Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Luang Namtha

De Wikitravel
Asie : Asie du Sud-Est : Laos : Luang Namtha
Aller à : Navigation, rechercher
Laos Louang Nam Tha.jpg

Luang Namtha est une petite ville située au Nord du Laos au sein d'une cuvette plantée de rizières et entourée de montagnes.


Comprendre[modifier]

Population

En plus de la population laotienne de base, cette région accueille de nombreuses minorités ethniques originaires du sud-ouest de la Chine et du Tibet. Celles-ci s'y sont progressivement installées au cours de 200 dernières années. Parmi celles-ci on citera les Lanten [1], les Kamu, les Hmongs, les Thai Dam, les Thai Lu, les Ackas [2] et les Yaos [3]. En allant un peu plus au Nord vers Muang Sing on peut en voir beaucoup. Chaque tribu possède ses propres coutumes et s'habille(pour combien de temps encore?)de manière spécifique.

La plupart des habitants ne parlent que leur langue. Toutefois, il est encore possible de rencontrer l'un ou l'autre sexagénaire s'exprimant dans un français impeccable. Les plus jeunes, lorsqu'ils ont la possibilité de s'instruire apprennent l'anglais.





Climat

En raison de l'altitude de cette cuvette (environ 700 mètres) le climat lors de la saison sèche est très agréable (environ 25°C) durant la journée; la nuit peut même s'avérer fraîche.

Economie

  • Agriculture:

Les ressources essentielles de cette région découlent de l'agriculture: riz, sériculture, quelques poules et cochons ... Le riz sert non seulement de nourriture de base (riz gluant ou sticky rice), mais sert également à fabriquer le Lao Lao, un robuste alcool local tirant vers les 50-60 degrés et qui est distillé par toute bonne ménagère qui se respecte pour les hommes... Il se consomme dès 10-11 heures du matin après les premiers travaux des champs.

La sériculture y est encore tout-à-fait artisanale et toutes les étapes se pratiquent au sein d'une même famille: élevage des vers à soie, confection du fil, teinture, tissage.

  • Energie:
L'électricité arrive

Dans le Nord du Laos, la plupart des villages n'ont pas l'électricité. Dans certains villages situés près d'une rivière, les villageois installent des dynamos fonctionnant avec le courant. Cela permet d'alimenter une ou deux ampoules ou encore un poste de télévision (oui!) captant par antenne parabolique les émissions thailandaises dont la langue est fort proche. Toutefois, la construction d'un barrage en amont de la ville de Louang Nam Tha va changer fondamentalement les choses. Les Chinois installent progressivement des lignes électriques dans les villages environnants.



  • Routes:

Il n'y a guère qu'une seule route goudronnée venant du sud. Encore est-elle truffée de nids de poules. Dans la cuvette, il y a de nombreux chemins de terre se prêtant admirablement à la randonnée ou au VTT. La route vers Muang Sing est très détériorée.

Habitat

maison
Louang Nam Tha en elle-même est une ville dénuée de charme. Par contre la plupart des villages de cette région du Laos sont encore réalisés de manière entièrement traditionnelle. Les maisons sont habituellement sur pilotis - pas toujours, cela dépend des habitudes propres à chaque tribu - et sont entièrement réalisées avec des matériaux naturels. La tôle ondulée n'y règne heureusement pas encore en maître.




Arriver[modifier]

Il y a trois manières d'arriver à Luang Nam Tha:

  • La plus simple c'est la route: des bus et des camions bus permettent de venir de Louang Prabang en un ou deux jours. D'autres connexions existent également. Durant la saison des pluies, cette voie est problématique en raison des nombreux glissements de terrain.
  • Il est également possible de venir de Vientiane par avion. Toutefois la compagnie nationale n'a pas très bonne réputation et la plupart des étrangers résidant dans le pays déconseillent ce moyen de transport.
  • La troisième voie, la plus lente, mais certainement la plus agréable consiste à utiliser une pirogue à moteur sur la rivière Nam Tha. Celle-ci se jette dans le Mékong un peu en aval de Houey Xai. Le trajet prend deux jours. Il faut prévoir au moins une demi-journée de plus pour rejoindre Luang Prabang via Pak Beng.

Circuler[modifier]

  • Localement des tuk-tuks sont disponibles.
  • Pour de plus longues distances on peut louer sans problème des pick-ups avec chauffeur. C'est toutefois relativement onéreux car les routes sont très mauvaises ... et cela casse du matériel.
  • Des bus permettent également de rejoindre Muang Sing, Oudomxai

Voir[modifier]

La ville en elle-même n'offre aucun intérêt particulier car elle fut en grande partie détruite par des bombardements lors de la guerre du Vietnam. Par contre les environs immédiats sont très plaisants et les habitants accueillants (ils n'ont pas encore vu débarquer les Tour Operators).

En bref, une destination splendide, si vous aimez le calme et n'exigez pas un confort 5 étoiles. C'est ce qui en fait le charme.

Faire[modifier]

VTT

Le syndicat d'initiative local ou votre hôtelier vous communiquera aisément les coordonnées de guides pouvant vous accompagner lors de trekking d'un ou plusieurs jours dans la région. Il est également possible de louer des VTTs (cf. The Boat Landing Guesthouse).



Muang Sing
Muang Sing distant d'une cinquantaine de km vers le nord constitue un but d'excusrion très intéressante. Il faut environ deux heures dans de bonnes conditions pour y arriver (en 4x4).

Sa principale attraction consiste en son marché (très) matinal. Il commence en effet à 6 heures pour se terminer vers 8 heures. Muang Sing était le plus grand marché d’opium pendant l’occupation française. Nous voyons en effet des graines de pavot sur les étals, mais pas d’opium. Les pavots sont cultivés plus ou moins illicitement dans les montagnes, loin des regards. Partout dans les villages on peut voir des pancartes incitant les touristes à ne pas consommer de drogue pour aider le pays. Les étals sont très variés : fruits, légumes divers, racines de gingembre, riz, confiseries, œufs, brochettes multiples (grenouilles entières, chauve-souris, écureuils, embryons d’insectes, cancrelats …). Ici encore des poissons vivants attendent un acquéreur...

Acheter[modifier]

  • Plusieurs distributeurs se trouvent en centre ville (au moins 6). Chaque retrait est limité à 1000000kip (100€) et une commission de 20000kips (2%) est prélevée.
  • Une boutique d'artisanat visant à vendre à un prix décent (pour le vendeur) des articles fabriqués localement se trouve en centre ville. Le marché de Muang Sing est également une bonne source d'artisanat.
  • Dans les villages que vous pourrez traverser vous pouvez toujours vous adresser directement aux personnes qui confectionnent chez eux de très beaux articles en soie naturelle.

Manger[modifier]

Plusieurs petits restaurants sont situés dans le centre de l'agglomération. Il est également possible de manger très correctement au guesthouse 'The Boat Landing' renseigné plus bas.

Se loger[modifier]

  • The Boat Landing Guest House: sympathique petit hôtel familial permettant également de vous organiser diverses activités.[4]

Sortir / Boire un verre[modifier]

Pour les fanatiques des nuits endiablées, ce n'est pas l'endroit, c'est qu'il y fait encore (heureusement) calme le soir. Pas de crainte cependant il y a quelques bistrots servant notamment l'excellente Lao Beer bien fraîche.

Dormir[modifier]

Plusieurs petits hôtels en centre ville; certains très très bon marchés, mais ce n'est pas le Hilton. Le guest house renseigné plus bas dispose de quelques petits pavillons très simples, mais propres à un prix encore raisonnable. Remarque générale: dans le nord du Laos, la plupart des hôtels n'ont pas d'eau chaude (mais il fait chaud) et l'électricité, lorsqu'il y en a n'est disponible que quelques heures par jour.


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues