Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Harfleur

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher

Harfleur est une ville de Normandie.

Comprendre[modifier]

Le site d’Harfleur présenterait une activité humaine dès le Paléolithique, et est mentionné dans l’Itinéraire d’Antonin sous le nom de Caracotinum. Les fouilles archéologiques confirment la présence d’une occupation gauloise, sur les hauteurs dominant la ville actuelle, puis d’un établissement gallo‑romain. La découverte au pied du Mont Cabert de quelques sépultures des VIème et VIIème siècles prouve la continuité de l’occupation du site durant le haut Moyen-Age. C’est probablement à cette époque qu’est fondée, au fond de la vallée, en bordure de la Lézarde, la paroisse dédiée à Saint Martin et que les habitants quittent les hauteurs pour s’installer autour de la première église.

Le nom de “Harfleur” est en fait une appelation viking du début du IXème siècle. En langue viking, “Harfleur” signifie “haut du fleuve” par opposition à Honfleur, “bas du fleuve” (Fleur = Fjord).

En 1204, Philippe Auguste annexe la Normandie au royaume de France. Harfleur perd son débouché économique vers l’Angleterre. Peu à peu les rois de France organisent à Harfleur la défense du royaume devant l’Angleterre. Grâce à la fortification de la ville en 1350 puis de son port vers 1390, le roi y concentre sa flotte de guerre et ses garnisons qui repoussent les assauts répétés de l’ennemi. La ville royale gagne bientôt le surnom de “verrou de Normandie, clé du royaume de France”.

Pourtant, en septembre 1415, une brèche est ouverte par l’armée anglaise conduite par le jeune roi Henri V, dans l’épaisse muraille ‑ la Brèque ‑ La ville est prise, les habitants déportés, remplacés par des colons anglais. Reprise en 1440, la ville n’est définitivement libérée qu’en janvier 1450 par le roi de France Charles VII, qui fait reconstruire la ville et les fortifications et fait achever l’église.

Avec l’ensablement de son port, la prospérité économique d’Harfleur s’estompe peu à peu. En créant le Havre de Grâce, qui devait être pour Harfleur un avant-port ouvert sur la mer, François 1er scelle en fait son déclin : c’est autour de ce “Havre de Grâce” que se crée une nouvelle ville, dont l’importance dépasse bientôt celle de sa ville mère.

Aux XVIème et XVIIème siècles, Harfleur conserve une activité marchande. Vers 1630, Louis XIII ordonne le démantèlement des fortifications, pour empêcher les Protestants de tenir la ville. La cité se pare de belles façades. Le XVIIIème siècle confère à la ville un accent de modernité tandis qu'au XIXème s'installent plusieurs usines, huilerie, raffinerie de sucre, briqueterie qui trouvent leurs débouchés grâce au développement du chemin de fer (ligne Paris ‑ Le Havre inaugurée en 1847) et aux grands travaux de canalisation du cours inférieur de la Lézarde jusqu'à la Seine, de 1840 à 1887.

En 1906, la famille Schneider installe une usine d’armement. La Grande Guerre l’enrichit mais en 1940, l’usine est démantelée par l’occupant.


Arriver[modifier]

Circuler[modifier]

A Voir[modifier]

A Faire[modifier]

Shopping[modifier]

Se Restaurer[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Aux environs[modifier]


Important : cet article est une Ébauche et a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues