Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Lituanie : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(Autres destinations)
(En train)
Ligne 71 : Ligne 71 :
 
Depuis la France en tout cas, il n'est pas avantageux de prendre le train sur tout le trajet. On traverse l'Allemagne et la Pologne de part en part.
 
Depuis la France en tout cas, il n'est pas avantageux de prendre le train sur tout le trajet. On traverse l'Allemagne et la Pologne de part en part.
 
Préférez l'ICE (TGV allemand), sous peine de devoir changer de train toutes les heures, en plus de la vitesse réduite. Par contre, sachez que l'ICE n'acceptent pas les vélos non-démontés.
 
Préférez l'ICE (TGV allemand), sous peine de devoir changer de train toutes les heures, en plus de la vitesse réduite. Par contre, sachez que l'ICE n'acceptent pas les vélos non-démontés.
De plus le passage de la frontière Allemagne-Pologne, s'il n'est pas fait en ICE, oblige à prendre un train de nuit, et de s'arranger avec le contrôleur.
+
De plus le passage de la frontière Allemagne-Pologne, s'il n'est pas fait en ICE, oblige à prendre un train de nuit et de s'arranger avec le contrôleur.
 
En Pologne, il n'y a pas de train à grande vitesse.
 
En Pologne, il n'y a pas de train à grande vitesse.
  
Le train de nuit quotidien Jan Kiepura relie Bruxelles et Varsovie. Il est très confortable. Un autre train international de nuit PKP INTERCITY circule depuis Varsovie vers Vilnius les lundis, mercredis et vendredis.
+
Le train de nuit quotidien "Jan Kiepura" relie Bruxelles et Varsovie. Il est très confortable. Un autre train international de nuit PKP (trains polonais) INTERCITY circule entre Varsovie et Vilnius les lundis, mercredis et vendredis.
  
 
=== En voiture ===
 
=== En voiture ===

Version du 16 juillet 2011 à 18:53

Drapeau
Lh-flag.png
Quelques infos
CapitaleVilnius
RégimeDémocratie parlementaire
MonnaieLitas (LTL)
Superficietotal: 65 200 km²
Population3 601 138 (juillet 2002 est.)
LangueLituanien (officiel), polonais, russe
ReligionCatholiques romains, protestants (principalement luthériens), orthodoxes russes, musulmans, juifs (dont caraïtes)

La Lituanie est un pays balte sur la mer Baltique.

Sommaire

Régions

La lituanie compte 4 grandes régions. - zemaitija , - aukstaitija, - dzukija, - suvalkija,

Villes

Lh-map.png
Carte de Lituanie
  • Vilnius, la capitale, offre une vieille ville médiévale rénovée et trés agréable surtout en été quand les terrasses fleurissent. La ville, quoique marquée par l'architecture soviétique, est une étape agréable entre la Pologne et la Russie.
  • Kaunas, rivale de Vilnius depuis toujours
  • Šiauliai, et sa colline de croix
  • Klaipėda, station balnéaire et le grand port de Lituanie
  • Druskininkai, (au sud, près de la frontière avec la Biélorussie)la station thermale lituanienne aux multiples sources d'eau chaude salées et non salées, et son magnifique musée en plein air d'anciennes statues soviétiques "Grūtos Parkas"(http://www.grutoparkas.lt)
  • Nida, (à l'extrème sud-ouest de la lituanie, sur la petite bande de terre en face de Klaipėda), et ses dunes de sable à perte de vue (site protégé)et sa réserve naturelle

Autres destinations

Trakai (http://www.trakai.lt) est une ville qui vaut le détour. Située à mi-chemin entre Vilnius et Kaunas, elle est entourée d'une soixantaine de lacs et de forêts de conifères. Elle a la particularité d'abriter une communauté juive caraïte, peuple venu au Moyen-Âge de Turquie. Vous pourrez y admirer ses maisons de pêcheurs au bord du lac, son château médieval, et déguster les spécialités locales. La ville est trés facilement accessible en train au départ de Vilnius (trajet d'une 30aine de minutes) et offre une détente appréciable aux habitants de Vilnius.

Šventoji , petite ville du Nord-ouest de la Lituanie, sur la mer Baltique, elle est la station balnéaire connue pour ses belles plages, son grand ponton sur la Baltique et ses nombreuses animations, l'été (émissions de TV, fêtes, festivals...), très prisée des Lituaniens.

Comprendre

Bien qu'elle fut jadis un puissant royaume, s'étendant alors jusqu'à la Mer Noire, on ne peut pas évoquer la Lituanie sans parler de ses occupations. Au fil des siècles, ce pays a été balloté entre les mains des Allemands, des Polonais, et des Russes. Indépendante entre les deux guerres mondiales, la Lituanie a été annexée par l'URSS en 1940. Le 11 mars 1990, la Lituanie devint la première des républiques soviétiques à déclarer son indépendance, mais cette proclamation ne fut reconnu partout qu'en septembre 1991 (après le coup d'état manqué à Moscou). Les dernières troupes russes partirent en 1993. Cependant, beaucoup de russes habitent encore en lituanie, ce qui pose toujours des problèmes d'intégration.

Ce perpétuel changement d'occupation fait que les habitants n'ont eu que peu d'opportunités de développer une architecture spécifique. Le peu d'architecture lituanienne était visible dans les chateaux du moyen-age (ex: celui d'Ukmerge...), fait de bois (le sol lituanien ne contient pas de pierre à part "Puntukas" et "Puntukas brolis" (le frère de Putunkas), qui sont les deux seuls gros cailloux de Lituanie). Malheureusement il ne reste, aujourd'hui, de ces chateaux que la butte de terre où ils étaient installés. Les édifices sont donc d'influence allemande, polonaise ou russe. Aujourd'hui, ils sont fiers de leur indépendance durement acquise, et désirent se démarquer culturellement.

Les Pays Baltes sont entrés dans l'Union européenne, parmi 10 pays de l'Europe de l'est, le 1er mai 2004.

Arriver

En Autocar

La compagnie française Eurolines dessert la Lituanie : (http://www.eurolines.fr) Elle propose des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas souvent moins cher que les compagnies aériennes.

La compagnie Ecolines propose aussi des trajets en partance de Paris pour vilnius et dessert plusieurs ville de la lituanie : (http://www.ecolines.net). Les tarif sont assez compétitifs aussi

En avion

Air Baltic propose des vols Paris - Vilnius. Si vous emportez un vélo, une taxe de 75€ vous sera demandée, même si vous le démontez. Il y a une compagnie low Cost qui décolle et atterit à Kaunas: Ryanair (http://www.ryanair.com/site/FR/) (Wizzair a cloturé ses vols à destination de la Lituanie en Sept. 2006) Depuis la France, une escale est nécessaire, par exemple à Stockholm

En bateau

Depuis Kiel, Lübeck ou Sassnitz, en Allemagne, avec les companies Lisco (http://www.lisco.lt/?en=start), avec arivée à Klaipeda. Utile pour éviter la Pologne où les routes sont peu sures et souvent en mauvais état.

En train

Depuis la France en tout cas, il n'est pas avantageux de prendre le train sur tout le trajet. On traverse l'Allemagne et la Pologne de part en part. Préférez l'ICE (TGV allemand), sous peine de devoir changer de train toutes les heures, en plus de la vitesse réduite. Par contre, sachez que l'ICE n'acceptent pas les vélos non-démontés. De plus le passage de la frontière Allemagne-Pologne, s'il n'est pas fait en ICE, oblige à prendre un train de nuit et de s'arranger avec le contrôleur. En Pologne, il n'y a pas de train à grande vitesse.

Le train de nuit quotidien "Jan Kiepura" relie Bruxelles et Varsovie. Il est très confortable. Un autre train international de nuit PKP (trains polonais) INTERCITY circule entre Varsovie et Vilnius les lundis, mercredis et vendredis.

En voiture

Depuis la France, la Suisse, l'Allemagne. On peut soit passer par Berlin, puis Varsovie en Pologne ( attention section à péages entre Berlin et Varsovie) ou passer par Nuremberg (All.), par Prague (rép. Tchèque)(à l'entrée en Rep. Tchèque, il faut acheter ( en bureau de tabac, poste de police...)une vignette comme en Suisse(sauf qu'elle est beaucoup moins chère) mais possibilité de prendre au jour , à la semaine au mois ou à l'année, sinon amende à la sortie du territoire) , puis Hradec Kralove (rép. Tchèque) puis Wroclaw (Pol.) et Varsovie (Pol.). Après de Varsovie (Pol.) à la Lituanie, on passe par Bialystok (Pol.)et Augustow (Pol.)et puis on arrive soit à Alytus (LT) soit à Marijampole (LT).

Circuler

En avion

En train

Comme dans les autres pays baltes, le réseau ferroviaire est peu utilisé. Il est pratiquement réservé au fret. Attention donc aux cartes. Les lignes représentées sont parfois inutilisables pour les passagers. Prudence de même aux frontières, que les trains ne traversent pas. Souvent, un ou deux trains seulement circulent par jour, et à des heures peu praticables, bien que souvent peu cher.

Les habitants leur préfèrent le bus, très développé.

En voiture

Le réseau routier principal est en bon état (similaire à la France), les routes secondaires beaucoups moins. Les autoroutes sont gratuites, par contre, il peut être un peu déroutant de circuler la-bas (par rapport à en France, par exemple), car les piétons ont le droit de traverser l'autoroute (passage piéton, à proximité des arrêts d'autobus)et possibilité de faire demi-tour sur autoroute (voie de décélération à gauche). En cas d'accident, ne surtout pas bouger le véhicule, seule la Police est habilitée à faire un constat (les constats à l'amiable sont prohibés)

En autobus

Il existe un réseau de bus avec plusieurs compagnies, qui permettent de traverser le pays de part en part.

En vélo

La lituanie a un réseau routier en très bon état près des grandes villes ou des grands axes mais en état moyen près des frontières et dans les endroits reculés. Il est en constante amélioration, grâce à des travaux de rénovation, subventionné par l'UE. Le réseau est divisé en trois :

  • les axes principaux. Ils relient toutes les grandes villes, mais sont dépourvus de piste cyclable. Se rapprochant de nos nationales voire certaines autoroutes ( 2*2 comme en Bretagne...), ils sont tous goudronnés et souvent (au vue de la taille du pays) en 2*2, (de Vilnius à Klaipeda ( 300km environ ) et de Vilnius à Panevėžys ( environ 150km ).
  • les routes secondaires sont très souvent goudronnées mais très étroites (passage à d'une seule voiture et donc bas coté en sable ou gravier, des fois avec des trous, attention!). Quand elles ne le sont pas, elles sont en gravier, ou pire, parfois en sable. Il est très pénible de les emprunter.
  • les routes plus petites sont toujours en sable. Néanmoins, elles sont parfois nécessaires pour rentrer dans certains parcs naturels.

Etudiez donc la carte attentivement, et attention aux cartes occidentales, notamment IGN, qui n'ont pas toujours les informations de revêtement. Pire, elles comportent parfois des 'ponts fantômes' !

Autres conseils :

  • côté pneu, l'emploi de pneus semi-slicks (ou ville) est un compromis. Mais préférez des pneus plus rugueux si vous comptez vous aventurer sur les pistes secondaires.
  • attention aux pièces de rechanges. En effet peu de villes sont pourvues de magasins de vélos. Il faut parfois faire une cinquantaine de kilomètres.

Parler

La langue lituanienne ( le lituanien ) est une langue balte à alphabet latin agrementée de quelques signes diacritiques. C'est la langue officielle mais beaucoup de gens en Lituanie parlent le russe et le comprennent, à cause de l'occupation soviétique. De même que l'anglais est très souvent parlé dans les endroits touristiques et dans la capitale. Ainsi vous pouvez vous débrouiller si vous connaissez un peu l'anglais. Des universités comme celle de Kaunas (http://internet.ktu.lt/en/), proposent des formations dont tous les cours sont dispensés en français, anglais ou allemand. De plus, la culture et la langue française sont assez présente dans la capitale (http://www.centrefrancais.lt/index.php/pageid/748).

Acheter

L'Euro n'est pas encore la-bas ( 2011 ? ), mais certains commerçants acceptent quand même les euros (assez rare). Sinon la monnaie nationale, le Litas vaut 0,3 euros environ soit 1 euro = environ 3,45 LTL

Manger

La cuisine lituanienne se distingue par ses plats aux côtés véritablement campagnards à base de porcs, de farine, de pommes de terre ou de chou.

Le plat national est le cepelinai, en forme de zeppelin. C'est une boule de pommes de terre rappée qui tient da forme grâce à l'amidon, fourrée à la viande ou au fromage. Il se mange seul, souvent arrosé de crème fraîche et de lardons.

Le "šaltibarščiai", la traditionnelle soupe froide à la Betterave, raffraichissante l'été. Les "Blinai" , sorte de " crêpe épaisse" à base de pomme de terre revenue à la poêle, servie avec de la crème fraîche et des lardons (ou du lard) grillés.

Tout ceci se boit naturellement avec de la "degtinė" (vodka), parfois aromatisée ou de la bière lituanienne.


Les Pays Baltes possèdent de nombreuses brasseries, aux différents types de bières douces, fortes, blondes, blanches, rousses.....

Boire / Sortir

Les rayons "boissons" des magasins sont assez développés et proposent beaucoup de choix. En Lituanie, les deux grandes catégories de boissons sont la bière (alus en lituanien) et la vodka (degtine en lituanien).

Quasiment chaque grande ville a sa propre brasserie (souvent, mais pas à chaque fois)(bières Vilkmergė pour la ville d'Ukmergė, bières Utenos pour la ville d'Utena...) et proprose différents types de bières (blonde, original, ekstra, blanche, douce, forte, aromatisée....)

Coté vodka (même si ce n'est souvent écrit sur la bouteille), on trouve des vodkas de différents pays (vodka russe, vodka lituanienne, vodka polonaise...) qui ont chacune leur particularité gustative. Certaines sont aromatisées (fruits des bois, herbes, groseilles....).

On trouve aussi les alcools de différentes plantes ou fruits (environ 40° comme la vodka), qui, là-bas portent le nom générique de degtinė.

A goûter :

Vodka: degtinė Gera (nature), Lithuanian degtinė (nature)

Bière: Švyturys Ekstra, Švyturys Baltas , Utenos (toutes), Vilkmergė original

La "Gira", sorte de bière pas encore "faite" qui a un léger gout de caramel (sans alcool, ou 1, 2°).

Se loger

Les logements sont bon marché. On peut trouver une chambre confortable à Vilnius pour 8€?, avec un standing respectable.

  • Hôtels à prix discounts en Lituanie ; jusqu’à 50 % d’économie sur les tarifs officiels " Hôtels à prix discounts


Le camping sauvage est autorisé dans les Pays Baltes. Cependant, il est préférable de demander l'autorisation à un fermier de planter sa tente dans son champ. N'ayez pas peur des habitants : bien que peu démonstratifs au premier abord (une constante dans les pays de la nouvelle Europe), il se révèlent être des hôtes très courtois.

Apprendre

Travailler

Sécurité

Il y a très peu de risques d'agression physique dans le pays (évitez simplement de laisser trainer vos affaires, de parler aux gens rôdant près des gares et stations de bus).

Respecter

Communiquer

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites