Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Corée du Sud : Différence entre versions

De Wikitravel
Asie : Asie de l'Est : Corée du Sud
Aller à : Navigation, rechercher
m (Plats principaux)
(Acheter)
Ligne 260 : Ligne 260 :
  
 
== Acheter ==
 
== Acheter ==
La monnaie est le '''won''' (symbole : ''₩'' ou ''W''), écrit 원 en ''hangul''. Il existe des pièces de 10 et 50 ₩ (très peu utilisées), 100 ₩, et 500 ₩, et des billets de 1.000, 5.000, 10.000 et 50.000 ₩. 10.000 ₩ équivalent à peu près à 7 € (voir le [http://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/#from=KRW;to=EUR/ convertisseur de devises] pour le cours à jour).
+
La monnaie est le '''won''' (symbole : ''₩'' ou ''W''), écrit 원 en ''hangul''. Il existe des pièces de 10 et 50 ₩ (très peu utilisées), 100 ₩, et 500 ₩, et des billets de [http://banknoteworld.com/banknote/korea-south/1,000%20Won/11489 1.000], [http://banknoteworld.com/banknote/korea-south/5,000%20Won/11490 5.000], [http://banknoteworld.com/banknote/korea-south/10,000%20Won/11493 10.000] et 50.000 ₩. 10.000 ₩ équivalent à peu près à 7 € (voir le [http://fr.finance.yahoo.com/devises/convertisseur/#from=KRW;to=EUR/ convertisseur de devises] pour le cours à jour).
 
On peut régler ses achats par carte (VISA, AMEX) à peu près n'importe où (sauf les petits vendeurs de rue et peut-être les taxis), et même pour de faibles montants, 5.000 ₩ par exemple.
 
On peut régler ses achats par carte (VISA, AMEX) à peu près n'importe où (sauf les petits vendeurs de rue et peut-être les taxis), et même pour de faibles montants, 5.000 ₩ par exemple.
 
Il est possible de retirer de l'argent liquide dès l'arrivée à l'aéroport; il faut toutefois repérer les distributeurs où est indiqué 'Global ATM', les autres n'acceptent pas les cartes étrangères. On trouve également de tels distributeurs un peu partout dans Séoul (gare, grandes banques telles que KB, Hana Bank, Woori Bank, Shinhan Bank, mais pas Nonghyop par exemple) et dans les grandes villes. Le montant du retrait est en général plafonné à 1.000.000 ₩ par jour (100.000 ₩ pour certains types de carte et/ou certains types de distributeurs). On en trouve également dans les petites supérettes de quartier (Seven Eleven, ...) ouvertes 24h/24. Attention, si vous retirez des billets de 10.000 ₩, votre portefeuille risque vite de devenir trop petit! On trouve en général près des distributeurs des enveloppes où ranger les billets.
 
Il est possible de retirer de l'argent liquide dès l'arrivée à l'aéroport; il faut toutefois repérer les distributeurs où est indiqué 'Global ATM', les autres n'acceptent pas les cartes étrangères. On trouve également de tels distributeurs un peu partout dans Séoul (gare, grandes banques telles que KB, Hana Bank, Woori Bank, Shinhan Bank, mais pas Nonghyop par exemple) et dans les grandes villes. Le montant du retrait est en général plafonné à 1.000.000 ₩ par jour (100.000 ₩ pour certains types de carte et/ou certains types de distributeurs). On en trouve également dans les petites supérettes de quartier (Seven Eleven, ...) ouvertes 24h/24. Attention, si vous retirez des billets de 10.000 ₩, votre portefeuille risque vite de devenir trop petit! On trouve en général près des distributeurs des enveloppes où ranger les billets.

Version du 1 février 2013 à 07:16

Corée du Sud Drapeau
Temples beomeosiens
Localisation
Capitale Séoul
Population 49 millions (2011)
Monnaie won (KRW)
Électricité 220V/60Hz, prise européenne
Indicatif tél. +82
Fuseau horaire UTC+9


La Corée du Sud (한국, 韓國 Hanguk) [1], officiellement la République de Corée (대한민국, 大韓民國 Daehan Minguk), est un pays d'Asie de l'Est, qui occupe la moitié sud de la péninsule coréenne, avec la Corée du Nord (dite République populaire démocratique de Corée) au nord, la Chine séparée par la mer Jaune à l'ouest et le Japon à une courte distance en ferry au sud-est.

Sommaire

Comprendre

Géographie

Climat

La Corée du Sud possède un climat continental, sec, pouvant aller d'un minimum de -20°C à un maximum de 30°C, l'île de Jeju étant la seule partie du territoire à bénéficier d'un climat subtropical: on y cultive de nombreuses variétés de fruits telles que oranges, mangues, etc.

Histoire

Population

Fêtes et jours fériés

  • Jour de l'an (새해 첫날, saehae chotnal): le 1er janvier. Les Coréens célèbrent la nouvelle année solaire et la nouvelle année lunaire. En plus du premier janvier, le 2 est également férié. Le premier jour de retour au travail après les vacances est habituellement un moment de discours enthousiastes pour l'année arrivant.
  • Nouvel an lunaire (설날, seollal): le 1er jour du 1er mois lunaire, ainsi que les jours précédent et suivant. Les Coréens célèbrent la nouvelle année solaire et la nouvelle année lunaire. Le jour avant et après le premier jour de la première nouvelle lune sont également des vacances, pour un total de trois jours. Pendant cette période les routes sont bloquées par les familles visitant leurs villes natales et les tombes de leurs ancêtres. Prendre la route à ce moment suppose une patience inébranlable! Compter neuf heures de Séoul à Busan, par exemple.

2013: 10 février
2014: 31 janvier
2015: 19 février
2016: 8 février
2017: 28 janvier
2018: 16 février
2019: 5 février

  • Jour du Mouvement d'Indépendance (삼일절, samiljeol): le 1er mars. Commémore un mouvement d'indépendance du pays entier qui a eu lieu le 1er mars 1919 en protestation contre la colonisation japonaise. Ce jour a marqué le commencement du mouvement coréen d'indépendance, avec une déclaration d'indépendance du colonialisme par des manifestants. En réponse, la police japonaise et les forces militaires ont tué et blessé des milliers de manifestants désarmés.
  • Jour des arbres (식목일, shinmokil): le 5 avril. En raison de la dévastation et du déboisement résultant de la guerre de Corée, le gouvernement coréen a désigné le 5 avril le jour des arbres et en a fait un jour pour que tous les citoyens plantent des arbres et d'autres plantes. Des décennies plus tard, les forêts sont reboisées. De nos jours, les citoyens plantent des arbres et des fleurs et nettoient toujours les sommets et les secteurs environnants les montagnes, et le jour sert de rappel au respect de la nature et de l'environnement.
  • Fête du Travail (노동절, nodongjeol): le 1er mai.
  • Jour des enfants (어리니 날, orini nal): le 5 mai. Les parcs d'attractions, les zoos, et les parcs nationaux se remplissent de familles appréciant des vacances au printemps.
  • Jour des parents (어버이 날, eobeoi nal): le 8 mai. Correspond à la fête des mères et à la fête des pères, le même jour.
  • Jour des professeurs (스승의 날, seseungui nal): le 15 mai. Jour des professeurs: il est encore courant d'offrir un petit cadeau à son professeur.
  • Anniversaire de Bouddha (석가탄신일, seokgatansinil): le 8ème jour du 4ème mois lunaire. Aussi fête des lanternes: les moines bouddhistes parent le haut de leurs temples et y accrochent des lanternes colorées. De très nombreuses lanternes sont aussi accrochées dans les rues. Plusieurs des plus grands temples organisent également des festivals et des défilés.

2013: 17 mai
2014: 6 mai
2015: 25 mai
2016: 14 mai.

  • Commémoration des morts pour la patrie (현충일, hyeonchungil): le 6 juin. C'est un jour réservé à la mémoire des combattants morts pour la patrie. Des civils et les soldats sont honorés dans des cérémonies tenues dans tout le pays, particulièrement au cimetière national de Séoul.
  • Jour de la Constitution (제헌절, jeheonjeol): le 17 juillet. Célèbre la Constitution coréenne proclamée en 1948. La date du 17 juillet est celle de la fondation de la dynastie Joseon, en 1392.
  • Jour de l'indépendance (libération) (광복절, kwangbokjeol): le 15 août. Avec la reddition officielle du Japon aux forces alliées le 15 août 1945, les 35 années de colonisation de la Corée par les Japonais ont pris fin. le 15 août 1948 marque également l'établissement de la République de Corée.
  • Fête des récoltes (추석, chuseok): Quatorzième, quinzième et seizième jours du huitième mois lunaire. Le festival des moissons de la pleine lune est semblable aux vacances américaines de Thanksgiving. Ce sont les plus importantes de toutes les vacances coréennes, et un total de trois jours laisse le temps aux familles de visiter leurs villes natales. Semblables aux vacances lunaires de nouvelle année, les membres de la famille rendent visite à leurs parents vivants et aux tombes de leurs ancêtres. Les membres de la famille échangent des cadeaux et jouent à des jeux spéciaux.

2013: 19 septembre
2014: 8 septembre
2015: 27 septembre
2016: 15 septembre
2017: 4 octobre
2018: 24 septembre

  • Jour des forces armées (국군의 날, gukgunui nal): le 1er octobre.
  • Fête nationale (fondation) (개천절, kaechonjeol): le 3 octobre. Selon la légende, le dieu-roi Tan-gun a fondé le royaume de Jeoson en -2333. Ce jour remplit les citoyens d'une fierté nationaliste pour plus de 4 000 ans d'histoire.
  • Jour du Hangeul (한글 날, hangeul nal): le 9 octobre. Commémore la proclamation de l'alphabet national, le hangeul. De nouveau férié à partir de 2013 (ne l'était plus depuis 1991).
  • Noël (성탄절, seongtanjeol ou bien 크리스마스, Christmas): le 25 décembre. Bien que pas encore autant commercialisé que Noël en France, le grand nombre de chrétiens coréens assure que c'est un moment de célébration. De plus en plus d'entreprises ont commencé la mise en place de décorations et la vente de cartes de Noël de modèle occidental. En raison de sa proximité à la fin de l'année, beaucoup de Coréens préfèrent donner des cadeaux de nouvel an au lieu de cadeaux de Noël.

S'informer

Si vous voulez vous faire une idée de l'actualité coréenne vue de la Corée, l'Agence de presse Yonhap propose une revue de presse en français, très bien faite. Voir aussi Aujourd'hui la Corée


Régions

Carte de la Corée du Sud
Gyeonggi (Séoul, Panmunjeom, Suwon)
Région de la capitale Séoul et son agglomération, ainsi que la Zone coréenne démilitarisée à la frontière.
Gangwon (Chuncheon, Parc national Seoraksan)
Beaux paysages naturels, ski sur les monts Taebaeksan et Sobaeksan, et plages sur la côte est.
Chungcheong du Nord (Cheongju, Danyang)
Province montagneuse enclavée avec parcs nationaux, monts Songnisan, monts Sobaeksan, lac de Chungjuho.
Chungcheong du Sud (Boryeong, Daejeon, Gongju)
Plaines avec rizières et sources thermales, et la ville de Daejeon, point de convergence des principales autoroutes et voies ferrées.
Gyeongsang du Nord (Andong, Gyeongju et les îles Ulleungdo)
La plus grande province aux nombreux vestiges historiques et culturels des dynasties Silla et Joseon.
Gyeongsang du Sud (Busan, Temple Haeinsa, Jinju)
Busan, la seconde ville du pays. Région réputée pour ses belles villes côtières et ses temples.
Jeolla du Nord (Jeonju)
Berceau de l'opéra traditionnel coréen Pansori, cuisine réputée.
Jeolla du Sud (Boseong, Gwangju, Yeosu)
Une multitude de charmantes petites îles et une délicieuse cuisine de poissons et fruits de mer.
Jeju
Principale destination des touristes coréens en lune de miel, cette île formée sur un volcan offre une végétation sauvage et de belles randonnées à cheval. Un des rares endroits où une voiture peut être nécessaire.





Villes

Autres destinations

Arriver

Les ressortissants de France (90 jours), Belgique (90 jours), Luxembourg (90 jours), Suisse (90 jours), Canada (180 jours) n'ont pas besoin de visa pour tourisme, correspondance et business de séjours court.

Les vols suivants sont disponibles : De France métropolitaine et Belgique, Air France+Korean Air(14/7 jours) et Asiana Airlines (3/7 jours) offrent des vols directs de Paris à Séoul. KLM(De Bordeaux, Bruxelles, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Strasbourg, Toulouse via Amsterdam à Séoul), Lufthansa (de Bordeaux, Bruxelles, Lyon, Marseille, Montpellier, Nice, Paris, Toulouse via Francfort ou Munich à Séoul et Busan), Finnair (via Helsinki) (4/7 jours), Aeroflot (6/7 jours)(de Nice et Paris via Moscou à Séoul; Le visa double russe pour correspondance est obligatoire si on départ Nice) (départs de Séoul sont disponible sur mercredi, vendredi et dimanche), Turkish Airlines (de Bordeaux, Bruxelles, Lyon, Marseille, Nice, Strasbourg, Toulouse via Istanbul à Séoul).

Emirates Airlines(De Paris et Nice via Dubaï à Séoul), Qatar Airways, Uzbékistan Airlines (Le visa double ouzbek pour correspondance est obligatoire).

Air China (de Paris via Pékin aux Busan, Daegu et Séoul), China Eastern Airlines (de Paris via Shanghai aux Busan, Cheongju (suspendu jusqu'au fin de mars, 2009) (2/7 jours), Daegu (2/7 jours), Jéju, Muan (30 minutes de Gwangju) (2/7 jours; lundi et jeudi), Séoul), China Southern Airlines (de Paris via Canton à Séoul et d'Amsterdam via Pékin à Séoul) (5/7 jours de départ de Paris), Thai Int. Airways (de Paris via Bangkok aux Busan(4/7 jours) et Séoul) Singapore Airlines (de Paris et Amsterdam via Singapour à Séoul) Malaysia Airlines (de Paris et Amsterdam via Kuala Lumpur à Séoul) China Airlines (d'Amsterdam via Bangkok et Taipei à Séoul) EVA Air (d'Amsterdam et Paris via Bangkok et Taipei à Séoul) Vietnam Airlines (de Paris via Hanoi ou de Hô Chi Minh-Ville aux Busan et Séoul)

  1. Japan Airlines et ANA en Europe ne vend pas billets pour destinations d'Asie sauf Japon.

De Genève, Suisse, Air France, Lufthansa, KLM, Aeroflot, Turkish Airlines, Emirates Airlines, Qatar Airways servent leurs vols Genève - Séoul via leur hub.

Du Québec, Air Canada (via Vancouver), Delta Airlines (via Atlanta ou New York), Northwest Airlines(via Détroit et Tokyo aux Busan et Séoul) et United Airlines (via Chicago et Tokyo ou via San Francisco) sont disponibles.

De Nouvelle-Calédonie, Aircalin (Air Calédonie International) opère 2 vols directs par semaine de Nouméa à Séoul, le samedi vers 0 heure (arrivée le samedi vers 8 heures), et le lundi vers 0 heure (arrivée le lundi vers 8 heures).

En bateau

Route Corée du Sud - Chine : Port d'Incheon aux Qingdao, Tianjin, Qinhuangdao, Dalian, Yantai, Weihai, Lianyungang Route Corée du Sud - Japon : Port de Busan aux Fukuoka, Shimonoseki, Izuhara Route Corée du Sud - Russie : Port de Sokcho à Zharouvino(proche Vladivostok)

En train

Pas de service disponible (frontière avec la Corée du Nord fermée)

En autocar

Pas de service disponible (frontière avec la Corée du Nord fermée)

En voiture

Pas de service disponible (frontière avec la Corée du Nord fermée)

Circuler

En bateau / En avion

En train

En Corée du Sud, il existe 3 types de trains, qui se distinguent par leur vitesse, leur confort et leur prix : Le KTX (le TGV coréen), le Saemaeul (1ère classe, 3 places par rangée), et le Mugunghwa (2ème classe, 4 places par rangée). Le KTX est l'exacte réplique du TGV français, puisqu'il a été installé par Alsthom.

Pour le KTX: il est nécessaire de réserver (le billet comporte le numéro de place), mais en général il est facile d'obtenir une place pour un départ proche sauf pour les grandes fêtes telles que Chuseok ou le nouvel an, où il est nécessaire de s'y prendre longtemps à l'avance. Le trajet Séoul/Daejon prend environ une heure; jusqu'à Busan, compter environ trois heures.
Les trains sont propres, sûrs, bien équipés. Vous y trouverez des distributeurs automatiques de boissons et de friandises. Dans le KTX, on dispose également d'un accès WiFi gratuit.
Il y a 7 lignes en tout. Toutes les informations sur le site en anglais des chemins de fer coréens, Korail.

En autocar

Il est très facile de circuler en autocar en Corée. Il existe plusieurs compagnies concurrentes qui possèdent parfois des terminaux de bus séparés dans les grandes villes mais jamais loin les un des autres.

Ainsi, on peut accéder à toutes les villes de taille moyenne via des Intercity Bus Terminal - les bus font souvent plusieurs arrêts ce qui peut rallonger considérablement le voyage - et aller d'une grande ville à une autre via des Express Bus Terminal.

Dans ces derniers, il y a deux types d'autocars : les Limousin Bus qui passent très souvent, qui sont très confortables avec leurs sièges en cuir inclinables et l'air conditionnés mais qui dont les prix sont légèrement inférieurs à ceux du train, et les Express Bus qui sont un tiers moins chers mais qui passent plus rarement et qui sont moins confortables.

Pour ce qui est d'acheter les tickets, il n y a pas vraiment de problèmes quand on ne sait pas parler coréen, il suffit de savoir prononcer correctement le nom de la ville où on souhaite aller ou de l'avoir écrit en coréen sur soi. Pour s'orienter dans le bus terminal, il vaut mieux savoir lire le hangeul même si les noms des villes sont assez souvent sous-titrés en alphabet latin.

En voiture

Il est possible de louer une voiture si l'on est titulaire d'un permis international, qui est délivré gratuitement en préfecture. La conduite se fait à droite de la chaussée et le permis de conduire international est obligatoire si l'on veut louer un véhicule. Il est assez difficile de trouver un GPS (indispensable!) en anglais; une solution est de consulter les petites annonces des expatriés. Une particularité des GPS coréens est que l'on peut entrer sa destination simplement en tapant le numéro de téléphone (uniquement s'il s'agit d'un numéro professionnel, l'annuaire privé n'existe pas en Corée). C'est pratique pour trouver votre hôtel! Sur l'autoroute, les radars fixes sont fréquents, mais toujours indiqués (ils le sont par les GPS également). Il existe sur certaines autoroutes un couloir réservé aux bus, aux taxis, et aux monospaces, repérable par une bande bleue. Ne pas l'emprunter, même pour doubler, si vous voulez éviter les PV! A savoir: les coréens bien que par ailleurs très courtois, ne vous céderont pratiquement jamais le passage...

En taxi

Le taxi (택시) est une très bonne solution pour se déplacer facilement dans toutes les villes. On les trouve nombreux à toute heure du jour et de la nuit et les tarifs pratiqués sont généralement très intéressants. On trouve deux catégories de taxi: les taxis ordinaires (일반택시, ilban taeksi) de couleur orange, dont la prise en charge est de 2.400 ₩ à Séoul (2.300 ₩ en province), et les taxis Deluxe (모범택시, mobeom taeksi), de couleur noire, plus confortables et donc plus chers: la prise en charge est de 4.500 ₩. ATTENTION: un taxi libre se repère par une lumière rouge.

Il vaut mieux savoir prononcer correctement le lieu où l'on veut se rendre ou alors avoir un plan de la ville sur soi (disponible dans les grandes villes dans les points d'information touristique qu'on trouve très souvent aux abords des gares et parfois des Bus Terminal). Les chauffeurs parlent peu ou pas anglais; parfois même une fois la destination énoncée, ils refusent de vous prendre en charge: tout simplement vous n'êtes pas sur le bon côté de la route et à Séoul il peut être compliqué de faire demi-tour... Si vous allez à votre hôtel, le numéro de téléphone suffit théoriquement: le chauffeur rentrera celui-ci dans son GPS (voir 'circuler en voiture').


Limitations de vitesse :

  • Autoroute : 110 km/h ou 100 km/h suivant les zones traversées
  • Route : 80 km/h
  • Ville : 60 km/h

Parler

Les grandes universités de Séoul proposent des cursus de langue coréenne. L'Université Yonsei (연세대학교) propose une formation à l'Institut de Coréen situé sur son campus (한국어학당). La formation comprend six niveaux, correspondant chacun à un trimestre (10 semaines de cours). Compter par trimestre 1.500.000 ₩ d’inscription. Les trimestres ont lieu au printemps, en été, en automne et en hiver. Il est en général demandé d'être présent la semaine précédant le début des cours pour les tests de niveau. Chaque journée comprend 4 heures de cours, le matin (de 9 heures à 13 heures) ou l'après-midi (de 13h40 à 17h30). L'Université est bien desservie par les transports en commun (métro et bus). L'ensemble des informations peut être consulté sur le site de l'Institut. Il existe une cafétéria où on peut se restaurer pendant la pause ou en dehors des cours; prix très abordables, environ 3.000 ₩ par plat.

Même si vous n'avez pas l'intention de vous lancer dans l'apprentissage du coréen, il peut être utile d'apprendre le hangul: il s'agit d'une écriture alphabétique, de 14 consonnes et 10 voyelles, très simple à apprendre en moins d'une journée. On trouve plusieurs sites pour cela, parmi lesquels Wikiproject coréen et Cours de coréen

Voir

Faire

Acheter

La monnaie est le won (symbole : ou W), écrit 원 en hangul. Il existe des pièces de 10 et 50 ₩ (très peu utilisées), 100 ₩, et 500 ₩, et des billets de 1.000, 5.000, 10.000 et 50.000 ₩. 10.000 ₩ équivalent à peu près à 7 € (voir le convertisseur de devises pour le cours à jour). On peut régler ses achats par carte (VISA, AMEX) à peu près n'importe où (sauf les petits vendeurs de rue et peut-être les taxis), et même pour de faibles montants, 5.000 ₩ par exemple. Il est possible de retirer de l'argent liquide dès l'arrivée à l'aéroport; il faut toutefois repérer les distributeurs où est indiqué 'Global ATM', les autres n'acceptent pas les cartes étrangères. On trouve également de tels distributeurs un peu partout dans Séoul (gare, grandes banques telles que KB, Hana Bank, Woori Bank, Shinhan Bank, mais pas Nonghyop par exemple) et dans les grandes villes. Le montant du retrait est en général plafonné à 1.000.000 ₩ par jour (100.000 ₩ pour certains types de carte et/ou certains types de distributeurs). On en trouve également dans les petites supérettes de quartier (Seven Eleven, ...) ouvertes 24h/24. Attention, si vous retirez des billets de 10.000 ₩, votre portefeuille risque vite de devenir trop petit! On trouve en général près des distributeurs des enveloppes où ranger les billets.

Manger

Goûter la cuisine coréenne à la saveur épicée est une expérience unique pour le palais. Riches en vitamines et faibles en calorie, les plats coréens utilisent divers ingrédients tels que l’ail, le piment rouge, le poireau, la sauce de soja, la pâte de haricot fermentée, le gingembre et l’huile de sésame. Vous ne pouvez quitter la Corée sans avoir goûté le kimchi, ce plat de chou fermenté et très pimenté ; célèbre aujourd’hui dans le monde entier, qui accompagne chaque repas coréen. Il en existe des dizaines de variété : estomacs fragiles, consommez avec modération ! Les visiteurs européens apprécieront sans doute mieux le galbi et le bulgogi. Ces deux plats de viande, porc ou boeuf, agrémentent toujours les repas de fête. Le galbi ressemble un peu aux « côtelettes » chinoises et le bulgogi se compose de lamelles de viande marinée dans une sauce à base d’ail et d’autres condiments. Ces plats sont très peu épicés et sont cuits au charbon de bois, sur un barbecue au centre de la table. Une des particularités de la table coréenne réside dans le fait que tous les plats sont servis en même temps. Autrefois le nombre de plats d’accompagnement variait de trois pour les gens ordinaires à douze pour les membres de la famille royale. L’arrangement de la table diffère si le plat principal se compose de nouilles ou de viande. Des règles formelles ont été élaborées pour la table, révélant l’attention des Coréens portée à la nourriture. Autre particularité, la cuillère est plus utilisée qu’en Chine et au Japon surtout pour les soupes.

Plats principaux

Jeon (전, Plats frits)
Une variété de jeon (전)

Des champignons, des courgettes, des filets de poisson, des huîtres ou des poireaux farcis à la viande hachée sont roulés dans la farine, plongés dans des oeufs battus, et puis frits dans une casserole. Il y a également des jeon de type « crêpe » : la poudre de fèves de mung, la farine du blé ou de la pomme de terre râpée sont employées pour faire une pâte lisse, et l'oignon, le kimchi, ou du porc coupé sont incorporés, puis frits.

Jjim et Jorim (Viande ou poisson bouilli) Jjim et jorim sont semblables. Les viandes ou les poissons sont bouillis à feu doux assaisonnés de sauce de soja et d'autres ingrédients jusqu'à ce que le tout devienne tendre et savoureux. Jjim se rapporte également à un plat cuit à la vapeur.

Jjigae et jeongol (Le ragoût et les cocottes en terre) Moins aqueux et plus consistants que le potage, ces plats peuvent constituer le plat principal d'un repas. Le ragoût de pâte de soja ou jjigae est très populaire. Le Jeongol est habituellement cuit dans un plat de cocotte en terre sur le feu pour le dîner. Des nouilles, des champignons de pin, du poulpe, des tripes et des légumes sont les meilleurs ingrédients pour le jeongol.

Hoe (Poissons crus) Le poisson cru découpé en tranches est de plus en plus connu dans le monde entier. Le thon, le carrelet, les huîtres, la raie, le concombre de mer, l'ormeau, l'oursin, le calamar sont populaires en Corée et le boeuf aussi parfois se mange cru. Ils sont accompagnés de feuilles de sésame ou de laitue, et les sauces de pâte de gingembre, de moutarde ou de poivron rouge apportent un goût âpre ou relevé. NB : « houe » se prononce " hwé."

Namul (Plats de légumes verts ou sauvages) L'alimentation coréenne se compose de centaines de légumes et de plats de légumes verts sauvages différents appelés namul . Un petit tour sur un marché coréen vous montrera la variété et diversité des légumes verts peu communs à l’Europe. Le namul est habituellement blanchi, frit et assaisonné avec du sel, de la sauce de soja, de graines de sésame, de l'huile de sésame, de l'ail et de l’oignon vert.

Jeotgal (Fruits de mer fermentés avec de la saumure) Les poissons, les palourdes, les crevettes, les huîtres, les oeufs de poissons sont populaires pour faire le jeotgal. Ils sont très salés. C'est un plat d'accompagnement qu'on déguste avec du riz bouilli, il est parfois ajouté au kimchi ou employé pour assaisonner d'autres nourritures.

Juk (Bouillon) Parfois le bouillon est un fortifiant pour la santé. Les pignons, les haricots rouges, le potiron, l'ormeau, le ginseng, le poulet, les légumes sont bons pour la santé, les champignons et les pousses de haricot forment la plupart des ingrédients de ce bouillon très populaire.

Guk et tang (Potages et soupes) La table coréenne n'est jamais complète sans potage. Des légumes, de la viande, des poissons et des mollusques et des crustacés, de l'algue, et même des os de vache bouillis sont utilisés pour faire le guk ou le tang.

Bap (Riz) Le riz bouilli fait partie intégrante et indispensable de l'alimentation coréenne. De l’orge, des haricots, de la châtaigne, du millet ou d'autres céréales sont souvent ajoutés pour lui donner un goût spécial et davantage de valeur nutritive.

Kimchi (Chou fermenté et pimenté)
Une des nombreuses variétés de kimchi

Ingrédient : Chou chinois(radis, concombre, etc), radis émincé, piment en poudre, ail émincé, oignons émincés, saumure de poisson, sel, etc.

Le kimchi est un plat végétal fermenté permettant une conservation prolongée. Dans le passé, les Coréens avaient l'habitude de le préparer comme nourriture de remplacement des légumes frais pendant les mois d'hiver. Aujourd'hui, les ménagères préparent toujours une grande quantité de kimchi d'hiver, à la fin novembre ou début décembre. Cet événement annuel dans tout le pays s'appelle le gimjang. L'introduction du poivron rouge de l'Europe, par le Japon, au 17e siècle a apporté une innovation importante au kimchi et au régime alimentaire coréen en général. Maintenant, on compte plus de 160 variétés de kimchi différents par région et des ingrédients. Le kimchi est le plat d’accompagnement de base à chaque repas coréen ; c'est également un ingrédient dans d'autres plats populaires tels que le ragoût de kimchi, les crêpes de kimchi, le riz et les ramyeon de kimchi frits (nouilles). Le kimchi est largement essayé dans diverses manières dans un effort de créer de nouveaux goûts et de nouvelles saveurs. Actuellement le kimchi gagne la popularité dans le monde entier pour ses capacités de valeur nutritive et de prévention contre la maladie. Présentation: Il s’agit d’un aliment à base de chou ou d’autres légumes qui est soumis à fermentation après avoir été conservé dans le sel puis recouvert d’une sauce. Il en existe une grande diversité : le kimchi de chou, le kimchi de concombre, kimchi de radis, kimchi d’oignon, etc. Le kimchi renferme différents nutriments : ferments lactiques, sels minéraux, vitamines.

Bibimbap (Riz mélangé avec un assortiment froid de légumes; bibim (비빔, mélanger) et bab (밥, riz))
Le bibimbab de Jeonju

Ingrédients :Riz, jeunes pousses de fougère, racines de campanule, pousses de soja, lamelle de bœuf, pâte de piment, huile de sésame, etc.
Présentation : Il s’agit d’un plat de riz où l’on ajoute différents légumes que l’on y mélange juste avant la dégustation. Sa richesse en nutriments provient de sa diversité en légumes. Le bibimbap de Jeonju est le plus connu.

Gui (Grillades) Le bulgogi (boeuf mariné coupé en fines tranches) et le galbi (côtes de boeuf marinées) sont des exemples bien connus de Gu-i. Les poissons aussi sont souvent grillés.

Bulgogi (불고기, Bœuf mariné à la sauce de soja)
Du bulgogi (불고기) avec les nombreux plats d'accompagnement (반찬, banchan)

Ingrédients : Viande de bœuf (viande de porc), jus de poire, sucre, huile de soja, ail émincé, oignons émincés, huile de sésame, etc.
Présentation : C’est un plat de viande de bœuf ou de porc finement coupé et mariné avant la cuisson.

Galbi Gui (Côte grillée) Ingrédients : Côte de boeuf (travers de porc), sucre, sauce de soja, oignons émincés, ail émincé, huile de sésame, etc.
Présentation : C’est une grillade de travers de porc ou de bœuf marinés.. La grillade de Galbi de Suwon est la plus connue.

Samgyetang (Soupe de coquelet au ginseng) Ingrédients : Un poulet, riz gluant, ginseng, ail, marrons, jujubes, etc.
Présentation : il s’agit d’un petit poulet dont l’intérieur a été vidé pour être ensuite fourré de plusieurs ingrédients puis bouilli.

Mul Naengmyeon (Nouilles de sarrasins froides) Ingrédients : Nouilles de sarrasins ou de blés, bouillon de viande, tranche de viande (bœuf), émincé de concombre, émincé de chou, œuf dur, etc.
Présentation : Les mul naengmyeon sont des nouilles cuites dans un bouillon de bœuf. Cette version des naengmyeons est très rafraîchissante cependant les naengmyeon peuvent aussi être consommées sans bouillon, mélangées avec de la pâte de piment, on appelle cette version, « bibim naegmyeon ».

Haemul Tang (Soupe aux fruits de mer) Ingrédients : Crabe, coquillages, crevettes, poissons, radis, pousses de soja, pâte de piment, poudre de piment, oignons, ail, etc.
Présentation : Il s’agit d’une soupe obtenue en faisant bouillir des fruits de mer avec de la pâte et de la poudre de piment. La particularité de cette soupe c’est sa saveur à la fois piquante et rafraîchissante.

Kimchi Jjigae (Soupe de kimchi) Ingrédient : Kimchi, viande de porc, huile de sésame, oignons, ail, etc.
Présentation : La recette du kimchi jjigae consiste à faire revenir de la viande de porc puis à y ajouter de l’eau et du kimchi pour finalement faire bouillir le tout. Si le kimchi utilisé est acide, le goût s’en retrouve amélioré.

Dak galbi (Côte de poulet avec des légumes) Ingrédients : poulet, pâte de piment, patates douces, poudre de piment, sucre d’orge, sucre, ail émincé, oignons, etc.
Présentation : Il s’agit d’un plat où l’on fait revenir du poulet mariné. Le dak galbi de Chuncheon est le plus réputé.

Seollongtang (Soupe de bœuf) Ingrédients : riz, bœuf, bouillon de bœuf, oignons, ail émincé, (pâte de piment, piment en poudres à volonté), poivre, sel, etc.
Présentation : C’est un plat composé d’un bouillon de bœuf, de riz et d’assaisonnements. L’idéal est de faire bouillir la viande de bœuf une dizaine d’heures afin d’obtenir un bouillon consistant.

Galbi Tang (Soupe au travers de bœuf) Ingrédients : travers de bœuf, radis, oignons, ail, poivre, huile de sésame, poudre de graine de sésame, etc.
Présentation : Soupe obtenue en faisant bouillir du radis et du travers de bœuf. L’idéal est de le consommer ce bouillon épais avec du riz.

Juk (Potage onctueux) Ingrédients : diverses céréales.
Présentation : Soupe très épaisse obtenue en faisant bouillir longtemps des céréales dans un volume d’eau 6 à 7 fois supérieur. Il en existe de nombreuses variétés : Juk au sésame, juk aux pignons de pin, juk au jujube, juk au bœuf, juk à la citrouille, juk à l’ormeau.

Kimbab (Rouleaux de riz)
Des rondelles de kimbab

Ingrédients : Riz, feuille d'algue, divers ingrédients.
Présentation : Le kimbab (김밥) est une sorte de cigare de riz (bab, 밥) enroulé dans une feuille d'algue (kim, 김), puis coupé en rondelles. Il en existe de nombreuses variétés en fonction de la garniture que l'on place sur le riz avant de rouler le kimbab. On trouve des boutiques de kimbab à tous les coins de rue, c'est un moyen économique de se restaurer.

Anguilles grillées
Anguilles grillées

Ingrédients : Anguilles, salade, sésame (feuille), ail, gingembre, divers légumes, purée de piment (고추장, kochujang).
Présentation : Les anguilles sont coupées et grillées par le serveur; on peut les choisir soit nature (grillées au sel), soit avec une sauce spéciale. Il y a une hotte aspirante au-dessus du grill. On mange l'anguille grillée en préparant une aumônière avec une feuille de salade et/ou de sésame, dans laquelle on place divers légumes d'accompagnement, l'anguille, sans oublier la purée de piment (고추장, kochujang). Manger en une seule bouchée, absolument délicieux! A consommer bien sûr accompagné de soju (소주). C'est un must!

Dessert

Tteok (gâteau traditionnel) Le ddeok est un gâteau coréen traditionnel fait à partir de la poudre de riz. Les Coréens le préparent pour des occasions de fête telles que mariages et anniversaires aussi bien que pour des services commémoratifs aux aïeux. Ils le préparent également aux occasions saisonnières pour Seollal (nouvelle année lunaire) et Chuseok (fête des moissons). Les Coréens ont coutume de préparer le ddeok quand ils déménagent, et distribuent un plateau à leurs nouveaux voisins. Il constitue un encas naturel et sain.

Hanggwa (sucrerie traditionnelle) Le hangwa est apprécié pour ses couleurs et ses formes artistiques et décoratives aussi bien que pour son goût doux et agréable. Souvent pris avec des boissons traditionnelles, il est considéré comme un encas sain ou un dessert classique. Les jolis paniers ou les boîtes de hangwa font également d'excellents cadeaux, particulièrement appréciés des personnes âgées. On les trouve dans les magasins spécialisés dans les gâteaux et les bonbons traditionnels et dans certains rayons des grands magasins.

Gangjeong Ce bonbon léger est fait à partir de riz gluant et de miel. Il est cuit en friteuse et enduit avec des grains de riz soufflés, de la cannelle et du sésame.

Hwachae (boissons froides traditionnelles) Les boissons froides traditionnelles s'appellent hwachae. Elles sont habituellement faites avec du jus de fruits ou de céréales, et adoucies par du sucre ou du miel, ou assaisonnées et colorées avec l'omija (fruit aux « cinq goûts » de l'arbre de Schisandra chinois). Il y a également des hwachae faits à partir d'herbes médicinales traditionnelles, d'azalée ou de pin.

Sikhye Sikhye est une boisson sucrée à base de riz. Les Coréens l'aiment tellement qu'on le trouve maintenant en canettes.

Sujeonggwa Cette boisson douce est relevée avec du gingembre et de la cannelle. Des kakis et des pignons secs ramollis sont ajoutés dans le verre.

Boire un verre / Sortir

Il est de bon ton de ne pas remplir son verre soi-même, mais de laisser la/les personne(s) partageant ce moment le faire. De même il est préférable de s'assurer que le verre des autres n'est pas vide et le cas échéant de le remplir.

Une autre particularité des Coréens, autour d'un verre, est de montrer le respect qu'ils portent aux plus anciens ; la règle est de ne pas regarder les personnes plus âgées avec qui l'on est attablé lorsque l'on boit de l'alcool ; dans ce cas, tournez le visage, pudiquement, vers votre gauche, au moment de boire, comme pour vous cacher. Il s'agit d'une vieille tradition, encore très respectée par les jeunes ; bien évidemment, en tant qu'étranger, personne ne vous tiendra rigueur d'un tel impair, mais votre zèle fera surement bien rire les locaux !

Se loger

Apprendre

Travailler

Sécurité

Il est dit que la Corée du Sud est un des pays les plus sûrs du monde ; à la ville comme à la campagne, les locaux se montrent très respectueux envers les étrangers, et aucun problème n'est à noter.

Pourtant, les messieurs coréens ont fini par se forger une certaine réputation vis-à-vis des étrangers ; certains locaux ne supportent pas de voir les Coréennes s'amouracher des étrangers, et certains couples ont déjà été pris à parti dans la péninsule ; donc, si vous voyagez en couple, soyez assez prudent, surtout le soir, lorsque ces messieurs sortent éméchés des bars et restaurants.

Au cours de votre séjour, vous risquez de tomber devant une pancarte indiquant que les toilettes des étrangers sont séparées de celles des Coréens.

Santé

Respecter

Quand les Coréens se saluent, ils s'inclinent mutuellement pour montrer leur respect.

La langue coréenne a plusieurs niveaux de langue pour montrer le respect.

Si vous prenez ou recevez quelque chose d'une personne plus âgée, utilisez toujours les deux mains. Si ce n'est pas possible, vous pouvez soutenir votre bras droit avec votre main gauche.

De même, quand vous serrez la main à quelqu'un vous devez soutenir votre bras droit avec votre main gauche.

Quand vous prenez un verre avec quelqu'un de plus âgé, vous devez tourner la tête au moment de boire effectivement dans le verre.

Une personne plus jeune que vous aura souvent beaucoup de mal à refuser de boire si vous lui proposez. Donc, faites attention à ne pas proposer plus que le raisonnable.

Rester en contact

Internet

En plus des cybercafés, quasi omniprésents, vous trouverez en Corée du Sud, les "PC Bang". Ce sont des commerces qui sont présents partout, et ont la particularité de fonctionner 24/24H. Ils offrent à leurs utilisateurs des équipements très haut débit (jusque 100M°), que ce soit pour jouer, surfer, lire ses mails, en envoyer, etc.
Ce qu’il faut savoir avant d’aller dans un PC Bang
1. Si vous souhaitez utiliser un jeu ou un logiciel spécifique, faites en part à l’un des employés présent, afin qu’il vous dirige sur le poste adéquat.
2. Si vous désirez vous servir de votre propre logiciel il vous faudra l'installer sur le poste qu'on vous a attribué.
3. Les PC Bang sont divisés en zone fumeur et non-fumeur. A vous de choisir.
4. La plupart des PC bang sont équipés d’imprimantes mais peu disposent d’un scanner, d’un fax, etc.

Téléphone portable

Pas de problème de roaming avec votre propre portable, en Corée du Sud. Tous les opérateurs français, belges, suisses, canadiens, ont des accords avec les compagnies coréennes.
Cependant, uniquement les téléphones compatibles 3G fonctionneront. Il n'y a pas de réseau GSM en Corée.
Pour un séjour de plusieurs mois, il vaut mieux prendre un téléphone portable local car le forfait avec un opérateur se dépasse très vite et les frais supplémentaires peuvent monter à quelques centaines d'euros.
Vous pourrez sinon, si vous le désirez, louer un téléphone portable. Comptez de 2000 à 3000 wons (1,60 à 2,40 euros) par jour pour la location, plus le coût de communications.
La meilleure des choses à faire reste de vous procurer un portable d'occasion et d'acheter séparément une carte prépayée. Si vous êtes amené à rester plus longtemps, oubliez les téléphones avec abonnement : les vendeurs refusent d'en vendre aux étrangers.


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites