Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

République d'Irlande

De Wikitravel
Europe : Îles britanniques : Irlande : République d'Irlande
Aller à : Navigation, rechercher

Sommaire

République d'Irlande Drapeau
Carrowmore 1 Sligo Ireland.jpg
Localisation
Capitale Dublin
Régime République
Superficie total : 70 280 km²
terre : 68 890 km²
eau : 1 390 km²
Population 4 239 848 habitants
(estimation 2008)
Monnaie euro (EUR)
Langue Anglais
Irlandais (Gaëlique)
Religion Catholicisme 91,6 %
Protestantisme 2,5%
Électricité 230V/50Hz, prise anglaise
Indicatif tél. +353
Fuseau horaire UTC+0


La République d'Irlande (Eire) est un pays d'Europe de l'Ouest.

Villes principales[modifier]

  • Dublin, capitale de la République d'Irlande, est le centre névralgique du pays.
  • Cork, deuxième ville du pays, est avant tout un port de commerce important et une ville étudiante.
  • Limerick est la troisième ville du pays par la population. Ville très sportive, elle habite aussi des musées et des galeries d'art.
  • Galway, quatrième ville en nombre d'habitants, se situe à la même latitude que Dublin sur la côte ouest. C'est la porte d'entrée vers le Connemara au nord et le Burren au sud. C'est une ville agréable qui a su garder une taille humaine et ses traditions.
  • Waterford, cinquième ville du pays par le nombre d'habitant. Fondée par les Vikings en 914, c'est la plus ancienne ville de l’île. Waterford est aussi célèbre pour sa cristallerie.
  • Kilkenny

Comtés, par ordre alphabétique[modifier]

Comté de Clare[modifier]

Comté de Clare propose de nombreux centres d'intérêt, dont les mondialement connues falaises de Moher au sein de a région karstique du Burren.

  • Les îles d'Aran.
  • Autres visites possibles :
  • Le Lahinch Seaworld est une attraction récente qui propose de voir et comprendre la vie sous-marine de la côte ouest.
  • La Burren Smokehouse est l'entreprise irlandaise qui produit les saumons fumés les plus raffinés de l'océan Atlantique. On y présente les traditions perpétuées.

Comté de Cork[modifier]

  • Mizen Head est la pointe sud ouest de l'Irlande, redoutée des marins qui s'y échouent fréquemment. On vous fait payer pour arriver tout au bout de la pointe. Coin perdu (du moins en basse saison) avec un seul hôtel et des petites résidences pour vacanciers, et peu ou pas de voiture : si vous avez envie d'isolement...

Comté de Donegal[modifier]

  • Slieve League, au sud du comté, offre une randonnée le long de falaises de 600m de haut sur l'océan.
  • Parc National de Glenveagh se trouve au nord du comté. On y trouve la Mt Errigal, sommet du Donegal, ainsi que le Château de Glenveagh, sur la rive du Lough Veagh (Loch Ghleann Bheatha).

Comté de Galway[modifier]

Outre la ville de Galway, cette région comprend le célèbre Connemara et le grand lac du Lough Corrib.

  • Galway.
  • Le Connemara.
  • Le Lough Corrib.

Comté de Kerry[modifier]

Surnommé "Le Royaume" (The Kingdom), le Kerry présente des paysages saisissant de montagnes, de côtes découpées et de lacs glaciaires. Si la capitale officielle est Tralee, les principales routes et complexes touristiques se concentrent autour et au départ de Killarney. Pour les amateurs d'activités sportives, on y trouve facilement où pratiquer le golf, le cyclisme, l'équitation, les sports aquatiques et la randonnée pédestre.

  • Le Ring of Kerry promenade touristique qui fait le tour de la péninsule d'Iveragh ;
  • La péninsule de Dingle avec le port de Dingle, très haut en couleurs ;
  • Les îles Skellig, à la point extême sud-ouest de l'Irlande ;
  • Le Parc National de Killarney, avec la traversée du Gap of Dunloe, les jardins de Muckross ou le panorama de Ladies View ;
  • Valentia Island, haut-lieu de la météorologie maritime et des communications transatlantiques ;
  • La ville de Tralee, célèbre en août pour l'élection de la "Rose", plus belle jeune fille d'origine irlandaise de par le monde.

Comté de Mayo[modifier]

C'est une région calme et charmante, aux paysages variés, aux vues panoramiques, au patrimoine archéologique, historique et sportif important, qui satisfera tous les visiteurs, quels que soient leurs centres d'intérêts, et plus particulièrement ceux qui recherchent un séjour relaxant au contact de la nature.

  • Le Croagh Patrick, appelé aussi "The Reek", est une montagne (750 m au dessus de la mer) située à quelques kilomètres de la ville de Westport. Sa particularité est d'être entourée de multiples légendes comme celle qui dit que Saint Patrick aurait chassé les serpents d'Irlande en priant durant une retraite sur cette montagne. D'autre part, tous les ans, durant le dernier week end de juillet, a lieu un pélerinage qui part (tôt le matin) d'une église située à quelques kilomètres de la montagne, et se fini au sommet par une messe donnée en l'église qui est sur le sommet de cette montagne. Son ascension est facile et prend environ 1h30, un paysage magnifique par beau temps récompense les courageux grimpeurs.
  • Le port de Killary, surplombé par la montagne Mweelrea, la plus haute de la province du Connacht avec ses 819 mètres, propose un beau panorama.
  • Le village de Cong, sur la rive nord du Lough Corrib, à la frontière avec le comté de Galway, est célèbre pour les ruines et le paisible parc de son abbaye du XII° siècle et surtout pour le Château d'Ashford, splendide résidence médiévale du XIII° parfaitement restaurée. Avec sa vue sur le Lough Corrib et les croisières musicales qui y sont proposées, avec ses jardins somptueux qui abritent l'école de fauconnerie d'Irlande, avec son golf minutieusement entretenu, le long d'une paisible rivière où il fait bon pêcher à la mouche, on comprend qu'il soit devenu l'un des plus beaux hôtels du monde. Hormis l'intérieur du château, réservé aux heureux résidents, tout le reste est accessible gratuitement.

Comté de Meath[modifier]

Considéré comme le coeur historique de l'Irlande celte, le comté de Meath (en gaelique, le milieu) correspond à la région du même nom où les 4 provinces celtes (Leinster, Ulster, Munster, Connacht) organisaient les rencontres de leurs rois et de leurs druides. On y trouve notamment la Colline de Tara, capitale mythique où siégeaient les hauts-rois d'avant le christianisme.

  • le musée préhistorique de Bru Na Boinne donne accès aux tumulus de Newgrange, Knowth et Dowth.
  • la bataille de la Boyne retrace la défaite de Jacques II en 1690 lors de la "guerre des deux rois".

Comté de Waterford[modifier]

Situé dans le Sunny South East - le "Sud Est ensoleillé", la région la moins pluvieuse d'Irlande - le comté de Waterford est une région chargée d'histoire, aux paysages variés.

  • La ville de Waterford est la plus ancienne de l'ile, et on y trouve de nombreux vestiges vikings et médiévaux. Elle compte également une cristallerie et de nombreux musées.
  • Dunmore East est un village de pêcheurs pittoresque qui accueille chaque année en aout le Bluegrass festival, un festival de musique country.
  • Plus touristique, Tramore est une station balnéaire appréciée des surfeurs.
  • La Copper Coast (côte de cuivre), géoparc de l'UNESCO, offre des points de vue saisissants sur la mer celtique.
  • À l'écart des circuits touristiques classiques, les monts Comeragh présentent des paysages préservés qui feront le bonheur des randonneurs à la recherche de nature sauvage.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

L'indépendance[modifier]

La République d'Irlande a été auto-proclamée en 1919 à la suite de l’échec de l'insurrection de Pâques de 1916. Il faudra attendre la fin de la guerre d’indépendance (1919-1921) pour que 26 comtés obtiennent leur séparation officielle du Royaume-Uni, et forment l’État libre d'Irlande qui deviendra une République indépendante en 1948. C'est à cette époque que l’IRA, l'Armée Républicaine Irlandaise, armée nationale de l'État libre, commence une nouvelle lutte terroriste en Irlande du Nord et en Grande-Bretagne, pour que les six comtés d'Ulster intègrent la République d'Irlande. Après un premier cessez-le-feu en 1962, l'IRA se reconstitue à la fin des années 60, suite à la violente répression des marches des droits civiques en Irlande du nord. Un deuxième cessez-le-feu sera annoncé en 1994, de brève durée (reprise des attentats en 1996). Un accord de paix est signé à Belfast en 1998, approuvé par référendum dans les deux Irlandes. La direction de l'IRA a fini par accepter d'ordonner la fin officielle de la lutte armée le 28 juillet 2005.

Climat[modifier]

L'Irlande a la réputation d'être pluvieuse, et il faut bien admettre que c'est mérité. Cependant, ses reliefs relativement bas (80% des terres sont au-dessous de 150 mètres et seuls trois sommets dépassent 1 000 mètres d'altitude) et les vents forts de l'Atlantique balayent continuellement les nuages, si bien que le climat peut changer extrêmement vite. Il n'est pas rare que la pluie passe avant même qu'on ait fini d'enfiler son K-Way.

Par ailleurs, les températures sont rarement extrêmes : les hivers sont doux (8°C en moyenne) et les étés frais (18 à 20°C en moyenne). La température ne reste pas en dessous de zéro plus d'un ou deux jours par an. [1].

Les meilleurs mois pour visiter l'Irlande sont juin et juillet (plus grand ensoleillement et plus faible pluviométrie). Il est cependant préférable de toujours garder un parapluie ou un imperméable à proximité et de se faire une raison : si on attend que la pluie cesse pour faire quelque chose, alors on risque fort de ne pas faire grand chose. En outre, c'est souvent sous un ciel menaçant que les paysages irlandais sont les plus saisissants.

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Pour aller en Irlande en avion, nous avons le choix entre plusieurs compagnies aériennes :

  • Aer Lingus est la compagnie aérienne irlandaise, elle dessert de nombreuses destinations de ou vers l'Irlande et dans le monde.
  • Air France dessert l'Irlande via sa filiale CityJet, pris à l'avance, les vols Air France peuvent concurrencer les tarifs d'une compagnie low Cost.
  • RyanAir est la compagnie low Cost irlandaise, elle vole depuis Bruxelles-Sud-Charleroi pour la Belgique et pour la France depuis Paris Beauvais, Marseille, Nantes, Carcassonne, Bordeaux... et vers plusieurs villes d'Irlande dont Dublin, Shannon, Cork etc.

En bateau[modifier]

Le choix des liaisons maritimes est assez large car il est possible de se rendre en Irlande depuis le Royaume-Uni et la France. Cependant, il est prudent de réserver au plus tôt si vous envisagez partir en période estivale. La mer d'Irlande et la Manche sont parfois un peu trop déchaînées, prévoir un médicament contre le mal de mer si vous voulez garder le pied marin.

Liaisons proposées depuis la France :

  • Irish Ferries : départ de Roscoff ou Cherbourg vers Rosslare ou Cork, prix très avantageux pour les routards, 98€ aller-retour, mais par contre sans cabine, sans rien, vous dormez sur le pont, enfin n'importe où où vous trouvez de la place, si vous rajoutez 11€, vous disposez d'un siège pour dormir. Dormir, car la traversée se fait de nuit et peut durer jusqu'à 18 heures. Le prix total pour embarquer une voiture et deux passagers se situe entre 200 et 800 € A/R.
  • Celtic Link : Départ de Cherbourg vers Rosslare. Même principe que Irish Ferries, réservation de siège possible, mais sans réservation, on vous autorise à dormir sur les canapés du resto. Traversée de 18 heures, départ 18h - arrivée 12h (heure irlandaise). Le nouveau ferry le Celtic Horizon de 2011 est moderne. Tarifs avantageux si vous réservez à l'avance. Pour exemple : pour 4 personnes avec une voiture, en cabine intérieure en juillet, nous avons payé 863 € euros AR, soit en moyenne 200 € moins cher par rapport aux autres compagnies - selon les simulations faites sur DirectFerries en février. Ferry assez petit (800 passagers et 200 voitures, presque deux fois moins que l'Irish Ferry), donc il vaut mieux s'y prendre à l'avance.


Liaisons proposées depuis le Royaume-Uni :

  • Stena Line : départ de Holyhead vers Dun Laoghaire ou Dublin. Prévoir entre 100 et 300 € un aller simple avec une voiture et deux passagers. Les traversées sont réparties le long de la journée ainsi que la nuit, compter une heure en H.G.V. (ferry rapide...) et trois en ferry traditionnel.
  • P&O Irish Sea Ferries traversée entre Liverpool et Dublin en une journée ou une nuit (départs à 9h30 ou 21h30...). Tarifs pour une voiture et deux passagers en cabine : entre 100 et 300 € en aller simple.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Compte tenu de la superficie du pays, ils n'ont que peu d'intérêt et sont parfois chers. La plupart des grandes villes (Dublin, Cork, Galway, Limerick...) sont toutefois desservies par des aéroports régionaux et internationaux. Des compagnies de bus effectuent le trajet de l'aéroport vers le centre-ville pour un prix modique.

  • Ryanair (en français) propose désormais des vols à tarifs très réduits entre Dublin et Cork. Les tarifs démarrent à 20 € A/R incluant les taxes : bus A/R à 18 € et train A/R à 59 €.
  • Aer Arann (en français) propose aussi des tarifs relativement bon marché pour les aéroport de Dublin, Galway, Cork, etc.

En train[modifier]

  • Irish Rail / Iarnród Éireann : Quelques lignes de train desservent l'essentiel du territoire. Les billets sont assez chers si acheté la veille ou le jour même, mais il est possible d'obtenir des réductions intéressantes en réservant à l'avance via Internet. Par exemple, un trajet Dublin-Kerry coutera environ 45€ si acheté le jour même, mais seulement 20€ si réservé avec une semaine d'avance. Des formules de réductions combinées ou non avec les bus existent, souvent valables en extension vers l'Ulster.

Étant donné l'état des routes irlandaises, le train est assurément le moyen le plus confortable de voyager. C'est aussi un bon moyen de découvrir l'arrière-pays - le paysage entre Limerick et Tipperary est particulièrement saisissant.

Malheureusement, les lignes sont regroupées vers la capitale, les liaisons transversales sont plutôt limitées et le réseau n'est que peu interconnecté. Il n'existe pas de train rapide, les rames dépassent rarement les 90 km/h en pointe.

En bus[modifier]

  • Dublin Bus : Dublin est assez bien fourni en ce qui concerne le système de bus. Il n'existe aucun plan global du réseau, mais des affichages électroniques à chaque station indiquent les destinations et les temps d'attente. A noter toutefois que les bus n'acceptent que les pièces (pas de billets...) et ne rendent pas la monnaie, il faut se rendre en agence avec le reçu afin de se faire rembourser la différence. Cela surprend au début !

Un réseau de lignes de tramway (LUAS...) et de trains de banlieue (DART...) complètent le système de transport local mais les titres de transports ne sont pas toujours interopérables entre eux.

  • Bus Éireann (bus régionaux et nationaux) : C'est le plus simple et le moins cher si vous n'avez pas de voiture à votre disposition.

Un bon plan si vous restez au moins une semaine, est d'acheter un pass par exemple auprès de la compagnie nationale de bus irlandaise : Bus Éireann. Les pass les moins chers permettent de voyager 3 jours sur huit. Un bon moyen d'allier le bus, le vélo, la marche à pied et de rester libre de vos mouvements sans vous ruiner.

Sur les trajets nationaux, attention à bien choisir votre ligne : certaines, pour être rentables, sont obligées de desservir toutes les petites villes intermédiaires. Pour une même destination, vous pouvez donc aussi bien passer une heure sur l'autoroute dans un bus silencieux et climatisé que trois heures sur des routes de campagnes tortueuses dans un bus aux suspensions fatiguées et dépourvu de toilettes. C'est un bon moyen de découvrir l'arrière-pays, mais l'expérience peut être éprouvante.

En voiture[modifier]

Généralités[modifier]

Il est bien entendu possible d'importer son propre véhicule sans condition particulière, à condition de disposer des documents obligatoires tels que le certificat d'immatriculation et la carte verte d'assurance. Prévoyez au moins un formulaire de constat amiable d'accident. Tous les permis de conduire émis par d'autres états européens sont reconnus en Irlande. Pour les conducteurs provenant d'autres pays du monde, il est recommandé de se munir du permis de conduire international.

En Irlande, on roule sur le coté gauche de la chaussée. La signalisation est en langue anglaise avec toutefois, une prédominance du gaélique dans certaines régions. Les panneaux d'indications diverses sont en général carrés (couché...) de couleur jaune et à caractères noirs mais ceux d'autres catégories sont aux normes internationales. Le bilinguisme est de mise sur l'ensemble de la république, avec toutefois un choix plus appuyé pour le gaélique dans la partie Ouest, ce qui peut parfois poser des problèmes de compréhension pour les néophytes. Prévoir de ce fait une bonne carte routière (éditions Michelin ou Ordnance Survey Ireland...) qui comprend le nom des villes dans les deux langues parlées, attention à l'orthographe parfois variable entre les panneaux et la cartographie.

Les distances sont quasiment toutes exprimées en kilomètres, bien que subsistent encore des indications en miles (anciens panneaux de signalisation), l' Irlande étant passée au système métrique en Mars 2005.

Limitations de vitesse ayant cours en Irlande :

  • Autoroute : 120 km/h
  • Route principale : 100 km/h (signalée par panneaux verts...)
  • Route secondaire : 80 km/h (signalée par panneaux blancs...)
  • Ville : 50 km/h

Sur route et sur autoroute, la limitation de vitesse est systématiquement ramenée à 80 km/h si vous tractez une remorque ou une caravane.

Un seul mot d'ordre quand on conduit en Irlande : tranquille... So cool ! Les irlandais sont généralement courtois au volant et il est très mal vu de klaxonner pour faire part de son mécontentement.

Cependant, il faut bien reconnaître que les mentalités ont changé près des villes importantes. Boom économique oblige ! Automobilistes en belles voitures et nouveaux conducteurs de tout poil ont tendance à adopter un comportement des plus ravageurs : les dépassements inappropriés et les excès de vitesse sont désormais au menu, restez attentif autour de vous.

Lors de la préparation de vos trajets, ne jamais envisager de moyenne ambitieuse : à titre d'exemple, comptez environ 3 heures pour effectuer le trajet Dublin - Galway. Il n'est pas rare en effet de subir un bouchon d'une demi-heure simplement car un Irlandais s'arrête pour causer... (enfin plutôt à la campagne). Certains petits dangers méritent d'être répertoriés tels que les troupeaux d'animaux qui traversent ou longent le bord de la route (les croiser à vitesse réduite et ne jamais klaxonner), gare aussi à la présence inattendue de tracteurs agricoles et aux enfants qui jouent sur la chaussée dans les campagnes. La présence de talus au bord des routes oblige parfois à se déporter sur l'axe de la chaussée par manque de visibilité. Prendre garde à ce qu'un automobiliste "surprise" n'ait pas eu la même idée que vous à l'approche d'un tel virage, sans quoi l'accrochage devient inévitable. On comprend vite pourquoi les limitations de vitesse des routes ordinaires sont souvent impossibles à atteindre...

L'usage de la ceinture de sécurité est obligatoire à l'avant comme à l'arrière, les enfants de moins de 12 ans doivent être assis à l'arrière et prendre place sur un rehausseur adapté. Le taux d'alcoolémie maximum toléré est de 0,8 g/l. Malheureusement et malgré beaucoup de publicité, le bilan des morts dans des accidents routiers en Irlande reste assez haut du en grande partie aux soirées "pub". Ceci expliquant la sévérité des sanctions envers les automobilistes conduisant en état d'ivresse.

La police (nommée Garda en Irlande...) effectue souvent des contrôles de vitesse, que ce soit en voiture banalisée ou non. En cas d'infraction, l'amende est à régler sur le champ pour les touristes (surtout si vous êtes en voiture de location...). Les avertisseurs de radars sont interdits, qu’ils soient autonomes ou incorporés à un GPS de navigation.

Des voitures étrangères sans assurance peuvent être confisquées par la police.

Vous pouvez aussi faire du stop car les distances sont courtes, ce n'est pas très risqué (pas plus qu'en France), et les gens prennent assez facilement (sur les grands axes évidemment car sur les petites routes ça peut devenir agaçant d'attendre...).

Si vous marchez le long de la chaussée, marchez sur le bas-côté droit afin d’être en face de la circulation. Lorsqu’un véhicule arrive en face, arrêtez-vous, vous aurez droit, systématiquement à un sourire un un geste de la main.

Location de voiture[modifier]

La location de véhicules est généralement possible dès l'âge de 21 ans mais de nombreuses agences se plaisent à surfacturer les conducteurs ayant moins de 23 ans, un plafond existe aussi chez certains loueurs avec une limite d'age fixée à 70 ans. Il est fréquemment demandé d'être titulaire du permis de conduire depuis 2 ans minimum. Si vous envisagez de vous relayer à la conduite d'un même véhicule, pensez toujours à faire inscrire sur le contrat le nom de tous ceux (et celles...) souhaitant prendre le volant. En outre, ne vous laissez pas submerger par les propositions insistantes d'assurances complémentaires qui se révèlent onéreuses mais rarement justifiées. À l’assurance de base, il peut être intéressant cependant d’ajouter une assurance « rachat de franchise », sinon, en cas d’accident, la franchise qui peut être très élevée (1000 € ou plus), vous sera facturée. Si vous avez une carte bancaire, renseignez-vous auprès de votre banque, certaines cartes comportent une assurance qui, lorsque vous réglez avec ce moyen de paiement, couvre ce rachat de franchise.

Toutes les catégories de véhicules sont évidement proposées. Il faut néanmoins garder à l'esprit que le réseau routier comporte encore à ce jour, un immense kilométrage de routes étroites malgré des travaux de mises aux normes. Ainsi, l'on passe d'avantage de temps à ralentir et / ou freiner que de soutenir une vitesse moyenne comme on le ferait sur notre vieux continent.

Les tachymètres des véhicules ont été gradués en kilomètres depuis 2005 (fais attention si vous allez en Irlande du Nord où les limites de vitesses sont signalés uniquement en miles par heure). Il est possible sur demande expresse et suffisamment à l'avance (moyennant supplément financier...) de louer un véhicule muni d'une boîte de vitesses automatique. Pour les enfants en bas âge, des sièges rehausseurs sont à disposition, encore faut-il en faire là aussi la demande préalable et prévoir un petit supplément de prix.

Si vous souhaitez vous rendre en Irlande du Nord avec une voiture de location, pensez à faire part de vos intentions au loueur car certains contrats interdisent (par défaut...) d'utiliser les véhicules à destination de ce territoire. Ceci vaut purement pour des questions d'assurance.

Les grandes enseignes de la location sont implantées dans les centres urbains mais aussi à certains aéroports principaux. Il est généralement possible de restituer le véhicule à une agence différente d'où il a été retiré, bien se renseigner sur les conditions ainsi que sur les frais éventuels.

Ne pas oublier de rendre le véhicule avec le plein de carburant si vous ne voulez pas vous voir facturé de manière exorbitante.

Routes et autoroutes[modifier]

Les routes sont de qualité assez variable. Cependant, de grands travaux d'amélioration des axes majeurs sont en cours depuis plusieurs années, travaux financés par l'Union Européenne en général. Des portions de voies rapides voient le jour notamment entre Dublin et l'Ouest du pays, ainsi que des rocades dignes de ce nom près des villes importantes.

A ce jour, il n'y a que quelques kilomètres d'autoroute en République d'Irlande mais le réseau s'accroît continuellement, les installations telles que les aires de service (semblables aux notres...) font progressivement leur apparition. Les panneaux d'indications sont de couleur bleue et le préfixe de numérotation est la lettre "M".

Une seule rocade autoroutière existe en Irlande : la M50 qui dessert tout l'ouest de l'agglomération de Dublin. Cette voie est souvent encombrée près des bretelles d'accès menant vers les routes nationales et les centres commerciaux, mais elle possède le grand avantage de faciliter la circulation vers le port des "ferries" à Dun Laoghaire permettant de rejoindre le Royaume-Uni.

Le péage fait désormais son apparition sur la rocade de Dublin ainsi que sur la N8 entre Fermoy et Cork. Se renseigner sur les pages de ces villes pour connaître les tarifs et les modalités de paiement.

Les routes nationales sont d'un état correct à médiocre suivant les axes que vous empruntez. Il est facile de se laisser surprendre par les embûches pour un touriste : passage d'une voie large à étroite de manière soudaine et sans préavis et présence de nids de poule impossibles à distinguer de loin.

Les routes ordinaires sont numérotées avec le préfixe à lettre "N", celles de moindre importance ont pour préfixe la lettre "R".

Le réseau de station-services est assez répandu à travers le pays, un peu moins dans les zones reculées où il est possible de parcourir des dizaines de kilomètres sans rencontrer la moindre pompe. Les grandes marques telles que Shell et Esso sont omniprésentes. Tous les services outre la distribution de carburant et d'ingrédients y sont proposés, même de la nourriture froide d'appoint. Les cartes de paiement sont toujours acceptées. Les stations proposent uniquement deux types de carburant appelés Diesel et unleaded (sans plomb).

En ville[modifier]

La circulation connaît une constante augmentation, provoquant ainsi de nombreux embouteillages aux heures de bureaux ainsi que des accrochages entre véhicules ici et là. Stationner devient également de plus en plus problématique vu l'encombrement en plus d'être rarement gratuit. Les villes concernées sont à plus forte raison celles de Dublin, Cork et Galway.

Concernant la réglementation du stationnement, sachez que resquiller ou se garer sans savoir peut coûter extrêmement cher surtout dans les grandes villes : amendes élevées et véhicule immobilisé par un sabot nommé "clamp" en anglais (voire remorqué vers la fourrière...). Les parkings souterrains peuvent devenir problématiques pour les voitures dont le volant est à gauche : en plus d'être obligé de quitter son siège pour prendre le ticket et / ou payer, la barrière automatique redescend très vite, ce qui implique d'être rapide et efficace à ce moment-là. Des cartes à gratter et à poser derrière le pare-brise sont en vente dans les offices de tourisme et les supérettes notamment afin de pouvoir stationner dans certaines zones : il faut en fait gratter (ou perforer...) la section horaire choisie correspondant à l'heure d'arrivée comme sur un disque de stationnement classique.

Une double ligne jaune signifie que le stationnement est strictement interdit tandis qu'une ligne simple l'autorise sous certaines conditions (dans certaines tranches horaires par exemple...).

En vélo[modifier]

Cette magnifique île traverse de sublimes paysages que les amoureux du vélo pourront admirer grâce à ses milliers de kilomètres de routes. Traversant une nature encore aujourd'hui intacte, les différents itinéraires vous emmèneront au plus profond de cette campagne composée d'un grand nombre de petits villages aussi pittoresques les uns les autres. Cependant faites attention : certaines routes surfréquentées l'été sont ainsi dangereuses pour les inconditionnels du vélo !

Attention également au vent souvent fort, gênant ainsi la progression même pour les meilleurs cyclistes.

Parler[modifier]

Les langues nationales sont l'irlandais (nommé gaélique) et l'anglais. La plupart des Irlandais feront l'effort de vous comprendre même si vous vous exprimez mal en anglais. Une assez grande proportion d’étudiants peuvent comprendre et parler le français. L'irlandais, bien première langue officielle, est peu parlé dans la vie de tous les jours en dehors de quelques zones appelées « Gaeltacht ». En raison de ses origines celtiques, la prononciation des mots est souvent éloignée de la forme écrite ce qui rend son apprentissage particulièrement complexe.

Allez dans le petit village de Dingle, situé sur une des 3 péninsules à l'ouest du pays ou sur les îles d'Aran (au large du comté de Galway) si vous voulez rencontrer des gens qui parlent le gaélique au quotidien. Les étudiants vont faire des stages linguistiques là-bas.

Vocabulaire de base avec prononciation entre parenthèses...[modifier]

  • Bonjour : Dia duit (djia ditch)
  • Bienvenue : Fáilte (faultcha)
  • Au revoir : Slán agat (slone agueute)
  • À votre santé : Slainte (slauncha)
  • S'il vous plaît : Le do thoil (yeu djau houill)
  • Merci : Go raibh maith agat (go rêve ma agueute)
  • Oui : Tá (teu)
  • Non : Ní (ni)
  • Pardon : Logh (yaur)
  • Attention : Bí carefull

Lieux publics et services[modifier]

  • Toilettes : Leithras (lairass)
  • Police : Garda
  • Hopital : Ospidéal
  • Pompiers : Roinn dóiteáin
  • Bureau de Poste  : Oifig an Phoist (oufig ane fouicht)
  • Centre Ville : An lár (ane laur)
  • Square : Suare
  • Magasin : Siopal
  • Ouvert : Oscailte
  • Fermé : Dúnta
  • Interdit : Toirmiscthe

Transports en commun[modifier]

  • Aéroport : Aerfort
  • Avion : Aerárthach
  • Port : Farraige
  • Ferry : Báid farantóireachta
  • Gare : Stáisiún
  • Train : Traein
  • Car : Chóiste (chouchtè)
  • Bus : Bus (bouch)
  • Arrêt de bus : Stad bus (steut bouch)
  • Taxi : Tacsaí
  • Tarifs : Rátaí
  • Billet : Ticéad
  • Ligne : Líne
  • Horaires : Sceideal
  • Bagage : Bagáiste

Sur la route[modifier]

  • Voiture : Carr
  • Fourgon : Van
  • Camion : Trucail
  • Moto : Gluaisrothar
  • Rue : Sráid
  • Route : Bóthar
  • Autoroute : Mhótarbhealaigh
  • Péage : Dola
  • Cédez le passage : Geill Slí
  • Voie sans issue : Uimh mórbhealach
  • Station service : Statio seirbhíse
  • Gazole : Díosal
  • Sans plomb : Gan luaidhe
  • Huile moteur : Inneall ola
  • En panne : Briste síos
  • Accident : Tionóisc
  • Travaux : Obair

Tourisme[modifier]

  • Office national du tourisme : Bord Fáilte (borde faultcha)
  • Château : Caisleán
  • Manoir : Mainéar
  • Lac : Lough
  • Baie : Bay
  • Montagne : Mountain
  • Hôtel : Óstán
  • Restaurant : Bialann
  • Auberge de Jeunesse : Óige brú
  • Café : Ní Chatháin

Communications[modifier]

  • Téléphone : Fón (fone)
  • Téléphone public : Íocfón (oukfone)
  • Internet : Idirlíon
  • Courrier : Ríomhphost
  • Télévision : Teilifís
  • Radio : Raidió

Acheter[modifier]

Les chèques des banques étrangères ne sont pas acceptés ; la carte bancaire ne l'est pas toujours dans les petits magasins (quand elle l'est, la vérification du code n'est pas toujours effectuée, il est donc indispensable que votre carte soit signée, le vendeur comparera votre signature avec la signature présente sur la carte). Il est quasiment obligatoire d'avoir en permanence suffisamment d'argent liquide sur soi (disponible facilement dans les distributeurs automatiques) car les bus par exemple, n'acceptent que ça, la plupart des machine automatique fonctionne ainsi avec la possibilité d'y insérer les billets de banque.

Le coût de la vie est globalement supérieur à la moyenne de l'Union Européenne, principalement en ce qui concerne certains produits frais (yaourts et autres desserts lactés). Les supermarchés sont assez rares, et ne disposent pour la plupart que des rayons alimentation et habillement. Les achats de type disques et vidéos, livres, informatique ou électroménager se font le plus souvent dans des magasins spécialisés.

Manger[modifier]

Le prix des plats est de manière générale assez élevé (entre 10 et 25 euros), et il y a rarement de menu proposé. Le choix se fait à la carte. Cependant, les assiettes sont toujours extrêmement copieuses, et les produits de qualité. À noter qu'il n'est absolument pas impoli d'en laisser d'en l'assiette.

Avec le développement touristique, on assiste notamment à Galway, à l'émergence d'une cuisine irlandaise de plus en plus raffinnée à base de fruits de mer et de poissons frais (cabillaud et saumon surtout).

Les bars et brasseries (à plus forte raison les pubs...) offrent une nourriture simple mais tout à fait convenable pour une somme raisonnable (comptez 10 euros en moyenne pour un Irish stew, le ragoût d'agneau typique). Attention cependant si vous voyagez avec vos enfants: les mineurs ne sont plus autorisés dans les pubs après 21h d'octobre à avril et 22h de mai à septembre.

Le fameux fish and chip's britannique existe également en Irlande, consommable sur place dans une assiette ou à emporter dans une boîte en carton.

Au-delà des traditionnelles enseignes de fast-food bien connues, il existe une chaine irlandaise de fast-food (Supermac's [2]) à base de burgers dont l'offre et la qualité des produits semblent largement supérieures à celle des fast-food habituels, pour un prix équivalent.

Il y a beaucoup de restaurants sur les grands boulevards de Dublin. On y trouve de tout, mais attention, après 21h cela devient extrêmement difficile de trouver une table, même à Dublin. Les grands restaurants de cuisine étrangère (souvent française) sont le plus souvent d'excellente qualité mais assez chers (30 à 45 euros le plat).

Le diner se prend rarement après 20h00.

Petit Déjeuner[modifier]

L'Irish Breakfast ressemble à celui que l'on trouve en Grande-Bretagne, il représente à lui seul un vrai repas qui peut rassasier pour de longues heures. Une bonne manière de démarrer la journée !

Le prix d'un Irish Breakfast varie de 5 à 8 euros, ce qui compte tenu de sa consistance, constitue un excellent rapport qualité-prix. Bien que souvent délaissé par les plus jeunes et les hommes d'affaires faute de temps, il reste une institution dans le pays entre 8h et 11h. Il est servi avec une grande tasse (mug) de café ou de thé noir. (Concernant le café, on est loin de l'expresso, il est très léger et sans goût). Il se constitue de manière générale ("Regular Breakfast") de :

  • tranches de pain blanc et de pain noir toastés ;
  • beurre, parfois salé (et parfois marmelade de fraises ou d'oranges) ;
  • bacon ;
  • petites saucisses ;
  • œuf (sur le plat ou brouillé) ;
  • une demi-tomate frite ;
  • parfois quelques pommes de terre frites ;

Il existe par ailleurs de nombreuses déclinaisons du "Regular Breakfast".

L’Irish Breakfast constitue un excellent apport protéinique pour la journée. Il s'agit d'un repas très copieux qui permet de faire l'impasse sur le déjeuner du midi ou du moins de l'alléger considérablement.

Boire[modifier]

De la bière, et de la Guinness évidemment ! Cette bière presque noire (stout), très peu gazeuse et très lourde est une institution incontournable et extrêmement populaire : il s'en vend en Irlande 500 000 litres chaque jour et 2,5 millions dans le monde !

  • La quantité servie la plus courante est ici la pint (~568ml), vous pouvez aussi commander une half ou a glass (littéralement "un verre") qui, comme son nom l'indique, correspond à la moitié d'une pinte, mais cela sera bien sûr moins avantageux, la pinte coûtant (au litre) moins cher que le demi.
  • Fait moins connu, l'Irlande est aussi le premier pays pour la production (et la consommation) de bière rousse. La Smithwick's (prononcer « Smidix »), brassée à Kilkenny en est la représentante la plus populaire.
  • On trouve aussi dans le Comté de Cork la Murphy's, célèbre concurrente de la Guinness, qui est toujours une stout mais un peu moins amère. On trouve aussi dans certains pubs de l'Ouest de l'Irlande (spécialement à Cork) de la Beamish qui est la stout la moins chère (mais aussi la moins bonne !).
  • Ne manquez pas non plus la Bulmers, un cidre originaire de la région de Clonmel. Par rapport au cidre français, sa version irlandaise se situe à mi-chemin entre le "doux" et le "brut". Prudence ! Comme la bière, le cidre est servi à la pinte - difficile donc de consommer avec modération.
  • Il y a aussi du très bon whisky, appelé ici whiskey comme le célèbre Bushmills, produit par la plus ancienne distillerie officielle de whiskey du monde (depuis 1608!).
  • Si vous préférez ne pas boire d'alcool, vous pouvez opter pour des jus de fruits, et notamment pour le cranberry juice (qui n'est pas une boisson sponsorisée par le groupe de rock celtique du même nom). Même si la majorité en est aujourd'hui importée du Canada, la "canneberge", en bon français, reste le fruit emblématique de l'ile.
  • Enfin, on croise beaucoup d'enseignes de café à emporter (Insomnia, Starbucks...) dans les villes. Servis dans des gobelets isothermes pour se réchauffer tout en déambulant, ces boissons chaudes sont assez chères.

Vous devez être majeur (plus de 18 ans ou 21 ans suivant les lieux) pour acheter ou boire de l'alcool ; les amendes en cas de contravention étant particulièrement élevées, on vous demandera presque toujours votre carte d'identité si vous paraissez assez jeune ou non. Attention, certains bars ne vous autoriseront pas à rentrer (hormis aux heure des repas) si vous êtes mineur ou si vous ne pouvez pas prouver votre majorité, et ce même si vous n'envisagez pas de consommer d'alcool !

  • Si vous vous déplacez avec des groupes de jeunes, vous ne pourrez pas entrer dans les pubs, ils sont réservés aux majeurs. Cependant, avec de la gentillesse, de la persuasion, il est possible d'assister à certains événements, tel les concerts, assez fréquents.

Depuis une loi récente (mars 2004) il est interdit de fumer dans les lieux publics (incluant bien sur les Pubs). Depuis cette loi, les pubs ont aménagé des espaces extérieurs souvent chauffés. Rarement, certains vous demanderont de commander votre boisson dans un verre en plastique si vous voulez pouvoir consommer à l’extérieur (et donc pouvoir fumer).

  • Si les pubs font toujours confiance en autorisant leur clientèle à sortir sur la terrasse avec de "vrais" verres, cela n'autorise pas à les voler et encore moins à les casser volontairement ! Il serait dommage que les patrons d'établissements soient obligés eux aussi de recourir aux verres en plastique à cause d'une minorité d'individus. Rapportez votre verre au comptoir ou déposez-le avec les autres sur les piles situées au sol après avoir consommé.

Une tradition qui est aussi presque toujours une obligation est de payer sa consommation et de l’emporter ensuite à sa table. Ainsi, tout ce qui est dans la salle a déjà été payé, ce qui simplifie la vie des serveurs.

Horaires des pubs, ils sont ouverts (hors jours fériés) :

  • du lundi au jeudi de 10h20 à 23h20 ;
  • le vendredi et le samedi de 10h20 à 00h20 ;
  • le dimanche de 12h20 à 23h20.

Se loger[modifier]

LE souci en Irlande, c'est que l'hébergement est très coûteux notamment dans les Bed & Breakfasts (environ 40 euros par personne par nuit mais l'accueil y est généralement exceptionnel), la meilleure solution reste donc l'auberge de jeunesse tout en sachant que certaines auberges ont des dortoirs hommes/femmes séparés. N'hésitez donc pas non plus à faire appel à vos connaissances ou aux services d'hébergement mutuel !

A l'hôtel[modifier]

Si vous en avez les moyens, vous trouverez sans difficulté des hôtels dans toutes les grandes villes. Les prix sont très variables selon la taille de la ville et le standing, mais ne comptez pas moins de 70 à 80 euros la nuit (par personne, bien sûr).


Auberges de jeunesse[modifier]

Des auberges de jeunesse existent un peu partout, et, malgré leur nom, aucun âge maximum n'est imposé. Demander à l'office du tourisme de la ville. C'est environ 20 euros la nuit en chambre collective, et 50 euros en chambre double ou individuelle. Certaines proposent un accès internet, le plus souvent gratuitement si vous avez réservé pour la nuit.

Posséder une carte d'auberge de jeunesse (Membership Hostelling International) vous permet de réserver dans les "An Oige" Hostels et vous donne droit à un éventail de réductions assez impressionnant.

Ces établissements exigent fréquemment une certaine discipline : pas de consommation d'alcool ni de tabac, pas d'accueil dans les chambres de personnes n'ayant pas réservé, respect des locaux communs et participation aux taches collectives, de vaisselle principalement (au moins pour les couverts que vous avez utilisés !...). Malgré cette rigueur indispensable pour permettre une vie en commun agréable, l'ambiance y est très sympathique.

Prenez garde de réserver suffisamment tôt, surtout en pleine saison (dès mai et jusqu'à septembre) ou pour les week-ends.

Bed and breakfast (B&B)[modifier]

Les prix chez l'habitant varient de 30 à 35 euros, jusqu'à 55 ou 60 euros par personne, avec lit, douche et petit déjeuner irlandais (qui cale bien !). C'est une très bonne solution d'hébergement puisque cela permet de rencontrer des gens du coin, de discuter avec eux et même parfois de faire une visite guidée de la ville, tout au moins de ses bars !

  • Les chambres chez l'Habitant ou B & B" Chambres chez l'Habitant ou B&B sont le mode d'hébergement parmi les plus économiques en Irlande. Réservation possible par téléphone ou par Internet depuis la France.

Attention: de nombreux de B&B n'acceptent pas les cartes de crédits.

Camping-caravaning[modifier]

L'Irlande compte peu de campings (environ 200), mais il est relativement simple d'en trouver dans la plupart des régions touristiques. Il est toujours possible de planter une tente sans réservation préalable, les terrains n'étant pas compartimentés, et relativement peu fréquentés. Compter 15 € pour une tente et une auto dans les campagnes, 25 € sur le littoral ou autour de Dublin. Les douches, machines à laver et plaques de cuisson sont rarement inclus, et nécessitent d'acheter des jetons (1 à 2 € selon les campings). Liste non exhaustive

Camping "chez l'habitant"[modifier]

Il est de plus en plus rare de trouver des gens disposés à accueillir des campeurs sur leur terrain, cela dû à l'arrogance et au sans gène des précédents visiteurs. Il vous en coûtera beaucoup de gentillesse, d'engagements à laisser le terrain impeccable, et à des remerciements en bonne et dûe forme. Tout cela pour préserver autant que faire se peut la légendaire hospitalité irlandaise.

Locations[modifier]

La protection très faible du locataire par les lois Irlandaises (expulsion possible en un mois en cas de défaut de paiement...) a l'effet indirect de rendre la location relativement facile et sans complications administratives ni demande de caution (bien moins qu'en France). Comptez environ 1000€ de dépôt de garantie et 300€ par semaine pour une maison de 3 chambres assez proche du centre de Galway. Le paiement en liquide est généralement accepté. C'est une bonne solution si vous séjournez longtemps ou si vous êtes nombreux.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Trouver un job pour perfectionner son anglais semble assez facile, mais l'adhésion des pays de l'Europe de l'Est à l'U.E. provoque un afflux de travailleurs, ce qui a pour effet de diminuer le nombre de places à prendre. Une association de Haute Savoie, le Club TELI propose également des informations utiles et des offres d'emploi, de stages, au pair pour l'Irlande. http://www.teli.asso.fr

Attention toutefois, à cet autre effet de l'afflux de travailleurs étrangers. Si vous venez pour prendre un petit boulot pour survivre et que le but de votre voyage est de devenir bilingue, ou d'étudier pas de problème. Si par contre vous avez l'intention de faire carrière ou de continuer la votre restez vers les "City" Dublin, Cork, Belfast etc... . N'esperer pas obtenir un emploi à la hauteur de vos qualifications en zone rurale ou l'on préférera toujours un local même si il est moins qualifié.

A voir absoluement[modifier]

Killiney est une petite ville à 30 minutes environ de Dublin, entre Bray et Dùn Laoghaire. Très résidentielle, cette petite ville au bord de la mer abrite une plage fantastique entourée de rochers et de falaises. Desservie par le DART, le train régional de l'Irlande, il ne vous faudra que quelques minutes pour rejoindre la capitale et visiter les merveilles de ce charmant pays. Cette petite ville paradisiaque abrite les villas de quelques célébrités comme Bono le chanteur du groupe U2 ou Eddie Ervine, ancien pilote automobile nord-irlandais.

Sécurité[modifier]

Les précautions de base concernant vos portefeuilles et autres objets de valeurs restent bien entendu à observer, notamment autour des gares et des aéroports. Ne pas laisser d'objet de valeur apparent dans les véhicules, enfermez-les dans le coffre si vous ne pouvez pas les emmener avec vous.

La criminalité est cependant faible en Irlande et les bandes s'en prennent rarement aux touristes.

Les patrouilles de policiers (appelés Garda, ou Gardaí au pluriel) sont fréquentes en centre-ville aux heures de fermeture des bars (23h30 et 00h30 selon le jour). Ils sont vêtus de couleurs réfléchissantes jaunes sur fond bleu. Le numéro de secours pour le Garda est le 999 ou le 112 depuis votre téléphone portable. La Police en Irlande ne porte pas d'arme et ils sont bien respectés dans la société irlandaise.

En cas de perte ou vol de vos documents officiels, faire immédiatement une déclaration auprès des autorités locales compétentes (de préférence à la Garda...) qui délivrera un double. Il est de ce fait conseillé d'emporter des photocopies de vos papiers, afin de communiquer plus facilement leurs informations le cas échéant. Se rendre ensuite à l'ambassade muni de ces liasses ainsi que de deux photos d'identité.

Coordonnées de l'ambassade de France en Irlande :

  • 36 Ailesbury Road - Ballsbridge - Dublin 4
  • Tel. : 00 353 1 277 5000
  • Fax. : 00 353 1 299 5001

Si vous êtes piéton, gardez à l'esprit que la circulation s'effectue à gauche, et qu'il faut donc faire attention aux véhicules venant de droite avant de traverser une rue.

Respecter[modifier]

Les Irlandais ont dû se battre pour obtenir un jour leur totale indépendance. Aussi, ne jamais commettre l'erreur de les comparer aux Anglais qui restent plus ou moins leurs rivaux malgré certaines influences. Ignorer cette règle d'or vexera immanquablement votre hôte.

Il faut savoir qu'en Irlande, le temps reste quelque chose de vague surtout dans les campagnes. Les horaires des magasins différents de ceux affichés ou une longue file à la caisse causée par un client qui papote de tout et de rien avec la caissière, représentent l'art de vivre à l'irlandaise. Ne jamais manifester ouvertement son impatience ou son insatisfaction, sinon attendez-vous à être mal vu.

Lorsque vous demandez votre chemin ou un renseignement quelconque, il est courant d'obtenir une réponse approximative. Le mieux est de remercier poliment son interlocuteur, même si l'on n'est pas très convaincu.

Évitez les remarques concernant l'Irlande du Nord, l'IRA ou le Sinn Fein, a fortiori si vous ne connaissez pas ou peu le sujet.

Parler de sexe embarrasse toujours votre interlocuteur, même sous forme de blague (cet effet disparaît peu à peu à mesure que le taux d'alcool dans le sang augmente, mais reste toujours valable...). L'avortement et le divorce sont dans une moindre mesure, autant de sujets délicats à manipuler.

Enfin, une conversation irlandaise commence toujours par des considérations sur le temps, ça brise la glace dit-on. N'ayez pas peur d'enrichir votre vocabulaire, par exemple il y a plus d'une douzaine de qualificatifs pour parler de la pluie selon la température de l'eau, que ça tombe fort, faible, que ça dure ou pas etc. Ne vous sentez pas offensés si l'on vous demande des détails sur votre vie professionnelle ou privée, c'est aussi une des manières d'amorcer le contact.

En Irlande du Nord on ne parle pas de religion dans les conversations sans savoir exactement avec qui on parle, laissez le sujet arriver.

Communiquer[modifier]

Par la poste[modifier]

Vous pouvez trouver des timbres bien évidemment au bureau de poste, mais aussi dans n'importe quelle boutique proposant des cartes postales. Le plus souvent, vous ne pourrez les obtenir que par carnet de dix. Les timbres valides pour l'Union Européenne et la Suisse coutent (septembre 2013) 90 centimes. Les boîtes à lettres sont assez nombreuses et de couleur verte.

Par téléphone[modifier]

Les numéros de téléphone sont, en Irlande, de la forme 0xx-xxxxxxx. Les trois premiers chiffres correspondent au code de la ville, et peuvent être omis pour passer une communication locale. Il existe 4 opérateurs de téléphonie mobile en Republique d'Irlande : Vodafone, Meteor, O2 et Three.

  • Pour effectuer un appel vers l'Irlande, composez le code d'accès à l'international (souvent 00), le code-pays pour l'Irlande (353), puis le numéro complet de votre correspondant sans le premier 0.
  • Pour effectuer un appel depuis l'Irlande vers l'étranger, composez le 00, puis le code du pays, puis le numéro de votre correspondant.

Par internet[modifier]

On trouve facilement des cyber-cafés dans toutes les grandes villes, les prix sont variables selon les établissements mais restent très accessibles. A Dublin, les prix commencent à 1€ de l'heure (sur Parnell St ou Talbot St) jusqu'à 2€50 (quartier de Temple Bar).

En Irlande du Nord, les bibliotheques ont toutes des accès internet, vous pouvez y acceder pour une petite somme si vous êtes de passage, gratuitement et de façon illimitée si vous êtes résident.

Liens utiles[modifier]

Administrations[modifier]

Ambassade de France en Irlande

Gouvernement d'Irlande


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites