Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Malaisie

De Wikitravel
Asie du Sud-Est : Malaisie
Aller à : Navigation, rechercher
Malaisie Drapeau
Perdana Putra, palais du Premier ministre à Putrajaya
Localisation
Capitale Kuala Lumpur
Superficie 330 000 km²
Population 28 millions (2010)
Monnaie ringgit (MYR)
Électricité 230V/50Hz, prise anglaise
Indicatif tél. +60
Fuseau horaire UTC+8


La Malaisie (en malais Malaysia) est un pays d'Asie du Sud-Est, constitué de la Malaisie péninsulaire ou Malaisie occidentale (sur la péninsule Malaise en Asie continentale) et de la Malaisie orientale (sur le tiers nord de l'île de Bornéo).

La Malaisie péninsulaire est frontalière de la Thaïlande au nord, est reliée par un pont à l'île cité-État de Singapour au sud et possède des côtes littorales avec la mer de Chine méridionale à l'est et le détroit de Malacca à l'ouest.

La Malaisie orientale enclave le sultanat du Brunei au nord et est frontalière de l'Indonésie au sud.


Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]


Régions[modifier]

Malaisie péninsulaire[modifier]

Carte de la Malaisie
Côte ouest
La côte la plus développée de la Malaisie péninsulaire avec les États de Kedah, Malacca, Negeri Sembilan, Penang, Perak, Perlis et Selangor qui inclut deux territoires fédéraux : la capitale Kuala Lumpur et le nouveau centre administratif de Putrajaya. La majorité de la population chinoise vit sur la côte ouest.
Côte est
De culture musulmane plus traditionnelle, cette côte comprend les États de Kelantan, Pahang et Terengganu et recèle des joyaux d'îles tropicales.
Sud
Cette région comprend l'unique État de Johor, deux littoraux et des étendues infinies de palmiers à huile.








Malaisie orientale[modifier]

À quelques 800 km à l'est, la Malaisie orientale (Malaysia Timur) occupe le tiers nord de l'île de Bornéo partagée avec l'Indonésie et le modeste sultanat du Brunei. En partie recouverte d'une jungle impénétrable sillonnée par les chasseurs de têtes, la Malaisie orientale est riche en ressources naturelles mais très peu développée par l'industrie et le tourisme.

Sabah
De superbes plongées sous-marines sur l'île de Sipadan, des plongées vaseuses (muck diving) à Mabul, des réserves naturelles, l'enclave fédérale de Labuan et le majestueux Mont Kinabalu.
Sarawak
La jungle, des parcs nationaux et les traditionnelles longhouses (maisons longues).








Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Les iles & Les plages[modifier]

  • Pulau Langkawi -- la plus grande île de Malaisie
  • Pulau Penang
  • Pulau Pangkor
  • Pulau Perhentian -- idéale pour le snorkeling et la plongée
  • Pulau Redang -- idéale pour le snorkeling et la plongée
  • Pulau Kapas -- idéale pour le snorkeling et la plongée
  • Pulau Tioman -- idéale pour le snorkeling et la plongée
  • Cherating

Les Parcs Nationaux[modifier]

Les Highlands[modifier]

Les Lacs[modifier]


Arriver[modifier]

En avion[modifier]

A Kuala-Lumpur, KLIA (Kuala Lumpur International Airport) est le principal aeroport pour les lignes regulieres arrivant en Malaisie.

Depuis le 23 mars 2006, un nouveau terminal Low Cost a ouvert, le LCT (Low Cost Terminal). Pour l'instant, la compagnie a bas prix malaisienne Air Asia a quasiment l'exclusivite de l'exploitation de ce nouveau terminal.

KLIA est desservi par le KLIA Express qui est un train rapide reliant KLIA a la gare centrale de KL (KL Sentral) en 28 minutes. Le KLIA Express part toutes les 15 minutes en heures de pointe et toutes les 20 minutes en heures creuse. Le dernier train part de KLIA a minuit. Un aller simple vous coutera RM35.

LCT est desservi par une ligne de bus directe entre la gare centrale et LCT. Le tarif est de Rm9 par trajet.

Sinon, il reste la possibilite de prendre un taxi en arrivant a l'aeroport. Pour cela, rendez-vous au compteur AIRPORT LIMO et demandez soit un taxi budget (le moins cher, environ RM60 pour aller au centre ville) ou un taxi PREMIER (environ RM90 pour le meme trajet).

En bateau[modifier]

En train[modifier]

On peut arriver en train depuis la Thaïlande. Un train très confortable (trajet de nuit) va de Bangkor jusqu'à extrême sud de la Thaïlande. De la vous changerez de train pour entrer en Malaisie.

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Le carnet de passage en douane est obligatoire si vous souhaitez introduire votre véhicule au sein du territoire. Il en va de même pour la souscription d'une assurance lors du passage de la frontière.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

En bateau[modifier]

En train[modifier]

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

Passé colonial oblige, la Malaisie est régie par les règles de circulation anglo-saxonnes (conduite à gauche pour tous).

Néanmoins le réseau routier est bien développé et de bonne qualité, et les Malais adoptent une conduite prudente et respectueuse. De luxueuses stations multi-services sont implantées sur tout le territoire. Il est donc facile de se déplacer à bord d'un véhicule de location.

La possession du permis de conduire international est obligatoire pour conduire soi-même, la location d'un véhicule est possible dès 21 ans (parfois 25 ans suivant les compagnies et le type de véhicule...).

Pour les fanas de boue et les pros de la machette, la Malaise regorge aussi de possibilités de randonnées 4x4 dans la jungle. Des agences spécialisées sont implantées sur Kuala-Lumpur (outdoor par exemple...).

L'orientation routière peut par contre poser des problèmes à l'abord des grandes villes qui sont souvent entourées de réseaux de voies rapides et d'auto-pont très enchevêtrés. Il faut alors prévoir d'emporter un GPS à jour.

Limitations de vitesses par défaut appliquées sur le territoire :

  • Voies express : 110 km/h
  • Routes d'état et fédérales : 90 km/h
  • Ville : 60 km/h

Une réduction de ces limitations peut être appliquée suivant la météo ou la saison en cours. Se renseigner avant de prendre le volant d'un véhicule.

Parler[modifier]

La langue officielle est le Bahasa Melayu ( abrev. BM ) très voisine du Bahasa Indonesia . Langue utilisant les caractères latins . L'anglais est d'usage assez fréquent sans avoir un statut officiel D'autres langues sont parlés en fonction des origines des autres groupes ethniques ( Chinois/Mandarin et dialectes: hakka , cantonais , teochew , hokkien etc ... ainsi que les langues de l'Inde : hindi , tamoul etc .. )

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Comme la plupart des pays de l'Asie du sud-est, la cuisine malaisienne recèle des trésors insoupçonnés pour nos papilles. D'influence à la fois Malaise, Indienne et Chinoise, les plats sont en général assez épicés car agrémentés de curry, donc méfiance.

Plats d'Influence Malaise[modifier]

  • Nasi Goreng ou Riz Sauté
  • Nasi Lemak -- Plat national malaisien. Se mange principalement au petit déjeuner. Ce plat consiste en du riz cuit dans du lait de coco, servi avec des cacahuètes, des concombres, un sauce piquante et un œuf. On peut rajouter si l'on veut du poulet ou du bœuf. Compter moins de 5 RM.
  • Satay -- Petite brochette de viande marinée dans une sauce sucrée au miel que l'on trempe dans une sauce aux cacahuètes une fois grillée.
  • Teh Tarik -- Boisson nationale (on trouve désormais le coca tarik, le nescafé tarik, etc.). Thé à base de lait concentré sucré qui est 'tiré' plusieurs fois pour l'aérer et ainsi l'alléger.

Plats d'Influence Indienne[modifier]

Les plats indiens se trouvent généralement chez ce que l'on appelle les Mamak (échoppes servant de la cuisine indienne et malaise.

  • Le Murtabak -- Difficile de faire plus fort qu'un Murtabak. La préparation débute la veille par la confection de la pate, qui est ensuite étalée à la main, remplie d'oignons, herbes, œufs et viandes (pour les plus facilement reconnaissables) puis frite dans l'huile. On finit avec une sorte de grande crêpe rectangulaire d'un centimètre d'épaisseur, extrêmement gras. Il se déguste accompagné d'une grande coupelle de curry.
  • Le Roti Canai -- (Prononcer Roti Tchanaille) Se mange principalement au petit déjeuner. Le Roti Canai est une galette frite que l'on mange agrémenté d'une sauce au curry. Le Roti Canai est le plus classique car nature mais il existe toute sorte de Rotis: Roti Pisang (à la banane), Roti Sardin, Roti Telur (à l'oeuf), Roti Bom (au sucre)... Ces rotis sont toujours servis avec une sauce au curry. Compter 1 RM max pour un Roti Canai nature.
  • Le tosay -- Le Tosay est une sorte de 'gallette bretonne indienne'... Comme le Roti Canai, on trouve toute sorte de variante et le Tosay est servi avec diverses sauces. Compter 1 RM max pour un Tosay nature.
  • Le Banana Leaf -- Le Banana Leaf est un plat complet. Sur une grande feuille de bananier, on vous sert du riz, 3 sauces à base de légumes (dont une souvent très épicées), une sauce au curry pour mettre sur le riz, quelques petites chips indiennes. Compter moins de 5 RM.
  • Poulet Tandoori
  • Nan -- Le 'pain' indien. On trouve aussi diverses variantes tels que le cheese nan, garlic nan (à l'ail)...

Plats d'Influence Chinoise[modifier]

  • Le Curry Puff -- Littéralement le soufflé au curry: il s'agit de petits chaussons fourrés avec du poulet au curry, et frits dans l'huile. Idéal pour les petites faims. Il paraîtrait que le nom exact serait Etoh Etoh, mais je n'ai jamais entendu personne le prononcer, donc méfiance...
  • Chicken Rice -- Plat à base de riz cuit dans du jus de poulet servi avec soit du poulet, soit du porc, ainsi qu'un bouillon de poulet (avec parfois les pattes de poulet dans le bouillon).

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Camping-car Il n'existe pas à proprement parler d'aires de camping officielles en Malaisie mais le camping sauvage ne pose aucun problème. Dans les villes on trouve partout de grands parkings surveillés, genre terrains vagues accessibles pour tous types et toutes tailles de véhicules. On paye à l'entrée une somme modique (environ 1 euro 20 à KL, en face de l'office du tourisme) et on reste.... le temps qu'on veut. Ailleurs on trouve partout des aires de pique-nique, des terrains vagues, des bords de mer accessibles. Les autorités comme les locaux respectent l'intimité et la tranquillité des voyageurs de passage. Aucun problème non plus pour les ravitaillements d'eau : les stations services et les parkings sont presque tous équipés de robinets dont l'accès se négocie souvent au prix d'un simple sourire.

Acheter[modifier]

Shopping[modifier]

Kuala Lumpur contient de très nombreux centres commerciaux, notamment près de Bukit Bintang.

Cartes bancaires[modifier]

Le pays possède de nombreux distributeurs automatiques, et la plupart des commerces et hôtels acceptent la carte bancaire.

Attention aux porteurs de cartes bancaires HSBC, dont la banque se targue pourtant d'avoir un réseau mondial de distributeurs automatiques : si de nombreux distributeurs existent en effet dans le pays, ceux-ci rejettent parfois uniquement… les cartes HSBC, qui sont pourtant acceptées partout ailleurs (avec des commissions évidemment nettement plus élevées).

Informations pratiques[modifier]

Les prises électriques sont de type "G" (dit Britannique) à trois broches rectangulaires. Vous pouvez vous procurer un adaptateur sur place pour un prix allant de 5RM a 8RM (prix maximum dans les hôtels de Kuala Lumpur).

Mais vous pouvez aussi faire sans. Si vous tenter d'enfoncer votre fiche de type E, F ou C dans les prises les broches seront bloquées à l’extérieure. La troisième brocher joue un rôle de "sécurité" et contrôle "l'ouverture" des deux emplacements. Pour ce faire, munissez-vous d'une clé, d'une petite pince ou btr, ou d'un autre objet pouvant rentrer dans la fiche. Poussez-le ensuite à l’intérieur dans l'emplacement supérieur puis enfoncer votre fiche de type E, F ou C... et le tour est joué!

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Santé[modifier]

Respecter[modifier]

Communiquer[modifier]


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites