Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Arriver dans une ville inconnue : Différence entre versions

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
L'arrivée dans une ville peut être la partie la plus pénible d'un voyage. Il est tard, vous êtes décalé, fatigué, et tout est nouveau et étrange. Vous avez besoin d'un endroit pour dormir, de quelque chose à manger et à boire, et probablement d'un moyen de locomotion. Voici donc une petite liste des conseils de base pour éviter que l'arrivée dans une ville inconnue ne se tranforme en galère.
 
L'arrivée dans une ville peut être la partie la plus pénible d'un voyage. Il est tard, vous êtes décalé, fatigué, et tout est nouveau et étrange. Vous avez besoin d'un endroit pour dormir, de quelque chose à manger et à boire, et probablement d'un moyen de locomotion. Voici donc une petite liste des conseils de base pour éviter que l'arrivée dans une ville inconnue ne se tranforme en galère.
 +
 +
== Aspects pratiques ==
  
 
'''Ne pas arriver au milieu de la nuit'''. Renseignez-vous sur les horaires de votre moyen de transport, et évitez celui qui vous dépose dans une ville étrangère au milieu de la nuit. Evident ? Oui, mais quand ça vous arrive, c'est trop tard, il fallait y penser avant. Il vous reste la solution de passer la nuit dans la gare ou à l'aéroport, ou d'errer à la recherche d'un hypothétique hôtel ouvert à cette heure tardive.  Méfiez-vous gens qui traînent aux abords des aéroports, des terminaux de bus, des débarcadères de bateaux et qui ont bien évidemment une commission dans l'hôtel dans lequel ils vous emmènent.  Si vraiment vous avez besoin de sommeil (décalage horaire, charters inconfortables), prenez un taxi officiel et faites-vous conduire dans le centre-ville où il y a une concentration d'hôtels chics internationaux ouverts jour et nuit.  Vous paierez sûrement plus cher que ce que prévoit votre budget mais au moins vous passerez une nuit "tranquille".
 
'''Ne pas arriver au milieu de la nuit'''. Renseignez-vous sur les horaires de votre moyen de transport, et évitez celui qui vous dépose dans une ville étrangère au milieu de la nuit. Evident ? Oui, mais quand ça vous arrive, c'est trop tard, il fallait y penser avant. Il vous reste la solution de passer la nuit dans la gare ou à l'aéroport, ou d'errer à la recherche d'un hypothétique hôtel ouvert à cette heure tardive.  Méfiez-vous gens qui traînent aux abords des aéroports, des terminaux de bus, des débarcadères de bateaux et qui ont bien évidemment une commission dans l'hôtel dans lequel ils vous emmènent.  Si vraiment vous avez besoin de sommeil (décalage horaire, charters inconfortables), prenez un taxi officiel et faites-vous conduire dans le centre-ville où il y a une concentration d'hôtels chics internationaux ouverts jour et nuit.  Vous paierez sûrement plus cher que ce que prévoit votre budget mais au moins vous passerez une nuit "tranquille".
Ligne 12 : Ligne 14 :
  
 
'''Quatre mots'''. Si vous arrivez dans un pays dont vous ne connaissez pas la langue et que personne ne connaît la vôtre (vraisemblablement le français si vous lisez ceci), apprenez quatre mots - "Bonjour", "S'il vous plait", "Merci" et "Excusez-moi". Ensuite, les nombres, et après, se procurer un bon dictionnaire de poche de traduction ou un bon guide des phrases courantes.
 
'''Quatre mots'''. Si vous arrivez dans un pays dont vous ne connaissez pas la langue et que personne ne connaît la vôtre (vraisemblablement le français si vous lisez ceci), apprenez quatre mots - "Bonjour", "S'il vous plait", "Merci" et "Excusez-moi". Ensuite, les nombres, et après, se procurer un bon dictionnaire de poche de traduction ou un bon guide des phrases courantes.
 +
 +
== État d'esprit ==
 +
 +
'''Restez ouvert'''. Une bonne partie des choses que vous rencontrerez peut vous sembler étrange, suspecte, déroutante. Il est important de rester ouvert pour ne pas tout malinterpréter et ne pas rater aussi des arrivées qui peuvent des fois être bien meilleures de ce que vous imaginiez. Arriver la nuit dans une ville inconnue n'est pas "forcément" source de malheurs. Beaucoup de choses dépendront de votre état d'esprit.
 +
 +
'''Soyez très observateur'''. Ne vous refermez pas, même si vous refusez quelque chose, faites-le en observant celui à qui vous parlez, ce qui vous entoure.
 +
  
 
==Voir aussi==
 
==Voir aussi==

Version du 16 juillet 2006 à 00:06

L'arrivée dans une ville peut être la partie la plus pénible d'un voyage. Il est tard, vous êtes décalé, fatigué, et tout est nouveau et étrange. Vous avez besoin d'un endroit pour dormir, de quelque chose à manger et à boire, et probablement d'un moyen de locomotion. Voici donc une petite liste des conseils de base pour éviter que l'arrivée dans une ville inconnue ne se tranforme en galère.

Aspects pratiques

Ne pas arriver au milieu de la nuit. Renseignez-vous sur les horaires de votre moyen de transport, et évitez celui qui vous dépose dans une ville étrangère au milieu de la nuit. Evident ? Oui, mais quand ça vous arrive, c'est trop tard, il fallait y penser avant. Il vous reste la solution de passer la nuit dans la gare ou à l'aéroport, ou d'errer à la recherche d'un hypothétique hôtel ouvert à cette heure tardive. Méfiez-vous gens qui traînent aux abords des aéroports, des terminaux de bus, des débarcadères de bateaux et qui ont bien évidemment une commission dans l'hôtel dans lequel ils vous emmènent. Si vraiment vous avez besoin de sommeil (décalage horaire, charters inconfortables), prenez un taxi officiel et faites-vous conduire dans le centre-ville où il y a une concentration d'hôtels chics internationaux ouverts jour et nuit. Vous paierez sûrement plus cher que ce que prévoit votre budget mais au moins vous passerez une nuit "tranquille".

De l'argent comptant pour deux jours. Qu'importe la ville dans laquelle vous arrivez, vous n'irez pas très loin les poches vides. Un bon principe de base est d'avoir toujours l'équivalent de quatre nuits d'hôtel sur soi. Sachez à l'avance s'il est difficile d'obtenir de l'argent comptant. Bien sûr le guide dit qu'il y a un distributeur, mais s'il est de l'autre côté de la ville ! (ce n'est pas un problème à Paris ou à Chicago, mais à Bucarest, à Chennai ou a Vernazza ça peut en être un...) Est-ce que les hôtels prennent les chèques de voyage et les changeront-ils même si vous n'y dormez pas ? en outre rendez-vous compte qu'il est possible d'avoir trop d'argent -- une pile de 100 billets ne vous aidera pas à acheter une bouteille d'eau qui ne coûte que 3 pièces de monnaie. Les transports publics ou même les petits hôtels souvent n'auront pas ou ne voudrons pas vous faire la monnaie pour de gros billets. Veillez à demander quelques petites coupures au comptoir de change ou casser les gros billets à l'aéroport.

Une bonne carte. Ne comptez pas trop sur un bureau de tourisme ouvert, s'il y en a un. Essayez d'avoir une carte ou au moins une idée approximative de la disposition de ville. Pratiquement n'importe quelle ville dans le monde aura certainement une carte disponible quelque part sur l'Internet (pour commencer essayez avec votre moteur de recherche préféré). Assurez-vous que la carte est assez détaillée pour la partie de la ville dans laquelle vous serez car souvent les vieilles villes ou les secteurs piétonniers sont un enchevêtrement de petites ruelles qui deviennent vite illisibles sur une carte pas assez précise. Si vous voyagez dans un pays avec un alphabet différent, une carte bilingue est de valeur inestimable -- elle aidera également tous les gens du pays essayant de vous aider.

Prévoir le trajet à son hôtel. Sachez combien coûte un taxi, un autobus, ou un train, combien de temps cela prendra (bien sûr un autobus est moitié prix, mais il ajoute deux heures supplémentaires à votre temps de voyage). Si vous voyagez seul ou la nuit, renseignez-vous sur les problèmes de sécurité dans cette ville -- le métro est-il surveillé par des officiers de sécurité ? Est-ce un problème culturel pour une femme de monter seule dans un autobus ou un taxi ? Si vous avez une réservation dans un hôtel (voir ci-dessous), demandez-leur s'ils offrent une navette pour l'aéroport ou le train. Même si ce n'est pas le cas, ils peuvent pouvoir envoyer quelqu'un pour vous chercher. Ceci peut éviter la corvée d'entrer dans la ville pour une excursion guidée...

Une réservation. Si vous arrivez après la nuit ou l'après midi pendant la haute saison, avoir une réservation d'hôtel pour la première nuit peut éviter de courir. Et rappelez-vous que vous pouvez toujours aller ailleurs le lendemain, si cela ne vous convient pas. Essayez de confirmer votre réservation quelques jours à l'avance et de s'enquérir des moyens de transport -- peut-être que l'hôtel a une navette. Soyez sûr de les informer de votre heure d'arrivée au cas où il y aurait des instructions spéciales; dans beaucoup de pays la réception n'est pas ouverte 24 heures sur 24. Les réservations ne sont pas réservées aux grands hôtels de prestige. Partout dans le monde les petit hotels, les pensions, et même le logement alternatif tel que les fermes de travail sont souvent liés à des systèmes en ligne de réservation. Imprimez toujours une copie de votre réservation, et assurez-vous d'avoir le nom et l'adresse de l'hôtel dans la langue et l'écriture du pays.

Quatre mots. Si vous arrivez dans un pays dont vous ne connaissez pas la langue et que personne ne connaît la vôtre (vraisemblablement le français si vous lisez ceci), apprenez quatre mots - "Bonjour", "S'il vous plait", "Merci" et "Excusez-moi". Ensuite, les nombres, et après, se procurer un bon dictionnaire de poche de traduction ou un bon guide des phrases courantes.

État d'esprit

Restez ouvert. Une bonne partie des choses que vous rencontrerez peut vous sembler étrange, suspecte, déroutante. Il est important de rester ouvert pour ne pas tout malinterpréter et ne pas rater aussi des arrivées qui peuvent des fois être bien meilleures de ce que vous imaginiez. Arriver la nuit dans une ville inconnue n'est pas "forcément" source de malheurs. Beaucoup de choses dépendront de votre état d'esprit.

Soyez très observateur. Ne vous refermez pas, même si vous refusez quelque chose, faites-le en observant celui à qui vous parlez, ce qui vous entoure.


Voir aussi

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues