Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Tanzanie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Tanzanie Drapeau
Mont Kilimandjaro
Localisation
Capitale Dodoma (officielle, transfert en cours), Dar es Salaam (ancienne)
Superficie 945 000 km²
Population 45 millions (2010)
Monnaie shilling tanzanien (TZS)
Électricité 230V/50Hz, prises type D (3 broches cylindriques) et anglaise
Indicatif tél. +255 (007 depuis le Kenya et l'Ouganda)
Fuseau horaire UTC+3


La Tanzanie est un pays d'Afrique de l'Est frontalier du Kenya, de l'Ouganda, du Rwanda, du Burundi, de la République démocratique du Congo, de la Zambie, du Malawi et du Mozambique.

Régions[modifier]

Le Nord[modifier]

C'est la région des parcs :

Arusha est la ville centrale : et un carrefour inévitable pour les touristes.

L'Ouest[modifier]

  • Le parc Katavi
  • Le parc Mahale
  • Le parc Gombe

Kigoma est la ville des plus grande de l'ouest.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

  • Kilimandjaro
  • L'île de Zanzibar, sur la côte Est, très appréciée pour son calme et ses plages de carte postale.

Comprendre[modifier]

Carte de la Tanzanie

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Arusha

Dar Es Salaam

Zanzibar

En bateau[modifier]

En train[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Circuler[modifier]

En train[modifier]

Réseau ferroviaire

Il existe deux compagnies de transport ferroviaire : Tazara et Tanzania Railway Corporation.

La ligne Tazara relie Dar Es Salam à la gare de New Kapiri Mposhi en Zambie.

Les autres lignes, exploitées par Tanzanian Railway Corporation. Attention : Un grave accident survenu durant l’été 2002 laisse penser que les conditions de maintenance sont loin d'être idéales.

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Le réseau routier est, en général, en mauvais état, mais les principaux axes routiers demeurent praticables.

Pour les longs trajets il est conseillé de prévoir une réserve d'essence au cas où ...

Attention aux accidents souvent meurtiers liés à la vitesse élevée des camions et bus auquels il faut ajouter un mauvais entretien des véhicules.

Les risques d'embuscades sont peu élevés, cependant attention si vous roulez de nuit.

En bateau[modifier]

Transport maritime :

Il éxiste des navettes régulières, par speed-boat, entre Dar Es Salam et Zanzibar. Aucun incident grave n'a été signalé à ce jour.

Transport lacustre :

Des lignes régulières opèrent sur les lacs Victoria, Tanganyka et Malawi (toujours appelé Nyasa en tanzanie). Un naufrage tragique a eu lieu en 1996 sur le lac Victoria.

En avion[modifier]

Les liaisons aériennes intérieures sont nombreuses cependant les horaires sont parfois aléatoires. Il n’a pas pu être établi avec certitude que les procédures de maintenance des avions de tourisme des petites compagnies aériennes soient scrupuleusement respectées. Il est vivement conseillé de se renseigner avant de les emprunter. air viva propose plusieurs vols nationales en Tanzanie. Ceci comprend les connexions a Arusha, Zanzibar et les celebres Parcs Nationaux.

Parler[modifier]

On y parle le Kiswahili ou Swahili (langue officielle), le Kiunguju (nom du Swahili à Zanzibar), l'Anglais (langue officielle, langue du commerce, de l'administration, et des études supérieures), l'Arabe (largement parlé à Zanzibar), ainsi que de nombreuses langues locales.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Toujours se laver les mains avant de manger. Le plat traditionel est l'ugali (farine de mais mélangée à de l'eau ou du lait) accompagné de légumes (haricots, épinard…)

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Les voyages sont déconseillés dans plusieurs régions de ce pays : Région de Kigoma, ouest de Kagera.

Les attentats de 1998 contre les Ambassades des Etats Unis au Kenya et en Tanzanie et ceux de 2002 au Kenya ont montré que cette région n’était pas épargnée par le terrorisme international.


Les voyageurs sont invités à faire preuve de vigilance sur l’ensemble du territoire tanzanien.


Le banditisme est en augmentation, en particulier à Zanzibar et Pemba. Des attaques à main armée ont récemment visé des touristes dans la région des parcs animaliers du Nord.


D’une façon générale, il est recommandé :

-de ne pas se promener seul dans les endroits isolés et, en particulier, sur les plages non surveillées y compris à Dar Es Salam sur la plage de Coco beach; -de ne pas porter de manière ostentatoire argent et objets de valeur ; -circuler en voiture avec les portières et vitres fermées ; -d’éviter de circuler à pied la nuit dans les villes et en particulier à Dar Es Salam, Zanzibar et Arusha. -d’éviter de conduire de nuit. -d’éviter les rassemblements politiques et les manifestations.

Des informations peuvent vous être communiquées par votre ambassade.


Au nord du pays (régions d’Arusha et du Kilimandjaro), il est conseillé de suivre à la lettre les consignes données par les opérateurs touristiques.

Une vigilance accrue est nécessaire sur l’axe routier Arusha-Nairobi et la circulation de nuit y est fortement déconseillée.

L’ascension des monts Meru (4556 M) et Kilimanjaro (5895 M) nécessite une préparation physique et médicale adaptée. Il est impératif de s’y rendre accompagné de guides provenant d’agences de voyages sérieuses.

Les camps et lodges situés dans les parcs nationaux sont gardés, mais ne mettent pas toujours les visiteurs en garde contre les animaux sauvages qui peuvent pénétrer dans leurs enceintes. Il est formellement interdit de s’y déplacer seul la nuit et de laisser les enfants sans surveillance.

A l’ouest et au nord-ouest, l’implantation de camps de réfugiés dans les zones frontalières du Burundi et du Rwanda et le franchissement des frontières par des bandes pouvant être armées sont à l’origine d’une situation générale d’insécurité. Il est déconseillé aux touristes de se rendre dans cette partie du territoire (région de Kigoma, ouest de la région de Kagera).

- source : http://www.diplomatie.gouv.fr

Santé[modifier]

- Les vaccinations recommandées sont nombreuses: DT Polio, hépatites virales A et B, fièvre typhoide, méningite A + C.

La vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire (valable 10 ans). N'oubliez pas le carnet de vaccinations sur lequel il figure.

Avant le départ, il est très vivement recommandé de consulter un médecin et de contracter une assurance de rapatriement sanitaire.


En cas d’urgence médicale vitale en dehors de Dar Es Salam et de sa région proche, il est vivement recommandé de se faire évacuer par avion sur le Kenya ou sur l’Afrique du Sud.

- La fièvre de la vallée du Rift

Des cas ont été signalés récemment dans le Nord du pays (région d’Arusha). Cette maladie du bétail peut être transmise par contact direct avec le sang ou le lait de l’animal ou par une piqûre de moustique.

Afin de réduire les risques de contracter cette maladie potentiellement grave, il est recommandé d’éviter tout contact avec des produits animaux crus, de veiller à une cuisson suffisante des aliments (en particulier du lait) et de se protéger soigneusement des piqûres de moustiques, de jour comme de nuit.

- Le paludisme

La Tanzanie est touchée par le paludisme de type 3. Avant de partir rendez-vous chez un médecin afin d'obtenir un traitement adapté. Les règles élémentaires de protection doivent être respectées : moustiquaire, produits répulsifs, vêtements couvrants. Il n'éxiste pas de vaccin contre la paludisme, qui rappelons-le est une maladie qui peut être mortelle.

Ainsi, toute fièvre, même modérée, au cours ou au retour du voyage nécessite d’urgence et impérativement une consultation médicale, y compris en cas d’utilisation d’un traitement prophylactique préventif.


- Le choléra

Il est endémique et prend fréquemment un caractère épidémique, en particulier à Dar Es Salam et dans l’archipel de Zanzibar. En conséquence, il est recommandé :

Respecter[modifier]

En dix ou quinze jours, il est impossible de faire un voyage ethnographique, mais l’Afrique est encore peuplée d’une multitude d’ethnies qui vivent de façon traditionnelle et que nous sommes amenées à rencontrer au cours des divers circuits.

L’approche et le respect de l’autre est primordial quant à la qualité de la rencontre. Croiser un Masai, un Hazabé, ou un Himba au détour d’un chemin ou d’une piste, est un instant privilégié, unique, qu’il ne faudrait pas briser par un manque élémentaire de savoir-vivre.

Reléguons notre instinct d’ « homophotosapiens » et laissons la magie opérer.

Rappelons également que 98% de la population à Zanzibar est musulmane.

En dehors des hôtels touristiques il est donc préférable (question de respect)d'adopter une tenue décente pour les femmes (pas de mini-jupes, shorts ou épaules découvertes) et pour les hommes.

Pendant le ramadan éviter de manger ou de boire de l’alcool dans la journée dans les lieux publics.

Rester en contact[modifier]

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites