Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Viêt Nam

De Wikitravel
Asie : Asie du Sud-Est : Viêt Nam
Aller à : Navigation, rechercher
Viêt Nam Drapeau
Hoi An
Localisation
Capitale Hanoi (Hà Nội)
Superficie 331 000 km²
Population 88 millions (2010)
Monnaie đồng (VND)
Électricité 220V/50Hz, prise américaine au sud, européenne au nord
Indicatif tél. +84
Fuseau horaire UTC+7


Le Viêt Nam est un pays d'Asie du Sud-Est, frontalier de la Chine au nord, du Laos à l'ouest, du Cambodge au sud-ouest et bordé par le golfe du Tonkin et la mer de Chine à l'est.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]


Régions[modifier]

Carte du Viêt Nam
Nord (Hanoi, Bac Ha, Cao Bang, Parc national de Cuc Phuong, Diên Biên Phu, Dong Dang, Dong Hoi, Baie de Ha Long, Haiphong, Lao Cai, Ninh Binh, Sapa)
La capitale, les îles karstiques et les minorités ethniques montagnardes.
Côte centrale (Îles Cham, Da Nang, Dong Ha, Hoi An, Huê, My Son, Na Meo, Nha Trang, Qui Nhon, Thanh Hoa, Vinh)
L'ancienne citadelle de Huê, résidence des derniers empereurs et la charmante ville côtière de Hoi An.
Montagnes centrales (Buon Ma Thuot, Da Lat, Kon Tum, Ngoc Hoi)
Montagnes recouvertes de forêts luxuriantes habitées par des tribus indigènes et même par quelques éléphants.
Sud (Parc national Cat Tiên, Côn Dao, Can Tho, Chau Doc, Hô Chi Minh-Ville, Long Xuyen, Mui Né, My Tho, Phan Thiêt, Phu Quôc, Vung Tau, Tay Ninh, Vinh Long)
Le cœur économique du Viêt Nam centré sur Hô Chi Minh-Ville mais recouvrant aussi le delta du Mékong, le grenier à riz du Viêt Nam, moins visité que le reste du pays.







Villes[modifier]

  • Hanoi -- la capitale
  • Can Tho -- marchés flottants sur le delta du Mékong
  • Da Lat -- petite ville de montagne pour les couples en lune de miel
  • Da Nang -- troisième plus grande ville au centre du pays
  • Ninh Binh -- baie d'Halong terrestre
  • Diên Biên Phu -- bataille finale et défaite des Français contre le Viêt Minh lors de la guerre d'Indochine
  • Haiphong -- ville portuaire
  • Huê -- ancienne capitale impériale de la dernière dynastie Nguyen
  • Hô Chi Minh-Ville (anciennement Saigon) -- la plus grande ville et la capitale économique du pays
  • Hoi An -- vieille ville historique
  • Nha Trang -- station balnéaire
  • Sapa -- minorités ethniques dans les montagnes du nord

Autres destinations[modifier]

Arriver[modifier]

Le Viêt Nam possède des lois très strictes en ce qui concerne l'entrée dans le pays de littérature hostile au gouvernement, de pornographie, d'armes à feu et d'explosifs. Les CD et les cassettes peuvent être confisqués pour vérification mais seront rendus après quelques jours. Il est illégal de faire sortir des antiquités du Vietnam. Lorsque vous achetez de l'artisanat, et en particulier tout objet qui a l'air ancien, demandez un reçu au vendeur, ainsi qu'une déclaration attestant que l'article en question peut être exporté.

En avion[modifier]

Plusieurs compagnies desservent le Vietnam depuis l'Europe :

  • Aeroflot
  • Air France
  • Cathay Pacific
  • Continental Airlines
  • China Airlines
  • Eva Air
  • Malaysia Airlines
  • Qatar Airlines
  • Singapour Airlines
  • United Airlines
  • Vietnam Airlines

Tous les vols se font généralement avec une correspondance au hub (carrefour ou plaque tournante) de la compagnie (par ex., Kuala Lumpur pour Malaysia Airlines ou Hong Kong pour Cathay Pacific). Les vols directs ont parfois une escale de moins d'une heure qui ne nécessite pas toujours de descendre de l'avion et on ne procède pas au déchargement des bagages, ce qui limite le désagrément.

En bateau[modifier]

De nombreux bateaux de croisières de luxe font escale aux ports de Da Nang et Nha Trang, voire moins régulièrement Hô Chi Minh-Ville.

En train[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Si vous entrez avec votre propre véhicule, le carnet de passage en douane est demandé.

Attention néanmoins si vous tractez une remorque ayant une immatriculation différente, un autre exemplaire de ce même document est requis.

Circuler[modifier]

En train[modifier]

Il y a une ligne qui relie Hô Chi Minh-Ville à Hanoi, mais il ne faut pas être pressé car le trajet est d'environ 2 jours pour une distance de 1 500 km. Cette ligne est appelée "Train de la réunification" ou en anglais "Reunification Express". La lenteur du trajet s'explique notamment par la vétusté de la voie et du matériel roulant datant encore de l'occupation française mais aussi par le fait qu'il s'agit d'une voie unique qui n'autorise les croisements des trains qu'en gare. Les déraillements occasionnels augmentent encore la durée du trajet. Malgré tout, le touriste se doit de prendre cette ligne, par tronçons, qui vaut le détour, notamment pour des passages sur des viaducs en pierres.

Il y a aussi une ligne qui relie Hanoi à Lao Cai à la frontière chinoise en environ 9 h.

En autocar[modifier]

Plusieurs compagnies (TM Brothers, Hanh Café, ...) proposent des billets "open-bus" dans les principales villes du Vietnam. Il est donc possible de traverser le Vietnam de Hanoi à Ho Chi Minh Ville pour environ 22 $ en faisant des haltes dans les villes intéressantes : Ninh Binh, Dong Hoi, Hué, Danang, Hoi An, Nha Trang, Dalat, Mui Ne. Avec le principe de l'"open bus", vous restez autant de jours que vous voulez dans ces villes-halte. Les tickets sont valables généralement deux mois. Il suffit de téléphoner la veille à la compagnie et ils viendront vous chercher à votre hôtel directement. Les "open-bus tickets" sont en général réservés aux touristes, et ont l'air conditionné.

Traverser le pays en bus local est autorisé, mais attendez-vous à rencontrer des difficultés. Les bus sont souvent surpeuplés. Ils peuvent s'attendre sur le bord de la route, mais dans ce cas-là on vous demandera dans 90 % des cas un prix nettement supérieur à ceux que les Vietnamiens payent. La nuit, ils ne s'arrêteront pas, même sous vos gesticulations les plus insistantes, car les chauffeurs auront peur d'une attaque à main armée.

Il sera donc plus judicieux de chercher la gare routière, et d'acheter son ticket au guichet. Il faudra même plutôt tenter de s'y rendre la veille pour relever les horaires du lendemain. Mais la gare routière est souvent située hors de la ville, donc il faudra prendre une moto-taxi pour s'y rendre. Or il est très difficile d'expliquer au chauffeur que l'on cherche la gare routière. Et comme on ne sait pas à quelle distance elle se situe exactement, il est impossible de négocier un bon tarif. Une fois sur place, quelques Vietnamiens insistants tenteront de vous empêcher d'atteindre le guichet. Ils essaieront à tout prix de vous faire monter dans leur bus afin d'empocher directement l'argent du ticket, et ce sera toujours plus cher qu'au guichet. Autre problème : lorsque votre sac est sur le toit et qu'il commence à pleuvoir.

Ceci étant, voyager en bus local n'a pas que des inconvénients. On partage la vie des Vietnamiens qui s'avèrent tout à fait sympathiques, tout en s'éloignant des touristes. Les locaux sont chaleureux : ils n'hésiteront pas à dormir sur votre épaule. Vous pourrez transporter des marchandises comme des poulets ou des sacs de riz sans que personne n'y voie quelque chose à redire. Et il est aussi possible de faire transporter sa moto sur le toit, chose complètement irréalisable avec les "open-bus". On peut même tomber sur des bus tout à fait confortables, mais il faut avoir de la chance. Les Vietnamiens n'ont pas encore compris qu'il ne faut pas ouvrir la fenêtre avec l'air conditionné.

En voiture ou en moto[modifier]

La signalisation routière répond aux normes internationales.

Louer une voiture ou une moto est possible, il est interdit de conduire au vietnam hormis les expatriés ! en cas d'accident votre assurance ne fera rien pour vous.

Cependant, il faut se méfier du style de conduite local qui s'avère assez périlleux pour ne pas dire suicidaire ! L'exemple le plus flagrant est celui du dépassement où bien des automobilistes s'octroient une file supplémentaire, ce qui donne pas moins de trois véhicules roulant de front dans le même sens.

En cas d'accident, il est recommandé d'appeler la police afin qu'elle établisse elle-même un rapport d'accident. Sachez que les torts reviennent généralement aux étrangers qui sont censés être plus riches que les gens du pays.

Limitations de vitesse :

  • Route : 80 km/h (70 km/h si + de 3,5 tonnes et/ou avec remorque...) (60 km/h en moto...)
  • Ville : 50 km/h (40 km/h en moto...)

En avion[modifier]

Il est possible d'acheter des billets d'avion pour circuler entre les principales villes du Vietnam. Le service est rapide et peu cher. L'avion permet aussi de garder vos éénergies pour visiter le plus intéressant.

Parler[modifier]

Le vietnamien est une langue monosyllabique à tons, ce qui la rend particulièrement difficile à apprendre et à parler pour des francophones. La même syllabe peut avoir jusqu'à 6 tons distincts, auxquels sont associés autant de significations différentes.

Les plus vieux Vietnamiens parlent encore un peu le français, parfois extrêmement bien. Cependant, chez les générations plus jeunes, même si le français est enseigné à l'école, l'anglais est devenu la langue préférée. Depuis 2005, les jeunes apprennent aussi le mandarin ; les cours abondent à Hô Chi Minh-Ville.

Toutefois, le voyageur pourra apprendre quelques mots de vietnamien et établir un dialogue avec les Vietnamiens. En effet, s'il vous est impossible de prononcer exactement les mots, le contexte aide beaucoup.

Ainsi, il est conseillé d'aller au Viêt Nam non seulement pour son paysage mais pour son peuple. Inutile d'aller vers eux : c'est eux qui iront vers vous, pour vous vendre quelque chose, mais parfois pour parler français ou anglais et surtout pour vous connaïtre.

Dites au moins "Bonjour" (Chao) en vietnamien, vous vous en ferez des amis pour la vie !

Acheter[modifier]

La monnaie est le dong. En janvier 2010, un euro correspondait à environ 25 000 dongs, et un dollar à 18 000 dongs. C'est une monnaie assez stable qui ne connait pas trop d'inflation.


Vous pouvez aussi payer en dollars, un peu moins souvent en euros, pour des choses comme des voyages en bus, des chambres d'hôtel... Mais pour manger (on mange très bien pour 7000 dongs), pour faire le marché et pour marchander, il est nettement préférable d'utiliser la monnaie vietnamienne....

Manger[modifier]

La cuisine vietnamienne est délicieuse. Beaucoup de plats contiennent du nuoc mam, une sauce de poissons, qui est très forte dégustée seule, mais excellente dans les plats. La ville de Huê, dans le centre du pays, mérite trois étoiles au niveau culinaire. Ancienne cité impériale, son excellence se retrouve encore aujourd'hui dans sa cuisine. Pour les routards, d'innombrables petites échopes peuples les rues et il est possible de manger pour 20 000 dongs (90 centimes d'euro) un bol de Pho (soupe traditionnelle) ou un petit repas avec riz et accompagnement. Et en plus c'est bon !

Boire un verre / Sortir[modifier]

La bière fraîche bia hơi est la meilleure que l'on puisse trouver au Viêt Nam. Elle est fabriquée localement, et la pinte se vend à 3000 dongs le verre. On peut également boire des bières en bouteille, étrangères comme la fameuse Tiger (bière de Singapour), ou vietnamiennes (Hanoi, Saigon, BGI, Larue...).

Il est strictement interdit de boire de l'alcool dans la rue.

Sortir après 21 h pour une fille (jusqu'à 30 ans...) est très mal vu par la société vietnamienne qui la considérera alors presque comme une prostituée. On comprend donc alors qu'après 22:00, les rues soient complètement désertes (surtout dans le nord) et donc un peu plus dangereuses.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

  • Petits hôtels charmants: Il est possible de réserver par Internet un premier hôtel à votre arrivée. N'ayez pas peur des prix modestes. Les chambres pour la plupart sont propres, possèdent la salle de bain et la télévision. Vous pouvez très bien vous loger pour 8 à 12 US$ dans tout le Viêt Nam. Parfois vous y trouverez des perles d'hôtels avec des hôteliers sympathiques. Cependant n'oubliez jamais que les standards occidentaux sont loin, voire très loin des standards vietnamiens... Prenez votre temps et visitez votre chambre avant d'y poser vos valises.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Il est communément reconnu que voyager au Vietnam ne comporte pas de risques majeurs. La situation politique et économique y est stable, le niveau de criminalité est faible et les diverses ethnies cohabitent en paix. Il n’existe aucun conflit religieux, celles-ci cohabitent et se respectent pour créer de nouvelles croyances tel que le caodaïsme. Le Viêt Nam a récemment été élu la destination la plus sûre du monde. On peut s’y promener en toute quiétude à toute heure du jour et de la nuit. Même si le pays est encore marqué par la pauvreté, celle-ci n’est pas synonyme d’insécurité ou de délinquance. La plupart des voyageurs estiment que c’est un pays facile à parcourir où l’on rencontre relativement peu de désagréments.

Santé[modifier]

Si vous êtes à Hanoi, l'hôpital français est vraiment très bien, hygiène parfaite, médecins et chirurgiens français, et la plupart des infirmières parlent le français. Plus généralement au Viêt Nam, les médicaments se vendent à l'unité dans les pharmacies et en cas de "tourista", une ou deux pilules suffisent. Vous pouvez aussi vendre vos médicaments inutilisés dans presque toutes les petites pharmacies. Encore un truc à savoir, les Vietnamiens sont très forts pour les lunettes ! Vous pouvez acheter une paire de lunettes à votre vue pour moins de 30 ou 40 US$ et le tout en 15 min (test de vue compris).

Respecter[modifier]

Rester en contact[modifier]

De très nombreux cybercafés, à l'accès plus ou moins rapide, sont à votre disposition pour des tarifs très avantageux. Cela varie de 2000 à 4000 dongs de l'heure. Dans les quartiers touristiques vous paierez 6000 dongs. Auparavant, chaque courriel qui sortait du pays était systématiquement contrôlé par les autorités vietnamiennes. Ils auraient bien du mal à faire cela de nos jours.

Une particularité du Viêt Nam est que l'accès à Yahoo est toujours plus rapide que celui à Hotmail. Les soirs de weekend, les cybercafés sont envahis par des hordes d'adolescents, adeptes de chat (clavardage) ou de jeux en lignes ultra bruyants. La bande passante s'en fait ressentir, et l'Internet est toujours plus lent le week-end. L'Internet dans certaines régions, notamment au centre du pays, peut s'avérer très lent.

Certains jeunes curieux viendront observer ce que vous faites derrière votre épaule. Il faut s'y habituer. De toute manière, ils ne comprennent pas le français (en général).

En ce qui concerne le téléphone, il faut aller à la poste. Pour téléphoner en France, il faut compter environ 13 000 dongs la minute. Dans les grandes villes, vous pourrez trouver le téléphone par Internet à des prix nettement plus raisonnables : 2000 dongs la minute pour un appel vers un fixe en France.

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites