Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Kisumu

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Carte du Kenya

Kisumu (prononcer Kissoumou) est le chef lieu de la province de Nyanza, au Kenya et la 3e plus grande ville du pays.

Comprendre

Arriver

En avion

  • Durée entre Nairobi et Kisumu : 3/4 heure.

L'aéroport régional est relié directement à Nairobi, deux fois par jour, par la compagnie nationale kényane Kenya Airways. La compagnie « low cost » Fly540 (Five Forty Aviation) assure des vols directs de et vers Nairobi et Eldoret, 2 fois par jour également. Les compagnies East African Safari Air Express, Jetlink Express Limited, Executive Turbine et Lake Vicoria Aviation y sont également actives. Le vol entre Nairobi et Kisumu dure environs 3/4 heure, juste le temps de prendre une boisson rafraichissante en survolant les lacs Naivasha et Nakuru.

Il est relié à la ville, distante de 3.5 km, par une voirie en terre battue. Quelques taxis ainsi que des matatu font la navette entre l'aéroport et la ville. En 2009, le prix d'un transport entre l'aéroport et le centre ville coute entre 500 et 600 KSH en taxi et entre 30 et 40 KSH en matatu. Certains hôtels prennent en chargent, sous certaines conditions, leur clients pour leur trajet. Si vous avez pré-loué un véhicule, la compagnie pourra également se charger des voyageurs.

En bateau

  • Durée entre Entebe et Kisumu : environ 15 heures.

Des lignes de transbordeurs (à force motrice vapeur ou diesel) font la liaison avec Mwanza et Bukoba en Tanzanie, avec Entebe, Port Bell et Jinja en Ouganda et le Pier (le port de Kisumu). Le voyage variera entre 13 heures (pour Port Bell) et 19 heures pour Mwanza. Vers Entebe, il s'agit de la continuation du train Port Florence Express (uniquement en 3e classe) dont la destination finale est Kampala.

Transbordeurs par pays :

  • Kenya : le MV Uhuru;
  • Ouganda : le MV Kabalega, le MV Kaawa et le MV Pamba;
  • Tanzanie : le MV Umoja.

En train

  • Durée entre Nairobi et Kisumu : environ 13 heures.

Les Kenyan Railways relient Nairobi à Kisumu 3 fois par semaine par la mythique liaison entre Mombasa et l'Ouganda créée en 1903. Cette liaison consiste en l'embranchement entre Nakuru et Butere de cette liaison.

Le voyage, à bord du Port Florence Express (Port Florence était le nom que les Britanniques avaient donné à la localité de Kisumu lorsqu'ils l'ont bâtie en 1901), dure environs 13 heures, en grande partie pendant la nuit quelque soit le sens. En 1e classe, les compartiments sont à 2 lits, à 4 lits en 2e classe et avec banquettes en 3e. Les toilettes sont sommaires avec vue sur le ballast :) Le train comporte un wagon restaurant où la nourriture est simple, cuisinée sur demande mais préparée avec des aliments frais (le billet de 1e classe inclue le diner et le petit déjeuner au wagon restaurant). La sécurité est assurée par la police kényane qui est présente tout le long du voyage.

En autocar

  • Durée entre Nairobi et Kisumu : de 6½ heures à 8 heures selon la compagnie.

Plusieurs compagnies de bus longs courriers opèrent entre Nairobi et Kisumu :

  • Akamba : c'est la plus grosse compagnie d'autocar privée du pays. Ce n'est pas la moins chère mais c'est la plus sure et la plus confortable surtout si vous voyagez en Royal service (33 sièges).
  • Dépôt : Lagos road.
  • Billetterie : Wabera street (à coté de l'hôtel de ville);
  • Kenya Bus Service : meilleure marché que Akamba mais aussi beaucoup plus lente et moins confortable (l'espace pour les jambes est assez petit et, si le passager qui est devant vous décide de positionner son siège en position « relax » vous êtes carrément coincé). L'état d'entretien du matériel laisse aussi à désirer (air-conditionné en panne, usure des pneumatiques, suspension,...).
  • Dépôt : Uyoma street.
  • Billetterie : au carrefour de Muindi Mbingu street et Monrovia Streets;
  • Easy Coach : même remarques que pour Kenya Bus Service.
  • Dépôt : Haile Selassie Avenue.
  • Billetterie : Haile Selassie Avenue.

Deux départs journaliers pour chaque compagnie, ou très tôt le matin ou en soirée. Il est préférable de voyager pendant la journée. Les routes désertes ne sont pas toujours sures la nuit, il arrive parfois qu'un bus soit attaqué et les passagers dévalisés.

A Nairobi, hormis de leur dépôt, les bus partent également de la très désordonnée Country bus station surnommée « Machakos airport » et située à coté du Wakulima market entre Pumwani Road et Landhies Road. A Kisumu, uniquement à coté du Kisumu Municipal Market sur la Jomo Kenyatta Avenue non loin du centre d'affaires.

En voiture

Quel que soit le lieu de départ, il vaut mieux voyager pendant la journée.

  • Au départ de Nairobi :
  • Durée du trajet : entre 5 et 12 heures. Cela dépendra si vous êtes pressé ou si vous désirez voir les lacs Nakuru et Naivasha ainsi que Kericho (le centre kényan de la culture du thé) en chemin. Il faut aussi tenir compte des nombreux contrôles de polices;
  • Distance : 380 kms;
  • Trajet : au départ du City center de Nairobi, prendre la Chimoro road en direction de Gitaru puis la route n° A104 (Waiyaki way). Passer Naivasha et Nakuru. Quelques 30 kms après cette dernière, prendre à gauche la route n° B1 en direction de Kisumu que vous atteindrez après avoir passé Kericho.

Circuler

Il n'y a aucun feu de circulation à Kisumu. La circulation routière est chaotique pour un Occidental. Le code de la route n'est pas souvent respecté. Les quelques 2 000 boda boda que compte la ville en 2009 ne sont pas étrangers à cette situation.

Il n'existe pas de transport en commun propre à la ville. Cependant, comme partout au Kenya, l'offre en matatu, en pikipiki (cyclomoteur-taxi) et en boda boda (vélo-taxi) est largement suffisante pour satisfaire toutes les demandes. Un parcourt urbain en boda boda est une expérience à tenter : frissons garantis! Les taxis conventionnels, plus ou moins officiels, sont également bien représentés; la course est généralement payable à l'avance, après marchandage, et il ne faut pas s'étonner de voir le chauffeur se précipiter à la station-service la plus proche pour remplir son réservoir avant d'effectuer le trajet commandé. Pour exemple, le prix d'un transport entre l'aéroport et le centre ville coûte, en 2009, entre 500 et 600 KSH en taxi et entre 30 et 40 KSH en matatu. Il est également possible de louer une voiture avec ou sans chauffeur.

Parler

Les kenyans parlent la langue de leur tribu (ici, le luo), le swahili et l'anglais. Les jeunes parlent également le sheng qui est un argot mixant la langue tribale, le swahili et l'anglais, et beaucoup d'entre eux connaissent également des rudiments de français (c'est la 1e langue étrangère enseignée au Kenya). Si vous souhaitez briser la glace, voici quelques mots en swahili et en luo :

SwahiliLuoFrançais
jambo [djambo]oyawore [oiaworé]bonjour
jambo [djambo]owimore [owimoré]bonsoir
hodi hodi! [odi! odi!]y-a-t'il quelqu'un?
karibu [karibou]bienvenue; bon appétit (à 1 seule personne)
karibuni [karibouni]bienvenue; bon appétit (à plusieurs personnes)
chiem uru [chiem ourou]bon appétit (littéralement « mangez tout »)
u hali gani? [ou ali gani?]amosi? [amozi?]comment vas-tu?
u hali gani? [ou ali gani?]amosu? [amozou?]comment allez-vous?
nzuri sana, u hali gani?adhi maberje viens bien, et toi?
asante sanaerokamano[hérokamano]merci beaucoup
chakula [chakoula]chiemnourriture
hakuna matata [hakouna matata]tout va bien (littéralement « il n'y a pas de problème »)
kwa heri [kwa héri]oritiau revoir (à 1 seule personne)
kwa herini [kwa hérini]oritu [oritou]au revoir (à plusieurs personnes)
ninakupendaahero [ahéro]je t'aime

Voir

A Kisumu

  • Kibuye Market : c'est le 2e plus grand marché à ciel ouvert du Kenya et l'un des plus anciens.

Il est situé sur Jomo Kenyatta highway (au nord-est du centre ville), à environ 1 500 m du terminus des autocars longs courriers en provenances de Nairobi ou d'ailleurs. Échoppes diverses et vendeurs ambulants se « disputent » le chaland 7 jours sur 7 et pratiquement 24h sur 24 (la nuit à la lueur des bougies ou des lampes à pétrole).

  • Kisumu museum : il fut créé en 1980 et est situé sur Nairobi road.

Il dispose d'une série de pavillons en plein air. Certains abritent des animaux vivants. Un autre contient des aquariums avec une grande variété de poissons du lac Victoria et posters explicatifs. Un autre, encore, contient des terrariums avec des mambas, des cobras et autres serpents venimeux du Kenya. En outre, il existe une fosse à serpents et une autre avec des crocodiles. D'autres pavillons exposent des armes, des bijoux, des outils agricoles et autres objets artisanaux réalisés par les différents peuples de la province de Nyanza. Une exposition d'animaux, d'oiseaux et de poissons empaillés est aussi visible. Un pavillon abrite de l'art rupestre qui a été retiré, pour sa propre protection, vers le musée après avoir été dégradé par des graffitis sur son emplacement d'origine.

La présentation permanente la plus importante se nomme Ber gi dala (en luo, littéralement « c'est bon pour le domicile familial », autrement dit, « home sweet home ») et est parrainée par l'UNESCO. Il s'agit de la reconstitution à échelle réelle d'une maison traditionnelle Luo. Elle se compose de la maison, des greniers et de l'enclos pour bétail d'un imaginaire ja Luo (« homme Luo ») ainsi que les parties réservées à chacune de ses trois épouses et de son fils ainé. Grâce à des explications écrites et sonores en swahili et en anglais, l'exposition explique aussi bien les origines du peuple Luo que leur migration de Nubie vers les pourtours nord, est et sud du lac Victoria, les plantes médicinales et le processus de création et d'évolution d'une maison ancestrale.

  • Sanctuaire des impalas : il est situé à l'ouest de la ville, en bordure du lac.

Il ne mesure 0,4 kilomètres carrés. C'est l'une des plus petites réserves animales du Kenya. Comme son nom l'indique, elle abrite un troupeau d'impalas, quelques hippopotames ainsi que des reptiles et des oiseaux. Il existe, en outre, plusieurs cages avec des babouins, des léopards et, parfois, des hyènes qui auraient rencontrés des difficultés d'un type ou l'autre dans la nature.

  • Kiboko point : est aussi connu sous le nom de Hippo point (kiboko signifie « hippopotame » en swahili).

Il est situé à la pointe sud du Sanctuaire des impalas et contigu au club nautique. Non loin, dans le quartier de Dunga, se trouve le Kiboko Bay Resort qui est une zone de 600 acres avec hôtel, chalets, camping, piscine et un bar-restaurant avec terrasse. Malgré leur nom, ces lieux sont mieux connus comme point de vue sur les couchers de soleil sur le lac que pour leurs quelques hippopotames.

Dans les environs immédiats

  • Le passage de l'équateur : la ligne équinoxiale peut être aisément passée en voiture quelques

kilomètres au nord de Kisumu (le terminal de l'aéroport est situé à 0° 05' de latitude sud).

  • Soit au nord du village de Mutet sur la route n° A1 de Kisumu à Kakamega;
  • Soit dans le village de Sibera sur la route n° B1 de Kisumu à Busia.

Pour quelques Shilling kényan, on vous fera l'expérience de l'eau, versée dans un seau, qui tourne dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère nord et dans le sens inverse dans l'hémisphère sud.

  • Les rochers de Kit mikayi : les mots Kit mikayi signifient « pierre de la première femme » en langue luo.

C'est un amoncèlement rocheux haut de 70 m situé à environ 29 km de Kisumu non loin de la route n° C27 vers Bondo. Selon la légende, il représente la première épouse (nommée Ojuka), statufiée en pleurs, de l'ethnie Luo lorsque son époux (nommé Onyango) décida de « prendre » une deuxième épouse (nommée Achupa) puis une troisième (nommée Ogal). En fait, cet aggloméra fait partie des roches qui « pleurent » répertoriées dans la région. Quelle que soit l'aridité de la saison, de l'eau sourd en permanence de la base de l'ensemble.

L'endroit est également un lieu de pèlerinage pour les adeptes du mouvement Legio Maria qui y laisse en permanence un gardien et brulent des cierges tout au long de la nuit.

Peu avant l'élection de Barack Obama Jr., le 4 novembre 2008, en tant que 44e Président des États-Unis d'Amérique, des paysans venaient y faire des danses traditionnelles et déposer des offrandes avec l'espoir d'un sort favorable au candidat.

Dans la province de Nyanza

Les iles

  • L'ile de Mfangano : est située dans l'embouchure du golfe de Winam à l'ouest de l'ile de Rusinga.

Elle est joignable à partir de la localité de Homa Bay par la piste n° C19. Elle culmine à 1 694 m au mont Kwitutu. Au départ du village d’Ukula, là où les varans et les hippopotames se prélassent sur la rive, après une heure ou deux de marche en compagnie d’un guide (il n’y a aucune route carrossable sur l’ile), on arrive sur la colline d'Itone.

Si le point de vue sur la côte nord de l'ile et le lac est surprenant, c’est aussi ici que se trouvent des peintures rupestres datées d’environ 18 000 ans. Elles ont été identifiées comme étant l’œuvre de chasseurs pygmées de l’ethnie Twa venus du Congo. Il s’agit de spirales et de lacets rougeâtres dont certains ont un rayon dépassant les 50 cm représentant la course du soleil de l’aube jusqu’à la fin du jour. Les autochtones y voient toujours des pouvoirs surnaturels et surveillent étroitement les faits de vandalismes. Le site est toujours utilisé pour des cérémonies traditionnelles liées aux incantations à la pluie. Il ne faudra donc pas s’étonner que dès Ukula, l’on tente de vous faire patienter un jour ou deux afin de préparer les « dieux » à votre venue et que beaucoup de questions concernant les peintures soient éludées.

Un autre site, situé sur les collines d'Odengere, comporte des fossiles d’insectes si finement gravés que chaque espèce peut être facilement identifiée.

  • L'ile de Rusinga : d'origine volcanique, est longue de 16 km et large de maximum 5 km.

Elle est située dans l'embouchure du golfe de Winam à l'est de l'ile de Mfangano et reliée au village continental de Mbita par une étroite chaussée artificiellement construite. Elle est joignable à partir de la localité de Homa Bay par la piste n° C19.

L'hôtel Lake victoria Safari Village constitué de bungalows est situé 3 km après Mbita. C'est une base de départ idéale pour visiter les iles de Rusinga et Mfangano ainsi que le parc de Ruma.

Elle est largement connue pour ses lits fossiles extraordinairement riches en insectes, en reptiles et en mammifères vieux de 18 millions d'années, et donc, datant du Miocène (1ère époque du Néogène). L'ile avait seulement été vaguement explorée jusqu'à ce que les expéditions de Mary Leakey en 1947 et 1948 aient commencé des recherches systématiques par excavation des terres, qui ont continués sporadiquement depuis lors. A la fin de 1948 la collecte comprenait environ 15 000 fossiles, y compris 64 primates appelés par Louis Leakey singes du miocène. Ce sont des Proconsuls de l'espèce Proconsul nyanzae, c'est-à-dire les hominoïdés les plus anciens. Des fossiles d'une espèce d'antilope aujourd'hui disparue et connue nulle part ailleurs datant du Pléistocène (3ème époque du Néogène) ont aussi été mis au jour.

A Kasawanga, dans la partie occidentale de l'ile se trouve le mausolée de Tom Mboya qui fut homme politique et Ministre de l'Économie et du Développement sous le gouvernement de Jomo Kenyatta avant d'être assassiné à Nairobi le 5 juillet 1969 alors qu'il sortait d'une pharmacie.

  • Le parc national de Ndere : constitue l'entièreté de la petite ile de Ndere (4,2 km²).

Elle est située à environ 60 km de Kisumu en bordure de la côte nord du golfe de Winam et accessible par la route de Kisumu à Bondo n° C27 puis par une piste jusqu'au village de Kamuga. Depuis 1986, l'ile est inhabitée. Son nom signifie « lieu de rencontre » en langue luo. Parmi la faune vivant sur l'ile, des aigles pêcheurs d'Afrique, des martinets, des hippopotames et des crocodiles du Nil. Des impalas ont aussi été introduits par l'homme.

Le parc national de Ruma

Il est localisé à 140 km au sud-ouest de Kisumu près de la rive sud du golfe de Winam (lac Victoria) et accessible au départ de Homa Bay par la piste n° C19 et ensuite la route asphaltée n° C18. C'est une région de bois ouverts et de bosquets dominés par des acacias et des balanites à l'est de Gembe et des collines de Gwasi dans la vallée de Lambwe.

  • Faune : C'est la seule zone protégée du Kenya où l'espèce menacée d'hirondelle bleue (Hirundo atrocaerulea), qui est un migrant intra-Africain rare, est régulièrement enregistrée. Elles arrivent à Ruma de leurs endroits de reproduction en Tanzanie méridionale vers le mois d'avril et repartent en septembre. Des cisticoles à dos noir (espèce vraisemblablement éteinte au Kenya) ont également été rapportées mais sans réelles confirmations scientifiques. Une série de mammifères se reproduisent dans le parc mais le plus notable est l'antilope chevaline (une espèce rare au Kenya). Les adultes peuvent peser jusqu'à 270 kg et vivre environ 15 ans. D'autres incluent des ourébis, des cobes des roseaux et des girafes de Rotschild. Le parc est également riche en autruches, chimpanzés et impalas. Des plans sont, également, en cours pour réintroduire le rhinocéros blanc qui avait disparu de la région.
  • Précautions : Le parc est un des rares endroits de la Province de Nyanza où l'on peut rencontrer des mouches tsé-tsé.
  • Une description du parc

Thimlich Ohinga

Site archéologique situé à 180 km au sud de Kisumu sur une colline en pente douce à environ 46 km au nord-nord-ouest de Migori et des mines d'or de Macalder. Il est accessible par des pistes n° C13 & C19.

Le nom signifie littéralement « la grande forêt m'effraie » en langue luo. Il s'agit d'une enceinte de pierres mesurant de 1 à 4,2 mètres de hauteur édifiée sans apprêt ni mortier utilisée par les Luo pour se défendre des pilleurs Nandi. Les vestiges les plus anciens de cette forteresse ont plus de 500 ans.

Bien que ce soit le site le mieux conservé, il est loin d'être le seul exemplaire de mur de défense dans la région est du lac. On en a dénombré 521 dans 139 localités différentes, soit bâtis par des Bantous, soit par des Nilotes.

Faire

  • Pêche : c'est une excellente base de départ pour les amateurs de pêche sportive en eau douce (lac et rivières) au départ du Downtown Kisumu Fish Hotels, de l' Aga Khan Sports Club ou du club nautique Kisumu Yacht Club situé à Kiboko point. Le lac Victoria recèle des perches du Nil qui peuvent mesurer jusqu'à 2 m et peser jusqu'à 200 kg.
  • Golf : la ville possède un golf « huit trous » (le Nyanza Club) en bordure du lac et jouxtant l'aéroport, où il n'est pas impossible de rencontrer un hippopotame sur le parcours.

Apprendre

Travailler

Acheter

Beaucoup d'objets artisanaux et locaux peuvent être aisément exportés comme souvenirs de voyage :

  • Les Luo étant, depuis toujours, des musiciens par nature, il existe bon nombres d'instruments traditionnels comme la lyre nyatiti ou la vièle orutu;
  • Des objets en pierre à savon (le centre historique de façonnage se trouve à Kisii une centaine de km plus au sud);
  • Des objets tressés en sisal (comme des sacs à main, appelés kiondo, ou des sets de table), en papyrus ou en jacinthe d'eau;
  • Des pagnes vikoi (kikoi au singulier) pour les hommes ou kanga pour les femmes;
  • Des batik (peintures sur textile);
  • Des ustensiles ménagers façonnés à l'ancienne dans des calebasses ou en bois.

Manger

Gastronomie locale

Quelques conseils

Voir le titre consacré à la diarrhée du voyageur.

Routard

Classe moyenne

Plein aux as

Boire un verre / Sortir

Sortir

Se loger

Routard

YMCA : sur Nairobi road (juste à côté du Kisumu Museum) ainsi qu'une YWCA (le pendant des YMCA pour les femmes).

Mountain View Resorts : sur Kakamega Road dans le quartier de Mambole

  • Contacts :
    • Courriel : [1]
    • Téléphone : + 254 723 281732
  • Prix : chambre double entre 1 800 Ksh (18,00 Eur) et 2 200 Ksh (22,00 Eur) petit déjeuner inclus.

Lake View Hotel : sur Alego Street

  • Contacts :
    • Téléphone : +254 57 573141
  • Particularité : les chambres sont grandes et très propres avec salle de bain individuelle. C'est le meilleur rapport qualité-prix dans sa catégorie.
  • Prix : 1 000 Ksh (10 Eur) petit déjeuner inclus.

New Victoria Hotel : sur Gor Mahia Road

  • Contacts :
    • Téléphone : +254 57 572009

Classe moyenne

Les tentes de Kiboko Bay Resort

Kiboko Bay Resort : situé à coté de Kiboko point au sud de la ville dans le quartier de Dunga à 20 minutes de l'aéroport.

  • Contacts :
    • Site Web [2]
    • Courriel : info@kibokobay.com
    • Téléphone : + 254 57 2025510
  • Particularités : bar et restaurant. Les chambres sont constituées de tentes tout confort. Eau chaude garantie 24h sur 24. Les plus beaux couchers de soleil sur le lac. A la limite de la ville.
  • Prix : chambre double entre 7 000 Ksh (70,00 Eur) et 10 000 Ksh (100,00 Eur) petit déjeuner inclus. Location d'un bateau de pêche : 3 500 Ksh (35,00 Eur) par heure pour 2 personnes.

Imperial Hotel : sur Jomo Kenyatta Highway en plein centre ville.

  • Contacts :
    • Site Web [3]
    • Courriel : info@imperialhotelkisumu.com
    • Téléphone : + 254 57 2020002
  • Particularités : accès à Internet sans fil. Salon-bar-restaurant sur le toit avec panorama sur la ville et le lac. Piscine. Parking sécurisé.
  • Prix : chambre double entre 7 500 Ksh (75,00 Eur) et 23 500 Ksh (235,00 Eur) pour une suite, petit déjeuner inclus.

Sunset Hotel : sur Aput Lane

  • Contacts :
    • Site Web : [4]
    • Téléphone : + 254 57 41100
  • Particularités : piscine. Salles pour conférence. Vue sur le lac.
  • Prix : chambre double pour 5 000 Ksh (50,00 Eur) petit déjeuner inclus.

Plein aux as

Kisumu n'est pas Dubaï, donc ni hôtel ruineux ni de super luxe. Cependant, possibilité de louer des villas ou des appartements sur Paradise.com

Rester en contact

Sécurité

Santé

Conseils sanitaires

Voir le titre consacré aux conseils sanitaires au Kenya.

Gérer le quotidien

Partir

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites