Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Indonésie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Indonésie Drapeau
Borobudur
Localisation
Capitale Jakarta
Régime République
Superficie total : 1 919 440 km²
terre : 1 826 440 km²
eau : 93 000 km²
Population 237 512 352 habitants
(estimation 2008)
Monnaie rupiah ou roupie indonésienne (IDR)
Langue Indonésien
Anglais
Javanais
dialectes locaux
Religion Islam 88 %
Protestantisme 5 %
Catholicisme 3 %
Hindouisme 2 %
Bouddhisme 1 %
autres 1 %
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +62
Fuseau horaire UTC+7 à UTC+9


L'Indonésie est un pays d'Asie du Sud-Est, le plus grand archipel du monde avec plus 13 000 îles (dont moins de la moitié sont habitées), le quatrième pays le plus peuplé du monde et le premier pays à majorité musulmane.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]


Régions[modifier]

Le découpage de l'Indonésie se fait généralement suivant les principales îles qui la composent. On retrouve d'ouest en est les régions suivantes :

Carte de l'Indonésie
Sumatra (Îles Riau, Bangka-Belitung)
Sauvage et accidentée, la septième plus grande île du monde possède un immense patrimoine naturel et culturel avec plus de 40 millions d'habitants et abrite de nombreuses espèces en voie de disparition.
Kalimantan (sur l'île de Bornéo)
La quatrième plus grande île du monde est en majorité en territoire indonésien. Avec une immense jungle inexplorée, des cours d'eau impétueux et des orangs-outans, cette île est un paradis pour les aventuriers.
Java (et Madura)
Une île surpeuplée, cœur économique du pays, avec de grandes villes dont la capitale Jakarta, Bandung, et des trésors culturels comme Yogyakarta, Borobudur et Prambanan.
Bali
De loin l'île la plus visitée en Indonésie, avec une culture unique, des plages légendaires, des montagnes spectaculaires et un monde sous-marin fabuleux, cette île demeure une des destinations favorites des voyageurs dans le monde.
Sulawesi (ou Célèbes)
De forme étrange, cette île possède une grande diversité ethnique et culturelle, des paysages spectaculaires, la culture Toraja, une faune et une flore riche et des sites de plongée de renommée mondiale.
Nusa Tenggara (ou Petites îles de la Sonde : Lombok, Komodo, Flores)
Littéralement les "îles du sud-est" renferment un grand nombre de groupes ethniques, de langues, de religions ainsi que le varan de Komodo et des plongées spectaculaires.
Maluku (ou Moluques)
Historiquement connues comme les îles des épices, se remettant de plusieurs conflits récents, ces îles demeurent largement inexplorées et inconnues du reste du monde.
Papua (ou Papouasie, anciennement Irian Jaya)
La partie occidentale de l'île de Nouvelle-Guinée avec des montagnes, des forêts, des marécages, une nature sauvage impénétrable dans une des régions les plus reculées du monde.





Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Arriver[modifier]

Visas[modifier]

Les règles de séjour en Indonésie ont changé depuis le 1er février 2004.

Pour les visiteurs qui voyagent en Indonésie avec un visa gratuit ou un visa à l'arrivée, notez qu'il faut arriver à des points d'entrée spécifique. L'entrée par d'autres points requiert un visa peu importe que vous soyez éligible au visa gratuit ou à l'arrivée.

Vérifier de toute façon à la mission diplomatique indonésienne la plus proche (en croisant les doigts et avec un grand sourire) les dernières conditions requises pour vos visas.

Visa gratuit[modifier]

Les ressortissants de la Thaïlande, Malaisie, Singapour, Brunei, Philippine, Hong Kong, Macao, Chili, Maroc, Perou et du Vietnam se voient délivrer un visa d'entrée gratuit pour un séjour maximum de 30 jours. Ce visa ne peut être prolongé ni converti en aucun autre type de visa.

Les détenteurs d'un Visa gratuit ne peuvent rentrer dans le pays que par les points suivants :

  • Aéroports: Adi Juanda (Surabaya, Java Est), Adi Sumarno (Solo, Java Centrale), El Tari (Kupang, Timor Ouest), Hang Nadim (Batam, Archipel de Riau ), Hasanuddin (Makasar, Sulawesi Sud), Husein Sastranegara (Bandung, Java Ouest), Ngurah Rai (Denpasar, Bali), Polonia (Medan, Sumatra Nord), Sam Ratulangi (Manado, Sulawesi Nord), Selaparang (Mataram, Lombok), Sepinggan (Balikpapan, Kalimantan Est), Soekarno Hatta (Jakarta), Sultan Syarif Kasim II or Simpang Tiga (Pekanbaru, Riau), Supadio (Pontianak, Kalimantan Ouest) and Minangkabau International Airport (Padang, Sumatera Ouest).
  • Ports Maritimes: Bandar Seri Udana Lobam (Batam, Archipel de Riau), Belawan (Medan, Sumatra Nord), Bitung (Manado, North Sumatra), Lembar (Mataram, Lombok), Nongsa Terminal Bahari (Batam, Archipel de Riau), Sekupang (Batam, Archipel de Riau), Sri Bayintan (Tanjung Pinang, Bintan, Archipel de Riau), Tanjung Balai Karimun (Karimun, Archipel de Riau), Tanjung Perak (Surabaya, Java Est), Tanjung Priok (Jakarta), Bandar Bintan Telani Lagoi (Bintan, Archipel de Riau), Batu Ampar (Batam, Archipel de Riau), Benoa (Bali), Dumai (Riau), Lhokseumawe (Sumatra Nord), Marina Teluk Senimba (Batam, Archipel de Riau), Padang Bai (Bali), Selat Kijang (Bintan, Archipel de Riau), Tanjung Mas (Semarang, Java Centrale), Tanjung Pinang (Bintan, Archipel de Riau) et Tenau (Kupang, Timor Occidental).

Visa à l'arrivée[modifier]

Le visa a l'arrivée est délivré aux ressortissants des pays suivants :

Australie, Argentine, Belgique, Brésil, Canada, République Populaire de Chine, Danemark, Égypte, Finlande, France, Allemagne, Hongrie, Inde, Irlande, Italie, Japon, Koweït, Luxembourg, Malawi, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Oman, Pologne, Portugal, Qatar, Russie, Arabie Saoudite, Afrique du sud, Corée du sud, Suisse, Suède (ajout récent, vous devrez insister), Taïwan, Émirats Arabes Unis, Royaume Uni, États Unis d'Amérique,


D'une validité maximum de 30 jours. le visa à l'arrivée n'est pas prolongeable et ne peut être converti en aucun autre type de visa.

Le visa à l'arrivée est uniquement disponible aux points d'entrée suivants:

  • Aéroports: Adi Juanda (Surabaya, Java Est), Adisutjipto (Yogyakarta, Java), Adi Sumarmo (Solo, Java Centrale), El Tari (Kupang, Timor Occidental), Halim Perdanakusuma (Jakarta), Hassanudin (Makasar, Sulawesi Sud), Ngurah Rai (Denpasar, Bali), Polonia (Medan, Sumatra Nord), Sam Ratulangi (Manado, Sulawesi Nord), Selaparang (Mataram, Lombok), Sepinggan (Balikpapan, Kalimantan Est), Soekarno Hatta (Jakarta), Sultan Syarif Kasim II (Pekanbaru, Riau) and Minangkabau International Airport (Padang, Sumatra Ouest).
  • Ports Maritimes: Bandar Bentan Telani Lagoi (Bintan, Riau Islands), Bandar Seri Udana Lobam (Bintan, Riau Islands), Batu Ampar (Batam, Riau Islands), Belawan (Medan, Sumatra Nord), Benoa (Bali), Bitung (Manado, Sulawesi Nord), Jayapura (Papua), Marina Teluk Senimba (Batam, Riau Islands), Maumere (Flores, Nusa Tenggara Est), Nongsa (Batam, Riau Islands), Padang Bai (Bali), Pare-Pare (Sulawesi Sud), Sekupang (Batam, Riau Islands), Sibolga (Sumatra Nord), Soekarno Hatta (Makassar, Sulawesi Sud), Sri Bintan Pura (Tanjung Pinang, Bintan, Riau Islands), Tanjung Balai Karimun (Karimun, Riau Islands), Tanjung Mas (Semarang, Java Centrale), Tanjung Priok (Jakarta), Teluk Bayur (Padang, Sumatra Ouest), Batam Centre (Batam, Riau Islands), Tenau (Kupang, Timor Occidental) and Yos Sudarso (Dumai, Riau).

Noter la légère différence entre le Visa gratuit et le Visa-à-l'arrivée et l'absence d'Entikong pour les visiteurs qui souhaitent opter pour le Visa-à-l'arrivée.

Tarifs Visa-à-l'arrivée: En Septembre 2005, Les tarifs pour le Visa-à-l'arrivée sont de 10.00 US$ pour un séjour de 7 jours maximum, et 25.00 US$ pour un séjour de 30 jours maximum. Le somme exacte en dollars est recommandée, l'équivalent en rupiah est aussi accepté. d'autres devises sont également acceptées - y compris les dollars de Hong Kong.

Les pièces de monnaie ne sont pas acceptées et la monnaie est rendue en Roupies. Les cartes de crédits sont acceptées (à Bali, au moins).

Comment obtenir le Visa-à-l'arrivée: Aux aéroports et ports maritimes listés ci-dessus, la procédure suivante doit être suivie pour obtenir votre visa-à-l'arrivée.

  1. Avant d'arriver, remplissez la carte d'arrivée/départ.Cette carte sera votre formulaire de demande de visa.
  2. Quand vous arrivez, allez au guichet de la banque et payer le montant correspondant au cout de votre Visa . On vous délivrera un reçu à code-barre.
  3. Prenez le reçu et allez au guichet des Visa-à-l'arrivée ou votre carte d'arrivée/départ, votre passeport et le reçu seront enregistré par le fonctionnaire. Un Visa sera émis et apposé sur votre passeport.
  4. Présentez-vous au guichet de l'immigration où votre passeport sera tamponné.

Comme toujours, ce mode de fonctionnement peut varier, spécialement aux points d'entrée peu fréquentés. Les guichets de la banque et des visas peuvent être réunis. Quoi qu'il en soit, votre visa doit être en rêgle avant de passer au guichet d'immigration.

Ces informations sont disponibles sur la page dédié de l'ambassade d'Indonésie en France.

Visa avant l'arrivée[modifier]

Les ressortissants des pays non listés ci-dessus, et les visiteurs qui souhaitent séjourner plus de 30 jours sont invités à effectuer leur demande de visa auprès d'une ambassade ou d'un consulat indonésien. Le visa a entrée unique permet de séjourner 60 jours maximum, son coût est de 25 USD (ou 50 Euros) ou moins si vous le demandez dans un pays proche de l'Indonésie (Malaisie, Thaïlande...), mais le visa à entrées multiples (pratique pour visiter le Timor Oriental) est généralement difficile à obtenir et très onéreux (US$200). Le traitement des demandes de visas prend généralement au moins une semaine voire quatre jours ouvrables (Bangkok, Kuala Lumpur), sauf à Tawau (Sabah, Malaisie) où l'ambassade indonésienne le délivre en quelques heures).

Visa Social Budaya[modifier]

Si vous souhaitez séjourner plus de 60 jours en Indonésie , il est possible d'obtenir ce type de visa, qui d'une durée de 60 jours est renouvelable jusqu'a 3 fois sur place soit une durée totale de 6 mois maximum, les formalités doivent être effectués dans une ambassade Indonésienne et nécessite, entre autre, une lettre d'invitation d'un référent indonésien, le tarif d'émission est le même que celui d'un visa avant l'arrivée et chaque prolongation vous coutera environ 220 000 Rp une fois en Indonésie

Pour d'informations vous pouvez consulter les sites suivants : Ambassade d'Indonésie à Paris , ou Ottawa, Canada.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Les deux principaux aéroports internationaux sont Soekarno-Hatta (CGK) à Cengkareng, Jakarta, et Ngurah Rai (DPS) à Denpasar, Bali.

Il y a néanmoins de nombreuses villes qui possèdent des liaisons aériennes avec les pays voisins et peuvent être d'intéressants points d'entré en Indonésie, tels que: Medan avec des vols au départ/à destination de Penang et Kuala Lumpur, Malaisie.


Pekanbaru à Sumatra avec des vols au départ/à destination de Malacca, Malaisie et Singapour;

Padang à Sumatra avec des vols au départ/à destination de Kuala Lumpur, Malaisie et Singapour;

Pontianak au Kalimantan Ouest au départ/à destination de Kuching au Sarawak, Malaisie et Singapour;

Tarakan au Kalimantan Est au départ/à destination de Tawau à Sabah, Malaisie;

Manado au Sulawesi Nord au départ/à destination de Davao aux Philippines; et Singapour;

Kupang au Timor occidental au départ/à destination de Darwin en Australie, et Dili, Timor oriental.

Les compagnies des pays du Moyen-Orient propose souvent les tarifs les plus intéressants. en contrepartie les escales sont peut-être plus longues.

La compétition dûe à l'augmentation du nombre de compagnies Low-Cost pour les vols domestiques ou moyen-courrier a rendu les tarifs particulièrement attractifs souvent même moins cher que des combinaisons bateau + bus autrement plus harassantes. Voyez notamment Air Asia, Tiger Airways et Jetair Asia/Valuair, ou regardez les différentes liaisons lowcost en Asie du Sud-Est.

En bus[modifier]

Le bus est le moyen de transport le plus utilisé en Indonésie. Il est payable par de nombreuses façons et pour tous les bus en Indonésie: - Soit par un laisser-passer de 15 jours pour 120 $US - Soit journée par journée - Soit par un laisser-passer de 1 an Ces options sont par personne

En bus-plus[modifier]

Ce moyen de transport est pour les grandes distance à franchir. De cette façon c'est plus sécuritaire et on est plus sureté de ce déplacer dans un bus comme celui-là. Il fait plusieurs circuit. il est payer 5 $US par tranche de 7 km. Cette options est pour une personne.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

Le train de ville de Jakarta est deconseillé (dangereux, pillage ...)

Pour voyager sur l'île de Java, il est conseillé de prendre le train : vous pourrez voir de superbes paysages et vous déplacer plus vite que l'autobus et cela vous coûtera beaucoup moins cher que l'avion mais encore une fois c'est dangereux. Gardez vos objets précieux près de vous.

En autocar[modifier]

En voiture[modifier]

La conduite se fait à gauche de la chaussée, le volant se trouve à droite dans les véhicules.

Les panneaux de signalisation sont conformes aux normes internationales.

Limitations de vitesse :

  • Autoroute et route : entre 80 et 100 km/h
  • Ville : 60 km/h

La location de voitures est possible dès la tranche d'âge comprise entre 18 et 25 ans, il est obligatoire de posséder le permis de conduire international.

Il est preferable de se laisser conduire par un chauffeur car la conduite des locaux est "on ne peut plus" osée : on déboîte par surprise en garde la main rivée sur le klaxon, les scooters n'hésitent pas à doubler entre deux camions de front mais ça passe presque toujours, la ligne continue n'est qu'une oeuvre d'art que tout le monde ignore (même sur les routes de montagne sans visibilité...). Pas mal de conducteurs conduisent sous l'emprise de l'alcool. La circulation est intensive à toute heure de la journée, même sur les autoroutes. Le revêtement des axes routiers est cependant correct, du moins dans les zones à forte densité. Le réseau autoroutier uniquement présent sur l'Île de Java totalise près de 500 kilomètres.

La distribution en carburant est tout à fait normale même si le nombre de stations-services est limité, le prix au litre est moins cher que dans les pays d'occident.


Parler[modifier]

Voici quelques mots d’indonésien pour vous aider :

Oui. : Ya.

Non. : Tidak. ou Bukan.

Bonjour. (jusqu'à 11 h) : Selamat pagi.

Bonjour. (de 11 h à 14 h) : Selamat siang.

Bonjour. (de 14 h à 18 h) : Selamat sore.

Bonsoir. : Selamat malam.

Bonne nuit. : Selamat tidur.

Au revoir. : Selamat jalan (si vous restez) ; Selamat tinggal (si vous partez).

À bientôt. : Sampai jumpa (ou bertemu) lagi.

S'il vous plaît. : Silakan.

Excusez-moi. : Permisi.

Pardon. : Ma'af.

Merci (beaucoup). : Terima kasih (banyak).

Comment allez-vous? : Apa kabar ?

Ça va. : Kabar baik.

C'est bien. : Bagus. (prononcer "bagouS")


La langue indonésienne (bahasa indonesia) est relativement facile à apprendre. En discutant avec les locaux vous apprendrez régulièrement des nouveaux mots et serez rapidement capable de former vous-même des phrases simples.

Acheter[modifier]

La monnaie indonésienne est la roupie (IDR), abrégée Rp.La valeur de la roupie s'est effondrée durant la crise économique de 1997 et son taux de change a lentement baissé depuis lors, en 2009 vous aurez besoin de plus de 12,000 Rp environ pour acheter un Euro. Vous utiliserez le plus souvent les milliers ( ribu ) abrégé rb

Attention !!!!! Tiga Puluh peut signifier 3,000 pour vous et 30,000 pour votre vendeur qui aura omis de préciser ribu!!!!

Pour les sommes plus élevées vous verrez même jt (juta, million).

Le plus gros billet disponible est de 100,000 Rp, mais il est très peu commode pour la plupart des achats. Il existe des billets de 50,000 20,000 10,000 5,000 et enfin 1,000 roupies et même rarement 500 roupies.

Vous trouverez des pièces de 1000 Rp, 500 Rp, 200 Rp, 100 Rp, 50 Rp et même 25 Rp. Les billets imprimés en 1992 ou avant ne sont plus en circulation, mais peuvent être échangé dans les banques.


Changer votre argent[modifier]

Changer des devises en Indonésie peut provoquer de violentes migraines.Banques et bureau de changes sont largement répandu à Java, Bali et Lombok, rare sur les autres iles. Il est donc conseillé de faire le plein de roupies avant de partir pour des îles éloignées. Les changeurs sont très pointilleux sur l'état des billets, Les billets d'avant 1999 ou les billets abîmés (déchirés, tachés, pliés etc) seront bien souvent rejetés. Les banques refuseront de changer des billets antérieurs à 1996. La contrefaçon de dollars américains est un gros problème dans le pays, par conséquent plus vos dollars sont vieux plus le taux de change sera bas. Vous aurez le meilleur taux de change avec des dollars imprimés à partir de 2001, et le taux chute pour des dollars de 1999 et 1996. Il y a même un taux de change différent en fonction du numéro de série des dollars de 1996. Les banques et les bureaux de change sur les îles extérieures sont épars et offrent souvent un taux de change inférieur de 10 à 20% voire plus ! D'un autre coté, les bureaux de change seront heureux de transformer vos roupies abîmées en dollars flambant neufs mais "the spread is often considerable (10% is not unusual)". Soyez vigilant lorsque vous traitez avec des bureaux de change qui ont souvent tendance à détourner votre attention pendant le comptage, vous laissant avec moins d'argent que prévu. Envisagez d'amener un ami avec vous qui surveillera la transaction avec précaution.

DAB[modifier]

Les Distributeurs Automatiques de Billets (ATM) sont courants dans les grandes villes de Java, Bali et Lombok et sont généralement fiables. Ils sont inexistant sur la plupart des autres îles.

Votre banque vous facturera certainement entre 2.5 et 7 Euros de frais pour chaque retrait au distributeur,quelle que soit la somme retirée, aussi il peut s'averrer interressant de retirer de " fortes " sommes pour limiter le nombre de retraits.

A cet effet, sachez que les distributeurs de la banque Danamon permettent de retirer jusqu'à 1,500,000 Rp au lieu d' 1,000,000 Rp maximum pour la plupart des autres banques. Les distributeurs de la banque "BII" permettent de retirer eux aussi juqu'a 3,000,000 Rp.

Carte de credit[modifier]

Soyez prudent lorsque vous utilisez votre carte de crédit, le clonage et la fraude sont des problèmes majeurs en Indonésie.

Visa et Mastercard sont largement acceptées, mais American Express peut poser des problèmes. At smaller operations, surcharges of 2-5% over cash are common.

Coûts[modifier]

Vivre en Indonésie est bon marché — du moment que vous vivez comme un indonésien. Par exemple, pour 30,000 Rp (2,5 Euro) vous pouvez avoir un plat dans la rue, 2 paquets de cigarettes kretek, trois kilometres en taxi ou trois bouteilles d'eau. Mais, en tant que touriste il faut absolument négocier autour de 50%-70% de moins que le prix initialement annoncé, sinon vous dépenserez votre argent très rapidement.

Les restaurants chics, hôtels et cie ajoutent souvent 10% pour le service plus 6 à 11% de taxe. Ce sera indiqué "++" après le prix ou simplement écrit en tout petit en bas du menu.

Manger[modifier]

Le riz est la nourriture de base, bien sûr, et le plat national répond au nom de nasi goreng : riz frit avec des morceaux de viande finement hachée, des crevettes et des œufs , souvent cuit dans de l'huile... La nourriture varie selon les îles.Les plats sont généralement très pimentés ( sambal ou pedas ). Les indonèsiens mangent souvent dans des warungs , qui sont des restaurants simples avec des bancs autour d'une tableou assis sur une paillasse au sol. Le choix y est restreint, mais la cuisine relativement bonne. Là aussi, les prix sont dérisoires.

Quelques spécialités : - mie-goreng : nouilles frites avec légumes. - Babi guling : cochon de lait rôti à la broche. Excellent quand il n'est pas trop gras. On n'en trouve jamais à Java et Sumatra, îles à dominantes musulmane.Mais plutot vers les îles sulawazi. - Lontong : riz cuit à la vapeur et servi dans des feuilles de bananier qu'on trouve beaucoup à bali. - Gado gado : salade de légumes cuits, très épicée et accompagnée de sauce aux cacahuètes. - Soto : soupe dans laquelle baigne un peu de tout, comme dans un ragoû - Ayam batutu : poulet farci grillé, servi avec des légumes, du tapioca et de la noix de coco. Spécialité de Bali. - Krupuk : beignets de crevettes ou de poisson, tenant lieu de pain. - Sate ou satay : petites brochettes (généralement de poulet et de porc ) cuites sur la braise et servies avec une sauce aux cacahuètes ou au soja. - Sambal : piments rouges pilés avec de la pâte de crevettes et du jus de citron. Incendie assuré ! - Ayam goreng : poulet frit.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

Sans basculer dans le totalitarisme, les crimes sont sévèrement punis en Indonésie...

Toute détention de drogue aussi infime soit-elle fait l'objet de poursuites et ce, sans foi ni loi. Les peines d'emprisonnement normalement prévues pour quelques années peuvent se transformer en peine capitale (a fortiori à l'encontre des ressortissants...).

Sachez également que toute relation sexuelle forcée (que la victime soit adulte ou enfant...) est également passible de lourdes peines d'emprisonnement.

L'entrée et le séjour (aux conditions extrêmement précaires...) dans les geôles se font sans délai et obligatoirement sur place, la France n'ayant signé aucun accord d'extradition avec l'Indonésie.

Avant toute baignade en bord de mer, il est préférable de demander l'avis aux habitants qui connaissent mieux que quiconque les dangers des courants marins emportant même le meilleur des nageurs.


Santé[modifier]

Avant le départ :[modifier]

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire en veillant, le cas échéant, à être couvert également pour un séjour à l’étranger de plus de 90 jours.

Rage :[modifier]

Plusieurs dizaines de cas de rage sont rapportés, en particulier dans l’île de Bali. Il convient d’adopter une attitude prudente vis-à-vis des animaux (chiens, singes, animaux errants). Afin d’éviter tout risque de morsure, il est déconseillé de les approcher et de les caresser. En cas de morsure, il est impératif de laver soigneusement la zone de morsure (à l’eau et au savon) et de consulter un médecin sans tarder pour bénéficier, si nécessaire, de soins anti-rabiques appropriés.

Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes :[modifier]

  • Paludisme : Prévention du paludisme (malaria): maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques qui impose le recours à des mesures de protection individuelle (sprays, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires...) A ces mesures, doit s’ajouter un traitement médicamenteux adapté à chaque individu : il convient de s’adresser à votre médecin habituel ou à un centre de conseils aux voyageurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé. Classification : Bali : pas de chimioprophylaxie; ailleurs zone 3 .
  • Dengue : On constate une recrudescence de cas de Dengue en Indonésie. Six provinces ont été placées en état d’alerte maximale : Jakarta, ouest de Java, est de Kalimantan, sud de Sulawesi, ouest et est de Tenggara. Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques : il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, moustiquaires) La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre (la prise d’aspirine est déconseillée).
  • Encéphalite japonaise : Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. La vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire (à pratiquer dans un centre médical sur place). Dans le cadre d’un voyage touristique, il semble que les mesures physiques (vêtements longs, répulsifs...) soient une arme efficace.

Vaccinations :[modifier]

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée. - Poliomyélite : quelques cas de poliomyélite ont été déclarés dans la région de Sukabumi (située à 120 km de Jakarta) et dans Java-Ouest. Il est recommandé aux voyageurs arrivant en Indonésie de s’assurer que leur vaccination anti-poliomyélite est bien à jour. - Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B. - Autres vaccinations : selon les cas, la vaccination contre la rage et/ou l’encéphalite japonaise peuvent être recommandées.

Dans tous les cas il convient de prendre l’avis de votre médecin ou d’un centre de vaccinations internationales.

Hygiène alimentaire :[modifier]

Il est conseillé de ne pas boire l’eau du robinet : préférer les eaux en bouteilles capsulées, d’origine locale ou importées. A défaut, filtrer l’eau et la faire bouillir avant consommation. Eviter la consommation de poisson de viande et de volailles crus.

Sida :[modifier]

Prévalence non négligeable du VIH - sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

Epidémie de grippe aviaire :[modifier]

La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, c’est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages ni sur les marchés aux volatiles. Les recommandations générales d’hygiène lors des voyages dans les pays en développement, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées : éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ; se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou un soluté hydro-alcoolique. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire) soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par l’intermédiaire de la nourriture, de l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Les espaces confinés favorisent la transmission du virus.

Conseils généraux :[modifier]

Les hôpitaux privés sont à préférer aux hôpitaux publics. En cas de problème sanitaire important, une évacuation sur Singapour (1H30) ou la France devra être envisagée. Avant le départ, consulter le médecin traitant et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

Numéros utiles :[modifier]

Principaux hôpitaux de Jakarta : - Clinique AEA SOS Medika 750.60.01 - Hôpital privé Medikaloka 526.11.18 - Hôpital privé Pondok Indah 765.75.25 ou 769.22.52 - Hôpital privé MMC 520.34.35 ou 527.34.73

Principaux hôpitaux de Bali : - BIMC Medical Centre : Simpang Siur - Jalan Bypass Ngurah Rai 100x-Kuta 80361 - Bali. Tel : 0361-761263 (24h/24) Fax : 0361-755035 - Clinique SOS International : Jalan Bypass Ngurah Rai 24x-Kuta 80361 - Bali. Tel : 0361-710505 (urgence 24h/24) Fax : 0361- 764530 - PRIMA MEDIKA, Jalan Pulau Serangan No9X , Denpasar Tel 0361- 236 225 - SILOAM HOSPITAL,Jalan Sunset Road No 818 - Kuta - Tel:0361-779900 , Tel:0361-779911(urgences 24/24).

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter le site de l’Institut de Veille Sanitaire, de l’OMS, ou les sites de l’institut Pasteur de Lille et de l’institut Pasteur de Paris.

Respecter[modifier]

Les religions.


Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites