Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Grenoble

De Wikitravel
Isère : Grenoble
Aller à : Navigation, rechercher
Panorama Grenoble centre et vallée de l'Isère

Ville [1] du sud-est de la France, dans la région Rhône-Alpes et le département de l'Isère. Située entre trois massifs des Alpes, le Vercors, le Massif de la Chartreuse, et la chaîne de Belledonne, sa position géographique et la forme de son urbanisation lui donne le surnom d'Y Grenoblois. Elle est traversée par deux rivières l'Isère et le Drac qui s'y rejoignent. Elle a comme particularité géographique d'être une ville singulièrement plate dans un environnement de montagnes. Son altitude est de 214 m.

Comprendre[modifier]

6ème ville la plus appréciée de France selon le classement établi par le magasine Le Point ("Où vit-on le mieux en France?", n°689 du 27 janvier 2005). Grenoble, déjà organisatrice de l'exposition internationale de la houille blanche en 1925 qui avait accueilli plus d'un million de visiteurs, est également connue pour avoir organisé les Xe Jeux olympiques d'hiver en 1968. A l'occasion du 40ème anniversaire des jeux olympiques, de nombreuses manifestations sportives et culturelles se sont déroulées à Grenoble en février 2008.

Arts, Hi-Tech et Sport sont les trois mots qui caractérisent le mieux cette agglomération de près de 500 000 habitants qui associe des infrastructures de recherche et d'enseignement exceptionnelles avec le cadre superbe des hautes montagnes alpines qui l'entourent.

Tour de l'Isle depuis la rive droite de l'Isère

Arts - C'est d'abord une ville connue pour ses écrivains et artistes, natifs ou de passage, comme Stendhal ( qui détestait Grenoble mais en a dit qu'on pouvait y voir une montagne à chaque coin de rue ), Debelle, Hache, Hébert... Une douzaine de musées sur Grenoble et sa proche banlieue témoignent de leurs oeuvres. Le Musée de Grenoble, fondé en 1798, mais installé depuis 1994 au cœur de la ville, (place Notre Dame et arrêt du même nom pour le tramway B et bus) possède une collection importante d'œuvres modernes, mais aussi des collections plus classiques avec un département d'égyptologie ainsi qu'un vaste jardin aux nombreuses statues.

Hi-Tech - C'est ensuite une ville très active comptant trois universités (avec plus de 60 000 étudiants), une école internationale de management, neuf écoles d'ingénieurs, plusieurs centres de recherche publics et privés, tournés notamment vers les nouvelles technologies (synchrotron, MINATEC, LETI). La plupart de ces organismes de recherche sont concentrés au nord de Grenoble dans ce que l'on appelle le polygone scientifique. Il n'est d'ailleurs pas rare d'y rencontrer Québécois, Américains, Allemands, Italiens... qu'ils s'agisse d'hommes d'affaires, de chercheurs ou de techniciens.

Stade des Alpes

Sport - C'est enfin une ville parmi les plus sportives de France, où les week-ends sont tournés vers la nature environnante. Grenoble donne accès rapidement aux stations de sports d'hiver - possibles sur les trois massifs: Belledonne, Chartreuse et le Vercors - et peut être une escale en direction des plus grandes, ou encore vers les chemins de randonnées de Belledonne et de Chartreuse. On peut y dénoter 2 équipes de sport de haut niveau hormis le Grenoble Foot 38 en championnat de football amateur mais qui veut retrouver la ligue 1 avant la fin de cette décennie. Le FC Grenoble Alpes Rugby (Top 14, rugby) et les Brûleurs de Loup (Ligue Magnus, hockey sur glace). Le Stade des Alpes (20.068 places) est situé dans le parc Paul-Mistral, à l'est de la ville. On peut y voir notamment les matchs du GF38 et les affiches du Top 14. Enfin, Grenoble accueille régulièrement des étapes du Tour de France compte tenu de sa position dans les Alpes, ainsi que chaque année une étape du critérium du Dauphiné, seconde course cycliste en France.

Arriver[modifier]

Par avion[modifier]

Deux aéroports existent dans les environs de Grenoble :

  • l'aéroport international de Grenoble Isère [2] à 40 km de Grenoble, permettant toute l'année de s'envoler pour Londres et Dublin avec Ryanair, mais également vers de nombreuses destinations (Stockholm, Hambourg, Amsterdam, plusieurs villes britanniques...), cet aéroport étant le hub d'accès aux stations de ski alpines.
  • l'aéroport international de Lyon Saint-Exupéry situé à 100km (avec une navette directe depuis la gare de Grenoble) permettant d'accéder en une heure à toutes les grandes villes françaises par Air France et la plupart des métropoles européennes.

Il existe également un aérodrome situé à 13 km de Grenoble sur la commune de Le Versoud. Il est l'un des plus utilisés de France avec un nombre de vols variant de 70 000 à 80 000 annuellement. Sa piste est de 900 m. Voir le lien aérodrome Le Versoud

En train[modifier]

gare ferroviaire

Grenoble est relié à Lyon (1 h 30), Chambéry (45 mn) à Valence (1 heure) à Gap (1 h 30) par TER, et à Paris 9 fois par jour en TGV (3 heures). Également plusieurs liaisons quotidiennes vers Briançon.

La gare de Grenoble-Universités-Gières dessert des destinations en direction de Chambéry et d'autres villes alpines.

En voiture[modifier]

Autoroutes :

  • A41 de Genève (par Chambéry)
  • A48 de Lyon
  • A49 de Valence
  • A51 d'Aix-en-Provence et Sisteron

Il y a 13 parkings-relais répartis dans et autour de la ville.

Par bus interurbains[modifier]

Gare routière de Grenoble

Des lignes régulières de bus existent. Celles-ci sont organisées par le Conseil général de l'Isère (réseau Transisère), et les titres (tarification zonale : Transisère) sont valables sur l'ensemble des compagnies du réseau. Les lignes Transisère permettent en particulier d'accéder aux stations de sports d'hiver et à l'aréoport de Grenoble-Isère (horaires).

Une ligne Satobus est également organisée entre l'aéroport de Lyon et la Gare Routière. Les bus partent de la gare routière et de l'aéroport toutes les heures. Il faut compter 1h05 pour ce trajet. Le prix: 20 euros pour un aller simple et 30 euros pour un aller-retour. Le billet peut etre acheté dans le bus et réglé par carte Bleue.

Se déplacer[modifier]

En tram & bus[modifier]

tramway citadis

Le réseau de transports en communs de l'agglomération grenobloise est composé de cinq lignes de tramway, de 6 lignes de bus Chrono (intense), de 12 lignes de bus Proximo (moyen) et de 28 lignes de bus Flexo (à la demande). En 2007, le réseau a enregistré 74,3 millions de voyages pour 57,9 millions de déplacements. Les 6 lignes de bus Chrono circulent comme les cinq lignes de tramway jusqu'à environ 00h30.

Pour le tramway, doté de deux type différents de rames TFS et citadis, c'est sans surprise la ligne A la plus fréquentée avec 87 000 voyages par jours.

  • ligne A : de Échirolles à Fontaine
  • ligne B : de la Cité Internationale (Europole) à Gières
  • ligne C : de Seyssins à Gières
  • ligne D : Résidence Les Taillées (Universités) au centre-ville de Saint-Martin-d'Hères
  • ligne E : de Louise Michel (Grenoble) à l'Hôtel de ville de Saint-Martin-Le-Vinoux

Il est possible de télécharger un plan du réseau (Bus et Tramway) : voir lien Plans SEMITAG ou pour toute autre information SEMITAG.

En taxi[modifier]

Besoin d'un taxi pour vos déplacements dans la région :

  • Taxis Grenoble Marillet : Tél Jour : 06 11 08 81 76 ; Tél Nuit : 06 14 26 95 45 [3]
  • Taxis Grenoblois : Tél. 04 76 54 42 54 ; Fax 04 76 51 55 66 ; [4]
  • Taxis de la Banlieue Grenobloise : Tél. 04 76 54 17 18 ; Fax 04 76 54 45 75 ; [5]

En voiture[modifier]

parking-relais à Grenoble

A part quelques points noirs aux heures d'affluence, la circulation est plutôt fluide sur les grands axes qui contournent la ville. Néanmoins se garer en ville n'est pas chose aisée; il n'y a presque plus de places de stationnement gratuit au nord des grands boulevards (Vallier, Foch, Joffre).

Il est conseillé d'utiliser les parking relais en dehors ou à l'entrée de la ville et d'utiliser le tramway ou les bus. Des forfaits sont proposés pour les familles. Pour plus d'informations, se renseigner auprès de la SEMITAG (Transports de l'Agglomération Grenobloise). Différents parkings sont aussi disponibles à proximité de la ville pour ceux qui souhaitent utiliser leurs voitures.

En vélo[modifier]

Bien qu'entourée de trois massifs de montagnes, Grenoble est l'une des villes les plus plates de France. Un grand nombre de pistes cyclables existent, et un effort réel est fait sur ce point par la mairie depuis une dizaine d'années. En 2007, le réseau cyclable atteint 280 km de voiries aménagées pour les cyclistes. De plus, la présence de nombreux panneaux de jalonnement de couleur verte facilite ce type de déplacement.

Plusieurs points de location de vélo existent. Vous pouvez notamment louer un vélo à la gare de Grenoble ou sur le campus universitaire. En 2008, le parc compte 540 vélos.

Des plans des pistes cyclables sont disponibles en différents lieux: Gare de Grenoble, Office du Tourisme, métro-vélo. Il est possible de parcourir les bords de l'Isère et du Drac sur une grande partie de ces rivières.

En i-road[modifier]

En septembre 2014, la Métropole de Grenoble a accueilli le projet i-Road de déplacement innovant électrique où chaque borne est alimentée par de l'énergie propre. Ce projet est notamment monté en partenariat avec Toyota et EDF constituant une exclusivité mondiale autour du transport innovant électrique dans des véhicules nouveaux de Toyota.

A voir[modifier]

Site de la Bastille[modifier]

Gare d'arrivée du téléphérique
Terrasse des géologues et le Centre d'Art de la Bastille

La Bastille: [6] superbe vue de la ville et des environs depuis cet ancien fort du XIXe siècle surplombant la ville de 264 m. Chaque année, 600 000 visiteurs montent à la Bastille. Il existent 3 possibilités pour accéder à ce site qui permet de voir les trois branches du Y Grenoblois :

On peut utiliser l'unique téléphérique urbain de France (les bulles) pour atteindre le sommet. En 2011, plus de 300 000 personnes ont choisi cette option.

On peut y accéder en voiture par la ville de La Tronche par une petite rue escarpée à fort pourcentage.

On peut y monter par deux chemins piétonniers. L'un démarre d'un parc appelé Jardin des Dauphins et l'autre du musée archéologique Saint Laurent dans le quartier portant le même nom. Ce dernier accès possède des totems géologiques et permet d'emprunter si on le souhaite des escaliers remarquables (uniquement pour les plus sportifs). Sinon, un chemin très large et facile à monter reste possible. A noter que ces deux points de départ sont distants d'environ 1 km au bas de la colline et se rejoignent quelques mètres en dessous de la gare d'arrivée du téléphérique. Les deux parcours donnent la possibilité d'utiliser les fortifications, mais chacun à ses particularités. Une courtine au tiers supérieur de la colline permet de passer de l'un à l'autre des parcours.

Restaurant Bastille

Arrivés en haut, deux restaurants accueillent les visiteurs. En été deux autres petits commerces sont ouverts (boissons et souvenirs). En sortant du téléphérique, se trouve sur votre gauche la terrasse des géologues. En contrebas de cette terrasse, accessible par des escaliers, se trouve le Centre d'Art de la Bastille (voir musées) et sur la place centrale du fort, le musée des Troupes de Montagnes (voir musées) à l'intérieur même des casemates du fort construit entre 1825 et 1830. L'ensemble des travaux de construction du fort, de la citadelle du Rabot et des deux branches de fortification ont duré 23 ans, du 16 avril 1824 au 27 février 1847, dans un contexte où le royaume de Piémont-Sardaigne était encore menaçant pour Grenoble.

Enfin, il est possible d'accéder à la terrasse sommitale du restaurant où flottent cinq drapeaux. Tous les lieux décrits de la Bastille sont accessibles aux personnes à mobilité réduite depuis la gare inférieure du téléphérique.

Musées[modifier]

Musée de Grenoble
  • Le musée de Grenoble [7]:Musée présentant des peintures du XIIIe au XXe siècle, des sculptures et une collection en sous-sol de pièces égyptologiques et grecques de tout premier plan, avec notamment, la momie de la prophétesse d'Antinoé avec ses accessoires funéraires. Musée d'art, créé en février 1798 par Louis-Joseph Jay. Installé à ses débuts dans le palais épiscopal, puis dans les locaux de l'Ecole centrale (actuel lycée Stendhal), dans le musée-bibliothèque place de Verdun à partir de 1872 et enfin dans ses locaux actuels couvrant une superficie de 18 200 m². Une annexe du musée exposant parfois des dessins ou des expositions exceptionelles porte le nom de Tour de l'Isle. Construite au tout début du XVe siècle, elle a servit d'hôtel de ville pour les consuls de Grenoble, ainsi que de local pour l'université, puis de local militaire intégré à un arsenal depuis le début du XVIIe siècle. Depuis l'installation du musée en février 1994 sur le site, une passerelle de verre et d'acier relie ces deux édifices construits à six siècles d'intervalle. Un parc arboré de 16000 m² à l'arrière du bâtiment et orné d'une douzaine de sculptures modernes complète le musée à l'extérieur. Le Journal des Arts a classé en 2008 ce musée à la 16e place des 370 musées français. Un classement établi selon des critères de fréquentation mais aussi de dynamisme et de conservation.
Musée Dauphinois
  • Le musée Dauphinois [8]: fondé en 1906, il présente les expositions (en partie permanentes) sur différents thèmes à caractère local dans les murs d'un ancien couvent du XVIIe. Situé sur les premiers contreforts de la Bastille, il est accessible en voiture depuis un porche sur le quai Perrière ou à pied par la montée de Chalemont, toujours depuis les quais (7 à 8 minutes). De 50 000 à 60 000 visiteurs fréquentent chaque année le musée. Le Journal des Arts a classé en 2008 ce musée à la 151e place des 370 musées français. Un classement établi selon des critères de fréquentation mais aussi de dynamisme et de conservation.
Musée de l'ancien évêché
  • Le musée de l'Ancien Evêché [9]: présente l'histoire de Grenoble et de sa région sous un angle religieux depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. C'est une parfaite introduction à la visite de Grenoble. Le musée présente en sous sol la crypte archéologique contenant les vestiges du baptistère de Grenoble (IVe - Xe siècles) ainsi que ceux d'une tour des remparts romains de la ville. Ce sous-sol de plusieurs centaines de mètres carrés est impressionnant.
Museum d'histoire naturelle
  • Le muséum d'histoire naturelle [10]: créé en 1773, mémoire de la diversité des espèces animales, végétales et minérales. Il possède un vaste jardin des plantes, dans lequel on peut voir au-dessus d'un petit bassin d'eau, le premier pont en béton construit dans le monde en 1855 par Louis et Joseph Vicat.
  • centre d'art de la Bastille [11]. Bien caché dans l'une des casemates du fort il vous fera découvrir d'étranges expositions contemporaines dans une fraicheur stupéfiante en été due à l'épaisseur des murs. Le musée se situe exactement en-dessous de la terrasse des géologues à la sortie de la gare d'arrivée du téléphérique de la Bastille.
  • Le musée des troupes de montagne dans le fort de la Bastille [12] prolonge la visite du site en présentant l'histoire des soldats spécialisés en terrain de montagne de 1888 jusqu'aux conflits les plus récents comme l'Afghanistan. Lors de sa première année complète d'ouverture en 2010, le musée a reçut 60 500 visiteurs.
Musée archéologique
  • Le musée archéologique de Grenoble [13]: Site archéologique unique en Europe, avec la crypte Saint Oyand et son église funéraire Saint-Laurent du VIe siècle. Scénographie impressionnante sur les murs.
  • Le musée de la Résistance et de la déportation [14]: l'Histoire de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale à Grenoble et dans le massif du Vercors tout près.
  • Le musée Stendhal [15]: Il est situé dans un ensemble immobilier de deux maisons sur deux étages des XVIe et XVIIe siècles ayant appartenu au grand-père de l'écrivain (docteur Henri Gagnon). Il est devenu un musée consacré à l'écrivain Stendhal où il vécu durant son enfance entre 1790 et 1796 face au jardin de ville (manuscrits, tableaux, décors...). Ouvert depuis septembre 2012 au 20 Grande rue à Grenoble.
  • Le Centre National d'Art Contemporain (CNAC) [16] appelé aussi Le magasin, situé dans un ancien bâtiment industriel de 3000 m² au bout du cours Berriat. Il expose des oeuvres qui sont renouvellées trimestriellement car bien souvent monumentales et donc faites sur place par les artistes.
  • La Plateforme [17], place de Verdun, dans l'ancien musée-bibliothèque datant de 1872. Elle expose dans l'aile gauche les projets urbanistiques de la ville. Au passage, vous pouvez jeter un coup d'oeil sur l'imposante salle de l'aile droite où se déroulent quelques fois des expositions diverses.
CCSTI Saint Laurent
  • Le Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle de Grenoble (CCSTI) [18]; le bâtiment est aussi appelé La Casemate. Il propose des expositions scientifiques concernant par exemple le climat de la terre, le réchauffement des pôles.
  • Le musée des automates [19] 12 rue des Arts, tél. 04 76 43 33 33. Tout petit musée tenu par un artiste qui raconte et montre les techniques utilisées.
Musée Hébert à La Tronche
  • Le musée Hébert [20] à 1 km de Grenoble sur la commune de La Tronche. Présente peintures et sculptures du peintre Ernest Hébert dans sa très vaste maison natale construite au XVII siècle. Elle est installée au coeur d'un domaine d'époque de 2,5 hectares accueillant le tombeau de l'artiste, un étang, de nombreuses fontaines ainsi que des statues ; exceptionnel en zone urbaine .
Musée grenoblois des sciences médicales
  • Le musée grenoblois des sciences médicales [21], situé à 1 km de Grenoble sur le site du C.H.U. à La Tronche. Présente à l'intérieur de la chapelle de l'ancien asile des vieillards, du nom de l'ensemble pavillonnaire dans lequel elle se situe, des expositions temporaires de peintures, sculptures, dessins ou objets relatifs à la médecine et à son évolution. Ouvert le lundi, mardi, mercredi et jeudi.
  • Le musée de la Viscose [22] à Echirolles, à 1 km de Grenoble. Relate l'histoire de l'industrie de la soie artificielle.
  • Le musée Géo-Charles [23] rue Géo-Charles à Echirolles, à 1 km de Grenoble. Présente des peintures relatives aux sports.
  • Le musée de la houille blanche [24] à 10 km de Grenoble, à Villard-Bonnot. Il retrace l'histoire de l'hydroélectricité dès la fin du XIXe siècle par Aristide Bergès.

Galeries d'art contemporain[modifier]

  • Galerie Zig zag : 1 grande rue, Grenoble, du mercredi au samedi, Tél. 08 70 27 38 77
  • Galerie La pléiade, 22 bd Edouard Rey, Grenoble Tél. 04 76 46 53 03
  • Espace Vog, [25] 10 rue Aristide Briand, Fontaine, du mercredi au samedi, Tél. 04 76 27 67 64
  • Espace Vallès [26], 14 place de la République, Saint-Martin-d'Hères, du mardi au samedi, Tél. 04 76 54 41 40

Lieux Historiques[modifier]

L'ancien parlement du Dauphiné
  • Le Parlement du Dauphiné: Palais du Parlement du Dauphiné (cour souveraine de justice) construit à la fin du XVe siècle, agrandi en 1612 et à la fin du XIXe, place Saint André. Sous la Révolution, il deviendra le Palais de Justice avant que ce dernier ne soit transféré dans le quartier Europole en 2002. Actuellement propriété du Conseil général de l'Isère et sans affectation, cet édifice de 7 500 m² fait l'objet d'un projet de rénovation prévoyant des activités commerciales, patrimoniales, universitaires et touristiques. Il se visite cependant par le biais de l'office du tourisme.
  • La Collégiale Saint-André, édifice religieux situé place Saint André en face de l'ancien parlement du Dauphiné. C'est l'Ancienne chapelle privée des dauphins fondée en 1228 pour abriter leur sépulture.
Cathédrale Notre-Dame
  • La Cathédrale Notre-Dame, du XIVe siècle avec à ses côtés le musée de l'Ancien Evêché abritant le baptistère du IVe siècle.
  • L'église Saint-Louis (1699), l'orgue de l'église St-Louis est un instrument exceptionnel du grand facteur Barthélémy Formentelli.
Montée de Chalemont
  • La montée de Chalemont vestige de l'ancienne voie romaine utilisée jusqu'au XVIIe siècle, permettant aux piétons d'accéder au musée Dauphinois depuis les quais de l'Isère et particulièrement depuis la place de la Cymaise, petite place donnant sur les quais à hauteur de la passerelle Saint Laurent. Dénivelé de 28 m.
  • La Fontaine au lion, place de la Cymaise, rive droite, au bout de la passerelle Saint Laurent, réalisée en 1843 pour célébrer l'achèvement des digues de L'Isère. Au dessus, fut rajoutée en juin 1957 une plaque à l'occasion du bimillénaire de Grenoble.
  • La Fontaine des trois ordres (1888) place Notre-Dame, rendant hommage aux évènements pré-révolutionnaires de l'été 1788 à Grenoble.
  • La Place Grenette connue pour être la plus ancienne et la plus fréquentée de la ville.
Chapelle Saint-Roch
  • Le Cimetière Saint-Roch : Situé près des Trois Tours du quartier de l'Île Verte, il a ouvert le 19 août 1810. Représentatif de l'art funéraire en général, il accueille sur ses 13 hectares, des tombes monumentales de notables de la ville, d'industriels, d'artistes et de personnages divers. Au centre des 25000 tombes, la chapelle Saint-Roch construite en 1826 est entourée des stations d'un chemin de croix. Un monument dédié aux morts de la guerre franco allemande de 1870 est installé à proximité.
  • L'appartement natal de Stendhal : Situé 14 rue Jean-Jacques Rousseau. Henri Beyle y est né est ouvert au public en permanence depuis septembre 2012 (musée Stendhal).
horloge solaire lycée Stendhal
  • L' Horloge Solaire du lycée Stendhal, créée en 1673 à l'intérieur du plus ancien des lycées grenoblois. D'une superficie de 100 m², les décors sont peints sur les murs et le plafond de deux volées d'escaliers et d'un palier. Deux miroirs posés sur le rebord des deux fenêtres du palier renvoient les rayons solaires sur le décor. Il n'existe pas de cadran équivalent ailleurs.

Des visites guidées sont organisées par des guides interprètes de l'Office du Tourisme pour ces deux derniers lieux. Les autres visites des guides vous permettront de connaître et comprendre l'histoire de Grenoble depuis les premières installations sur les bords de l'Isère jusqu'au XXIe siècle. Les tarifs sont variables selon le thème ou le lieu de la visite, de 6 à 12 €. En général, ces visites se déroulent les samedis durant la période d'octobre à fin juin. Plus de renseignements sur : Office du Tourisme de Grenoble ; (choisir l'office de tourisme puis visites guidées).

Visite de la ville[modifier]

  • Visite par le petit train touristique en 45 minutes. [27]


Parcs et jardins[modifier]

Jardin des Dauphins
  • Le Jardin des Dauphins: Site unique en France où se mêlent fleurs, plantes exotiques, fortifications, escaliers, tunnels, cachettes, ponts et le tout agrémenté d'une vue de plus en plus belle au fur et à mesure que l'on prend de la hauteur. Aménagé en jardin en 1909, ce terrain faisait partie des fortifications de la Bastille au XIXe siècle. La partie supérieure du jardin qui rejoint le fort de la Bastille s'appelle le parc Guy Pape.
Jardin de ville en hiver
  • Le Jardin de Ville: Il s'agit de l'ancien parc de la propriété du Duc de Lesdiguières. D'une superficie de 1,3 hectares, il est divisé en deux parties, le jardin de fleurs et la partie boisée qui abrite un kiosque. L'édifice attenant construit en 1602, servira d'Hôtel de Ville de 1719 à 1967, date à laquelle ce dernier sera transféré en bordure du Parc Paul Mistral. Il est occupé depuis 2006 par la Maison de l'international.
  • Le Parc Paul Mistral: Malgré de nombreux bâtiments présents à l'intérieur (Hôtel de Ville, Stade des Alpes, Palais des sports, halle Clémenceau, anneau de vitesse), ses 33 hectares procurent de longues promenades. De la vasque olympique des jeux de 1968, côté boulevard Joffre, en passant par la Tour Perret (88 m), construite à l'occasion de l'exposition internationale de la houille blanche et du tourisme en 1925, et jusque sur les berges de l'Isère.
Parc Georges Pompidou
  • Le Parc Georges Pompidou d'une superficie de 4 hectares, situé juste au sud du boulevard Foch.
  • Le Parc Michallon, situé quai Jongkind jouxtant le musée de Grenoble ; il est considéré comme le jardin de ce musée ; agrémenté de nombreuses sculptures du XIXe et du XXe siècle, c'est l'un des deux endroits de oùla ville l'on peut encore voir les anciens remparts de la ville. Dans ce parc, ces remparts ont été reconstruits spécifiquement en 1888, soit un demi-siècle après ceux érigés par le général Haxo. La création d'une nouvelle porte d'enceinte desservant le quartier de l'Île Verte est à l'origine de cette reconstruction.
  • Le Parc Bachelard (nom officiel parc des Champs-Élysées): dans le quartier du Rondeau de Grenoble, vaste parc de 11,6 hectares sans compter les terrains de sports le jouxtant. Créé autour d'un vaste plan d'eau contenant une île et de très beaux arbres. Un parcours de santé est intégré au parc.
  • Le Parc Hoche, environ 3 hectares, proche du centre-ville; permet en traversant le boulevard Gambetta d'aller sur l'esplanade Alain Le Ray.
Sentier planétaire M. Forestini
  • L'Arboretum Robert Ruffier-Lanche [28] situé 2233 rue de la piscine, sur le campus universitaire de Grenoble à Saint-Martin-d'Hères (4/5 km de Grenoble-centre). C'est une collection de plus de 250 espèces d'arbres et d'arbustes du monde sur environ 3 ha. Situé sur les bords de l'Isère, cet arboretum est agrémenté depuis 2003 du sentier planétaire Manuel Forestini [29]. Un sentier planétaire est une représentation concrète du système solaire. Cette représentation est faite à une échelle telle, que l'on puisse mieux appréhender les dimensions respectives des composants du système solaire. Dans ce sentier, chaque mètre parcouru par le visiteur représente dix millions de kilomètres.
  • Le Parc de la Poya à Fontaine (3 km de Grenoble), d'une superficie d'une dizaine d'hectares. Il est le plus remarquable des parcs grenoblois par son côté naturel et authentique. Il contient des arbres très anciens et splendides, avec un ruisseau naturel et une maison de gardien très ancienne. On a l'impression de retourner au moins 100 ans dans le passé !

A voir pas loin[modifier]

Musées[modifier]

Château de Vizille et musée
  • Le musée de la Révolution Française [30] à 14 km au sud de Grenoble. Musée de peinture, sculpture, dont les célèbres tableaux d'Alexandre Debelle de la Journée des Tuiles et de la Réunion des États Généraux du Dauphiné. Le musée retrace également le séjour de plusieurs présidents de la république dans ses lieux. Il est abrité par le majestueux château de Vizille datant du XVIIe siècle et son vaste parc d'une centaine d'hectares, le plus beau château du Dauphiné (XVIIe siècle).
  • Le musée de la grande chartreuse [31] à 26 km en direction du Sappey-en-Chartreuse. Sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, le musée est situé à 1 km du monastère fondé en 1084 par Saint Bruno mais qui ne se visite pas.
  • Le musée d'art sacré contemporain de Saint Hugues de Chartreuse [32] à 24 km en direction du Sappey-en-Chartreuse. Sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse, expose peintures, sculptures, vitraux, gravures dans le sol, pour les amateurs d'art et de théologie.
  • Le musée Hydrelec [33] à 45 km au sud de Grenoble. Histoire de l'hydroélectricité. Il permet de découvrir le massif de l'Oisans. Un musée à la taille du sujet.

Curiosités[modifier]

Petit train de la Mure
  • Le petit train de la Mure. [34] à 15 km au sud de Grenoble, petit train touristique avec des animations dans un environnement spectaculaire. Dix huit tunnels, neuf viaducs et trente kilomètres de voie ont été nécessaires pour gravir les 700 mètres de dénivelé entre Saint-Georges-de-Commiers et La Mure. En prime, une vue étonnante en contrebas sur le barrage de Monteynard. En 2011, suite à un éboulement de terrain, le petit train cesse de fonctionner en attendant le financement de la reconstruction de la voie.
  • Les cuves de Sassenage [35], à 5 km, d'avril à octobre, découvrez dans la banlieue de Grenoble tout près du château de Sassenage, l'étonnante beauté de cette grotte, résurgence du gouffre Berger. Un spectacle son et lumière retrace la légende de la fée Mélusine. Tél : 04 76 27 55 37
  • Le barrage de Monteynard [36] à 25 km au sud de Grenoble, sur la rivière, le Drac, hauteur 153 m. épaisseur à la base 20 m.
Château de Sassenage

Monuments historiques[modifier]

  • Le château de Sassenage [37] à 5 km en sortant de Grenoble, en direction de Valence par la route nationale (avenue de Romans). Château du XVIIe siècle.
  • L'église Saint Pierre rue de la République à Sassenage, à 5 km, église romane de 1080 dont le clocher de plan carré et la chapelle sont inscrits au titre des Monuments historiques; elle abrite le tombeau du duc de Lesdiguières et de sa famille.
  • Le château de la Sône [38] à 50 km en direction de Valence, non loin de Saint-Marcellin, construit sur un piton rocheux qui domine la rivière de l'Isère. Château du XII-XVIIe siècle.

Lieux divers[modifier]

Base de loisirs du Bois Français
Lans-en-vercors
  • Uriage-les-Bains, à 10 km à l'est de Grenoble, station thermale depuis plus d'un siècle, avec parc et casino.
  • Allevard-les-bains, à 37 km en direction de Chambéry, station thermale avec un casino [39].
  • La base de loisirs du Bois Français [40], à 15 km en direction de Chambéry, constitue le plus important site naturel périurbain de la région grenobloise. Constituée de 4 petits lacs formant avant le 18ème siècle un méandre de l'Isère. Un lac est dédié aux activités nautiques, un autre à la baignade, un autre à la pêche, un autre à une réserve naturelle abritant une mutitude d'espèces animales. Des cygnes, des canards,des foulques, des hérons cendrés, des hérons pourpres, des martins-pêcheurs, des castors, des ragondins, des libellulles.
  • Voiron et la distillerie de la fameuse liqueur Chartreuse des Pères Chartreux.
  • Le Grand séchoir [41] à 40 km en direction de Valence, situé au coeur de la noyeraie iséroise, dans un ancien séchoir à noix réhabilité, le Grand Séchoir est un espace culturel consacré à l'histoire des hommes qui ont fait la renommée de la noix de Grenoble.
  • Le Plateau du Vercors, à 30 minutes en voiture, à environ 1000 m d'altitude, été comme hiver, il attire les touristes amateurs de ski de fond ou de paysages grandioses. C'est un haut lieu de la Résistance avec son mémorial.

Pour une journée[modifier]

De Grenoble, on peut profiter d'une région marquée par l'arc alpin, de Genève à Gap. Voici des villes et des lieux au patrimoine architectural et culturel de caractère.

  • Vienne à 1h00 en voiture (de remarquables monuments antiques: le temple d'Auguste et de Livie, le théâtre antique et le site gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal).
  • Chambéry (Capitale historique de la Savoie) à 1h00 en voiture.
  • Aix-les-Bains (ville thermale et son lac), à 1h10 en voiture.
  • Annecy (le charme de son lac), à 1h30 en voiture.
  • Gap et Briançon (la plus haute ville d'europe) dans les Hautes-Alpes.
  • Notre-Dame de la Salette à 1800 m. d'altitude, deuxième lieu de pélérinage en France après Lourdes, à la limite de l'isère et des Hautes-Alpes.
  • Le massif du Mont-Blanc qui domine la ville de Chamonix.
  • Les gorges de l'Ardèche (l'arche naturelle de Vallon-Pont-d'Arc).
  • Les lacs de Paladru (à 35 mn), d'Aiguebelette, du Bourget, d'Annecy.


Apprendre[modifier]

INPG
Grenoble Ecole de Management

Grenoble possède trois universités :

  • Université Joseph Fourier - UJF (sciences, techniques et médecine) - Grenoble 1;
  • Université Pierre Mendès France - UPMF (sciences sociales et humaines) - Grenoble 2;
  • Université Stendhal (langues, lettres, langage et communications) - Grenoble 3.

Il y a également un établissement d'enseignement supérieur à rang d'université : Institut National Polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), dans lequel sont regroupées 6 écoles d'ingénieurs et de nombreux laboratoires de recherche.

Grenoble possède aussi une Cité scolaire Internationale [42], installée dans le quartier Europole. Elle était autrefois installée dans le lycée Stendhal, en centre ville. Un institut universitaire de formation des maîtres (IUFM), une école nationale supérieure d'architecture, une école supérieure d'art.

La ville possède également un lycée hôtelier qui a la particularité de posséder son propre hôtel d'apprentissage.

Pour les études commerciales il existe deux écoles : Wesford et Grenoble Ecole de Management (comprenant l'ESC Grenoble).

Enfin, la ville possède un Institut d'Etudes Politiques (Sciences Po Grenoble), rattaché à l'Université Pierre Mendès-France, accessible sur concours en première, deuxième année ainsi que en master.

Travailler[modifier]

Minatec

Grenoble est une ville universitaire à la pointe de la technologie. De nombreuses entreprises High Tech sont installées dans la vallée du Grésivaudan, entre les villes de Meylan et de Crolles, sur l'inovallée [43].

Il existe à Grenoble :

  • 4 centres de recherche internationaux (EMLB, ESRF, ILL, IRAM)
  • 8 organismes de recherche nationaux (CEA, CEMAGREF, CEN, CNRS, CRSSA, INRA, INRIA, INSERM),
  • 3 centres techniques industriels (CETIM, CSTB, CTP).

La grande partie de ces centres sont situés au confluent de l'Isère et du Drac, sur le polygone scientifique à proximité des centres Minatec et Clinatec. Mais d'autres centres de recherche comme Grenoble Institut des neurosciences, ou l'institut Albert Bonniot sont situés à La Tronche, près du C.H.U.

Situé entre Grenoble et Valence, au coeur de la région Rhône-Alpes en Isère, le Sud-Grésivaudan est un territoire de croissance pour les entreprises. Le Syndicat Mixte Pays du Sud-Grésivaudan propose des aides à l'implantation et à la création d'entreprises dans la région Grenobloise.

Shopping[modifier]

entrée est de Grand-Place

Etabli depuis 1975 dans la partie sud de Grenoble, le centre commercial régional Grand'Place [44] est bien desservi par les transports urbains (deux stations de tramways desservent le centre et cinq lignes de bus).

Le centre commercial de la caserne de Bonne installé depuis 2010 dans plusieurs bâtiments militaire rénovés autour d'un bâtiment principal "tout en bois" de 17 300 m². Innovant dans son concept avec son compteur visible de consommation d'énergie, il utilise des voies piètonnes non couvertes pour la circulation des clients. Il est agrémenté d'une pièce d'eau de 100 mètres de long, et se complète d'un remarquable écoquartier de 8,5 hectares devenu lieu de visite de touristes.

La spécialité de la région est le gratin Dauphinois et bien sûr la noix de Grenoble.

La Chartreuse (Verte ou Jaune) est aussi une autre spécialité régionale. Il est possible de visiter la distillerie gratuitement à Voiron.

Se restaurer[modifier]

Routard[modifier]

  • Le Chalet du Jardin des Dauphins. Restaurant Pizza le soir, sur place ou à emporter Café Bar Touristique, Panoramique, Typique – Grenoble Centre Bastille. Venez manger au CHALET, Berges de l'Isère 0476 861 987. Ce n'est pas gastronomique mais familial, tradition, salades, viandes grillées, pizzas le soir. Terrasse ombragée sur l'un des plus beau point de vue sur Grenoble en dauphiné. En saison, Glaces Ice Cream façon Glacier! Idéal avec les Enfants qui ont une aire de détente! Idéal pour une tranquilité absolue presque au centre de Grenoble.
  • Le Cadet Rousselle Si vous cherchez bien dans le Grenoble piéton vous trouverez (3 rue Millet), une crêperie sympa où vous pourrez manger l'une des 70 crêpes au choix, en hiver près de la cheminée et en terrasse l'été.
  • La Fondue (5 rue Brocherie) où pas moins de 15 fondues différentes vous attendent. Pensez à réserver c'est souvent plein le WE. Et goûtez la fondue au chocolat s'il vous reste de la place !! Ou pour digérer, prenez le café spécial du coin dans un récipient adapté avec de la liqueur de Chartreuse dedans - on boit tous dans le même !
  • Pizzérias, une quinzaine se suivent sur les quais, rive droite, à vous de choisir.

Classe moyenne[modifier]

Restaurant du Téléphérique

Prenez de la hauteur, profitez de cette colline de la Bastille. A 264 m. au dessus de la ville, souvenirs garantis à midi comme le soir. Deux restaurants à cuisine traditionnelle sont présents sur le site de la Bastille, :

  • Le restaurant du téléphérique, (Fort de la Bastille) Tel. 04 76 51 11 11
  • Chez le Pèr'Gras (La bastille) Tel. 04 76 42 09 47 [45]

Au centre ville :

  • La Luciole, 27, Rue Gabriel Péri Tél. 04 76 47 18 20
  • Le 5 , restaurant du musée, 5 place Lavalette Tél. 04 76 63 22 12 [46]
  • La table ronde, 7 place St André Tél. 04 76 44 51 41 Situé face au Théâtre, c'est une institution qui abrita des hommes politiques, des artistes.
  • Le Petit bistrot de Madrid, 6 place de Metz à Grenoble ! C'est pas une blague, on ne sait plus où aller. Tél. 04 76 58 07 95
  • Jardin d'asie, 17 rue docteur Mazet, Tél .04 76 46 19 66 ; resto asiatique, spacieux, menus du soir à partir de 13€

Plein aux as[modifier]

  • Restaurant Les terrasses [47] deux étoiles dirigé par le Chef Christophe Aribert [48], Place Déesse Hygie à Uriage-les-Bains : Tél. 04 76 89 10 80 ; Fax. 04 76 89 04 62 ; (situé à 10 km de la mairie de Grenoble)
  • L'auberge Napoléon [49], 7 rue Montorge : Tel. 04 76 87 53 64 ; Port 06 22 73 89 05
  • Restaurant Chavant [50], rue de l'Eglise à Bresson : Tél. 04 76 25 25 38 ; fax : 04 76 62 06 55 . Situé à 4 km au sud est de Grenoble.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Bars[modifier]

  • Le Tord Boyaux [51], bar à vins, 4 Rue Auguste Gâche Tél. 04 76 44 18 90
  • Le Status [52], bar électro de Grenoble, 57 cours Jean Jaurès Tél. 04 76 86 24 69
  • Villa Bayard,bar électro, 1 rue d'Agier Tél. 04 76 15 22 60
  • Night pool, 8 tables de billard américain de 14h à 2h , 4 rue de Belgrade, Tél. 04 76 47 46 10
  • pilipili bar, rythmes latino, soirées salsa, 38 cours Jean Jaurès Tél. 04 80 38 54 97
  • K fée des jeux [53], des jeux de société autour d'un verre, 1 quai Stéphane Jay Tél. 04 76 42. 43 68
  • Brasserie le grand café, 12 avenue Maréchal Randon Tél. 04 76 42 67 85
  • Le Mark XIII Dept 2, 8 Rue Lakanal 04 76 86 26 94

Bars de Nuit[modifier]

Grenoble étant une ville très internationale, il est possible de trouver de nombreux Pubs et autres lieux de réunions. Attention: la plupart des bars et restaurants ferment à 1 heure du matin.

  • Art scène [54], 80 rue des taillées à St Martin d'Hères, concerts.
  • Art ti cho [55], 62 cours Jean jaurès, concerts pop, rock, soul afro, folk, jazz, métal ....
  • Café des arts [56], 36 rue Saint Laurent Tél. 04 76 54 65 31, concerts
  • Galway pub, 1 rue Colbert Tél. 04 76 53 28 05, concerts
  • Soupe aux choux [57], 7 route de Lyon, concerts

La Bobine, à l'estacade La chaufferie: salle de concert de la mairie, gratuit: ligne C MC2

Boîtes[modifier]

  • Le pop art [58], 107 rue des Alliés Tél. +33(0)476 228 149
  • Le vieux manoir, 50 Rue Saint-Laurent Tél. 04 76 42 00 68

Cinémas[modifier]

  • Pathé Chavant (10 salles), 21 boulevard maréchal Lyautey
  • La nef (6 salles) , 18 boulevard Edouard Rey
  • Les 6 rex, 13 rue Saint-Jacques
  • Le méliès [59],cinéma Art & Essai, allée Henri Frenay
  • Le Club (5 salles) [60], cinéma Art & Essai, 9bis rue du Phalanstère
  • Pathé Echirolles (12 salles), avenue du 8 mai 1945
  • Mon Ciné, 10 avenue Ambroise Croizat, Saint-Martin-d'Hères
  • La Vence scène, 9 rue de la poste, Saint Egrève
  • Espace Aragon, 19 boulevard Jules Ferry, Villard-Bonnot

Salles de concerts / spectacles[modifier]

MC2
Théâtre municipal
Théâtre 145
Théâtre en rond
  • Le Summum [61], concerts sur Grenoble.
  • La MC2 [62] , maison de la culture
  • Palais des sports [63]
  • La belle électrique [64]
  • Centre Chorégraphique National de Grenoble [65]
  • Centre dramatique national des Alpes [66]
  • La régie 2C : La chaufferie & Le ciel [67]
  • Centre de Développement Chorégraphique le Pacifique [68]
  • Théâtre municipal de Grenoble [69]
  • Théâtre de création [70]
  • L'Adaep [71]
  • Théâtre 145 [72]
  • Théâtre Le Rio [73]
  • Théâtre Prémol [74]
  • Théâtre Sainte-Marie d'en-Bas [75]
  • Théâtre Cocinelle pour les enfants de 2 à 8 ans [76]
  • Salle olivier Messiaen [77]
  • La soupe aux choux [78]
  • La Bobine [79]
  • Espace 600 [80]
  • La Bifurk [81]
  • Amal [82]
  • La rampe - Echirolles [83]
  • Cinéthéâtre la Ponatière - Echirolles [84]
  • EVE, Espace Vie Etudiante - Saint-Martin-d'Hères [85]
  • L'heure bleue - Saint-Martin-d'Hères [86]
  • L'hexagone - Meylan [87]
  • Maison de la musique - Meylan [88]
  • Théâtre en rond - Sassenage [89]
  • La source - Fontaine [90]
  • La faïencerie - La Tronche [91]
  • L'amphithéâtre - Pont-de-Claix [92]
  • L'odyssée -Eybens [93]
  • L'agora - Saint-Ismier [94]
  • Le prisme - Seyssins [95]
  • Le laussy - Gières [96]
  • Centre culturel Jean-Jacques Rousseau - Seyssinet-Pariset [97]
  • Espace aragon - Villard-Bonnot [98]
  • L'Oriel - Varces-Allières-et-Risset [99] (programme pas à jour)
  • Espace Paul Jargot - Crolles [100]
  • Coléo - Pontcharra [101]
  • Le grand angle - Voiron [102]

Autres[modifier]

  • Le bowling, 19, avenue Grugliasco, Echirolles - Tél. 04 76 23 40 90
  • La patinoire Pole Sud [103], avenue d'Innsbruck - Tél. 04 76 39 25 00
  • Via ferrata de Grenoble, route de Lyon [104]
  • Golf de Bresson [105]
  • Golf de Seyssins [106]
  • Golf d'Uriage [107]
  • Golf de Saint-Quentin-sur-Isère [108]

Festivals / événement[modifier]

les principaux festivals qui se déroulent à Grenoble chaque année; dans l'ordre chronologique :

  • Le Grenoble Jazz festival qui a lieu chaque année en mars
  • Le Festival du court métrage en plein air qui a lieu début juillet place St André
  • Le Cabaret Frappé qui a lieu fin juillet au jardin de ville un moment très festif et très prisé dans l'été grenoblois (environ 20 000 visiteurs)
  • Le festival Rocktambule [109] qui a lieu chaque année en octobre
  • Le Millésime [110], Festival œnologique et musical : concerts, dégustations, rencontres dans les bibliothèques, salles de spectacles, restaurants, ainsi que marché aux vins sur la place Victor Hugo. Prix René Renou 2008. (2ème quinzaine d'octobre 15 000 visiteurs)
  • Les 38èmes Rugissants, festival des nouvelles musiques à Grenoble en novembre.
  • Le festival international de cinéma sur la justice [111] fin novembre

D'autres événements divers :

  • ARTénim Grenoble [112] foire d'art contemporain en Rhône-Alpes, fin janvier
  • Le Forum Libération de Grenoble se déroule en septembre, invitant des politiques à débattre en face à face souvent cocasses sur l'avenir de notre société.
Palais des sports
  • Les 6 jours cyclistes de Grenoble [113] : chaque année fin octobre, il est possible d'assister à ce spectacle en dinant au centre de la piste du palais des sports.
  • Le Festival international du cirque de Grenoble se déroule pendant 4 jours fin novembre au palais des sports. Présenté depuis ses débuts par l'animateur Jean-Pierre Foucault. Environ 22 000 personnes assistent à l'événement chaque année.
  • Le Supercross international se déroule en décembre au palais des sports. Présente les meilleurs pilotes de motocross en Europe.
  • Les rencontres du cinéma de montagne [114] se déroulent chaque année en novembre au Summum, séances de dédicaces, rencontres, projections, expositions photographiques, entrée libre dans la limite des 3000 places disponibles.


  • L'open des Alpes de tennis organisé par la ligue Dauphiné-Savoie. Un grand prix féminin de l'Isère en janvier [115].

Se loger[modifier]

Routard[modifier]

  • Auberge de jeunesse de Grenoble [116] située à Echirolles, à une vingtaine de minutes du centre de Grenoble en bus, ligne 1.
  • Camping Les Trois Pucelles (**) [117], 58 rue des Allobroges 38180 Seyssins : Tél. : 04 76 96 45 73; Fax : 04 76 21 43 73

Classe moyenne[modifier]

  • Hôtel Europole [118], 29 rue Pierre Sémard, Tél. 04 76 49 51 52
  • Hôtel Suisse et Bordeaux [119], 6 place de la gare, Tél. 04 76 47 55 87
  • Hôtel d'Angleterre [120], 5 place Victor Hugo, Tél. 04 76 87 37 21
  • Hôtel Bastille [121], 25 avenue Félix Viallet, Tél. 04 76 43 10 27
  • Hôtel Mercure Centre Alpotel [122], 12, Boulevard Maréchal Joffre, Tél. 04 76 87 88 41
  • Hôtel Mercure Grenoble Président , 11, rue Général Mangin, Tél. 04 76 56 26 56
  • Hôtel Institut(**) Grenoble [123], 10 Rue Louis Barbillon 38000 Grenoble , Tél. 33(0)4 76 46 36 44 Fax. 33 (0)4 76 47 73 09

Plein aux as[modifier]

  • Le grand hôtel (****) [124] , 5 rue de la République - Grenoble.
  • Park Hôtel (****) [125] , 10 place Paul Mistral à Grenoble.
  • Hôtel Okko (****) 23 rue Hoche - Grenoble
  • Hôtel Restaurant Dauphitel (***) [126] , 16, avenue Kimberley à Echirolles
  • Le Grand Hôtel [127] , Place Déesse Hygie à Uriage-les-Bains : Tél. 04 76 89 10 80 ; Fax. 04 76 89 04 62 ; (situé à 10 km de la mairie de Grenoble)

Conserver la santé[modifier]

Les extrêmes de températures sont fréquents à Grenoble: froides en hiver avec des températures régulièrement en-dessous de 0°C en janvier et février, les températures flirtent souvent avec les 36°C en juillet. La ville fait partie des plus ensoleillées de France et est comparable à Toulouse sur ce point. Il est conseillé de bien adapter ses vêtements à ces deux extrêmes.

Gérer le quotidien[modifier]

Partir[modifier]

Maison de la montagne
maison du tourisme
  • Grenoble est le point de départ de nombreux chemins de randonnées. La Maison de la Montagne [128] (à proximité de l'Office du Tourisme, rue de la république) propose différentes idées: randonnées à pied, randonnées en raquettes, via ferata, etc. Des cartes sont gracieusement mises à votre disposition. Vérifiez les conditions météorologiques avant de partir. [129]
  • Partir à pied depuis Grenoble ? Le SIPAVAG [130], (Syndicat pour la Protection et l'Aménagement des franges Vertes de l'Agglomération Grenobloise), regroupe les communes de la Métro et les communes de la Communauté de Communes du Sud Grenoblois. Il a pour vocation la création, l'entretien, le balisage et l'animation d'un réseau périurbain de chemins et sentiers ouvert à la circulation publique des piétons, des vététistes et des cavaliers.
  • Les massifs entourant Grenoble offrent de belles promenades et des paysages de montagnes superbes : Belledonne [131], la Chartreuse [132], l'Oisans [133] et le Vercors [134]. Voir également, un peu plus loin, la Vallée de la Clarée, près de Briançon.
  • Le site Travel Café Grenoble [135] recense également un certain nombre de sorties et d'activités à faire aux alentours de Grenoble.



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites