Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Le Caire : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
m (Modifications de 67.68.88.153 (Discussion) annulées; retour à l'ancienne version de Rein N.)
(Comprendre)
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
La ville ne cesse de s'étendre, d'abord bâtie sur la rive Est du Nil aujourd'hui elle a allégrement traversé le fleuve vers l'Ouest pour venir buter contre le désert en englobant le quartier de Gizeh à une dizaine de kilomètres du centre ville, elle s'appuie également à l'Est sur des collines désertiques qui elles-mêmes commencent à se construire. Comme beaucoup de villes son développement est plutôt anarchique, aussi depuis quelques années l'Etat s'emploie à créer des villes nouvelles, principalement dans le désert au Nord-Est.
 
La ville ne cesse de s'étendre, d'abord bâtie sur la rive Est du Nil aujourd'hui elle a allégrement traversé le fleuve vers l'Ouest pour venir buter contre le désert en englobant le quartier de Gizeh à une dizaine de kilomètres du centre ville, elle s'appuie également à l'Est sur des collines désertiques qui elles-mêmes commencent à se construire. Comme beaucoup de villes son développement est plutôt anarchique, aussi depuis quelques années l'Etat s'emploie à créer des villes nouvelles, principalement dans le désert au Nord-Est.
  
Le Caire est composée de nombreaux quartiers aussi différents les uns que les autres, Le Caire islamique, ses ruelles et inombrables minarets, le vieux quartier Copte, le plus ancien quartier du Caire, Le Caire moderne, actuel centre-ville à l'urbanisme européen, Héliopolis, ville nouvelle de début du XXe siècle, Agouza et Zamalek sur une île et sur la rive Ouest du Nil, quartiers branchés par excellence. Bref Le Caire est un immense patchwork d'ambiances et d'urbanismes.
+
Le Caire est composée de nombreaux quartiers aussi différents les uns que les autres, Le Caire islamique, ses ruelles et inombrables minarets, le vieux quartier Copte, le plus ancien quartier du Caire, Le Caire moderne, actuel centre-ville à l'urbanisme européen, Héliopolis, ville nouvelle de début du XXe siècle, Agouza et Zamalek sur une île et sur la rive Ouest du Nil, quartiers branchés par excellence. Bref Le Caire est un immense patchwork d'ambiances et d'urbanismes.chui trop coolllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll
  
 
==Arriver==
 
==Arriver==

Version du 20 février 2010 à 21:13

Le Caire est une ville d'Égypte.

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Sommaire

Comprendre

Le Caire, capitale de l'Egypte mais aussi capitale intellectuelle et culturelle du monde arabe est bâtie au bord du Nil à la pointe sud du delta. Cette mégalopole compte dit-on 15 millions d'habitants le matin et 18 millions le soir en raison de l'affluence quotidienne de travailleurs et marchands venant du delta et de la vallée du Nil.

Le Caire n'est pas une cité de l'antiquité, les premières traces d'occupation datent de l'époque romaine puis devint une riche cité du monde musulman par la création de la ville de Fustat au VIIe siècle. Plus tard en 929 les Fatimides fondèrent la ville de Al-Qahira - du mot arabe Al-Qahir, la planète mars - nommée Le Caire en français.

La ville ne cesse de s'étendre, d'abord bâtie sur la rive Est du Nil aujourd'hui elle a allégrement traversé le fleuve vers l'Ouest pour venir buter contre le désert en englobant le quartier de Gizeh à une dizaine de kilomètres du centre ville, elle s'appuie également à l'Est sur des collines désertiques qui elles-mêmes commencent à se construire. Comme beaucoup de villes son développement est plutôt anarchique, aussi depuis quelques années l'Etat s'emploie à créer des villes nouvelles, principalement dans le désert au Nord-Est.

Le Caire est composée de nombreaux quartiers aussi différents les uns que les autres, Le Caire islamique, ses ruelles et inombrables minarets, le vieux quartier Copte, le plus ancien quartier du Caire, Le Caire moderne, actuel centre-ville à l'urbanisme européen, Héliopolis, ville nouvelle de début du XXe siècle, Agouza et Zamalek sur une île et sur la rive Ouest du Nil, quartiers branchés par excellence. Bref Le Caire est un immense patchwork d'ambiances et d'urbanismes.chui trop coolllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllllll

Arriver

Par avion

Il y a un très grand aéroport au Caire...

Par train

En voiture

Par bus

Par bateau

Circuler

L'un des meilleurs moyens de visiter le Caire est d'utiliser le taxi qui n'est pas très cher. Privilégiez les taxis noirs et blancs qui sont les taxis officiels, ils sont très nombreux, leur état général est loin d'être aux normes européennes et la conduite est "à risque" mais on arrive à bon port. Evitez de prendre les taxis garés à proximité des sites touristiques (ancien Caire par exemple), ils attendent les touristes et incluent ce temps d'attente dans leur prix, marchez quelques mêtres et hélez un taxi roulant dans la rue, vous bénéficierez d'un bien meilleur prix. Le prix de la course se négocie avant de monter dans le taxi et est en fonction de la destination. Le prix d'une course en ville varie entre 5 et 10 livres ( référence avril 2006). Vous pouvez monter à plusieurs dans un taxi, (nous avons voyagé à 5 à chaque déplacement).

Nous avons rencontré deux problèmes, être amené à d'autres destination que celle où nous voulions aller, le souci principal du chauffeur de taxi est de prendre en charge sa clientèle, il se débrouille ensuite pour comprendre la destination. Attention, un chauffeur était illettré et malgré une adresse rédigée en arabe, il a été long d'arriver à bon port.

A voir ici

Le Caire moderne

Le centre ville moderne est bâti principalement d'immeubles «à l'européenne» du XXe siècle. L'animation y est très vive et la circulation absolument cahotique, c'est un véritable spectacle de se poster sur Midan Tahrir et de contempler la circulation tel un magma en perpetuel mouvement dans un bruit continu de klaxons !

En flânant dans ce quartier on trouve énormément de restaurants pour toutes les bourses ainsi qu'un grand nombre de cafés où l'on fume traditionnellement la chicha. Ne pas hésiter a y entrer pour boire un café ou fumer une chicha, c'est probablement dans ces cafés que l'on va pouvoir sentir une part de l'âme du Caire.

En étant un peut curieux on peut y voir, passé un porche, ici ou là quelques joyaux architecturaux du début du siècle, malheureusement souvent en mauvais état.

Le plateau de Gizeh

Le musée des antiquités

En plein centre-ville - avant d'être transféré en 2009 sur le plateau de Gizeh - le musée regroupe plus de 120'000 objets retraçant la plupart des périodes de l'ancienne Egypte.

La muséographie moderne est quasiment inexistante, les salles font immédiatement penser au musée d'ethnographie d'un album de Tintin et pour cause, la plupart de celles-ci n'ont pas changé depuis la création du musée en 1902. De vieilles vitrines en bois et verre sans éclairage direct, un étiquettage sommaire, souvent absent, parfois en arabe et parfois en anglais vous transportent un siècle en arrière avant même de vous accompagner dans l'antiquité !

L'ensemble est si vaste qu'il est pratiquement impossible de tout voir en une visite. Voici un petit condensé forcément subjectif des choses à ne pas manquer :

  • Les salles consacrées à Toutankhamon (1er étage). Ce pharaon n'a pas laissé de grandes traces dans l'histoire, en revanche c'est le seul pharaon dont on ait retrouvé à ce jour le tombeau inviolé ce qui en fait une collection unique. La série de sarcophages en gigogne, le mobilier et la statuaire retrouvés dans les pièces du tombeau et bien sûr le masque funéraire forment un trésor unique.
  • La salle des momies royales (1er étage salle 56). 11 momies de pharaons et reines de la XVIIe à la XXIe dynastie y sont exposées dans une salle moderne mais payante en surplus de l'entrée du musée. Entre autres on peut y voir la très expréssive momie de Seqenre, celles de Séti 1er, de Thoutmosis II et Thoutmosis IV, de Ramses III et celles du célébrissime Ramses II.
  • La salle consacrée à Akhénaton (rez-de-chaussée salle 3). Le pharaon hérétique tel qu'il est surnommé car il instaura le culte unique du dieu du soleil Aton au détriment des autres dieux. A sa mort le clergé s'empressa de restaurer les cultes traditionnels et s'employa à détruire les cartouches et représentations de Akhénaton. Il en subsite néanmoins de superbes statues du pharaon et de son épouse Néfertiti ainsi que de leurs filles dans un style qui tranche radicalement avec la statuaire d'antan.
  • Les salles des animaux momifiés (1er étage salles 53 et 54). On y trouve tout un ensemble d'animaux momifiés, chats chiens, oiseaux (dont certains avec un masque de divinité !) ainsi qu'un immense crocodile du Nil.

Heliopolis

Première «Ville nouvelle», Heliopolis a été édifiée au début du XXe siècle a une dizaine de kilomètres du centre du Caire. Aujourd'hui l'urbanisation l'a rattrapée et elle est englobée dans l'agglomération Cairote. La ville a été voulue comme une oasis dans le désert, calme et verdoyante. L'architecture y est souvent majestueuse, faite de petits palais de tous les styles, arabe, khmer, moderne.

Le vieux quartier copte

Le bazar Khan Al-Khalili

Le cimetière Nord

A voir pas loin

Acheter

Manger

Location de voiture

On peut trouver à louer une voiture dans les grandes villes, dans les agences de location mondialement connues. il est nécessaire d'avoir un permis de conduire international. Attention, il faut négocier sur le modèle et l'état de la voiture que l'agence met à disposition. Les standards des véhicules de location sont très différents de l'Europe. Les prix de location sont sensiblement plus chers qu'en Europe, mais on se ratrappe sur l'essence qui est très bon marché - 1 EGP - le litre.

La conduite automobile

La vigilance s'impose lorsqu'il s'agit de conduire un véhicule en Egypte : dans les villes il est recommandé de faire très attention aux petis bus privés qui s'arrêtent et déboitent sans prévenir ainsi qu'aux personnes susceptibles d'en descendre, sur les routes le traffic est moins intense et la conduite plus aisée, toutefois beaucoup de conducteurs égyptiens n'allument pas leurs codes à la tombée de la nuit ! la conduite de nuit est donc peu conseillée. Comme toujours, en conduisant à vitesse réduite on diminue les risques, cela est vrai ici plus qu'ailleurs.


Classe moyenne

Plein aux as

Boire un verre / Sortir

Se loger

Une large gamme d'Hôtels existe au Caire, du palace au modeste boui-boui. Pour un confort acceptable en centre ville compter environ 70 à 80 EGP par nuit. Octobre 2006. On peut négocier une remise pour un séjour suffisamment long. Depuis la dégringolade de la monnaie, les tarifs des hotels augmentent légèrement.

Il est également possible de se loger dans certains hôtels à des tarifs encore plus avantageux mais en s'éloignant du centre ville.

Par exemple, il existe des chambres d'hôtel tout à fait correctes à 25 EGP la nuit du côté de Tahrir (juste à côté de Gizeh) qui est un quartier très agréable du Caire profitant de larges avenues et d'une certaine végétation.

Routard

Le Dahab Hotel proche de midan Talat Harb en centre ville est incontestablement le meilleur rapport qualité/prix. De plus il est très bien situé. Ambiance Backpacker garantie.

Classe moyenne

Plein aux as

Rester en contact

Conserver la santé

Gérer le quotidien

Partir

Liens externes


Pour l'actualité égyptienne en français, Al Ahram Hebdo en ligne : [1]

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites