Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Vérone

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Panorama Verona.jpg
Maison des Capulet.

Vérone (italien : Verona) [1] est le chef-lieu de sa province éponyme, dans la région de Vénétie, au nord-est de l'Italie, située à 120 kilomètres de Venise. Elle doit sa célébrité au drame de Shakespeare, Roméo et Juliette, où se déroule l'action. Bien qu'elle soit proche de la populaire destination touristique de Venise, beaucoup de gens considèrent Vérone comme un endroit agréable à visiter et plus détendu que sa voisine. Il y a beaucoup de touristes, mais leur densité est cependant plus faible que dans la Cité des Doges.

Introduction[modifier]

Géographie[modifier]

La ville de Vérone [2] se situe au pied des Alpes vénitiennes, sur les rives de l'Adige, là où il pénètre dans la vallée du Pô et forme un méandre double caractéristique, à une trentaine de kilomètres à l'est du Lac de Garde. La ville, située à 59 mètres d'altitude, se trouve au pied de la colline San Pietro, le prolongement sud des Monti Lessini. C'est un important nœud de communications, par le rail et la route, à la jonction entre les routes qui relient le centre de l'Italie et le nord-ouest, avec le col du Brenner. En 2013, elle regroupait 256 461 habitants, sur une superficie de 206,64 km², soit une densité de 1 240 habitants/km².



Histoire[modifier]

Les arènes.

L'origine de Vérone est la première agglomération, construite au néolithique, au sommet de la colline San Pietro et probablement habitée par les Gaulois Cénomaniens et Paléovénétiens.

Après la conquête romaine, la ville est refondée dans la boucle formée par le méandre de l'Adige. Au 1er siècle avant Jésus-Christ, Vérone est une colonie romaine. Elle reçoit la citoyenneté romaine en 49 avant Jésus-Christ. Elle a rapidement une grande importance culturelle et économique, car elle se trouve en un point stratégique. Dans l'Antiquité, la ville est le point nodal de tous les réseaux de transport terrestres et maritimes du nord-est de l'Italie. À l'époque romaine, c'est le point de rencontre de quatre routes consulaires : la via Gallica, la via Claudia Augusta, le vicum Veronensium et la via Postumia.

Après la chute de l'Empire romain, Vérone est la capitale de Théodoric, roi des Ostrogoths, également connu sous le nom de Dietrich von Bern (Bern = Vérone). La ville est, à plusieurs reprises, capitale de royaumes barbares. Au 12ème siècle, Vérone devient une ville libre. Elle est souvent agitée par les luttes sanglantes entre la famille guelfe des Sambonifacio et les familles gibelines des Montaigus et des Scaligeri. En 1117, un grave tremblement de terre détruit de nombreux bâtiments , dont une grande partie de l'amphithéâtre, l'actuelle Arena di Verona. Sous la domination de la famille Scaligeri, la transition se fait, sans heurts, du statut de commune à celui de seigneurerie. Les Scaligeri dirigent la ville de Vérone durant les 12ème et 13me siècles et en font une ville florissante. Beaucoup de magnifiques bâtiments rappelent encore la période d'apogée, sous le gouvernement éclairé de Cangrande I della Scala. En 1388, Vérone perd son indépendance et est soumise aux Visconti, puis aux Carraresi.

De 1405 à l'invasion des Français, en 1796, Vérone appartient à la République de Venise, à laquelle elle s'est volontairement soumise. Sous sa tutelle, la ville connait une longue période de paix et de prospérité et est un important centre d'art et de culture. Avec la fin de la République de Venise, en 1797, Vérone est occupée par les Français, contre lequel les Véronais se révoltent lors des célèbres Pâques véronaises. En 1815, après la chute de Napoléon Bonaparte, la ville est dominée par l'Autriche, qui en fait la plus importante des forteresses du Quadrilatero Peschiera-Mantoue-Legnago-Vérone. Vérone et sa province font partie du Royaume d'Italie, nouvellement formé, en 1866, après la troisième guerre d'indépendance.

Arriver[modifier]

vignette

En avion[modifier]

L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Vérone-Villafranca-Valerio Catullo [3] (IATA : VRN). Situé à l'intérieur des limites municipales de Villafranca di Verona, il est à 12 km du centre-ville de Vérone.

Des compagnies aériennes assurent des liaisons internationales avec Bruxelles (Charleroi), Dublin, Londres-Gatwick, Londres-Stansted, Paris-Beauvais et Madrid. L'aéroport de Vérone-Villafranca-Valerio Catullo est relié, par des vols nationaux, aux aéroports de Rome-Fiumicino, Naples-Capodichino, Bari-Palese Macchie, Crotone, Catane-Fontanarossa, Palerme-Punta Raisi, Olbia-Costa Smeralda, Alghero-Fertilia, Cagliari-Elmas, Venise-Marco Polo, Trévise-Al Angeli, Trapani et Brindisi.

Un bus (aérobus) conduit directement de l'aéroport à la gare centrale de Porta Nuova, à Vérone. Le trajet coûte 6 €, les billets sont achetés directement auprès du chauffeur de bus. Départs tous les jours, toutes les 20 minutes, de 5 h 20 à 23 h 35.

Parmi d'autres compagnies aériennes, Air Dolomiti, de Vérone, propose de nombreux vols à partir des pays voisins. Ryanair assure des liaisons, à partir de Hahn et Brême, avec l'aéroport de Vérone-Villafranca. De celui-ci, une navette conduit à la gare .

En train[modifier]

vignette

La gare de Vérone Porta Nuova est la principale gare de la ville de Vérone, non loin du centre-ville. Elle est sur les lignes ferroviaires Milan-Venise, Vérone-Brenner, Vérone-Bologne, Vérone-Mantoue et Vérone-Rovigo. La gare peut aussi être atteinte à partir de Rome, grâce à dix correspondances avec le réseau à haute vitesse Frecciargento, tandis que le réseau Frecciabianca relie la ville à Milan et Venise, avec 42 liaisons quotidiennes, à Udine, deux fois par jour, à Trieste, 6 fois par jour, et Turin 14 fois par jour. A l'étranger, les villes de Munich et Genève sont reliées, par train, avec Vérone.


Les trains locaux (Regionali) s'arrêtent également à une gare secondaire, Vérone Porta Vescovo.

Ville de départ Train Durée du trajet Prix (€)
Milan EuroCity (EC)
RegionaleVeloce (RV)
1 heure 22 minutes
1 heure 50 minutes
18,00
9,05
Venise EuroCity (EC)
RegionaleVeloce (RV)
Regionale (R)
1 heure 10 minutes
1 heure 22 minutes
2 heures 10 minutes
19,00
6,25
6,25
Bologne TAV
RegionaleVeloce (RV)
49 minutes
1 heure 28 minutes
22,00
7,55
Munich EuroCity (EC) 5 heures 30 minutes

En voiture[modifier]

vignette

Vérone est un important carrefour routier, la ville est facilement accessible en voiture : l'autoroute à péage A4/E70 relie la ville à Milan et à Venise, tandis que l'autoroute à péage A22/E45 conduit à Bologne et au sud de l'Italie, et à Trente, puis vers Innsbruck et l'Europe du Nord.

Ville Trente Rovereto Sirmione Brescia Mantoue Vicence
Distance (km) 102 75 42 71 45 52

La meilleure façon de rejoindre le centre-ville est de sortir de l'autoroute A4 à la sortie Verona Sud, parce que, de là, on arrive immédiatement au centre par une longue route rectiligne, qui porte le nom de Viale delle Nazioni dans la première partie, puis, successivement, Viale del Lavoro, Viale Piave et Corso Porta Nuova. Peu avant la fin du Corso Porta Nuova, on peut se garer dans deux grands parkings couverts, situés à proximité de la piazza Bra, les parcs de stationnement Cittadella et Arena [4]. Le tarif, pour le stationnement dans ces parcs, ouverts 24 heures sur 24, est de 2 € pour la première heure, 4,50 € pour la seconde, 7 € pour la troisième et 25 € pour une journée.

Le long du Viale del Lavoro, en face de la fiera di Verona, il y a aussi un parc-relais [5], sur l'ancien marché des fruits et légumes, qui facture le stationnement 5 € la journée. Le ticket de stationnement quotidien comprend un aller-retour en bus jusqu'au centre de la ville, sur les lignes n° 21 et n° 22 de l'ATV. Les bus passent, de 6 h 00 à 20 h 00, toutes les 10 minutes.

Circuler[modifier]

vignette

Dans la ville, il y a des parkings payants. Il est pratiquement impossible de se garer ailleurs. Il est possible de louer une voiture à Vérone [6].

Fondamentalement, on peut très facilement explorer le centre-ville à pied.

En bus[modifier]

Le plus simple est de se déplacer en autobus du réseau de l'Azienda Trasporti Verona (ATV). La densité des lignes dans la ville est assez élevée. À partir de 20 h, il y a nettement moins de passages. La gare routière se trouve près de la place de la gare ferroviaire de Vérone, Porta Nuova. Tous les autobus urbains et suburbains en partent et y arrivent. Les horaires d'autobus de la ville sont difficiles à obtenir en ligne, ils ne sont pas disponible sur maps.google.com. On peut obtenir ces horaires en envoyant un SMS à un numéro indiqué sur les arrêts de bus. Certains arrêts ont un affichage de la durée restante avant l'arrivée du prochain bus. On peut payer le billet, en euros, directement dans le bus, mais on ne peut acheter qu'un seul billet, alors que des billets peuvent être obtenus à un tarif inférieur presque partout, chez un buraliste ou à un guichet de Loterie. Les guichets de l'ATV (régie des transports de Vérone) sont dans la gare ferroviaire et sur la Piazza Renato Simoni, près de la gare. Le billet urbain coûte 1,30 euro, valable pour 90 minutes sur tout le réseau. Sinon, pour un coût de 4 euros, on peut acheter le billet journalier urbain, qui autorise des trajets illimités dans la même journée [7].

Les bus des lignes 11, 12 ou 13 vont de la gare (Stazione Porta Nuova) à l'Arena (Piazza Bra). La ligne de bus n° 41 permet d'avoir une vue étonnante du sanctuaire de Santa Maria di Lourdes, situé sur les pentes de la plus haute colline de Vérone.

En taxi[modifier]

Arènes de Vérone.

La société Unione Radiotaxi Verona [8] propose, 24 heures sur 24, 365 jours par an, un service de transport en taxis classiques, mais aussi en taxis avec fauteuil roulant ou en taxis collectifs, à l'occasion d'événements majeurs à la fiera di Verona, ainsi que des liaisons avec l'aéroport de Vérone-Villafranca et la location de véhicules avec chauffeur.

Les principales stations de taxis se trouvent à la gare de Vérone Porta Nuova et à la gare de Vérone Porta Vescovo, Piazza Bra, Piazza delle Erbe et Piazza San Zeno, au Castelvecchio, à la Foire de Vérone, sur le parc de stationnement de Passalacqua, à l'hôpital de Borgo Trento, à la policlinique de Borgo Roma et au parc de stationnement en face de l'aéroport Valerio Catullo.

S'orienter[modifier]

vignette

Le centre historique de Vérone, correspondant à peu près à la colonie romaine, est assez compact et délimité, principalement, par un grand méandre du fleuve Adige. Depuis la gare de Porta Nuova, on peut le rejoindre en suivant le Corso Porta Nuova, qui mène à la Piazza Brà (1 km), où sont situées les célèbres Arènes.

De la Piazza Brà, on peut aller dans de multiples directions. A l'extrémité du Corso Porta Nuova, la Via Roma, qui s'ouvre vers la gauche, conduit au château appelé Castelvecchio et au célèbre Ponte Scaligero ( ou Ponte di Castel Vecchio).

La Piazza Brà se caractérise par un large trottoir, dit El Liston, bordé de restaurants. En le suivant, on arrive Via Giuseppe Mazzini, longue d'environ 500 m, qui relie la Piazza Brà à la somptueuse piazza delle Erbe, le véritable centre de la ville romaine et, aujourd'hui, une destination touristique de grand attrait.

De la Piazza delle Erbe, on peut se rendre dans toutes les directions de la ville. Le Corso Santa Anastasia mène rapidement au Pont de Pierre romain. En le traversant, on rejoint l'amphithéâtre romain et l'église de Santo Stefano. Les collines sont dominées par les forts construits par les Autrichiens, dans la première moitié du 19ème siècle (Forts Sofia, Saint Matthias et San Leonardo).

A voir[modifier]

vignette

Vérone[9] est une destination touristique célèbre, visitée chaque année par plus de 3 millions de personnes, attirées par ses nombreuses manifestations internationales, mais surtout par sa richesse antique et artistique. La vieille ville a d'ailleurs été déclarée Patrimoine de l'humanité par l'UNESCO [10].

Vérone est un magnifique exemple d'une ville qui s'est développée progressivement et continuellement, au cours de plus de deux mille ans, intégrant des éléments artistiques de grande valeur appartenant à différentes époques. Elle montre également le développement d'une ville fortifiée par étapes successives.

Basilique San Zeno.

Vérone est une ancienne ville romaine, dont de nombreux vestiges ont été préservés, notamment l'arène. Les amateurs d'Histoire de l'Art pourront y déceler le témoignage frappant de la transformation de l'art européen occidental, entre la fin du Moyen-Age et les débuts de la Renaissance, présentant de nombreuses églises du et musées consacrés au XIIème siècle. L'importance militaire de Vérone a aussi laissé à la ville des fortifications et un château. De nombreux monuments sont dus à la famille Scaligeri (ou della Scala), qui a gouverné la ville du XIIème au XIVème siècle. Son blason, représentant une échelle, apparaît en de nombreux endroits de la ville (scala signifie d'ailleurs « échelle », en italien).

Ponts[modifier]

  • Pont Scaliger. Ouvert tout le temps. Pont fortifié, construit au Moyen-Age au-dessus de l'Adige. Il conduit au Castelvecchio et offre une très belle vue sur le château.  edit


  • Pont de pierre. Ce pont routier, construit par les Romains, a été restauré à la fin du XVIIIème siècle.  edit

Églises[modifier]

vignette
  • Basilique de Saint-Zenon (Basilica di San Zeno Maggiore), 2, Place San Zeno (légèrement excentrée, à 10 à 15 minutes à pied du Castellvecchio), +39 045 800 6120, [11]. Eglise romane de la fin du XIème siècle, peut-être la plus riche et la mieux préservée de Vérone. L'église est dédiée au saint patron de Vérone, Zenon. Ce pêcheur passionné du IVème siècle, originaire d'Afrique du Nord, est ordonné évêque de Vérone en 363. Le tombeau de Zénon se trouve dans la crypte d'église. L'évêque est aussi dépeint par une statue médiévale, représentant Zenon grimaçant, vêtu de ses habits épiscopaux, balançant un poisson doré à l'extrémité d'une canne à pêche. L'entrée de l'église est ornée d'une façade romane de Nicolò. Comme la cathédrale, cette église a été érigée après le tremblement de terre de 1117. Elle a été un centre de pèlerinage européen pendant des siècles. C'est pourquoi elle est décorée d'immenses fresques, hautes de 10 mètres, de Saint-Pierre, saint patron des pèlerins. Les visiteurs, au fil des siècles, ont laissé leur marque. Des pèlerins ont ajouté des graffiti aux fresques et ceux-ci remontent jusqu'en 1390. Il y a aussi des graffiti laissés par les envahisseurs autrichiens, en 1865.
    À l'intérieur, on peut voir le retable de Saint-Zenon, chef-d'œuvre d'Andrea Mantegna.
     edit


  • San Lorenzo Maggiore


  • Santa Anastasia


  • Cathédrale de Vérone (Duomo). Elle a été construit à l'emplacement d'une église du VIIIème siècle détruite par le tremblement de terre de 1117. Consacrée en 1187, l'église présente une façade en marbre ornée, de style roman, due à l'architecte véronais Nicolò. Ses piliers sont soutenus par deux griffons. Des reliefs de pierre, autour du portail, figurent des scènes bibliques. La plus petite porte latérale vaut également le détour, avec ses sculptures médiévales, notamment Jonas avalé par une baleine. À l'intérieur, la nef a subi des altérations gothiques. Les peintures à l'huile des chapelles latérales comprennent une Assomption du Titien. Le baptistère roman, attenant à la chapelle Sant'Elena, a conservé ses fonts baptismaux en marbre et sa collection de peintures médiévales.  edit


  • San Fermo Maggiore


  • Santa Giorgetta. Cette petite chapelle, voisine de Santa Anastasia, reste malheureuseuement ignorée par la majorité des touristes. Pourtant, elle est richement décorée de fresques du début de la Renaissance, représentant le jardin clos de la Vierge Marie.  edit
  • Eglise des Capucins. Elle abrite la tombe de Juliette et le Musée Antonin de fresques.  edit

Châteaux[modifier]

vignette
  • Castelvecchio, 2, Corso Castelvecchio (à l'intersection du Corso Cavour avec la Via Roma, juste à côté du fleuve Adige), 045 8062611 (, fax: 045 8010729). Ouvert le lundi, de 13h30 à 19h30, du mardi au dimanche, de 8h30 à 19h30. Cette forteresse, bâtie en briques rouges, est le plus important monument médiéval de Vérone. Construit au XIVème siècle, il abrite aujourd'hui le musée municipal d'art (Museo di Castelvecchio), qui présente l'art de Vérone et de Venise, du Moyen-Âge (XIIIème siècle) jusqu'à la fin du XVIIIème siècle. On verra plus particulièrement la riche collection de sculptures médiévales et de peintures de la Renaissance. Les remparts du château sont un but idéal pour les familles avec enfants. Le Castelvecchio héberge le Cercle des officiers (Circolo Ufficiali), réservé aux officiers de l'armée. Il est parfois utilisé pour présenter des spectacles musicaux ou des expositions de peintures de divers artistes. Plein tarif : 6 €, groupes de plus de 15 personnes, étudiants entre 14 et 30 ans et personnes âgées : 4,50 €, scolaires de 8 à 14 ans : 1,00 €.  edit


  • Château Scaligero.  edit
  • Château de St-Pierre (Castel San Pietro), (traverser le Pont de pierre (Ponte Pietra) et monter les marches vers le haut de la colline dominant l'amphithéâtre romain). Cette ancienne caserne remonte à l'occupation autrichienne de la rive gauche. Le bâtiment n'est pas ouvert au public, mais la vue sur Vérone, depuis la colline, est spectaculaire. S'y rendre en début de soirée et profiter d'un romantique coucher de soleil.  edit

Monuments romains[modifier]

Le pont de pierre romain.
  • Arènes (Arena di Verona), 1, Place Brà (Piazza Brà), 37121 Vérone, +39 045 800 5151 et 045 8003204, [12]. Ouvertes durant la journée, en dehors de la saison d'opéra. Le lundi, de 13h30 à 19h30, du mardi au dimanche, de 8h30 à 19h30. Construites en 30 après Jésus-Christ, elles pouvaient accueillir environ 30 000 spectateurs. C'est le troisième plus grand amphithéâtre italien, après le Colisée de Rome et le théâtre de Capoue, en Campanie. De forme elliptique, l'amphithéâtre a 138m de long et de 109m de large. Il était plus grand, à l'origine, mais l'anneau extérieur a été fortement endommagé par les tremblements de terre, notamment celui de 1117. De la partie extérieure, ne reste que la structure appelée "Aile" (italien : ala), par les Véronais. L'intérieur est pratiquement intact. Actuellement, il peut encore recevoir plus de 20 000 personnes. Depuis 1913, on y donne, en été, des représentations d'opéras, dans le cadre du Festival de Vérone. C'est le symbole de la ville et l'attraction touristique la plus connue. Les maisons adossées aux arènes sont construites avec les blocs de pierre récupérés dans ses ruines, après le tremblement de terre de 1117. Plein tarif : 6 €, groupes de plus de 15 personnes, étudiants entre 14 et 30 ans et personnes âgées : 4,50 €, scolaires de 8 à 14 ans : 1,00 €.  edit


  • Porta Borsari. Ces restes d'une porte romaine remontent au moins au IIème siècle après Jésus-Christ, mais la construction originelle est certainement plus ancienne.  edit
  • Amphithéâtre romain (Teatro Romano), (sur une colline, au-delà de la rivière, au nord-est de la ville).  edit
  • Théâtre romain. Des représentations théâtrales y ont toujours lieu. C'est également le siège du Musée archéologique.  edit

Rues et places[modifier]

Castelvecchio et Ponte Scaligero.
  • Piazza Bra. devant les arènes.  edit
  • Piazza delle Erbe. C'était le Forum à l'époque romaine. C'est toujours le centre névralgique de la ville. Il héberge la fontaine « Britney Verona », la « tour Gardello », du XIVème siècle et un marché qui, bien que pittoresque, semble être devenu un autre cliché touristique depuis sa récente rénovation.  edit



Monuments médiévaux[modifier]

  • Maison des Capulet (Casa di Giulietta), 23, Via Cappello (juste à côté de la Piazza delle Erbe), 045 8034303. Ouverte le lundi, de 13 h 30 à 19 h 30, du mardi au dimanche, de 8 h 30 à 19 h 30. La maison des Capulet est, depuis 1905, un musée, situé dans un logis seigneurial du XIIème siècle, avec son balcon de Juliette reconstitué, célèbre depuis la tragédie Roméo et Juliette, de William Shakespeare, parue en 1597. La scène d'amour entre Roméo et Juliette est censée s'être déroulée sous ce balcon. C'est une destination touristique populaire. La foule y est énorme, tout au long de l'année, et la minuscule cour est encombrée de couples d'adolescents en train de se photographier. En réalité, la maison n'a rien à voir avec les personnages de fiction de Shakespeare. Même si elle est ancienne, le balcon a été ajouté en 1936 et la maison a été baptisée « Maison de Juliette », pour attirer les touristes. On peut la visiter, elle contient une collection de quelques fresques de la Renaissance, récupérées dans d'autres palais démolis, et le lit du film de 1968, de Zeffirelli, mais guère plus.
    Le balcon donne sur une cour minuscule, contenant une statue de Juliette. Il y a une incroyable quantité de graffiti et de gribouillis, couvrant les murs, planchers, sièges, toute surface capable de recevoir de l'encre. La tradition est d'écrire des messages d'amour à Juliette et les visiteurs laissent des billets, des bibelots et des morceaux de gomme à mâcher façonnés en forme de cœur. La maison de Juliette est un sanctuaire romantique populaire, mais sa popularité dément sa valeur. Comparée à certains des trésors de Vérone, elle a très peu à offrir.
    Sur la petite place, sous le balcon, il y a une statue de Juliette. La légende veut que celui qui touche ses seins trouve le bonheur en amour. Compter environ 15 minutes de queue...
    Donc, si Juliette a vécu ici, qu'en est-il de Roméo ? A quelques rues de là, la maison du 4, Via Arche Scaligere a été désignée comme son domicile. Elle est privée, donc, mis à part un panneau sur le mur, il n'y a rien à voir.
    Entrée : plein tarif : 6 €, groupes de plus de 15 personnes, étudiants entre 14 et 30 ans et personnes âgées : 4,50 €, scolaires de 8 à 14 ans : 1,00 €.  edit


  • Tombeaux des Scaligeri (Arche scaligere), 4, Via Santa Maria Antica, 37121 Vérone, +39 045 806 8680. Ensemble funéraire monumental abritant les tombeaux de quelques membres de la famille des Scaligeri.  edit


  • Tour des Lamberti (Torre Lamberti), Piazza delle Erbe (entrée par la Cour du palais), [13]. Achevée en 1463, c'est la plus haute des tours de Vérone. Elle domine, avec son horloge, la Piazza delle Erbe. L'escalier comporte 238 marches, mais il y a un ascenseur. En haut, la vue est à couper le souffle.  edit

Parcs[modifier]

Piazza delle Erbe.
  • Palazzo et Giardino Giusti. Le Giardino Giusti est un des plus importants jardins Renaissance/maniériste d'Italie, avec des grottes, des masques de cracheur de feu sculptés dans la roche de la colline, etc...  edit


Autres curiosités[modifier]

  • Statue de Dante Alighieri.  edit

A faire[modifier]

  • Festival de Vérone (Opera di Verona), [14]. En été. Représentations des plus beaux opéras, les soirs d'été, aux mois de juin, juillet et août. Ne pas oublier d'apporter un coussin ou analogue, rester trois heures assis sur un banc en marbre peut être douloureux... Billets à partir de 18,00 €..  edit
  • Whaiwhai, [15]. Un roman-guide, avec une intrique se déroulant à Vérone, invite à découvrir la ville de façon ludique et originale.  edit

Shopping[modifier]

Arènes.

La principale rue commerçante est la via Mazzini, qui va de la Piazza delle Erbe à la Piazza Brà. Il y a beaucoup de magasins, pour tous les goûts. La plupart des grandes marques italiennes est représentée et, même si on n'a pas les moyens d'acheter, c'est agréable de se promener et regarder les vitrines.

  • Marché hebdomadaire, (devant l'église San Zeno). Tous les mardis et vendredis.  edit
  • Grand marché, Stadio Comunale. Tous les samedis.  edit
  • Marchés de Noël, [16]. En hiver.  edit
  • Corso Porta Borsari. Une autre rue commerçante de Vérone. Il y a des boutique très intéressantes, comme Lo Scrittorio, une boutique à l'ancienne vendant de la papeterie et d'élégants stylos et crayons.  edit
  • Corso Santa Anastasia. Cette rue étroite est le centre des magasins d'antiquités, où l'on peut trouver d'authentiques chefs-d'œuvre.  edit
  • Eat's, 6, Via Mazzini (juste en-dessous du magasin de mode, au sous-sol). Ouvert en soirée. Tout à la fois marché alimentaire, bistrot, restaurant, bar et supermarché fantaisie. Seuls des produits de la meilleure qualité sont proposés à la vente, à prix cependant élevés. On peut acheter les meilleurs ingrédients pour la cuisine italiennes ou venir manger ou boire un verre. C'est le paradis des gourmets. Expresso : 1 €.  edit

Se restaurer[modifier]

Piazza dei Signori.

Les Véronais apprécient la viande de cheval (cavallo), une spécialité locale. La pastisada de caval est un plat de viande de cheval braisée, comme la picula de caval.

La pizza n'est traditionnellement pas consommée localement, mais les plats de pâtes figurent largement dans les menus de restaurant. Les pizzocheri (pâtes de sarrasin, avec fromage et sauge), les casoncelli (un type de ravioli) ou les bigoli (spaghetti épais) sont des spécialités locales.

La casoela est une casserole de porc et le bollito misto un mélange de viandes bouillies, habituellement servi avec la mostarda, un accompagnement traditionnel de fruits et légumes à la moutarde.

  • Glaces : dans l'un des nombreux bars de la Piazza Bra.
  • Restaurants agréables : au « Carega », à côté de la cathédrale, près du pont Garibaldi.
  • The Armoured Car, Vicolo Gatto (faire face à la façade occidentale de Santa Anastasia, sur via Massalongo, et tourner à droite en direction de c. Trotta. Le Vicolo Gatto est quelques dizaines de mètres plus bas, sur la gauche. Il y a aussi une entrée sur la Via Massalongo). Les amateurs d'opéra apprécieront les horaires d'ouverture tardive. Ce bar à vin/restaurant élégant, ainsi nommé en hommage au dessin de Léonard de Vinci, est du style "ancienne cantine", avec tables partagées et napperons. La nourriture est authentiquement véronaise, mais sans prétention. Il y a une carte des vins très fournie, avec des vins bon marché. Fortement recommandé, mais ça aide de parler italien.  edit
  • Al' Duomo, 7, Via Duomo, 045 800 4505. Excellent restaurant familial, juste à côté de la cathédrale ((comme son nom l'indique). Il est populaire chez les Véronais (ce qui est bon signe) et propose un menu complet de spécialités locales traditionnelles. C'est un bon endroit pour se fondre dans la scène locale et le personnel accueillant apporte son aide pour les éléments inconnus du menu. Tous les mercredis, Al' Duomo accueille un ensemble local de mandoline. Comme c'est un endroit populaire, la réservation est conseillée. Les menus ne sont pas trop chers, environ 15 à 20 € par personne (plus le vin).  edit
  • Osteria Pigna, 4/b, Via Pigna, 045 800 4080. Bon restaurant, avec une ambiance authentique. Non loin de la cathédrale, il offre un excellent service et est apprécié de la population locale. La nourriture est excellente et le service impeccable. Il y a un choix de 6 plats du jour allant de 10 à 12 euros, vin, eau et café compris.  edit

Routard[modifier]

Basilique de Saint-Zénon.
  • Le Vecete, 32, via Pellicciai, 045 594681.  edit

Plein aux as[modifier]

  • Arche, 6, via Arche Scaligere, 045 8007415. Fermé le dimanche et le lundi midi.  edit

Sortir / Boire un verre[modifier]

Éviter les hordes de touristes de la Piazza Bra et aller vers la Piazza delle Erbe. Un peu plus authentique, cette place a un certain nombre de bons bars où l'on peut prendre un café ou un apéritif au soleil. Idéal pour le café du matin et les sorties dans la soirée.

  • Bars à vin traditionnels : au « Carega », à côté de la cathédrale, près du pont Garibaldi.
  • Caffè delle Erbe, Piazza delle Erbe. Bons cafés et brioches.  edit
  • Rain, 13 A, Via Stella. Situé au cœur de Vérone, ce bar offre une atmosphère agréable pour savourer un verre de vin, grignoter et écouter de la grande musique. Les propriétaires, les frères Giuseppe et Riccardo Zambelli, offrent aux visiteurs la chaleur que l'on attend de l'Italie. Giuseppe (qui se fait appeler Joe) parle couramment l'anglais et répond aux questions sur la région.  edit

Se loger[modifier]

Routard Jusqu'à 70 € par personne et par nuit
Classe moyenne De 70 à 100 € par personne et par nuit
Plein aux as Plus de 100 € par personne et par nuit

Vérone est fréquentée chaque année par des millions de touristes, il est possible de choisir parmi un grand nombre d'hébergements différents [17] [18], tous beaucoup moins cher qu'à Venise, à proximité. Toutefois, il est essentiel des réserver les jours où se déroulent les spectacles annuels d'opéra aux Arènes. Il est alors possible que tous les hébergements de la ville soient complets.

Dans la ville, vous trouverez des hôtels de luxe célèbres, comme le Due Torri ou l'Accademia. Dans la province, il y a beaucoup de charmants petits B & B et fermes de vacances. On peut également envisager de loger dans une petite chambres d'hôte, dans la province avoisinante. Après tout, la coût d'une location de voiture, pour 30 € par jour, est compensée par les économies substantielles sur le prix de l'hébergement, spécialement si on envisage de visiter les environs.

  • Hébergement en couvents et monastères à Verone [19].

Routard[modifier]

Il y a trois auberges de jeunesse à Vérone, qui sont toutes accessibles à pied du centre ville et par un court trajet en bus à partir de la gare principale (Porta Nuova). Une carte touristique, disponible au centre d'information touristique de la gare, indique leurs emplacements. Celle située au nord-est, près de Piazza Isolo (bus réguliers au départ de Porta Nuova) est un étonnant complexe Renaissance reconverti, doté de portiques, de vérandas et d'un grand jardin boisé. La nuit en dortoir coûte seulement 15 € par personne, avec un petit déjeuner passable inclus.

Les chambres chez l'habitant ou les B & B [22] sont les hébergements les plus économiques à Verone.

  • Camping du château Saint-Pierre (Campeggio Castel San Pietro), 2, Via Castel San Pietro (à environ 15 minutes à pied du centre), + 39 045592037 (, fax: +39 045.7364888), [23]. Calme, avec une vue spectaculaire sur la ville et une végétation luxuriante. Location possible de chalets et tentes. Bon marché.  edit
  • Ostello « Villa Francescatti », [24]. Auberge de jeunesse, avec des dortoirs séparés ou des chambres familiales. À partir de 18 € avec petit déjeuner.  edit
  • B & B Sommavalle, 93, Via Marsala (juste à 15 minutes de marche du centre-ville), + 39 348 8101844 (, fax: + 39 045 8344343), [25]. Chambres d'hôtes calmes et spacieuses. Hôtel entouré par la nature. Environ 60 euros.  edit
  • Agriturismo Sommavalle, 9/a, Via Sommavalle (dans la banlieue de Torricelle, au nord de Vérone, à 4 km du centre historique), +39 346.140.4242 (, fax: +39 045.835.0502). L'hôtel occupe une zone ensoleillée, avec une vue panoramique, sur le flanc sud d'une colline, à 300m d'altitude. Il est facilement accessible en voiture ou avec le service d'autobus urbains. Le trajet jusqu'à la gare (Verona Porta Nuova) prendra environ 20 minutes, en voiture. Chambre : environ 70 euros.  edit
  • Il Ghiro B&B, 21, Via Negrelli (Verone-centre, à quelques minutes à pied de la gare, à quelques centaines de mètres des bretelles de liaison des autoroutes, en dehors de la ZTL), +39 3294959620 (), [26]. Grand parking gratuit et wi-fi. Le personnel parle anglais et allemand. Chambre double : environ 60 €/nuit, avec petit déjeuner.  edit

Classe moyenne[modifier]

  • Hotel Montemezzi, +39 045.7363566 (fax: +39 045.7364888), [27].  edit
  • Apple Suite B&B, 9, Via Santa Felicita (au coeur du centre ville), +39 3403499558 (), [28]. Appartement complétement équipé, accueil sympathique. À partir de 80 €, selon la durée du séjour.  edit
  • Ca Vendramin apartment, 2, Via Dietro Filippini (dans le quartier calme de Filippini, près des Arènes (à cinq minutes à pied)), [29]. À partir de 40 € par personne.  edit
  • Grand Hotel Verona, 105, Corso Porta Nuova, + 39 045 595600 (fax: + 39 045 596385), [30]. Un élégant bâtiment aristocratique, orné de peintures et de sculptures de certains des meilleurs artistes italiens du 20ème siècle. Hôtel de luxe ☆☆☆☆ de Vérone. Depuis le Grand Hotel, on peut facilement rejoindre, à pied, les célèbres Arènes et les autres monuments du centre historique de Vérone.  edit
  • Hotel Italia Verona, 58, Via Gofreddo Mameli, + 39 045 918088 (fax: + 39 045 8348028), [32]. Grande salle de réunion, restaurant, bien situé, à proximité de la gare centrale et du centre de la ville de Vérone. Cet hôtel ☆☆☆ économique est l'un des meilleurs hébergements pour les voyageurs d'affaires et les vacanciers venant à Vérone, la ville romantique de Roméo et Juliette.  edit

Plein aux as[modifier]

  • Due Torri Hotel Baglioni, 4, Piazza Santa Anastasia, 045 595044. Hôtel de luxe ☆☆☆☆☆.  edit
  • Hotel Villa del Quar, 12, Via Quar (à quelques kilomètres du centre de Vérone), + 39 045 6800681 (), [33]. Hôtel ☆☆☆☆☆ situé dans une ancienne villa vénitienne du 16ème siècle. À l'intérieur de l'hôtel, on trouvera également le restaurant Arquade et une cave à vin bien approvisionnée. Grâce à l'environnement naturel dans lequel il est placé, l'hôtel convient bien pour les cérémonies et réceptions.  edit

Dans les environs[modifier]

  • Hotel Lido Palace, Via Carducci 10, Riva del Garda, [34].  edit
  • Du Lac et Du Parc Grand Resort, Viale Rovereto 44, Riva del Garda, [35].  edit
  • Hotel Corte Valier, Via della Pergolana 9, Lazise, [36].  edit
  • Grand Hotel Gardone Riviera, Via Zanardelli 84, Gardone Riviera, Brescia, [37].  edit
  • Hotel Saccardi Quadrante, 8, Via Ciro Ferrari, Caselle di Sommacampagna, 37060 VR, [38]. L'Hôtel Saccardi Quadrante Europa est bien placé, à moins de 2 km de l'aéroport international de Vérone-Valerio Catullo, à 6 km de Vérone-Espace d'exposition et de la gare ferroviaire principale " Verona Porta Nuova ", à 8 km du centre-ville et seulement 15 km du lac de Garde.  edit
  • Albergo Ristorante Stadio, 14A, Via Fiume, San Bonifacio, 37047 VR, [39]. L'Hôtel Stadio se trouve à 1,5 km de la sortie " Soave-San Bonifacio " de l'autoroute et à seulement 200 mètres de la gare.  edit

Routard[modifier]

  • Agriturismo Ca' del Ferro, (à 15 km du centre de Vérone), [40]. Ce bed and breakfast (maison de campagne) est idéal pour se détendre et profiter des confitures faites maison, des gâteaux et des muffins pour le petit déjeuner ! Les chambres sont très confortables et spacieuses et le propriétaire est très serviable et sympathique. Y loger nécessite d'avoir une voiture pour y accéder et se déplacer, mais c'est idéalement situé si on veut visiter la Vénétie, ou si on envisage de séjourner à Vérone pendant une ou deux semaines. Toutes les chambres ont une salle de bains. Chambre simple : 45 € à 50 €, chambre double : à partir de 75 €.  edit

Classe moyenne[modifier]

  • B & B Mambrotta (Agriturismo Verona Mambrotta), 3, Via Case Nove, Mambrotta. (à 14 km du centre de Vérone), + 39 329.2322572 (), [41]. Le bed and breakfast se trouve à seulement 2 minutes de la sortie " Verona Est " de l'autoroute A4, dans l'environnement calme et magnifique de la plaine vénitienne. C'est à seulement 20 minutes, en voiture, des Arènes de Vérone et de la ville de Soave, et seulement 18 minutes de la Foire de Vérone et ses expositions.  edit
  • Veronesi La Torre Airport Hotel, 22, Via Monte Baldo, Dossobuono di Villafranca (à côté de l'aéroport de Vérone (Valerio Catullo)), + 39 0458604811, [42]. Le Veronesi La Torre est un ancien couvent rénové en hôtel ☆☆☆☆. Il dispose de 78 chambres. À partir de 94 €.  edit
  • Hotel Postumia (Hotel Postumia), 71, Via Cavour, Dossobuono (Verona), +39 0458600671, [43].  edit

Plein aux as[modifier]

  • Delo Relais, Delo - 37141 Vérone (à quelques kilomètres du centre-ville de Vérone, dans les collines de Vénétie), + 39 045 4858380 (, fax: + 39 045 4858395), [44]. checkin: Ouvert toute l'année. Charmante ferme disposant de 4 chambres, 2 suites junior et 2 suites. De 130 euros à 200 euros.  edit
  • Gardaland Resort Hotel, 1, Via Palu', Castelnuovo del Garda 37014, + 39-045-6404000 (, fax: + 39-045-6404444), [45]. L'hôtel du parc d'attractions Gardaland, situé sur les rives du lac de Garde.  edit

Rester en contact[modifier]

Castelvecchio.

Les codes postaux de Vérone sont 37100 et de 37121 à 37142. L'indicatif téléphonique est +39 045.

  • Bureau de poste et télégraphe, 7, Piazza Viviani.  edit

Aux alentours[modifier]

La région autour de Vérone offre certains des plus spectaculaires paysages d'Italie. Vers le nord, il y a des petites villes et des collines couvertes de vignes, à l'ouest, on arrive au lac de Garde (Lago di Garda).

  • Lac de Garde - Le lac de Garde est facilement accessible de Vérone, pour une excursion d'une journée. Les autobus gérés par l'APTV (la compagnie de bus régionaux) partent de Porta Nuova. Prendre le bus 62-64, le matin, à la gare ou sur le Corso Porta Nuova (le boulevard juste au sud de la Piazza Bra). Il faut environ 2 à 3 heures, selon la circulation au bord du lac (qui peut être dense), pour atteindre les jolies villes de Malcesine ou de Torbole. Les horaires (orario) peuvent être obtenus à l'Office de tourisme ou sur le site des transports APTV (le lac de Garde est en Zone C). Les billets peuvent être achetés chez les buralistes ou dans le bus.
  • Vallée de Valpolicella, [46]. Vallée célèbre pour ses vins (Amarone, Recioto et Valpolicella), ainsi que pour ses villas anciennes. Les caves sont à visiter.  edit

Littérature[modifier]

  • Stefania Salti, Renata Venturini, La vita di Teodorico, Ravenne, 2001.
  • G. Piovene, R. Marini, L'opera completa del Veronese, Milan, 1968.
  • Delia Fringesi, Cesare Lombroso, Turin, Einaudi, 2003, ISBN 88-06-13866-9.