Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Négocier en Chine

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

Même si cela peut sembler une évidence, en Chine n’achetez rien, ou presque, sans négocier au préalable.

Catégories[modifier]

Vous devez négocier :

- Pour les vêtements et accessoires.

- Pour tout ce qui est bibelot, souvenir…

- Pour le matériel informatique, dans les grands marchés.

- Et basiquement pour tout ce dont le prix n’est pas indiqué, comme les meubles par exemple.

Vous pouvez négocier :

- Pour la nourriture sur les marchés

- Dans les supermarchés avec des boutiques relativement indépendantes.

- Partout ou vous êtes un client régulier et remarqué.

Vous devriez éviter de négocier :

- Quand les prix sont affichés.

- Dans les magasins de marques.

Vocabulaire de la négociation[modifier]

Pour négocier proprement et efficacement, il vous faudra connaitre vos chiffres, comment les combiner, les comprendre et les montrer avec les mains. Si vous refusez la calculatrice qui vous sera souvent tendue, ce sera un bon point.

零 ; O ling : 0 lin’gue Comme en France, main qui fait un puits 一 yi : 1 i index levé

二 er : 2 « are » anglais Index et majeurs levés

三 san : 3 san index et pouce joints + trois autres doigts tendus

四 si : 4 seu doigts tendus + pouce replié

五 wu : 5 wou cinq doigt tendus

六 liu : 6 liou pouce et auriculaire tendus + autres repliés

七 qi : 7 tchi pouce, index et majeur tendus et groupés, autres repliés

八 ba : 8 pa index et pouce tendus, autres repliés. « 2 » en France

九 jiu : 9 tjio Index et pouce recourbés, comme le zéro mais sans toucher.

十 shi : 10 che Croiser vos deux index tendus, les autres doigts repliés

百 bai : 100 baille On ne dit pas « bai » tout seul, voir ensuite.

千 qian : 1 000 tchian

万 wan : 10 000 wouan

一百 yi bai : 100

一百零一 yi bai ling yi : 101

一百一十 yi bai yi shi : 110

Etc…


Combien ca coute ?  : Duo shao qian ? / Dou-oh cha-oh tchienne

Vous dites combien ?  : Ni shuo. / ni chou-oh

Trop cher  : Tai gui le ! / Taille goué lâ

Donnez-moi moins cher  : Gei wo pianyi / Gueille wouo piani

Je ne suis pas américain : Bu shi meiguoren / Pou che meille gou-o jen

Je suis français  : Wo shi faguoren / Wouo che fa gou-o jen

Je suis étudiant  : Wo shi xuesheng / Wouo che chué cheungue

'Tu es mon ami  : Ni shi wode pengyou / Ni che wouo dé peung yo


Cela peut vous sembler enfantin comme vocabulaire, mais cela marche. Désolé pour les américains, mais ils sont reconnus comme riches et ne négociant jamais, et savoir dire qu’on est français (ou de n’importe quel autre pays d’ailleurs) est un bon point. Si vous placez quelques petites phrases comme ça, vous aurez les faveurs du vendeur, ce qui aide toujours.


Comment négocier[modifier]

Au feeling vous verrez quand il faut négocier au fur et à mesure. Néanmoins tout ne se négocie pas de la même manière, et si vous faites une erreur d’entrée, le vendeur peut se braquer et vous n’obtiendrez jamais ce que vous voulez. De nombreux paramètres entrent en jeu, notamment vous ne négocierez pas de la même manière selon le produit.

Comportement[modifier]

- Sortez votre plus beau rôle de grognon ronchon théâtral, en gardant un sourire toujours prêt pour la moindre petite blague ou jeu visuel de votre vendeur. Discuter la qualité, traquer les défauts même minimes, partir puis revenir, changer en permanence d’objets de négociation pour mieux revenir à ce que vous voulez ensuite, sont les classiques du genre mais restent efficaces.

- Négocier avec la personne la plus gradée, la hiérarchie est primordiale.

- Viser les heures tardives, être le dernier client provoque des rabais impressionnants.

- Monter votre enchère très doucement pour jauger votre vendeur. Etudier sa façon de baisser le prix, deviner le compromis final.

- Si vous avez une limite, ne la dépassez pas.

- Souvent vous serez dans de grands espaces avec des étals à perte de vue, échauffez-vous sur quelques stands avant de passer aux choses sérieuses. Habituellement vous retrouverez les mêmes produits chez de nombreux marchands. Si en revanche vous « craquez » dans les premiers stands, la rumeur ira plus vite que vous et il sera dur de vous rattraper ensuite. Abandonnez en vainqueur lorsque le prix ne descend pas, ca incitera les concurrents à vous considérer comme un acheteur difficile.

- N’oubliez pas que le vendeur aura beau pleurer et se justifier de toutes les manières possibles, il ne vendra pas à perte, loin de là … Seulement lui aussi joue son rôle !!!

Vêtements, accessoires, bibelot, souvenir[modifier]

Ici vous pouvez vous faire plaisir et y aller à fond, dire n’importe quoi n’est pas un problème. Si on vous rigole au nez, riez aussi en critiquant la qualité, tout est bon pour gagner un peu, et les vendeurs jouent le jeu. Au pire passez au suivant.

Matériel informatique[modifier]

Plus sensible, soyez au courant des prix pratiques sur internet et dans les autres magasins, pour deux raisons :

- Si vous annoncez un prix trop bas, la boutique est désormais a oublier, le vendeur ne traitera pas avec vous.

- Etre sur de faire une vraie affaire

De plus vérifiez la qualité, il est possible de trouver des fakes partout, même dans des boutiques qui ont tout d’officiel…

-de plus, si vous êtes un peu doué pour de minis trucs de presdigitation, n'hésitez pas, le chinois adore jouer et est trés curieux, il n'hésitera pas parfois (rarement cependant!) à vous vendre l'objet sous son réel prix de revient, voire même à vous le donner pour un objet de faible valeur, le tout dans une franche rigolade, ne serait-ce que pour connaître votre "truc" et l'utliser à son tour auprés de ses amis, ça marche je l'ai souvent utilisé et de plus on passe un bon moment!, le rire est universel!

Nourriture sur les marchés[modifier]

Ici vous négociez quasi-directement avec le producteur. Les prix vous paraitront peut-être bas, néanmoins assurez-vous de payer comme tout le monde. Jouez la qualité, et observez le stand pour voir combien les gens paient. Le niveau de chinois pour cette négociation là est plus élevé. Beaucoup plus tactique également car sur un prix à 5kuai/kilo, vous n’avez pas la même marge d’erreur !

Supermarchés avec boutiques relativement indépendantes[modifier]

Ici vous ne pourrez pas beaucoup négocier, tentez le coup en demandant un prix un peu plus bas… Et au tout dernier moment précisez que vous ne voulez pas de la « fapiao », facture qui comprend une taxe. Souvent vous pourrez payer directement la vendeuse à un prix bien meilleur que le premier annoncé.

Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues