Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

New York (ville)/Manhattan

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Manhattan

Petite île toute en longueur, Bien qu’il ne s’agisse que de l’un des cinq boroughs de New York, Manhattan est mondialement connu comme le cœur du cœur des États-Unis. Wall Street. Madison Avenue. 34ème Rue. Broadway : ses quartiers, ses institutions, ses buildings, jusqu’à ses rues, lorsque vous les arpentez, vous font entrer dans la légende. La scène de Manhattan est la plus prestigieuse au monde, c’est de Manhattan que partirent nombres de révolutions culturelles depuis des décennies ; certains de ses musées comme de ses universités sont insurpassables. Ça n’est qu’en sautant dans un taxi jaune et en partant à la découverte de cet univers condensé que vous comprendrez ce qui fait de Manhattan, Manhattan.

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.


Arrondissements[modifier]

Manhattan se divise grossièrement en 3 grands secteurs : Downtown, Midtown, et Uptown. Dans le parler local, aller "Downtown" signifie aller "au sud", tandis qu'aller "Uptown" signifiera se rendre "au nord".

Les arrondissements, ou districts, situés au sud de la 14ème Rue sont considérés comme faisant partie de Downtown. Midtown, comme le nom le laisse entendre, se situe gross-modo au milieu de l'île de Manhattan, plus précisément entre la 14ème Rue et la 59ème Rue / Central Park. Midtown se divise en plusieurs quartiers imbriqués les uns dans les autres. Enfin, les districts au nord de la 59ème Rue sont considérés comme appartenant à Uptown.

Les districts de Manhattan
Downtown
L'une des clés de voûtes de l'économie américaine est aussi le foyer d'impressionnants bâtiments de style classique côtoyant les tours de verre et d'acier. C'est là que se trouve Wall Street, le site du World Trade Center ainsi que Battery Park, d'où les ferries pour la Statue de la Liberté, Ellis Island, Staten Island et Governors Island départent.
TriBeCa
Le "Triangle Below (sous) Canal Street". Les restaurants huppés poussent comme des champignons dans cet endroit très branché, qui pour autant ne perd ni de son charme, ni de son pittoresque. Ainsi Greenwich Street pourrait être confondue avec la rue principale de quelque petite ville de l'arrière-pays américain.
SoHo
Le "South (sud) de Houston Street" émerge au nord de Canal Street entre l'Hudson River et Lafayette Street. Quartier industriel jusqu'aux années 60, puis de nombreux artistes sont venus occuper d'anciens dépôts transformés en spacieux lofts bradés. Après ces artistes, se sont installées des galeries, puis des boutiquiers et désormais, le secteur est très touristiques et la plupart des artistes sont partis. Le quartier, sur Greene Street notamment, se pare d'une remarquable architecture en fer forgé.
Chinatown
Chinatown et son atmosphère exotique et mystérieuse, surtout aux alentours de Mott et Canal Streets. C'est aussi là que l'ont trouve la vieillissante Little Italy, largement grignotée par Chinatown.
Lower East Side
Ancien quartier des immigrants juifs, le quartier est aujourd'hui en pleine renaissance, avec des dizaines de bars et de restaurants qui n'attendent que vous.
Greenwich Village
Petits cafés, salons de thés et bars à vin où l'on discute arts et littérature, entre Houston and 14ème Rues. Tantôt branché et "bobo", hipster ou juste estudiantin,Greenwich Village a de multiple identités.
East Village
Secteur en réhabilitation, très ethnique et désormais sûr
Chelsea Garment District
Mode, culture, bars et restaurants, le New York étincelant tel qu'on se l'imagine.
Gramercy Flatiron
Chic et tendance, résidentiel, propose également des bars et des restaurants à la mode.
Theater District
34ème à 59ème rues, grossièrement à l'ouest de la 6ème Avenue et le nom ne ment pas : Broadway, Times Square, la 42ème Rue, Hell's Kitchen, Columbus Circle et bien d'autres lieux, spectaculaires et culturels, quand ça n'est pas les deux.
Midtown
Aussi appelé "Midtown East",on y trouve plusieurs bâtiments et institutions emblématiques, tels que l'Empire State Building, les Nations-unies, Grand Central Terminal et d'autres encore.
Central Park
Parc légendaire où les New-Yorkais viennent se ressourcer, faire du sport ou assister aux concerts donnés régulièrement. On y trouve aussi le Metropolitan Museum of Art et le Zoo de Central Park.
Upper East Side
Le quartier le plus riche de New York, il contient de nombreux restaurants et musées.
Upper West Side
Si souvent dépeints dans les films et les séries, c'est là que l'on trouve ces rues résidentielles,les vieilles façades d'immeubles, Columbia University, des églises, des marchés et l'un des musées majeurs de la ville, le American Museum of Natural History.
Harlem et Upper Manhattan
La fameuse Harlem, cœur de la communauté noire-américaine mais aussi important foyer culturel hispanique (East Harlem, aussi appelée "Spanish Harlem") et bien d'autres.


Comprendre[modifier]

S'orienter[modifier]

Les rues de Manhattan

Les avenues sont des rues longues et larges, suivant un axe nord-sud. Les rues numérotées vont de la 1ère Rue à la 220ème, cette dernière étant située à l'extrémité septentrionale de l'île. Notez que Greenwich Village constitue une exception, ses rues ne suivant pas la même organisation. En ce qui concerne les distances, pour vous faire une idée, 1 kilomètre couvre en moyenne 5 avenues si vous traversez par la largeur. Gardez en tête que si les noms de rues ont été traduits dans ce guide, sur place, tout sera bien entendu en anglais, ce qui ne fait au final pas grande différence, les rues et avenues étant des noms propres, des nombres et parfois des lettres. La seule chose qui pourra un peu vous surprendre, c’est la notion d’est/ouest Si vous voyez par exemple écrit « West 14th St. », vous n’avez pas vraiment besoin de sortir votre boussole, on vous indique simplement de quel côté de la 5ème Avenue vous devez vous trouver, côte orientée vers l’Hudson River, le New Jersey (donc vers le continent, ça c’est l’ouest) ou côte donnant sur l’East River, (et les boroughs du Bronx, Queens et Brooklyn) et au-delà, l’Atlantique. Ici on vous indique donc qu’il faut être à l’ouest de la 14ème Rue.

Arriver[modifier]

Veuillez consulter la page de New York pour savoir comment vous rendre à New York.

Voie ferrée[modifier]

Il existe trois gares de chemin de fer desservant Manhattan depuis l’extérieur de la ville. La plus grande, Pennsylvania Station, située dans Midtown, est empruntée par le réseau Amtrak, lequel s’étend hors de l’Etat ; par le Long Island Rail Road de Long Island et le New Jersey Transit dessert bien entendu le New Jersey. Grand Central Terminal, chef-d’œuvre architectural du style des Beaux-Arts, est utilisé par le réseau du Metro-North Railroad qui connecte la ville à plusieurs gares du sud de l’État de New York et du sud du Connecticut. De nombreux trains provenant de Grand Central Terminal desservent également Harlem/125ème Rue, une station intéressante pour qui se rend à Harlem ou ailleurs dans le nord du borough (Upper Manhattan). Le réseau souterrain PATH, dessert plusieurs stations dans les downtown et midtown Manhattan ainsi qu’Hoboken, Jersey City et Newark.

En voiture[modifier]

Vous l’aurez remarqué, Manhattan est une île, donc y accéder (que ce soit en voiture, taxi, bus ou à pied) se fait le plus communément par le truchement d’un pont ou d’un tunnel. Un piéton peut se rendre à Manhattan en empruntant les ponts de Brooklyn, Manhattan ou Williamsburg depuis Brooklyn, les ponts de Queensboro ou RFK (anciennement Triboro) depuis Queens, de nombreux ponts auxiliaires depuis le Bronx ou le pont George Washington depuis le New Jersey. Le plus célèbre de ces ponts est sans doute celui de Brooklyn. Si vous arrivez de l’aéroport LaGuardia (LGA) en taxi, pensez à demander au chauffeur de prendre les ponts de Queensboro ou Williamsburg Bridges si vous vous rendez dans Midtown ou Downtown Manhattan, et vous vous épargnerez les péages des tunnels de (respectivement) le RFK Bridge ou Queens-Midtown.

En avion[modifier]

Bien qu’il n’y ait pas d’aéroport à Manhattan (consultez la page de New York pour connaître les aéroports desservant le secteur), il existe des services de transport par hélicoptère et hydravion à l’intérieur même du borough. Pour le transport en hélicoptère à Manhattan, consultez [1], [2] pour les héliports situés 34ème Rue ouest, 34ème Rue est et Wall Street. Le transport par hydravion [3] fonctionne durant les mois d’été. Oui, c’est plus cher que le bus mais pas si considérable, l’hélicoptère coûte 125$ et+ et l’hydravion 425$ par personne.

En ferry[modifier]

Depuis Staten Island, il est très facile de prendre le ferry gratuit jusqu’à Battery Park, à l’extrême sud de Manhattan. C’est d’ailleurs de Battery que partent les ferries pour Liberty, Ellis et Governors Island. D’autres ferries transportent des passagers de et vers brooklyn et divers ports du New Jersey.

Se déplacer[modifier]

Comment se déplacer dans New York et particulièrement dans Manhattan est longuement développé dans la page générale dédicacée à New York. Pour faire simple, le métro est le plus rapide, les bus plus spectaculaires mais plus lents (à ce titre, ne se fier aux horaires imprimés qu’avec modération) et le plus intéressant reste à pied ou à bicyclette. Clairement, Manhattan est comme une vieille ville d’Europe, pensée pour les gens, pas pour les véhicules et même rouler en taxi peut s’avérer pénible. Pour un moyen de transport plus ancestral, consultez la page consacrée au District de Central Park, car vous avez la possibilité de louer une calèche au sein du Parc et au-delà. Enfin, on peut voir parfois passer dans les rues des taxis à pédales, mais c’est encore en voie de développement.

A voir[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

Manhattan renferme à lui seul plus d’attractions que certaines régions, voire pays ! Voici une liste succincte des monuments, musées et autres attractions incontournables que vous trouverez développés avec moult détails dans la page consacrée au District auxquels ils appartiennent, parmi d’autres centres lieux d’intérêts moins connus mais tout aussi valables.

Lieux remarquables[modifier]

Downtown Manhattan depuis le pont de Brooklyn

Wall Street, L’un des centres de la finance mondiale se trouve au cœur de Lower Manhattan, de même que Federal Hall , City Hall sans oublier le Pont de Brooklyn, l’imposant Woolworth Building ni le mémorial national du 11 septembre sur le site des défuntes tours jumelles du World Trade Center . Et le coup de grâce vient du sud, ou se trouvent la Statue de la Liberté et Ellis Island, porte d’entrée obligatoire pour les émigrants jusqu’à l’avènement de l’avion.

En remontant la "vallée" le nord, après avoir traversé l’exotique et dévorant Chinatown, les légendaires SoHo et Greenwich Village et le délicieux East Village, vous arrivez au bouillonnant Midtown, vous pénétrez dans un univers frénétique dominé par l’Empire State Building et son rival, le somptueux Chrysler Building. Plus près de la surface mais tout aussi emblématique, se trouve Grand Central Terminal, la New York Public Library et ses lions de pierre, ainsi que le touristique Rockefeller Center. Face à l’East River se trouve rien de moins que le complexe de l’Organisation des Nations Unies tandis qu’à l’ouest se trouve l’électrique Times Square.

Les musées[modifier]

A priori, seules Paris et Londres peuvent prétendre rivaliser avec Manhattan en matière de richesse des collections, diversité et nombre de musée. L’appellation de "Museum Mile" conférée à un segment de la Cinquième Avenue, sur New York (ville)/Manhattan/Upper East Side n’est d’ailleurs pas usurpée -on y trouve les fameux Guggenheim Museum dessiné par Frank Lloyd Wright, le Cooper-Hewitt National Design Museum, le Jewish Museum, le Whitney Museum of American Art et le Museum of the City of New York- et sur cette même 5ème, se trouve le Les 5 niveaux du fabuleux American Museum of Natural History, (c.f. Midtown) situé non loin des Museum of Television & Radio et l’American Folk Art Museum.

Le Metropolitan Museum of Art, l’un des plus importants musées du genre au monde vous attend à Central Park et, plus exotiques, vous trouverez à Harlem, dans la partie nord de Manhattan, El Museo Del Barrio et The Cloisters, musée exploitant des thèmes respectivement latino et médiéval. Si les thèmes ethniques vous fascinent, ne manquez pas de visiter, dans Lower Manhattan cette fois, l'African Burial Ground National Monument, le Museum of Jewish Heritage, le National Museum of the American Indian, mais aussi le Museum of Chinese in the Americas, au nord de Chinatown. Enfin, si l’on exclut les créations extravagantes des musées d’art moderne, le musée qui vous surprendra le plus est certainement celui que vous trouverez "amarré" sur les berges de l’Hudson River dans Theater District, l'Intrepid Sea-Air-Space Museum.

Parcs et jardins publics[modifier]

Bien sûr, aucune visite à Manhattan ne saurait être complète sans une visite de Central Park, de loin le plus grand parc du borough et peut-être le parc le plus célèbre au monde. Dans Uptown Manhattan, se trouve Fort Tryon Park , l’un des plus beaux parcs de la ville et Inwood Park, plus au nord, qui contient les derniers vestiges de la forêt vierge qui couvrait l’île avant l’arrivée des colons européens. On y a d’ailleurs retrouvé de nombreuses pointes de flèches et autres objets amérindiens. Le long de l’Hudson River se trouve le beau Riverside Park, et Carl Schurz Park sur East End Avenue abrite Gracie Mansion, la résidence officielle du Maire de New York, offrant de très belles vues sur Hell Gate et l’ East River, c’est l’un des parcs les plus calmes qui soient. En allant vers le sud, les espaces verts tendent à se réduire et à être moins nombreux, mais il s’en trouve toujours, tel le fameux Union Square, lieu de rassemblement citoyen historique mais aussi marché vert, ou encore le surprenant High Line Park de Chelsea Garment District, que l’on pourrait qualifier de Jardins Suspendus non pas de Babylone, mais de New York. En continuant vers le sud, vous verrez bien d’autres de ces charmants petits parcs, tels le Washington Square Park de Greenwich Village, Tompkins Square Park pour East Village, Columbus Park à Chinatown, très cosmopolite, et aussi City Hall Park dans le quartier d’affaires d’où l’on peut admirer le Pont de Brooklyn. Enfin, il serait dommage de manquer Battery Park, à l’extrême sud de l’île, donnant sur le port de New York, et d’où partent les ferries pour Ellis Island et la Statue de la Liberté.

A faire[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

Chaque District contient ses propres pôles d’activités, répartis entre sports, scènes et écran, ou balades insolites !

Roosevelt Island[modifier]

Roosevelt Island [4] est une île en longueur sur l’East River, entre l’île de Manhattan et Queens. Elle servait à l’origine pour le bétail, et a été renommée et a servi au cours du temps à toutes sortes d’usages, y compris d’asile et d’hôpital de quarantaine. Officiellement appelée Roosevelt Island de nos jours, elle est habitée de milliers de New-yorkais qui apprécie son calme tout en étant connectée à Manhattan dont elle dépend. Les vues sur Manhattan sont aussi beaux qu’originaux, en particulier d’un endroit appelé Meditation Steps, immédiatement au nord de la station de tram, et Southpoint, un jardin public crée récemment à l’extrémité sud de l’île, accessibles par des promenades longeant le fleuve. L’île est un très bon emplacement (et très connu, s’y rendre donc à l’avance !) pour voir le feu d’artifice du 4 juillet. Attention cependant, suivant les années, il peut aussi être tiré sur l’Hudson River, renseignez-vous donc au préalable pour savoir s’il a bien lieu sur l’East River.

Il existe deux manières de se rendre sur Roosevelt Island depuis Manhattan. Le plus populaire auprès des touristes est le Roosevelt Island Tramway, un tram aérien passant par dessus l’East River non loin du Pont de Queensboro, offrant une vue splendide tout au long du parcours. Vous pouvez le prendre entre la Seconde Avenue et la 59ème Rue dans Upper East Side ; le ticket aller simple vaut 2,50$ ; MetroCards acceptées. Autrement, vous pouvez prendre le métro; la ligne F, une unique station desservant l’île, la connectant à Upper East Side et Midtown à l’ouest et Queens à l’est. De plus, un pont relie l’île à l’intersection de la 36ème Avenue et Vernon Boulevard dans Queens, ce qui vous permet de vous rendre sur cette petite île à pied, en vélo, ou en bus ( Q102) depuis Queens.

Apprendre[modifier]

Si vous devez rester à Manhattan pour un certain temps, il existe de nombreux types de cours que vous pouvez suivre, dans des écoles spécialisées ou de prestigieuses universités telles que New York University, Columbia University, New School. Du fait de Broadway, les écoles de danse ou d’arts dramatiques telles que la Juilliard School of Dance, Drama, and Music et bien d’autres, de la cuisine à la religion en passant par l’architecture et les arts martiaux…

Shopping[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

New York est la capitale de la mode des États-Unis, et Manhattan en est un condensé. On y trouve tout simplement de tout, toutes sortes de grands magasins et boutiques spécialisées et certains quartiers voire districts sont réputés pour certains types de produits.

Tout d’abord, pensez à Midtown, qui est le temple du shopping. La Cinquième Avenue, qui la traverse, a de quoi faire pâlir même les Champs Elysées. Certaines enseignes incontournables font la fierté d’autres districts, tel Macy's , dans Theater District, simplement appelé le plus gros magasin du monde. Et rien ne vous empêche non plus d’aller voir les disquaires de Harlem ou les épiceries asiatiques de Chinatown. Les super-riches ne manqueront pas de faire un tour à Upper East Side pour voir les prix délirants de Madison Avenue, coeur de la haute-couture de New York, ou “luxe” prend une autre dimension. À l’inverse, les chineurs adoreront farfouiller sur Canal Street, à l’est de Broadway vers Chinatown, oc se bousculent marchands à la sauvette, occasions louches et autres contrefaçons mais aussi souvenirs typiques de New York. Là, ce sont les mêmes qu’ailleurs, simplement à moitié prix. A l’ouest de Broadway, l’ancien foyer d’artistes de SoHo n’est désormais plus qu’une autre destination pour le shopping haut de gamme dans des enseignes nationales.

Se restaurer[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

Avec les restaurants asiatiques (dont les plus intéressants se trouvent généralement, sans mystère, à Chinatown, c’est la cuisine italienne que vous trouverez le plus largement représenté à Manhattan, du très classique « Red Sauce » (plats sans prétention mais efficaces) au restaurant de luxe, ils sont présents dans tous les Districts. Pour le reste, c’est assez aléatoire, en dehors d’une présence plus ethnique dans Harlem et East Village. Le plus simple est de programmer vos déplacements sans vous soucier de où vous mangerez, car vous trouverez toujours quelque chose de bien, même en feuilletant ce guide à la dernière minute ! Dernière option, les inévitables restaurateurs ambulants, qui en fait, proposent souvent de très bons produits à des prix dérisoires. Notez que Manhattan voit se tenir de nombreux festivals plus ou moins gastronomiques au cours de l’année, comme le Big Apple Barbecue Block Party, à Madison Square ; le 14 juillet est même fêté (non pas le 14 proprement dit mais le week-end qui suit si en semaine, entre la 5ème et Lexington Avenu, et bien d’autres encore. Dans ces cas-là en revanche, évitez les vendeurs de rue qui ne sont là que pour l’évènement et peu scrupuleux concernant ce avec quoi ils remplissent les estomacs des fêtards souvent éméchés et n’ont rien à voir avec ceux qui trimballent leur chariot qu’il vente ou qu’il pleuve toute l’année.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

Est-il vraiment nécessaire de vous dire que le Manhattan nocturne est d’un dynamisme que peu de villes dans le monde sauraient égaler. « Last call » pas avant 4h00 et plus de 800 établissements actifs pour le seul Manhattan font qu’il est tout simplement impossible de s’y ennuyer ou ne pas trouver quelque chose à son goût : la question n’est pas de savoir si ça existe, juste où le trouver. S’il n’y a pas si longtemps, Chelsea était considéré comme le quartier à boîtes de nuit de Manhattan, les choses ont évoluées. Cela dit, Chelsea demeure un très bon endroit où commencer –ou finir- sa soirée.

East Village est l’endroit où creuser si, disons, vous être plus pinte de bière que gin tonic et billard que Lady Gaga. Tout ce que vous avez à faire est de vous rendre sur 14ème Rue, prendre à l’est jusqu’à croiser des avenues nommées avec des lettres (Avenue A, etc.) et choisissez votre enseigne. Essayez la 3ème Av. sous la 14ème Rue, l’ambiance vaut le voyage… Yorkville : c’est dans le nord, alors pas tout le monde aime à s’y rendre, pourtant il n’y a pas beaucoup à hésiter : sur la 2nde Avenue, descendez à partir de la 90ème Rue jusqu’aux 70 (73, 72…) et vous verrez tout autour bars et restaurants en pagaille. On y trouve de tout, du club sélect au bar PMU à l’américaine.

Se loger[modifier]

Toutes les références doivent être listées dans les pages correspondantes des arrondissements de Manhattan.

Le sujet (ou plutôt le problème) est déjà abordé sur la page de New York, mais comme cela concerne en particulier Manhattan, ça ne peut pas faire de mal : certaines grandes capitales, comme Tokyo ou Londres, ont un coût de la vie nettement supérieur à celui de New York, et pour autant, quand il est question d’hébergement, c’est invariablement à Manhattan que vous allez dépenser le plus. Vous pouvez en effet vous considéré chanceux si vous trouvez une chambre en service complet à « seulement » 250$/nuit, et cela ne comprend même pas les taxes. Les prix varient bien sûr en fonction de la saison et de la disponibilité, mais en général, on peut tabler sur un ordre d’idée de :

  • Un lit dans un grand dortoir d’hôtel : 15-40$/nuit.
  • Chambre double avec salle de bain non privative : 60-120$/nuit.
  • Chambre double avec salle de bain privative dans un hôtel bas de gamme : 100-250$.
  • Chambre dans un hôtel de classe moyenne : 250$ et plus
  • Chambre dans un hôtel de luxe : comment dire…

Si vous êtes à la recherche du meilleur prix, sachez que certains établissements ont bâti justement leur réputation sur des prix plus raisonnables, comme Hostelling International - New York [5] (oui, c’est un monument historique, mais n’ayez pas peur) et la chaîne des Jazz Hostels [6] que l’on trouve àUpper West Side, East Village et Times Square pour ne citer qu’eux, mais il existe aussi des hôtels servant de résidence à des personnes à faible revenu, une autre piste à exploiter. Malgré ces prix, les hôtels de New York sont tout au long de l’année plus que raisonnablement occupés, et on atteint traditionnellement des records en décembre, entre Thanksgiving et le jour de l’An, ainsi qu’au mois de mai, mieux vaut donc réserver à l’avance. Notez également qu’en général, les formules « petit-déjeuner/dîner inclus/ complémentaires » ne sont pas nécessairement avantageux considérant tout ce que vous pourrez trouvez juste en bas dans la rue, bien que plus pratiques.

Rester en contact[modifier]

On trouve des points d’accès WiFi un peu partout dans Manhattan, y compris dans les parcs et squares tels Bryant Park et Union Square. On trouve également de l’internet gratuit dans de nombreux cafés, mais aussi l’Apple Store de SoHo et Tekserv. Tous les établissements de la New York Public Library [7] offrent un accès gratuit à internet sur présentation d’une pièce d’identité.

Sécurité[modifier]

Comme indiqué dans la section correspondante sur la page générale de New York, celle-ci est désormais la ville la plus sûre des États-Unis, cela dit on est encore loin de Singapour. La règle de « ne pas paraître une proie » s’applique partout, essayez d’avoir au moins l’air de savoir où vous allez, surtout dans les zones peu ou pas fréquentées. Gardez les yeux ouverts, surveillez l’air de rien votre entourage et repérez les magasins ouverts, les agents de police etc. N’hésitez pas à calmement accélérer le pas, changer d’itinéraire ou changer de trottoir si votre instinct vous le suggère.

Alerte aux pickpockets. En particulier à la belle saison, les pickpockets fleurissent près des sites très touristiques (Times Square, 42ème Rue, Macy's, etc. et n’importe où où la foule se compacte. Ne mettez aucun objet de valeur dans vos poches arrière mais gardez-les devant, tout sac doit être fermement tenu et au moment de s’assoir, comme dans un restaurant, placez vos objets de valeur en des endroits stratégiques difficile d’accès pour les passants.

Circulation dangereuse. Manhattan n’est pas New Delhi, mais il vaut mieux garder un oeil ouvert car un comportement agressif soudain (voiture particulière, taxi, même un vélo !) peut surprendre et déstabiliser. La carte non-officielle suivante vous indiquera les zones toujours réputées à risque dans Upper Manhattan : [8]

Aux alentours[modifier]

Bien sûr, ce que vous pourrez voir dépend du temps que vous passez à New York, mais n’oubliez pas que celle-ci est loin de se résumer à Manhattan ; quatre autres Boroughs attendent votre visite ! Il s’agit de Brooklyn, le Bronx, Queens, et Staten Island, pouvant vous donner un goût plus authentique du New York d’autrefois, vous montrer des alternative de ce qu’est la vie à « NYC » et même se révéler avantageux en terme d’hébergement, de proximité avec les aéroports, d’opportunité de shopping moins cher, etc. Enfin, n'oubliez pas que New York, c'est aussi le nom d'un État, qui s'étend de Long Island aux fameuses Chutes du Niagara !


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites