Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Madère : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(Restaurants)
(Restaurants)
Ligne 21 : Ligne 21 :
  
 
Toute la gamme de restaurants se trouve représentée. Notre sélection :
 
Toute la gamme de restaurants se trouve représentée. Notre sélection :
*Jango (rua da Santa Maria, 164-166). Dans la vieille ville. Il est conseillé de s'y présenter le midi car petit établissement est plein en soirée.
+
*Jango (rua da Santa Maria, 164-166). Dans la vieille ville. Il est conseillé de s'y présenter le midi car ce petit établissement est plein en soirée.
 
*Jardins do Infante (avenida do Infante, 56). Un très beau cadre pour des préparations très fines.
 
*Jardins do Infante (avenida do Infante, 56). Un très beau cadre pour des préparations très fines.
 
*Casa Madeirense (Estrada Monumental, 153). Cuisine locale de qualité.
 
*Casa Madeirense (Estrada Monumental, 153). Cuisine locale de qualité.

Version du 17 juillet 2008 à 11:50

En portugais : Madeira. Madère est l'île principale de l'archipel madérien au large de l'Afrique. Madère est portugais.

Si vous aimez les îles, appréciez le contact avec la population portugaise, sa langue, sa cuisine... et si vous fuyez le tourisme de masse, Madère vous tend les bras. Une île qui vous charme à toute saison même si le Carnaval, la fête des fleurs (fin avril), la fête du vin (mi-septembre) ou les fêtes carillonnées (vendredi Saint, Pâques,...) sont des grands moments dans la vie de Madeira.

Cette petite île (57 km de long sur 26 km de large) n'est qu'à environ 4 heures d'avion de Bruxelles ou de Paris... sauf si vous utilisez un transport régulier de la TAP et faites escale à Lisbonne. Le touriste se pose sur l'aéroport de Santa Catarina. De là, il peut gagner la capitale Funchal.

Sommaire

Funchal

Une capitale certes mais, avec seulement 100.000 habitants (plus du tiers de la population de l'île), elle reste à taille humaine. Même si, depuis une dizaine d'année, la circulation automobile s'y est compliquée (mais le réseau de bus est excellent). Même si la ville installée sur ces pentes qui débouchent sur la baie ne peut être parcourue aisément à pied, certaines curiosités se nichant sur les hauteurs. Ainsi faudra-t-il faire appel aux lignes de bus ou aux taxis (bon marché) pour gagner le Jardim Botanico, le Jardin des Orchidées (Jardim Orquidea) ou le Monte Palace Tropical Garden. On peut également emprunter le téléphérique pour se rendre à Monte, au nord de Funchal, et embarquer dans les carrinhos de cesto, des luges d'osier qui dévalent les rues vers la capitale, pilotées par des hommes en canotier.

Comme toute capitale, Funchal peut revendiquer un certain nombre d'édifices religieux (la cathédrale ou Sé, le couvent de Santa Clara et ses azulejos) à visiter ainsi que des musées ici consacrés à l'art sacré, l'art contemporain, l'ethnographie, la broderie, l'électricité, la photographie, Christophe Colomb, la baleine ou le Madère.

La table madérienne

Funchal est d'abord un port de pêche et les curieux ne manqueront pas de visiter le marché des travailleurs (Mercado dos Lavadores), un marché semi-couvert où abondent fruits et légumes mais où se vendent aussi le thon, l'espadon (espadarte) et surtout les espadas, ces "poissons-épées" des profondeurs qui font le bonheur des tables madériennes. Les amateurs de viande, eux, s'intéresseront aux espetadas, ces brochettes de boeuf mariné et cuites sur des branches de laurier. Pour le dessert, les magasins proposent les bolo de caco, pain à base de farine et de patate douce.

On préfèrera le vin continental au vin local, sauf bien sûr en ce qui concerne les différentes déclinaisons du Madère servi en apéritif ou digestif : Malmsey (doux), Bual (médium-doux), Verdelho (médium-sec), Sercial (sec). A tester : le poncha, cocktail d'eau de vie de canne à sucre, de jus de citron et de miel et le "brisa maracuja", une limonade de fruit de la passion ou la bière locale (Coral). Un excellent repas peut également s'achever sur une aguardiente locale. A moins de préférer une liqueur de banane.

Restaurants

Toute la gamme de restaurants se trouve représentée. Notre sélection :

  • Jango (rua da Santa Maria, 164-166). Dans la vieille ville. Il est conseillé de s'y présenter le midi car ce petit établissement est plein en soirée.
  • Jardins do Infante (avenida do Infante, 56). Un très beau cadre pour des préparations très fines.
  • Casa Madeirense (Estrada Monumental, 153). Cuisine locale de qualité.
  • Caravela (avenida Mar e Comunidades Madeirenses, 15). Pour son espetada et sa vue panoramique sur le port de Funchal.
  • Quinta da Palmeira (avenida do Infante, 5). Très bonne cuisine proposée dans une résidence construite en 1763.
  • Tokos (Estrada Monumental, 169 ). Spécialités de poissons. L'espadon à la banane est particulièrement recommandé. Il faut réserver.

Hôtels

Cette île qui reste très fréquentée par les Britanniques revendique un tourisme de qualité. Le parc hôtelier a d'ailleurs été limité. L'île propose des hôtels de prestige comme le très distingué Reid's Palace, The Cliff Bay ou encore le Savoy. Très appréciée également, la Quinta da Bela Vista sur les hauteurs de la ville. A l'ouest de Funchal sont implantés de très nombreux hôtels face à l'océan.

Excursions

L'île ne peut se limiter à sa capitale et il faut saisir les nombreuses propositions d'excursion (en car, en 4 X 4) ou louer un taxi pour la journée ou une voiture. Les uns s'aventureront sur une partie des deux mille kilomètres de sentiers qui longent les levadas, ces canaux qui irriguent l'île. D'autres décideront de visiter les ports de Machico ou de Camara de Lobos, Camacha célèbre pour son travail de l'osier, Santana et ses maisons triangulaires, Porto Moniz et ses piscines naturelles... Ou encore préfèreront traverser l'étrange plateau de Paul da Serra à 1400 m d'altitude ou jouir de la vue qui s'offre à partir du Pico do Arieiro (1810 m), 2e sommet de l'île. Malgré l'exiguïté de l'île, les paysages sont fort variés : si l'île mérite son nom d'île des fleurs (son emblème est d'ailleurs la strelitzia ou oiseau de paradis), certains paysages se montrent plus rudes.

On vous proposera encore des excursions en hélicoptère ou sur une réplique de la Santa Maria de Christophe Colomb.

Quant aux amateurs de golf, ils pratiqueront les parcours de Palheiro Ferreiro (18 trous) et celui de Santo da Serra (27 trous) avec une vue imprenable sur la baie de Machico et Sao Laurenço.

Les balades à Funchal et la traversée de l'île sont également prétextes à l'achat de souvenirs tels que broderies, vannerie, liqueurs de fruits, pulls en laine ou coton ainsi que de fleurs, bulbes et plants qui peuvent être conditionnés pour le voyage de retour.

Infos utiles

Offices du tourisme Office du Tourisme du Portugal en Belgique Rue Joseph II, 5/3 - 1000 Bruxelles Tél. +32-2-230 52 50 - fax : +32-2-231 04 47

Office du Tourisme de Madère Avenida Arriaga, 18 - 9000 Funchal Tél. +351-291-229 057 - fax : +351-291-232 151 Formalités : carte d'identité valide ou passeport pour les citoyens belges.

Argent

Devise : euro. Les cartes bancaires sont généralement acceptées et les distributeurs automatiques de billets (Multibanco) sont nombreux.

A lire

  • "Guide Visa Hachette Portugal et Madère"
  • "Paysages de Madère, excursions, randonnées et pique-niques", guide de la nature Sunflower.

Sites web

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites