Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Hongrie

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Hongrie Drapeau
Parlement à Budapest
Localisation
Capitale Budapest
Superficie 93 000 km²
Population 10 millions (2010)
Monnaie forint (HUF)
Électricité 230V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +36
Fuseau horaire UTC+1


La Hongrie [1] (en hongrois : Magyarország) est un pays d'Europe centrale frontalier de l'Autriche au nord-ouest, de la Slovaquie au nord, de l'Ukraine au nord-est, de la Roumanie au sud-est, de la Serbie au sud, de la Croatie au sud-ouest et de la Slovénie à l'ouest.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Le pays n'est pas très grand (10 millions d'habitants dont 2 millions à Budapest), mais il offre de nombreuses et belles opportunités de voyage : les montagnes au nord, les grandes plaines à l'est, les lacs et les rivières de toutes sortes, et beaucoup de jolis villages et des perles cachées dans les villes. De plus, la Hongrie est facilement accessible car située au milieu de l'Europe, une culture et une économie en mouvement, et vous obtenez une destination à ne pas manquer si vous êtes dans la région.

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Religion[modifier]

Catholicisme 67,5 %, calvinisme 20 %, luthérianisme 5 %.

Fêtes et jours fériés[modifier]



Régions[modifier]

Carte de la Hongrie
Centre
La région la plus visitée avec la capitale Budapest.
Lac Balaton
Le plus grand lac d'Europe centrale, avec Siófok, la capitale estivale, fréquentée par des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.
Transdanubie
Région historique à l'ouest du Danube, très développée économiquement.
Nord
Région montagneuse avec le point culminant du pays : le Kékes tető à 1015 m, des villes historiques et des grottes thermales.
Alföld (Grand Alföld ou Grande Plaine de Hongrie)
Vaste région de plaines et collines quelque peu isolée du reste du pays, avec la ville principale Debrecen.







Villes[modifier]


Arriver[modifier]

En Autocar[modifier]

La compagnie française Eurolines dessert la Hongrie : (http://www.eurolines.fr) Elle propose des tarifs parmi les plus bas du marché et en tout cas souvent moins cher que les compagnies aériennes

En avion[modifier]

Les compagnies bon marché sont Wizzair, EasyJet et Skyeurope. Elles offrent un service très convenable.

Le temps de trajet est de 2h00 au départ de Paris.

La compagnie MALEV était la compagnie aérienne hongroise la plus importante mais elle a fait faillite en février 2012.

Air France dessert également Budapest (les tarifs sont assez élevés)

En train[modifier]

L'Orient Express assure plusieurs fois par jour la liaison Paris-Vienne. Depuis Vienne, ensuite, de nombreux trains partent vers la Hongrie, en particulier vers Györ, Budapest, Sopron.

Le changement à Munich est aussi possible. Il y a plusieurs trains par jour qui le relie avec Budapest.

En voiture[modifier]

Il est obligatoire de rouler avec les phares allumés. Les autoroutes sont limitées à 130km/h mais certains roulent plus vite. Apparemment il y a donc peu de contrôle.

Il n'y a pas de péage pour les autoroutes, mais il faut une vignette magnétique apposée sur le pare-brise et les contrôles sont fréquents.

Si vous louez une voiture, vérifiez qu'elle est bien équipée de cette vignette.

Les carburants sont plus chers dans la région mais moins chers qu'en France. (Gazole: ~1,00 EUR, SP 95: 1,10 EUR)

En stop[modifier]

Le stop n'est pas le moyen le plus simple d'accéder à la Hongrie : les avis (y compris sur place) convergent pour dire que les hongrois ne prennent pas facilement en stop. En arrivant d'Autriche, les grands centres commerciaux (au sud de Vienne, ou vers Bruck a.d. Leida) sont des endroits très fréquentés par les Hongrois, les Roumains, les Slovaques et les Slovènes. Ça peut être un assez bon moyen de passer ces frontières.

En bateau[modifier]

A partir de Vienne ou de Bratislava, il est possible de descendre le Danube pour se rendre jusqu'à Budapest. L'occasion de mettre des images sur le conflit opposant la Slovaquie et la Hongrie concernant le barrage de Gabcikovo, et de d'imprégner de l'activité sur ce fleuve où il se passe toujours quelque chose: écluse, objets flottants non identifiés, péniches et barges, rives qui se transforment en plage lors des chaudes journées d'été... C'est également un voyage qui laisse le temps de s'évader ou de préparer son séjour à Budapest!

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

De taxi[modifier]

TaxiCab: de taxi à prix fixe +36/70/645-4444, www.taxibudapest.eu TaxiCab

En bateau[modifier]

Quelques bacs évitent de faire de grands détours lorsque l'on croise le Danube au sud de Budapest. En 2000, c'était l'équivalent de 0,5 cts d'euros pour les piétons, le double pour les voitures.

En train[modifier]

En voiture[modifier]

Excellent réseau routier sur la plupart des grands axes, même si quelques imperfections existent au niveau des jointures de ponts ou d'ornières subsistantes près des routes nationales frontalières de l'est du pays.

La conduite des hongrois est de plus en plus prudente grâce à de fortes actions en matière de sécurité routière, sans compter une plus grande sévérité de la maréchaussée en cas d'interpellation. Attention à certains conducteurs pressés qui ont tendance à vous coller (trop près...) au derrière, surtout sur l'autoroute.

Limitations de vitesse :

  • autoroute : 130 km/h (80 km/h pour les camions et les autocars...)
  • voie rapide : 110 km/h (70 km/h pour les camions et les autocars...)
  • route : 90 km/h (70 km/h pour les camions et les autocars...)
  • ville : 50 km/h

Attention au taux d'alcoolémie : il n'y a aucune tolérance (zéro gramme d'alcool par litre de sang).

Une taxe nommée "Matrica" est à payer si vous pensez emprunter le réseau autoroutier hors agglomération dont voici quelques tarifs :

  • motocyclettes : 1470 HUF (soit 5 €...) la semaine
  • véhicules jusqu'à 3,5 tonnes avec ou sans remorque : 2975 HUF (soit 10 €...) la semaine ou 4780 HUF (soit 17 €...) le mois
  • camping-cars jusqu'à 7,5 tonnes : 3375 HUF (soit 12 €...) la journée ou 8255 HUF (soit 28 €...) la semaine ou 13970 HUF (soit 48 €...) le mois

Les autocars et les camions sont également soumis au paiement de cette taxe.

Il est possible de s'acquitter d'une de ces formules aux plateformes frontalières, dans les station-services ou certains organismes publics en ville. Le support matériel consiste en un ticket à conserver à bord après déclaration du véhicule (bien vérifier l'exactitude de votre n° d'immatriculation...) car il s'agit de la seule preuve de paiement en cas de contrôle approfondi.

Les contrôles électroniques fixes et mobiles sont fréquents, une contravention oscillant entre 14875 HUF et 317500 HUF est dressée en cas de manquement.

Des aires de repos (parkings avec ou sans sanitaires...) et de service (poste de carburant et restauration rapide...) sont régulièrement implantées le long des axes autoroutiers et sur les plus grandes routes nationales, leur signalisation complète est mentionnée par le terme "Pihenöhely" précédée du nom du lieu le plus proche et des différents pictogrammes pour chaque aire.

Parler[modifier]

La langue officielle est le hongrois (magyar nyelv). Les jeunes et les citadins parlent en moyenne correctement anglais. Mais parmi les gens plus vieux, l'allemand est plus parlé ; néanmoins, seulement 23 % parlent anglais et 25 % allemand.

Acheter[modifier]

La monnaie officielle est le forint.


Si les produits sont moins chers de 30 à 50 %, la qualité n'est pas la même. Si, c'est, hélas, la même qualité, puisque ce sont les mêmes boîtes qu'à l'Ouest, dans les mêmes hypers, Metro, Tesco, Auchan, Cora, Lidl...

Et pour les produits spécifiquement hongrois, surtout provenant des petits producteurs agricoles, c'est dix fois mieux. Pas de produits chimiques, légumes et fruits de saison, pas d'intermédiaires sur les petits marchés locaux.

Manger[modifier]

En général la cuisine Hongroise est riche en crème et paprika! Un repas traditionnel se compose d'une soupe, d'un plat principal accompagné d'une salade et d'un dessert.

Les Palacsinta sont des crêpes de Hongrie : une pâte très fine fourrée, sucrée ou salée.

Plat

  • Goulache (soupe) excellent !
  • Paprikas (viande mijotée avec une sauce paprika, le paprika étant une épice typiquement hongroise)
  • Derelye ou "barátfüle" (sorte de ravioli au túró) à manger avec de la crème bien sur!

Dessert

  • Aranygaluska (brioche formée de petite boule de pâte enrobée de poudre de noix ou de graines de pavot à manger avec une crème "anglaise")

Boire[modifier]

  • tokaji ASZU: vin blanc doux suivant le nombre de "puttonyos" (3,5,6)
  • tokaji Furmint: Le meilleur à mon gout mais plus cher
  • la plupart des vins rouges (les tokaji sont des vins blancs) sont de bonne qualité. (Egri Bikaver, Villany, etc...). Les vins hongrois sont peu connus, mais valent la peine.
  • barack pàlinka : liqueur d'abricot
  • unicum : alcool brun épicé, c'est presque une boisson nationale, à essayer... mais attention aux estomacs fragiles !!! (très âpre, pas très bon à mon goût), ressemble à l'Egermeister autrichien.

Se loger[modifier]

On trouve des panziós (pensions), généralement de bon rapport qualité-prix, et des hôtels toutes catégories. La Hongrie étant très touristique, les réservations sont conseillées, surtout à Budapest. Un détail : les chambres doubles sont le plus souvent équipées de lits jumeaux, les lits conjugaux sont rares. On peut tout aussi bien dormir chez l'habitant ou dans des campings. Plusieurs Location vacances hongrie de particulier à particulier sont disponibles. Choisissez et contactez le propriétaire pour la réservation.

Quelques sites utiles: Hôtels et pensions en Hongrie( en anglais) City-guide de Budapest (en anglais) Guide touristique de Budapest ( en anglais)

Apprendre[modifier]

Pour avoir des informations sur la Hongrie, il existe un site d'actualité hongroise en français, mis à jour quotidiennement: http://www.hu-lala.org qui est une bonne source d'informations sur la Hongrie.

Travailler[modifier]

Sécurité[modifier]

L'insécurité à Budapest est la même que dans les grandes capitales d'Europe. De plus il y a souvent des agents de sécurité dans les lieux très fréquentés et à la sortie du métro.

Respecter[modifier]

Il ne faut pas prendre la Hongrie comme un pays pauvre de l'Europe de l'Est (et même Europe centrale serait le plus approprié).

Après la Première Guerre mondiale, la victoire des Alliés et en raison du traité de Trianon (4 juin 1920) l’Empire austro-hongrois a disparu à la faveur des États-nations: Autriche, Hongrie, Roumanie, Pologne, Slovaquie, Serbie, Slovénie, Croatie. Ainsi de nos jours un peu moins de 1,6 millions de Hongrois vivent en Roumanie, 0,6 millions en Slovaquie, 0,4 millions en Serbie etc. Les Hongrois sont très affectés par les conditions de vie de leurs frères des autres pays. Il y a même des informations télévisés quotidiennes des régions extérieures à population hongroise.

Communiquer[modifier]

Les Hongrois sont un peuple très ouvert. Ainsi, la communication n'est pas compliquée... Du moins dans la capitale ! En effet, dans la capitale les habitants Hongrois parlent également anglais et éventuellement allemand. Ces dernières quinzaines d'année, le peuple s'est également ouvert à la langue française, mais la grammaire et la prononciation n'ayant aucun point commun, les Hongrois ont du mal à apprendre et/ou à parler).

Dès que vous quittez la capitale ou les grandes villes, telles que Miskolc, Debrecen, etc... vous risquez d'être étonné. À la campagne, les habitant parlent plutôt un patois souvent incompréhensible, et leur ouverture aux langues est légèrement moindre. Mais ce n'est pas pour cela qu'ils sont moins accueillants!

Il va de soi que la meilleure façon de se faire comprendre est d'apprendre la langue; les Hongrois apprécient souvent les efforts des étrangers à apprendre leur langue.

Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !




Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites