Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Inde : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
(trousse)
(lien externe chemin de fer)
Ligne 90 : Ligne 90 :
 
New Delhi et Bombay, entre autres, ont aussi un réseau de chemin de fer de banlieue.
 
New Delhi et Bombay, entre autres, ont aussi un réseau de chemin de fer de banlieue.
  
 +
* [http://www.indianrailways.gov.in/ Site de la compagnie nationale de chemin de fer]
 +
* [http://www.indianrailways.gov.in/railway/maps/all_india.htm Carte du réseau ferré indien]''
 
== Parler ==
 
== Parler ==
 
L'Inde a 18 langues officielles dans sa constitution, mais il existe aussi beaucoup d'autres langues régionales et une plétore de dialectes. Les langues indiennes n'utilisent pas l'alphabet latin, mais différents alphabets, plus ou moins dérivés du devanagari, l'alphabet utilisé pour le '''sanskrit''' et le '''hindi'''.
 
L'Inde a 18 langues officielles dans sa constitution, mais il existe aussi beaucoup d'autres langues régionales et une plétore de dialectes. Les langues indiennes n'utilisent pas l'alphabet latin, mais différents alphabets, plus ou moins dérivés du devanagari, l'alphabet utilisé pour le '''sanskrit''' et le '''hindi'''.

Version du 22 février 2004 à 14:31

Drapeau
In-flag.png
Statistiques
CapitaleNew Delhi
Governementrépublique fédérale
MonnaieRoupie indienne (INR)
Superficietotal: 3 0287 590 km2
terres: 2,973,190 sq km
water: 314 400 km²
Population1 045 845 226 (est. juillet 2002)
LangueAnglais, hindi, et 16 autres officielles
Religionhindou 81.3%, musulman 12%, chrétien 2.3%, Sikh 1.9%, autres groupes y compris bouddhiste, jaïn, parsi 2.5% (2000)


Sommaire

Régions

vêtement indien
vêtement indien
  • Le Nord -- la capitale du pays, le Taj Mahal et les montagnes de l'Himalaya
  • L'Ouest -- les déserts, Goa, les plages et Bollywood
  • Le Sud -- les temples hindous colorés, les forêts tropicales et les îles
  • L'Est -- la region la plus pauvre de l'Inde, la plus grande ville et le fleuve sacré
  • Le Nord-Est -- la région reculée avec les zones tribales

Voir aussi: Liste des Etats indiens et territoires de l'Union

Villes

Il y a des milliers de villes en Inde. Voici quelques-unes de celles appréciées des voyageurs.

  • New Delhi -- la capitale
  • Calcutta -- la ville de Tagore et de Mère Teresa
  • Madras
  • Bombay -- la capitale économique
  • Agra -- le Taj Mahal
  • Lucknow
  • Bangalore -- la Ville Jardin, la ville Pub, la Silicon Valley de l'Inde, le pays de la soie, de l'or, du bois de santal et de l'encens.
  • Ahmedabad -- la ville de Gandhi et le plus beau musée textile du monde
  • Rajkot -- la ville du Gujarat où Gandhi sa jeunesse, aussi réputée pour ses sucreries et ses danses dandiya/garba raas.
  • Mahaballipuram
  • Ranakpur

Autres destinations

Comprendre

In-map.png
Map of India

L'Inde est le second pays le plus peuplé du monde, avec plus d'un milliard d'habitants en 2002. Il est souvent dit que c'est plus qu'un pays, mais un continent.

Arriver

En avion

Circuler

Par avion

L'Inde profite d'un bon réseau aérien reliant les principales villes des différents états. Longtemps limité à la compagnie nationale Indian Airlines créée en 1953, le marché s'est ouvert aux compagnies privées, comme Jet Airways, Air Sahara qui doublent ou complètent la compagnie nationale et sa filiale Alliance Airlines.

Voyage aérien et Inde riment avec délais... L'Inde est un pays où l'on apprend la patience. Les vols sont souvent retardés pour cause de mauvais temps (mousson, brouillard de plus en plus commun en Inde du Nord), une chose à prendre en considération pour les connexions aériennes qu'il ne faut pas calculer au plus juste, par exemple pour attraper son vol international de retour, au risque de prolonger involontairement son séjour...

Il est parfois difficile d'obtenir des tickets pour les vols intérieurs qui sont souvent complets. Si l'on peut prévoir ses déplacements à l'avance, il est préférable de réserver les vols intérieurs en même temps que ses vols internationaux aller-retour.

Par la route

Les bus permettent d'aller quasiment partout en Inde, souvent pour une somme peu importante. On trouve trois types de bus :

  • les voitures de luxe avec air conditionné. Ils peuvent cependant devenir inconfortables pour les longs trajets, 8 heures et plus. Dans ce cas, on leur préfèrera le train si possible.
  • les bus express. Ils parcourent de grandes distances - parfois de nuit - et dépassent rarement 45 km/h. Souvent appelés video coaches, ils diffusent de la musique et des films Bollywood pour le plus grand plaisir des voyageurs, sauf peut-être vous si vous voulez dormir. Prévoir des bouchons à oreilles et un masque pour les yeux.
  • les bus locaux. Bondés et mal entretenus, ils permettent de parcourir de courtes distances pour un prix dérisoire. Une vraie expérience de l'Inde...

La voiture avec chauffeur est le moyen idéal pour découvrir l'Inde. Lorsqu'on a vu cette espèce de chaos organisé qu'est la circulation routière en Inde, on abandonne assez vite l'idée de conduire soi-même, bien que cela soit tout à fait possible.

Les routes indiennes sont entretenues de façons très diverses suivant les états qui sont traversés. La Grand Trunk Road, une route économique majeure de l'Inde qu'elle traverse d'est en ouest, est dans un état déplorable dans la portion qui traverse le Bihar. On roule en général à 50 km/h maximum en Inde. Quelques autoroutes payantes commencent à faire leur apparition, mais cela n'empêchent pas les vaches de s'installer pour ruminer.

Les aéroports fournissent un service de prepaid taxi, taxi à tarif fixé, qui permet de rejoindre la ville sans se préoccuper de savoir le véritable prix de la course. Il est fortement conseillé de s'en remettre à ce système.

Les auto-rickshaws sont présents quasiment présents partout dans le pays et sont un manière économique de se déplacer. On peut les louer à la course, à l'heure ou à la journée. On prendra garde à se mettre d'accord sur le tarif par avance, au risque, sinon, de payer une somme déraisonnable. Il est de coutume de discuter le prix, de touts manières vous paierez toujours plus qu'un utilisateur local. Voir aussi : Un chauffeur de confiance avec des exemples de tarifs

Par le train

L'Inde a l'un des réseaux de chemin de fer les plus longs du monde. Même dans les configurations les plus chères, le train reste bon marché pour un budget occidental. Les prix peuvent varier du simple au quintuple suivant les lignes, les classes et les trains.

Il y a trois types de lignes :

  • broad gauge, lignes que que vous emprunterez si vous souhaitez vous rendre d'une ville à une autre le plus confortablement possible et dans les moindres délais.
  • metre gauge, lignes plus étroites et donc plus lentes, progressivement converties en broad gauge. Il en reste cependant encore beaucoup.
  • narrow gauge, lignes très étroites dont il subsite quelques morceaux.

Il existe quantités de types de trains avec de nombreuses classes et sous-classes (avec ou sans climatisation...). Les métropoles sont reliées plusieurs fois par jour par des Express, Mail (omnibus). Les temps de trajet demeurent importants. Tous les trains longues distances possèdent des couchettes ou des banquettes.

New Delhi et Bombay, entre autres, ont aussi un réseau de chemin de fer de banlieue.

Parler

L'Inde a 18 langues officielles dans sa constitution, mais il existe aussi beaucoup d'autres langues régionales et une plétore de dialectes. Les langues indiennes n'utilisent pas l'alphabet latin, mais différents alphabets, plus ou moins dérivés du devanagari, l'alphabet utilisé pour le sanskrit et le hindi.

L'Inde est une ancienne colonie anglaise, mais on serait dans l'erreur de croire que la pratique de l'anglais y est très courante. La langue de l'ancienne puissance coloniale est pratiquée par la classe dirigeante, par la classe moyenne et par les Indiens travaillant dans le tourisme, au sens large, ce qui fait somme toute une partie assez peu importante de la population. De plus si l'hindi sert de lingua franca dans le nord de l'Inde, beaucoup d'Indiens ne parlent que la langue locale, ce qui complique les choses. Dans le sud dravidien, l'hindi est encore moins pratiqué, les gens restant très attachés à leur langue vernaculaire, tamoul ou malayalam, pour marquer leur différence.

Le français est encore utilisé à Pondichéry, mais pas autant qu'on pourrait le penser ou l'espérer.

Acheter

La monnaie est la roupie indienne. Elle s'échange à environ 57 roupies par euro et à 45 roupies par dollars (début 2004). Voyez la table de change pour les autres monnaies.

En principe vous pouvez vivre en Inde pour quelques centaines de roupies par jour. A l'autre extrêmité du ... , vous pouvez vous loger dans un hôtel 5 étoiles luxueux et dépenser beaucoup d'argent en nourriture et en achats.

En Inde, il est attendu que vous marchandez. Sinon vous payerez plusieurs fois le prix habituel, ce que peut être de toute façon moins cher que chez vous.

Vous rencontrez très souvent un "ami" dans la rue qui va vous offrir de visiter le magasin de sa famille. Dans la plupart des cas, vous payerez une commission supplémentaire qui sera versée à votre nouvel "ami" et que vous auriez évitée en venant seul.

L'Inde est un pays à l'artisanat très riche et chaque région a le sien proche très particulier. Il est préférable d'acheter un objet dans sa région de production où la concurrence est plus grande et où la qualité sera meilleure (pour connaître l'artisanat de chaque région, reportez-vous à la section Acheter de son article).

Donner un pourboire est un phénomène très courant. Baksheesh est aussi le terme employé par les mendiants que l'on peut trouver partout en Inde.

Change

En dehors des aéroports, vous ne pouvez changer que des dollars US, et quelques fois des livres sterling. Dans les grandes villes, il y a maintenant des distributeurs automatiques de billets où vous pouvez obtenir des roupies avec votre carte bancaire internationale.

Manger

Contrairement à ce qu'on pense généralement, la nourriture, si elle est toujours épicée c'est-à-dire parfumée de diverses épices, n'est pas toujours épicée, dans le sens de pimentée. En effet dans certains état, le Goujerat par exemple, elle est plutôt douce dans tous les sens du terme, soit sucrée et peu ou pas pimentée.

Cependant, en règle générale, la nourriture est plus pimentée au sud, Tamil Nadu et Kérala par exemple, qu'au nord, dans la vallée du Gange, avec cette notable exception du Penjab où on aime les saveurs... robustes.

Malgré tout, pour un palais peu accoutumé, la puissance des goûts peut-être excessive. On se renseignera sur la force du plat. La cuisine la plus authentique, et la moins coûteuse, se trouve dans les dhabas, les gargotes où mangent les chauffeurs routiers - comme partout au monde peut-être - prendra soin à n'y consommer aucune crudité et on se rappellera le précepte qui permit aux colons anglais de survivre dans cet environnement : If it's cooked, it's good.

Lorsqu'on l'a apprivoisée, la cuisine indienne est un don des dieux, qui sont nombreux ici. Les ingrédients sont peu différents de ceux qu'on trouve dans le bassin méditerranéen - tomates, poivrons, aubergines dont c'est la région d'origine - avec quelques ajouts notable - noix de coco, mangues, okra, huile de moutarde. On y mange les mêmes viandes que nous - pas de serpents ou autres extravagances - surtout du poulet et de l'agneau, la consommation de bœuf et de porc étant proscrit par l'hindouisme et l'islam respectivement. Ce qui n'empêche pas les chrétiens de les préparer.

L'Inde est un grand pays. Les cuisines sont très différentes d'un état à l'autre, chacun ayant ses spécialités. Le nord a été largement influencé par la cuisine musulmane et ses cuissons barbecue, tandoori, kebab. Le sud fait un grand usage de la noix de coco, du piment et de la feuille de curry (Murraya koenigii).

L'Inde est le paradis des végétariens, en règle générale, les menus comportent au moins la moitié de plats végétariens. Dans certains états - qui sont la plupart du temps aussi prohibiteur - il peut être difficile de trouver un restaurant qui ne soit pas végétarien.

La nourriture est très peu chère en Inde. Un repas dans une dhaba coûte moins d'un Euro, un repas dans un hôtel de luxe une dizaine d'Euros, dix à vingt fois moins cher qu'en France, pour un luxe équivalent. Ne pas hésiter en cas de déprime...

Voir aussi : La cuisine indienne sur Wikipedia

Boire

L'eau du robinet n'est en général pas potable pour les touristes, même si les Indiens la consomment sans trop de désagréments. Il est donc impératif de se cantonner aux eaux en bouteilles qui sont devenues disponibles partout, souvent fraîches ce qui ne gâte rien. Ne pas suivre ce conseil, c'est s'exposer, au minimum, à des troubles intestinaux, le risque n'en vaut pas la chandelle. On s'assurera cependant lorsqu'on achète une bouteille d'eau purifiée, plutôt que minérale, qu'il ne s'agit pas d'une bouteille qui a été remplie avec de l'eau du robinet et dont le bouchon ne comporte plus d'anneau de sécurité.

Depuis 2002, le marché de l'eau est dominé par des marques filiales de Coca Cola et de Pepsi.

La boisson courante du pays est le chai, un thé au lait sucré délicieux, dont la recette varie de place en place. Il coûte très peu cher, quelques roupies seulement. On peut aussi consommer l'eau contenue dans les noix de coco que des marchands ouvrent devant vous. Les jus de fruits frais sont délicieux, les fruits sont souvent plus parfumés qu'en Occident, on prendra soin cependant à s'assurer d'une hygiène minimum concernant l'endroit où l'on se propose de consommer.

La possibilité de consommer de l'alcool dépend de l'endroit où l'on se trouve. L'état du Goujerat est par exemple prohibiteur et il sera très difficile d'en trouver, même pour un étranger qui théoriquement profite d'un régime particulier. Cependant l'enclave de Diu, une île anciennement portugaise et qui fait maintenant partie du territoire de Daman et Diu et qui n'est séparée du Goujerat que par deux bras de fleuve, connaît un commerce de l'alcool complètement libre. Il en est de même pour le territoire de Pondichéry enclavé dans le Tamil Nadu, benoîtement prohibiteur.

Se loger

On trouve toute sorte de logement possible, depuis les hôtels bon marché jusqu'aux ex-palais des maharajas transformés en suites luxueuses. Etant donné le coût de la vie en Inde, le prix des hôtels est en général abordable.

Le choix dépendra largement de votre budget et de l'emplacement. Les hôtels bon marché sont nombreux dans les villes touristiques où vous trouverez une chambre pour moins de 100 Rs. Si votre budget le permet, vous pouvez loger dans une suite dans une ex-résidence du maharaja d'Udaipur ou dans une hôtel 5 étoiles moderne à New Delhi ou Bombay. Les plus luxueux sont les chaines d'hôtels Oberoi et Raj, qui ont des hôtels dans toutes les métropoles et à travers le Rajasthan.

Apprendre

Les deux sujets les plus recherchés des voyageurs sont le yoga et les langues. Hardwar et Rishikesh sont en vogue pour les cours de yoga. Benarès a une célèbre université avec des cours de hindi.

Travailler

Il faut un visa de résident pour travailler en Inde, notamment pour pouvoir rester plus de six mois. Il est très difficle d'obtenir un tel permis. Il est par contre possible de travailler bénévolement pour de nombreuses organisations humanitaires ou culturelles.

Sécurité

L'Inde est un pays relativement sûr. Eviter néanmoins le Cachemire à moins d'être parfaitement informé sur la situation.

C'est aussi un pays pauvre. Ne montrez pas vos biens de valeur en public. Les vols sont malheureusent fréquents dans les lieux fréquentés par les touristes.

Santé

En Inde vous devez vous adapter à un nouveau climat et à une nourriture différente. Ne vous stressez pas trop au début de votre voyage pour permettre à votre corps de s'habituer au pays. Par exemple, prenez un jour de repos à votre arrivée, au moins lors de votre première visite. De nombreux voyageurs tombent malades en voulant faire trop de choses en peu de temps. Faites attention à la nourriture épicée si ce n'est pas votre régime habituel. La diarrhée est souvent causée par une eau non potable ou une nourriture trop épicée. Emportez un nécessaire de premier soin, avec un médicament pour la diarrhée et les indigestions. Un kit de réhydratation peut être utile.

Aucun vaccin n'est obligatoire pour entrer en Inde, excepté pour la fièvre jaune si vous arrivez d'une zone infectée telle que l'Afrique. Le vaccin contre l'hépatite est recommandé ainsi que pour le tétanos. Dans certaines régions durant la mousson, le paludisme est courant. Les médicaments contre le paludisme peuvent aider, mais ne sont pas efficaces contre certaines formes résistantes de paludisme. Ils sont nécessaires dans les régions de jungle près de la frontière népalaise durant la mousson.

Voir aussi : trousse à médicaments pour un voyage en Inde

Respect

Il est obligatoire d'enlever ses chaussures dans les mosquées et dans la plupart des temples.

Les voyageurs doivent savoir que les Indiens s'habillent de façon conservatrice et devraient faire la même chose. Les shorts, les mini-jupes et les chemises sans manches sont inappropriés en dehors de la plage.

Les hommes indiens s'adressent volontiers aux étrangers, par contre c'est plutôt rare de la part des femmes indiennes.

Contact

Le code téléphonique est le 91. L'Inde est divisée en zones d'appel. Voyez les guides pour chaque ville pour leur code particulier. Appelant depuis l'Inde, le code doit être précédé d'un zéro, mais si vous appelez de l'extérieur, vous ne devez pas retirer ce zéro.

La plupart des téléphones sont locaux uniquement, mais vous pouvez trouver des cabines publiques longues distances (STD booths) partout maintenant.

Liens externes

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues