Aidez Wikitravel à s'améliorer en contribuant à un article ! Apprenez comment!

Grèce

De Wikitravel
Aller à : Navigation, rechercher
Grèce Drapeau
L'Acropole d'Athènes
Localisation
Capitale Athènes
Régime République parlementaire
Superficie total : 131 940 km²
eau : 1 140 km²
terre : 130 800 km²
Population 11 260 000 habitants
(estimation 2008)
Monnaie euro (EUR)
Langue Grec (officiel) 99 %
Anglais
Français
Religion Orthodoxie 98 %
Islam 1,3 %
autres 0,7 %
Électricité 220V/50Hz, prise européenne
Indicatif tél. +30
Fuseau horaire UTC+2


La Grèce (Ελλάς) est un pays d'Europe, membre de l'Union européenne depuis 1981. Elle est frontalière de l'Albanie, l'A.R.Y.M, la Bulgarie et la Turquie, et ses côtes donnent sur la mer Méditerranée, subdivisée en mers Ionienne et Égée.

Berceau de la civilisation occidentale, on y situe la naissance de la philosophie, de la démocratie, du théâtre, et son influence artistique fut considérable. C'est aussi en Grèce que sont nés les Jeux Olympiques.

Ses sites archéologiques, ses montagnes, et ses nombreuses îles (1400 dont 227 habitées) en font une destination très prisée des touristes. En dépit de la crise économique qui s'est abattue sur le pays ces dernières années, les Grecs ont su conserver leur joie de vivre et hospitalité.

Régions[modifier]

La Grèce est structurée administrativement en 13 périphéries et en 51 nomes. Une périphérie (περιφέρεια) est l'équivalent d'une région, et un nome (νομός) équivaut à un département.

Grèce continentale[modifier]

Îles[modifier]


Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

  • Le Mont Olympe
  • les Météores
  • Le Canal de Corinthe
  • Les îles
  • Halkidiki
Olympie

Îles[modifier]

Sites antiques[modifier]

Parcs nationaux[modifier]

Comprendre[modifier]

Arriver[modifier]

Carte de la Grèce

Passeports, visas[modifier]

La Grèce est signataire des accords de Schengen. Les ressortissants de l'Union européenne, et des pays affiliés (Andorre, Monaco) ainsi que ceux de la Suisse, la Norvège, et l'Islande, peuvent entrer en Grèce avec une carte nationale d'identité en cours de validité. Un passeport et en général un visa sont nécessaires pour les autres. Pour un certain nombre de pays, dont le Canada, un séjour limité à 90 jours est possible sans visa.

En avion[modifier]

Plusieurs aéroports desservent la Grèce depuis la plupart des aéroports européens. Il faut noter que certains petits aéroports sont essentiellement reliés par vols spéciaux. La plupart d'entre-eux assurent des liaisons quotidiennes avec Athènes (en saison).

Les principaux aéroports:

En voiture[modifier]

La Grèce a des frontières avec la Turquie et la Bulgarie, ainsi qu'avec l'Albanie et la Macédoine, le passage par ces deux dernières n'étant pas recommandé [1]. Les voyageurs en provenance d'Europe de l'Ouest ont tout intérêt, sauf s'ils sont intéressés par les pays des Balkans, à emprunter un ferry. Le trajet sera plus rapide, plus reposant et moins cher.

En bateau[modifier]

La Grèce est accessible en bateau depuis l'Italie, en partant des ports de Venise, Ancone, Bari ou Brindisi, et en arrivant aux ports grecs de Corfou, Patras, Igoumenitsa, ou même directement au Pirée, le port d'Athènes. On peut aussi arriver en bateau depuis Dubrovnik, en Croatie.

Si les piétons peuvent obtenir des places au dernier moment, il est conseillé aux voyageurs en voiture de réserver. Le site internet http://greekferries.gr/ propose les bateaux de plusieurs compagnies, mais il semble que celles-ci en gardent une partie qu'elles vendent directement, car il se peut que greekferries indique qu'un bateau est complet et que des places soient encore disponibles sur le site d'une compagnie. Attention, le trajet depuis Venise ou Ancone peut prendre pas loin de 24h. De plus il faut arriver au port deux à trois heures avant le départ pour embarquer. Un autre site internet est http://greeceferries.com/

En train[modifier]

Les trains internationaux arrivent à Thessalonique depuis, entre autres, Sofia, Skopje et Istanbul. Les lignes internationales ont été suspendues en 2011 mais certaines rétablies en 2013.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

La compagnie nationale Olympic Airways et quelques compagnies privées (dont Aegean Airlines plusieurs fois récompenseé par l'ERA et exploitant des A320 tout neufs) proposent des vols pour Athènes, Thessalonique, la Crète, Santorin, Rhodes et Chypre. Notez bien que les avions qui partent pour Constantinople atterrissent bien à Istanbul.

En bateau[modifier]

Pour qui aime les îles et ne déteste pas passer des vacances "itinérantes", le bateau est un moyen de transport particulièrement agréable. Depuis Le Pirée, port d'Athènes, il est possible de gagner de nombreuses îles. Et il est très facile ensuite de se déplacer entre les îles elles-mêmes: les départs sont quotidiens pendant la saison touristique. Des bateaux vers les îles Ioniennes, dont Corfu, partent du port d'Igoumenitsa.

Les voyageurs sans véhicule peuvent arriver au port et partir dans la demi-heure ou l'heure qui suit l'achat des billets. Les plus prévoyants, ou ceux qui ont une voiture à faire embarquer, réserveront leurs places sur internet et viendront retirer leurs billets au port quelques heures avant le départ.

Consultations des horaires, réservations:

En train[modifier]

Il existe quelques lignes, gérée par la compagnie nationale Trainose]. Les principales villes desservies par le train sont Athènes, Patras, Thessalonique, Alexandroupolis et Larissa. Hélas, hormis la ligne Athènes-Thessalonique il est souvent plus rapide de prendre le bus inter-urbain.

En autocar[modifier]

Les trains desservant très peu de villes, c'est le principal mode de transport public inter-urbain de la Grèce continentale. Une compagnie privée dessert pratiquement toute les villes et nombres de villages : Ktel.

Quelques conseils :

  • Hors des grandes villes, les stations de bus sont souvent placées à l'intérieur d'une taverne. N'hésitez pas à vous informer auprès des habitants où elle est.
  • A l'embarquement écoutez bien le lieu de votre destination crié lors du rangement des valises, pour ranger vos bagages en soute au bon moment.
  • Pensez à prendre un bouteille d'eau fraîche quelques rares bus sont encore sans climatisation.
  • Si vous comptez descendre entre deux villes pour aller dans un village, n'hésitez pas à le demander au chauffeur. De fait, il existe nombre d'arrêts informels hors des stations.
  • Pour les longs trajets, il n'est pas rare que le bus s'arrête un quart d'heure vers midi près d'une taverne pour que vous puissiez vous sustenter et vous soulager.

En voiture[modifier]

Le parc automobile semble s'être développé plus vite que le réseau routier. Et si le nord-ouest de la Grèce se désenclave grâce à la construction d'une autoroute, ce sont souvent des nationales dotées d'un accotement très large qui font office d'autoroute. Ainsi, il est d'usage de se déporter sur l'accotement ou la Bande d'Arrêt d'Urgence lorsqu'une voiture se présente derrière, afin de la laisser doubler.

Les limitations de vitesse et les lignes blanches sont mal respectées. Attention au stationnement, la police est susceptible de retirer la plaque d'immatriculation des voitures en infraction pour s'assurer que l'amende sera acquittée.

Sociétés de location de voiture:

Parler[modifier]

La langue officielle est le grec. Dans les endroits les plus touristiques, on parle l'anglais et éventuellement d'autres langues européennes comme le français ou l'allemand. En Thrace, au nord-est du pays, le turc est parlé par une partie de la population.

L'alphabet grec diffère de l'alphabet latin, mais la plupart des panneaux routiers sur les grandes routes et certains noms de magasins sont écrit à la fois en grec et en anglais, le nom anglais d'une destination étant généralement assez proche de la terminologie francophone.

N'hésitez pas à apprendre un minimum de grec avant de partir. Dans les endroits très touristiques vos efforts seront probablement ignorés et on vous répondra en anglais pour gagner du temps. Mais dans des endroits moins fréquentés, ou là où les gens sont moins pressés, ils seront très appréciés. De plus, des connaissances même minimales peuvent dépanner pour se faire comprendre d'un passant ou d'un chauffeur de bus, par exemple.

Shopping[modifier]

La Grèce offre la possibilité de ramener des souvenirs pour tous les goûts. Un peu partout dans le pays, le visiteur pourra trouver des reproductions, plus ou moins fidèles, de vases ou sculptures antiques. Certaines d'entre-elles portent un label, prouvant qu'elles sont la reproduction d'une oeuvre existante, mais ce sont en général les plus chères. On peut également ramener quelques produits alimentaires comme l'huile d'olive, plus douce que les productions italiennes ou espagnoles, les olives, le miel, les pistaches (celles de l'île d'Egine sont les meilleures), l'ouzo ("pastis" local), tsipouro, metaxa ou encore la feta, à condition de pouvoir la faire voyager au frais et pas trop longtemps.

Soyez extrêmement prudents lorsque vous achetez des bijoux en argent: le poinçon "925" doit obligatoirement figurer sur le bijou, mais dernièrement des marchands malhonnêtes appliquent le poinçon sur l'attache. L'attache est bien en argent, mais le bijou est souvent en argent plaqué.

Se restaurer[modifier]

Salade grecque et Mythos
  • Salade grecque: tomate, poivron, concombre, oignon, quelques olives noires, et un gros pavé de feta.
  • Mezedes (Μεζές): Petites portions que l'on mange en entrée, en en-cas, à l'apéro. Il est courant de les partager à plusieurs.
    • Olives (Ελιές)
    • Tzatziki (Τζατζίκι): Yaourt crémeux au concombre, à l'ail et à la menthe.
    • Feuilles de vîgne farcies au riz, raisins secs et pîgnes, parfois à la viande.
    • Salade de Tarama (Ταραμοσαλάτα): Mousse d'oeufs de carpe, assaisonnée d'oignon, d'ail, et d'huile d'olive.
    • Poulpe (Χταπόδι) grillé ou bouilli.
  • Plats
    • Poissons (Ψάρια), frais ou congelés. On pourra vous inviter en cuisine pour les voir avant la préparation.
      • Cabillaud séché (βακαλάος με σκορδαλιά): servi avec une purée de pommes de terre à l'ail.
    • en cas: chaussons fourrés: au fromage: "tiropitas", aux épinards: "spanakopitas", à la viande "kreatopitas".
    • soupa avgholemono (soupe aux oeufs et citron), psarosoupa: soupe de poisson, kotosoupa (bouillon de poule)
    • arni yiouvetsi (ragoût de mouton cuit au four)
    • bamia ou bamies : okras, le plus souvent en sauce tomate
    • kefthedes ou kefthedakia(=+ petites) boulettes de viande grillées ou rissolées
    • kotopoulo lemonato: poulet au citron
    • moussaka (aubergines) tout le monde connaît, en principe.
    • pasticcio: gratin de macaroni sauce tomate et béchamel
    • domates,kolokithakia, melitzanes, piperies..yemistes: tomates (Τομάτα), courgettes, aubergines, poivrons..farcis
    • soutzoukakia: boulettes de viande en sauce tomate
    • souvlakia : brochettes (souvent de porc, parfois de mouton)
  • Fromages
    • Feta (Φἐτα), fromage caillé, au lait de chèvre ou de brebis
    • Graviera, friable, à manger tel quel ou en gratins
    • Manouri (Μανούρι), doux et frais, chèvre ou brebis
    • Kefalotiri (Κεφαλοτύρι), salé, très dur, au lait de chèvre ou de brebis. Tel quel, frit ou dans un plat cuit.
  • Desserts (Ils sont en général assez sucrés, le miel (fleurs, thym, pin) est un spécialité grecque.)
    • Baklava (Μπακλαβάς): pâte fillo farcie aux noix, amandes et parfumées d'épices (canelle, girofle), sauce au miel.
    • Kadaïfi: pâte "cheveux d'ange" farcies de noix, d'amandes, sauce au miel.
    • Halva: pâte d'amandes.
    • Yaourt grec (γιαούρτι)(épais), éventuellement agrémenté de miel (Μέλι) et de noix (Καρύδι).
  • Fruits (Φρούτα), selon la saison
    • Orange (Πορτοκάλι), Citrons (Λεμόνι)
    • Pommes (Μήλο), Poires (Αχλάδι)
    • Pastèques (Καρπούζι), Melons (Πεπόνι)
    • Figues (Σύκια), Raisins (Σταφύλι)

NB : en Grèce, on peut entrer dans un restaurant et ne manger qu'une salade et boire une limonade par exemple, personne ne vous en tiendra rigueur. Répérer les endroits où les grecs mangent, c'est meilleur et moins cher.

L'abréviation "Κατ." figurant sur les menus signifie que le produit est surgelé. Cette abréviation est obligatoire.

Boire un verre / Sortir[modifier]

  • L'eau du robinet n'est pas très bonne mais elle est en général potable, à l'exception de certains endroits, comme sur l'île de Santorin et celle de Chios
  • L'Ouzo est l'anisette locale.
  • Le café grec: Dans un petit récipient(briki), on fait bouillir le café moulu très fin avec de l'eau, ensuite on le verse dans la tasse, laisser le marc tomber au fond avant de boire. On peut le commander de diverses façons: "sketos" (fort et non sucré), "métrios" (doux et peu sucré), "glykos" (sucré).
  • Le café frappé. Avec ou sans lait. Avec ou sans sucre. LA boisson nationale. C'est fait avec du café soluble, pourtant, on y prend goût très vite. Noté que les Grecs utilisent le nom français ("frapé"), mais on trouve aussi utilisé l'italien "freddo".
  • La bière locale la plus répandue est la Mythos. Sont communes également "Alfa", "Fix", "Kaiser" que des Heineken et Amstel produites en Grèce. Au final, toutes ces bières sont légères, avec des goûts similaires, à l'exception de Fix Dark, qui comme le nom l'indique, est une bière brune. Il existe de nombreuses micro-brasseries produisant des bières de grande qualité. Bien entendu, le prix ne sera pas le même que pour les bières industrielle.
  • vins: La Grèce est très probablement le plus ancien producteur de vin en Europe, mais ses produits restent méconnus. En taverne, n'ayez aucun scrupule à commander le vin du patron, il sera toujours au minimum acceptable, même si le prix dérisoire vous paraît suspect. La marque "Boutaros" est probablement la plus réputée. Niveau vignoble, ceux sont de Macédoine et de Némée qui tiennent le haut du pavé et à cela s'ajoute certaines productions monacales. (valable pour l'huile d'olive également). Si vous recherchez quelque chose d'original, le retsina est un vin typiquement grec, c'est du vin blanc à la résine de pin.
  • Les pousse-cafés locaux: tsipouro, souma... (selon les endroits). La "bonne" façon de boire le tsipouro est dans un petit verre glacé mais sans glace. La bouteille doit également sortir du congélateur. (A 40°, non, aucun risque que ça gel ! Toujours préférer les productions "du village" aux marques industrielles. La meilleure de ces dernières est probablement Babatzim.
  • Le Metaxa est le "cognac" grec.
  • Le Kitron est une liqueur des Cyclades.

Se loger[modifier]

Petit détail, la plupart du temps, en Grèce, on jette le papier toilette dans une poubelle à côté du wc, car les canalisations sont généralement étroites.

  • Il existe une multitude d'hôtels et pour ceux souhaitant contourner les sentiers battus, il est toujours possible de louer une villa ou carrément un bateau ou une cabine pour voyager d'île en île et de criques en ports. La crise a tiré les prix vers le bas.

Apprendre[modifier]

Les renseignements relatifs aux musées nationaux (situation, description, heures d'ouverture et tarifs) se trouvent sur le site officiel du Ministère grec de la culture, en grec et en anglais.

Travailler[modifier]

Les chiffres du chômage en Grèce sont les pires d'Europe, y compris dans les pays n'appartenant pas à l'UE. Il est très facile pour un Européen d'y ouvrir une entreprise, en revanche les impôts sont plus que décourageant, et le marché intérieur assez morose.


Sécurité[modifier]

La Grèce est un pays sûr. Peu de risque de délinquance, sauf dans les secteurs très touristiques, où une prudence minimale est de mise (comme dans tout autre lieu très fréquenté). "Ne pas se promener le soir place Omonia et les environs ou à Monastiraki" (à Athènes) est quelque chose que vous entendrez fréquemment mais qui n'est pas vraiment fondé.

Respecter[modifier]

Ne pas entrer dans les églises en short ou minijupe/robe, se couvrir les épaules, dans les monastères et les lieux saints, l'entrée est étroitement surveillée, on vous prêtera un grand tissu pour vous couvrir.

Lorsqu'on est invité dans une maison grecque, la maîtresse de maison apporte une douceur très sucrée, avec une cuillère à café et un verre d'eau. Dans le respect des traditions, on mange la douceur avec la cuillère , on boit le verre d'eau, puis on pose la cuillère dans le verre vide.

Les grecs sont très concernés par leur patrimoine historique, à la fois une fierté et à la base de leur activité touristique. A Delphes, franchir un cordon pour prendre en photo de plus près un temple ou même un fragment de colonne apparemment banal peut vous coûter très cher, en effet, une police veille dans différentes bases disséminées dans les hauteurs et rappliquent aussitôt à la moindre infraction. Ils n'hésitent pas à vous conduire au poste.

Des petites constructions, des sortes d'églises orthodoxes miniature en hauteur sur une petite colonne fleurissent le long des routes, il s'agit de petits autels dédiés à une personne morte dans un accident. Ils contiennent souvent une photo de cette personne et des offrandes.

Ne parlez pas de "Macédoine" à moins que vous ne désigniez le nord de la Grèce, il s'agit de l'un des sujets les plus brûlants, même pour les gens d'alignement politique plus que modéré.

Bien que ce geste tende à perdre de l'importance, évitez de désigner quelqu'un avec la main et les 5 doigts écartés, car il s'agit d'un geste de malédiction, bien moins anodin qu'un bras d'honneur ! Si vous voulez saluer quelqu'un, garder les doigts bien serrés...

Informations relatives aux voyageurs gays et lesbiennes[modifier]

Si l'homosexualité est tolérée en Grèce, elle n'est pas encore acceptée par la population, même s'il existe, dans les grandes villes (notamment à Thessalonique), des bars et des boîtes LGBT. Il est préférable de ne pas manifester de signes d'affection en public. Attention également de ne pas se méprendre : les hommes grecs ont tendance à regarder les étrangers (notamment les hommes) de manière très appuyée, droit dans les yeux. Il ne faut pas donner à ce regard la signification que l'on peut lui donner en France, il y a risque de méprise !

Communiquer[modifier]

Les timbres (0,65€) ne s'achètent qu'à la poste, fermée le week-end, et dans les magasins de cartes postales. Les commerçants sont limités en timbres, donc ils n'en vendent en général qu'avec les cartes, et il leur arrive d'être en rupture de stock. Des cartes internationales prépayées, en vente partout, sont utilisables dans les cabines téléphoniques.



Variantes

Actions

Enseignants

Autres langues

autres sites