Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Chiriquí

De Wikitravel
Version du 23 mai 2008 à 21:47 par Evonne (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Visiter la région de Chiriquí avec Terra Caribea

Fleur de la région de Chiriqui photo de Terra Caribea


Indiens Guaymis photo de Terra Caribea

Localisée à environ 450 km de la capitale, la province de Chiriqui se caractérise par ses montagnes volcaniques couvertes de verdure, ses nombreuses cascades, ses fleuves et son paysage montagneux spectaculaire, ses sentiers parsemés de fleurs ; elle est connue pour son élevage et ses chevaux pur-sang ainsi que ses plantations de bananes et de café.

Encadrée au nord par la province de Bocas del Toro, à l’est par Veraguas et à l’ouest par le Costa Rica, tout y est pour satisfaire le plus exigeant des touristes.

Réputée pour la douceur de son climat et son cadre naturel préservé, la petite ville de Boquete se niche à 1.600 m d'altitude au cœur d'une vallée escarpée, à 35 km au nord de David. On y cultive des fleurs et des agrumes célébrés lors de la Feria de las Flores y del Café, au mois de janvier.

Trois grandes sortes de café sont également cultivées dans les environs, dont le célèbre Arabica. Ainsi, durant la saison de la cueillette des cerises de café, la région attire un grand nombre de Guaymíes en provenance de Tolé et des montagnes avoisinantes, qui viennent alors s'engager comme travailleurs saisonniers.

Enfin, attrait supplémentaire, et non des moindres, la région de Boquete est reconnue comme étant l'une des plus propices à l'observation des oiseaux tropicaux, parmi lesquels le célèbre quetzal. Selon les ornithologues, la période la plus favorable à l'observation de cette espèce se situe aux mois d'avril et de mai.

De cette richesse, Boquete sut se faire une réputation, et la ville constitue par ailleurs une excellente base pour entreprendre l'ascension du volcan Barú ou visiter les 14.300 hectares du parc national qui l'entoure.

Avec ses 3.475 mètres d’altitude, le volcan culmine le Panama sur la cordillère de Talamanca. Depuis son sommet, il est possible d’apercevoir d’un coté l’Atlantique et de l’autre le Pacifique.

Le parc national du Volcan Baru et le parc international de la Amistad en font une destination écotouristique privilégiée, dont le majeur atout est la randonnée en montagne, la fraîcheur du climat étant propice à la pratique de cette activité.

A 1970 mètres d’altitude, sur les flancs de la cordillère de Talamanca, le village de Cerro Punta nous réserve ses élevages de vaches, chevaux et moutons. Tout comme Boquete, l’endroit est idéal pour la beauté des paysages montagneux qui l’entourent, et pour les amateurs de randonnée.

Un peu plus loin, dans le petit village de Guadalupe, la Finca Dracula rassemble 3.500 espèces de fleurs dans un beau jardin au cœur de la foret.

Les amateurs de plages et activités nautiques trouveront également leur bonheur, dans le Golfe de Chiriqui et les nombreuses îles alentour.

Conseil: Pour réaliser toutes les activités proposées par cette magnifique région, je vous conseil de contacter l'équipe francophone spécialiste dans les voyages d'aventure Terra Caribea (), [1]. C'est une équipe sympatique qui saura correctement répondre à vos attentes.

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues