Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Budapest

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

Budapest est la capitale de la Hongrie et est surnommée la perle du Danube.

Vue sur le Danube séparant Buda et Pest

Comprendre

La ville est formée de deux parties: Buda et Pest, séparées par le Danube. Elle est très étendue (25 kilomètres de diamètre): ses 22 arrondissements recouvrent aussi bien un centre ville dense que des zones rurales. Pour s'en tenir au centre, on distingue traditionellement Buda, la « ville-musée » de Pest, plus grouillante. Budapest compte 2.100.000 habitants.

Arriver

Par avion

L'aéroport se situe à une quinzaine de kilomètres du centre. On peut le rejoindre en taxi, souvent pour une somme forfaitaire (par exemple 3200 Forints = 15 € pour rejoindre n'importe quel point dans Pest). On peut également emprunter les « Aiport minibus » (bureau dans le hall d'arrivée, ) qui regroupent les passagers en fonction du lieu où ils se rendent / ou d'où ils partent et vous déposent / viennent vous chercher à l'adresse que vous leur indiquer. Ils sont plus économiques : 3600 Forints (18 € ) l'aller-retour. Dernière solution, les transports publics. Emprunter le bus 93 puis le métro 3 direction Üjpest-Väroskapu à la station Köbanya-Kispest.

Par train

Budapest est équipée de 3 gares ferroviaires :

  • Nyugati à l'Ouest
  • Keleti à l'Est
  • Déli au Sud

En voiture

Par bus

Les tarifs des compagnies de bus n'apparaissent pas compétitfis par rapport aux compagnies Low-Cost, du moins depuis Paris.

En bateau

On peut arriver à Budapest en descendant le Danube, depuis Vienne et Bratislava.

Circuler

Les transports publics

  • Le métro. Trois lignes existent, qui desservent principalement Buda. Toutes se croisent à Deak Ter. La ligne 1, date du millénaire (début du Xxè siècle), et est en elle-même une curiosité touristique. C'est -paraît-il, mais les londoniens revendiquent également le titre pour leur Subway- la plus ancienne ligne de métro d'Europe. Les autres lignes permettent de sortir du centre ville. On peut encore y trouver des rames « CCCP » importées d'URSS.
  • Le tramway. Impossible de le rater, il est sur la plupart des grand boulevards. Les tramways passent fréquement.
  • Les bus et trolleys. Malheureusement, il n'existe pas de plan des bus distribués ! On peut seulement se référer aux affiches dans les stations de métro...
  • Le HEV. C'est le RER de Budapest. Il se prend dans le centre à Boraros Ter (Sud de Buda) pour aller à Chepel, ou à Batthyany Ter (Nord de Pest) pour vous emmener à Szentendre.
  • Tarifs. Les titres de transports simples s'avèrent assez vite ruineux (notemment dans le métro, puisqu'il faut composter un nouveau billet à chaque correspondance ! ). La plupart des dépliants touristiques vantent la « Budapest Card » (qui vous donne accès à plus de 60 musées en plus des transports). Mais il est bien plus interessant d'acheter une carte de transports uniquement pour des périodes de huit jours à 2700HUF (rentable même en restant 5 jours) sauf si vous souhaitez passer beaucoup de temps dans les musées, dont le prix d'entrée est en général modique (<1,5€).

A pied

De nombreux plans différents et très complets sont proposés aux touristes. L'achat d'un plan semble donc superfétatoire.

A voir ici

Le chateau royal et ses alentours

Le Bastion des Pêcheurs

Tous les monuments qui suivent se trouvent dans une enceinte fortifiée en haut de la colline du chateau, à Pest.

  • le chateau royal de Buda dans lequel se situent plusieurs musées intéressants
  • la rue "Tancics Milhaly" où presque tous les bâtiments sont classés.
  • le Bastion des Pêcheurs
  • l'église Mathias
  • Comment s'y rendre ?
    • On peut monter à la colline du chateau à pied. Toutefois, le chemin est quand même assez long.
    • Beaucoup de battage touristique autour du "Budavari Siklo", le funiculaire. Attention ! C'est cher (600 Ft, et le funiculaire ne faisant pas partie du service public de transport, les différentes cartes ne fonctionnent pas.) Pas de réductions avec la Budapest Card non plus. La montée en funiculaire n'a pas beaucoup d'intérêt, et à moins que vous n'ayez la chance de vous trouver à l'avant, vous ne profiterez pas du paysage. Si malgré tout vous souhaiteez emprunter le funiculaire, rendez vous à Clark A. Ter, face au pont Szechenyi.
    • La meillleure solution semble être d'emprunter les minibus municipaux, qui partent du haut de Moszkva Ter (ligne 2 du métro) et desservent tous les lieux de la colline. Le tarif est celui des transports publics.

Le Bois de Ville (Varosliget)

Au Nord-Est, se trouve le Bois de Ville. C'est un assez grand Parc, qui abrite le château Vajdahunyad. A l'intérieur (entrée libre), le musée de l'agriculture hongroise. Mais également une statue en bronze assez effrayante. Le château en lui-même ne présente pas un grand intérêt. Par contre, on peut se rendre en soirée à partir de la Toussaint devant la facade, sur la place où s'installe pour l'hiver une patinoire en plein air.

On trouve également dans le Bois de Ville, les bains Széchenyi. Ce ne sont pas des bains turcs, mais un établissement thermal populaire et familial, fondé en 1913. Dans les galeries, on trouve de nombreux bassins à des températures différentes, plusieurs saunas et hammams. A l'extérieur, ouvert toute l'année, un grand bassin de nage, un autre plus ludique avec du courant et un dernier à 37 degrés, dans lequel les Hongrois jouent aux échecs. L'architecture est splendide, en pierre rose.

Pour le château et les bains, prendre la ligne 1 et sortir à Széchenyi fürdo.

A l'entrée du Bois de Ville, on trouve la place Hösök (Hösök Tere, métro du même nom, ligne 1). Cette « place de héros » à été édifiée à l'occasion du millénaire et du percement de l'avenue Andràssy. L'effet est imprssionnant en se plaçant au pied de la colonne, mais de nombreux groupes de touristes se donnent rendez-vous ici. De part et d'autre de la place, deux musées (Musée des Beaux-arts et Musée )

Pour les enfants, le zoo (du millénaire également) se trouve également dans le bois de ville.

Il est paraît-il déconseillé de se promener dans les allées du bois à des heures trop tardives.

L'avenue Andràssy (Andràssy Utca)

Elle a été percée à l'occasion du millénaire. La place Oktogon est typique de l'architecture de l'époque. La place Liszt est animée en soirée, avec de nombreux bars.

On trouve un peu plus au centre l'Opéra (métro... Opéra !). La facade est ornée de bas-reliefs représentants les principaux compositeurs classiques.

L'avenue Andràssy débouche sur Deak Ter, centre névralgique des transports publics.

Autour de Kossuth Ter (ligne 2 du métro)

Au risque d'un jeu de mots douteux, le quartier est plutôt cossu... C'est en effet un quartier institutionnel. Mais on ne peut pas manquer le Parlement, véritable Tour Eiffel de Budapest. On est toutefois un peu gêné pour l'aborder. Si l'on arrive par un côté, le regard est complètement écrasé par la taille du monument. Côté Danube, on ne passe pas à pied, il faut voir la facade de la rive Pest, ou du pont Margit. Il vaut donc mieux s'éloigner un peu du bâtiment pour profiter pleinement de ses atouts. Sur Kossuth Ter, également le musée éthnographique (Narodopisné Muzeum) qui propose de expositions temporaires, notamment le World Press 2004 récemment.

Gellert

Prendre le tram 18, 19, 41, 47 ou 49. Gellert, c'est une colline, et un établissement thermal situé dans le XIème arrondissement. Du haut de la colline, vue imprenable sur Pest et le Danube (photo). La montée, à pied, dure un peu près 20 minutes. On découvre au fur et à mesure le panorama. Une fois au sommet, on est au pied d'une immense statue de style soviétique, que l'on peut voir de toute la ville. Elle fut érigée à la libération de la ville des forces nazies.

En bas de la colline, un palace : les établissements thermaux Gellert. Certainement les bains les plus touristiques de la ville, et le pris de l'entrée sans ressent. Mais la visite est bel et bien indispensable... A l'entrée, il faut se mettre dans la queue la plus longue. L'autre est réservée aux Hongrois détenant une ordonnance médicale de cure. En plus de la superbe piscine centrale auréolée de stucs art nouveau (accès mixte), deux ailes, réservées à chaque sexe, ou l'on trouve saunas, hammams, bains froids, bains brûlants, massages, douches... Les hommes se voient remettre un carré de tissu pour se couvrir. Mais si vous venez de la piscine, vous gardez votre maillot. Il ne faut pas hésiter à rentrer dans cet espace, bien que l'entrée ne soit pas engageante : le billet au plus petit tarif y donne droit. On vous remet également un bonnet de bain, dont le port n'est pas obligatoire. En été, une piscine extérieure vous accueille, avec générateur de vagues...

Généralités sur les bains

Piscine des bains de l'hôtel Gellert

Budapest est une ville thermale réputée depuis l'antiquité. Elle métisse ces orgines de l'apport des Turcs. Il y a quatre bains turcs à Budapest : Rudas, Rac, Kiraly et Csaszar. Mais leur ouverture n'est pas mixte. L'organisation des bains répond à des rituels bien définis. Vous faites une première fois la queue pour acheter vos places. On vous remet généralement une carte magnétique et un ticket de caisse à conserver précieusement, plus parfois un ticket d'entrée. Vous entrez ensuite dans les vestiaires. Attendez que le préposé vous attribue une cabine, qu'il viendra refermer derrière vous, signalent la présence de vos affaire par un signe à la craie, et vous remettant un des deux clés permettant d'ouvrir la porte. A la sortie, vous refaites la queue à une autre caisse pour obtenir le remboursement de vos heures non consommées...

Il y a aussi les bains thermaux qui eux sont mixtes. Ils peuvent être extners comme Szechenyi ou interne comme Gellert. Ils sont généralement construits dans une architecture qui vaut le coup d'oeil tout en se délassant. Attention, les piscines pour nager (ou l'eau est généralement plus fraîche) nécessitent de porter un bonnet de bain, qui sont disponibles aux abords de la piscine.

A voir pas loin

Statue Park

Dans toutes la ville, vous verrez des publicités pour Statue park où ont été reléguées les statues de l'ère communiste. Le "parc" est minuscule et loin de la ville. Seule réconfort : le prix d'entrée est modique.

Szentendre

À une vingtaine de kilomètres de Budapest se trouve le village de Szentendre. Il est situé dans la courbe du Danube et offre une belle vue sur celui-ci.

Csepel

Une zone industrielle, tout prêt du centre en HEV (à prendre à Boraros Ter). La plupart des usines sont à l'abandon depuis la fin de l'économie dirigée. On peut aller partout, à pied.

Apprendre

Travailler

Acheter

Manger

Routard

Classe moyenne

Plein aux as

Boire

Les cafés budapestois sont certes moins réputés que leurs homologues pragois, mais ils participent de la même essence. On peut déguster des parts de gâteaux autour d'un thé, café ou chocolat. Les pâtisseries ne sont pas très fines et sont saturées de crème. Le café le plus connu est « Gerbeaud », sur Vaci Utca (Vörösmarty Ter). On trouve également le café des artistes, un peu plus haut que l'Opéra sur Andràssy Ut.

Se loger

Routard

  • Yellow Submarine. Terez Krt. 56. Auberge de jeunesse située à proximité de la gare Nyugati. Très sympa. 2800 HUF la nuit en dortoir. Le propriétaire propose aussi pour à peine plus cher des appartements en centre ville ! http://www.yellowsubmarinehostel.com

Classe moyenne

Plein aux as

Rester en contact

Conserver la santé

Gérer le quotidien

Partir

  • Le Lac Balaton est une région très agréable située à une centaine de kilomètres de Budapest.

Liens externes

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites