Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Serbie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Serbie Drapeau
[[
Medieval castle in Golubac
|250px|noframe|]]
Localisation
Capitale Belgrade(Beograd / Београд)
Régime République Parlementaire
Superficie 88 361km² (Kosovo inclu)
Population 10 159 046 hab. (2008)
Monnaie dinar serbe (RSD), euro (EUR) accepté si essence ou péage
Langue serbe (95%), albanais (5%)
Religion Orthodoxes 84%, Musulmans 3%, Catholiques 5%, Protestants 1%
Électricité 230V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +381
Fuseau horaire UTC+1


Cathédrale Saint-Sauveur à Belgrade

La Serbie est un pays des Balkans, situé enEurope méditerranéenne. Pays fondateur et l'un des six membres de l'ancienne République de Yougoslavie, elle a une frontière avec le Monténégro au sud, la Bosnie-Herzégovine à l'ouest, la Croatie au nord-ouest, la Hongrie au nord, la Roumanie au nord-est, la Bulgarie, la Macédoine et l'Albanie au sud-est, via le Kosovo. La Serbie est située sur l'un des axes majeurs en provenance d'Europe Centrale vers la Turquie et au-delà, le Proche-Orient.

Comprendre[modifier]

La Serbie est un pays charmant, ouvert au tourisme toute l'année. Durant l'été, les visiteurs se baladent dans la vieille ville de Belgrade ou font une cure de nature au sein des nombreux parcs nationaux qui parsèment le pays. En hiver, les complexes hôteliers des montagnes vous accueillent,(l'un des plus fameux est Kopaonik, présenté comme l'une des meileures destinations de ski en Europe). On trouve également un vaste choix de spas dans les régions de Sokobanja, Niška Banja et Vrnjačka Banja.

Les Serbes sont des gens chaleureux et accueillants, particulièrement envers les étrangers. La plupart des Serbes parlent un peu anglais et ne souhaitent rien moins que le pratiquer (à noter que les personnes un peu plus âgées préfèreront plus probablement français ou allemand), il ne sera donc pas bien difficile de trouver votre chemin ! La plupart des touristes viennent en Serbie durant l'été, il y est donc commun d'entendre parler allemand, italien, français et anglais dans les rues de Belgrade, tandis que les touristes slovènes préfèrent venir pour les fêtes de fin d'année.

La Yougolsavie était un si beau pays comprenant tellement d'endroits magnifiques que d'une foaçon ou d'une autre, la Serbie s'en trouvait négligée et qu'elle est à présent à redécouvrir, non seulement pour les visiteurs, mais aussi pour les Serbes eux-mêmes. Depuis les plaines de la Voivodina au nombreux paysages de montagnes et de lacs, ce pays enclavé a de nombreuses beautés à offrir.

Pas moins de 17 empereurs romains sont nés sur le territoire de l'actuelle Serbie et chacun légua au pays des monuments près de leur lieu de naissance pour commémorer celle-ci. En remontant encore dans le temps, la Serbie offre également parmi les premiers établissements humains d'Europe voire du monde jamais mis à jour. La Serbie a également la particularité de présenter la plus longue rive du Danube the river Danube. Le gigantesque barrage de Djerdap, le lac qu'il a créé et le Canyon Djerdap ainsi que la fameuse route orientale de l'Empereur Trajan constituent autant de merveilels se trouvant toutes dans la même région.

La Serbie, située aux carrefours de l'histoire européenne, présente en conséquence une grande variété de cultures, peuples et religions. En dépit des clichés suite à la guerre qui marqua le pays, les Serbes sont d'une extraordinaire hospitalité. de plus, Belgrade a été présentée récemment comme l'une des capitales les plus tendances d'Europe. Pays d'origine de noms fameux tels que Djokovic, Jankovic et Ivanovic qui sont les ambassadeurs de la nouvelle Serbie. Ce petit pays est doté d'un esprit et d'une âme qui sont rarement autant combinés à un mélange de différentes cultures... Et d'une telle joie de vivre !

Climat[modifier]

Au nord : continental (hivers froids et secs, étés humides et pluvieux); partie centrale : climat continental modéré ; et au sud : étés et automnes chauds et secs avec des hivers plutôt froids et très enneigés.

Géographie[modifier]

Très varié : au nord, des plaines riches et fertiles ; à l'est, plages et bassins calcaires ; au sud-est, de très anciens reliefs. Bien que la région de Mionica ait connu quelques tremblements de terre récemment, peu de destructions ont été constatés. Le point culminant est le mont Đeravica, à 2656 m.


Régions[modifier]

Serbia-map (Without Montenegro).PNG

  • La Voïvodine avec Novi Sad comme capitale est divisée en trois partie :
    • Banat
    • Srem
    • Backa

La Voïvodina appartenait auparavant à l'Empire "Austro-Hongrois". C'est une région avec une forte culture Austro-Hongroise ou il y a une minorité de Hongrois, il y eu aussi beaucoup de Juifs jusqu'à la seconde guerre mondiale. C'est une région multiculturelle, avec plus de 26 nations que y vivent depuis plus de 300 ans. Cette région regorge de ressources naturelles, tels que : le gaz naturel, le pétrole, la betterave à sucre, le colza, le blé... De plus, cette région est en autosuffisance.


  • La Serbie centrale avec Belgrade comme capitale.


  • Le Kosovo avec Pristina comme capitale est une région où son indépendance n'est pas reconnue par plus de la moitié des pays du globe.

Villes[modifier]

  • Belgrade, la capitale.
  • Kikinda, une ville qui a depuis toujours attirée, assemblée et aidée les artistes.
  • Novi Sad, la capitale de la Vojvodina.
  • Zlatibor, une ville à 1100 mètres d'altitude avec une qualité et pression d'air qualifiée d'exceptionnelle par des experts.
  • Kragujevac
  • Nis, troisième ville du pays connue depuis l'antiquité.
  • Uzise ("Ou-zi-ché"), charmante petite ville près de la frontière occidentale de la Serbie. Image culturelle forte et Mont Zlatibor à proximité.

Autres destinations[modifier]

Kraljevo, Zrenjanin, Subotica, Cacak, Uzice, Smederevo, le parc national de Djerdap, Kustendorf, un ethnovillage créé par Emir Kusturica, dans la région frontalière avec la Bosnie Herzégovine à Mokra Gora.

L'un des événements les plus connus en Serbie est le festival des fanfares de Guca, qui se déroule dans un petit village à la frontière de la Bosnie Herzégovine et réunit pendant une semaine au mois d'août des dizaines de milliers de festivaliers.

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

La correspondance vers Belgrade est assurée vers depuis toutes les grandes villes d'Europe.

Vols réguliers vers la capitale du Monténégro (Podgorica)

En bateau[modifier]

La Serbie n'a pas de façade maritime. Mais une partie de la Serbie est traversée par le Danube et on peut donc naviguer sur le fleuve comme sur les diverses rivières qui traversent le pays.

En train[modifier]

Il existe de nombreuses liaison journalières entre Belgrade et d'autres grandes villes européennes. Des lignes directes relient la capitale serbe quotidiennement à Sofija, Istambul, Bucarest, Thessalonique, Munich, Budapest, Zurich, Venise et Vienne.

Pour un trajet depuis Paris, il est donc impératif de rallier une des ces villes.

Heure des départs des principaux trains direct internationaux:

Sofija : 7h50, arrivée 17h43 / 21h15, arrivée 8h03

Bucarest : 15h50, arrivée 5h37

Istambul : 7h50, arrivée 7h50 le lendemain

Budapest : 7h20, 10h00 et 21h25, arrivée 7h30 / 8h plus tard

Thessalonique : 7h50, arrivée à 22h37 / 21h50, arrivée à 12h54

Venise : 15h25, arrivée 7h04

Zürich : 10h20, arrivée 9h20

(horaires au 10 septembre 2010)

En bus[modifier]

Contactez Eurolines [1] qui vous conduira là bas pour environ 100 euros aller-retour. Il faut compter un jour entier de bus (2 000 km) selon les passages aux frontières. Cependant il y a plusieurs trajets possibles. À vous de choisir de passer par le nord de la France ou le sud. Vous ferez une halte dans chaque pays traversé (deux boissons froides et deux boissons chaudes offertes durant le trajet).

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

On peut atterrir à Belgrade à l'aéroport "Nikola Tesla", la capitale et à Niš.

En train[modifier]

Les chemins de fer ne sont pas de plus récente téhnologie mais ils relient, par une vitesse acceptable les lignes principales. Il y a toujours des trains qui assurent les grandes villes comme Novi Sad, Niš, Sombor, Jagodina, Kragujevac et d'autres. Se renseigner auprès des gares. Les guichetiers parlent anglais et quelquefois allemand, rarement français. Attention malgré le fait que le train soit moins cher que le bus, celui ci est souvent en retard (environ 30 min). Comptez en général plus de temps qu'un déplacement en bus.

Liaison vers la cote Monténégrine possible avec la ligne "Belgrade-Bar"

En voiture[modifier]

Attention, les autoroutes sont plus chères pour les voitures avec des plaques étrangères (toutefois le prix du péage se situe dans la moyenne européenne)[ Depuis 2009, ce n'est plus le cas]. Par endroits, la mauvaise qualité d'une autoroute peut surprendre. Les routes nationales sont généralement de mauvaise qualité, pire pour les routes secondaires. Il faut faire très attention aux trous ou déformations de la chaussée qui apparaissent sans préavis, même en ville. Gare également aux poids lourds et aux autres usagers, qui n'hésitent pas à prendre toute la largeur de la route lorsqu'aucune voiture n'arrive en face.

Limitations de vitesse :

  • Autoroute : 120 km/h (80km/h si on tracte une caravane ou une remorque...)
  • Voie rapide : 100 km/h
  • Route : 80 km/h
  • Ville : 50 km/h

Le taux d'alcoolémie est limité à 0,5 g/l de sang.

En bus[modifier]

Il existe un très grand réseau de transport en bus (bon marché), qui au-delà de sa taille est très bien organisé et efficace. En gros, il représente le niveau de desserte que possède la France au niveau ferroviaire. Des liaisons existent quasiment entre toutes les villes, voire les villages assez reculés. Des liaisons quotidiennes sont assurées. Comptez pour un trajet de 200 km dans un bus confortable environ 700 RSD soit 7 €. Attention il faut payer des suppléments si vous avez des bagages (30 RSD par bagage). Prix et liaisons des bus en Serbie

Parler[modifier]

Le serbe est la première langue du pays, donc ne vous attendez pas à entendre une autre langue que celle-ci pour la première fois. En revanche, dès que vous prononcez quelques mots en langue étrangère, les gens se feront un plaisir de vous répondre en anglais, langue étrangère la plus parlée en Serbie.Le français est actuellement rarement parlé, pourtant toujours admiré, grâce au souvenir de proche alliance entre la Serbie et la France remontant à la Première guerre mondiale.

Les jeunes parlent généralement très bien l'anglais, surtout dans les villes. L'allemand peut vous être utile, mais cela est rare aussi. Apprenez quelques mots de Serbe "dobar dan" (prononcer "dobardane") pour bonjour ou "prijatno" (prononcer "priyatno") pour "bon appétit" et vous ravirez les personnes rencontrées...

Acheter[modifier]

En Serbie c'est le Dinar serbe qui a cours (RSD). Le taux de change varie ostensiblement, mais il se situe généralement à 110 RSD pour 1 €. De nombreux bureaux de change jonchent les villes (même de petite taille), il est donc très facile de changer des dinars en euros et vice versa partout dans le pays. N'essayez surtout pas de payer en euros en Serbie, vu qu'il s'agit d'une pratique réprimée par la loi, sauf pour payer le péage et l'essence dans les stations sur l'autoroute qui sont des exceptions à la règle.

Pour l'alimentation générale, on trouve généralement dans les villes de plus ou moins grande épiceries, voir parfois supérette où vous trouverez tous ce dont vous avez besoin. Les supermarchés, hypermarchés et grandes surfaces sont très répandus sur le marché serbe. Toutefois le charme de la Serbie réside dans le fait que vous pouvez faire vos courses à pied, car le réseau de distribution est si bien déservi qu'il suffit parfois de faire quelques pas pour tomber sur une supérette. Les prix n'y sont pas supérieurs au supermarché.

De surcroît vous trouverez partout (même dans les campagnes), à la manière des kiosques parisiens à journaux, des petites échoppes où l'on trouve tabac, alcool, chewing-gum, soda, bière en bouteille (fraîche), et parfois de la nourriture. Il n'est pas rare d'en voir deux l'une a côté de l'autre, elles se complètent au niveau du choix. Ces échoppes peuvent être ouvertes jusqu'à minuit, voire 24h/24h.

Quelques exemples de prix :

Un paquet de 20 cigarettes Marlboro : 220 RSD (2,00 €)

Une bière 50cl en canette (Jelen Pivo) : 70 RSD (0,70 €)

Un paquet de chewing-gum : 50 RSD (0,50 €)

Une bouteille de 1,5L de soda fraîche vous coûtera environ 100 RSD (1,00 €)

Pour une boisson fraîche servez vous dans le frigo a côté du comptoir et présentez-vous avec la bouteille au vendeur pour régler.

Manger[modifier]

La cuisine serbe associe les influences slaves et orientales. Les "tchevapi" (ćevapi), c'est leur sorte de fastfood. Ils se situent dans des petites maisonnettes. C'est rapide, copieux et pas cher. Ce sont deux pains ronds, cinq mini saucisses de boeuf haché, et vous choisissez vos légumes (pommes de terres, poivrons, oignons jeunes, vieux, pimentés, betteraves, choux) et la sauce : mayonnaise, ketchup ou des sauces à base de fromage blanc dont les serbes raffolent, avec des épices ou des herbes. Il y a un choix très vaste et toute sorte de composition à faire !

Sinon il y a aussi les "burek", qui est assez gras comme plat. Cela se présente sous forme de pâte feuilletée, avec du fromage (ou de la viande), qui est cuite au four. Ca se mange avec du yaourt à boire. En général, c'est plutôt pris comme petit déjeuner.

Dans la gamme rapide, il y a aussi beaucoup de pizzeria mais là bas ils ne mettent pas beaucoup de tomates dans la préparation et chacun accommode sa pizza à son goût en rajoutant du ketchup et de l'origan.

Leur plat traditionnel est la sarma, un haché de boeuf, de porc et de riz enroulé dans du choux. Cela ressemble au choux farcis d'ici (mais en meilleur). Ces derniers ont un gout très fort et il est conseillé de déguster ceci avec une sauce qui se présente comme une sorte de fromage liquide. C'est délicieux.

Boire / Sortir[modifier]

Pour 1 euro la dose, goutez dès votre passage, même en Autriche, l'eau de vie du pays qui calment tout les maux (migraines, règles, fatigue) : La "rakija". Rassurez vous, la commerciale est beaucoup moins forte.

Agenda[modifier]

Le festival des fanfares de Guca est un événement majeur en été. Chaque année, il se déroule la deuxième semaine d'août dans le petit village de Guca Dragacevo, près de Mokra Gora en Serbie centrale, tout près de la frontière bosniaque. Il réunit des dizaines de milliers de festivaliers venus faire la fête en écoutant de la musique des Balkans.

A Belgrade, aux alentours du 15 août, chaque année se déroule la fête de la Bière Beer Fest. L'évènement réunit des dizaines de milliers de fêtards, venus écouter toutes sortes de musiques en appréciant la bière Jelen Pivo.

Près de Cacak au mois de mars, une fête réunit les amateurs d'eau de vie locale, le rakija. Un concours de buveurs de rakija est organisé pour couronner le buveur le plus résistant. Les participants peuvent ingurgiter des dizaines de verres!

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Les centres urbains et les régions touristiques de Serbie ne présentent pas de dangers particuliers pour le visiteur étranger. les voyages auKosovo sont désormais sans risques, bien que des tensions peuvent réapparaître sporadiquement. On trouvera des informations plus détaillées quant aux zones à éviter sur le site du ministère des affaires étrangères: conseils aux voyageurs

Respecter[modifier]

Communiquer[modifier]

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites