Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Sud Lípez

De Wikitravel
Aller à : navigation, rechercher
Salar challviri

Comprendre[modifier]

Le Sud Lípez le bout du monde. Cette pauvre pancarte sur laquelle on a inscrit d'une main maladroite Chile nous ramène à la réalité. Ce lieu n'est autre que la limite sud de la Bolivie, atteinte après des jours de piste à travers un paysage aride. Seuls des volcans millénaires en activité viennent troubler le repos de ce monde minéral. Nous nous trouvons à la laguna Verde, à plus de 4000 m d'altitude, dans le Sud Lípez, à plusieurs jours de la première ville bolivienne. Mais avant d'atteindre ce lieu particulier, il faut traverser l'Altiplano, du nord au sud, et c'est tout le coeur de la Bolivie qui défile sous nos yeux jusqu'à Uyuni, ville far west sortie de nulle part, porte d'entrée des merveilles du Sud Lípez. Le Salar de Uyuni, immense surface dure comme du roc d'où émergent quelques îles peuplées de cactus géants, preuve que même ici la vie n'a pas renoncé.

Plus au sud, nous pénétrons véritablement dans le désert du Sud Lípez, où les lagunes multicolores jalonnent notre parcours jusqu'à la frontière chilienne. C'est aux alentours de ces îlots de vie que l'on rencontre les véritables propriétaires de la région : les flamants, qui nous lancent des regards hautains, les pattes trempées dans l'eau glacée.

Llicancabur et laguna verde - photo Terra Andina

Faire[modifier]

Ascension de volcans[modifier]

  • Llicancabur - 5916 m

Le campement de la Laguna Verde est idéal comme camp de base. On y trouvera un confort rudimentaire : matelas, repas chaud. L’ascension du Llicancabur, la plus courue du Sud Lípez, est en réalité pénible sur une bonne partie en raison d’une couche continue de cendres volcaniques (les pieds s’enfoncent). Du reste, la vue du cratère est assurément la plus belle de la région. La plongée sous-marine la plus haute du monde a été réalisée dans les eaux du cratère (petit lac en général gelé), en quête de vestiges incas. En général, il n'y a pas de neige jusqu’au sommet. Comptez 8-10 h aller-retour pour des marcheurs moyens bien acclimatés.

  • Tunupa - 5400 m

Le meilleur moyen de se lancer à l’assaut du Tunupa est d’établir son camp de base au village de Jirira et de dormir dans le refuge de Don Carlos et Dona Lupe. Accueil chaleureux. Le plus simple est de rejoindre le village voisin et souvent déserté de Coquesa, de monter jusqu’à la grotte des momies (à visiter). Ce chemin vous mènera jusqu'au mirador qui offre une vue large sur le salar. Ensuite, engagez-vous dans les cendres volcaniques, en direction de la partie la plus basse du cratère. Le vent est alors souvent fort ; n’oubliez pas vos affaires de montagne malgré l’apparente mais trompeuse facilité de l’ascension. La fin de l’ascension est pénible (on avance ou on recule ?) jusqu'au cratère. Mais de là-haut, c’est très beau ! Comptez 6-7 h aller-retour pour de bons marcheurs bien acclimatés.

  • Ollague - 5870 m

La région est hors sentiers touristiques. Le village d'Ollague est un poste-frontière qui voit passer l'une des rares lignes de chemin de fer bolivien en fonctionnement aujourd’hui. Prendre ce train de Calama à Uyuni (arrêt à la gare Ollague) constitue une aventure en soi : les imprévus seront forcément au rendez-vous de ce voyage digne du siècle dernier (2 départs par semaine d'Uyuni ; vous renseigner sur place). La particularité de cette ascension est que le sommet dispose d’une piste qui mène jusqu'à 5600 m ! Encore aujourd’hui, des mineurs (exploitation de soufre à ciel ouvert) vivent et travaillent en permanence à plus de 5000 m d'altitude. N´hésitez pas à leur rapporter de la coca ou de la bière, ils seront ravis.

  • Uturuncu - 6008 m

Volcan sans cratère défini. L'intérêt de l’ascension réside surtout dans le panorama au sommet : vues sur les lagunes Celeste, Amarilla et les étendues ocres du Sud Lípez. Activités volcaniques (attention aux émanations jaunes de soufre) sur les flancs du volcan, facilement observables durant l'ascension. Accès/Itinéraire : rejoindre le village de Ketena Chico (auberges simples mais agréables), à l’est de la Laguna Colorada. Au village voisin de Ketena Grande, vous trouverez du carburant et des produits alimentaires de base. De Ketena Chico, traversez en 4x4 la rivière qui longe le village ; suivez cette piste qui mène jusqu'au pied du volcan. Une piste d’une ancienne mine (exploitation de soufre) mène à mi-sommet (5000 m). Parfois, la neige empêche d’aller jusqu’au bout de cette piste. Les 1000 m de dénivelé à faire à pied se gravissent en quelques heures par un sentier qui contourne la pente la plus abrupte par votre gauche.