Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Islande

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Islande Drapeau
Gullfoss Iceland 20030727.JPG
Localisation
Capitale Reykjavik
Régime République
Superficie total : 103 000 km²
terre : 100 250 km²
eau : 2 750 km²
Population 319 355 habitants
(estimation 2008)
Monnaie couronne islandaise (ISK)
Langue Islandais (officielle)
Anglais
Allemand
langues nordiques
Religion Luthérianisme 87,1 %
Protestantisme (autres) 4,1 %
Catholicisme 1,7 %
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +354
Fuseau horaire UTC+0


L'Islande [1] est une île du nord de l'Europe.

Régions[modifier]

Quelques régions qui montrent la diversité de l'Islande

  • Reykjanes
  • þingvellir
  • Le Sud-Ouest
  • Heimaey
  • Le Sud-Est
  • Snaefellsnes et l'Ouest
  • Les fjord de l'Ouest
  • Le Nord
  • Le Nord-Est
  • Les fjord de l'Est
  • L'intérieur

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Geysir[modifier]

Le geyser qui a donné son nom à ce phénomène de l'activité post-volcanique. Bien que le grand "Geysir" ne jaillisse plus naturellement, le "Strokkur" (la baratte) quant à lui jaillit à intervalles de 5 à 10 minutes. Admirez les différentes couleurs des eaux des différentes marmites. D'un bleu pur à des verts laiteux. Magnifiques !

Landmannalaugar[modifier]

Si l'idée d'admirer un désert de pierre volcanique vous déprime, il fapoterguartjzklsnjasinjku pied de la coulée de lave encore chaude. == Profitez de la source chaude pour vous relaxer, et installez-vous confortablement devant ces magnifiques tableaux naturels. Le soleil jouant à cache-cache avec les nuages, vous serez émerveillés de voir comment le paysage peut changer en l'espace d'une minute. Idéal pour la méditation, pour le prise de conscience de la place de l'homme sur cette planète. La nature dans toute sa splendeur minérale. Au départ du camping, possibilité de faire une marche de 3-4 jours en direction de þórsmòrk

Mývatn[modifier]

Le 3ème lac en importance d'Islande est le lieu de regroupement de tous les canards de l'Ile. Son nom signifie "lac aux moucherons". En effet, l'atmosphère pullule de ces petits moucherons. Il n'y a aucun insecte piqueur en Islande. Les moucherons se poseront sur toutes parties découvertes de votre corps. Attention donc lors de la toilette et des repas. Prévoir des filets d'explorateurs et des spirales anti-insectes qui les éloigneront tant que de la fumée s'en dégagera.

Blue Lagoon[modifier]

Blue Lagoon est le nom d’une célèbre et importante station thermale située au sud-ouest de l’Islande sur la péninsule de Reykjanes. C’est une étape touristique traditionnelle bien rôdée sur le chemin qui mène de la capitale Reykjavík vers l’aéroport de Keflavík. Baignez vous dans une eau bleue laiteuse délicieusement chaude au milieu d'un champ de lave et recouvrez vous le visage d'une boue aux propriétés cosmétiques reconnues.

Comprendre[modifier]

Carte de l'Islande

L'Islande est située sur le bord du cercle arctique et sur la dorsale médio-atlantique. Son climat est extrêmement venteux et pluvieux. Le couvert végétal est mince et rare. L'érosion est très forte.

L'atmosphère très pure de l'Islande confère aux photographies une lumière toute particulière. Chassez les fleurs et les paysages avec votre objectif photographique.

La nature volcanique de l'Islande est constamment visible : coulées de lave encore chaudes, sources d'eau chaude, cratères, volcans, geysers, marmites de boue bouillonnante.

On trouve beaucoup de sites naturels au bord du lac, on peut y voir les pseudo-cratères de Skutustaðir, le stratovolcan Hverfjall, ainsi que les sources chaudes Grjotagja et Storagja qui étaient autrefois utilisées pour la baignade.

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Arrivée à l'aéroport International de Keflavik (KEF) qui est relié par les villes suivantes:

En bateau[modifier]

Une seule compagnie de ferry assure ce service régulier de traversée : la Smyril Line.

Le navire "Norröna" peut accueillir de nombreux véhicules de tous gabarits et dispose d'un pont secondaire relevable, de nombreuses cabines souvents à deux lits ainsi que de diverses boutiques en "duty free". Bien sûr, on y trouve un excellent "lounge bar" proposant un grand choix de boissons et de mets divers sur fond de piano...

Excellent !

Des activités diverses sont aussi au programme afin de s'occuper pendant la longue traversée, une aire de jeux existe à bord pour les plus petits.

On quitte généralement le continent par Hirtshals au Danemark avec une escale aux Îles Féroé à Tórshavn. L'arrivée en Islande se fait par le port de Seyðisfjörður situé sur la côte est. La traversée dure au total de 4 à 5 jours (y compris l'escale où il faut débarquer puis réembarquer...) mais peut se révéler être une expérience inoubliable. Pour une voiture et deux personnes louant une cabine sans hublot, le prix de la traversée en aller simple peut facilement monter à plus de 750 €.

En été, plus on monte vers le cercle polaire, plus le soleil se couche tard.

En voiture[modifier]

Il est possible de faire embarquer son véhicule personnel ou de société uniquement par ferry.

Circuler[modifier]

En bus[modifier]

Un "full circle pass" permet de faire le tour de l'Islande dans le sens qu'on veut sur la route circulaire 1 (sans toutefois pouvoir revenir sur ses pas...). Procurez-vous ce sésame à la gare BSI à Reykjavik. Les horaires de bus sont également disponibles.

Les chauffeurs de bus sont extrêmement courtois et serviables avec les touristes. Vous pouvez demandez à descendre entre 2 arrêts officiels, n'importe où, à l'endroit de votre choix. Pour reprendre le bus, placez-vous au bord de la route circulaire, et faite un signe de la main au bus pour qu'il s'arrête.

Et si l'on veut sortir de la route 1, il est toujours possible de faire du stop même si le nombre de voitures / heure n'est pas très élevé.

Pour les expéditions à l'intérieur de l'île, il suffit de payer le trajet directement au chauffeur de cette autre ligne. Un rabais de 10% est accordé pour les possesseurs du "Full Pass".

Il existe également des pass régionaux comme le Pass « Beautiful South » qui permet de découvrir le sud du pays.

En train[modifier]

Aucune infrastructure ferroviaire n'existe en Islande.

En avion[modifier]

Il est proportionnellement moins cher de circuler en avion que par le bus, cependant, les avions n'offrent pas un service régulier.

En voiture[modifier]

Vous pouvez faire venir votre propre voiture (par ferry...) ou louer un véhicule sur place.

Les tarifs, là encore sont très élevés. La location devient rentable pour des groupes de 3 à 4 personnes.

Des 4x4 sont proposés pour pouvoir se rendre (presque) partout sur l'île. Les tarifs varient entre 100 et 200 € par jour, auquel on peut souscrire à l'option CDW qui permet moyennant une dizaine d'euros en plus, de diminuer le montant de la franchise en cas de dégât.

Infrastructures[modifier]

Il n'existe pour ainsi dire aucune autoroute ni voie rapide en Islande, le tunnel Hvalfjördur est payant.

En dehors de la capitale, les risques d'embouteillages (ou même de trafic simplement chargé...) sont quasi-nuls sur l'ensemble du réseau routier, quelque soit le moment de l'année où vous prendrez le volant.

Une route circulaire nommée route n°1 effectue le tour de l'île avec comme point terminal la capitale, dont la majorité de son parcours est correctement revêtu. Prendre garde à la trajectoire de la route, l'accotement est souvent manquant mais le talus supportant la chaussée est assez haut. En cas d'oubli de cette observation, autant dire que l'inoubliable culbute est garantie !

Les routes secondaires comportent chacune un numéro classé par la lettre F. Leur état est généralement très mauvais, la traversée de moutons sur les voies de circulation peut se révéler dangereuse auquel cas il convient de ne jamais quitter la route des yeux. Ce conseil vaut également lors du passage d'une route goudronnée à une piste de gravier, ce qui provoque souvent la perte du contrôle du véhicule. Un panneau mentionnant Malbik Endar indique le passage immédiat vers la piste.

Certains ponts sont encore à une seule voie, ce qui oblige à laisser passer le véhicule de face avant de s'engager, y compris pour les dos d'ânes géants.

Il est conseillé de rouler en 4x4 sur ces axes, le franchissement de gués étant fréquent ainsi que le passage sur des pistes caillouteuses qui endommagent souvent le bas de caisse.

Les routes touristiques (chutes, points chauds...) demeurent cependant praticables par des voitures classiques ainsi qu'en moto. Une interdiction aux véhicules légers est signalée par des panneaux, les 4x4 étant les seuls autorisés à circuler.

La conduite "hors-piste" est strictement interdite à tout véhicule.

Voici une liste des dégâts qui ne sont pas assurés sur les véhicules qu'ils soient en location ou non :

  • Bas de caisse enfoncé ou fendu
  • Optiques de phares brisés
  • Pneumatiques crevés
  • Noyade du moteur (passage à gué dans un cours d'eau...)
  • Projections de graviers lors du croisement sur les pistes

Législation[modifier]

Vous pouvez très bien circuler avec votre permis de conduire habituel, il n'est pas obligatoire de se procurer le permis international. La carte verte d'assurance est valable en Islande si vous circulez avec votre véhicule ou celui d'une société.

La signalisation islandaise répond aux normes internationales, les panneaux indiquant un danger potentiel (bien illustrés...) sont parfois simultanément rédigés en islandais et en anglais. Il est à noter l'existence de panneaux affichant une véritable carte routière schématique des environs.

Limitations de vitesse :

  • 90 km/h sur la route circulaire n°1
  • 80 km/h sur les routes de terre ou de gravier
  • 30 à 50 km/h en ville

Concernant les poids-lourds et tout véhicule tractant une remorque, la limitation de vitesse est ramenée à 80 km/h quelle que soit la route empruntée.

Les contrôles radar deviennent fréquents, en particulier sur la route 1. Pas de quartier en cas d'interpellation : les amendes peuvent grimper jusqu'à 168000 Isk (~ 1000 €) et sont exigibles sur place sous peine d'immobilisation du véhicule.

L'allumage des feux est obligatoire à tout moment de la journée, la conduite est strictement interdite au-dessus de 0,4 g/l de taux d'alcoolémie.

Ravitaillement et services annexes[modifier]

Vu le caractère remarquable de ces lieux de vie, les stations-services méritent une mention particulière...

Le prix des carburants est le même sur toute l'île, l'implantation des stations-service est suffisament importante en ville et sur la route 1 mais beaucoup plus rare sur les axes ruraux. C'est pourquoi il est conseillé de toujours surveiller sa jauge et de jamais hésiter à faire un ravitaillement une fois la moitié de réservoir vide.

Les marques internationales Shell et Esso figurent parmi les plus représentées, suivies des distributeurs locaux comme Orkan et N1. Elles sont généralement ouvertes de 7h30 à 22h00 (jusqu'à 23h30 à Reykjavik et les environs...) mais certaines n'ouvriront pas avant 9h00 ou 10h00 pour ne pas dire plus tard. En dehors de ces heures, il est souvent possible de se ravitailler à l'aide d'automates : cartes de paiement internationales et billets de banque acceptés (100, 500 et 1000 ISK...). Autre option non moins pratique : des cartes pré-payées sont également vendues dans le réseau N1 créditées à hauteur de 3000, 5000 ou 10000 ISK. Sachez qu'il faut souvent choisir la quantité de carburant et / ou le montant désirés avant de se servir, ce qui complique les choses lorsqu'on prévoit de faire un plein "à ras" du réservoir.

Gare à certains points de ravitaillement dépourvus d'auvent : faites-vous aider en cas d'intempéries ne serait-ce que pour couvrir l'orifice de remplissage du réservoir de carburant du véhicule (infiltration de saletés pouvant gravement détériorer le moteur...).

L'immense majorité des stations-services islandaises sont dotées d'une station de lavage et d'une épicerie pouvant même faire office de snack, servant des denrées froides et chaudes. Des services annexes très pratiques pour faire une pause mais aussi en cas de besoin de dernière minute, lorsque les supermarchés sont trop loin ou fermés par exemple. Quelques-uns de ces établissements possèdent une petite terrasse extérieure. Le café et le thé y sont servis à volonté s'il vous plaît...

Etant donné qu'il est conseillé de laver fréquemment son véhicule en raison des matières abrasives qui s'y déposent, cette prestation est généralement gratuite.

Les islandais ont même pris l'habitude d'y déposer leurs enfants (et de les reprendre...) au ramassage par car scolaire, d'y faire leurs emplettes ainsi que de déposer leurs envois postaux. On peut même s'y renseigner sur la météo (eh oui...) ou simplement demander son chemin. Leurs gérants sont sympas et avenants, les lieux offrent généralement un cadre agréable même s'il paraissent un rien austères vus depuis l'extérieur.

Des cartes routières de l'île et des atlas sont disponibles dans les offices de tourismes locaux, ainsi que dans les librairies et les stations-service.

A vélo[modifier]

Pour les vrais amateurs de nature, rien ne vaut une escapade à vélo. Le climat venteux, le relief et le peu de qualité des routes vont venir à bout des plus coriaces d'entre-eux. Un bon entraînement s'impose alors avant de se lancer dans l'aventure islandaise. Pour les personnes qui ont du temps, c'est le moyen le plus économique de se déplacer.

Sachez cependant que la pratique en dehors des routes et des pistes classées est strictement interdite, le vélo étant considéré comme un véhicule suivant les textes de loi islandais.

Apportez votre vélo en bagage de soute ou louez-en un sur place.

Faire[modifier]

  • Une balade à cheval : cet animal est remarquablement résistant aux conditions climatiques difficiles. Même si vous ne ferez pas votre transport exclusivement à cheval, payez-vous le luxe d'une demi-journée à cheval. Une expérience inoubliable. Le cheval islandais, qui n'est pas à confondre avec un poney, connait pas moins de cinq pas différents dont le fameux pas islandais : entre la marche et le trot, il avance à vitesse équivalente sans les secousses du trot.
  • Du scooter des neiges sur le glacier Vatnajökull, dans le Sud-Est de l'île. On est "perdu" dans l'immensité blanche, c'est extraordinaire. Mais on peut aussi se contenter de monter (dans un car spécial) en haut du glacier, la route à pic au milieu des pierrailles avec vue sur la mer est spectaculaire.
  • Un bain dans le Blue Lagoon (Blàa Lònið), au sud de Reykjavik. C'est un lagon formé par les rejets de la station géothermique voisine. La température de l'eau minéralisée y est supérieure à 35°C.
  • Une excursion à la rencontre des baleines de l'Arctique depuis Reykjavik. Baleines de Minke, baleines à bosse,dauphins et marsouins sont les espèces que vous verrez le plus souvent. Excursion Baleines
L'un des innombrables geysers d'Islande

Voir[modifier]

Des chutes d'eau[modifier]

Elles sont innombrables en Islande. Vous pourrez en admirer tout au long de votre route. Nous retiendrons quand même les plus impressionnantes par leur débit ou leur hauteur :

  • La Godafoss (chutes des dieux) tire son nom d'une légende selon laquelle le colon Thorgeir le Bon aurait précipité les idoles du haut de ces chutes après l'adoption du christianisme
  • Gulfoss (chutes d'or) doit sont nom à l'arc en ciel qui la recouvre par beau temps. Cette double chute d'un dénivelé de 33 mètres a un débit d'eau impressionnant.
  • Skogafoss : haute de 60 mètres, large de 25 mètres et tombant à la verticale, cette cascade est considérée comme l'une des plus belles du pays.
  • Seljalandsfoss se trouve à proximité de Skogafoss. Toute aussi haute (65 mètres), elle est cependant moins large mais si vous n'avez pas peur d'être mouillé vous pourrez en faire le tour.
  • Glymur est la chute la plus haute du pays avec ses 198 mètres. Elle n'est pas accessible par la route : il faut compter une heure de randonnée dans chaque sens. Le sentier balisé est magnifique : on traverse tout d'abord un plateau et ensuite on descend vers la rivière par une grotte. La traversée de cette rivière sur un tronc est suivie par une forte pente où l'on montera sur des éboulements de pierres (attention à ne pas créer d'éboulements!).


Parler[modifier]

La langue officielle est l'islandais. Mais quasiment tout le monde parle aussi anglais. Il est aussi possible de trouver des gens parlant le danois et l'allemand.

Acheter[modifier]

Voici une liste des produits à ramener d'Islande :

  • Artisanat local à base de laine : Ne repartez pas sans avoir acheté les fameux pulls-overs islandais (lopi) tricotés d'une seule pièce, sans couture, imperméables et très chauds. (entre 6000 et 12000 ISK)
  • Musique : C'est en Islande que vous trouverez le plus grand choix de musique.... islandaise. N'hésitez pas à revenir avec des musiques et chants folkloriques.

La taxe sur la vente (TVA) est remboursée aux touristes avant leur départ (à l'aéroport ou au poste de douane portuaire) sur tous les articles non-ouverts, avec la preuve d'achat. Il est possible d'obtenir ce remboursement au bureau de change de l'aéroport avant de décoller . Il est bien sûr possible de soumettre cette demande par la poste à son retour, mais le chèque sera émis en couronnes islandaises et les frais bancaires pour ce genre d'encaissement sont souvent plus élevés que le montant du chèque lui-même !

Une aute solution consiste à se rendre à l'office de tourisme qui effectue la même transaction et vous rembourse en euros ou toutes autres devises (rarement en couronnes). Mais il faut, pour preuve d'avoir quitté le pays, remettre l'enveloppe dans une boite aux lettres de l'aéroport de Keflavik dans les 30 jours qui suivent le remboursement.

Manger[modifier]

La situation géographique et climatique de l'Islande ne permet pas une agriculture très variée comme dans les autres pays, aussi les touristes seront surpris par le manque de choix et surtout par le prix de la nourriture locale.

Cependant, avec les productions islandaises, vous allez découvrir des mets très bons et relativement abordables :

  • Le poisson (La pêche est encore le moteur économique de ce pays) : le requin faisandé (enterré à 1m de profondeur pendant 6 mois dans le sable d'une plage avec les marées qui passent dessus), la morue fait aussi partie des poissons les plus consommés du pays.
  • Les produits laitiers : un très grand choix de produits laitiers s'offre aux visiteurs. Ne passez pas à côté du Skyr, un délicieux fromage blanc dont il est possible de modifier à souhait la consistance en ajoutant d'autres ingrédients simples (la crème fraîche le rend plus onctueux).

Si vous pensez faire du camping, n'oubliez pas vos provisions de nourriture lyophilisée que vous trouverez dans tout bon magasin de plein-air. C'est léger, ça se prépare facilement en y rajoutant de l'eau chaude, et c'est nourrissant.

Attention cependant à la limite douanière, seul l'équivalent de 3 kg de nourriture est admis.

Boire / Sortir[modifier]

Outre vos 2 litres de vin par personne que la douane vous autorisera à passer, l'alcool est un luxe qui se paye cher en Islande. L'alcool a longtemps été prohibé dans ce pays.

C'est l'installation de la base américaine de Keflavík qui a finalement eu raison de la prohibition. La bière forte n'est autorisée que depuis 1989 mais elle n'est pas aussi corsée que sur les autres continents.

Si vous buvez en excès, attention ! Ne prenez le volant sous aucun prétexte car cette prise de risque est extrêmement mal vue dans ce pays. Si vous êtes arrêté par la police, vous aurez de très sérieux ennuis.

Concerts dans les bistrots de Reykjavík le vendredi soir.

Se loger[modifier]

  • Le plus économique est sans nul doute le camping
  • Les écoles sont fermées durant l'été et transformées en auberges de jeunesse
  • Une source de revenus non négligeable pour la population locale reste les chambres "Chez l'habitant"
  • Un réseau d'hôtels couvre l'ensemble du territoire dans les grandes villes.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Il n'est pas toujours facile de travailler en Islande surtout pour les personnes qui ne parlent pas anglais. Au travers d'associations de voyageurs comme le Club TELI http://www.teli.asso.fr on peut toutefois trouver des jobs d'été et des places au pair pour les jeunes filles. L'Ambassade d'Islande peut aussi vous renseigner : http://www.iceland.org/fr

Sécurité[modifier]

Le respect est total, le vol presque "inexistant".

Cependant, il est prudent d'éviter tout contact avec des personnes éméchées à la sortie des bars de la capitale, surtout les soirs de week-end. Celles-ci peuvent se montrer agressives envers vous.

Quand vous verrez des panneaux vous signalant des risques de brûlures, d'affaissement du sol en cas de non respect des sentiers, respectez-les bien. Les autorités islandaises ainsi que les habitants sont experts dans les dangers de leur territoire, ne vous amusez pas à les défier.

Sachez que la détention et le trafic de stupéfiants sont passibles de 6 à 10 ans d'emprisonnement.

Respecter[modifier]

Être humble et discret.

Il est important de comprendre qu'un pas d'humain sur un territoire fragile peut l'endommager pour des années, alors ne jetez pas vos déchets dans la nature, ne piétinez pas inutilement le sol recouvert de végétaux et ne cueillez aucune plante.

La coutume islandaise veut que lorsqu'on rentre dans une habitation, on se déchausse dans l'entrée. Il peut arriver que cela se fasse aussi dans certains lieux publics tels que les centres médicaux.

Communiquer[modifier]

  • Internet : Peu de cybercafés étant donné que la quasi-totalité des habitants possède un accès internet à la maison. Tous les bars et cafés du centre-ville de Reykjavik proposent gratuitement des accès internet, via le wi/fi. Des accès sont également disponibles dans les bibliothèques de chaque ville, on peut en trouver aussi dans certains hotels. A Reyjavik, les offices de tourisme du centre-ville proposent des accès, mais à un tarif supérieur à celui d'une bibliothèque.
  • Téléphonie : Deux opérateurs se trouvent sur le territoire : Simmin, l'opérateur national, et Vodafone. Le téléphone est une des rares choses qui ne coute pas cher, en Islande ; c'est à dire pas plus cher qu'en Europe. Si votre téléphone mobile est débloqué pour tout type de puce, vous pouvez vous procurer une puce dans l'avion, à un prix convenable et suffisamment de crédit pour les réservations, locations, services d'information...

Liens externes[modifier]


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites