Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Ghana

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher


Drapeau
Gh-flag.png
Quelques infos
CapitalAccra
Governmentconstitutional democracy
Currencycedi (GHC)
Areatotal: 239,460 sq km
land: 230,940 sq km
water: 8,520 sq km
Population20,244,154 (July 2002 est.)
LanguageEnglish (official), African languages (including Akan, Moshi-Dagomba, Ewe, and Ga)
Religionindigenous beliefs 21%, Muslim 16%, Christian 63%

Le Ghana est un pays d'Afrique de l'Ouest.

Régions

Geographie

Le Ghana est situé dans le Golfe de Guinée, quelques degrés au nord de l'équateur. Sa superficie est environ du quart de celle de la France. La bande côtière est principalement basse, les plages étant adossées à des plaines. Une ceinture de forêt humide, ou ombrifére, composée de collines boisées traversées par plusieurs fleuves et rivières s'étend au delà du rivage. Au nord de cette région, s'étend une zone de savane et de hautes herbes.

Le Ghana couvre une superficie de 238 500 km². C’est un pays de plateaux peu élevés ; les reliefs du Nord et du Sud-Est (monts du Togo) n’excèdent pas 500 m d’altitude. La côte atlantique, sablonneuse, borde une plaine alluviale drainée par les trois Volta et l’Oti. La Volta Noire et la Volta Blanche arrosent les savanes vallonnées du Nord-Est, et se rejoignent pour former la Volta, qui coule alors en direction du sud à travers une vaste dépression. Ses eaux sont retenues, par le barrage d’Akosombo et forment le lac Volta, large de 300 km du nord au sud et s’étendant sur une surface de 8 482 km² ; c’est l’un des plus grands lacs artificiels au monde, mais son niveau baisse en raison de la sécheresse qui sévit en amont.


Climat

Le Ghana connaît deux régimes climatiques en fonction de la latitude. Au nord, le climat est tropical, avec une saison des pluies d’avril à octobre et des précipitations annuelles moyennes de l’ordre de 1 250 mm. Au sud, le climat est équatorial, avec deux saisons des pluies qui se succèdent, d’avril à juin et de septembre à novembre. Les précipitations annuelles varient d’environ 1 015 mm à 2 030 mm dans le Sud-Est. L’harmattan, un vent sec venu du Sahara, souffle de décembre à mars, diminuant l’humidité et provoquant dans le nord des journées très chaudes et des nuits fraîches. Dans le sud, les effets de l’harmattan se font sentir en janvier. Dans la plupart des régions, les températures les plus élevées sont relevées en mars.

Flore et Faune

Le défrichage intensif a détruit une grande partie de la végétation naturelle du Ghana, des arbres comme le cotonnier géant, l’acajou d’Afrique ou mahogani, le cèdre sont encore répandus dans le sud. La savane arborée ou arbustive couvre les deux tiers du pays. Des espèces variées — léopards, hyènes, makis, éléphants, phacochères, antilopes et singes — ont survécu à une chasse très importante.

Economie

Le Ghana est souvent salué comme un cas exemplaire de relance économique en Afrique. Au cours des années 1990, le gouvernement du Ghana a réussi, de concert avec la communauté internationale, à faire reculer de 14 points le pourcentage de la population vivant dans la pauvreté. Les réformes économique et administrative se poursuivent. Le Ghana a joué un rôle de premier plan dans son programme de développement en travaillant avec un large éventail de partenaires.

Grace à ses nombreuses ressources naturelles, le Ghana a un revenu par habitant deux fois supérieur à la moyenne des pays d'Afrique de l'ouest. Néanmoins, le Ghana reste fortement dépendant de l'assistance internationale technique et financière. L'or (2ème producteur africain), le bois et le cacao (2ème producteur mondial) sont les principales ressources d'exportation du pays.

L'économie intérieure continue à dépendre essentiellement de l'agriculture de subsistance qui occupe 40% des terres et 60% des emplois, essentiellement sur des petites exploitations .

Population et organisation administrative et sociale


La population du Ghana était estimée à 22,9 millions d’habitants en 2007, soit une densité moyenne élevée de 99 habitants au km², 70 % des Ghanéens vivent dans la moitié sud du pays. En 2007, le taux de croissance de la population était de 1,97 %. Le taux de mortalité infantile (54 p. 1 000) est moins élevé que dans la plupart des pays d’Afrique noire, et l’espérance de vie à la naissance (59,1 années) un peu plus longue.

La population est urbaine à 46 %. Accra, la plus grande ville, principal centre commercial et capitale du Ghana, compte 1 904 000 habitants. Viennent ensuite, par ordre décroissant de population, Koumassi, capitale de la région Ashanti, la conurbation Sekondi-Takoradi, qui possède un port artificiel moderne, et Tema.

Le Ghana se divise en 10 régions administratives décentralisées : le Nord, l’Est, l’Ouest, le Centre, le Nord-Est, le Nord-Ouest, la Volta, l’Ashanti, le Brong-Ahafo, enfin Accra et sa banlieue. Ces régions sont elles-mêmes divisées en 110 districts.

Le Ghana : une grande diversité humaine

Le Ghana présente une grande diversité humaine (plus de 60 groupes ethniques). La communauté la plus nombreuse est celle des Akan, à laquelle appartiennent les Fanti et les Ashanti, héritiers d’un prestigieux royaume. Les Akan vivent dans le Sud et à l’ouest de la Volta Noire, sont les plus nombreux, ils représentent 44 % de la population totale (La Volta se fait appeler noire, blanche ou rouge, selon son point de naissance, dans trois endroits différents, avant de devenir unique et Volta sans adjectif.), les Fanti sur le littoral et les Ashanti sur le plateau qui porte leur nom. Les Nzimas et les Ahantas vivent dans le Sud-Ouest. Les plaines d’Accra sont habitées par les Gas. La plupart des habitants de la région nord, Mamprusis et Dagombas se rattachent aux peuples voltaïques. Sur la frontière orientale vivent les Ewe, dont le territoire fut divisé, contre leur gré, en 1956, entre le Togo et le Ghana.

L’anglais est la langue officielle du Ghana, parlée dans les écoles. En 1962, le gouvernement a choisi 9 langues ghanéennes nationales qui sont enseignées parallèlement à l’anglais et au français : l’akuapem-twi, l’asante-twi (ashanti), le dagbani, le dangbe, l’ewe, le fanti, le ga, le kasem et le nizima.

Villes

Autres destinations

Comprendre

Carte du Ghana

Arriver

En avion

En bateau

En train

En autocar

En voiture

A partir d'Abidjan

Circuler

En bateau / En avion

En train

En autocar

En voiture

Parler

Acheter

Manger

Boire un verre / Sortir

Se loger

Apprendre

Travailler

Sécurité

Santé

Respecter

Communiquer

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites