Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Guyane

De Wikitravel
(Redirigé depuis Guyane française)
Aller à : Navigation, rechercher
foret amazonienne
Ariane 5 au décollage
centre ville de Cayenne vue du ciel

La Guyane [1] est une région et un département d'outre-mer français d'Amérique du Sud, frontalier du Brésil au sud-est et du Suriname à l'ouest.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

La Guyane est presque entièrement recouverte de forêt primaire, avec de nombreux cours-d'eau et criques. Le territoire est délimité par deux grands fleuves : le Maroni à l'ouest et l'Oyapok à l'est. Il existe aussi des îles aux larges de la Guyane, les iles de Rémire, ainsi que les Iles du Salut.

Climat[modifier]

Histoire[modifier]

Population[modifier]

Les habitants sont concentrés principalement sur la bande littorale, mais de nombreux villages existent en forêt le long des fleuves.

La Guyane est composée de populations très variées :

  • les Amérindiens : une quarantaine de peuples différents (Wayampis, Emerillons, Arawaks, Wayanas...)
  • les Créoles (descendants d'esclaves de l'époque coloniale)
  • les métropolitains
  • les Brésiliens (pays frontalier par le Sud et l'Est, 1ere minorité de Guyane)
  • les Haïtiens (2eme minorité)
  • les Hmongs (réfugiés du Laos en 1977)
  • Les Neg-marrons (Saramaka, Boni...venus du fleuve Maroni et du Suriname)
  • les Javanais (immigrés d'abord au Suriname, puis en Guyane)
  • les Georgetowniens (venus du Guyana)
  • les Latino-Hispaniques (dominicains, colombiens, péruviens, vénézueliens...)
  • les Antillais (martiniquais, guadeloupéens, st luciens...)
  • les Chinois (principalement présents dans le commerce)
  • les Libanais (principalement présents dans les affaires),contrairement à une idée répandue il n'y a pas de Syriens en Guyane.

La Guyane compte environ 221 500 habitants recensés en 2009, auxquels il faut ajouter les clandestins estimés entre 40 000 et 60 000.

Fêtes et jours fériés[modifier]

Régions[modifier]

Carte de la Guyane

La Guyane fait partie du massif des Guyanes avec l'est de la Colombie, le Venezuela, le Suriname, le Guyana et le nord du Brésil. Cette région, fortement arrosée par des précipitations abondantes, renferme une faune et une flore abondantes et variées. On extrait de grande quantité de bauxite, d'or, de diamant et de fer de son sous-sol.

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Arriver[modifier]

En avion[modifier]

Depuis la France (métropole): un vol quotidien relie Paris Orly Ouest à l'aéroport de Rochambeau, à quelques kilomètres de Cayenne. Deux compagnies, Air France et Air caraïbes, desservent la Guyane depuis la métropole, donc les tarifs ne sont pas très compétitifs. Les tarifs sont variables en fonction de la saison et plus élevés pendant la période touristique (juillet-août).

Il existe aussi des liaisons vers les Antilles et Miami, ainsi que vers le Suriname et le Brésil (Macapá et Belém).

Circuler[modifier]

Vous pouvez commencer par oublier le train, il n'y a pas de voies ferrées en Guyane. La ville de Cayenne comporte quelques lignes de bus. C'est tout pour les transports publics.

Le mode de déplacement typique est le taxi collectif, qui part quand il a un nombre suffisant de passagers. Un Kourou/Cayenne coûte 10 euros par personne avec un à trois départs par jour, un Cayenne/Saint-Laurent coûte 50€, un Cayenne/Saint-Georges coûte 40€.

Les taxis sont nombreux, confortables, mais chers : 35 euros pour aller de l'aéroport à la ville de Cayenne (15 minutes) et 85 euros pour faire Cayenne - Kourou.

La solution fiable est la location de voiture : plusieurs compagnies sont présentes à l'aéroport de Cayenne et dans les villes principales.

Le stop marche également assez bien en général, par contre le climat étant très changeant, il n'est pas garanti que vous arriviez à destination sans vous mouiller...

Pour les destinations plus éloignées vous aurez le choix entre pirogue, marche (si vous avez le temps) et avion. Il peut être intéressant de prendre contact avec des pilotes locaux qui peuvent éventuellement vous emmener en avion de tourisme moyennant une participation aux frais.

Partir[modifier]

On peut rejoindre le Brésil très facilement par Saint-Georges et Oiapoque (son pendant brésilien). De là, des bus partent pour Macapá, capitale de l'état brésilien d'Amapa. Macapá est sur l'Amazone : on peut donc rejoindre Belem en bateau, ou toutes les villes brésiliennes par avion. Il existe une liaison aérienne Cayenne/Macapá (~300€ AR)et Cayenne/Belém (~500€ AR)

Vers l'Ouest, on peut visiter le Suriname, ancienne colonie néerlandaise, réputée pour ses parcs nationaux. Malheureusement la sécurité des voyageurs n'y est pas assurée pour l'instant.

Parler[modifier]

Les Guyanais parlent français. Dans les territoires amérindiens, on parle le français mais aussi des langues amérindiennes. Les langues les plus utilisées sont :

  • le français (langue officielle)
  • le créole guyanais
  • le taki-taki (surtout sur le fleuve Maroni) qui est un dialecte ou plutôt un pidgin- anglo-hollandais comprenant des mots de français (le taki-taki est la langue des bushinengés ou noirs marrons derniers descendants d'esclaves en fuite du Suriname).
  • la communauté brésilienne devenant de plus en plus importante, le portugais peut être un moyen de communication.
  • sans oublier l'espagnol pour les communauté latino-hispaniques, et le laotien, le chinois et vietnamien parlé par la communauté asiatique (les H'Mongs de la Guyane)

Acheter[modifier]

  • Le rhum local est bon et pas cher.
  • L'artisanat du bois de Guyane (bois serpent, amarante, patawa, wacapou, bois de rose , bois Wapa ect...) propose de fort jolies choses .
  • Les objets en bois sculptés des bushinenges méritent le détour (vendus partout, produits à Mana surtout) , prévoir les coûts de transport en raison du poids élevé.
  • Les tableaux d'art tembé, toujours produits par les bushinenges, sont particulièrement expressifs.


Gastronomie[modifier]

Cuisine[modifier]

La cuisine guyanaise est très variée, on peut manger du poisson, de la viande-bois (gibier), des légumes et des fruits exotiques. Pour le touriste, les plats peuvent paraître trop épicés, ne pas hésiter à demander au restaurateur de diminuer la quantité d'épice. Les guyanais sont friands de poissons et viandes boucanés (cuisson traditionnelle).

Poissons et Fruits de mer[modifier]

Les fleuves et cours d'eau sont nombreux, on trouve donc une importante quantité et variété de poissons d'eau douce. Certains poissons ne se pêchent que dans certaines communes. En haute mer, on pêche de grandes crevettes roses, du requin et des poissons originaux. http://www.amazonie-peche.gf/

Poisson à goûter:

Jamais goûté, poisson endémique du Maroni,

Atipa

Acoupa

Vivanneau, Poisson rouge très recherché.

Machoiran

Palika, tarpon en France métropolitaine

Aïmara

Croupia', particulièrement savoureux

Crevette de guyane

Sardine

Gibier (Viande de bois)[modifier]

La foret est immense, on trouve donc de nombreuses espèces de gibier et autres viandes exotiques.

Cochon bwa, pac, pakira, agouti, biche...


Des espèces sont protégées donc interdites à la chasse.

Plats locaux[modifier]

Les plats sont toujours souvent avec du riz/haricots rouges ou du couac.

Bouillon d'Awara, plat guyanais par excellence, à base d'awara (fruit du palmier).

Colombo, plat créole avec du porc ou du poulet.

Haricots rouges, plat de haricots rouges avec viandes de bois ou poissons.

Lentilles, plat de lentille avec viandes de bois ou poissons.

Kalou ou Kalalou , plat de poisson boucanné avec épinard et Gombo.

Pimentade, plat de poisson à la sauce tomate, pimenté et assaisonné dans le citron.

Blaf de poisson, plat de poisson préparé au court-bouillon.

Roti couniad, plat de poisson grillé avec ses écailles. "soupe zabitan"

Boissons et spécialités[modifier]

Le Rhum, La Belle Cabresse Cœur de Chauffe La Cayennaise de l.

Le Couac, farine de manioc cuite.

Les Sorbets aux parfums Locaux (Comou, coco, ananas, maracuja, goyave, avocat, maïs,cerise-pays)

Boire un verre / Sortir[modifier]

le Carnaval qui dure environ 2 mois(premier dimanche de janvier jusqu'au Mercredi des cendres), la Guyane bat aux rythmes de ses bals masqués avec les Touloulous (femmes déguisées de la tête aux pieds qui dansent sur des musique endiablées). On peut également participer et regarder les parades qui ont lieu le dimanche à Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Kourou.

Carnaval dans les rues de Cayenne

Pendant le Carnaval :

Le Soleil Levant (chez Nana pour les initiés...), à Cayenne

Polina, à Cayenne

La Matadô, à Kourou

Le MOONLIGHTCayenne tous les jeudis du Carnaval


En dehors du Carnaval:

Le MOONLIGHT discothèque,à Cayenne

Le Bar des Palmistes

Le Lido Night

Jungle bar

Iguana Café

Le Lido Night

Le Club 106

Le New Acropolis

le GUEST discothèque à Cayenne

le WAX discothèque à cayenne

Les bars du village chinois:

Bar Do Chris

Edge Club

Bar Domino

et autres Soundsystems "sauvages" aléatoires à travers les différents quartiers.

Se loger[modifier]

Pour se loger en Guyane, il y a deux possibilités:

-Si vous êtes en vacance aux bords d'un fleuve dans un carbet (habitation rudimentaire composée d'un toit posé sur des poteaux): il vous suffit d'acheter un hamac, une moustiquaire et éventuellement une bâche. Les carbets sont mis en location par les municipalités ou des compagnies privées le temps d'un week-end, le transport sur le fleuve est compris dans la location.

Lien utile : Guide Guyane de l'hébergement touristique en carbet : http://www.escapade-carbet.com

-Si vous êtes en séjour dans les grandes agglomérations(Cayenne, Saint-Laurent du Maroni et Kourou), il faut opter pour l'hôtel. Les prix sont élevés, mais les chambres sont correctes.

Apprendre[modifier]

L'Université des Antilles et de la Guyane (UAG) http://www.univ-ag.fr/ dispense des formations supérieures en Guyane, sur deux site :

  • campus Saint Denis à Cayenne
    • l'Institut d'Enseignement Supérieur de la Guyane (IESG)
    • l'UFR de Médecine
    • l'École d'Infirmière
  • Kourou
    • Institut Universitaire de Technologie (IUT)

L'institut Universitaire de Formation des Maitres (IUFM) propose la préparation à certains concours pour devenir enseignant du primaire ou du secondaire et forme les professeurs stagiaires.

Le Pôle Universitaire Guyanais (PUG) http://www.poluniv-guyane.fr/accueil/ doit ouvrir ses portes en septembre 2009 sur le site de Trou Biran, près du centre ville de Cayenne.

Il regroupera:

  • l'Institut d'Enseignement Supérieur de la Guyane (IESG)
  • l'UFR de Médecine
  • certaines formations de l'Institut Universitaire de Technologie (IUT)
  • l'Institut Universitaire de Formation des Maitres (IUFM)
  • des organismes de recherche

Sécurité[modifier]

Santé[modifier]

La Guyane est dotée du meilleur système de santé en Amérique du Sud. Selon les critères Européen, elle est à peine dans la moyenne. Les risques liés à la fièvre jaune et le paludisme sont limités dans les villes.

  • Fièvre jaune : vaccination obligatoire au moins 15 jours avant le départ dans un centre agréé qui vous délivrera une carte de vaccination à présenter lors de l'embarquement en métropole (obligatoire) ou lors du passage des frontières vers le Brésil ou le Suriname.
  • Paludisme : risques très faible dans les grandes agglomérations et le long des cotes. Un traitement préventif devra toutefois être envisagé pour les déplacements en forêt à l'intérieur des terres et le long des fleuves comme le Maroni ou l'Oyapok. Dans les zones à risque il est primordial d'éviter d'être piqué donc de porter des vêtements à manches longues éventuellement imprégnés d'un répulsif.
  • Autre : la Guyane n'est pas aussi hostile que certaines rumeurs le laissent entendre. Évidement, comme partout il existe quelques risques, mais des conseils simples permettent d'éviter d'y être confronté:
    • Éviter de se baigner dans les eaux stagnantes à cause des parasites qu'on peut y attraper. Les rivières ne posent pas de problèmes, il suffit de sonder l'eau avec un bâton afin de déloger d'éventuelles raies présentes dans le sable des rivages (venimeuses).
    • En forêt, il faut absolument éviter de se tenir aux arbres à cause des éventuelles araignées, serpents ou scolopendres et porter des chaussures montantes.
    • Dans la savane, les "poux d'agouti", nom local des aoûtats, minuscules acariens qui se postent en haut des herbes pour s'agripper aux jambes puis passer sous la peau. Ca gratte énormément pendant quelques jours mais c'est bénin. Il suffit de se protéger en portant des vêtements longs et en employant une pommade curative anti prurigineuse type "Ascabiol" depuis que l'Elenol (pommade anti-parasitaire préventive et curative) n'est plus distribué.

Respecter[modifier]

La Guyane étant très éloignée de la France métropolitaine, elle est très souvent oubliée, les guyanais sont soucieux d'être considérés. Donc n'oubliez jamais que les guyanais sont Français.

La culture Créole est très imprégnée en Guyane.

Les guyanais ayant des origines ethniques très différentes, il est nécessaire de venir en Guyane dans un esprit de découverte et non de venir en Guyane comme en pays conquis.

Posez-leur des questions sur leurs cultures, l'histoire de leur région, et ils seront très heureux de vous répondre.

Le guyanais est parfois râleur à propos de son propre pays.

Rester en contact[modifier]

  • Pour appeler vers la métropole, le plus simple est d'utiliser les cartes prépayées qu'on trouve dans les épiceries (carte Alizés de France Telecom par exemple, 15€ pour environ 13h de communication depuis un poste fixe).
  • Opérateurs de GSM : Orange Caraïbe, Digicel et Outremer Télécom. Attention, Orange est ici une filiale et votre abonnement métropolitain sera en roaming (international zone Europe).


Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites