Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Candé

De Wikitravel
Pays-de-la-Loire : Maine-et-Loire : Candé
Version du 4 juin 2010 à 05:24 par 86.199.145.142 (discuter)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : Navigation, rechercher

Candé est une commune du Maine-et-Loire, sa population de 2 721 habitants en fait un gros village, mais elle ressemble davantage à une petite ville. Peu touristique, Candé n'est pourtant pas dénué de charme et promet aux visiteurs des excursions étonnantes.

La commune, avec son canton, est une destination idéale pour un séjour vert au cœur du Haut-Anjou, après les plages bondées de La Baule ou les fastes des Châteaux de la Loire, par exemple.

Candé n'est qu'à 40 km de Angers.

L'église Saint-Denis dominant la vieille ville

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Candé, construit sur un éperon de schiste, est à la limite entre le Maine-et-Loire, dont elle est un chef-lieu de canton, et la Loire-Atlantique. La commune est au confluent de plusieurs rivières et ruisseaux, dont le Mandit, le Grand-Gué et l'Erdre, "plus belle rivière de France", selon François Ier.

Les habitants de Candé sont les Candéens et les Candéennes.

Histoire[modifier]

Candé, autrefois en position clé entre la Bretagne et l'Anjou, possède une Histoire très riche, qui a laissé de nombreuses traces. La ville était d'ailleurs au Moyen-Age protégée par des remparts et un château-fort. Si ces monuments n'ont laissé aucunes traces il reste de nombreuses maisons anciennes construites du XVème au XIXème siècle.

Candé aujourd'hui[modifier]

La commune vit surtout grâce aux coopératives agricoles qui y sont fixées et aux nombreux services qu'elle propose.

Arriver[modifier]

En voiture[modifier]

Candé est situé sur la carrefour entre les départementales qui relient Angers à Châteaubriant et Nantes à Segré. L'autoroute A11, qui relie Paris à Nantes, peut-être empruntée, il suffit ensuite de prendre la sortie pour Bécon-les-Granits si l'on vient de Paris.

En avion[modifier]

L'aéroport le plus proche est celui de Angers-Marcé, à environ 60 km.

En train[modifier]

Candé ne possède plus de gare depuis longtemps, en revanche, on peut descendre du TGV Paris - Le Croisic à Angers et ensuite prendre un taxi ou un car du réseau Anjoubus.

Circuler[modifier]

Candé possède trois arrêts sur le réseau Anjoubus et des taxis peuvent être demandés. Néanmoins, la commune est très restreinte (à peine 5 km2), la circulation peu importante et le relief relativement plat, donc les déplacements peuvent se faire à pied, voire à vélo, bien qu'aucune entreprise candéenne ne loue de bicyclettes.

La circulation en voiture ne pose pas de problèmes : bien que la marche à pied soit préférable pour visiter la commune, les parkings sont assez nombreux et peu remplis et les rues sont en bon état.

Voir[modifier]

A Candé[modifier]

La tour nord de l'église vue de la rue Victor Lassalle
Le moulin de la Saulaie vu du parc de Candé

La ville ancienne est l'endroit le plus charmeur de la commune. Borné par les rues de Bretagne, de Beaulieu et Victor Lassalle, ce quartier est sillonné par des rues étroites et tortueuses, entourées de vieilles maisons bourgeoises et de vieux murs de schiste.

La long de la rue Lassalle, on peut voir un ancien grenier à sel, construit en 1733, transformé en garages, quelques unes des maisons les plus anciennes, dont la seule à encorbellement, et, tout au bout, le confluent entre les ruisseaux du Mandit et du Grand-Gué, où se reflète l'église. Le pont à trois arches, appelé l'Arche-Saint-Denis, date du XVIIIème siècle.

La rue du Collège conduit à l'ancien collège Sainte-Catherine, dont la tour d'escalier du XVIème siècle, très particulière, est surmontée d'une statue de la sainte en plomb massif.

En contrebas de la rue de Beaulieu, on atteint le passage Rethière, qui passe sous la route et permet d'admirer l'Erdre et les deux ponts des XVIIIème et XIXème siècles.

De l'autre côté du passage, on atteint l'autre côté de la rue Bourgeoise et le Bourgneuf, qui présentent aux aussi de très belles maisons et conduisent à la place des Halles, où se dresse l'ancien tribunal du XVIIIème siècle. Plus bas, en empruntant le passage de la Digue, qui conduit lui aussi à l'Erdre.

L'église Saint-Denis, au nord de ce quartier, date du XIXème siècle. Elle fait partie du réseau "Eglises accueillantes d'Anjou" et peut à ce titre être visitée en dehors des offices. Elle est ouverte de 9H30 à 17H00. A l'intérieur, le visiteur remarquera la chaire du XVIIIème siècle, classée, et les belles stalles du chœur.

La commune compte plusieurs châteaux. Tous privés, ont peut toutefois les apercevoir de la route. Le château de Beaulieu, près de l'Hôtel de Ville, date du XIXème siècle ; le château de la Saulaie, visible un peu plus loin sur la route d'Ingrandes, a été construit du XVIème au au début du XXème siècle ; le château de Villegontier, visible depuis la route d'Angers, date des XVIIème, XVIIIèmes et XIXème siècles. En contrebas se trouve le manoir de la Rivière, édifié au XVIIIème siècle.

La chapelle de l'ancien hospice Saint-Jean

A la sortie de la ville, sur la route d'Angers, on peut voir l'ancien hospice Saint-Jean. Construit à partir du Moyen-Age, il est devenu depuis un hôpital local et une maison de retraite. La chapelle date du XIIème siècle et le logis, flanqué d'une tour d'escalier, du XVème siècle.

Installé dans une maison bourgeoise du XIXème siècle, l'Hôtel de Ville est entouré par un beau parc à l'anglaise, qui comprend des jeux pour enfants. Au fond, on atteint la salle de spectacle Beaulieu, qui sert aussi de cinéma, et la piscine couverte.

Depuis le parc, on peut voir le moulin de la Saulaie, construit au XVIIème siècle sur les terres du château du même nom.

Autres constructions qui faisaient partie du quotidien, les lavoirs sont nombreux. Le seul qui puisse être visité est le Lavoir Neuf, dans la rue du même nom, sur le Mandit. il date du XIXème siècle.

Il n'y a aucun musée à Candé.

Dans les environs[modifier]

Le canton est lui aussi riche en patrimoine et ses collines verdoyantes, parcourues de rivières sinueuses, sont tout à fait typiques de l'Anjou.


  • A Freigné, on peut admirer l'Erdre, ainsi que plusieurs moulins, un lavoir, un manoir (Monumenent Historique), sur la place de l'Eglise, des XVème et XVIème siècles, et le château de Bourmont. Ce château, lui aussi Monument Historique, conserve des parties des XVème, XVIIIème et XIXème siècles. Il a appartenu au maréchal Louis de Bourmont, qui conquit Alger en 1829.


  • A Angrie, on peut admirer dans le bourg un château du XIXème siècle, dans les environs deux manoirs de la Renaissance et des fours à chaux du XIXème siècle.

Sur un promontoir près de Candé, on peut visiter un moulin qui produit toujours de la farine, il s'agit du Moulin Neuf (ou Moulin de la Marmite).


  • La commune de Loiré conserve un nombre incoyable de châteaux et de manoirs.

Les deux manoirs, de la Foucherie et des Verreries, datent du XVIème siècle.

Les châteaux de la Rivière d'Orvault, de la Ferté et des Noyers furent construits au XIXème siècle ; plus anciens, les châteaux de la Vallière et du Gué furent construits respectivement au XVIIIème siècle et au XVIIème siècle.


  • Chazé-sur-Argos est un village très ancien dont l'église, du XIXème siècle, a gardé un clocher du XIIème siècle. Tout près, le prieuré Saint-Julien, fondé au Moyen-Age, est installé dans un édifice du XVIIIème siècle.

En dehors du bourg, on peut voir deux châteaux. le premier, celui des Peltrais, fut construit au XIXème siècle, le second, , celui de Raguin, date des XVIème, XVIIème et XIXème siècles. Il peut être visité.

Le château de Challain
  • Challain-la-Potherie conserve un moulin en état de fonctionnement, le Moulin du Rat, un lavoir du XIXème siècle et deux manoirs de la Renaissance.

Le monument le plus incontournable de la commune et même des environs est le château de Challain, construit au XIXème siècle pour la famille de La Rochefoucault. L'édifice, de style gothique flamboyant, se visite tout l'année.

Manifestations culturelles[modifier]

A part les traditionnels feux d'artifices du 14 Juillet, l'été réserve aux visiteurs de belles animations qui attirent chaque année une foule plus importante.

  • Le parc du château de Bourmont, à Freigné, est le théâtre quelques soirs de juillet, d'un impressionnant parcours historique. Celui-ci relate l'histoire de la commune et de son château de 1750 à 1850, entre fêtes populaires, révoltes, drames et chouannerie.
  • Le deuxième dimanche d'août de chaque année, Angrie organise une grande fête des moissons qui permet à des associations de présenter les anciens métiers de la ferme avec de vrais outils et des dizaines de figurants. photos de la fête de 2003
  • Durant le mois de juillet, les communs du château de Challain accueillent des expositions de tableaux d'artistes régionaux.

Faire[modifier]

Les différentes communes proposent chacune leurs circuits de randonnée. Les chemins sont bien balisés et en bon état l'été (ils peuvent être inondés l'hiver). Les plans sont disponibles dans les mairies et à l'Office du Tourisme de Candé (voir rubrique Contacter).

Candé et Challain-la-Potherie possèdent un club de boule de fort, jeu typiquement angevin qui ressemble à la pétanque, les étangs et rivières permettent la pêche et il y a un centre équestre à Freigné.

Acheter[modifier]

Candé compte deux supermarchés, un classique et un discount, tous deux dans la zone industrielle de la Ramée, et une supérette, dans le centre.

Le centre comprend également de nombreux commerces de proximité comme boulangeries, maison de la presse, magasin de chaussures, maroquinerie, opticien, pharmacies...

A la sortie de la zone commerciale de la Ramée, en direction de Angers, se trouve la chocolaterie Guisabel. Le magasin est attenant aux ateliers et permet de voir la fabrication des chocolats. La spécialité incontournable est le bloc d'ardoise de la Mine-Bleue, qui rappelle, par la couleur schisteuse du chocolat, la tradition ardoisière de la région.

Manger[modifier]

  • L'hôtel-restaurant Les Tonnelles est classé ** et Logis de France reconnu dans l'édition 2010 du bottin gourmand . Situé 8 place des Halles à Candé. (Tél : 02 41 92 71 12).
  • Le Restaurant du Faisan, rue Brossays du Perray, dans le centre de Candé, propose une cuisine classique. (Tél : 02 41 92 74 73).
  • Le Restaurant de la Renaissance, route d'Angers, est lui aussi à Candé, mais plus onéreux. (Tél : 02 41 92 70 32 ).
  • le restaurant Audouin, lui aussi à Loiré. (Tél : 02 41 94 10 83).

Sortir / Boire un verre[modifier]

  • Le Sporting, bar à Candé, rue Brossays du Perray. (Tél : 02 41 61 99 07).
  • Le Longchamp, bar PMU à Candé, rue Carnot. (Tél : 02 41 92 73 59).
  • Le Café du Chêne Vert, à Freigné. (Tél : 02 41 92 03 35).
  • Le Café des Sports, à Freigné. (Tél : 02 41 92 01 80).
  • Chez Guy, bar-snack à Challain-la-Potherie. (Tél : 02 41 94 16 17).
  • Le Manhattan, discothèque à 7km de Candé sur la route de Châteaubriant. (Tél : 02 40 97 67 37)

Se loger[modifier]

A l'hôtel[modifier]

  • L'hôtel-restaurant Les Tonnelles est classé ** Logis de France. Situé 8 place des Halles à Candé.Cet établissement est récomandé par le bottin gourmand 2010 (Tél : 02 41 92 71 12).


Gîtes et chambres d'hôtes[modifier]

  • Le Clos des Guibouleraies, rue Victor Lassalle, à Candé, propose la location de gîtes, de chambres d'hôtes et de salles pour les grandes occasions. (Tél : 02 41 92 88 82).
  • Le Logis des Aulnays, dans la campagne de Challain-la-Potherie, propose trois maisons et une piscine couverte chauffée toute l'année. (Tél : 02 41 94 18 09).

Terrains de camping[modifier]

  • Le Camping de l'Argos, rue Fontaine à Challain-la-Potherie, situé près d'un étang alimenté par la rivière Argos. (Tél : 02 41 94 12 64).

Contacter[modifier]

Candé possède un Office du Tourisme.

Adresse : 30, rue Brossays de Perray 49440 Candé

Tél : 02.41.92.73.19

Télécopie : 02.41.92.73.19/02.41.94.49.97

Courriel : syndicat.initiative.cande@wanadoo.fr

Site : http://www.tourisme.fr/office-de-tourisme/cande.htm


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites