Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Madagascar

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Madagascar Drapeau
Sifaka in Berenty.jpg
Localisation
Capitale Antananarivo
Régime République
Superficie 587 000 km²
Population 21 millions (2010)
Monnaie ariary (MGA)
Langue français, malgache (officiels)
Religion croyances indigènes 52 %, chrétiens 41 %, musulmans 7 %
Indicatif tél. +261
Fuseau horaire UTC+3


Madagascar est une île située dans l’océan Indien à l'est de l'Afrique, réputée pour son poivre, sa vanille, et bien sûr les lémuriens.


Régions[modifier]

Madagascar comporte 6 provinces (appelées faritany) :

  • Antsiranana (Diego Suarez)
  • Mahajanga (Majunga)
  • Toamasina (Tamatave)
  • Antananarivo (Tananarive)
  • Fianarantsoa
  • Toliary (Tuléar)


Villes[modifier]

Comprendre[modifier]

Carte de Madagascar

Bien que Madagascar se situe près du continent africain, les premiers habitants sont venus d'Indonésie. Plus tard, les Africains côtiers puis les Arabes sont arrivés et se sont mélangés aux autochtones. La population de Madagascar est donc un peu différente de celle que l'on peut trouver sur le continent.

Madagascar était un royaume indépendant avant d'être colonisé par la France. Il est redevenu indépendant en 1960. Malgré les coups d'état successifs, qui dernièrement a été mené par un jeune DJ Andry Rajoelina avec l'aide de l'armée, Madagascar est toujours en quête de stabilité politique et de démocratie. La prochaine élection présidentielle se tiendra le 25 Octobre 2013 avec 33 candidats à la course. En dépit du changement de position fréquente du président de la transition Andry Rajoelina, beaucoup d'observateurs s'inquiètent sur l'effectivité de cette élection. Madagascar est plongé actuellement dans l'insécurité totale à cause de l'augmentation exponentielle de la pauvreté depuis le coup d'état de 2009. La stratégie de développement du pays a été lésé au profit des intérêts privés des leaders politiques et des opérateurs privilégiés comme les français et les indo-pakistanais qui accaparent les richesses du pays sans ménagement. Dans une île du nord ouest du pays, appelé Nosy Be, plus de 80% des opérateurs économiques sont des étrangers - mettant les locaux dans une marginalisation sociale et éconimique extrême.

Arriver[modifier]

C'est une île, où on ne peut s'y rendre qu'en bateau ou en avion.


En avion[modifier]

De l'Europe:

De l'Asie:

De l'Afrique et L'Océan Indien:


En bateau[modifier]

La seule liaison régulière est assurée entre Toamasina sur la côte est et l'île Maurice.

Il existe aussi une ligne entre la Réunion et Toamasina, mais il est impératif de reserver longtemps à l'avance!

Les coordonnées de la compagnie sont les suivantes : SCOAM (Ile de la Réunion) / 4 avenue du 14 juillet 1789 / 97420 Le Port / Tél : 02 62 42 19 45 / E-mail : passagers@scoam.fr

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Air Madagascar couvre de nombreuses destinations à travers le pays, ce qui est plutôt une bonne chose compte tenu du mauvais état général des routes. Outre les grandes villes, de nombreuses petites bourgades sont également desservies.

Après les évènements de 2002, de nombreux aéroports ont fermé, il est donc préférable de se renseigner auprès de la compagnie avant de prévoir un vol.

Les passagers qui arrivent à Madagascar sur un vol long-courrier d'Air Madagascar peuvent bénéficier de réductions de l'ordre de 50% si le billet est acheté avant le départ en FRANCE sinon 40% si le billet est acheté sur l ile sur les vols intérieurs de la compagnie. Compter environ 200 euros pour un vol Tulear-Tana.

En train[modifier]

Il existe trois lignes de chemin de fer à Madagascar :

Le réseau de chemin de fer malgache datant de la période coloniale, les pannes sont fréquentes. Il peut également arriver qu'une ligne soit fermée durant plusieurs semaines.

Il existait également une micheline privée qui assure la liaison entre Antananarivo et Toamasina. Ce train historique ne circule que sur réservation préalable (au moins un mois à l'avance) et le prix n'est intéressant que si les 18 places sont occupées.Malheureusement, cette ligne n'existe plus! Elle roule de nouveau !

Le train n'est pas le moyen de locomotion le plus rapide et le plus confortable, mais il permet d'admirer de magnifiques paysages (surtout sur la ligne reliant Fianarantsoa à Manakara) et de découvrir les fruits et plats malgaches proposés à chaque halte. Vous pourrez entre autre déguster à moindre coût, et selon les saisons : écrevisses, bananes, pommes cannelles, sambos, saucisses de zébu, oranges...


En voiture[modifier]

A part quelques routes nationales (Ex : Antananarivo - Toamasina, Antananarivo - Fianarantsoa ...), les routes malgaches sont en assez piteux état. La RN7 qui fait Tana-Fianarantsoa-Ranohira-Tulear est en bon état, completement goudronnée. C'est un classique à faire.

Certaines parties de l'île des plus intéressantes (Les Tsingy, plage d'Ifaty, Tsiafajavona) ne sont accessibles qu'en 4X4 et/ou uniquement en saison sèche.

Les stations services sont assez rares en dehors des grandes villes, ainsi, il est impératif de bien prévoir des réserves suivant les endroits où l'on va. Astuce d'un chauffeur : à Fianar, il faut prendre de l'essence dans les stations sur les hauteurs de la ville, parce qu'il y a de l'eau qui remonte dans les cuves du bas de la ville.

Conduire à Tana parait impossible pour un touriste : pas de nom de rue pour se repérer, règles de priorité floues, rues très étroites, et bouchons monstres.

En taxi brousse[modifier]

Il faut absolument tester ce pittoresque moyen de locomotion. Sous réserve de ne pas être trop pressé, il permet d’approcher de plus près l’âme malgache.

Les taxis brousse malgaches sont en fait en majorité des minibus relativement confortables (contrairement aux bâchés ou encore camions brousse où le confort est moins évident).

Par contre dans certaines régions (notamment le Nord), les conducteurs n'hésitent pas à faire entrer 2 fois plus de personnes que ne peut (en théorie) accepter le véhicule : raison de plus pour créer des liens avec ce peuple adorable !

Il est possible de traverser le pays en taxi brousse, par exemple en suivant la RN7, à condition de ne pas être exigeant sur le confort. Le problème c'est d'avoir de la place. Ainsi, si vous vous arrêtez à Ranohira (obligatoire !), vous pourrez avoir du mal à trouver de la place pour repartir. Les taxis arrivent plein et peu de gens descendent sur ces étapes touristiques. Il faut alors patienter à la gare routière plusieurs heures.

Parler[modifier]

Le français n'est pas parlé par beaucoup de monde même si Madagascar est une ancienne colonie française, et ce même dans la capitale. Bien sûr quelques mots de malgache sont comme partout très bien appréciés ! Quand ils parlent français, les Malgaches avec leur accent parlent d'une façon qui leur est propre, un parler chantant

Acheter[modifier]

L'unité de monnaie est l'ariary. Cette unité date d'avant la colonisation, et les billets de franc malgache avaient la valeur en ariary aussi, en mots malgaches (5000 francs malgaches = (iray) arivo ariary = 1000 ariary). 2500 ariary = 1 euro environ. A noter que les Malgaches parlent toujours en francs malgaches. Des hôtels tenus par des Européens prennent les euros, mais attention au taux.

La vanille : 3 euros les 2 gousses en France, 2 euros environ les 50 gousses à Mada.

L'artisanat malgache vaut le détour, notamment les marqueteries que l'on trouve en grand nombre au marché de Tana (une spécialité d'ailleurs : la reproduction des couvertures de Tintin !). Vous rapporterez également des sacs en palme, des jeux de solitaires (chaque bille étant faite dans une pierre différente). A ce titre, évitez les jeux avec petites billes : on dit que seules les mains des enfants arrivent à les façonner...

Obtenir de l'argent[modifier]

Attention avec le code "PIN" (le code secret) de votre carte bancaire. Les banques malgaches demandent un code PIN d'une longueur maximale de 5 chiffres. Si vous avez 6 chiffres pour votre code, modifiez celui-ci à 5 chiffres sans quoi vous ne pourrez pas obtenir d'argent !

Il existe aussi des bureaux de change à Tana et dans les principales villes et vous pourrez changer vos euros. La commission est meilleure avec les gros billets d'euros. Il est également possible de changer de l'argent "au noir". Les taux seront meilleurs mais c'est à vos risques et périls : les autorités peuvent vous demander de justifier l'origine de votre argent à la sortie du territoire

De manière générale il est facile de retirer de l'argent à Madagascar, en effet le réseau de banque est assez bien développé. Ainsi dans la plupart des grandes villes (Tana, Antsirabe, Fianarantsoa, Mahajanga, Toamasina, Tulear, Diego-Suarez...), on trouve des agences BNI-CL (crédit lyonnais), Société Générale, Caisse d'épargne ou Bank of Africa. Cependant, il faudra vous armer de patience si vous possédez une carte Mastercard. En effet cette carte n'est acceptée que dans les agences Bank Of Africa et les procédures ne sont pas automatiques : il vous faudra déposer votre carte avec un formulaire de demande de prélèvement, cette demande sera transmise au siège de la banque qui contactera ensuite Mastercard pour avoir l'autorisation de prélèvement. En résumé cela signifie trois heures d'attente! La Mastercard est maintenant acceptée dans les distributeurs automatiques de certaines grandes banques sans aucun problème. Attention toutefois, il n'y aucun moyen d'utiliser cette carte à Morondava. Air Mad. l'accepte maintenant sans problème.

Manger[modifier]

A Madagascar la nourriture est très variée. D'un point de vue géographique, tout y pousse, les cotes sont très poissonneuses et on y trouve d'excellentes viandes de zébu ou de canard. La population est très cosmopolite (avec des apports africains, indiens ,arabes, chinois et européens - surtout Français et Italiens) et la gastronomie est donc très riche. Le ravitoto (prononcer ravtoute) est un ragout de zébu avec des feuilles de manioc. Excellent, il est meilleur sur les côtes qu'à Tana grâce aux feuilles de manioc plus sucrées.

Vous mangerez sur les côtes du poisson coco, de la langouste, des huitres, de la dorade coriphène, de l'espadon... Dans les terres : romazava (bouillon à base d'un amalgame de brèdes), entrecôtes de zébu (plus tendre que du bœuf si la bête a été élevée pour sa viande), magrets, confits et foie gras de canard...

Il y a d'excellentes tables gastronomiques:

  • A Antananarivo: le Sakamanga ou le Kudeta (prononcer "coup d'état"), ainsi que l'hôtel Le Colbert qui vous permettra de goûter au luxe sans vous ruiner. Le Chantaco est très modeste mais propose de très bon plats locaux : 100 euro la miette.

Le restaurant La Ribaudière avec notamment sa tartiflette ou son œuf coque au foie gras, le tout en jardin tropical et en plein centre ville. Calme et discret, le restaurant de l'hôtel Le Saint-Laurent au rond point d'Ambandia, cuisine simple de style européenne avec des produits frais locaux. Ou encore, pour un peu d'exotisme indien (byrianni, tandori...) en plein Tana, le restaurant de l'hôtel Brajas en montant sur faravohitra.

  • A Hellville (Nosy Be): la Plantation (une table exceptionnelle dans une vielle bâtisse coloniale avec vue sur la baie)

Il existe une production vinicole : le vin gris. Il est dommage que les restaurateurs n'aient pas de formation car ils stockent très mal le vin et celui-ci peu devenir imbuvable.

  • Restaurant Tatao, [1]. Pour manger malgache à Antananarivo. La grande spécialité est le TATAO ou Les Sept Plats Royaux servi aux souverains lors de la Fête du Bain aux temps des royautés. Goûtez les Gambas aux sésames avec le riz aux patsamena (micro-crevettes rouges), ou les Galettes de crabe... Animation musicale tous les soirs.
  • Restaurant Le Vanilla, [2]. Restaurant gastronomique sur la route de l'aéroport d'Ivato.

Boire / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Nord[modifier]

(Antsiranana, Nosy Be, Ambanja, Ambilobe, Sambava, Vohemar ...)

  • Le Dauphin Bleu, [3] est situé en face de Nosy Be et de Nosy komba, sur la commune d'Ankify, au village de Doany. Au milieu des arbres, dans une forêt préservée et entretenue, les bungalows surplombent une mer limpide et un récif corallien coloré. Ce Lodge est le spot idéal pour découvrir la baie de Nosy Be et ses îles.
  • Doany Beach [4]. Deux bungalows confortables en bord de plage à proximité de la Réserve de Lokobe sur Nosy Be, à la pointe sud-est de l'île. Situé à côté d'un hameau de pêcheurs dans une grande baie tranquille et protéger du tourisme de masse, Doany Beach propose un lieu de détente et découvertes de Nosy Be et ses îles avoisinante avec leurs bateau rapide et 4x4. Authenticité garantie. Package avec formule tout compris.
  • Tsanga Banga [5] à Nosy Komba, petite île de rêve au large de Nosy Be, Tsanga Banga propose plusieurs formules : pension complète, demi-pension, bed & breakfast ou location à la semaine. La proprio très sympa aide à organiser des excursions en pirogue et des activités (plongée, pêche...). Coup de coeur pour les lémuriens rencontrés dans le village voisin !!


TSARA KOMBA (http://tsarakomba.com )

Le TSARA KOMBA lodge est un véritable Ecolodge luxe à Madagascar, situé sur ce qui est sans doute la plus belle des îles du Nord ouest, NOSY KOMBA. Au coeur de l'archipel de Nosy be, cet Eco lodge Tsara Komba est exemplaire en matière de préservation de l'environnement et de développement durable.Il cultive la philosophie du "luxe bienveillant" ou Caring luxury Eco lodge à Madagascar.C'est sans doute le lieu le plus chic et le plus élégant de Madagascar avec un raffinement très cool et une restauration remarquable(chef venant de maisons étoilées aux fourneaux)Les activités sont nombreuses et la Réserve Naturelle Privée est un miracle de la nature , une sorte de concentré de Madagascar sur un magnifique territoire.Il faut aussi souligner que ce Luxueux Eco lodge est sélectionné par le célèbre guide Eco Chic qui recense les hôtels les plus "green" de la Planète.

Nord Ouest[modifier]

(Mahajanga, Maevatanana, Antsohihy ...)

  • Villa Mena Hôtel [6] à Majunga, 8 bungalows dans un jardin exotique au calme avec piscine et vue sur la baie (proche hopital).
  • Piscine Hôtel [7] à Majunga, 3 étoiles, piscine exceptionnelle eau de mer, 31 chambres climatisées, salle de bain wc, TV canal satellite, mini-bar, coffre-fort, wifi. Restaurant panoramique sur la baie de Majunga. Casino.

Nord Est[modifier]

(Maroantsetra, Mananara, Sainte Marie ...)

  • L'hippocampe [8] : A Maroantsetra, dans un jardin luxuriant vous trouverez six chambres et trois bungalows dont un en duplex pour quatre personnes.

Les Bungalows sont en bois de palissandre et toits en feuilles de Ravinala. Toutes les chambres sont équipées de moustiquaires, douches, wc, ventilateurs et lits à baldaquin.

Centre[modifier]

(Antananarivo, Antsirabe ...)

  • Radama Hotel [9] à Antananarivo, petit hôtel de charme au cœur de la Ville des Mille pour expérimenter l'hospitalité malgache. 16 chambres confortables et à caractères, salle de bain privée, TV couleur avec chaînes internationales, téléphone, mini bar, climatiseur réversible, coffre individuel, wifi internet gratuit.On vous accueille le cœur à la main,et le resto en dessous mérite une visite!
  • Saka Manga [10] à Tana, peut-être parfois un peu cher, toujours sur-booké, mais tellement calme, avec une cuisine de qualité, un personnel toujours agréable, bref, s'il faut absolument rester sur tana, il vaut mieux en profiter. Au fait, si vous continuer la rue du saka manga en montant, vous arriverez à un T, à ce niveau il y a un resto sympa, avant africain, maintenant plutot asiatique avec souvent de la bonne musique et des artistes locaux souvent impressionants!
  • La Ribaudière [11] plein centre d'Antananarivo, dans la rue du cinema Rex. Un des meilleurs rapports qualité/prix de Tana. Ambiance. Apéritifs du soir au bar pour une occasion de rencontre de nombreux résidents. Restaurant avec terrasse et jardin tropical.
  • Hôtel Brajas [12] sur la coline de Faravohitra, centre de Tana. Quartier calme et ambiance indienne. Chambre sur équipé, mobilier bois, TV écran plat avec home cinéma. Ah ! hôtel 3 étoiles !
  • Le Logis [13] toujours au centre de Tana, mais côté Tsaralalana, à environ 400 mètres de l'avenue de l'indépendance. Petit hôtel à ambiance familiale avec chambres spacieuse bien équipée et agréable. Parking gardé et fermé (pas un luxe en plein centre ville). Petit déjeuner en terrasse mais pas de restauration.
  • Le Saint-Laurent [14] un tout autre esprit à Tana… pas tout à fait au centre ville, mais dans un petit quartier sympa et authentique, juste en bas du Rova (belle balade à papier à faire) et à côté d'un marché de quartier. Vue sur des rizières et cressonnières. 23 chambres à petit prix : très bien pour les groupes.
  • Orchid Hotel [15] Tout nouveau 3 étoiles. Pas à Tana même mais très intéressant pour ceux qui veulent être près de l'aéroport (moins de 3 mn en voiture) et donc économiser sur le sommeil quand on a un avion tôt par exemple. Chambres absolument tout confort, piscine, fitness, massage, grand restaurant, boutiques, salle de conférence sonorisée, salle de banquets… enfin, on ne sait plus quoi encore rajouté tellement il y en a ! Pour les TO, très intéressant : 69 chambres !


Est[modifier]

(Toamasina, Vatomandry ...)

  • Bush House [16] est un petit écolodge au bord du Canal des Pangalanes, sur la côte Est de Madagascar (Province de Taomasina) où les eaux du lac d'Ampitabe rencontrent la mer.

Sud Ouest[modifier]

(Morondava ...)

Sud Est[modifier]

(Fianarantsoa, Manakara, Manajary ...)

  • Le Lac Hotel à 15km de Fianarantsoa. Un peu dur d'accès,(la route est défoncée), mais très beau et calme, en face de la gare qui permet d'aller à Manakara.

Sud[modifier]

(Toliara, Tolanaro ...)

  • L'Isalo Ranch à Ranohira est plus cher que les autres, mais il y a une piscine.
  • ANKASY LODGE[17]. A 80 km au nord de Tuléar, sur la route côtière entre Ifaty et Salary. Lodge de cinq superbes bungalows seulement et un restaurant pieds dans le sable (excellente cuisine, avec oursins, huîtres et langoustes au menu) sur une plage magnifique. L'un des plus beaux lagons de Madagascar. Les bungalows sont gigantesques (100m²) avec terrasse sur le lagon, salon. Les activités sont nombreuses et variées : snorkeling, ski nautique, bouée tractée, balade en catamaran hobbie cat, quad et jeep. Une fabuleuse découverte. NB : tarifs en juin 2012, 95 euros par personne en pension complète, toutes les activités incluses.

Visiter[modifier]

Organisateur de voyages pour Madagascar[modifier]

Antananarivo[modifier]

Le palais de la Reine

Parc zoologique

Ambohimanga (colline bleue), proposition de visiter le haut plateau de Madagascar

Antsirabe[modifier]

"La vichy malgache"

Antsiranana(ex Diégo-Suarez)[modifier]

  • la baie d'Antsiranana
  • la plage de Ramena (env. 25 km de la ville)
  • le rocher de Windsor Castle (en face de la ville)
  • le lac sacré d'Anivorano et ses caïmans sacrés (80 km, au sud)
  • Joffreville et la Montagne d'Ambre (25 km au sud)
  • les Tsingy de l'Ankarana (90 km au sud de la ville, guide obligatoire)


Fianarantsoa[modifier]

Morondava[modifier]

l'allée des baobabs (sur la piste vers Belo-sur-Tsiribihina)

Ranohira, Parc de l'Isalo[modifier]

"le colorado malgache". Le guide est obligatoire, au bureau de l'ANGAP. On peut voir des lémuriens en milieu naturel, marcher sur les plateaux, et se baigner dans des cascades naturelles.

Tulear et Ifaty[modifier]

Tulear est au bout de la RN7. La ville n'est pas très jolie. Il y a des cybercafés mais les connexions sont très lentes. Pour profiter de la mer, il faut bouger, par exemple à Ifaty, au nord. Plage de sable, barriere de corail etc... Vous vous ferez demarcher pour des ballades en prao. A faire ! Hôtel sympa:IKOTEL,les pieds dans l'eau, tout confort, toutes activités nautiques, baleines, forêt de baobabs, pique-nique langouste,quad,cheval:luxe ,calme et volupté dans le bleu de l'océan indien,en face du lagon turquoise d'Ifaty.

Les Tsingy[modifier]

Ouvrent à partir mai/juin, selon les pluies.
proposition de visite du Tsingy de Bemaraha

Apprendre[modifier]

Chaque chef lieu de province compte au moins une université. Chaque ville moyenne a un certain nombre de collèges et lycées publics et privés.

Il ne faut pas hesiter à aller visiter des écoles en apportant cahiers, livres et stylos. Vous aurez un acceuil que vous n'oublierez pas. Donner les fournitures directement aux eleves, ou si ils sont trop nombreux, aux maitres d'ecole qui vous paraitra le plus sérieux.

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Madagascar est un pays sûr, il faut toutefois respecter quelques principes élémentaires:

  • ne pas se promener la nuit dans Tana, à moins d'être accompagné de Malgaches. Tana la nuit peut parfois être dangereuse !
  • ne pas exhiber des signes de richesses ( appareils photos, bijoux... )
  • ne pas opposer de résistance en cas d'agression (toujours avoir un peu de liquide sur soi)
  • ne quitter pas vos affaires des yeux lorsque vous empruntez les transports en commun ou dans les marchés où des pick-pockets très habiles sévissent en nombre.

Santé[modifier]

Le fléau à Madagascar comme il l'est dans l'Afrique épirote (nouvelle maladie ???). Il ne faut pas prendre le risque de relations sexuelles sans protection.

Prévoir un traitement anti-paludisme adapté. Le pays est classé en zone d'infection endémique de groupe II, ce qui correspond à une chloroquino résistance avérée. Il y a des mousticaires dans les hôtels. Les guides conseillent de mettre des répulsifs et de traiter les vêtements, mais vous serez quand même piqué. Ne pas prendre de lariam. C'est un curatif et en faisant ça vous rendrez le parasite de plus en plus résistant aux médicaments les plus forts.

Traiter l'eau du robinet (micropure) ou boire de l'eau de source en bouteille fermée. Un simple filtrage de l'eau du robilet à Tana suffit maintenant. D'énormes progrès ont été effectués.

La côte Est (Nosy Sainte Marie) a été touché par le chikungunya.

Respecter[modifier]

La vie de tous les jours à Madagascar est régie par de nombreux fady (tabous) qui varient d'une région à l'autre. Les interdits peuvent porter sur des aliments ( porc, lémurien, tortue... ), le port d'habits d'une couleur particulière, la baignade dans une rivière ou un lac...

Les fady sont attribués aux ancêtres, auxquels les Malgaches vouent un culte respectueux quelle que soit leur religion. Il est préférable de respecter ces interdits afin de ne pas les offenser, même si leur bien fondé est parfois discutable. Se renseigner sur les fady locaux lorsqu'on arrive dans un nouveau lieu.

Rester en contact[modifier]

Appeler Madagascar depuis la France, depuis le Monde, en Voip[modifier]

Appeler Madagascar moins cher ...



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites