Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Imari

De Wikitravel
Japon : Kyushu : Saga : Imari
Aller à : Navigation, rechercher
L'île de Kyûshû
Imari est une cité portuaire de la préfecture de Saga, blottie en fond de baie, sur la côte nord-ouest de l'île de Kyûshû, elle-même située au sud du Japon.

La ville est célèbre pour avoir donné son nom à un décor sur porcelaine, dont la réputation n'est plus à faire. Ce décor repose principalement sur un équilibre non exclusif, de tonalités bleues et rouges safran, sur fond blanc, avec des rehauts d'or.(voir l'article de Wikipedia : la porcelaine d'Imari : WikiPedia:Porcelaine_d'Imari).

La cité prospéra dès le XVIIè siècle avec l'exportation des porcelaines, pour la plupart fabriquées dans l'arrière-pays à Arita, bourg de potiers, et son destin fut lié pour longtemps, aux commandes de l'Occident. L'incendie de 1828 qui ravagea la ville, contraria ses activités pendant quelques dizaines d'années.

Aujourd'hui, Imari vit de ressources diverses,dont un important tourisme. Des porcelaines monumentales (vases, personnages ...) ornent le coin des rues ou des ponts. L'équipement hôtelier est à la hauteur du site, et cette ville au coeur du sujet, permet de rayonner sur l'un des plus beaux patrimoines de la céramique mondiale.
Un vase décor de porcelaine, à Imari

Avec ses 500 magasins de porcelaine, Arita propose de nombreux musées, dont les grandes collections du Musée de la Céramique du Kyûshû (KCM), du "Zwinger", réplique partielle du musée de Dresde en Allemagne. A une portée de bus ou de taxi, le site d'Okawachiyama, autrefois fief des puissants seigneurs Nabeshima, vous met dans un monde hors du temps.

Plus au sud, la plateforme de Dejima ou Deshima,à Nagasaki, qui concentrait depuis 1641 le commerce de la porcelaine, avant son départ pour l'Europe, a été "happée" par le développement urbain moderne. Cependant, une sympathique maison-musée rappelle le glorieux passé de l'endroit, lieu de rencontre privilégié entre Européens, principalement Hollandais, et Japonais.

D'autres sites comme Hirado, Karatsu, Onta, Satsuma ... permettent un enrichissement autour du thème de la céramique.

Enfin, Imari est aussi célèbre au Japon, pour la qualité exceptionnelle de sa viande de boeuf. Le boeuf dit "imari", fait l'objet d'une attention toute particulière, pour maintenir cette renommée justifiée.

NOTES : Sur ce thème de la porcelaine japonaise, on lira avec profit : "IMARI, faïences et porcelaines du Japon, de Chine et d'Europe" de Georges LE GARS, aux éditions Massin à Paris (2004). Pour le rayonnement du style Imari en Europe, la lecture de "Les Imari anglais" (même auteur et même éditeur, 2007), donnera au sujet le piment qu'il se doit ! http://www.imari.fr


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites