Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Martinique : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(Acheter)
Ligne 79 : Ligne 79 :
  
 
Près de la capitale, il y a de nombreux hypermarchés notamment sur la route qui mène au Lamentin ou la route qui mène vers Schœlcher. En revanche, dans le Nord et le Sud de l'île, il est plus difficile de trouver des supermarchés. Vous trouverez toutefois souvent une petite épicerie dans les villages (attention aux dates de péremption).
 
Près de la capitale, il y a de nombreux hypermarchés notamment sur la route qui mène au Lamentin ou la route qui mène vers Schœlcher. En revanche, dans le Nord et le Sud de l'île, il est plus difficile de trouver des supermarchés. Vous trouverez toutefois souvent une petite épicerie dans les villages (attention aux dates de péremption).
 
Pour trouver des fleurs tropicales http://www.fleurs-tropicales.com
 
  
 
== Boire un verre / Sortir ==
 
== Boire un verre / Sortir ==

Version du 3 juillet 2007 à 07:47

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



La Martinique est un département d'outre-mer français situé dans les Caraïbes.

Sommaire

Régions

Fichier:Martinique-map.png
Carte de la Martinique

Villes

Il y a seulement 34 villes dans l'île :

Comprendre

Le peuple martiniquais est un peuple jeune qui se construit depuis l'abolition de l'esclavage du 22 Mai 1848. Du à un fort passé colonial et une histoire difficile liée à l'esclavage, certains sujets peuvent blesser. En revanche, les martiniquais aiment parler de leur culture, de leur île et partager leurs richesses. Ils apprécient que l'on s'intéresse à l'âme de leur île et pas seulement à leurs plages.

Arriver

Le moyen principal d'arrrivée se fait par avion à l'aéroport de Fort de France qui se situe sur la commune du Lamentin, à une dizaine de kilomètres de la capitale.

Si vous venez des îles proches (Dominique, Guadeloupe ou Sainte-Lucie) vous pouvez venir par l'express des ïles qui fait la navette quotidiennement.

Circuler

Il y a peu de transport en commun en Martinique : quelques lignes de bus à Fort de France et sa périphérie, navette par bateau entre la commune des Trois Ilets et Fort-de-France, sinon, il faut utiliser les "taxis communaux", dits "taxico" mais, ce n'est pas très pratique pour visiter la région. Ils partent des communes et vont vers Fort de France.

Le plus simple est de louer une voiture, mais attention aux heures de pointes. Tous les grands groupes de location de voitures sont présents sur l'île : Hertz, Budget, Europcar... Un conseil, si vous louez la voiture avec les loueurs locaux, le tarif est un peu meilleur avec les agences telles que Goodly, Locarent, Sea Sun Location de Voiture ou encore Major Auto. Les distances à parcourir étant courtes, le budget carburant n'est pas très élevé. La plupart des axes routiers passent par le centre ville de chaque commune (comme c'était encore le cas dans la France métropolitaine des années 70), ce qui permet de ne rien rater des panoramas, mais qui entraîne de nombreux ralentissements sur chaque bourg. (parmi les communes ayant des déviations : Sainte-Luce,...).

Partir

Parler

Beaucoup de Martiniquais parlent créole entre eux, mais ils parlent aussi tous français et vous n'aurez aucun problème de communication.

Acheter

Vous trouverez, notamment au marché de Fort-de-France de nombreux fruits régionaux. chaque commune possède sa halle de marché, il est préférable d'y aller le matin. Pour les souvenirs, le village de la poterie, entre trois îlets et Rivière Salée propose toute sorte d'objet d'art et artisanaux.

Il y a peu de restaurants gastronomiques, au sens strict. En revanche, il est facile de trouver des petits bars ou restaurants qui servent des plats traditionnels ou français. Quelques bonnes adresses :

  • Le Pignon sur Mer - L'anse à L'ane.
  • Le Dostalino - Le François.
  • Le Jardin - Tartane (trinité)
  • Ti-Toque - Le Marin
  • Le Mélodie - Le Prêcheur

Près de la capitale, il y a de nombreux hypermarchés notamment sur la route qui mène au Lamentin ou la route qui mène vers Schœlcher. En revanche, dans le Nord et le Sud de l'île, il est plus difficile de trouver des supermarchés. Vous trouverez toutefois souvent une petite épicerie dans les villages (attention aux dates de péremption).

Boire un verre / Sortir

Le rhum est la boisson reine, avec la lorraine (bière locale). Il existe encore de nombreuses distilleries visitables :

  • Trois Rivières
  • Clément
  • Saint-James
  • La mauny
  • JM
  • Neisson
  • Depaz
  • Dillon


  • Green-Impérial. Au bourg des Trois-Ilets. Une ambiance et un accueil d'excellente qualité, le responsable est un barman ayant reçu de nombreux prix. Ses cocktails alcoolisés sont simplement à déguster.
  • Kachiman. Place des Trois-Ilets. Les jus de fruits rares et frais. Une navette maritime depuis Fort-de-France vous déposera au bourg des trois ilets. Un accueil chaleureux.
  • Le Mango Bay Marina du Marin, happy hours sur la lorraine le vendredi soir

Apprendre

Sécurité

Sur la route, un peu de laxisme de la part des conducteurs. Des radars fixes et mobiles, mais surtout la densité de la circulation, calment les ardeurs. Malgré des campagnes d'affichages régulières, vitesse et consommation d'alcool ou de stupéfiants restent néanmoins sources de graves accidents de la route.

Santé

Hygiène et santé de niveaux européens, donc pas de tourista à craindre.

Respecter

Les martiniquais sont accueillants mais sont soucieux d'être considérés. Après près de 200 ans d'esclavage, ils ne supportent pas d'être pris de haut par des "zoreils" (sobriquet désignant les métropolitains dont les oreilles rougissent rapidement sous le soleil de Martinique).

Dire bonjour le matin et bonsoir dès midi. Quand on rentre dans un endroit public (salle d'attente, bars) il est d'usage de saluer l'assemblée. De même il est impératif de répondre à leurs bonjours.

Hormis pour les spectacles, demander l'autorisation avant de prendre quelqu'un en photo, même lorsqu'il est habillé en costume traditionnel à l'intention des touristes. (altercation entendue sur le marché couvert de Fort de France en 2001, entre une marchande et un touriste : "tu demandes avant de me prendre en photo ! Je ne suis pas un animal !").

Si les martiniquais semblent un peu susceptibles au premier abords, saluer, remercier et surtout sourire, permet de dénouer les tensions.

Rester en contact

Des cartes téléphoniques prépayées sont en vente dans de nombreux endroits (stations service, poste, bureaux de tabac..) et vous permettent d'appeler la métropole à des tarifs vraiment avantageux.


Les martiniquais ont un goût immodéré pour les gros mots en créole. Ils semblent y prendre un plaisir particulier.

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites