Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Santa Cruz de la Sierra

De Wikitravel
Amérique du Sud : Bolivie : Santa Cruz de la Sierra
Aller à : Navigation, rechercher
Panorama de Samaipata - photo Terra Andina

Santa Cruz de la Sierra ou plus simplement Santa Cruz est la plus grande ville de Bolivie, située dans la partie orientale du pays.


Comprendre[modifier]

Santa Cruz est le moteur économique du pays. Ville d'excès, ayant vécu une croissance de sa population fulgurante en 50 ans (30 000 habitants dans les années 1950, plus d'un million et demi aujourd'hui), entraînant nombre de désagréments, Santa Cruz dispose néanmoins de quelques atouts qui sauront ravir le voyeur de passage quelques jours. Ville "organisée" en arrondissements, sortes de cercles qui vont en s'agrandissant. Ils sont au nombre de neuf. Chaque arrondissement a son quartier nord, sud, est, ouest (aller du 4e nord au 4e sud signifie traverser toute la ville).

La région de Santa Cruz bénéficie d'un climat privilégié et d'une nature généreuse. Elle allie à ses beautés naturelles une population à l'accueil chaleureux et qui a su conserver ses traditions, sa tranquillité et son art de vivre.

Les attractions, souvent méconnues des visiteurs du pays, sont nombreuses tout autour de Santa Cruz, qui servira de base pour les visites dans la zone : l'imposante forteresse inca de Samaipata, qui fut longtemps le poste le plus avancé de l'empire, destiné à repousser les invasions des indiens Guaranis, le parc Amboró où la forêt épaisse recèle des rivières cristallines et des cascades enchanteresses au milieu des cris de singes et des chants de perroquets, les Missions Jésuites, joyaux de l'architecture baroque, déclarées Patrimoine de l'Humanité par l'Unesco, et dispersées dans un rayon de 500 km au nord et à l'est de Santa Cruz.

En poursuivant vers l'est et la frontière brésilienne, ne négligeons pas les hauts plateaux de Roboré et l'incroyable exubérance de la flore et de la faune du Pantanal.

À moins que l'on ne préfère partir sur les traces du fameux guérillero : la route du Che nous permet de rejoindre Sucre, en passant par Vallegrande et La Higuera, des noms devenus célèbres, aujourd´hui de paisibles villages endormis. Enfin, dans le nord du département, isolé en pleine Amazonie et totalement préservé, le parc Noël Kempff, inscrit au Patrimoine Mondial de l´Unesco.


Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Plusieurs vols internationaux journaliers au départ des grandes métropoles américaines et européennes. L'aéroport international "Viru Viru" se situe à 17 km du centre-ville (taxi 50 Bs).

En autocar[modifier]

Le terminal bimodal qui regroupe les trains et les autocars est situé au deuxième anneau à l'est du centre-ville (taxi 10 Bs).

  • La Paz : plusieurs fois par jour, 100/130 Bs (semi-cama/cama), 15-17 h
  • Quijarro : plusieurs en soirée, 80 Bs, 13 h

En voiture[modifier]

Circuler[modifier]

Une course de taxi coûte environ 8 Bs. Veillez à prendre les taxis aux couleurs de la ville (blancs et verts). L'insécurité croissante oblige le badaud à une grande vigilence. Les déplacements en bus sont très économiques. Il n'y a pas d'arrêt prédéfini : vous montez et descendez à votre guise. Il n'y a pas de ticket non plus et chaque trajet vous sera facturé 1,50 Bs. Il n'y a pas d'horaire mais un service régulier est assuré de 6:00 à 23:00 environ.

Voir[modifier]

  • La Plaza 24 de Septiembre
  • La Cathédrale
  • L'avenue "Monseñor Rivero"
  • Le palais de justice (point de vue au sommet)
  • Equipetrol (quartier commerçant, noctambule)
  • Le zoo

Faire[modifier]

Panorama du Parc - photo Terra Andina

Très reculé, donc très difficile d'accès et extrêmement peu visité, le parc Noël Kempff est un véritable sanctuaire naturel, comprenant une palette complète d'écosystèmes amazoniens, ce qui lui confère une richesse écologique inégalable. Cela lui a d'ailleurs valu d'être le seul parc national de Bolivie inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco. C´est sans conteste l'un des parcs les plus beaux d'Amérique du Sud. Une expérience inoubliable, réservée aux grands amoureux de la Nature !

Manger[modifier]

Les mesures basiques d'hygiène ne sont pas toujours respectées à la lettre, et ici plus qu'ailleurs une intoxication alimentaire cause de sérieux désagréments et pourrait même compromettre votre voyage. C'est pourquoi évitez tous les marchands ambulants ; évitez de manger dans les marchés, en particulier au Mercado de los posos en plein centre-ville. Les prix sont au-delà de tout concurrence il est vrai (6 Bs le repas). Les endroits suivants peuvent être considérés comme au-delà de tout soupçon :

  • La chaîne de restaurants Picolo à 100 m de la place principale ;
  • Burger King dans la rue animée Monseñor Rivero ;
  • Kivon proche de la place ;
  • Alexander sur la place ;
  • Kiwi's Café Restaurant Crèpes, Shisha et Tango ; A l'angle de Murillo et Bolivar à deux pas de la place centrale. Bonne cuisine grâce à deux soeurs américano-boliviano-françaises. Cours de tango en semaine et milonga les samedis.
  • Irish Pub sur la place ainsi que sur le 3e arrondissement ;
  • Dumbo proche de la place.
  • Bistro La Casona, Calle Arenales 222, (591) 3-3378495 (), [1]. Bistro germano-bolivien. Nourriture locale, allemande et internationale. Cour intérieure agréable, air conditionné, Wifi.  edit

Quelques supermarchés ont ouvert en ville. Le plus économique est le Fidalga dans le quartier dit blacut à environ 600 m au sud de la place. Le plus connu est sans doute Hipermaxi présent en centre-ville, proche de la place, ainsi que dans d'autres quartiers. Un supermarché bien réputé est le Plaza, plus grand centre commercial dans le 4e, ainsi qu'une succurcale sur le premier arrondissement. Le plus onéreux est le Super Slan. La qualité, la fraîcheur et la présentation vont crescendo selon l'ordre énoncé.

Se loger[modifier]

Il existe une gamme d'hôtels très variée allant de la maison d'hôte jusqu'au splendids palace. Les tarifs sont corrects et un hôtel d'excellente qualité reste (en comparaison des hôtels dans les villes d'Europe) très bon marché.

Entre 50 et 100 dollars la nuit :

  • Los Tajibos - 5 étoiles ;
  • Yotau - 5 étoiles ;
  • El Arenal - 4 étoiles.

Ceux-ci, malgré le nombre d'étoiles, offrent un excellent rapport qualité-prix (tout dépend bien entendu de vos revenus). D'autres hôtels moins "extravagants" sont bien sûr disponibles ; malheureusement, tous ne disposent pas d'informations complémentaires sur Internet. À titre informatif, il est possible de se loger pour 10 à 15 dollars par nuit dans un hôtel 3 étoiles.

  • Hostel Residencial Ambar, calle Mercado, 554 (entre Cañoto et Isoso, à 5 blocs de la place principale), (591-3) 3358959, 72637504. Auberge de routards simple mais propre. Le gérant est une mine de renseignements pratiques. Simple avec/sans sdb 35/25 Bs.  edit

Sécurité[modifier]

Veillez à ne pas porter d'objets trop voyants qui pourraient encourager les vols à la tire. La plupart sont non-violent mais personne n'est à l'abri d'une mauvaise surprise.


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites