la fin du XVIIIème siècle, une série de bouleversements politiques et sociaux en France et en Europe, ébranlèrent la structure gouvernementale française, précédemment une monarchie absolue de droit divin, suite aux enseignements des Lumières et le développement du nationalisme, de la citoyenneté et de droits inaliénables. La Chute de la ‘’’Bastille’’’ marqua l’avènement de la Révolution puis, assez rapidement, de la France napoléonienne.

Le Paris d’aujourd’hui porte encore la marque des puissants seigneurs ayant construit le Louvre et le Palais Royal, mais il a surtout été façonné au XIXème siècle par le Baron Hausmann, mandaté pour reconstruire la ville après le sanglant épisode de la Commune : les larges avenues qu’il a dessinées sont infiniment plus difficile à bloquer par des insurger que les précédentes ruelles médiévales que l’on peut admirer dans le Marais et le quartier du Temple. Ainsi, ces longues avenues rectilignes dont la plus célèbre reste bien sûr les Champs Elysées portent sa marque.


La période dite de La Belle Époque, vit fleurir un nouvel Âge d’Or parisien durant lequel on vit s’élever la fameuse Tour Eiffel, se mettre en branle les premiers métros et se développer la plupart des parcs dont la ville dispose aujourd’hui. L’éclairage publique fit que le surnom de la ville, « ville de lumière » cessa d’être abstrait pour s’inscrire dans le concret. Bien sûr, tant par les arts que par la diplomatie, Paris rayonnait littéralement à cette période. Le XXème siècle, fut en revanche bien moins glorieux : alors que le IIIème Reich s’effondrait, l’ordre donné par Hitler au général von Choltitz de brûler Paris resta heureusement lettre morte, le gouverneur nazi réalisant que son Fürher était fou et qu’il avait plus à gagner à capituler sans condition. Après la guerre, Paris se reconstruisit et se développa pour devenir la capitale affairée que l’on connaît, mais dû faire face à partir des années 80 aux problèmes de toutes les métropoles de par le monde, à savoir pollution, pénurie de logements et tensions sociales. Durant cette période cependant, Paris reçut des émigrants venus des quatre coins du monde (et principalement de l’ancien empire colonial français, La Francophonie, en faisant une métropole multiethnique portée sur le renouvellement. Parmi ces migrants citons des flux venus d’Afrique du nord et de l’ouest ainsi que des Vietnamiens et des Laotiens et plus récemment, des Chinois. Cela fit suite aux afflux datant des années 50, 60 et 70 de migrants méditerranéens fuyant les dictatures alors au pouvoir dans leurs pays. Il suffit de se promener dans les endroits branchés de Paris pour constater que la mode appartient aux pays hispanophones, avec le mojito rivalisant de popularité avec la bière sur les terrasses et les clubs de salsa et de zumba avec la scène électronique. La mairie a beaucoup travaillé durant les premières années du XXIème siècle pour améliorer les conditions de vie des Parisiens avec le développement des « Vélib’ » et des pistes cyclables partout, un métro sans cesse rénové et modernisé et des rues piétonnes qui permettent de retrouver le Paris d’antan.

Climat

Situé en Europe de l’Ouest, Paris, bien qu’à l’intérieur des terres, a un climat qualifié d’océanique. (La Normandie n'est à 2 heures en voiture), ce qui signifie des hivers frais et des étés chauds. Dans les faits, la météo à Paris est très capricieuse : si traditionnellement janvier est le mois le plus froid avec une température moyenne de 6°C, on observe quasiment chaque année de courtes périodes pendant lesquelles les températures peuvent atteindre les -10°. Il neige tous les ans mais malheureusement le manteau blanc ne reste pas immaculé très longtemps. Les étés peuvent voir des épisodes très chauds (plus de 30°), modérés (23°) voire frais (16°) comme en 2007. Mais en même temps, le mois d’octobre 2011 fut surnaturellement beau, avec des températures dépassant quotidiennement les 25°, donc difficile d’être sûr de quoi que ce soit ! Les printemps et automnes demeurent en général frais et humides, mais il n’y a pas de règle absolue ! En été et particulièrement au mois d’août, la ville se vide d’une bonne partie de ses habitants, c’est donc le moment idéal pour la visiter si vous n’aimez pas les bains de foule. À l’inverse, en avril et septembre, la ville déborde d’énergie, poussée en avant par ses milliers d’étudiants comme de salariés qui sentent le soleil revenir… Ou engager un dernier baroud d’honneur sur les nombreuses terrasses parisiennes.

Arriver

En avion

Paris disposent de 2 aéroports internationaux, tous deux situés en banlieue :

Roissy Charles-de-Gaulle

Situé au Nord-Est, CDG est l’aéroport le plus important et le plus récent et est desservi par le RER B. Il peut-être plus économique de prendre des bus de la RATP à la place des navettes officielles (les "Cars Air France" par exemple). L’aéroport contient trois terminaux : Terminal 1, Terminal 2 (qui est immense, il est d’ailleurs subdivisé en unités allant de 2A à 2G) et le Terminal 3 (anciennement T9). Notez que le terminal 2G occupe un bâtiment séparé et ne peut être rejoint que par navette/bus toutes les 10-20 minutes (aussi prévoyez ce trajet supplémentaire). La navette gratuite CDGVAL relie tous les terminaux entre eux. Sans surprise, tout ce que vous trouverez dans l’aéroport sera affreusement cher, en particulier la nourriture. Lorsque vous arrivez, n’oubliez pas de vous renseigner sur le terminal que vous devrez emprunter pour repartir, car vous pourriez ne pas avoir le temps de jouer aux devinettes. Les terminaux sont attribués en fonction des compagnies, mais il vaut mieux s’en assurer. ‘’’Piège :’’’ la station de RER B nommée "Aéroport Charles de Gaulle 1" dessert en fait le terminal ‘’’3’’’ ! Cependant, la navette gratuite CDGVAL, elle, dessert sans faire de jaloux les trois terminaux.}} Des trains pour Paris partent toutes les 7-8 minutes et s’arrêtent à Gare du Nord, Châtelet-Les Halles, Saint-Michel Notre-Dame, Luxembourg, Port-Royal, Denfert-Rochereau et Cité Universitaire. Les tickets pour adultes coûtent 9,50€ (05/2013), tandis que pour un enfant de 4 à 10 ans le prix est de 6,65€. Le train prend 35 minutes pour se rendre à Gare du Nord et 45 minutes pour Denfert-Rochereau, ce qui en fait le moyen le plus rapide d’arriver en ville. Vous pouvez acheter vos tickets à un distributeur automatique ou bien au guichet. Attention, sur certaines lignes, en soirée (à partir de 23h) des travaux peuvent se dérouler, vous obligeant à prendre un bus (le prix du transfert est couvert par votre ticket) aussi n’oubliez pas de demander au guichet si vous arrivez tard.

Les automates acceptent bien sûr les pièces et certaines cartes de crédit. Si vous préférez vous adresser au guichet, sachez que, particulièrement les dimanches et les derniers et premiers jours de mois, vous pourriez attendre très longtemps… N’hésitez donc pas à faire le plein d’euros en pièces si ça n’est pas votre monnaie habituelle. Les trains pour Paris partent habituellement des plateformes 11 et 12. Cherchez l’indication "RER B" ou "Tous les trains vont à Paris". Validation du ticket : ‘’’Attention’’’, vous devez valider votre ticket de RER en rentrant ‘’’et’’’ en sortant. L’amende pour non-présentation du ticket est de 40€. Cela signifie qu’après avoir introduit le ticket dans le portillon, vous devez le récupérer et le garder avec vous jusqu’à ce que vous soyez à l’air libre.

Autrement, le service Roissybus (10€) connecte tous les terminaux directement à l’Opéra Garnier dans le centre de Paris, mais il est soumis aux aléas du trafic (embouteillages, heures de pointe) donc comptez 60 à 90 minutes même pour une bonne journée. Il est aussi possible de prendre les bus 350[1]ou 351[2] vers la ville. ‘’’Trois’’’ tickets t+ sont requis par personne (environ 5,10€ / 5,70€ si les tickets sont achetés à bord), ce qui en fait l’option la moins chère de toute pour se rendre à ou quitter Paris. Les tickets doivent être compostés dans le bus normalement. Les Cars Air France proposent deux arrêts dans Paris (Porte Maillot et Montparnasse) depuis CDG en une course de 50 minutes.


Encore une fois, ‘’’attention’’’ si vous choisissez de vous rendre à CDG par bus ou autocar : les voies menant à l’aéroport sont souvent embouteillées. Ainsi, si les autocars Air France ont normalement besoin de 50 minutes pour se rendre à CDG, le trajet peut tout aussi bien prendre 1h30 ! Le meilleur moment pour les déplacements routiers demeure très tôt le matin. Si vous arrivez à l’aéroport CDG de nuit il vous faudra prendre le bus Noctilien pour vous rendre en ville. Le bus marque l’arrêt aux trois terminaux (au terminal 2F cela sera au second niveau dans la section « Départs », pas facile à trouver mais cela existe bel et bien), le bus part toutes les 30 minutes après 00h30. Les lignes qui vous intéressent sont N120 et N121 et le ticket coûte 7 euros.

Orly

Le second aéroport de Paris, situé dans la banlieue sud [3] Cet aéroport d’un âge vénérable vous fera grincer des dents si vous êtes habitué aux aéroports ultra-modernes, ultra-chics (et ultra-récents) d’Extrême-Orient ou des pays du Golf, mais il continue de convoyer chaque jour un nombre très important de passagers.

Situé à environ 40 minutes de Paris par OrlyBus, (Métro Denfert-Rochereau -ligne 6, 12-, puis suivez les flèches) le prix est de 7€. Il y a des bus toutes les 10 minutes depuis Orly Sud (Plateforme 4) et il marque un arrêt à Orly Ouest en allant vers Paris. Les tickets peuvent être achetés au comptoir près de la zone de récupération des bagages ou directement au comptoir de la Plateforme 4. Le ticket est à composter dans le bus. Une autre option consiste à prendre le bus 285 qui vous dépose à la station de Métro Villejuif - Louis Aragon (Line 7) en 15 minutes. Veuillez noter cependant que ce système n’est pas conçu pour les voyageurs mais plutôt pour les usagers quotidiens. Le ticket coûte 1,90€ et le bus a des départs toutes les 10 minutes, il s’arrête au niveau -1 de l’aéroport.

    • ORLYVAL : RER B jusqu'à Antony (direction ‘’Saint-Rémy-les-Chevreuse’’ (et non ‘’Robinson’’), puis l'Orlyval (train automatique reliant le RER B aux deux terminaux d’Orly). Coût du trajet Paris - Orly : 10,75€, transit dans Paris compris. Temps de parcours moyen entre Paris (Châtelet - Les Halles) et Orly : 25 minutes ; entre Antony et Orly : 8 minutes. Deux stations desservies : Orly-Ouest puis Orly-Sud.
    • Paris par le train : RER C jusqu'à ‘’Pont de Rungis’’ puis prendre une navette servant la gare RER et les terminaux Ouest et Sud. Coût [Attention, coûts certainement obsolètes] du trajet Paris - Orly : 6,10 € (3,60 € pour le RER C et 2,50 € pour le bus). Temps de parcours (minimum) depuis la gare d'Austerlitz avec le RER C et le bus ADP : 35 minutes. Les RER faisant la liaison Paris – ‘’Pont de Rungis’’ sont : Dans le sens Orly-Paris : trains « GOTA » (direction ‘’Montigny-Beauchamp’’) et « NORA » (direction ‘’Pontoise’’) ; Dans le sens Paris-Banlieue : trains « ROMI » (direction Pont de Rungis-Aéroport d'Orly) et « MONA » (direction ‘’Massy Palaiseau’’). Il est également possible de prendre le bus 183 direction Orly Sud à l'arrêt Pont de Rungis.


Beauvais (Aéroport de Beauvais Tillé)

[4] Cet aéroport, situé à plus longue distance au nord de la ville, est plutôt un aéroport régional utilisé par certaines compagnies discount comme Ryanair et WizzAir. Il existe des navettes (synchronisées avec les vols) qui vous déposeront ‘’Porte Maillot’’ (ligne 1) prix du billet : 15 € - durée : environ 1H15. Les navettes partent 20 minutes après chaque atterrissage, et quelques heures avant chaque décollage. Les horaires précis peuvent être trouvés sur le site de l’aéroport de Beauvais.

En train

Paris est bien connecté au reste de l’Europe par train. Notez qu’il n’existe pas de “gare centrale” à Paris, six différentes gares se partagent le trafic en fonction des destinations et pour la plupart, sont assez éloignées les unes des autres.

Voici à présent quelques indications afin de mieux s’y retrouver parmi les différents types de trains et leur vitesse respectives, qui peuvent énormément varier d’un type de train à un autre.

  • TER: (Train Express Régional) généralement peu chers, ils sont lents car ils marquent de nombreux arrêts.
  • Intercités: Regroupe les anciennes catégories Intercités, Téoz, et Lunéa. Certains ont une tarification différente et nécessitent d’avoir une réservation pour monter à bord, d’autres non.
  • TGV: Le fameux (Train à Grande Vitesse) qui révolutionna le transport en France met Paris à 3 heures de Marseille (800km), à (5-6h) de Nice à (by TGV Lyria) 3h de Genève (3h), 3h15 de Bordeaux 3h de Rennes et à moins d’une heure de Lille

L’Eurostar (qui met Londres à 2h15 de Paris) et le Thalys (qui permet de rejoindre Bruxelles en 1h20) ne sont pas des TGV mais sont plus ou moins similaire. Bien que l’Eurostar soit sensiblement plus cher, il est moins confortable et moins spacieux que les TGV de dernière génération. Quoi qu’il en soit, sur l’ensemble de ces trains, les réservations sont obligatoires.

  • Thalys Un train à grande vitesse reliant quotidiennement les Pays-Bas, la Belgique et l’Allemagne. Également plus cher que les trains nationaux, il est judicieux de réserver en avance.
  • Intercity: les trains Intercity (à ne pas confondre avec Intercités !) ont des départs des quatre coins de l’Europe, ce qui comprend des trains de nuit depuis San Sebastian (à la frontière espagnole) et Porto etLisbonne au Portugal.
  • Eurostar: L’Eurostar propose des trajets directs Paris-Londres St. Pancras et Bruxelles indirectement, entre autre destinations. Notez que les passes Eurail and InterRail ne sont ‘’’pas’’’ valides pour ce train, bien qu’ils puissent occasionner des réductions. Attention, l’embarquement est clôturé 30 minutes avant le départ et l’accès est plus restreint que pour un train normal, en raison des vérifications de sécurité et des contrôles de passeports.
  • CNL[5]: City Night Line est un service de train de nuit mis en place par l’allemand Deutsche Bahn qui dispose de wagon-lits en plus des wagons normaux. Ces trains ne sont pas particulièrement rapides et sont prévus pour quitter Paris tard le soir et atteindre leur destination à heure raisonnable le lendemain matin. Bien que les trains en eux-mêmes sont couverts par les passes internationaux, les couchettes elles ne ne sont pas et doivent être réservées à part. Paris propose 3 départs par nuit, tous depuis Gare de l'Est, à destination de Munich, Berlin et Hambourg.


Transferts entre gares

Depuis Gare du Nord
  • Gare du Nord - Gare de l'Est (8 mins) : Métro line 4 direction Porte d'Orléans. Tout à fait faisable à pied, plus direct, prend à peu près le même temps.
  • Gare du Nord - Gare de Lyon (20 mins): RER D direction Melun/Malesherbes. Autrement, si le RER D n’est pas opérationnel, prendre le RER B direction Robinson/Saint-Rémy-les-Chevreuse jusqu’à Châtelet Les Halles puis le RER A direction Marne-la-Vallée/Boissy-Saint-Léger jusqu’à Gare de Lyon (concrètement, ce changement implique seulement de sauter du RER B et de monter dans le RER A de l’autre côté de la même plateforme) Dernière alternative, en métro : prendre la ligne 5 direction Place d’Italie et à Bastille, prendre la ligne 1 direction Château de Vincennes pour les deux stations qui restent. Ce dernier itinéraire devrait vous prendre 20 à 25 minutes grand maximum.
  • Gare du Nord - Gare Montparnasse (30 mins): Métro line 4 direction Porte d'Orléans
  • Gare du Nord - Gare de Bercy (25 mins) : Métro line 4 direction Porte d'Orléans jusqu’à Chatelet, puis Métro line 14 direction Olympiades jusqu’à Bercy.
Depuis Gare de l'Est
  • Gare de l'Est - Gare du Nord (8 mins) : Métro line 5 direction Bobigny. Très faisable à pieds également.
  • Gare de l'Est - Gare de Lyon (20 mins) : Metro line 5 direction Place d'Italie, descendre à Quai de la Rapée et suivez les panneaux indiquant Gare de Lyon. Autrement, Métro line 5 jusqu’à Bastille et prenez le Métro line 1 direction Château de Vincennes jusqu’à Gare de Lyon.
  • Gare de l'Est - Gare Montparnasse (30 mins) : Métro ligne 4 direction Porte d'Orléans.
  • Gare de l'Est - Gare de Bercy (25 mins) : Métro ligne 4 direction Porte d'Orléans jusqu’à Chatelet, puis prenez la ligne 14 direction Olympiades jusqu’à Bercy. Autrement, prendre la ligne 5 jusqu’à Place d'Italie'’, puis, la ligne 6 direction Nation jusqu’à Bercy.
Depuis Gare de Lyon
  • Gare de Lyon - Gare du Nord (20 mins) : RER D direction Orly-la-Ville ; si le RER D n’est pas opérationnel, prenez la ligne 1 direction la Défense, changez à Bastille pour la ligne 5 direction Bobigny ou encore ligne 14 direction St Lazare jusqu’à Chatelet, puis ligne 4 direction Porte de Clignancourt.
  • Gare de Lyon - Gare de I'Est (25 mins) : ligne 1 direction la Défense, changez à Bastille pour la ligne 5 direction Bobigny ou encore ligne 14 direction St Lazare jusqu’à Chatelet, puis ligne 4 direction Porte de Clignancourt.
  • Gare de Lyon - Gare Montparnasse (30 mins) : Métro ligne 14 direction St Lazare jusqu’à Chatelet, puis ligne 4 direction Porte d’Orléans.
  • Gare de Lyon - Gare de Bercy (15 mins) : une navette gratuite relie les deux gares toutes les demi-heures. Sinon, Métro ligne 14 direction Olympiades jusqu’à Bercy.
Depuis la Gare Montparnasse
  • Gare Montparnasse - Gare du Nord ‘’’ou’’’ Gare de I'Est (30 mins) : Métro ligne 4 direction Porte de Clignancourt.
  • Gare Montparnasse - Gare de Lyon (30 mins): Métro ligne 4 direction Porte de Clignancourt jusqu’à Chatelet, puis ligne 14 direction Olympiades.


EnAutocar

  • Eurolines, [6]. Une ligne d’autocars internationale proposant des voyages à travers l’Europe et le Maroc vers Paris. En général bien moins cher que le train, mais nettement plus long. Le bureau parisien est situé à Bagnolet, adjacent à la station de métro Gallieni.
  • Megabus, [7]. Une compagnie d’autocars britannique discount proposant des trajets vers Paris depuis Londres, Birmingham, Boulogne, Amsterdam, et Bruxelles. À partir de 1.00£ la place, le car est équipé de WiFi tant qu’il roule en Angleterre.
  • iDBUS, [8]. La luxueuse flotte d’autocars de la SNCF, en activité depuis l’été 2012. Propose des trajets vers Paris depuis Londres, Lille, Lyon, Amsterdam, Bruxelles, Milan et Turin. À partir de 60€ et inclut du WiFi gratuit tout au long du voyage.

En voiture

De nombreuses autoroutes, routes à 4 voies arrivent jusqu'à Paris :

  • A1, A15 : en provenance du Nord
  • A3 en provenance de l'Est à la porte de Bagnolet (20ème arrdt de Paris)
  • A4 en provenance du Sud-Est à la porte de Bercy (12ème arrdt de Paris)
  • A6 A et B en provenance du Sud à la porte d'Orléans et d'Italie (14ème arrdt de Paris) et (13ème arrdt de Paris)
  • A10 et N118 en provenance du Sud-Ouest
  • A13 en provenance de l'Ouest

Attention aux embouteillages en arrivant sur Paris surtout pendant les vacances scolaires françaises. Information trafic en direct sur : http://www.sytadin.equipement.gouv.fr/

Se déplacer

En règle générale, même si vous avez une voiture, il est conseillé de prendre les transports en commun pour vous déplacer dans Paris, surtout si vous ne connaissez pas la ville.


En Métro

Fichier:Paris metro.gif
Carte du Métro

Paris dispose d’un excellent réseau de transport en commun, le « Métro » (abrégé de « Chemin de fer métropolitain »). Le Métro, bien que largement combiné avec le « RER », ne doit pas être confondu avec celui-ci. RER signifie « Réseau Express Régional » et a pour vocation de relier jusqu’aux banlieues les plus lointaines au cœur de Paris. Le Métro, quant à lui, ne s’aventure (pour l’instant !) pas plus loin que la proche banlieue, mais de nouvelles stations ouvrent quasiment chaque année. Ces stations sont signalées par un grand "M" jaune… qui ne doit pas être confondu avec l’enseigne des restaurants Mc Donald’s !

Il existe 16 lignes de Métro (1 à 14, 3bis, et 7bis) qui desservent chacune de leurs stations respectives tout au long du jour ( de 5h00 à 00h30, voire jusqu’à 1h30 le samedi soir) et ce à quelques minutes d’intervalle. Le temps d’attente est en général affiché sur des panneaux lumineux. Les horaires théoriques de passage (incluant le 1er et le dernier train, ce qui peut être bien utile !) sont placardés dans la station, en général sur les quais, bien que les usagers ne s’en soucient que pour le dernier train. • Il est à noter que les lignes ne sont pas toutes égales entre elles : si la ligne 14 est de loin la plus rapide et la plus fiable, la ligne 1 (servant également un axe touristique/business) est également très bonne. Les lignes 2 et 3 sont en cours de rénovation et peuvent présenter tant des rames flambant neuves ou bien dégradées et décrépies. En revanche, d’autres lignes, pourtant importantes comme les lignes 4, 5 ou 11 pourraient vous rebuter…

Les personnes avec des bagages encombrants ou bien atteintes d’un handicap doivent se méfier car certaines stations se révéleront difficiles d’accès. Malheureusement, comme les informations sur internet sont pauvres, le meilleur moyen peut être de demander dans les bureaux d’information du métro pour chacune des stations qui vous intéressent. En effet, même si la plupart des stations semblent dotées d’ascenseurs, un bon nombre ne fonctionne pas. D’autre part, les portails automatiques sensés prévenir des intrusions frauduleuses peuvent se révéler très problématiques suivant leur modèle. Donc si vous êtes vraiment chargé ou si vous transportez quelque chose de très encombrant, peut-être vaudrait-il mieux considérer un autre moyen de transport.

Parfois, un métro n’ira pas jusqu’au bout de la ligne (à cause de travaux ou d’un problème technique, par exemple), les passagers seront donc invités à descendre (le conducteur fera une annonce) et à) prendre soit le prochain train, soit une correspondance pour contourner une station. Cela est rare, surtout en heure de pointe, mais peut toujours arriver. Parfois également, il est possible de rester bloquer à quai ou au milieu de nulle part. Si vous avez la possibilité de descendre et que votre destination n’est qu’à une ou deux stations, vous pouvez envisager de finir à pied… Les lignes sont nommées en fonction des terminus aussi si vous demandez votre route à des locaux, ils vous répondront quelque chose comme : prenez la ligne « n » direction [nom du terminus], puis changez à la station « Y » et prenez la ligne « n2 » direction [nom du terminus] etc. Notez que chaque ligne a un code couleur, ce qui aide pour se repérer ! Il est possible que la station qui vous intéresse soit mieux desservie par le RER (A, B, C, D, E) que par le métro. Vous pouvez tout à fait les emprunter de manière interchangeable avec le métro (à l’intérieur de Paris, le ticket Zone 1 (1,70€) est parfaitement valable, il ne faut cependant pas oublier de le valider au moment de passer le tourniquet et également à la sortie, car les agents qui contrôlent fréquemment les passagers ne montrent pas de pitié pour les touristes. Vérifiez bien sur le panneau d’affichage lumineux que le prochain train passe bien par la station qui vous intéressent car certains ne marquent pas l’arrêt à toutes les stations. Veuillez noter que les RER ont un nom en quatre lettres (MONA, ROMI etc.), ce dernier n’est pas pour faire joli : il est composé des initiales des routes de ces trains et sont donc des points de repère fiables si vous avez à faire le même trajet plusieurs fois. (Les itinéraires pour chaque train nommé sont détaillés sur des tableaux imprimés dans les gares.) Si vous voulez visiter certaines attractions situées à l’extérieur de Paris, vous devez emprunter le RER (pour vous rendre à Versailles ou Fontainebleau, par exemple). Dans ce cas, il vous faut acheter un ticket dont le coût sera calculé en fonction de la distance. Les guichets automatiques feront ce calcul pour vous, il vous suffira de connaître votre station de destination. (C’est également le cas pour vous rendre à l’aéroport, un ticket de métro ne suffira pas.)

Le Métro et le RER transportent tous les jours un nombre impressionnant de personnes que ce soit dans, vers ou hors de Paris (6,75 millions de personnes par jour en moyenne) et si ça se passe plutôt bien la plupart du temps, notez que certaines lignes fonctionnent durant certaines heures à pleine capacité. Cela signifie que tout le monde est debout, et parfois en contact, et dans ce cas, les personnes de grande taille souffrent moins que les autres ! Les lignes les plus bondées sont les lignes 1, 4 et 13 ainsi que le RER A durant les heures de pointes. Les autres lignes ne sont pas épargnées, surtout le matin (entre 8h00 et 9h30) et le soir (entre 17h00 et 18h30). Bien entendu, durant les vacances scolaires et le mois d’août, le métro est dégagé quasiment à toute heure. Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à laisser passer un, voire deux métro si vous n’êtes pas pressé : les Parisiens, eux, sont pressés, constamment, et n’hésitent pas à entrer en force dans une rame déjà pleine pour ne pas avoir à attendre deux petites minutes supplémentaires. (voire parfois moins !) En plus du RER, il existe d’autres lignes de banlieue (Transilien) partant des gares majeures ainsi que quatre lignes de Tramway (longeant les limites de Paris et de la banlieue) et qui peuvent constituer des alternatives intéressantes suivant votre destination.

La RATP [9] est l’organisme en charge du métro, des bus, et qui gère conjointement avec la SNCF les RER. Bien sûr, cette donnée ne vous servira pas beaucoup, sauf en cas de grève (pouvant affecter l’une ou l’autre ou les deux institutions). Concernant les grèves, il ne s’agit pas d’une légende, mais elles ont plutôt lieu en septembre-octobre.

Pour le métro, un ticket simple (ticket t+) coûte 1,70€ ; mais si vous savez qu’il vous en faudra plusieurs, commandez plutôt un ou plusieurs tickets de 10 unités au prix de 13,30€ auprès de n’importe quel automate. Vous risquez d’être approché par de jeunes garçons vendant des tickets moins cher que le tarif officiel : vous êtes libre d’en acheter, mais la légitimité (ou même la validité) de ces tickets peuvent être sujettes à caution, aussi nous ne le conseillons pas. Des tickets à tarif réduit sont disponibles pour les enfants de moins de 10 ans, mais uniquement en carnet de 10 unités au prix de 6,65€. Ces deux types de tickets sont valides pour un nombre illimité de transferts en métro, RER ou bus durant deux heures pour le RER (en zone 1) et le métro et 1h30 entre le 1er et le dernier compostage en bus et tram (zone 1 également). RER + Métro et Bus + Tram utilisent des systèmes différents et non compatibles, cela signifie qu’il faut utiliser un nouveau ticket si vous voulez passer du bus au métro et inversement. Un ticket non composté reste valable sans limite dans le temps.

La RATP propose également un ticket valable toute la journée, un passe pour une semaine et un passe d’un mois. Les prix varient en fonction des zones pour lesquels votre passe est activé. Le ticket à la journée le moins cher est appellé « Mobilis » [10], iil est valable sur les zones 1 & 2, et coûte 6,60€. Une fois acheté, il est nécessaire d’écrire sur le ticket la date à laquelle le ticket a été utilisé la première fois. Notez que ce ticket n’est pas valable pour aller ou revenir de CDG. Pour les voyageurs de moins de 26 ans, il existe un ticket spécial (Jeunes 26) que vous pouvez acheter juste pour le week-end ou les vacances. Le prix varie selon le nombre de zones que vous souhaitez couvrir (Zones 1 à 3 coûte 3,65€ tandis que Zones 1 à 5 coûte 7,85€) et ce ticket fonctionne sans limite pour une journée indifféremment dans le métro, metro, RER, bus, et trams.

Si vous restez un peu plus longtemps, les passes « Navigo Découverte » hebdomadaire et mensuel (hebdo = 19,15€ pour les zones 1 à 2) et « Navigo Mensuel » (62,90€ pour les zones 1 à 2). Notez que « Découverte » s’active les lundis et le « Mensuel » s’active le 1er du mois. Le passe Navigo est personnel et ne peut-être prêté ou cédé à quiconque, il porte votre nom et votre photo. Le passe vide coûte 5€ après quoi vous devez choisir entre une recharge hebdomadaire ou mensuelle et quelles zones couvrir : par exemple Paris est en Zone 1, La Défense en Zone 3 et Versailles en Zone 4. Notez que tout ce qui est en rapport avec "Navigo" est de couleur violette. (comme le support où vous devez le poser pour faire ouvrir les portillons).

Peut-être pas aussi intéressant que Mobilis ou Navigo, il existe aussi des forfaits touristes de un à cinq jours', appelés Paris Visite [11], mais qui peuvent se révéler intéressants pour les enfants de 4 à 11 ans, avec des tarifs dès 4,85€ par jour sur les zones 1-3. Gardez vos titres de transport sur vous en toutes circonstances, car les contrôleurs peuvent surgir à tout moment, surtout quand on ne s’y attend pas. Vous pouvez donc les croiser après un angle dans un couloir de métro à n’importe quelle heure, y compris le dimanche soir.

Notez que certaines entrées secondaires de métro portent la mention voyageurs avec billets, cela signifie que vous ne trouverez pas de comptoir où acheter des tickets, peut-être un automate, mais soyez sûr d’avoir de la monnaie. Chaque station présente une carte détaillée de l’environnement immédiat autour de ses sorties, avec une liste des bâtiments (monuments, écoles, églises, etc.) Examiner ces cartes peut vous faire gagner un temps précieux car parfois les sorties sont assez éloignées les unes des autres.

À l’exception des lignes 1 et 14 et de certaines rames modernisées, les portes ne s’ouvrent pas d’elles-mêmes, vous devez donc presser un bouton en général sur la porte d’un wagon pour que celle-ci s’ouvre. Même chose quand vous êtes sur le quai.

Si certaines stations de métro sont de simples lieux de passage, d'autres sont des lieux qui valent une visite en eux-mêmes ou plus simplement qui rendent le transit plus agréable. La plus surprenante est certainement Arts et Métiers, sur la ligne 11, non loin de la station majeure République où vous passerez au moins une fois. Cette station a les parois recouvertes de sections courbes cuivrées évoquant le sous-marin Nautilus du roman de Jules Vernes. Sur les murs de la station Concorde (ligne 12), vous trouverez des mots croisés géants. Mais à y regarder de plus près, vous vous rendrez compte qu'il s'agit ni plus ni moins que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen. La station Bastille est immense, mais les quais de la ligne 1 sont particulièrement intéressants : d'une part ils donnent sur le Bassin de l'Arsenal, un micro port de plaisance et des jardins publics à quelques mètres seulement de la place de la bastille, et d'autre part, ils disposent d'une jolie fresque évoquant bien évidemment la Révolution Française. Un peu plus loin dans la station, des gravures montrent ce à quoi ressemblait la prison de la Bastille et on peut même en voir quelques pierres !

Astuces

  • La station de métro et RER E Saint-Lazare et la station d'Auber - Opéra - Havre-Caumartin sont reliées. Suivez la direction RER E pour aller à Saint-Lazare, ou RER A pour Auber.
  • Pour trouver son itinéraire en transports en commun, la RATP a mis en place un site très pratique.
  • De son côté, la SNCF a mis en place son propre système de calcul d'itinéraires. Un peu plus complexe d'utilisation, il permet toutefois beaucoup plus d'options de parcours, et les résultats donnés sont souvent meilleurs que pour l'outil proposé par la RATP (voir ci-dessus). Calculer son itinéraire avec la SNCF
  • Attention, si vous souhaitez aller à La Defense en partant de Paris (ex: Chatelet) prenez plutot le métro ligne 1 avec un ticket simple (zone 1-2). Pour le même trajet vous pourriez aussi prendre le RER A, mais vous allez payez le tarif supérieur (zone 1-3). Même chose pour Vincennes.
  • A la station "Montparnasse - Bienvenüe", les stations des lignes 6 et 13 sont beaucoup plus proches de la gare Montparnasse que les stations des lignes 4 et 12 (5 minutes de correspondance entre les deux pôles).
  • A la station "Châtelet", les lignes se trouvent dans l'ordre du nord au sud : 4 - 14 - 1 - 11 - 7. La correspondance entre la ligne 7 et la ligne 4 ou 14 est assez longue, de l'ordre de 5 minutes.
  • A la station "Gare de l'Est", la ligne 5 (direction Bobigny) est sur le même quai que la ligne 7 (direction La Courneuve)
  • A la station "Jussieu", la ligne 7 (direction Villejuif/Ivry) est sur le même quai que la ligne 10 (direction Austerlitz)
  • A la station "la Motte-Picquet Grenelle", la ligne 8 (direction Créteil) est sur le même quai que la ligne 10 (direction Austerlitz)
  • A la station "Château-Landon" sur la ligne 7 (toutes directions) il existe une galerie d'accès direct pour se rendre à la gare de l'Est.


Bus et Tramways

L'avantage des bus et des tramways est que vous pouvez admirer le paysage pendant votre trajet. Mais, contrairement aux métros et RER, vous devrez dépenser un billet à chaque correspondance bus/métro ou bus/RER. En plus, vous êtes dépendant des embouteillages, sauf pour les bus et les tramways en site propre. Notez cependant que si le métro est bien structuré, raisonnablement fiable et en constante prolongation, il propose parfois des itinéraires particulièrement compliqué pour de relatives courtes distances (passer du sud du 19ème arrondissement au nord du 18ème par exemple peut s'avérer compliqué, même chose rive droite, avec le 'creux' du Vème arrondissement) aussi n'oubliez pas que vous pouvez faire appel aux bus de ville. Comme les métros les plus récents, les arrêts sont annoncés, ce qui évite le stress de manquer son arrêt.

Les tramways 1 et 2 circulent en proche banlieue (T1 : Saint-Denis - Noisy-Le-Sec et T2 : La Défense - Issy). Les derniers en date, le T3, longe le sud parisien (Pont du Garigliano - Porte d'Ivry) puis le T4 (Bondy - Aulnay-sous-Bois) qui dessert la partie est de la Seine-Saint-Denis, ce dernier ne dessert quasiment aucun site touristique si ce n'est le Canal de l'Ourcq pour ceux qui s'y intéressent de près.


Le Noctilien, ou bus de nuit, est l'unique alternative au taxi quand le métro s'arrête. Il part de Châtelet et dessert les axes majeurs. A noter que la population est très inégale, aussi il n'est pas recommandé aux femmes seules de prendre ces bus vers la banlieue.

Conçu pour les touristes,le Paris Opentour Bus, est un bus à impériale reliant les attractions majeures de la ville. Votre ticket vous ouvre quatre itinéraires possibles pour des traversées d'une à deux heures. Descendez où vous voulez, visitez, prenez un café, et reprenez un autre bus vers un autre bus. Vous pouvez acheter des tickets aux arrêts de ces lignes de bus. Le passe à la journée coûte 25€ pour les adultes et 15€ pour les enfants. Il existe des passes pour 2 jours au prix de 32€ pour le adultes.


Vélo et marche à pied

Contrairement aux idées reçues, on peut facilement marcher à Paris : les trottoirs sont larges et les distances sont courtes. On peut traverser Paris du Nord au Sud en deux heures et demie de marche et d'Ouest en Est en trois heures. (Type d'itinéraire : départ au Bois de Boulogne - Palais de Chaillot, rejoindre les Quais de Seine d'où l'on peut voir la Tour Eiffel, les Invalides, la Concorde, le Louvre, la Conciergerie, l'Hôtel de Ville, Notre-Dame... Continuer jusqu'au Bassin de l'Arsenal, puis remontez vers Bastille. Là, vous pouvez prendre la rue de la Roquette puis la Rue du Chemin Vert, et vous arrivez au Cimetière du Père Lachaise qui se traverse lentement et en silence. Après, vous pouvez continuer et finir sur le charmant quartier de Porte de Bagnolet.

La mairie de Paris a développé depuis 1996 une politique en faveur des cyclistes qui commence à porter ses fruits. On peut louer des vélos dans les deux maisons Roue-Libre, l'une de la RATP, l'autre de la ville de Paris. Depuis l'été 2007, le système des Vélib', vélos en self service, permet également de louer des vélos dans un des nombreux points Vélib' disponibles et de le déposer dans n'importe quel autre point pour 1€ pour une période de 24 heures ou 5€ pour une semaine, tant que la durée de chaque trajet pendant cette période ne dépasse pas une demie-heure. [12]. Les automobilistes, bien qu'en général agressifs (du moins entre eux ; ils n'hésitent pas à klaxonner à la fraction de seconde où un feu passe du rouge au vert avant que quiconque ait le temps d'embrayer) prêtent attention aux cyclistes et font même preuve d'une certaine patience, à leur égard. Cependant, faire du vélo en milieu urbain dense requière de la part du cycliste non habitué une attention de tous les instants. Et à Paris comme ailleurs, on peut avoir affaire à n'importe quel moment à des chauffeurs ivres ou inexpérimentés. Cependant, l'appareil policier est, vous vous en rendrez compte, très présent dans la capital. Quelqu'un ayant connu Paris dans les années 80 ou 90 et n'étant jamais revenu depuis pourrait ne pas croire qu'un tel changement ait pu avoir lieu. Bien entendu, le cycliste doit endosser sa part de responsabilité, les actes individualistes tels que ne pas indiquer la direction où l'on tourne avec le bras, ne pas attendre le feu vert etc. sont dangereux et répréhensibles. Dans Paris, vous ne vous ferez pas arrêter si vous ne portez pas de casque, mais une recommandation officielle existe.

Le plan officiel des itinéraires cyclables (attention, ce sont aussi bien des files partagées bus/vélo que des pistes sur trottoir, de simples logos sur la chaussée ou dans des contre-allées) est dispo sur : [13] Notez que de nombreuses rues à sens unique peuvent être empruntées en toute légalité à contre-sens par les cyclistes. Cependant, comme vous le verrez, certaines affichent un panneau (sens interdit, sauf pour les cyclistes) tandis que d'autres, non. Les quais de Seine sont bien sûr parmi les endroits les plus agréables pour pédaler. Attention cependant aux rues qui sont encore pavées ! Les pistes cyclables couvrent de nos jours plus de 150km (réparties entre les types de pistes définis ci-dessus). Les itinéraires sont variés : des grands boulevards rectilignes aux rues étroites et fleuries des arrondissements centraux, il y en a pour tous les goûts et tous les rythmes. N'oubliez pas d'avoir une bonne carte avec vous, car même les rues haussmanniennes peuvent se révéler trompeuses : ainsi si vous pensez vous diriger vers le Sud, vous pouvez vous retrouver à l'Est sans bien comprendre comment !

Certaines rues sont réputées problématiques pour les cyclistes non habitués à ce milieu très spécifique. Il s'agit des 'Rue de Rivoli,' 'Blvd de Sébastopol/Strasbourg,' 'Blvd Saint-Germain,' 'Ave de Flandre,' ainsi que les Quais durant les heures de pointe. Les 'Champs-Elysées' et les 'Blvd Magenta/Blvd Barbès', dans un autre genre, sont particulièrement difficiles pour les novices, du fait du grand nombre de véhicules à toute heure, mais également de piétons omniprésents, de deux-roues (très) audacieux et de nombreux obstacles.la 'Place de Stalingrad' est un autre de ces endroits où attention et expérience ne sont pas optionnels. La 'Concorde' est réputée être l'un des endroits les plus dangereux pour les cyclistes, vous comprendrez vite pourquoi.

Enfin, il existe des rues qui sont purement et simplement interdites aux cyclistes, telles que la 'Voie Georges Pompidou' (la voie rapide longeant la Seine), les tunnels sous Les Halles, la ceinture du Boulevard Périphérique etc. A chaque fois, l'interdiction aux cyclistes est clairement signifiée par un panneau.

N'oubliez pas que vous avez entre les mains/jambes l'un des véhicules les plus flexibles qui soient, alors pourquoi insister quand les quatre roues rendent la balade désagréable ? N'hésitez pas à prendre les petites rues secondaires (toujours équipé de votre précieuse carte !) Les 'Boulevards des Maréchaux' (Ney, Foch, etc.)(nous ne parlons pas du Boulevard Périphérique, qui mène en dehors de Paris et qui est impraticable pour les vélos), et les avenues majeures qui conduisent à une 'Porte' aux limites de la ville (par ex. : 'Blvd de la Chapelle' et 'Avenue de la Grande-Armée') sont parmi les axes les plus difficiles et les plus fréquentés à toute heure.

Notez que le trafic est également généralement plus dense autour des gares majeures (Nord, Est, Montparnasse, Lyon).


Les dimanches et jours fériés, il est également agréable de profiter d'espaces interdits aux voitures : lancée en juillet 1994 puis généralisée à l'été 1995 sur les voies sur berges, l'opération "Paris-Piétons-Vélos", rebaptisée par la suite "Paris-Respire", s'est étendue à d'autres lieux : canal Saint-Martin, Mouffetard, Montmartre.


Location de Vélos

  • Vélib ☎ +33 1 30 79 79 30 Lancé par la municipalité en juillet 2007, le programme Vélib' permet de louer un vélo à un prix très intéressant. Malgré l'aspect quelque peu "soviétique" de ces vélos, (ils ont été conçus pour résister à tout, cependant certains utilisateurs peu soigneux parviennent tout de même à les endommager) ils sont agréables à mener et correspondent très bien à vos attentes en milieu urbain.

On trouve des stations à peu près partout dans la ville, le plus souvent près des stations de métro. Pour en louer un, vous aurez besoin d'une carte de crédit, vous pouvez prendre un abonnement d'1 jour (1,70€) ou 7 jours (8€). Ce dispositif comprend une caution de 150€ bloquée lorsque vous décrochez un vélo. Il est également possible de payer sur internet et recevoir un identifiant que vous taperez ensuite sur la borne. La combinaison avec un passe Navigo est également possible. Pour prendre un vélo, vous devez d'abord en choisir un parmi ceux disponible et dont la borne émet une lueur verte, vérifier rapidement les pneus, la chaîne, les freins, la sonnette, les pédales et la stabilité de la selle (ça peut paraître superflu, pourtant, le vandalisme sur les Velib' est un phénomène reconnu !), notez le numéro indiqué sur la borne, puis allez à la machine automatique et choisissez parmi les numéros proposez celui qui vous convient. Vous avez ensuite quelques minutes pour décrocher le vélo de son ancrage magnétique. Les premières 30 minutes sont gratuites, les 30 minutes suivantes coûtent 1€, les 30 minutes d'après 2€ et ainsi de suite. Donc le jeu est, lorsque vous voulez faire une longue traversée, de vous arrêter toutes les 25 minutes à une station pour changer de vélo et continuer à chevaucher sans frais supplémentaire. Si vous vous rendez compte que votre vélo a un problème, raccrochez-le, attendez un instant puis tentez d'en prendre d'un autre. Il existe une convention chez les utilisateurs réguliers de Vélib' : si la selle est tournée à l'envers, cela signifie probablement que le vélo a un problème. Une logistique très complexe (et coûteuse) a été mise en place pour suivre et réparer les Vélib' défectueux et pour équilibrer la répartition des cycles. Car si vous visitez Paris en période d'activité (d'octobre à juin, quand les salariés et les étudiants sont tous là) que les zones d'habitation (arrondissements extérieurs) n'auront que peu de vélos disponibles à offrir tandis que les zones d'activité (Bastille, République, Grands Boulevards, Châtelet) seront prises d'assaut dès le matin, ce qui signifie que vous pourriez avoir du mal à trouver une borne libre pour rendre votre vélo. Dans ce cas-là, regardez derrière l'automate : vous aurez souvent une carte avec les autres stations à proximité. Quand vous rendez votre vélo, assurez-vous qu'il est bien raccroché et que la borne émette une lumière verte : autrement, vous seriez toujours considéré comme louant ce vélo, ce qui s'avérera rapidement coûteux... Et vous empêchera d'en louer un autre ! (En effet, vous ne pouvez avoir Qu'un seul vélib' loué à la fois !

Il existe également des agences de location de vélos plus traditionnelles, ainsi que des balades organisées dans Paris.

Les taxis

15 000 taxis en Ile de France.

Ils sont assez difficile à trouver aux heures de pointe (en semaine entre 8 h et 10 heures le matin, entre 19 et 20 heures) ainsi qu'à la fermeture du métro, surtout le week-end (à 2 h du matin) lorsque les voyageurs sortent des stations après l'annonce de la fermeture d'une ligne. Espérer en trouver un aux alentours d'une gare alors que le dernier train vient d'arriver est une expérience frustrante : vous verrez des dizaines de taxis converger vers la gare, mais ceux-ci auront été réservés par leur centrale et ne s'arrêteront à priori pas pour vous. D'un autre côté, vous pouvez aussi avoir une pensée pour les personnes descendant du train, formant une queue parfois de centaines de personnes et attendant chacune de pouvoir grimper dans un taxi...

Le chauffeur ne vous laissera pas monter devant à moins que vous soyez trois ou quatre. Vous en trouverez de tout type : des gentils, des renfrognés, des bavards, des muets... Ils ont cependant tous une chose en commun : ils tiennent à leur véhicule (souvent un véhicule de standing, d'ailleurs, avec sièges en cuir et air conditionné), en sont fiers et les maintiennent dans un état impéccable. (Attention si vous avez des enfants !) On ne fume globalement pas dans le taxi. Utiliser son portable n'est généralement pas trop apprécié, aussi si vous devez passer ou prendre un appel, faites vite et excusez-vous.

Le prix inclut tout services, aussi vous n'êtes pas obligé de donner un pourboire. (Si vous êtes particulièrement satisfait et voulez absolument en donner un, la norme serait de 10%).

Si vous êtes familier des capitales orientales, sachez qu'à Paris vous serez dépaysé : dans la Ville-Lumière, il n'y a en général plus pas assez de taxis que trop, et ceux que vous voyez n'auront pas forcément leur indicateur lumineux au vert. Donc passez un appel pour réserver, le résultat sera bien moins aléatoire et pas forcément beaucoup plus cher.

Taxi signs.jpg

Les deux plus grosses compagnies de taxi que vous pouvez appeler pour réserver sont Taxis G7 et Taxis Bleus :

  • Transport Parisien (transfert roissy), +33 (0)6 61 57 43 53, [14]. * Taxis aéroport de Paris (airport transfer), +33 (0)6 58 79 38 87, [15].
  • Taxi Paris (taxi roissy), +33(0)658793887, [16].

Taxis net Paris, +33 (0)6 24 14 15 69, [17].

  • Taxis G7, +33 (0)1 47 39 47 39, [18].
  • Taxis Bleus, +33 (0)891 70 10 10, [19].
  • Taxis de France, [20].
  • Taxi-Paris, +33 014 1276699, [21].
  • Shuttle Taxi (navette roissy), 01 39 94 96 89, [22].
  • Taxis aéroport Roissy (taxi roissy), +33 (0)6 61 57 43 53, [23].


Le coût minimum d'une course quelque soit la distance est de 6,50€ minimum mais cela n'apparaît pas forcément sur le compteur, aussi cela pourra vous être demandé en sus. Pour gagner du temps, plutôt que de vous faire déposer devant la porte de votre destination, vous pouvez indiquer une station de métro toute proche, ce qui évitera au chauffeur de chercher à s'immiscer dans de petites rues et à perdre de précieuses minutes à des feux inutiles. Il est préférable de payer alors que vous êtes en train d'arriver plutôt que d'attendre d'être sorti du véhicule.

  • Notez qu'il y aura un surcoût pour la manutention de bagages et bien sûr pour la conduite de nuit, si vous êtes 3-4 ou plus etc...

Prendre un taxi pour aller ou revenir de CDG sera coûteux : comptez au moins 70€. Donc le bus ou le RER B ne sont pas des mauvaises options.

Enfin, sachez qu'il existe des taxis illégaux. (Voir la section "Sécurité" ci-dessous).


En bateau

Il existe plusieurs compagnies navales auxquelles vous pouvez faire appel pour traverser la Seine. C'est un bon moyen de voyager d'une façon différente, peu onéreuse, et très intéressante pour ce qui est de prendre des photos ! Vous pouvez acheter des tickets à la journée ou pour 3 jours et naviguer à volonté. Les bateaux suivent des itinéraires circulaires autour de la Tour Eiffel Tower, s'approche du Louvre, de Notre-Dame, des jardins botaniques puis revient sur les berges du Musée D'orsay. Batobus Les fameux bateaux-mouchesBateaux Mouches proposent d'autres types de croisière. Certaines traversées s’interrompent en janvier.

En voiture

Louer une voiture pour visiter Paris est tout simplement la plus mauvaise idée que vous puissiez avoir. Comparée aux autres capitales d'Europe de l'Ouest, Paris est une petite ville dans le sens où sa superficie est très restreinte. Cependant, elle est très densément peuplée, et de nombreuses personnes habitant en banlieue notamment refusent de faire appel aux transports en commun ou au covoiturage, ce qui occasionne plusieurs embouteillages par jour. En conséquence de cela, de nombreux Parisiens n'ont pas de voiture, et c'est à Paris que l'on trouve le moins de personnes détentrices du permis de conduire. "Pas besoin de voiture, à Paris" est une chose que vous entendrez assez régulièrement. Se garer est difficile et coûteux aussi les personnes qui n'ont pas de garage n'hésitent pas à garer leur véhicule en banlieue et à prendre le RER jusqu'à leur voiture lorsqu'ils souhaitent partir en Province.

Cependant, les sites éloignés de Paris sont bien plus agréables à rejoindre en voiture, tels que le château de Vaux-le-Vicomte ou Fontainebleau. Dans ce cas-là également, chercher une solution de location en proche banlieue est bien plus intéressant. Lorsqu'un Parisien doit déménager, commence en général une chasse à l'ami doté d'une voiture, mais il est aussi possible de louer un véhicule à la journée.

Paris dispose de plusieurs systèmes périphériques : il existe une série de boulevards nommés d'après les grands généraux de Napoléon (Boulevard Masséna, Boulevard Ney, etc.), que l'on appelle les boulevards des maréchaux. Ce sont de larges avenues quasi-rectilignes, dotées d'irritant feux de circulation. Après ces boulebards, vient le sboulevard périphérique et périphérique intérieur, voies uniques pour véhicules motorisés fonctionnant dans le sens des aiguilles d'une montre. Le périphérique extérieur, constitué, comme le nom l'indique, des voies les plus extérieures, tourne à l'inverse des aiguilles d'une montre. Contrairement aux apparences, ces périphériques ne sont pas des autoroutes et la vitesse est limitée de 50 à 80, vitesse en fait mirobolante que vous n'atteindrez que rarement, tant le trafic est dense quasiment à toute heure.

A voir

Paris regorge d'endroits magnifiques, certains mondialement connus et d'autres à découvrir. Ne seront listés ici qu'un avant-goût de ce que la ville a à proposer, pour le reste, veuillez consulter les différents Arrondissements.

Pour une visite culturelle de la ville, une bonne option est sans doute le Paris Museum Pass, une carte prépayée vous donnant accès à plus de 70 musées et monuments à Paris et aux alentours(incluant le Palais de Versailles) valable 2 jours(39€), 4 jours (54€) et 6 jours (69€) (Avril 2013). Les jours annoncés sont consécutifs. Ce passe vous permet de passer outre les queues, (Notre-Dame, la Sainte Chapelle et le Louvre sont dotés d'une queue respectable de visiteurs 365 jours par an).

La carte peut être achetée dans les musées participants, à l'office de tourisme, à la Fnac et dans les grandes stations de métro et RER. Il vous faudra cependant toujours payer pour accéder à la plupart des exhibitions.Sachez que le passe n'est activé qu'à votre première visite, vous pouvez donc l'acheter plusieurs jours à l'avance. [24]

Sont disponibles aussi le ParisPass [25], qui combine entrée aux sites et transports en commun et le Paris ComboPass® [26], décliné en plusieurs versions.

"Paris City Passport"

Ce passe inclus un pass pour les musées, un passe pour les transports publics, une croisière en Bateaux-Mouches et le choix d'ajouter une visite en bus panoramique 1 jour et la visite de la Tour Montparnasse. Il existe en 2 jours, 3 jours, 3jours+, 5 jours et 5 jours +. Disponible à l'Office de tourisme de Paris.

Notez que certains sites sensibles ne sont pas en libre accès : un certain nombre de visiteurs seulement sont autorisés à pénétrer le monument à la fois. Cela inclut la Tour Eiffel, la Sainte-Chapelle, les Catacombes et les marches menant en haut de la cathédrale Notre-Dame. Pour ces sites, il est recommandé d'arriver 30 minutes au moins avant l'heure d'ouverture, ou être prêt à attendre une heure ou plus. Rappelez-vous également que musées et galeries sont souvent fermés le lundi ou le mardi. Par exemple, le Louvre est fermé les mardis tandis que le musée d'Orsay est fermé le lundi, donc autant vérifier avant ! Dernière déconvenue, les guichets ferment souvent 30 à 45 minutes avant la fermeture.

Bon à savoir, tous les musées nationaux sont gratuits le premier dimanche de chaque mois. Bien entendu, cela attire beaucoup de monde. Par ailleurs, depuis avril 2009 tous les musées nationaux sont gratuits pour les moins de 26 ans, ressortissants de l'Union Européenne.

Notre Dame de Paris
  • Arc de Triomphe (Paris 8)— Puissant et imposant, l'Arc de Triomphe offre une vue surprenante sur tout Paris. Métro/RER Charles de Gaulle-Etoile (1, 2, 6, A)
  • Les Catacombes (Paris 14)— Gothique et macabre, anciennes carrières de Paris, les ossements de nombreux cimetières, notamment ceux du cimetière des Innocents près des Halles, y furent exhumés et transférés par souci d'hygiène publique. Une partie peut être visitée, et il existe également des associations de "cataphiles" réalisant régulièrement des descentes plus ou moins illégales... Notez qu'un nombre limite de visiteurs est autorisé à pénétrer ce site (200 personnes) et que ce dernier est extrêmement populaire aurpès des jeunes anglo-saxons entre autres, ce qui veut dire préparez-vous à attendre votre tour ! Métro Denfert-Rochereau (4, 6, B)
  • Château de Versailles— La splendeur baroque de l'un, si ce n'est du plus exquis château de France se situe en moyenne banlieue. demeure des Rois de France à l'apogée de la puissance du pays, il vous faudra prendre le RER Versailles Rive Gauche (C)pour y accéder.
  • Tour Eiffel (Paris 7)— L'un des monuments les plus célèbres du monde, symbole de Paris. Métro Bir-Hakeim (6) ou RER Champ de Mars-Tour Eiffel (C)
  • Grand Arche de la Défense (La Défense)— Dans l'univers classique parisien, la Grande Arche, géométrique et épurée, est le pendant moderniste de l'Arc de Triomphe. Métro/RER La Défense (1, A)
  • Cathédrale Notre-Dame (Paris 4)— le symbole parisien de l'ère gothique, décor du fameux roman de Victor Hugo Notre-Dame de Paris. est à visiter tant de l'intérieur que d'en haut ! Métro Cité (4) or RER Saint-Michel-Notre Dame (B, C)
  • Opéra Garnier (Paris 9)— Majestueux chef d’œuvre de l'architecture du XIXème siècle. Métro Opéra (3, 7, 8)
  • Le Panthéon (paris 5)— Colossal, ce mausolée évoquant la Rome antique est la dernière demeure des héros de la République Française tels que Voltaire, Victor Hugo et Marie Curie. Métro Cardinal Lemoine (10) or RER Luxembourg (B)
  • Cimetière du Père-Lachaise (Paris 20)— Les cimetières ne sont pas des lieux qui se visitent, ce sont des lieux familiaux et sans histoire. Mais pas celui-là. Errez silencieusement parmi ses allées, sentez les différentes influences, gothiques, républicaines ou modernes et voyez les tombes de tous styles d'inconnus comme de personnalités telles que Balzac, La Fontaine, Molière, Allan Kardek, Jim Morrison, Oscar Wilde, Chopin, etc. Métro Père Lachaise (2, 3)
Sacré Coeur
  • Le Sacré Coeur (Paris 18)— basilique immaculée perchée sur l'un des plus haut points de paris et dominant le célèbre quartier des artistes de Montmartre. Métro Anvers (2) ou Abbesses (12), puis prenez les escaliers Rue Foyatier (attention, c'est sportif !) our prenez le funiculaire jusqu'au sommet de la colline.
  • La Tour Montparnasse, (Métro 4, 6, 12, 13) Montparnasse - Bienvenüe. Tour haute de 209 mètres et 59 étages, il s'agit du plus haut monument de Paris. Ouverture de 9h30 à 23h30 (été), 22h30 (hiver).

Liste certainement non exhaustive !

Musées et galeries

l'Eglise du Dôme, chapelle des Invalides, tombeau de Napoléon
  • Le Louvre, (Paris 1)— l'un des plus célèbres musées du monde, doté de collections historiques et artistiques vertigineuses. Abrite notamment le fameux Mona Lisa et un nombre incalculable d'autres chefs-d'oeuvre. N'espérez pas le visiter en détails en une seule fois. Métro Palais Royal-Musée du Louvre (1, 7)
  • Musée d'Orsay, (paris 7)— Cette ancienne gare renferme une impressionnante collection d'artistes du XIXème siècle (1848-1914) et présentant de célèbres chefs-d'oeuvres de Monet, Renoir, van Gogh etc. RER Musée d'Orsay (C) ou Métro Solférino (12)
  • Musée Picasso, (Paris 3)— Contient la collection personnelle du Maître. Actuellement fermé et en rénovation jusqu'à fin 2013. Métro Saint-Paul (1) or Chemin Vert (8)
  • Musée Marmottan-Monet [27] (Paris 16)— Abrite plus de 300 toiles de Claude Monet et également des oeuvres de Berthe Morisot, Edgar Degas, Édouard Manet et Pierre-Auguste Renoir. Métro La Muette (9)
  • Musée Delacroix— installé dans la maison même du peintre Eugène Delacroix. Métro Mabillon (10) ou Saint-Germain-des-Près (4)
  • Centre Georges Pompidou, (Paris 4)— Musée d'art moderne. le bâtiment en lui-même, la Fontaine Stravinsky constituent des attractions en elles-mêmes et le parvis, où il se passe toujours quelque chose, n'est pas en reste. Métro Rambuteau (11)
  • Les Invalides, (Paris 7)— ce musée referme une impressionnante collection d'armes et d'armures depuis le Moyen-Age jusqu'à nos jours, ainsi que le tombeau de Napoléon Bonaparte. Métro Varenne (13)
  • Cluny, (5th)— Un musée médiéval de l'âge roman. Métro Cluny-La Sorbonne (10)
  • Carnavalet (Paris 3)— Musée de l'Histoire de Paris, exhibitions gratuites et permanentes. Métro Saint-Paul (1) ou Chemin Vert (8)
  • Cité des Sciences et de l’Industrie - La Villette, (Paris 19)— Adressé aux enfants, ce musée des sciences présente fréquemment des expositions éducatives. Métro Porte de la Villette (7)
La géode
  • Mémorial de la Shoah, (Paris 4)— Le mémorial de Paris consacré à l'Holocauste. entrée gratuite. Métro Pont Marie (7)

Ponts des Arts,le pont des cadenas d'amour où les amoureux accrochent un cadenas avec leurs initiales et un petit message, cette pratique s'est répandu depuis des années, ainsi vous pourrez voir plusieurs cadenas gravés d'inscriptions. Il relie le 1er au 6ème arrondissement, est souvent hanté par quelque sympathique violoniste. Tout le monde vient s'y prendre en photo !

Le jardin du Luxembourg (Paris 6)un grand et vaste jardin où l'ont retrouve des fleurs et de belles implantations ainsi que des sculptures. Le jardin accueille aussi des activités sportives comme les arts martiaux, le tennis et le Basket-ball. RER B Luxembourg.

Manger et sortir

On trouve toutes les spécialités à Paris, qu'elles soient françaises ou étrangères. De temps en temps, elles sont regroupées par quartier. Vous pourrez manger breton du côté de Montparnasse, japonais rue Monsieur Le Prince (Odéon) ou plutôt rue Sainte-Anne (Opéra), grec sur l'îlot Saint-Séverin (croisement des boulevards Saint-Germain et Saint-Michel), chinois dans le 13e, à Arts et métiers ou à Belleville...

Il vaut mieux éviter les quartiers à restaurants derrière la place Saint-Michel, que l'on peut facilement qualifier d'usines. Il en est de même pour la place du Tertre à Montmartre.

Routard

  • Le Bouillon Chartier, 7, rue du faubourg Montmartre, métro Bonne nouvelle (ligne 8 ou 9), [28]. dans une ambiance typiquement brasserie, avec serveurs en livrée qui notent la commande et font l'addition sur la nappe; une carte très variée et renouvelée chaque jour. cuisine typiquement française (steack tartare, cassoulet, cervelle, etc...). Attention, horaires particuliers (11h30-15h00, 18h00-22h00).
  • L'Auberge du pot de terre, 22 rue du Pot de fer, métro Place Monge (ligne 7), [29]. Cuisine typiquement française, choix pléthorique pour moins de 15 € ! Un rapport qualité prix épatant.
  • Tien hiang, 92 rue du Chemin vert, métro Pére Lachaise (ligne 2 ou 3), cuisine végétarienne pas chère et très bonne. Par contre, le cadre n'est pas folichon.
  • Le Relais gascon, aux Abbesses. Des salades variées qu'on a du mal à terminer, avec pommes de terre sarladaises et toutes sortes de spécialités françaises, le tout pour un prix dérisoire... Passage obligé de la Butte Montmartre !
  • Resto Tour Eiffel, Le 58 Tour Eiffel, avec cofrase Pour un dîner en plein Paris, à mi-chemin entre ciel et terre, cofrase cabarets vous propose une soirée au restaurant 58 Tour Eiffel, au cœur du plus célèbre monument de la capitale [30]

Classe moyenne

  • Baxo - lounge bar restaurant Paris 10e, tel. 01 42 02 99 71, [31].

situé à deux pas du canal saint-martin, le baxo est un lounge bar restaurant unique qui vous fera découvrir dans un cadre bobo original et comfortable de somptueux plats authentiques. Le baxo vous accueille également pour boire un verre entre amis dans une ambience trendy, intime et chaleureuse.

  • Histoire de..., 11, rue Crespin du Gast - 75011. Métro Ménilmontant ou Rue Saint-Maur. [32] : un nouveau bar-restaurant tendance dans le quartier Oberkampf/Ménilmontant. Cuisine fusion, bar à cocktails, ambiance musicale, expos permanentes. menus spéciaux tout inclus pour les groupes. informations au 01.47.00.98.65 ou sur le site internet du restaurant.
  • Le Publicis drugstore, sur les Champs-Élysées.
  • Le Depur, rue Caulaincourt, un resto où, si vous êtes chanceux, vous pourrez croiser le fameux Ramsa.
  • L'Aubergine, rue des Dames, à l'angle de la rue des Batignolles. Très bon resto qui vous accueille avec amitié, pour boire également de merveilleux cocktails !

Plein aux as

  • Le Bistrot des vignes, 1, rue Jean-Bologne, 16e. (48.856491,2.279903)
  • La Cantine, 105, rue du faubourg Saint-Honoré, 08 26 10 05 73.
  • Le Grand Vefour, 1er arrondissment. Illustre établissement donnant sur le jardin du Palais Royal
  • La Tour d'argent.
  • Les Ambassadeurs, Place de la Concorde. Restaurant de l'hotel Crillon
  • Le plaza Athénée.

Repas en groupe

  • Bistrot de la montagne, cadre médiéval, restaurant traditionnel pour groupes dans le 5ème arrondissement, entre le boulevard saint germain et le panthéon. tel.01.46.33.33.16 situé au 38, rue de la Montagne, Sainte-Geneviève. [33]
  • histoire de..., 11, rue Crespin du Gast. Métro Ménilmontant. [34] : un nouveau bar-restaurant tendance dans le quartier Oberkampf/Ménilmontant. Cuisine fusion, bar à cocktails, ambiance musicale, expos permanentes. menus spéciaux tout inclus pour les groupes. informations au 01.47.00.98.65 ou sur le site internet du restaurant.
  • la dernière séance Paris-Gobelins, restaurant traditionnel qui depuis 1993 vous propose toute une gamme de produits de haute qualité, cuisine traditionnelle familiale, dune fraîcheur irréprochable, à travers un service soigné et chaleureux à limage de l'accueil.

situé au 5, rue Abel-Hovelacque. Métro Place d'Italie ou Gobelins. Réservations au 06. 06. 50. 14. 36. Parking autocars a proximité immédiate du restaurant. [35]

Se loger

À Paris, il y a une multitude d'hôtels de toutes catégories. Les plus beaux et les plus chers sont principalement situés dans le quartier des Tuileries et de la place Vendôme. On y trouve les fameux hôtels Ritz ou encore l'hôtel Crillon qui donne directement sur la place de la Concorde. On trouve également des appartements meublés situés dans les plus beaux quartiers de la ville, qui permettent de vivre encore plus "à la parisienne".

Routard

  • St Christopher’s Paris Auberge (Paris Hostel), 68-74 Quai de la Seine, 75019, Paris, +33 140 343 440 (, fax: +33 140 343 440), [36]. checkin: 2PM; checkout: 11AM. Une toute nouvelle auberge, spécialement construite à cet effet s’est ouverte à Paris en 2008. Celle-ci est située dans le bassin de La Villette. €22.
  • Vintage Hostel, 73 rue de dunkerque, 75009 Paris (dans la même rue que la gare du nord direct de l'aéroport Charles de Gaulle et de l'eurostar), +331 40161640 (), [37]. (48.88193,2.34725)
  • le village hostel, 20 rue d'Orsel, 75018 Paris (au pied du sacre cœur), +33142642202, [38]. hostel pour routards , ambiance avec nouveau pub bazar cafe
  • Le montclair hostel, 62 rue Ramey 75018 Paris, [39].

Classe moyenne

  • Hotel Marignan (http://www.hotel-marignan.com), 13 rue du Sommerard, 75005, Paris, +33 1 43 54 63 81 (, fax: +33 1 43 25 16 69), [40]. Cet hotel familial est situé en plein coeur du quartier latin à 6 minutes à pied de Notre Dame de Paris, des Jardins du Luxembourg et de la Sorbonne. Autre avantage, wifi gratuit, petit déjeuner compris, blanchisserie et cuisine à disposition. ..
  • City Getaway 256 Rue Rousseau Vaudran, 77190 Dammarie les Lys, +33 (0)1 64 79 70 65 (), [42]. City Getaway propose à la location des appartements au coeur de Paris pour une courte durée. Triés sur le volet, tout équipés, ils sont garantis sans mauvaise surprise à un prix très abordable. Réservation sécurisée en ligne 24/7.
  • Hotel Rochester Champs Elysees (http://www.hrochester.com), 92 rue boétie, 75008 Paris, +33 (0)1 56 69 69 52 (, fax: +33 (0)1 56 69 69 01). Situé à deux pas des Champs Elysées et de la rue du Faubourg Saint Honoré, l’Hôtel Rochester Champs Elysées, hôtel 4 étoiles, est heureux de vous accueillir dans un cadre où se côtoient luxe, charme, et tradition.

Hôtel particulier

Boutique Hôtel

  • R. Kipling Hôtel 65 rue Blanche, 75009 Paris, +33(0)1 55 31 91 99. Nouvelle adresse cosy et hors du temps situé entre Montmartre et Pigalle
  • Hotel Joséphine 67 rue Blanche, 75009 Paris, +33 (0)1 55 31 90 75. Nouveau Boutique Hotel à Paris, entre Montmartre et l'Opéra Garnier
  • Secret de Paris, 2 rue de Parme, 75009, Paris, +33 1 53163333 (, fax: +33 1 53163334), [44]. un hôtel**** où chaque chambre a été construite pour ressembler à l'intérieur d'un monument parisien (Tour Eiffel, Opéra Garnier, Trocadéro, Musée d'Orsay...). (48.8813,2.3282)
  • Hotel Taylor Paris, 6 rue Taylor, 75010 Paris, +33(0)1 42 40 11 01 (), [45]. Boutique Hôtel de Charme. Parfait pour un week-end en amoureux! (48.8694,2.3591)

Rester en contact

Paris est équipé de nombreux cybercafés. À noter que la RATP a équipé les stations de RER intra-muros de bornes d'accès internet gratuites.

Le service Paris Wi-Fi, mis en place par la Ville de Paris et la Région Île de France, permet de se connecter gratuitement à Internet haut débit sans fil dans plus de 250 sites municipaux (jardins équipés, mairies, bibliothèques, musées...). Toutes les informations sur l'accès et la localisation des bornes [46].


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites